Jeudi 19 Avril 2018
(APA 02/03/18)
APA-Libreville (Gabon) - Le Sommet des chefs d’Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sur la sécurité et la paix dans la sous-région, initialement prévu les 5 et 6 mars à Libreville, a été reporté à une date ultérieure, a appris APA auprès de l’institution régionale. Ce report est annoncé alors que se tient depuis mercredi, la 19-ème session ordinaire de la commission de défense et de sécurité(CDS) du COPAX dans la capitale gabonaise. Les chefs d’Etat-major généraux, les commandants en chef de gendarmerie et de police, les hauts responsables des ministères des Affaires étrangères et des relations extérieures et les hauts responsables de la CEEAC ont planché sur le rapport de leurs travaux démarrés...
(APA 01/03/18)
APA–Douala (Cameroun) - Plusieurs localités de la partie méridionale du Cameroun font face depuis une dizaine de jours, à des fortes pluies en pleine saison sèche, certaines précipitions ayant provoqué des inondations notamment à Douala, a constaté APA mercredi sur place dans la métropole économique du pays. Malgré une forte canicule dans ce mois de février avec des températures atteignant régulièrement 35 degrés, des fortes précipitations accompagnées de vents violents se multiplient notamment dans la nuit, emportant des toits de maisons, et occasionnant des inondations, surtout pour des habitants des zones marécageuses.
(Agence Ecofin 01/03/18)
Les Brasseries du Cameroun (Sabc), filiale du français Castel, sont résolument tournées vers le conditionnement des boissons en canettes. Après l’inauguration, le 19 février à Douala, la capitale économique du Cameroun, d’une nouvelle ligne d'embouteillage pour le conditionnement des bières ("33" Export, Mützig, Castel Beer) en canettes, la Sabc informe qu’il en sera ainsi pour la gamme des boissons gazeuses. Ainsi, l’acquisition d’une nouvelle ligne canette produira deux types de boissons : bières et boissons gazeuses. La Sabc a investi 3 milliards FCfa pour cette nouvelle ligne de production. Sa capacité est de 16 000 canettes à l'heure pour les 33 cl et 12 000 pour les 50 cl. Pour le groupe, « cela permet de lutter également contre la...
(MondAfrique 01/03/18)
L’assèchement du lac Tchad est d’actualité. Est-ce une nouvelle manipulation de l’opinion publique pour détourner des milliards de dollars et conforter les autocrates de la région sur fond de changement climatique? Une conférence internationale sur l’avenir du Lac Tchad se tient du 26 au 28 février 2018 à Abuja, la capitale du Nigeria. Les chefs de gouvernement des quatre pays riverains ( Cameroun, Niger, Nigeria et Tchad), des personnalités politiques de pays voisins, Centrafrique, Libye, de nombreux représentants d’Organisations internationales vont échanger sur les conséquences sociopolitiques de l’assèchement du Lac Tchad et envisager des solutions pour redonner vie au lac qui concerne plusieurs dizaines de millions d’habitants. Un espace de non-droit, devenu invivable Il va de soi que la disparition...
(Jeune Afrique 01/03/18)
Une conférence internationale sur la sauvegarde du lac Tchad s'est achevée mercredi à Abuja, au Nigeria. Les discussions sur l'avenir de ce bassin menacé par l'insécurité et la sécheresse, ont été marquées par la relance du projet controversé de remplissage du lac par transfert des eaux du bassin du Congo. Une entreprise colossale, envisagée de longue date, mais qui divise. Le projet intrigue autant qu’il fascine. Abuja accueillait, du 26 au 28 février, une conférence consacrée à la préservation du lac Tchad. Réunis autour d’experts scientifiques, les présidents des quatre pays frontaliers (Nigeria, Niger, Tchad et Cameroun) devaient échanger sur de potentielles solutions pour stopper l’assèchement du bassin, également menacé par l’insurrection des jihadistes de Boko Haram. Ces discussions ont...
(La Voix de l'Amérique 01/03/18)
Au Cameroun, le délabrement avancé de certaines routes à Yaoundé, devant accueillir la coupe d’Afrique des nations de football 2019, a poussé les Camerounais à se plaindre au gouvernement qui va entreprendre des travaux sur certains axes. Les embouteillages sur les routes dégradées à Yaoundé n’en finissent plus. Comme sur la bretelle Mimboman Sapeur-marché Essos. La bretelle, en plus de desservir les quartiers Est de Yaoundé, est aussi l’une des voies les plus sollicitées par les automobilistes lors des grands matchs de football à Yaoundé. L’axe en question est devenu un véritable cauchemar pour les riverains. Tout au long de l’avenue marchande, les commerçants expriment leur ras-le-bol. Début des travaux de réhabilitation d’une route à Yaoundé au quartier Etam Bafia,...
