Samedi 16 Décembre 2017
(AFP 28/11/17)
Le président français Emmanuel Macron s'est dit mardi "favorable" à un changement du "nom" ou à un élargissement du "périmètre" du franc CFA si les Etats africains le souhaitent, lors de son intervention à l'université de Ouagadougou. "La France accompagnera la solution portée par les présidents africains", a déclaré M. Macron en réponse à un étudiant burkinabè qui l'interpellait sur le franc CFA, monnaie considérée comme un instrument d'influence post-coloniale par ses détracteurs. Le président français a cependant rappelé que le franc CFA apportait "une bonne chose, la stabilité monétaire", aux 14 pays d'Afrique subsaharienne qui l'utilisent. Le débat sur le franc CFA est récurrent en Afrique.
(Agence Ecofin 28/11/17)
Avec seulement 9,5% des parts du marché local de la farine de nos jours, la Société camerounaise de transformation de blé (Sctb) entend jouer un rôle beaucoup plus important sur ce marché, au cours des prochaines années. Pour ce faire, apprend-on de bonnes sources, cette entreprise ambitionne de porter les parts de marché qu’elle contrôle actuellement à 30%, sur le moyen terme, de manière à devenir l’un des acteurs clés de la minoterie au Cameroun. Pour y parvenir, les responsables comptent sur de nouveaux investissements. Il en est ainsi du lancement d’un 2ème moulin d’une capacité d’écrasement de 240 tonnes quotidiennes (contre 360 tonnes pour le premier), grâce à un financement de près de 10 milliards de francs Cfa obtenu...
(Agence Ecofin 28/11/17)
L’Agence française de développement (AFD) et SCB Cameroun, filiale locale du groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank, viennent d’ouvrir une ligne de crédit d’un montant de 10 milliards francs Cfa, pour financer les PME camerounaises porteuses de projets dans le secteur des énergies renouvelables. Selon les deux partenaires qui révèlent avoir déjà ciblé quelques projets intéressants dans ce sens, ces appuis financiers seront accordés aux PME bénéficiaires à des taux d’intérêt très concurrentiels. Ce programme de financement des énergies renouvelables au Cameroun devrait contribuer à accroître la part de ces énergies dans le mix énergétique du pays, dans lequel l’éolien, le solaire et la biomasse réunis pèsent officiellement à peine 1%. BRM
(Agence Ecofin 28/11/17)
Au terme de l’exercice budgétaire 2016, l’administration fiscale camerounaise a collecté une enveloppe totale de recettes non pétrolières, officiellement estimée à 1 615 milliards de francs Cfa. Comparées aux 988 milliards de francs Cfa collectés en 2011, ces recettes non pétrolières sont en hausse d’environ 70%, sur une période de 5 ans. A l’origine de l’accroissement substantiel de ces recettes, explique une source autorisée au ministère des Finances, se trouve un train de réformes initiées au sein de l’administration fiscale camerounaise depuis quelques années ; lesquelles réformes ont notamment consisté en la modernisation des services, la sécurisation des recettes et la simplification des procédures. Cette nouvelle donne a permis de mettre en place des innovations telles que la déclaration pré-remplie,...
(Jeune Afrique 28/11/17)
«Une énorme arnaque. » La réaction de Michel Ngapanoun fuse dès que le sujet du marché des crédits carbone promu par les Nations unies est évoqué. En 2008, le cabinet Orbeo, alors filiale de la Société générale, lui vend un projet de récupération des gaz à effet de serre produits dans ses décharges. La banque française accorde un prêt de 2 milliards de F CFA pour la construction d’une centrale de captage d’une capacité de 250 tonnes par jour à Yaoundé, avec un prix d’achat garanti de 12 euros la tonne. Ecobank prête 3,5 milliards de F CFA pour bâtir une centrale de même calibre à Douala. En une décennie, le prix du crédit carbone passe de 14 à moins...
(Agence Ecofin 28/11/17)
La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) vient de publier un rapport sur « L’état des systèmes de paiements par monnaie électronique dans la Cemac 2011-2016 ». Selon ledit rapport, au moins 95% des transactions financières électroniques ont été faites par le Mobile Money pendant la période sous revue. A titre d’exemple, indique la Beac, les recharges des porte-monnaie électroniques, c’est-à-dire, les dépôts en espèces de la clientèle dans les points de vente, ont atteint 735 milliards FCFA en 2016, dont 663 milliards FCFA pour le Mobile Money. « Cet instrument est également le moyen par excellence des transferts d’argent par monnaie électronique car, 99% de ceux-ci se font par Mobile Money », relève la Banque centrale. Toujours, selon...
(RFI 27/11/17)
Au Cameroun, les députés du Social Democratic Front (SDF), parti d'opposition anglophone, ont perturbé la session parlementaire par des chants, jeudi 23 novembre. Ils demandent l'ouverture d'un débat dans l'hémicycle sur la crise anglophone. Le président de l'Assemblée nationale a donc suspendu les débats. Le SDF n'exclut pas de paralyser la vie parlementaire pour se faire entendre. Quatre fois déjà, le SDF aurait demandé que la crise anglophone soit à l'ordre du jour des réunions de l'Assemblée nationale. N'y tenant plus, jeudi, les députés du parti ont refusé de débattre du budget 2018...
