Mercredi 25 Avril 2018
(22 Septembre 22/02/13)
Une confusion a régné hier autour de la libération des sept otages français enlevés au Cameroun le mardi dernier. En effet, un officier supérieur camerounais a annoncé leur libération mais l’information a été par la suite démentie par les autorités de son pays et celles du Nigeria. Ç’aurait été l’une des rares fois que l’on assistât à une libération d’otages aussi rapide et avec succès. On se demandait par quelle opération du Saint Esprit les forces de sécurité ont réussi dans leur mission ou au nom de quel humanisme les ravisseurs ont libéré ces otages. A la vérité, c’était trop beau pour être vrai. La libération d’otages sains et saufs est une opération extrêmement délicate. Même les armées les plus...
(22 Septembre 22/02/13)
L'opposition a vivement critiqué le ministre délégué aux Anciens combattants, qui a annoncé la libération des Français enlevés au Cameroun, avant de revenir sur sa déclaration. À quoi pensait donc Kader Arif en annonçant ce jeudi matin, devant l'Assemblée nationale, la libération des sept Français enlevés au Cameroun, sans attendre de confirmation officielle? «Juste avec la prudence d'usage... mais je viens d'avoir comme information, à confirmer, mais il semble qu'elle est confirmée, que nos otages au Cameroun ont été libérés», a en effet déclaré le ministre délégué aux Anciens combattants, devant l'hémicycle. Une nouvelle qui a provoqué les applaudissements sur tous les bancs. Mais quelques minutes plus tard, après avoir fébrilement consulté son téléphone, il a repris la parole: «Il...
(22 Septembre 21/02/13)
Pour le Cinéma Numérique Ambulant (CNA), le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou est désormais un rendez-vous incontournable. Pour sa cinquième participation consécutive au Fespaco, le CNA a choisit de prendre ses quartiers au «Maquis du Festival» à la Cité An III en plein cœur de Ouagadougou, où il a installé un Village CNA. C’est sur ce site que se tiendront les activités du CNA. Pour ce 23ème Fespaco, le CNA initie le projet «Fespaco classique » et revisite, en cinq soirées thématiques, les classiques du cinéma africain plébiscités par les publics des villages d’Afrique. Ainsi, du dimanche 25 février au vendredi 1er mars, six films seront projetés. Il s’agit de Yaaba d’Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)...
(22 Septembre 21/02/13)
Après l'enlèvement de sept touristes français, trois adultes et quatre enfants appartenant à une même famille, mardi matin à Dabanga, une localité de la région de l'Extrême-Nord du Cameroun à la frontière avec le Nigeria, les autorités camerounaises annoncent le renforcement des mesures de sécurité en faveur des expatriés dans cette région et ailleurs. Selon un communiqué du ministère de la Défense lu et remis mercredi à la presse à Yaoundé, "les forces de défense et de sécurité ont d'ores et déjà pris toutes les dispositions pour intensifier les mesures de sécurité au profit des expatriés, à l'endroit de ressortissants français, sur toute l'étendue du territoire et en particulier dans le grand nord Cameroun". Les précisions d'ordre opérationnel communiquées décrivent...
(22 Septembre 20/02/13)
La beauté n’est pas que physique. Elle se décline sous plusieurs formes. La démonstration de la beauté plurielle sera faite du 27 au 29 mars prochain à Abidjan. Un festival dénommé ‘’Afriky Mousso’’, en langue malinké qui signifie ‘’femme d’Afrique’’ va réunir la diversité culturelle des femmes issues de différents métiers d’arts et de la mode. Des écrivaines, des artistes peintres, des stylistes et modélistes, toutes issues de l’espace UEMOA auront le même langage : celui de l’Art. ‘’Afriky Mousso’’, cadre d’expression et de valorisation de la femme africaine est l’idée du duo Palais de la Culture d’Abidjan, ONG Abidjan Festival. Il y aura durant ces 3 jours, des expositions d’œuvres, des dédicaces de livres, des défilés de mode, des...
( 20/02/13)
Quinze. Cela fait maintenant 15 ressortissants français retenus comme otages en Afrique : la liste s’est allongée hier de 7 nouveaux venus, enlevés aux confins de la frontière Cameroun/Nigeria. Fait inédit, les captifs sont d’une même famille, soit 3 adultes et 4 enfants (deux filles et deux garçons) qui, selon toute vraisemblance, revenaient du parc naturel de Waza dans l’extrême nord du Cameroun. Chose inédite également, c’est la première fois que des Français sont la cible de ravisseurs en territoire camerounais. C’est en réalité un rapt prévisible, même si personne ne savait où les preneurs d’otages frapperaient. Depuis l’intervention militaire française au Nord-Mali il y a un bon mois, où elle pourchasse les narco-salafistes qui avaient fait main basse sur...
