| Africatime
Mardi 28 Mars 2017
(Cameroon-Info.Net 13/03/17)
Depuis le 14 février 2017, les pouvoirs publics sont mis au parfum d’un futur mouvement d’humeur des médecins exerçant au Cameroun. Les membres du Syndicat des médecins du Cameroun (Symec) menacent de raccrocher leur blouse à partir du 17 avril 2017. Mais, avant de déclencher l’opération hôpitaux morts, les dirigeants du Symec ont adressé à qui de droit un préavis de grève dans lequel ils dévoilent leurs plaintes en quatre points. « Vu l’attitude dilatoire, voire l’indifférence générale du gouvernement face aux revendications des médecins, malgré les démarches du Symec qui de toutes les évidences visent à promouvoir la résolution des problèmes par le dialogue, le Symec demande au gouvernement d’apporter des réponses concrètes sans délai aux revendications des médecins...
(RFI 13/03/17)
A Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), l’instance publique en charge du traitement et de la fourniture en eau potable ne parvient pas à approvisionner le million d’habitants. Du coup, un commerce informel d’eau du lac Kivu s’est développé, commerce qui représente un danger pour les habitants de Goma – car cela les expose à des maladies hydriques – d’autant qu’il s’effectue dans une région où le choléra est endémique.
(Xinhua 11/03/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Une mission de la Banque mondiale a rassuré vendredi sur les craintes pour le gel des investissements dans la santé et l'éducation, les deux principaux secteurs sociaux, à cause d'un programme d'ajustement structurel en discussion entre le Cameroun et le Fonds monétaire international (FMI) pour atténuer l'impact d'une crise économique qui frappe des pays voisins. "Les secteurs sociaux seront et sont protégés. Les dépenses dans ces secteurs sont cruciales. Nous ne voulons pas que les populations vulnérables paient le prix. On va travailler avec le FMI, il y aura une entente", a déclaré lors d'un échange avec la presse Lynne Sherburne-Benz, conseiller principal au bureau du vice-président de la Banque...
(Xinhua 11/03/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Le Cameroun consacre en moyenne 60 dollars pour ses dépenses de santé annuelles par habitant, une somme exorbitante selon la Banque mondiale qui conduit cette semaine dans le pays une mission concourant à inciter les autorités à œuvrer à la généralisation d'un projet de financement basé sur la performance initié avec son soutien. "Actuellement, le gouvernement met beaucoup d'argent dans la santé, mais il n'y a pas de résultats", a souligné lors d'un échange avec la presse à Yaoundé, Gaston Sorgho, membre de la mission et directeur du secteur santé, nutrition et population de la Banque mondiale. Pour inverser la tendance, un crédit octroyé au Cameroun permet la réalisation depuis deux ans d'un projet de financement basé...
(Xinhua 11/03/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Le ministre camerounais des Enseignements secondaires, Jean Ernest Massena Ngallè Bibéhè, s'est entretenu vendredi à son cabinet à Yaoundé avec une délégation d'experts de la Banque mondiale venue de Washington pour une mission d'évaluation des projets financés par cette institution au Cameroun. Les entretiens ont porté sur un projet en préparation sur le développement des compétences des jeunes, pour permettre de réduire le taux de sous-emploi et de chômage réputé élevé dans le pays, explique la mission. L'opération vise à aider à faire en sorte que les formations dispensées dans des centres spécialisés soit en adéquation avec les besoins du marché de l'emploi. Les axes d'intervention se proposent à cet effet de prendre en compte la nécessité...
(Le Monde 11/03/17)
Le géographe Christian Seignobos publie un beau livre, à la fois scientifique et poétique, qui réunit textes et dessins produits durant cinquante ans d’études de la région. Par Joan Tilouine Plus que le coopérant qu’il fut à ses débuts ou que le chercheur qu’il restera jusqu’au bout, Christian Seignobos est de ces hommes qui prennent le temps d’en consacrer à ceux qu’il rencontre. Et notamment aux peuples du bassin du lac Tchad, un territoire auquel ce géographe a dédié plus de cinquante années de sa vie. Nécessaire, mais insuffisant pour étancher la soif de savoir de ce « boulimique du terrain ». Arrivé dans la région en « petit soldat de la coopération », au lendemain des indépendances, ce grand...
(La Voix de l'Amérique 11/03/17)
L’attaquant de Schalke 04, avait refusé de participer à la coupe d'Afrique des nations de football au Gabon, remportée par le Cameroun. De nouveaux talents ayant émergé, un retour en sélection nationale paraissait difficile pour lui. Mais, Hugo Bross, l'entraîneur du Cameroun a décidé de le rappeler dans son effectif pour les deux matchs amicaux que les lions indomptables livrent contre la Tunisie le 24 Mars prochain à Monastir et la Guinée Conakry le 28 mars 2017 à Bruxelles. Comme lui, sept autres joueurs avaient décliné leur convocation pour la même compétition. Parmi eux, le jeune Zambo Anguissa de Marseille en France, dont le nom figure sur la liste des 23 de Hugo Bross.
