| Africatime
Mercredi 26 Avril 2017
(APA 21/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le Cameroun pourrait connaitre une baisse de son taux de croissance en 2017, d’après le Fonds monétaire international (FMI) qui table finalement sur un taux de 3,7 % contre 5,7 % par le passé. Si ces projections économiques sont confirmées, ce serait une mauvaise affaire pour le Cameroun qui perdrait ainsi 2 points en l’espace de quelques mois. S’ils se vérifient, ces chiffres ne feront que confirmer les prévisions de la Banque mondiale qui annonçaient au mois de janvier dernier une tendance baissière de l’économie nationale. D’après certains analystes, au regard de la résilience de l’économie camerounaise, le taux de croissance du Cameroun pourrait se situer à 4,3%. Les mêmes prévisions font état d’un solde...
(APA 21/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Trois filles âgées de 8 à 14 ans ont été enlevées par les terroristes nigérians de Boko Haram dans la localité de Mbreché, située dans la région de l’Extrême-nord du Cameroun, a appris vendredi APA de sources sécuritaires. Selon de fiables informations, la dizaine d’assaillants armés de fusils d’assaut et d’armes blanches, ont fait irruption dans cette bourgade située à quelques encablures de la frontière avec le Nigeria et ont procédé à des fouilles dans les maisons. «Dès qu’ils sont arrivés, ils ont pénétré dans les maisons et fouillé tout le monde. Ils ont clairement dit qu’ils sont venus pour enlever les enfants du village et qu’ils n’avaient que faire des vieillards », raconte un...
(APA 21/04/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le représentant spécial du secrétaire général et chef du bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), François Louncény Fall, a dit avoir «appris avec soulagement» l’annonce, jeudi soir, du rétablissement des connexions Internet dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Ces parties du pays étaient sevrées de télécommunications électroniques depuis 93 jours à la suite de revendications fédéralistes, voire sécessionnistes. Dans un communiqué publié vendredi, M. Fall a souligné que cette mesure du président Paul Biya s'inscrivait dans la droite ligne de celles récemment annoncées par le gouvernement pour répondre aux revendications corporatistes des enseignants et des avocats anglophones.
(APA 21/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Trois mois après la décision du gouvernement camerounais d’interdire l’usage de l’internet dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, les habitants de la partie anglophone du pays vont à nouveau renouer avec l’internet, suite à une décision du chef de l’Etat Paul Biya lue jeudi soir à la radiotélévision publique (CRTV). Cette instruction du président de la République, selon le ministre de la Communication (MINCOM) et porte-parole du gouvernement Issa Tchiroma Bakary, est adressée au ministre des Postes et Télécommunications (MINPOSTEL), lui enjoignant de demander aux opérateurs « de prendre des dispositions appropriées pour un retour immédiat de l’internet » dans cette partie du pays. Les connexions internet ont été suspendues le 17 janvier...
(RFI 21/04/17)
Le correspondant de RFI en langue haoussa au Cameroun Ahmed Abba risque la prison à perpétuité. La justice militaire l’a déclaré coupable de non-dénonciation de terrorisme et blanchiment du produit d'un acte terroriste. Deux des trois chefs d'accusation qui pesaient contre lui. Dans un communiqué, la direction de RFI dit espérer sa libération. Ahmed Abba a été blanchi de l'accusation d'apologie du terrorisme grâce aux copies des travaux réalisés pour RFI qui montrent que contrairement à ce qu'avançait l'accusation, le journaliste n'a pas utilisé la radio pour faire l'apologie de Boko Haram. Les juges ont en revanche estimé que le correspondant de RFI en langue haoussa était coupable de non-dénonciation et blanchiment du produit d'un acte terroriste. Cette dernière charge...
(BBC 21/04/17)
C'est le président camerounais Paul Biya qui a ordonné jeudi le rétablissement d'internet dans les deux régions anglophones du pays. Selon un journaliste résident dans la ville de Buéa, en zone anglophone, cité par l'AFP, l'internet a été rétabli vers 17h GMT. ''Cela fait suite aux instructions données aux opérateurs de téléphonie mobile de rétablir l'internet dans ces régions'', a déclaré le porte-parole du gouvernement Issa Tchiroma Bakary, selon l'Agence France Presse. L'internet a été coupé dans ces régions du nord-ouest et du sud-ouest pendant plus de trois mois suite à des revendications sur le bilinguisme au Cameroun.
(Agence Ecofin 21/04/17)
(Agence Ecofin) - La production de ciment au Cameroun sera multipliée à partir de l’année 2018. En effet, aux 4,2 millions de tonnes de capacités actuelles (1,6 million de tonnes pour Cimencam, 1,5 million pour Dangote, 500 000 tonnes pour Cimaf et 600 000 tonnes pour Medcem), les différents producteurs du pays envisagent d’ajouter 3 millions de tonnes supplémentaires, à travers soit des extensions des usines, soit la construction de nouvelles unités de production. Il en est ainsi de Dangote Cement Cameroun, qui ambitionne dès cette année de construire sa deuxième unité de production du pays à Yaoundé, la capitale, avec une capacité de 1,5 million de tonnes. Cimencam, filiale camerounaise de Lafarge-Holcim, annonce quant à elle le montage d’une...
