Mercredi 21 Février 2018
(Cameroonvoice 14/08/13)
L'Agence Française de Développement (Afd) vient d'accorder un prêt de financement de 20 milliards de Fcfa à la Cameroon Water Utilies Corporation (Camwater). Cet argent est destiné à la réhabilitation des projets d'adduction d'eau potable dans les villes de Bertoua, Ngaoundéré et Edéa. L'annonce a été faite le 18 juillet 2013 à Yaoundé par Yves Goulot, directeur subsaharienne de l'Afd au cours d'un entretien avec le ministre camerounais de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire, Emmanuel Nganou Djoumessi. Au départ, ce prêt était essentiellement destiné à la réhabilitation de la station de traitement des eaux du fleuve Mefou près de Yaoundé afin de fournir d'ici la fin de l'année 2013, environ 50 000 m3 d'eau potable par...
(Cameroon-Info.Net 14/08/13)
Ce problème est dû la plupart du temps à la non relève des compteurs par les sous-traitants de cette entreprise. Lundi 12 Août 2013, à l'agence régionale d'Aes Sonel à Yaoundé, les clients ne désemplissent pas dans le bureau des revendications. Surfacturation, réclamation des factures du mois en cours, demande de moratoire et de contre relève des compteurs. Autant de contrariétés que des usagers de la société de distribution de l'énergie électrique expriment. «J'ai fait six mois sans recevoir de facture de ma consommation de lumière. Je me retrouve aujourd'hui en train de payer une somme de 220 000 FCFA. Mais aucun document ne permet de justifier cette somme. Mon compteur n'a pas été relevé», confie, belliqueux, Marc Eyebe, d'un...
(Journal du Cameroun 14/08/13)
La tradition de l'église catholique, de l'église orthodoxe et de certaines églises protestantes telles les luthériens veut que l'assomption, élévation au ciel après la vie terrestre de la mère de Jésus-Christ, soit célébrée chaque 15 Août. Cette année ne fait pas l'exception. Des milliers de pèlerins et de groupes paroissiaux se réunissent pour la commémoration. Du verbe latin assumere qui veut dire prendre, enlever, l'assomption de Marie est un dogme de l'église catholique mais aussi de la dormition c'est-à-dire la mort de la mère de Dieu, entourée des apôtres. On parle de résurrection et de glorification chez les orthodoxes. L'assomption de Marie s'enracine chez les chrétiens catholiques dans la participation de celle-ci à la mission de son fils. La maternité...
(Investir au Cameroun 14/08/13)
Une nouvelle étude menée par des universités et des ONG vient de révéler que le projet de culture de palmiers à huile de la compagnie américaine Herakles Farm au Cameroun constitue une menace pour la biodiversité. Les résultats préliminaires de cette menée par l'Université de Dschang au Cameroun, en collaboration avec l'Université de Göttingen (Allemagne), et soutenue par Greenpeace, SAVE Wildlife et WWF Germany, montrent que ce projet « pourrait détruire l'habitat unique d'espèces menacées tels que les chimpanzés du Nigeria-Cameroun et le Drill ». L’étude a révélé que la zone est non seulement un habitat pour les chimpanzés, mais aussi pour l’éléphant de forêt et des primates rares tels que le drill (photo), en danger (liste rouge de l'Union...
(Cameroonvoice 14/08/13)
Alors qu’intervient, ce 14 août 2013, la fin de la période transitoire permettant l’exécution de l’arrêt de la Cour internationale de justice (Cij), l’opinion publique se demande si enfin le Cameroun a les moyens d’exercer la plénitude de sa souveraineté sur la péninsule de Bakassi, onze ans après la décision de la justice internationale. Enquête. Le 10 octobre 2002, la nouvelle a été accueillie avec enthousiasme par les Camerounais. Bakassi est bel et bien camerounaise. La Cij venait ainsi de trancher au bout d’une procédure judiciaire de 8 ans, en faveur du pays de Douala Manga Bell au détriment du géant voisin nigérian qui lui dispute depuis 1981, la souveraineté de cette péninsule située dans le golfe de Bonny. Le...