(Le Parisien 20/02/13)
La secte Boko Haram, suspectée d’avoir enlevé les touristes français, s’est construite en quelques années un des palmarès les plus effrayants sur le continent africain. Elle est à ce jour responsable de plusieurs milliers de morts. Ce n’était au début des années 2000 qu’un groupuscule fondé, dans le nord du Nigeria, par Ustaz Mohammed Yusuf, un obscur prédicateur salafiste formé en Arabie saoudite. Boko Haram (qui signifie « l’éducation occidentale est un péché ») rejette l’Occident, la modernité et réclame l’application intégrale de la charia. Après avoir en partie instrumentalisé la secte, puis férocement réprimé (Yusuf est mort assassiné), le pouvoir nigérian a, de l’avis de la plupart des observateurs, poussé à une radicalisation de Boko Haram qui a basculé...
(22 Septembre 20/02/13)
Sept touristes français ont été enlevés mardi dans l'extrême-nord du Cameroun. Ils ont été emmenés au Nigeria voisin. Les adultes auraient été séparé des enfants, âgés de 5 à 12 ans. Les sept touristes français, dont quatre enfants, enlevés mardi dans l'extrême-nord du Cameroun ont été emmenés au Nigeria voisin. "Les ravisseurs [des Français] ont traversé la frontière du Nigeria avec leurs otages", a affirmé dans la soirée le ministère camerounais des Affaires étrangères dans un communiqué lu sur les antennes de la radio d'Etat, la Cameroon Radio-Television (Crtv) Cet enlèvement a eu lieu trois jours après celui de sept employés étrangers d'une société de construction libanaise dans le nord du Nigeria, revendiqué par une faction de Boko Haram, le...
( 20/02/13)
Quinze. Cela fait maintenant 15 ressortissants français retenus comme otages en Afrique : la liste s’est allongée hier de 7 nouveaux venus, enlevés aux confins de la frontière Cameroun/Nigeria. Fait inédit, les captifs sont d’une même famille, soit 3 adultes et 4 enfants (deux filles et deux garçons) qui, selon toute vraisemblance, revenaient du parc naturel de Waza dans l’extrême nord du Cameroun. Chose inédite également, c’est la première fois que des Français sont la cible de ravisseurs en territoire camerounais. C’est en réalité un rapt prévisible, même si personne ne savait où les preneurs d’otages frapperaient. Depuis l’intervention militaire française au Nord-Mali il y a un bon mois, où elle pourchasse les narco-salafistes qui avaient fait main basse sur...
(22 Septembre 19/02/13)
François Hollande a confirmé l'enlèvement de sept Français au Cameroun, trois adultes et quatre enfants, mardi, à la frontière du Nigeria. L'information avait été révélée en début d'après-midi par RFI, selon qui les Français ont été kidnappés par des hommes armés et conduits au Nigeria voisin. Depuis la Grèce, où il est en visite officielle, François Hollande a confirmé mardi en milieu d'après-midi l'enlèvement de sept Français au Cameroun. Le président de la République a également confirmé que le groupe était constitué de trois adultes et quatre enfants. Cet enlèvement est "le fait d'un groupe terroriste que nous connaissons", a-t-il ajouté selon des propos rapportés par l'agence Reuters, sans en dire davantage. Au Nigeria, sévissent deux groupes terroristes : le...
(22 Septembre 19/02/13)
Selon RFI, sept Français auraient été enlevés dans le nord du Cameroun, près de la frontière avec le Nigeria. Toujours selon la radio, ces Français auraient été kidnappés par des hommes armés circulant à moto et conduits en territoire nigérian. Pour l'heure, le Quai d'Orsay n'a pas encore confirmé l'information. Selon RFI, qui cite l'ambassade de France à Yaoundé, sept Français auraient été enlevés mardi, vers 7h du matin, dans le nord du Cameroun, à 10 km de la frontière avec le Nigeria. De même source, ils auraient été attaqués par des hommes armés, circulant à moto et conduits vers le Nigeria voisin. Selon des témoins, cités par la radio, le groupe de Français serait constitué d'un homme, d'une femme...
