| Africatime
Mercredi 26 Avril 2017
(Journal du Cameroun 06/06/13)
L’unification camerounaise célébrée en grande pompe ce vingt mai 2013, au Cameroun, dans les chancelleries à l’étranger et l’unité nationale se banalisent de manière scandaleuse au pays de Roger Mila, laissant peu à peu la place au tribalisme et à la corruption. Effet, la deuxième génération des présidents Camerounais en l’occurrence le président Paul Biya, n’a pas su créer des mécanismes pédagogiques permettant de consolider des actes d’unité nationale existant au Cameroun, notamment, la promotion permanente de l’unification Camerounaise, de l’unité nationale entre Camerounais d’aujourd’hui, par exemple l’hymne nationale du Cameroun, doit être chantée obligatoirement dans les écoles de la République, des séminaires et des colloques doivent être organisés dans tous les régions du Cameroun, par ce que certains Camerounais...
(Xinhua 05/06/13)
YAOUNDE (Xinhua) - D'une prévalence actuelle de 4,3% de la population totale répartie entre 5,6% chez les femmes et 2,9% chez les hommes, le Cameroun, un des 20 pays prioritaires des programmes de soutien de l'ONUSIDA, reste classé pays à épidémie généralisée où les besoins de financement pour 2013 se chiffrent à 27 milliards de francs CFA (54 millions de dollars américains). D'un montant exact de 27.073.616.711 de francs CFA, ces fonds annoncés par les autorités sanitaires lors des 5e Journées scientifiques de l'Agence nationale de recherches sur le SIDA et les hépatites virales (ARNS, organisme français représenté par une antenne au Cameroun) tenues les 3 et 4 juin à Yaoundé sont principalement destinés à l'achat des antirétroviraux (ARV). Des...
(Mutations 05/06/13)
A travers l’initiative à résultats rapides, le ministère des Finances entend assainir les prestations rendues à la porte R26 de cette administration.Au service de la solde et des pensions de la paierie générale du ministère des Finances, les plaintes fusent de toutes parts. Et pour des motifs qui, parfois, donnent le vertige. Pour les retraités et autres fonctionnaires en quête d’un avancement, le traitement des dossiers, malgré les efforts du payeur général, les maux ont la peau dure. Rançonnement des usagers, monnayage sans scrupule des services et autres dessous de table sont consacrés. «Quand on vient dans ce service, on s’arrange d’abord à disposer de ce qu’on va donner à l’agent qui va traiter le dossier», lâche un usager. Cette...
(Agence Ecofin 05/06/13)
L’offre en eau potable va pratiquement doubler d’ici à décembre 2013 dans la capitale politique, passant de 100 000 à 190 000 mètres cubes par jour, avec notamment les réhabilitations des stations de la Mefou (Yaoundé) et d’Akomyada (Mbalmayo). Les assurances ont été données lundi dernier par le directeur général de la Cameroon Water Utilities Corp (Camwater), Jean Williams Sollo (photo), au terme d’une visite des travaux de réhabilitation de la station d’Akomnyada, située à environ 4 kilomètres de Mbalmayo, dans le département du Nyong-et-So’o, région du Centre. Les travaux évalués à 1,5 milliard de FCFA sont réalisés par l’entreprise belge Aspac Cemac et financés par le gouvernement camerounais et la coopération belge. Ils doivent s’achever au mois de juillet...
(Investir au Cameroun 05/06/13)
Le taux de recouvrement du Programme intégré d’appui aux acteurs du secteur informel se porte bien. Le coordinateur national du Piaasi, Claude Melone Loe, a indiqué que le taux de recouvrement des crédits connaît une embellie. D’après lui, ce taux qui était de 28% au départ, est passé en valeur relative à 50%. Et pour l’année 2013, le Piaasi entend appuyer 315 groupes de jeunes, femmes et handicapés. Informations diffusées au terme de la 6ème session du comité de pilotage du Programme intégré d’appui aux acteurs du secteur informel (Piaasi) qui s’est tenue le 31 mai dernier, à Yaoundé. Les travaux présidés par le Zacharie Perevet (photo), ministre camerounais de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (Minefop), par ailleurs président...