(Agence Ecofin 01/03/18)
La Société d’actions prioritaires intégrées de développement agricole au Cameroun (Sapidacam), appartenant au groupe agro-industriel Fogas, informe qu’elle va entrer de façon effective, cette année 2018, dans le marché de la transformation de la banane plantain. « Le groupe Fogas-Sapidacam se positionne au Cameroun, en particulier, et dans le monde, comme le numéro 1 de la valorisation économique de la filière banane plantain, de par son unique brevet d’invention sur les énergies renouvelables », déclare Jules Abanda Ndouma, le promoteur de Sapidacam. Pour ce faire, l’agro-industriel ambitionne de créer 20 agropoles de bananes plantains et 10 unités de transformation, à travers le Cameroun. Soit, 15 000 planteurs coopérateurs disséminés dans 6000 villages. Au-delà de la consommation domestique, explique Jules Abanda...
(Jeune Afrique 28/02/18)
Businessman prospère, doyen des sénateurs camerounais, acteur majeur de la réunification dans les années 1960, Victor Mukete est, à bientôt 100 ans, l’un des gardiens de la mémoire du pays. Rencontre. On aurait pu rencontrer Nfon Victor E. Mukete à Kumba, dans le Sud-Ouest anglophone, où il possède un palais aux armoiries de sa famille. Peut-être aussi dans les plantations de la Mukete Estates Ltd, créée par son père en 1910 et dont il reste, à presque 100 ans (il les fêtera en novembre), le PDG. Et pourquoi pas au Sénat, dont il est le doyen d’âge, à la Haute Cour de justice de la République, au Conseil économique et social ou à la Chambre de commerce ? L’agriculteur aristocrate siège...
(AFP 28/02/18)
Une candidature unique de l'opposition à l'élection présidentielle prévue fin 2018 au Cameroun, dans l'objectif de succéder à Paul Biya, au pouvoir depuis 35 ans, semble avoir peu de chances d'aboutir, tant les ambitions personnelles font barrage. "Nos portes sont grandes ouvertes. Nous n'excluons pas des alliances ou des coalitions" avec d'autres partis, assure à l'AFP Joshua Osih, 49 ans, désigné vendredi candidat par le premier parti d'opposition, le Social Democratic Front (SDF). "C'est peu probable, et même quasi-impossible, compte tenu de l'état d'esprit" des autres figures de l'opposition, pense toutefois Mathias Eric Nguini Owona, politologue et enseignant à l'université Yaoundé-II.
(RFI 28/02/18)
Au Cameroun, la campagne de la présidentielle d’octobre 2018 est lancée. Ce début de semaine sur RFI, vous avez pu entendre deux candidats de l’opposition, Maître Akere Muna et Joshua Osih du SDF. Aujourd’hui, Paul Biya contre-attaque. Officiellement, le président sortant n’est toujours pas candidat, mais il commence à sortir du bois. Le ministre de l’Enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo est au bureau politique du parti au pouvoir, le RDPC. Il est aussi secrétaire à la communication du Rassemblement démocratique du peuple camerounais. En ligne de Yaoundé, il répond à Christophe Boisbouvier. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180228-jacques-fame-ndongo-cameroun-enfer-p...
(Jeune Afrique 28/02/18)
Désigné candidat du Social democratic front (SDF, opposition) pour la présidentielle de 2018, Joshua Osih succède, à 49 ans, à John Fru Ndi, légendaire président du parti. Jeune Afrique vous présente ce mordu d'aviation tombé dans la politique. Sa désignation à la candidature du Social democratic front (SDF), le samedi 24 février, pour la présidentielle d’octobre 2018, n’a pas été un long fleuve tranquille. Jusqu’au bout, les adversaires de Joshua Osih ont tenté de lui barrer la route. Mais le député de Douala, natif du Sud-Ouest, a tenu bon et su garder le cap. Les Camerounais l’avaient découvert dans le costume d’un expert en aviation un soir de mai 2007, alors que le vol 507 de Kenya Airways venait de...
(AFP 28/02/18)
Eviter la disparition du Lac Tchad: l'urgence est bien réelle, et pour y faire face, des experts réunis à son chevet ont exhumé Transaqua, un mégaprojet imaginé dans les années 80 et controversé, qui consiste à remplir l'immense oasis asséchée. L'idée, particulièrement ambitieuse, est de creuser un canal de 2.600 km depuis la République démocratique du Congo (RDC), puis à travers la Centrafrique, jusqu'au lac d'eau douce. Transaqua a été ces trois derniers jours au coeur d'une conférence organisée par le gouvernement nigérian et l'Unesco, qui a réuni des dizaines d'experts et diplomates à Abuja. Le lac Tchad - à cheval sur le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad - est depuis quelques années synonyme de Boko Haram,...
(RFI 28/02/18)
La conférence pour le lac Tchad bat son plein à Abuja, la capitale du Nigeria. Depuis lundi 26 février, l'avenir de cet espace sahélien, menacé par la sécheresse et l'insécurité, est entre les mains des experts scientifiques, ingénieurs et décideurs politiques. Lors du deuxième jour de conférence, ce mardi, une dynamique s'est créée autour du projet de transfert des eaux du bassin du Congo vers le lac Tchad. Trop ambitieux, trop risqué, trop coûteux ? Les raisons de s'y opposer ne manquent pas, mais le projet de remplir le lac Tchad est bel est bien de retour. Mardi 27 février à Abuja, au Nigeria, la titanesque ambition de transférer les eaux du bassin du Congo était sur toutes les lèvres,...