(Xinhua 21/04/17)
Le Cameroun annonce son intention de s'associer avec le Tchad et la République centrafricaine (RCA), deux pays voisins avec lesquels il partage des frontières autour desquelles s'activent des bandes armées, pour la création d'un mécanisme commun en vue d'endiguer cette menace et les trafics illicites en tous genres qu'elle engendre. Recevant son homologue centrafricain Joseph Yakété mardi à Yaoundé pour des discussions visant la formalisation de la coopération militaire bilatérale souhaitée par les autorités de Bangui, le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo, a présenté "le contrôle du triangle Cameroun-RCA-Tchad" comme une priorité de premier ordre. Crime organisé, circulation illicite d'armes, trafics d'êtres humains et de drogues, criminalité et grand banditisme, contrebande, terrorisme :...
(APA 21/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - Plus de 300 camions bourrés de marchandises en provenance du Cameroun sont bloqués à Ndjamena, au Tchad, suite à une grève initiée par des commerçants tchadiens, a-t-on appris vendredi auprès du Syndicat des camionneurs du Cameroun. Selon des sources concordantes, dans la capitale tchadienne, cela fait trois trois semaines que les marchandises, convoyées depuis Douala, attendent d’être livrées aux commerçants tchadiens. L’impasse provient de ce que les commerçants et importateurs tchadiens sont en grève depuis plusieurs semaines. A l’origine de cette situation embarrassante et source de pertes d’argent pour les transporteurs locaux, il y a les récents ajustements opérés par les autorités tchadiennes sur les droits de douanes; y compris la révision à la hausse...
(AFP 20/04/17)
Le tribunal militaire de Yaoundé a reporté au 24 avril le verdict dans le procès contre le journaliste de RFI Ahmed Abba, en détention depuis juillet 2015 et qui risque la peine de mort pour "complicité" de terrorisme, a annoncé son principal avocat joint par l'AFP. "Le verdict a été reporté au lundi 24 avril (...) alors que les juges avaient jusqu'à ce jeudi, dernier délai pour prendre leur décision", a précisé à l'AFP l'avocat Me Charles Tchoungang, qui s'est déclaré "surpris" par ce report qui "s'inscrit hors de la loi". "C'est la tactique depuis le début des autorités camerounaises : de repousser une audience de jour en jour et garder un journaliste derrière les barreaux", a déclaré à l'AFP...
(France 24 20/04/17)
Accusé d'avoir "collaboré" avec des islamistes de Boko Haram, le correspondant camerounais de RFI, Ahmed Abba, a été déclaré coupable, même s'il continue de clamer son innocence. Il sera fixé sur son sort lundi 24 avril. Le correspondant camerounais de Radio France Internationale (RFI), Ahmed Abba, été reconnu coupable jeudi 20 avril de non-dénonciation de terrorisme et blanchiment du produit d’acte terroriste. Les charges "d'apologie du terrorisme" ont finalement été abandonnées. Le procureur a requis la prison à perpétuité. Les juges ne se prononceront sur sa peine que lundi 24 avril. Lors de l'audience, la défense a une nouvelle fois plaidé l'innocence d'Ahmed Abba ainsi que la vacuité du dossier.
(Jeune Afrique 20/04/17)
Depuis trois mois, les deux régions anglophones du pays n’ont plus d’accès à internet. Une décision gouvernementale prise au nom de « l’ordre public » alors que la zone est en proie à des manifestations. Le 17 avril, cela fera quatre-vingt-dix jours que les deux régions occidentales du Cameroun sont privées d’accès à internet. Une situation aussi pénible pour les ménages – qui représentent 22 % de la population du pays – que pour les entreprises du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Par cette coupure, les autorités entendent endiguer la propagation des velléités sécessionnistes des régions...
(AfricaNews 20/04/17)
Environ trois mois et toujours pas d’internet dans les régions anglophones du Cameroun. Les régions du nord-ouest et du sud-ouest qui sont entrées dans un bras de fer avec le gouvernement sont privées de cet outil de communication. Si au départ, le gouvernement avait évité toute communication sur le sujet, il reconnaît aujourd’hui qu’il s’agit d’une stratégie afin de ne pas laisser prospérer la crise. Confidence faite par Issa Bakary Tchiroma, le ministre camerounais de la Communication lors d’un entretien téléphonique avec Africanews.com. “Le gouvernement est parfaitement conscient de la situation, de l’impact d’internet sur nos populations et celles du nord-ouest et sud-ouest”, avance-t-il d’entrée. L’inquiétude du gouvernement, avouera-t-il, c’est la “menace que fait peser l’utilisation de cet outil par...