(Le Messager 05/06/13)
Adopté le vendredi 24 mai 2013 en séance plénière à l’hémicycle du palais des verres de Ngoa-Ekélé, le règlement intérieur du Sénat transmis le jour suivant à la Cour suprême siégeant comme Conseil constitutionnel n’était toujours pas validé, plus de 15 jours après. La session de plein droit ouverte le mardi 14 mai dernier pourrait s’achever le 13 juin prochain. En dehors du règlement intérieur de la chambre mis en forme par la commission Thomas Tobbo Eyoum constituée de 25 membres, aucune autre activité d’envergure n’aura marqué cette session. Même l’élection du bureau prévu avant la fin de cette session de plein droit, pourrait se tenir à une autre occasion. Les sénateurs se tournent les pouces depuis une dizaine de...
(Star Africa 05/06/13)
Paul Biya, le chef de l’Etat, tient à la candidature de son pays pour l’organisation de la Can 2019. Il vient de mettre la pression sur le Gouvernement afin que le projet de candidature soit bouclé dans les meilleurs délais. Hier, le Ministre des sports a réuni autour de lui, ses plus proches collaborateurs pour une étude de faisabilité dudit projet. Rencontré au sorti de cette réunion pour avoir confirmation, Alphonse Ateba Ndoumou, le chef de cellule communication du Ministère des sports a parlé d’une forte présomption autour de la Candidature du pays de Roger Milla pour abriter la phase finale de la Can 2019. « Ce qu’on peut dire à ce stade, c’est qu’il y a de très forte...
(Camer.be 04/06/13)
Des signes d’un abandon des investissements d’Aes Corporation au Cameroun se sont dessinés à la faveur d’un message du président du groupe américain. Des salariés craignent pour l’avenir, tandis que la direction générale rassure. Les deux corridors d’accès à la direction régionale Aes Sonel Littoral et Sud-Ouest, au quartier Koumassi à Douala, sont séparés par une guérite. Ce mercredi, cinq visiteurs sont assis sur deux bancs d’attente disposés à la façade principale de l’édifice à trois étages. Une grande plaque aux couleurs de la société de production, de transport et de distribution de l’électricité, leur souhaite la bienvenue au « campus de Koumassi». Les visiteurs se font enregistrer et identifier dans les deux guérites qui encadrent le corridor d’entrée du...
(Mutations 04/06/13)
L'ex-ministre de l'Administration territoriale propose d'autres solutions pour améliorer l'efficacité des institutions. Après sept mois, Marafa Hamidou Yaya, condamné en septembre 2012 à 25 ans de prison, rompt le silence. il vient de rendre publique une lettre parlant des moyens de rendre les institutions légitimes et efficaces. L’une des solutions pour y arriver est selon lui, la suppression du poste de Premier ministre afin que les ministres soient placés directement sous l’autorité du président de la République. Cette nouvelle configuration «contraindrait» ainsi le président de la République à «gouverner » en conduisant lui-même la politique de la nation, et non plus seulement à «régner». On sortirait aussi de l’immobilisme désigné comme «la marque du Cameroun». autre conséquence, la suppression du...
( 04/06/13)
Bozizé était arrivé au Cameroun le 24 mars dernier après la prise du pouvoir par les rebelles de la Séléka. Le président déchu de la Centrafrique François Bozizé a quitté le Cameroun pour une destination non encore officiellement confirmée. Bozizé, arrivé au Cameroun le 24 mars dernier après la prise du pouvoir par les rebelles de la Séléka, a quitté dimanche l'aéroport international de Yaoundé en fin de soirée. Précédé d'une faible escorte des éléments de la sécurité présidentielle camerounaise, François Bozize a voyagé en passager ordinaire, accompagné d'un garde du corps et d'une de ses épouses. Vol commercial Il a embarqué dans un vol commercial de la Kenya Airways en partance pour Nairobi. Mais des sources ont indiqué à...
