Mercredi 24 Mai 2017
(BBC 06/05/17)
Vidal Kenmoe a déposé son arme pour de belles semelles. Longtemps au service de l'armée royale britannique, le jeune camerounais de 29 ans préfère se consacrer à sa passion : chausser l'Afrique. Notre jeune entrepreneur de la semaine a du goût pour la matière. Il sait la choisir, la tailler, la polir, pour en faire de belles chaussures. À Douala, la finesse de ses finitions lui a valu le surnom de "Vidal, le maître bottier". Il a lancé sa propre marque et tente d'écouler ses produits dans un environnement hautement concurrentiel. Un secteur souvent peu et mal connu. "Tout part du design. À partir d'un moule, on dessine le modèle. On taille ensuite le modèle pour avoir le gabarit. On...
(APA 05/05/17)
APA-Douala (Cameroun) - Les Etats-Unis ont débloqué 156 milliards de francs CFA pour soutenir le secteur de la santé au Cameroun, une somme destinée aussi bien pour la construction des infrastructures, la disponibilité des médicaments et la formation du personnel sanitaire, a-t-on appris auprès des services diplomatiques américains. Selon l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Michael Stephen Hoza, cet appui va permettre de répondre de manière efficace à l’amélioration de la santé maternelle et infantile, à la lutte contre le VIH /Sida, le paludisme et les autres pandémies ainsi que des campagnes de prévention contre certaines pathologies à l’exemple de la fièvre Ebola. S’il est vrai que la coopération entre les deux pays est largement dominée ces dernières années par le...
(Xinhua 05/05/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Le futur centre régional de recherche sur l'agriculture de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) pourrait être construit au Cameroun. La ville de Dschang, dans la région de l'Ouest, a été proposée pour la mise en place de ce projet de la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC), destiné selon elle à aider à accélérer la diversification économique dans les pays membres. Composée de l'Angola, du Burundi, du Cameroun, du Congo-Brazzaville, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de la République centrafricaine (RCA), de la République démocratique du Congo (RDC), du Rwanda, de Sao Tomé-et-Principe et du Tchad, la CEEAC est une zone de forêt équatoriale où l'agriculture constitue la principale activité...
(APA 05/05/17)
APA-Douala (Cameroun) - Une enveloppe de 8 milliards de francs CFA destinée à l’amélioration de la production des petits exploitants agricoles à travers l’usage des semences améliorées a été mise à la disposition du gouvernement camerounais par la Banque islamique de développement (BID), a appris jeudi APA auprès des services compétents du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MINADER). Il s’agit d’amener les petits exploitants agricoles, à s’affranchir des multiples contraintes qui jonchent ce secteur d’activité . Parmi celles-ci, la dégradation continue des terres couplée à la fertilité des sols très faible, l’inorganisation de la filière semencière se traduisant par un très faible...
(APA 05/05/17)
APA-Douala (Cameroun) - La réduction des délais de passage est au centre des préoccupations des membres de la communauté portuaire nationale, indique-t-on à la Direction générale des douanes (DGD) qui pilote une étude visant à ramener ce délai de 7 jours actuellement à 3, a appris jeudi APA de sources concordantes. Le directeur général des Douanes, Fongod Edwin Nuvaga a présidé une réunion de sensibilisation et d’information des acteurs du commerce extérieur sur la mise en œuvre prochaine de l’Etude sur le temps nécessaire à la mainlevée des marchandises (ETNM). L’ETNM étant un outil diagnostic qui fournit des données de référence concrètes permettant d'identifier les éventuels goulots d'étranglement dans le processus de dédouanement et dans la logistique, afin d’en rechercher...
(Agence Ecofin 05/05/17)
(Agence Ecofin) - Le ministère camerounais de l’Agriculture vient de lancer officiellement les phases 2 des projets de développement participatif intégré des Grassfields dans la région du Nord-Ouest, d’un montant de 29,4 milliards de francs Cfa, et de développement rural du Mont Mbappit dans le Noun, région de l’Ouest, doté d’une enveloppe de 16,6 milliards de francs Cfa. Cette enveloppe globale de 46 milliards de francs Cfa, qui représente plus de 90% des financements nécessaires à l’implémentation de la phase 2 de ces deux projets, a-t-on appris, a été pourvue par la Banque islamique de développement (BID). A travers des appuis multiformes aux producteurs, ces deux projets visent à augmenter substantiellement la production de la pomme de terre, du maïs,...
(Agence Ecofin 05/05/17)
(Agence Ecofin) - Face à une chute brutale de l’ordre de 30 à 40% du cours du cacao sur le marché international, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, vient de donner un délai de trois semaines aux professionnels pour lui proposer des solutions urgentes de sortie de crise. Le ministre du Commerce a appelé à la mise en place d’un think-tank regroupant l’Office national du cacao et café (Oncc) et les grandes familles de la profession, autour des pouvoirs publics, afin d’examiner la meilleure manière d’aborder la nouvelle campagne cacaoyère 2017-2018. Pour mémoire, le prix du kilogramme bord champ au mois de mai 2017 se situe à environ 800 FCFA contre 1600 FCFA au cours de la même...