(Cameroon-Info.Net 14/08/13)
Linda Nange, chef d’antenne communale Elecam de Belo dans le département du Boyo, région du Nord-Ouest a été suspendu de ses fonctions. La décision est tombée vendredi dernier 9 août. La note de service du délégué régional Elecam Nord-Ouest Nga Gaspard Thairinyuy suspend pour une durée indéfinie le chef d’antenne Elecam de Belo, nous fait dire une source introduite à la délégation régionale Elecam.. Par ailleurs, cette dernière est affectée en complément d’effectif à l’antenne communale Elecam de Balikumbat. La note de service pourvoie au remplacement de celle-ci par un certain Looh Chia précédemment en service à Elecam Njinikom , puis de Fonfuka. Cette décision tombe, moins d’une semaine après l’enquête ouverte sur instruction du président du Conseil électoral sur...
(Cameroon-Info.Net 14/08/13)
Une quinzaine de présidents des sous-sections et près de 200 militants du MJDP ont présenté leur démission collective à la presse ce 13 Août 2013. Le parti de Bello Bouba Maigari vient de recevoir un notre grand coup; une secousse qui met en pleine jour le bilan de santé de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (Undp), en cette veille des législatives et municipales. Ces militants de base ont choisi de frapper là où ça devrait faire très mal; dans l’arrondissement de Garoua 2e, le seul arrondissement à Garoua dont le parti est à la commande de la municipalité. Pendant près de 22 ans, ces militants démissionnaires disent avoir servi le parti avec corps et âme pour sauver...
(Africa Presse 14/08/13)
Que n’a-t-on pas entendu ou lu dans la presse nationale au sujet de la gestion de l’archidiocèse de Yaoundé par le désormais Archevêque émérite de Yaoundé?Chacun y allait tellement du sien que mêmes ceux qui en étaient les plus éloignés du noyau de l’atome administratif de cette portion de l’église ont bien finis par se constituer en témoins réels des faits issus d’un imaginaire à la limite de d’incontinence diffamatoire, pour accabler l’un des meilleurs bergers que l’Archidiocèse de Yaoundé ait connu, depuis la mort de Monseigneur Jean Zoa. Entre ceux des autochtones (Anatole Bihina le relève dans sa chronique en page 2 de cette édition) qui imposent d’enterrer les leurs dans le cimetière de l’Archidiocèse gratuitement parce qu’ils auront...
(Cameroon-Tribune 14/08/13)
Les experts du secteur, réunis depuis mardi à Yaoundé, travaillent à la mise sur pied d’une plate-forme devant s’en charger. Elles sont 250 millions en Afrique subsaharienne, les personnes pauvres tirant leurs revenus et leurs moyens de subsistance du bétail. Avec une contribution de 10% au produit intérieur brut (Pib) de cette zone, soit 30% du Pib agricole , l’élevage du bétail peut apporter plus aux économies de cette partie du continent. Seul problème, on n’investit pas assez dans ce secteur. A Maputo en 2003, les chefs d’Etat se sont accordés à investir au moins 10% de leur budget national dans l’agriculture en général. Et en 2005, on s’est dit que 3% de ce budget devait aller à l’élevage. Aujourd’hui,...
(Le Griot 14/08/13)
D’après un rapport de Standard Bank, la demande en véhicule sur le continent africain est en forte croissance. Le document explique que la majorité des exportateurs de véhicules vers l’Afrique ont vu leurs demandes croître, avec l’Inde en tête de liste. Sur les 10 dernières années, les exportations de l’Inde vers l’Afrique en véhicule ont connus une augmentation de plus de 1000%. Les produits les plus consommés en Afrique australe et de l’ouest sont les voitures personnels et les motos avec respectivement 46% et 14% des importations totales. Le reste concerne d’autres types de véhicules tels que les voitures touristiques. La particularité des produits indiens, c’est qu’ils sont des adaptations des produits ayant fait succès sur le marché interne où...