(Camer.be 04/06/13)
La dernière sortie du président français dénote de son ras-le-bol dans la gestion du procès incriminant jusqu’aujourd’hui son ressortissant.En effet la semaine dernière, plus précisément vendredi dernier, le Chef de l’Etat français lors d’une sortie médiatique (France 24, Radio France Internationale et TV5 Monde), l’ancien président du conseil régional de la Corrèze à jugé d’« inadmissible » la situation actuelle du franco-camerounais incarcéré depuis déjà 16 ans dans les « geôles » du secrétariat d’état à la défense (SED). Dans ses dires, Hollande précise qu’il ne cesse de répéter à son homologue camerounais de respecter les droits de l’homme dans cette affaire qui au travers de ses nombreux rebondissements porte à croire qu’il existe une autre raison cachée dans cette...
(Cameroonvoice 04/06/13)
L’annonce, qui a été faite par le ministre des Finances, est prévue pour prendre effet dès ce 5 juin 2013. Le communiqué du ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, a été rendu public en fin de semaine dernière. L’Etat du Cameroun va émettre ses premières obligations du Trésor sur le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). Cette émission prend effet dès ce mercredi 5 juin 2013. Les conditions de ce nouvel appel de fonds fait par le Cameroun n’ont pas été révélées dans le communiqué du Minfi. Jean-Daniel Youmbi Tetu, trésorier à Afriland first bank, explique que suivant le calendrier, il est prévu une collecte entre 10 et 20 milliards Fcfa. La valeur...
(Investir au Cameroun 04/06/13)
L’entreprise Cotco, qui gère le pipeline Tchad-Cameroun, et le gouvernement camerounais ont démarré les travaux de renégociation du droit de transit du pétrole tchadien au Cameroun. C’est ce qui ressort d’un communiqué que vient de publier dans la presse camerounaise Adolphe Moudiki, le président du Comité de pilotage et de suivi des pipelines (CPSP), par ailleurs administrateur directeur général de la Société nationale des hydrocarbures (SNH).Depuis 2010, en effet, le gouvernement camerounais a annoncé son intention de renégocier ce droit de transit. Lors d’une séance de travail avec les responsables de Cotco en 2011, le ministre des Finances d’alors, Essimi Menyé, avait déclaré : «Nous n’allons pas demander une réévaluation du taux de rémunération de ce droit de transit. Nous...
(Investir au Cameroun 04/06/13)
Afin de lancer les travaux de construction de l’immeuble devant abriter les services du ministère des Travaux publics, le ministère des Marchés publics a, en novembre 2012, a désigné comme adjudicataire de ce marché de 16,7 milliards de FCFA, la société camerounaise Foma Entreprise. Mais dès décembre 2012, les responsables de l’entreprise chinoise Synohydro, qui construit déjà le barrage de Memve’élé, ont saisi à la fois le ministre des Marchés publics et le Premier ministre camerounais, autorité des marchés publics au Cameroun, pour dénoncer l’attribution de ce marché à la société Foma Entreprise. Motif : l’offre chinoise était plus intéressante que celle de l’entreprise camerounaise, et en tout point. En effet, révèle le quotidien Mutations qui est revenu sur cette...
(Journal du Cameroun 03/06/13)
Cette rencontre prévue du 21 au 24 octobre 2013 à Yaoundé sera axée sur «la science rizicole pour la sécurité alimentaire à travers le renforcement de l’agriculture familiale et l’agro-industrie en Afrique. AfricaRice, le centre du riz pour l’Afrique, basé à Cotonou au Bénin, informe de la tenue d’une rencontre africaine sur le développement du riz en Afrique. "Le développement du secteur rizicole et les filières associées aura un impact considérable sur la compétitivité des économies africaines et réduira le besoin de détourner les précieuses devises étrangères pour recourir aux importations" informe le communiqué de presse qui annonce cette rencontre, la 3e du genre. "Le Congrès fera le point des avancées de la science et de la technologie rizicole visant...