(La Tribune 27/11/17)
Les autorités camerounaises prévoient une revalorisation de la taxe aéroportuaire de 10 000 à 25 000 francs CFA, soit une augmentation de 250 %. La question est abordée à l'occasion de l'examen du projet de loi de finance 2018 par les parlementaires à l'Assemblée nationale en session ordinaire budgétaire. Le gouvernement camerounais prend les dispositions qui s'imposent pour compenser les manquements générés par les mesures particulières du prochain budget. Les autorités du pays sont entrain d'envisager une augmentation de 250% de la taxe aéroportuaire la faisant passer de 10 000 à 25 000 francs CFA. Il s'agit d'un projet de loi qui est étudié par les parlementaires camerounais à l'Assemblée nationale à l'occasion de l'examen du projet de loi des...
(Jeune Afrique 27/11/17)
Handicapée par les impayés de l’État et par son parc vieillissant, la société spécialisée dans la collecte de déchets a connu une année délicate. Mais l’obtention d’un financement va lui permettre de renouveler sa flotte. Michel Ngapanoun a le sourire en cette matinée du 19 octobre. Dans la salle des délibérations de la Communauté urbaine de Yaoundé, le président-directeur général d’Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) vient enfin de parapher la convention de prêt pour l’acquisition de 211 camions et de 17 engins lourds. 24,5 milliards de F CFA (environ 37 millions d’euros) sur sept ans, à 8 %. La Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec – groupe BPCE) apporte 11,5 milliards de F CFA, la...
(APA 27/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le gouvernement camerounais a annoncé lundi que la Banque africaine de développement (BAD) a mis à sa disposition un appui budgétaire de 120 milliards de francs CFA pour l’implémentation de la première phase du Programme d'appui à la compétitivité et à la croissance économique (PACCE). Ce programme, explique-t-on, « vise à préserver la stabilité macroéconomique et budgétaire et à jeter les bases d'une croissance économique robuste, résiliente et inclusive». Sa mise en œuvre doit permettre une meilleure gouvernance des finances publiques de même qu’un renforcement de la compétitivité des secteurs de production. La décision du conseil d’administration de la BAD, soulignent les autorités nationales, confirment l’engagement du président général du groupe de l’institution financière, Akinwumi...
(APA 27/11/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les importations du Cameroun, s’agissant du sucre, du riz et du poisson, ont continué à grimper ces dernières années de manière exponentielle, selon les données douanières exclusives auxquelles APA a pu accéder. S’agissant du riz, acheté principalement de Thaïlande et de l’Inde, l’année 2017, sans être achevée et avec ses 683.812 tonnes, s’illustre déjà comme «un pic d’importation», contre 538.395 tonnes en 2014 pour une valeur FOB qui est passée de 109.935.806.981 à 153.606.097.910 FCFA, soit un total général de 530.279.437.982 FCFA de valeur. Pour le sucre, dont la croissance des importations est attribuée à une production locale insuffisante, les 10 importateurs, à partir du Brésil, de France, du Guatemala, de Belgique ou encore de Pologne, en...
(Jeune Afrique 27/11/17)
À quelques kilomètres de la frontière avec le Nigeria, le camp de réfugiés de Minawao, au Cameroun, accueille de nombreuses victimes des exactions commises par la secte islamiste Boko Haram. Si le pire est derrière eux, leurs souvenirs continuent de les hanter. Reportage. « C’était un mercredi matin, je travaillais au champ quand Boko Haram est arrivé. Des hommes ont pointé une arme sur ma nuque et m’ont emmené avec eux. » Yahaya se souvient avec précision de ce jour où les militants de la secte islamiste l’ont pris en otage dans son village natal de Zamga, au Cameroun, à deux kilomètres de la frontière nigériane. La scène se passe en 2013, mais cet ancien cultivateur de 78 ans n’a...
(APA 27/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le Cameroun exporte en moyenne 300 000 tonnes de bananes par an vers l’Union européenne (UE), a annoncé lundi le nouvel ambassadeur et chef de délégation de l’UE. Selon Hans-Peter Schadek, qui multiplie les contacts avec les autorités camerounaises, il est question de renforcer le partenariat entre l’UE et le Cameroun dans plusieurs secteurs d’activité. Concernant l’appui à la filière banane, « on note, a-t-il souligné, que c’est une action importante en cours depuis un certain temps et qui aujourd’hui a pris une vitesse de croisière avec près de 300 000 tonnes de banane exportées chaque année par le Cameroun sur le marché de l’Union européenne ». En tout état de cause, « il s’agit...