(Agence Ecofin 05/05/17)
(Agence Ecofin) - A la fin de l’exercice clos au 31 décembre 2016, la Société africaine forestière et agricole du Cameroun (Safacam), entreprise agro-industrielle cotée sur le Douala Stock Exchange (DSX), a enregistré un résultat net après impôts de 716 millions de francs Cfa, apprend-on dans les états financiers que vient de publier la Safacam. En comparaison avec l’exercice précédent, ce résultat net est en recul de plus 50%, cette entreprise ayant clôturé l’exercice 2015 avec un résultat net après impôts de 1,8 milliard de francs Cfa. Selon la Safacam, en dépit d’une augmentation du chiffre d’affaires de l’entreprise (à cause notamment des activités des presseries d’amandes de palmistes démarrées l’année dernière), cette contreperformance s’explique principalement par une baisse de...
(La Tribune 05/05/17)
2016 a été conclue sur de bons résultats pour la Banque des Etats de l'Afrique centrale, en comparaison à l'année 2015. Ainsi, l'exercice de l'année dernière dégage un bénéfice net de 164,177 milliards de Fcfa, contre 160 milliards, enregistrés une année auparavant. Grande nouvelle pour les promoteurs de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). L'institution a réalisé de très bons résultats au cours de l'année 2016. Selon le rapport général des commissaires aux comptes KPMG Afrique centrale et Mazars Cameroun, portant sur l'exercice 2016, la BEAC a réalisé un bénéfice net de 164,177 milliards de francs CFA. Une progression en volume par rapport à l'exercice précédent, établi à 160,7 milliards de francs CFA. Le document révèle également que...
(Agence Ecofin 05/05/17)
(Agence Ecofin) - Au cours de l'année 2016, la BEAC a réduit de 47%, l'exposition de son portefeuille d'investissement, aux titres publics français. La valeur de ces produits financiers, qui était de 1355,7 milliards de FCFA au 31 décembre 2015, est passée à 715,2 milliards de FCFA au terme de l'exercice 2016. Globalement, la Banque centrale explique avoir mené une opération de cession de certains des avoirs étrangers gérés pour le compte des pays de la CEMAC, pour un montant cumulé de 1099,58 milliards de FCFA. L'objectif de ces transactions était de rattraper à chaque fois, l'obligation de quote-part obligatoire de 50% sur le compte des opérations logé au trésor public de France. Mais en même temps que la Banque...
(Agence d'information d'afrique centrale 05/05/17)
Les Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont un réel besoin d’ajustement dans leurs contributions statutaires, en fonction de leur situation économique et sécuritaire. Deux pays seulement parviennent à libérer leurs contributions pour assurer le bon fonctionnement de l’organisation régionale. Il s’agit du Congo et du Gabon. Ils font aussi partie des Etats à jour, ainsi que le Cameroun et la Guinée équatoriale, les deux plus gros contributeurs, avec un quota de 13% revu à 12%. Mais le retour du Rwanda au sein de la grande famille régionale a poussé la Guinée équatoriale à exiger un ajustement des gros contributeurs à 11%. Malabo est favorable que l’assiette des contributions des autres Etats passe à...
(APA 05/05/17)
Le soja se fait de plus en plus rare au Cameroun laissant aux abois des consommateurs locaux, à cause des exportations massives de cette denrée vers le Nigeria, a appris jeudi APA de sources concordantes. Des informations recueillies dans les bassins de production des acteurs de la filière des oléagineux ont révélé les difficultés d’approvisionnement à travers le pays. C’est le cas notamment de de la société Soyobeans processing industry of Cameroon (SOPROICAM) une unité de transformation de soja en matière première qui rencontre « de gros soucis » du fait de l’exportation massive de la production locale vers le Nigeria. Malgré les investissements consentis par cette entreprise agro-industrielle dans l’encadrement des producteurs et la mise à disposition des intrants,...
(Agence Ecofin 05/05/17)
(Agence Ecofin) - Au Cameroun, le cabinet du président du Sénat a rendu public un communiqué, rappelant que celui-ci ne détient aucun compte sur un quelconque réseau social. En effet, il s’agit d’une mise en garde face à la multiplicité de comptes Facebook qui portent le nom de Marcel Niat Njifenji. Un de ces comptes attire particulièrement l’attention. « Certains individus mal intentionnés ont entrepris de créer et d’exploiter un compte sur le réseau social Facebook au nom de S.E.M. Marcel Niat Njifenji, président du Sénat. Le profil de cette haute personnalité est illustré par l’une de ses photos où elle arbore l’écharpe de sénateur aux couleurs nationales.», écrit le directeur de cabinet du président du Sénat. Le communiqué attire...
