Mercredi 25 Avril 2018
(APA 02/12/13)
Canon sportif de Yaoundé et Young sport academy de Bamenda, ont obtenu leur ticket de qualification pour la finale du football du Cameroun au terme des demi-finales retour disputés dimanche. Canon de Yaoundé s'est qualifié au dépens des Astres de Douala, 4 buts à 2 au stade de la Réunification de Douala, après les tirs au but. Victorieux au match aller 1 but à 0, Canon a été battu 0 but contre 1 par les Astres, avant de remporter le match à l'épreuve de tirs au but. L'autre finaliste Young sport academy de Bamenda s'est qualifié également lors des penaltys 4 buts contre 2 au dépens de l'UMS de Loum, les deux équipes avaient fait match nul 0 but partout...
(AFP 02/12/13)
PARIS, 2 décembre 2013 (AFP) - "Faire grand, faire neuf, faire positif": le ministère français de l'Economie prend des accents de publicitaire pour annoncer une conférence économique franco-africaine censée "refonder" la relation avec un continent de plus en plus courtisé. "Faire grand" en invitant quelque 560 représentants d'entreprises françaises et africaines, et des dizaines de ministres; "faire neuf" plutôt que de se reposer côté français sur des acquis contestés par la Chine et autres pays émergents; "faire positif" pour souligner que "l'Afrique peut contribuer à la croissance de la France", et pas seulement l'inverse: voilà comment l'un des organisateurs décrit la "Conférence économique" convoquée mercredi à Paris. Elle est mise sur pied conjointement par le ministère de l'Economie et la...
(Agence Ecofin 02/12/13)
Le sommet « Pour la paix et la sécurité en Afrique » débutera vendredi prochain à Paris. Il réunira environ 40 chefs d’Etats africains ainsi que le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, les dirigeants européens Herman Van Rompuy et José Manuel Barrosso, ainsi que la présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma. Parmi les absents de ce Sommet, hormis Madagascar, Guinée-Bissau, Centrafrique et Égypte, pays suspendus de l’Union africaine, on compte le président sud-africain Jacob Zuma et le Rwandais Paul Kagamé qui ne semblent pas adhérer à l’initiative française ; l’Algérien Abdelaziz Bouteflika qui fournira sans peine un certificat médical ; Omar el-Béchir et Robert Mugabe qui éviteront de se rapprocher de la CPI. Les échanges porteront...
(Agence Ecofin 02/12/13)
Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, abrite dès ce 2 novembre 2013 la 17ème rencontre annuelle de l’African Stock Exchange Association (Association des marchés financiers d’Afrique). Celle-ci est placée sous le signe des contributions effectives des marchés financiers du continent aux réalisations dont a besoin l’Afrique pour se développer. « Selon des experts de l’économie mondiale, l’Afrique est le continent du futur avec de fortes perspectives de croissance. Ses marchés financiers ont un important rôle à jouer à travers l’accroissement de leurs contributions au financement de son économie », a déclaré Edoh Kossi Amenouve le directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières d’Afrique de l’Ouest qui accueille l’évènement. Pour Sunil Benimadhu, directeur général de Stock Exchange...
(Acturoutes 02/12/13)
Les compagnies africaines veulent une plus grande part des bénéfices du trafic voyageurs. Rien de mieux pour les compagnies aériennes africaines que l’union en blocs pour faire face à la domination de leurs concurrentes européennes. A la 53e Assemblée générale de l'Association des compagnies aériennes africaines (Afraa), les 25 et 26 novembre au Kenya, les transporteurs aériens africains ont défini deux axes de cette union. Il s’agit d’une part de la constitution de grands groupes à la place de compagnies de petites tailles nombreuses mais peu viables et instables. "Il y a trop de groupes aériens dans cette région (Afrique de l’ouest). La plupart d'entre eux naissent et meurent en l'espace de quatre ans », a déploré Abderrahmane Berthé patron...
