Samedi 18 Novembre 2017
(AFP 08/11/17)
Deux gendarmes camerounais ont été tués mardi soir par "des terroristes sécessionnistes" à Bamenda (nord-ouest), l'un des épicentres de la contestation anglophone, a appris l'AFP mercredi auprès du porte-parole du gouvernement, portant à trois le nombre de gendarmes abattus dans cette région en deux jours. "Les terroristes sécessionnistes ont tué deux gendarmes cette nuit à Bamenda", a affirmé mercredi à l'AFP le porte-parole, Issa Tchiroma Bakary, également ministre de la Communication, soulignant que les assaillants ont abattu les gendarmes "avec des armes de guerre" et se sont enfuis en emportant les armes des victimes. "Le premier gendarme tué était en faction alors que le second assurait la garde d'un établissement de microfinance", a expliqué M. Tchiroma, joint par téléphone depuis...
(APA 08/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - Deux gendarmes ont été tués mercredi à Bamenda dans le Nord-ouest anglophone par des activistes de la cause sécessionniste du Southern Cameroon national council (SCNC), a-t-on appris de sources concordantes. A en croire des responsables de la 2e région militaire interarmées (RMIA 2), des activistes « lourdement armés» ont dans la nuit de mardi à mercredi, attaqué un check point que gardent des policiers et gendarmes à l’entrée de la ville de Bamenda, précisément dans la localité de Bafut. Après un échange de coups de feu entre les forces de l'ordre et les assaillants, deux gendarmes ont été mortellement atteints. Il s’agit du maréchal des logis Himna René en service à la compagnie de Bafia...
(Jeune Afrique 08/11/17)
D’un côté, une incroyable diversité. De l’autre, un malaise évident sur fond de repli communautaire et de rivalités régionalistes qu’exacerbe l’approche de la présidentielle. « Tic, tac, tic, tac… La fin de votre pouvoir est proche. Bientôt vous rendrez des comptes. » Twitter n’a jamais encouragé la subtilité et, même écrite en moins de 140 caractères, une menace éhontée produit toujours son petit effet. Le pouvoir dont cet internaute annonce la disparition, c’est celui du Sud, la région d’origine du président Paul Biya que les langues les plus acérées aiment à surnommer, non sans ironie, « le pays organisateur », et où les Bulus sont majoritaires. Le chef de l’État, 84 ans dont trente-cinq années de pouvoir, n’a pas encore...
(AFP 08/11/17)
Les autorités camerounaises ont émis une quinzaine de mandats d’arrêt internationaux à l’encontre des leaders du Southern Cameroon national council (SCNC) qui militent pour la sécession de la partie anglophone du pays, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. D’après la presse camerounaise parue ce mercredi, en l’occurrence le quotidien Le jour, quinze dossiers auraient été préparés et remis à la police internationale en une seule phase visant l’arrestation et l’extradition au Cameroun du président du consortium anglophone, Sisiku Ayuk Tabe et ses partisans. Pour être précis ces mandats concernent les activistes impliqués dans les evenements en cours dans les deux régions anglophones du pays, notamment, le Nord-ouest et le Sud-ouest. «Les informations exclusives font état de dossiers préparés, montés et...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Je passe la période d’avant, lorsque par un coup de crayon sur un coin de table, en 1885, une main décida que ce serait ça, le Cameroun. Je saute aussi la colonisation allemande, pour me retrouver en 1916, devant les projets français et anglais qui, pour différents qu’ils furent dans la méthode, ne visaient qu’un seul but : fabriquer des êtres serviles qui ne regarderaient que dans la direction de leurs maîtres. Cameroun pluriel Et pourtant les Camerounais forment en Afrique un ensemble singulier, fort de près de 250 ethnies pour plus de 20 millions d’habitants, dont aucune composante ne peut se considérer plus autochtone qu’une autre. Ce peuple qui s’est battu pour sa libération les armes à la main connaîtrait...
(Jeune Afrique 08/11/17)
Écrivain, professeur de littérature à la Stony Brook University, à New York, le Camerounais Patrice Nganang évique pour Jeune Afrique la source de l'union camerounaise, dont il situe le cœur battant dans la ville de Foumban, dans l’Ouest. Jeune Afrique : Existe-t-il une identité nationale camerounaise ? Patrice Nganang : Le Cameroun est encore trop jeune pour détenir déjà une identité fixée. Mais celle-ci est en cours de formation, et la ville de Foumban, dans l’Ouest, en est le centre de gravité. Pas tant parce que la dynastie des sultans issus de Nchare Yen y règne que parce que les premiers ouvrages de la pensée camerounaise, les premiers textes de loi, les premiers recueils sur la pharmacopée et même une ars erotica y...
(APA 08/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Société sucrière du Cameroun (SOSUCAM) projette de produire 160 000 tonnes de sucre par an à l’horizon 2023, contre un peu plus de 120 000 tonnes actuellement, a -t-on appris mercredi en marge du lancement de la campagne sucrière 2017/2018. C’est dire qu’au cours des cinq prochaines années, ce sont 40 000 tonnes supplémentaires de sucre qui seront produites dans les deux sites de Mbandjock et de Nkoteng toujours dans la région du Centre, où cette entreprise qui emploie plus de 7 000 personnes dispose de vastes étendus de champs de canne à sucre. Pour atteindre cet objectif, la filiale du groupe français, la Société d'organisation de management et de développement des industries alimentaires...