(Jeune Afrique 04/05/17)
Les leaders anglophones Félix Nkongho Agbor, Fontem Neba et Mancho Bibixy sont toujours incarcérés à Yaoundé. Écroués il y a plus de trois mois, ils sont poursuivis entre autres pour « terrorisme, rébellion, crime et délits d’opinion ». Leur avocat, Me Claude Assira, répond aux questions de J.A. L’avocat Félix Nkongho Agbor, le professeur Fontem Neba et l’animateur radio Mancho Bibixy viennent de passer plus de trois mois en prison, à Yaoundé, dans la capitale camerounaise. Notamment accusés, avec 25 autres personnes, de « terrorisme, rébellion, crime et délits d’opinion », ils plaident non-coupable et espèrent obtenir une remise en liberté le 24 mai prochain, alors que la crise anglophone ne faiblit pas et que les avocats sont très peu...
(APA 04/05/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Douala international terminal (DIT), filiale du groupe Bolloré, vient d’acquérir un nouveau portique au port de Douala estimé à 5,5 milliards de francs CFA a appris APA, jeudi auprès des directions générales de DIT et du Port autonome de Douala (PAD). Conformément aux dispositions de la convention de concession, cet équipement de dernière génération, plus performant que les portiques actuels, marque l’arrimage du port de Douala aux challenges portuaires et maritimes des décennies à venir, et un ancrage fort dans la modernisation de ses outils d’accueil de navires. A en croire des usagers, avec ce troisième portique, c’est une nouvelle ère qui se lève au port de Douala au bénéfice de toute la grande...
(APA 04/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les investissements directs de la Chine au Cameroun se sont chiffrés à 35,06 millions de dollars en 2016, selon les statistiques de la représentation diplomatique de l’Empire du milieu à Yaoundé. Pendant la même période, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s'est a été estimé à 1,96 milliards de dollars. En terme de réalisation de projets structurants, la Chine est actuellement présente au Cameroun dans des domaines aussi divers que les infrastructures routières, l’hydroélectricité, l’alimentation en eau potable, les logements sociaux ou encore les télécommunications. Au plan bilatéral, en 2015 et selon les chiffres du ministère des Finances, la Chine demeurait le premier partenaire du Cameroun avec 16,6% des échanges : elle était son...
(APA 04/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le groupe de la Banque mondiale (BM) a annoncé nouvelle stratégie quinquennale (2017-2021) de soutien au Cameroun, basée sur «le partage de la prospérité». Dans le document cadre y relatif, que APA a pu se procurer jeudi, ledit partenariat dispose d’axes d’intervention pour aider le pays à atteindre les Objectifs de développement durable, et à respecter ses engagements dans la lutte contre le changement climatique. L’assistance financière et technique y relative portera principalement la lutte contre la pauvreté dans les zones rurales, en particulier dans les régions septentrionales, le développement des infrastructures et du secteur privé avec un accent particulier sur l’énergie et le transport, l’environnement des affaires, les services financiers et la qualité de la main-d’œuvre,...
(Agence Ecofin 04/05/17)
(Agence Ecofin) - Le président Paul Biya a reçu en audience le 27 avril 2017, au palais de l’Unité, l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Michael Stephen Hoza. Au menu de leurs entretiens, un tour d’horizon de l’actualité nationale, et le renforcement de la coopération bilatérale. L’ambassadeur Hoza a notamment annoncé qu’une importante enveloppe de 156 milliards de FCFA a été mobilisée par le gouvernement américain pour soutenir la santé publique au Cameroun. Ce projet, a indiqué le diplomate américain, va permettre de répondre de manière efficace à l’amélioration de la santé maternelle et infantile, à la lutte contre le VIH /Sida, le paludisme et les autres pandémies à l’exemple de la fièvre Ebola. Le dernier tête-à-tête entre Michael Hoza et...
(Jeune Afrique 04/05/17)
La start-up camerounaise Will&Brothers est une des pionnières du développement du drone dans son pays. Elle planche actuellement sur la mise au point d'un drone 100% local. Au Rwanda, des drones s’envolent déjà de Kigali, portant en leur sein des poches de sang qui sont livrées 30 minutes plus tard dans le centre de soin du pays qui en a fait la demande. Au Malawi, d’autres engins du même type, propulsés par énergie solaire cette fois, se rendent dans les régions rurales, où ils transportent des tests de dépistage du VIH, surtout destinés aux nourrissons. En Côte-d’Ivoire, des drones géolocalisent et cartographient les plantations de cacao, palliant les lacunes d’un cadastre inexistant… On le voit, l’utilisation de cette technologie à...
(Agence Ecofin 04/05/17)
(Agence Ecofin) - Si les pays de la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, Guinée Equatoriale et République centrafricaine) veulent atteindre « leurs objectifs d'émergence, il leur faudra mener une réflexion rigoureuse pour effectuer un recours des plus prudents sur le marché international des capitaux », peut-on constater d'une analyse publiée par les équipes de recherche de la Banque des Etats de l'Afrique Centrale. Le besoin de financement de 29 milliards $ sur les trois prochaines années. Ces ambitions ont selon le document généré un besoin structurel de financement, dont le montant global pour la période 2016 à 2020 est estimé à 17312, 4 milliards de FCFA (29 milliards $). Cette somme est jugée hors de portée des capacités d'intervention de...

Pages