(AFP 01/12/13)
PARIS, 1 décembre 2013 (AFP) - Dans ses relations fortes avec l'Afrique, la France voudrait désormais voir les Africains gérer eux-mêmes leur destin et n'apparaître qu'"en appui" de l'Union africaine. Mais lors des crises, l'ex-puissance coloniale demeure encore et toujours en première ligne. Paris, qui accueille en fin de semaine un sommet franco-africain, met l'accent sur le développement, indissociable de la sécurité. "Les Allemands, les Scandinaves disent +plus d'argent pour le développement, pas pour la guerre+. Nous, nous disons +pas de développement sans sécurité+", souligne un diplomate français sous anonymat. Il faut "une vision large de la sécurité qui ne se limite pas à l'intervention armée, qui ne doit être pour nous que l'ultime recours", insiste le chef de la...
(AFP 01/12/13)
PARIS, 1 décembre 2013 (AFP) - Une quarantaine de dirigeants africains ont rendez-vous les 6 et 7 décembre à Paris à l'invitation du président François Hollande, désireux de voir l'Afrique assumer sa propre sécurité même si la France s'apprête de nouveau à intervenir militairement sur le continent, en Centrafrique. Ce "Sommet de l'Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique" vise à traduire dans les faits la doctrine du chef de l'Etat français, affirmée à Dakar en octobre 2012, et sans cesse réaffirmée depuis: "Le futur de l'Afrique se bâtira par le renforcement de la capacité des Africains à gérer eux-mêmes les crises africaines." Même si "la France sera toujours" aux côtés des Africains, comme le promet aussi François...
(APA 30/11/13)
Plus de 200 entreprises participent dès ce samedi à Douala, à la deuxième édition du forum PMEchange avec la participation des PME venues du Congo et du Nigeria, à l’initiative de l’organisation patronale, Entreprises Cameroun (ECAM). Pendant une semaine, il sera question pour les participants, de faire montre de leur savoir-faire à travers les expositions-ventes, les conférences-débats, les séminaires de formation, les échanges thématiques, mais aussi, la signature des conventions de partenariat joint-ventures. La problématique du financement des PME sera au centre des préoccupations, a expliqué Perrial Jean Nyodog, vice-président de ECAM, d'où la thématique centrale sur la compétitivité des entreprises dans un contexte d'économie libéralisée. Les organisateurs qui ont situé le nombre de visiteurs journaliers à 1500 personnes lors...
(Reuters 30/11/13)
DOUGUI, Cameroun (Reuters) - Nafisa Isa n'a plus de maison depuis que son village dans le nord du Cameroun a été inondé après la rupture d'une digue; elle vit désormais dans un camp avec ses deux enfants, sous la menace de la famine et du paludisme. Et pourtant, elle ne réclame pas de soins mais une mosquée. "Seul Dieu peut nous sauver, nous devons donc prier. Il nous faut un endroit pour prier", dit cette mère de 38 ans. La clinique la plus proche, à une journée de marche, est à court de médicaments. Les traitements distribués par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) à proximité du camp sont saisis par des fonctionnaires sans scrupules qui les revendent...
(APA 30/11/13)
Le gouvernement camerounais avec l’appui des partenaires au développement, en l’occurrence, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), a annoncé la baisse des frais d’accouchement avec la vulgarisation des kits obstétricaux, a appris samedi APA auprès du ministère de la Santé publique (MINSANTE). Désormais, il faudra seulement débourser 6000 francs CFA pour un accouchement normal, contre 20 000 francs CFA et 40 000 francs CFA pour les cas de césarienne contre 120 000 francs CFA a précisé le MISANTE André Mama Fouda. Cette mesure est déjà opérationnelle depuis deux ans dans les régions de l'Adamaoua, de l'Extrême-nord et du Nord, grâce notamment à l'implication de l'UNFPA. Il s'agit désormais de couvrir l'ensemble du territoire national, a indiqué le...