(RFI 08/11/17)
Au Cameroun, l'incompréhension domine autour de la situation judiciaire et carcérale du notaire Abdoulaye Harissou. Alors que le tribunal militaire a prononcé sa relaxe le 30 octobre après trois ans de détention dans une prison de Yaoundé, le notaire Abdoulaye Harissou est maintenu en prison par ses geôliers, officiellement pour des raisons administratives et de procédure. Il avait été jugé et condamné à trois ans de ferme pour « non-dénonciation » et acquitté du « délit d'outrage au président de la République ». Imbroglio Cette condamnation correspondait donc au temps qu'il a déjà passé en prison, d'où la décision du tribunal de le remettre en liberté. Sa famille et ses proches s'inquiètent de cette détention à rallonge et ses avocats...
(APA 08/11/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le ministre camerounais en charge des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Ernest Ngwaboubou, a suspendu pour 6 mois de toute activité d’exploitation, l’entreprise d’exploitation minière Metalicon pour «non-respect de ses obligations indiquées dans le cahier de charges». L’exploitant est accusé de non-restauration des espaces détruits par l’activité minière, notamment de n’avoir pas procédé à la fermeture effective et totale de tous les trous creusés par ses soins et qui dont l’un, devenu un «lac artificiel», a causé la mort par noyade, le 3 septembre dernier dans la localité de Kambélé (Est), d’un garçon de 12 ans. Metalicon est aussi, depuis un mois, poursuivi en justice par l’association Forêts et développement rural (FODER), agissant dans le...
(Agence Ecofin 08/11/17)
La Cameroon Telecommunications (Camtel) a sollicité l’appui de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) pour l’aider à améliorer sa gestion. Une délégation de l’opérateur historique a échangé à cet effet, le 1er novembre 2017 avec une équipe de la CNPS. Les discussions ont été focalisées sur la gestion des risques en entreprise, rapporte un compte rendu de séance publié le 6 novembre 2017 par le gestionnaire des pensions au Cameroun. Le coup de main demandé par Camtel à la CNPS, se justifie par la faible efficacité des mesures prises par la société télécoms pour identifier, évaluer et traiter les risques qui mettent en péril ses affaires. Une situation qui pourrait s’expliquer par une mauvaise appropriation des outils de gestion...
(Agence Ecofin 08/11/17)
Le ministre camerounais de l’Economie, Louis Paul Motaze (photo), et Hanson Njiforti, directeur national du Fonds mondial pour la nature (WWF) au Cameroun, ont procédé, le 7 novembre, à la signature d’une convention de partenariat à Yaoundé. C’est dans le cadre du programme d’aménagement et de développement intégré de la boucle minière du Dja (Padi-Dja) où sont prévus des projets miniers (fer de Mbalam, nickel-cobalt de Lomié, fer de Nkout, Nabeba…) frontalière du Congo. Louis Paul Motaze a expliqué que le Padi-Dja est un espace à écologie sensible dans lequel se trouvent implantées plusieurs aires protégées classées parmi les plus importantes du Cameroun, en ce qui concerne la diversité biologique. Il s’agit notamment de la réserve de faune et de...
(Agence Ecofin 08/11/17)
Le groupe d’audit et de conseil financier britannique Grant Thornton International (GTI) vient d’annoncer l’arrivée dans son réseau de deux cabinets basés au Cameroun. Il s’agit d’abord, apprend-on, de FAA Tax & Legal qui changera de nom pour devenir Grant Thornton Tax & Legal. La nouvelle entité, qui emploiera 20 personnes, sera dirigée par un certain Jacques Bakelak. Ensuite, le cabinet AGM Cameroun prendra le nom de Grant Thornton Audit & Advisory. Spécialisé dans la comptabilité publique, l’audit et le conseil, ce nouveau venu dans le réseau Grant Thornton International, sera dirigé par Emmanuel Nack. Les deux cabinets, qui opéreront sous la dénomination de Grant Thornton Cameroon, emploieront 30 personnes au total, et seront logés dans un même immeuble dans...
(Agence Ecofin 08/11/17)
Au Cameroun, Gaz du Cameroun, filiale en propriété exclusive de la junior britannique Victoria Oil & Gas (VOG) vient d’annoncer le succès des travaux de forage du puits La-108 situé en onshore sur son périmètre de Logbada. Le forage a atteint la profondeur cible de 2 865 mètres et permis d’entrer en contact avec un réservoir de sables bitumineux de 84,5 m net, dans les formations inférieures et supérieures de Logbada. Les premières analyses poussent VOG à déduire que le volume en présence est significativement plus élevé que celui des données pré-forage et celui rencontré dans les sables du puits La-107, précise le communiqué. Pour rappel, les réservoirs ont atteint une colonne de 58 mètres net de gaz dans le...