(22 Septembre 19/02/13)
Au cours d’un point de presse à Yaoundé, le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication est revenu sur les grands moments de la visite du chef de l’Etat en France sans expliquer le profit que le Cameroun a tiré de cette visite de travail. Du déjà entendu. C’est l’impression que pourrait susciter la déclaration du ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, au cours du point de presse qu’il a tenu ce jeudi 14 février à Yaoundé. Dans son exposé, qui s’apparente à une synthèse des comptes-rendus de la presse, Issa Tchiroma Bakary est revenu sur les étapes de la visite de travail de Paul Biya en France du 28 au 2 février 2013...
(22 Septembre 19/02/13)
En 2011, révèle un communiqué de l’Autorité portuaire nationale (Apn), dont l’Agence Ecofin a pris connaissance, le trafic des marchandises et autres produits à l’exportation au port de Douala a culminé à 2,251 millions de tonnes, et a été largement dominé par l’exportation du bois qui a représenté, à elle seule, 1,342 million de tonnes, contre 587 719 tonnes pour les produits agricoles. En rappel, depuis bientôt 10 ans, l’exportation du bois en grumes est interdite au Cameroun, mais le parc à bois du port de Douala est toujours bondé de grumes. Officiellement, soutiennent souvent les autorités camerounaises, il s’agit du bois en provenance du Gabon et du Congo, généralement en transit au Cameroun.
(22 Septembre 19/02/13)
C’est l’une des résolutions du comité exécutif national qui s’est tenu à Bamenda le week-end dernier. Réuni à Bamenda ce week-end, le comité exécutif national du Sdf a décidé de saisir par écrit le président de la république pour lui demander d’éclaircir le calendrier électorale. A en croire maitre Joseph Lavoisier Tsapy, «Selon l’article 86 du code électoral, c’est le président de la république qui convoque les élections, or le président de la République a annoncé les élections sans dire quelle élection se tiendra à quel moment. Tantôt on parle des sénatoriales tantôt on parle des municipales et des législatives.» On se souvient que lors de la cérémonie des vœux au président de la république, Fru Ndi affirmait avoir exprimé...
( 19/02/13)
Jean-Pelé Fomété est depuis le 11 février 2013 le nouveau Greffier Adjoint de cette juridiction mondiale. La Cour Internationale de Justice (CIJ) a élu, au cours d'une séance privée qui s'est tenue le 11 février 2013, M. Jean-Pelé Fomété, de nationalité camerounaise, au poste de Greffier Adjoint. Il succédera à Mme Thérèse de Saint Phalle, une Franco-américaine qui démissionnera à la date du 15 mars 2013. M. Jean-Pelé Fomété est actuellement Greffier du Tribunal du Contentieux Administratif de l'Organisation des Nations Unies à Nairobi, un poste qu’il occupe depuis 2009. Auparavant, il fut pendant sept ans Directeur de Programmes au sein du Greffe du Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR) après y avoir occupé, pendant cinq ans, les fonctions...
(Le Messager 19/02/13)
Le délégué général de la Sûreté nationale vient de boucler une enquête qui établit que des entreprises françaises employeurs du Franco-camerounais en détention depuis 16 ans sont fondés de réclamer 278 milliards Fcfa à l’Etat du Cameroun dans le cadre de certains chantiers routiers. C’est Jean de Dieu Momo et une demi-dizaine d’autres leaders politiques qui donnaient le ton des « enjeux financiers cachés » de l’affaire Michel Thierry Atangana. Saisissant, avec ses coreligionnaires, par écrit le président de République du Cameroun, le président du Paddec qui demandait la libération de l’expert-financier exigeait que les aspects financiers de son dossier soient réglés. Seulement, l’ex-challenger du président Biya à l’élection présidentielle de 2011 ignorait que deux mois avant environ -le 30...
(22 Septembre 18/02/13)
(Agence Ecofin) - Enfin une bonne nouvelle pour Samuel Eto’o… L’agence de régulation des télécommunications (Art) n’est pas d’accord avec les tarifs d’interconnexion proposés par les opérateurs Orange Cameroun et Mtn Cameroon pour l’année 2013 aux opérateurs concessionnaires de la téléphonie mobile et aux sociétés offrant les services à valeur ajoutée comme Set’Mobile. Après le rejet de ses premières propositions en juin dernier, Orange Cameroun a transmis le 4 janvier 2013 une nouvelle grille de tarification d’interconnexion mentionnant 32 FCFA/min en heures pleines, 30 FCFA/min en heures creuses pour la voix et 10 FCfa pour le SMS. Soit une légère baisse de 3 FCFA/Min en heures pleines et de 2 FCFA/Min en heures creuses pour la voix par rapport à...

Pages