(Agence Ecofin 27/11/17)
En lieu et place des camions-citernes autorisés pour le transport des produits pétroliers au Cameroun, dans la région du Nord, ce sont plutôt de petits véhicules de tourisme, communément appelés «starlettes», qui sont privilégiés par les importateurs du carburant en provenance du Nigéria, et très prisé par les automobilistes de la région du Nord-Cameroun. Ce mode de transport, expliquent les douaniers de cette région septentrionale camerounaise, a le don de permettre aux transporteurs d’éviter les axes routiers sur lesquels sont érigés des postes de contrôles douaniers, puisque ces véhicules peuvent aisément se faufiler dans la brousse et les pistes rurales. Cette pratique érigée en règle dans cette partie du Cameroun, fait perdre quotidiennement des recettes douanières estimées à un peu...
(Agence Ecofin 27/11/17)
Philémon Zoo Zame, le directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), s’est livré à une importante activité épistolaire dans la journée du 19 octobre dernier. Dans trois lettres adressés, le même jour, aux Dg d’Orange Cameroun et de MTN Cameroon, le régulateur du secteur des télécoms dans le pays a enjoint aux deux leaders du marché du mobile, de prendre des dispositions visant à garantir «l’égalité de traitement des clients/partenaires par les opérateurs, et le maintien des conditions permettant une concurrence saine et loyale» sur le service Mobile Money qui est au centre d’un conflit opposant Orange et MTN à Express Union. Concrètement, après avoir reçu «des plaintes de pratiques anticoncurrentielles» émanant d’Express Union, l’ART invite la Dg...
(APA 27/11/17)
APA-Douala (Cameroun) - Les pays d’Afrique centrale, écartelés entre trois regroupements communautaires, mènent une réflexion au sein du Comité de pilotage de rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (Copil/Cer-Ac) pour une harmonisation des procédures devant permettre de mettre sur pied une seule Communauté économique régionale (CER), a-t-on appris samedi de sources concordantes. Cette démarche est de nature à renforcer la circulation des personnes et des biens et booster les échanges économiques et commerciaux dans cette partie du continent. En prélude à la rencontre des ministres des Finances et de l’intégration qui s’ouvre lundi à Yaoundé, des experts planchent actuellement sur la question afin de soumettre au conseil des ministres, des propositions concrètes qui seront soumises à l’approbation des...
(Agence Ecofin 27/11/17)
Le nouvel opérateur de téléphonie mobile, Yoomee Mobile, opérant depuis le 25 août 2017 sous une licence virtuelle, s’est engagé dans une agressive opération de récupération de l’ancien parc d’abonnés de Vodafone. En effet, depuis l’annonce par le fournisseur de connectivité haut débit mobile de la cessation de ses activités dans le pays, le 10 novembre 2017, ses anciens abonnés reçoivent des messages de Yoomee Mobile leur proposant de poursuivre leur expérience haut débit avec ses cartes SIM 4G, tout en conservant leur ancien modem. Certains abonnés sont même prospectés directement par téléphone par les agents commerciaux de Yoomee Mobile. Yoomee mobile veut capitaliser sur l’ancien parc d’abonnés de Vodafone pour se constituer une solide base de marché. L’opérateur virtuel...
(La Tribune 25/11/17)
L'ancien international footballeur ivoirien Didier Drogba se prépare à lancer sa propre marque de chaussure dénommée « JAD ». L'icône ivoiriene a apporté l'information lui-même cette semaine en annonçant sur son compte instagram combien il était content et fier de sa marque. Didier Drogba n'est pas à ses débuts dans le monde des affaires et peut compter sur l'appui de son frère Jordan, son épouse Lalla et sa mère. Annoncée depuis 2014, la « e9 », la marque d'accessoires et de chaussures sportifs du nom de la star de football Samuel Eto'o...
(Agence Ecofin 25/11/17)
«Il ne se passe pas un jour sans que le bétail ne soit volé dans la région de l’Adamaoua». Ce constat est de Moussa Yaya, le délégué régional de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales pour l’Adamaoua, région septentrionale du Cameroun qui fait figure de terreau de l’élevage dans le pays. Dans une interview accordée au trihebdomadaire régional l’œil du Sahel, ce responsable du ministère de l’Elevage soutient que la recrudescence des prises d’otages assorties de demandes de rançons, qui visent particulièrement les éleveurs dans cette partie du pays, ont pratiquement lessivé le secteur de l’élevage. «Le départ massif des éleveurs du département de la Vina (Lougga, Horé Djagol...) pour le Mayo-Banyo et le Mayo-Rey, dans la région du...
(AFP 24/11/17)
Les députés du Social Democratic Front (SDF), principal parti d'opposition et anglophone au Cameroun, ont perturbé par des chants la session parlementaire jeudi, exigeant l'ouverture d'un débat sur la crise anglophone, avant que la séance ne soit suspendue par le président de l'Assemblée. "Paul Biya, Paul Biya, le pays va mal, le pays va mal. Nous voulons le changement", ont chanté les députés SDF, modifiant les propos d'un refrain généralement déclamé à la gloire de M. Biya, selon le témoignage de l'un d'eux à l'AFP. "Le pays va bien, le SDF va mal", a répondu en chanson le président de l'Assemblée, Cavaye Yeguié Djibril, qui a par la suite suspendu les travaux, selon un extrait des échanges à l'Assemblée diffusé...

Pages