(AFP 07/11/17)
Un gendarme camerounais a été tué lundi dans une localité du nord-ouest anglophone lors d'une traque de séparatistes présumés, a-t-on appris mardi de sources concordantes. "Des individus suspectés d'être des sécessionnistes ont abattu un gendarme hier (lundi) à Jakiri (nord-ouest)", a affirmé une source proche des autorités régionales jointe dans la région depuis Yaoundé. L'information a été confirmée à l'AFP par une source gouvernementale. C'est la première fois qu'un gendarme est abattu de sang froid depuis le début de la crise issue de la contestation anglophone.
(La Tribune 07/11/17)
Au terme d’une mission que ses services viennentt d’effectuer au Cameroun, le FMI a ramené ses projections de croissance de 4 à 3,7%. La baisse de la production expliquerait en grande partie ce ralentissement qui amplifie l’urgence d’engager des réformes pour sortir de la crise et surtout bénéficier à court terme d’un second décaissement du Fonds à hauteur de 116 millions de dollars. C'est une révision à la baisse relativement insignifiante pour le pays qui affiche un taux de croissance attendu des plus dynamiques cette année particulièrement dans la zone CEMAC mais pour le gouvernement cela pourrait être de mauvais augures. A la fin d'une mission de passage de revue de l'évolution de la situation économique conformément à ce qui...
(APA 07/11/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La conclusion de la 1ère revue du programme appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC), qui devrait permettre au Cameroun de bénéficier d’un second décaissement de l’ordre de 65,7 milliards FCFA du Fonds monétaire international (FMI), a été reportée «à titre provisoire» à la 2ème quinzaine de décembre prochain en raison de deux critères structurels non exécutés par le pays. Selon une déclaration rendue publique au terme d’une mission de revue de l’institution financière, bien que tous les critères de réalisation quantitatifs établis dans le programme pour fin juin 2017 ont été remplis, et que tous les repères structurels jusqu’à fin octobre ont été mis en œuvre, «deux repères qui ont été modifiés...
(APA 07/11/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La session ordinaire du Parlement camerounais, essentiellement consacrée à l’examen du projet de budget de l’État, s’ouvre le 14 novembre prochain, rapporte un communiqué signé du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril, et dont APA a reçu copie mardi. Ledit projet de budget pour l’année 2018 est projeté à 4513 milliards FCFA contre 4373 milliards pour l’année qui s’achève. Dans cette enveloppe, plus de 588 milliards FCFA sont prévus pour le fonctionnement là où 155 milliards FCFA iront à l’investissement et environ 727 milliards FCFA au service de la dette. Pour l’année à venir, le gouvernement négociera, et éventuellement conclura en outre, à des conditions sauvegardant les intérêts financiers de l’État ainsi que sa souveraineté économique...
(APA 07/11/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Société nationale des hydrocarbures (SNH), bras séculier de l’Etat dans les transactions pétrolières, a transféré 166 milliards de francs CFA au trésor public pour des activités liées à la vente du gaz et du pétrole au cours du premier semestre de l’année, a-t-on appris mardi auprès de cette entreprise publique. Au cours de la même période considérée, la production pétrolière a atteint 14,5 millions de barils tandis que la production du gaz est de 6927 millions de pieds de cubes. Avec une légère remontée des cours du baril du pétrole sur le marché mondial, soit en moyenne 50 dollars le baril, les recettes pourraient augmenter au cours du second trimestre, d’autant que l’activité sera...
(Agence Ecofin 07/11/17)
Avec les mesures prises dans le cadre de la conduite de son programme triennal conclu en juin 2017 avec le FMI, les autorités camerounaises voient désormais un peu plus grand. «Nous voulons, au regard des mesures envisagées, de l’embellie enregistrée au niveau international, bien que légère, espérer que dès 2018 nous serions remontés à 4,2% (contre 3,7% projetés en 2017)», déclare le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey (photo). Cet espoir du ministre camerounais des Finances est partagé par l’agence de notation américaine Standard & Poor’s (S&P) qui, dans sa dernière note d’analyse sur l’économie camerounaise, publiée le 13 octobre 2017, prévoit une «croissance robuste» dans le pays sur la période 2017-2020. «Nous prévoyons que la croissance du PIB réel...
(APA 07/11/17)
APA-Douala (Cameroun) - Le Bataillon d’intervention rapide (BIR) a mis la main sur quatre bandits de grand chemin spécialisés dans les prises d’otages dans la région du Nord Cameroun, avec ramifications à la Centrafrique et au Tchad, a appris lundi APA de sources sécuritaires. Selon la gendarmerie qui diligente l’enquête, ces preneurs d’otages opéraient dans la localité de Mbaiboum, à la frontière avec la Centrafrique et le Tchad et dont le chef de gang, un certain Oussouman Oumar, est un ex-militaire tchadien qui utiliserait une carte nationale d’identité camerounaise. Ce dernier qui été mis aux arrêts dans la localité de Mayo-Bocki, non loin de la ville de Ngong, et son interpellation a conduit à celle de trois de ses complices,...

Pages