(Xinhua 30/11/13)
PARIS, (Xinhua) -- Le sommet de l'Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique doit réunir à Paris les 6 et 7 décembre prochain, à l'invitation du président français François Hollande, de nombreux dirigeants d'Etats africains. Selon des observateurs politiques, ce sommet entre dans le cadre des efforts déployés par la France pour préserver son influence traditionnelle sur le continent africain, où elle a été accusée, par le passé, d'être "Gendarme d'Afrique" pour avoir lancé des opérations d'intervention controversées, notamment en Libye et en Côte d'ivoire. Au total, les représentants de 42 pays africains, sur les 54 Etats que compte le continent, doivent être rassemblés au palais de l'Elysée afin de se pencher sur les questions des conflits et...
(Investir au Cameroun 29/11/13)
Le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, a présenté le 28 novembre 2013 devant les députés, le programme économique du Cameroun pour l’année 2014, qui sera marqué, apprend-on, par un taux de croissance du PIB de 4,8%. Un taux revu à la baisse, a appris l’agence Ecofin, puisqu’il était projeté à 6,1% dans les premières prévisions du cadrage budgétaire. En conséquence, en 2014, la croissance économique du Cameroun restera statique, par rapport aux 4,8% déjà enregistrés en 2013, selon les derniers chiffres publiés aussi bien par le gouvernement que le Fonds monétaire international (FMI). Cette institution financière indique d’ailleurs qu’avec pareil taux de croissance, le Cameroun atteindra difficilement son ambition de Pays émergent à l’horizon 2035. En effet, cette ambition, a...
(Investir au Cameroun 29/11/13)
Selon Jean Claude Fouda Ottou, le secrétaire permanent de l’Interprofession avicole du Cameroun (IPAVIC), la production nationale de poulets sur pied devrait atteindre 40 millions de volailles à la fin de l’année 2013, contre 33 millions à fin 2011, soit une augmentation de 7 millions de poulets en l’espace de 2 ans. Cette hausse de la production, l’IPAVIC l’a met sur le compte des appuis successifs du gouvernement camerounais en faveur des aviculteurs locaux. En effet, depuis fin 2005, le gouvernement camerounais a interdit les importations de poulets congelés, afin de permettre une sortie de crise de la filière avicole nationale, alors plombée par des importations massives. De plus, après l’épizootie de la grippe aviaire qui s’est déclarée dans le...
(Investir au Cameroun 29/11/13)
Les 500 000 producteurs de cacao recensés dans les zones rurales camerounaises, ainsi que les 10 000 familles vivant de l’activité de transformation du cacao en zones urbaines, ont engrangé environ 250 milliards de francs Cfa au cours de la dernière campagne cacaoyère, sur les 4500 milliards de francs Cfa générés par la vente des fèves au plan international. Ces statistiques ont été révélées le 28 novembre 2013 à Monatélé, dans la région du Centre au Cameroun, par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, à l’ouverture de la 2ème édition du Festival international du cacao (Festicacao) organisé depuis l’année dernière par le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC) et le gouvernement camerounais. Placé cette année sous...
(La Nouvelle Expression 29/11/13)
Le bilan du premier président de la République est contrasté certes. Sur le plan économique cependant, les indicateurs ne sont pas mauvais. De son exil français, les piques de l’ancien chef de l’Etat se sont faites acerbes envers le régime de Yaoundé au fur et à mesure que la perspective des plans d’ajustement structurels du FMI se précisait. Selon ces critiques, Paul Biya et ses proches auraient contribué en quelques années de gestion fait régresser le pays sur tous les plans. Une opinion qui est allée en se renforçant dans la société au fil des décennies. Et ce n’est peut-être pas seulement la nostalgie qui parle quand les Camerounais se rappellent de l’ère Ahidjo. Les anecdotes que racontent les contemporains...