(Camer.be 03/06/13)
Deux membres du conseil font du désordre Charles Koo II, et Mareme Malong, deux des douze membres du conseil exécutif de l’institution patronale semblent décidés à tout mettre en œuvre pour empêcher le Gicam d’atteindre ses objectifs. Après plus d’un an passé à la tête du Groupement inter patronal (Gicam), l’équipe Alliance active menée par André Fotso peut pavoiser. Un Gicam qui a retrouvé toute son envergure avec des résultats patents : L’organisation réussie de la toute première édition de l’université du Gicam, l’implication de la diaspora camerounaise dans l’investissement au Cameroun, les rencontres sectorielles destinées à balayer les écueils du développement des différents secteurs d’activité, l’information permanente des adhérents Gicam sur les sujets d’actualité, présence dans la délégation du...
(Camer.be 03/06/13)
La présidence de la République vient de sanctionner le directeur général des élections, par une décision qui confie désormais au Dga, les prérogatives de gestion de la dotation spéciale et du budget des élections du Conseil électoral d’Elecam. Le directeur général des élections d’Elecam, n'est pas au bout de ses malheurs. Obligé de rapporter sa décision suspendant les inscriptions sur les listes électorales biométriques, qu'il avait par entêtement prise, malgré les protestations du président du Conseil électoral, Sani Tanimou vient de recevoir un autre coup de massue. Il a reçu comme une douche froide, le texte signé du ministre, secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun, lui retirant la gestion de la dotation spéciale et du budget...
(Mutations 03/06/13)
Dans un entretien à Rfi, le chef de l’Etat Français a qualifié d’inadmissible l’emprisonnement de l’ancien-président du Comité de pilotage. Le président français est revenu hanter le quotidien de son homologue camerounais. Dans un entretien, accordé vendredi dernier à des médias hexagonaux (France 24, Radio France internationale et TV5 Monde), François Hollande a été interrogé sur le Cameroun, particulièrement sur le cas de Michel Thierry Atangana, ce Français d’origine camerounaise emprisonné depuis 16 ans à Yaoundé et qui, le 4 octobre 2012, a de nouveau écopé de 20 ans de bagne. M. Hollande a qualifié son sort d’«inadmissible». Sur un ton excédé, il a martelé : «(…) j'ai dit au président Biya que, bien sûr dans le respect de l'indépendance...
(Mutations 03/06/13)
Le parquet de Yaoundé et Interpol saisis, les autorités camerounaises ne réagissent pas. Installé depuis quelque temps dans une villa huppée du quartier Golf à Yaoundé, l’ancien président de la République centrafricaine, François Bozizé, doit certainement avoir perdu le sommeil depuis jeudi dernier. La raison ? Le mandat d’arrêt international lancé contre lui par la justice de son pays. Ledit mandat d’arrêt a été transmis le même jour (jeudi 30 mai) à Interpol et aux autorités judiciaires du Cameroun qui, jusqu’ici, n’ont pas réagi officiellement. Le nouveau régime en place à Bangui veut poursuivre François Bozizé pour crimes contre l'humanité et incitation au génocide. Selon un décompte jusqu’ici provisoire, le parquet de Bangui attribue à l'ex-chef de l'Etat 119 exécutions...
(Cameroonvoice 03/06/13)
L’intégralité de la sixième lettre de l’ex-ministre d’Etat en charge de l’Administration territoriale et de la décentralisation Revoici Marafa Hamidou Yaya Après de longs mois de silence, on le croyait essoré par les affres de la prison. Du fond de sa cellule à la prison secondaire de Yaoundé logée dans l’enceinte du Secrétariat d’Etat à la Défense, comme un grand commis de l’Etat à la réserve de la République, Marafa Hamidou Yaya, ancien secrétaire général de la Présidence de la République puis ministre d’Etat chargé de l’Administration territoriale et de la décentralisation vient d’adresser une autre lettre ouverte au chef de l’Etat. Inspiré par la mise en place du Sénat, l’illustre détenu propose au président les voies et moyens «...

Pages