(RFI 11/03/17)
Trônant, depuis trois décennies à la tête de la Confédération africaine de football (CAF), ce Camerounais a si peu songé à la relève qu’il brigue à nouveau sa propre succession. Avec le risque d’une sortie humiliante. Magali Lagrange : La semaine qui s’annonce pourrait être décisive, dans l’histoire du football africain. Puisque les présidents de fédérations nationales se réunissent à Addis-Abeba pour élire le président de la Confédération africaine de football (CAF). Et, pour la première fois depuis trente ans, un semblant de suspens semble entourer l’élection à la tête du football africain... Comment expliquer cela ? Jean-Baptiste Placca : Peut-être faut-il rappeler que la Confédération africaine de football (CAF) existait depuis déjà trente ans, lorsque l’actuel titulaire du poste...
(Xinhua 11/03/17)
Les élus locaux des villes et des communautés d'Afrique de l'Ouest, du Sahel et de la Grande Corne de l'Afrique ont plaidé jeudi à Dakar pour la mise sur pied d'un programme de prévention locale de l'extrémisme violent. Ces élus locaux, membres du Réseau des Villes fortes ou "Strong city network" (SCN), ont relevé, à l'ouverture d'un séminaire sur l'extrémisme violent, que le continent africain est le théâtre depuis ces dernières décennies, de récurrentes attaques et menaces terroristes de groupes extrémistes violents. "Cette surenchère de la violence extrémiste qui entraîne des crises économiques et sociales, a propulsé les villes au coeur des efforts menés conjointement par les Etats, les instances régionales et internationales dans la lutte contre la radicalisation et...
(Le Monde 10/03/17)
Crise anglophone, histoire coloniale, Fespaco, cinéma et politique : notre chroniqueur a fait parler Jean-Pierre Bekolo, cinéaste camerounais et militant. Jean-Pierre Bekolo est un splendide cinéaste camerounais, mais également un citoyen engagé et un militant au regard lucide sur son pays. Cela fait longtemps que je voulais inviter le natif de Yaoundé à me parler de son art, de ses projets, du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou qui vient de s’achever le 5 mars, mais aussi de l’actualité camerounaise et de la crise « anglophone » qui perdure et s’enlise. Depuis novembre 2016, la contestation a gagné le nord-ouest et le sud-ouest du Cameroun, les deux régions anglophones du pays. Cette minorité – environ 20 % de la population,...
(Financial Afrik 10/03/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) invite le Cameroun à adopter des “politiques résolues” sur le plan budgétaire et de la gestion de la dette afin de préserver sa stabilité macroéconomique. Le FMI estime également que «des mesures structurelles ambitieuses sont essentielles pour doper l’investissement privé et accompagner une croissance inclusive». En effet, selon l’institution de Bretton Woods, l’économie camerounaise a certes réussi à résister à la chute des cours des matières premières, aux menaces sécuritaires dans le bassin du lac Tchad et aux troubles civils en République centrafricaine ayant eu des retombées négatives sur la situation extérieure et budgétaire.
(Afrique sur 7 10/03/17)
Une autre tragédie ferroviaire s’est produite ce mercredi à Yaoundé, la capitale camerounaise après celle d’Eséka. Un train commis à des travaux de réhabilitation de la voie ferrée a heurté plusieurs personnes faisant trois morts. C’est à croire que la folie meurtrière qui s’est emparée des trains de la Camrail est loin de prendre fin. En effet, un train qui servait à des travaux de « renouvèlement de la voie ferrée » à l’entrée de Yaoundé a provoqué un accident mortel. Ainsi que l’a noté la Camrail sur sa page Facebook : « Des passants ont été heurtés sur la voie ferrée. » Avant de dresser le bilan : « Le bilan de l’accident est de trois morts. Deux personnes...
(APA 10/03/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Premier ministre, Philemon Yang, préside lundi prochain à Douala, la métropole économique, la 8ème édition du Cameroon Business Forum (CBF), mécanisme de dialogue public-privé mis en place afin d’œuvrer à l’amélioration du climat des affaires, a appris APA de source officielle. Placé sous le thème : «Accroître la compétitivité économique, à travers le commerce transfrontalier», ce conclave réunira les acteurs gouvernementaux et de la société civile, les mouvements patronaux ainsi que les partenaires au développement. Mis en place en 2009 par les pouvoirs publics, avec l’appui de la Société financière internationale (Groupe de la Banque mondiale), cet espace est destiné à appuyer le gouvernement dans ses efforts en faveur d’une croissance économique inclusive. Le CBF ambitionne...
(APA 10/03/17)
360 policiers Tchadiens ont été formés et équipés pour assurer la sécurité tout le long de la frontière fluviale entre les deux pays, a appris APA, jeudi de sources sécuritaires. Le Tchad et le Cameroun ont une longue frontière fluviale à travers les fleuves Logone et Chari. Les policiers, dotés des bateaux motorisés, vont contrôler huit postes de sécurité installés depuis Bongor (au sud) en passant par N’Djaména pour atteindre le lac Tchad. Le poste de police nautique est financé par l’Union européenne et mis en œuvre par l’ONG COGINTA, spécialisée dans les réformes policières et la sécurité Le directeur de COGINTA, M. Sébastien Gouraud indique que, la maitrise des frontières du Tchad est devenue un enjeu national et de...