(APA 28/02/18)
APA Yaounde Cameroun - Le mandat de 8 mois du Comité de normalisation de la Fecafoot, qui devait s'achever ce 28 février, a été prorogé jusqu'au 30 août 2018 par la FIFA Le Bureau du Conseil de la FIFA avait décidé le 23 août 2017 de nommer un Comité de normalisation à la tête de la Fédération Camerounaise de Football suite à la confirmation par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) du jugement de la Chambre de Conciliation et d'Arbitrage du Comité Olympique et Sportif du Cameroun, annulant la procédure électorale ayant mené à l'élection en 2015 ducomité exécutif de la FECAFOOT dirigé par Tombi a Roko Sidiki. L'organisation en charge de la gestion du football mondial avait alors confié...
(APA 28/02/18)
APA – Douala (Cameroun) - Une mission de la Féderation internationale de football association (FIFA) séjourne actuellement au Cameroun à l’effet passer en revue le fonctionnement du football, en l’occurrence, rassembler toutes les informations et les documents relatifs à un audit des comptes de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), a-t-on appris mardi de source proche de l’instance faîtière du football mondial. D’après de fiables informations, la mission qui séjourne au Cameroun devrait faire le point de la gestion du football camerounais au cours de ces cinq dernières années au moins. Une période qui correspond notamment à l'emprisonnement de l’ancien président de la FECAFOOT Mohammed Iya en 2013, en passant par les différents exécutifs, dont ceux du comité de normalisation...
(Jeune Afrique 27/02/18)
Crise anglophone, réforme de l'État, corruption, candidature commune de l'opposition... De passage en France depuis le 24 février, où il a rencontré la diaspora camerounaise, Akere Muna, candidat à la présidentielle d'octobre 2018, a répondu aux questions de Jeune Afrique. On ne sait pas encore si Paul Biya sera candidat à sa propre succession, tandis que le principal parti d’opposition, le Social democratic front, vient tout juste de choisir son champion. Mais une chose est sûre : Akere Muna tente de prendre tout le monde de vitesse. Candidat de la « Plateforme pour une Nouvelle République » pour la présidentielle d’octobre 2018, l’avocat leader du mouvement NOW, qui tente de reproduire le succès du président français Emmanuel Macron et d’En...
(APA 27/02/18)
APA – Douala (Cameroun) - Les recettes pétrolières découlant de la vente du pétrole par la Société nationale des hydrocarbures (SNH) au titre de l’année 2017 s’élèvent à 349 milliards de francs CFA, a-t-on appris lundi auprès de cette entreprise publique, bars séculier de l’Etat dans les transactions financières. Ces fonds reversés dans les caisses de l’Etat connaissent une augmentation de 57,8 milliards de francs CFA par rapport à l’année précédente où les recettes pétrolières étaient de 291 milliards de francs CFA. D’après de fiables informations, cette hausse des recettes pétrolières se justifie par l’embellie observée dans sur le marché international, avec la remontée des cours du baril du pétrole en 2017 par rapport à 2016. Toujours pour l’année écoulée,...
(AFP 27/02/18)
APA – Douala (Cameroun) - Le Cameroun procédera mercredi prochain à une émission de titres, en l’occurrence les Bons de trésor assimilables (BTA) d’une valeur de 10 milliards de francs CFA sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). D’une maturité de 23 semaines, il s’agit là de la plus importante émission de titres publics de BTA que cherche à mobiliser le Trésor public camerounais, sept ans après le lancement de cette opération au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). D’après le chronogramme des émissions des BTA publié par la Banque centrale, le Cameroun a souvent mobilisé entre 5 milliards de francs CFA et 7 milliards de francs CFA. La dernière...
(Jeune Afrique 27/02/18)
Akere Muna, candidat à l'élection présidentielle camerounaise et également figure de la lutte anticorruption, a été reçu le 24 février à Paris. Avec son mouvement Now !, celui-ci s'appuie notamment sur le réseau de François Meynent, un militant du président français Emmanuel Macron. Akere Muna, candidat à la présidentielle camerounaise, est arrivé à Paris ce samedi 24 février en provenance de Beyrouth – où il avait été reçu par le Premier ministre, Saad Hariri. En France, il s’appuie notamment sur le réseau de François Meynent pour dynamiser la branche locale de son mouvement, Now !, formée autour d’ex-soutiens de LREM, le parti du chef de l’État français, Emmanuel Macron. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/536502/politique/presidentielle-au-cameroun-...
(RFI 27/02/18)
John Fru Ndi, c’est fini. Au Cameroun, le n° 1 de l’opposition passe la main. Vendredi dernier, son parti, le Social Democratic Front (SDF) a désigné un quadra, le bilingue Joshua Osih, pour défendre ses couleurs à la présidentielle d’octobre prochain. Quelles sont les ambitions de cet opérateur économique originaire du sud-ouest anglophone ? En duplex de Douala, le tout nouveau candidat du SDF répond aux questions de Christophe Boisbouvier. Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180227-cameroun-1960-jamais-changement-regime

Pages