(Les Afriques 14/08/13)
Pour mieux comprendre les enjeux et les conséquences du trafic d’armes qui déstabilisent le continent africain, nous avons posé quelques questions à Aymeric Elluin, Chargé de la campagne Armes et Impunité à Amnesty International France, une ONG très active dans le combat pour le contrôle des armes. Les Afriques Diplomatie : Pouvez-vous nous expliquer comment les groupes armés incontrôlés dans les pays africains font-ils pour s’approvisionner en armements ? Aymeric Elluin, Chargé de la campagne Armes et Impunité à Amnesty International France : Différents moyens sont utilisés pour s’approvisionner en armements. Les principaux moyens d’acquisition sont : des transferts d'armes irresponsables provenant des Etats exportateurs, des opérations de trafic illicite, des armes détournées de leur destinataire final déclarée avec la...
(AFP 13/08/13)
WASHINGTON, 13 août 2013 (AFP) - Les pays qui bénéficient de l'assistance du Fonds monétaire international (FMI) ne sont pas systématiquement à l'abri d'un défaut de paiement sur leur dette, indique une étude de l'agence de notation financière Moody's publiée mardi. "Les pays sous assistance du FMI sont exposés à des risques de défaut importants en raison de leurs vulnérabilités à long terme et en dépit du soutien solide que ces programmes d'aide leur apportent généralement", souligne cette étude qui porte sur la période 1983-2012 et couvre 168 pays dont 114 ayant reçu le soutien du Fonds. Selon Moody's, 16,4% de ces Etats ont fait défaut sur une partie de leur dette dans les cinq ans qui ont suivi le...
(Cameroon-Info.Net 13/08/13)
Le Cameroun retient son souffle ce mardi 13 août 2013. C’est en effet ce jour que le conseil d’administration de l’Initiative de transparence dans les industries extractives (Itie) table pour l’ultime fois sur sa candidature au statut de « pays conforme ». La réunion se tient à Dar-es-Salam, capitale tanzanienne. Selon les informations puisées à bonne source, la délégation camerounaise est conduite par le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, par ailleurs président du Comité de mise en œuvre et de suivi du processus au Cameroun. Cette délégation devra convaincre les membres du conseil d’administration de l’Itie que le pays s’est arrimé aux exigences de l’initiative, de manière à obtenir un verdict positif. Engagé depuis 2005 à l’Itie, le Cameroun...
(Africa Presse 13/08/13)
La grande salle d’audience de la cour suprême n’attend plus que l’ouverture, ce mardi 13 août 2013, du contentieux pré-électoral en vue des élections législatives du 30 septembre prochain. La sonorisation a été réajustée par des techniciens en service à la haute juridiction, de même que le ménage a été fait dans la salle. L’on y annonce le renforcement des équipes des forces de maintien de l’ordre pour cette journée du mardi. Car l’audience de ce jour va se dérouler dans un climat de tension. Ce d’autant plus que les leaders de la société civile, les intellectuels et surtout les chefs des partis politiques de l’opposition se disent meurtris par les défaillances observées depuis le lancement du processus électoral. La...
(Investir au Cameroun 13/08/13)
Le Conseil supérieur de l’Etat du Cameroun (CONSUPE) a divulgué vendredi, 9 août 2013, une autre décision sanctionnant 18 cadres de l’administration publique, jugés coupables de « fautes de gestion », aux amendes dont les montants sont compris entre 500 000 et 2 millions de FCFA, révèle Le Quotidien de l’économie de lundi, 12 août 2013. Les fautes qui leur sont reprochées ont été commises entre 2006 et 2013, d’après le CONSUPE. Deux cas émergent de cette décision signée du ministre délégué à la présidence de la République chargé du CONSUPE. Il s’agit de l’affaire opposant le Matériel de génie civil (MATGENIE) au cabinet WAC Fiduciaire et de l’affaire opposant la Société nationale de raffinage (SONARA) aux cabinets KPMG et...