(Libération 10/03/17)
Les donateurs réunis à Oslo le 24 février ont évité d’évoquer les responsabilités de la coalition antiterroriste constituée par les armées du Nigeria, du Tchad, du Niger et du Cameroun. La conférence des donateurs qui s’est tenue à Oslo le 24 février a souligné la gravité de la crise humanitaire qui frappe les populations autour du lac Tchad, en particulier dans le Borno (Etat du nord-est du Nigeria). Mais elle a désigné un seul coupable, en l’occurrence le groupe jihadiste Boko Haram. Réunis dans la froideur de l’hiver norvégien et aux antipodes de la chaleur de la saison sèche au Sahel, les décideurs ont évité d’évoquer les responsabilités de la coalition antiterroriste qui réunit les armées du Nigeria, du Tchad,...
(AFP 10/03/17)
Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un "Fonds bleu pour le Bassin du Congo" visant à subventionner des projets au profit des riverains, selon un journaliste de l’AFP. "L’initiative a deux grandes ambitions : la préservation des forêts et des eaux du Bassin du Congo, mais aussi aider les populations à accéder à une meilleure qualité de vie", a expliqué à l’AFP Benazir Hilali. Madame Hilali est la coordonnatrice des projets à la Fondation Brazzaville, partenaire avec le président congolais Sassou Nguesso dans la mise en oeuvre de cette initiative présentée à Marrakech au Maroc lors de la COP22 en novembre 2016. Les projets éligibles aux financements du Fonds bleu...
(Agence Ecofin 10/03/17)
(Agence Ecofin) - Le directeur général des Douanes (DGD), Fongod Edwin Nuvaga, annonce qu’il est désormais possible de payer les droits et taxes de douane en ligne hors de la ville de Douala. Notamment dans les localités de Yaoundé, Tiko, Kribi, Limbe, Bamenda, Mamfe, Ambam, Ebolowa, Kye-Ossi, etc. Selon les explications du DGD, le processus implique l’inspecteur de visite qui liquide la déclaration en douane et communique à l’opérateur économique le numéro de liquidation. Muni de cette référence et de son numéro de contribuable, l’usager se rend dans l’une des agences de banques connectées à la plateforme électronique « e-Guce » pour l’opération de paiement, selon le mode de son choix (espèces, ordre de virement au guichet, virement électronique, etc)...
(AFP 09/03/17)
Un train affecté aux travaux de renouvellement de la voie ferrée a tué trois passants mercredi soir dans la capitale camerounaise Yaoundé, a appris l'AFP jeudi auprès de la société ferroviaire Camrail. Cet accident a suscité une nouvelle polémique dans le pays après un déraillement qui avait fait près de 80 morts fin octobre 2016. "Le bilan de l'accident est de trois morts. Deux personnes sont décédées sur place, une troisième à l'hôpital", a affirmé sous couvert d'anonymat un responsable de Camrail. "Un train de travaux, de retour du chantier de renouvellement de la voie à l'entrée de la ville de Yaoundé, a percuté des passants sur la voie ferrée", a expliqué sur sa page Facebook cette société en charge...
(APA 09/03/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Fonds monétaire international (FMI), dans une déclaration rendue publique jeudi, a appelé le Cameroun à adopter «des politiques résolues» sur le plan budgétaire et de la gestion de la dette afin de préserver sa stabilité macroéconomique. Dans sa déclaration publiée à l’issue de sa mission effectuée du 20 février au 6 mars 2017 et destinée à conclure un programme économique triennal jusqu’en 2019, le FMI estime également que «des mesures structurelles ambitieuses sont essentielles pour doper l’investissement privé et accompagner une croissance inclusive». L’économie camerounaise, reconnaît l’institution financière, a certes réussi à résister à la chute des cours des matières premières, aux menaces sécuritaires dans le bassin du lac Tchad et aux troubles civils en République...
(Jeune Afrique 09/03/17)
En posture de fronde, la zone majoritairement anglophone du Cameroun est privée d’internet depuis de longues semaines. Indignation et résistance par… internet. Il y a des records dont on se passerait bien. Comme celui de la durée d’interruption des communications électroniques dans certaines régions du Cameroun. Bien sûr, le procédé n’est pas nouveau : lorsque les internautes impudents empêchent les dirigeants de dormir, on débranche le réseau des réseaux, considérant que si la propagande ne porte plus, il vaut mieux que tout le monde se taise. En 2016, lors de périodes électorales sensibles, le Tchad, le Congo, le Gabon ou la Gambie ont eu recours au stratagème du bâillonnement numérique. Mais la durée des interruptions ne dépassait pas (trop) la...

Pages