(Investir au Cameroun 29/11/13)
Le ministre camerounais des Finances, Alamine Ousmane Mey, vient de proroger, pour la 3ème fois, le délai de restructuration de la Commercial Bank of Cameroun (CBC), à compter du 14 novembre 2013. Contrairement aux 2 dernières prorogations qui avaient une durée de 3 mois chacune, celle signée le 25 novembre 2013 par le Ministre Alamine Ousmane Mey est d’un peu plus d’un mois seulement, et s’achève le 31 décembre 2013. Une réduction du délai qui peu laisser penser qu’on s’achemine vers la finalisation de ce long processus de restructuration, enclenché depuis le 28 janvier 2013, après 3 années d’administration provisoire de la banque créée par le milliardaire Victor Fotso. Une fin de processus de restructuration qui se profile à l’horizon,...
(APA 29/11/13)
Soixante-huit millions FCFA ont été collectés jeudi soir dans la métropole économique camerounaise, Douala, à l’occasion d’une soirée gastronomique et récréative dénommée ‘’Téléfood’’, destinée à mobiliser des fonds en vue de financer des projets agricoles, a appris APA auprès du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER). Cette enveloppe est toutefois en deçà des prévisions des organisateurs, qui tablaient sur 87 millions FCFA de dons venant généralement des individus, entreprises et organisations non gouvernementales. ‘'Nous avons reçu d'autres promesses de contributions, et il n'est pas exclu que ce montant soit dépassé'', a expliqué à APA un haut responsable du comité d'organisation. ‘'Téléfood'', émission transmise sur plusieurs chaînes de télévision locales, contribue à la lutte contre la malnutrition à travers...
(La Nouvelle Expression 29/11/13)
L’implication de ces évêques dans la gestion des affaires publiques n’est pas sans conséquences sur leur image et sur celle de l’Eglise catholique du Cameroun. Dans un entretien récent accordé à L’Effort Camerounais, le cardinal Christian Tumi a fait remarquer qu’«Un prêtre peut faire de la politique avec l’aval de son supérieur, évêque. Un évêque peut faire de même avec la permission de son supérieur, le pape. Il n’est pas totalement interdit aux membres du clergé de faire de la politique. Nous encourageons les chrétiens à s’impliquer dans la politique afin de servir». Mais, le cardinal Christian Tumi estime que «Ce n’est pas nécessaire de nommer des évêques à des postes de responsabilités en politique, soit disant qu’ils sont compétents...
(Cameroon-Tribune 29/11/13)
Le Premier ministre a présenté le Programme économique et financier du gouvernement jeudi à l’Assemblée nationale. « Le projet de budget de l’Etat pour l’exercice 2014 s’équilibre en recettes et en dépenses à 3 312 milliards de FCFA contre 3 236 milliards de FCFA pour l’exercice 2013, soit une hausse de 76 milliards de FCFA en valeur absolue et de 2,3% en valeur relative. Ce projet de budget tient compte des nouvelles charges de l’Etat, notamment la prise en charge des milliers de diplômés de l’Ecole normale supérieure de Maroua et du fonctionnement effectif du Sénat. » Ces propos du Premier ministre, chef du gouvernement ont été tenus hier au palais de verre de Ngoa-Ekelle. Après avoir été accueilli par...
(Cameroon-Tribune 29/11/13)
1,2 milliard de F. C’est le montant, don de la France pour l’amélioration du système d’état-civil au Cameroun. Le sujet était au centre de la signature du Règlement intérieur du Comité de suivi franco-camerounais du projet de soutien au Programme de réhabilitation de l’état-civil du Cameroun, hier au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd). C’était au cours de l’entretien entre le ministre René Emmanuel Sadi et l’ambassadrice de France en poste à Yaoundé, Christine Robichon. Au chapitre des activités concernées par ce financement, il y a la campagne de sensibilisation des acteurs de l’état-civil ; la conception et la mise en œuvre d’un plan de formation destiné au personnel de l’état-civil ; l’acquisition des registres d’état-civil incluant...

Pages