(Journal du Cameroun 13/08/13)
Une délégation camerounaise qu’on apprend conduite par le ministre des finances en sa qualité de coordinateur de la mise en œuvre du processus de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), est présentement à Dar El Salam en Tanzanie où elle va défendre le dossier du Cameroun au sein du processus. Engagé depuis 2005, ce sera la troisième fois que le dossier du Cameroun est soumis à validation et selon les règles établies un rejet serait synonyme de radiation. Le 31 juillet dernier, le comité a présenté de manière officielle le rapport de conciliation 2011 requis dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives au Cameroun. Parmi les grandes...
(La Nouvelle Expression 13/08/13)
Désormais, les partis politiques ne sont plus les seules victimes du code électoral. Même l’arbitre n’a pas pu respecter les spécifications de la nouvelle loi. Le bureau du greffier en chef de la chambre administrative n’a plus besoin de porte, au moins jusqu’au début des audiences relatives au contentieux des municipales. D’ailleurs le maître des séants lui-même a abandonné la position assise. Face à l’affluence et à la montagne de recours qui inonde son cabinet, il ne tient pas en place. Le nez toujours enfoui dans un dossier, il ne remarque même plus la cohorte de visiteurs qui se succèdent devant lui. Avocats, requérants, journalistes tous n’ont qu’un mot en bouche. A quand l’enrôlement des recours portant contentieux préélectoral de...
(La Nouvelle Expression 13/08/13)
Après quelques années de balbutiement, l’exploitation de l’immense potentiel minier du pays tend à se concrétiser. Que devient le projet d’exploitation du minerai de fer de Mbalam, dans le sud-est du pays ? Il suit sereinement son cours, assure-t-on dans les milieux proches du dossier. Depuis la mise à l’écart de Hanlong, partenaire financier des premiers moments, l’heure est à la sélection d’une nouvelle firme pouvant lever les quelque 3000 milliards nécessaires à la mise en œuvre du projet, conformément à la convention minière signée en décembre entre le gouvernement et Camiron, filiale locale de la firme australienne Sundance. Il s’agit du programme industrialo-minier le plus important en cours de démarrage, depuis que le camerounais a pris l’option affirmées de...
(Africa Presse 13/08/13)
Le Cameroun a son Académie de cacao. L’annonce a été faite par le ministre de l’Agriculture et du développement durable (Minader), vendredi 10 août 2013 dans la salle de conférences du Collège régional d’agriculture (Cra) à Ebolowa, dans la région du Sud. Et cette académie est justement située dans la petite localité de Nkoemvone, à une dizaine de kilomètres de la principale ville du Sud, où le Minader a fait une descente. L’Académie nationale du cacao (Anc) va permettre de former les Camerounais, notamment les jeunes, aux techniques de production, de commercialisation et de transformation du cacao camerounais. Selon Essimi Menye, on ne peut plus produire du cacao avec des hommes et des femmes qui ne maîtrisent pas les nouvelles...
(Camer.be 13/08/13)
«Le premier pilier de l’agriculture de seconde génération est le Camerounais formé» a déclaré Essimi Menye ministre de l’agriculture et du développement rural (minader). il était l’invité le 10 août dernier, de la 4ème édition du Club des amis de la presse, organisé par la section camerounaise de l’Union de la presse francophone (Upf). au cours de cette rencontre avec les hommes et femmes des médias, le minader s’est expliqué sur les actions de son département ministériel. «J’ai beaucoup entendu des commentaires sur l’affaire des tracteurs d’Ebolowa. (Environ 750 tracteurs de types différents montés hâtivement pour servir, pour certains aux démonstrations pendant le comice agropastoral d’Ebolowa, livrés aux intempéries dans la broussaille d’Akak-Essatolo). J’avoue qu’il est impossible d’utiliser ces engins...

Pages