(AfricaNews 20/04/17)
Ce mercredi, le ministre camerounais des Transports Edgard Alain Mebe Ngo’o a signé l’acquisition par la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) de deux aéronefs Boeing 737-700 NG. Un ouf de soulagement pour la compagnie aérienne nationale qui était précédemment locataire de ces engins avec pas moins de 19 milliards de francs CFA injectés dans leur location durant cinq ans. Mieux, la compagnie élargit sa flotte à cinq avions de propriété. Mais le chemin reste encore long. Lancée en 2011, la Camair-Co n’a jamais pu réellement décoller. À en croire ses responsables, elle n’a jamais fait de bénéfice jusqu‘à 2016 alors que l‘État camerounais y injecte 8 milliards de francs CFA chaque mois. Un montant non-négligeable à un moment où le pays...
(Afrique Actualité 20/04/17)
Kolofota, localité située à l'extrême nord du Cameroun, dans le département du Mayo Sava, a été le théâtre d'une autre attaque kamikaze, attribuée à la secte islamiste Boko Haram mercredi dans la matinée. Le kamikaze, un septuagénaire de sexe masculin (non identifié) a fait exploser sa bombe à l'entrée de la ville, alors qu'il s'approchait d'un poste de contrôle. L'explosion a causé la mort de cinq personnes dont un gendarme, trois civiles et le kamikaze présumé membre du groupe terroriste Boko Haram. Cet attentat-suicide survient, un jour à peine après que le gouverneur de la région de l'extrême nord, ait présidé une réunion de sécurité dans son territoire de commandement. Midjayawa Bakary recommandait alors aux forces de sécurité, de renforcer...
(Agence Ecofin 20/04/17)
(Agence Ecofin) - Camair Co, la compagnie aérienne publique camerounaise, a officiellement acquis ce 19 avril 2017 deux aéronefs Boeing 737-700 NG, qu’elle louait depuis 2011 auprès de la société Aviation Capital Group, a-t-on appris officiellement. Bien que le montant de la transaction n’ait pas été révélé, des sources autorisées soutiennent que les financements ayant permis ces acquisitions sont ceux issus du prêt syndiqué de 25 milliards de francs Cfa octroyé à la compagnie en 2016 par un pool bancaire conduit par Ecobank Cameroun. Avec l’acquisition définitive de ces deux aéronefs pour lesquels Camair Co a péniblement payé 19 milliards de francs Cfa de frais de location entre 2011 et 2016...
(La Croix 20/04/17)
Le tribunal de première instance de Bamenda a sommé trois évêques de comparaître pour incitation à la grève des enseignants dans les établissements scolaires catholiques. Mgr Samuel Kléda, président de la conférence épiscopale du Cameroun, dénonce un acharnement contre l’Église Catholique. L’Église catholique sort du silence après la convocation de trois évêques devant un tribunal de Bamenda (nord-ouest du pays) pour leur rôle présumé dans la grève des écoles anglophones. « L’Église catholique ne peut être tenue pour responsable de la crise qui paralyse les régions anglophones depuis novembre 2016, encore moins de la fermeture des écoles observées à Bamenda », a dénoncé Mgr Samuel Kléda, archevêque métropolitain de Douala. Sur les antennes de la radio privée Équinoxe, le président...
(Afrik.com 20/04/17)
Au moins quatre personnes dont un gendarme ont été tuées dans un attentat-suicide perpétré, ce mercredi 19 avril 2017 au matin, par un kamikaze de Boko Haram. L’attaque, selon Anadolu qui cite un responsable militaire local., a eu lieu dans une localité de l’Extrême-Nord, frontalier avec le Nigeria. Le général Bouba Dobekréo, commandant de secteur numéro 1 de la Force Mixte Multinationale de lutte contre Boko Haram, a confié au site que « l’explosion a eu lieu vers 9 heures GMT dans la localité de Kolofata, le kamikaze en provenance du Nigeria a déjoué la vigilance de nos forces et des membres du comité de vigilance avant d’entrer à Kolofata pour se faire exploser près de la mairie ». Toujours...
(Jeune Afrique 20/04/17)
Après huit ans à la vice-présidence d’un syndicat rival, l’industriel Célestin Tawamba fait un retour remarqué au sein de la principale centrale patronale camerounaise. Au point qu’on le dit favori pour succéder à feu André Fotso. Deux sorties, et non des moindres, auront suffi à braquer les regards sur lui. Le 13 mars, Célestin Kamanou Tawamba, 51 ans, représentait le Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam) aux huitièmes assises du Cameroon Business Forum (CBF), le rendez-vous annuel entre le gouvernement et le secteur privé. Une semaine plus tard, Armel François, le président par intérim du principal syndicat patronal du pays [qui a depuis annoncé sa démission selon une information de Jeune Afrique Business+], le désigne pour conduire la délégation des patrons...
(Agence Ecofin 20/04/17)
(Agence Ecofin) - Le ministre de l’Eau et de l’énergie, Basile Atangana Kouna, et le girecteur général de Nachtigal Hydro Power Company (Nhpc), Olivier Flambard, signent ce jeudi 20 avril 2017 à Yaoundé, la Convention de concession de production d’électricité, dans le cadre du projet hydroélectrique de Nachtigal amont. La signature de la Convention marque une étape importante dans la mise en œuvre de ce projet. Car, elle fait de Nhpc le concessionnaire de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal amont pour une durée de 35 ans et permet le transfert à Nhpc des droits fonciers sur le site de l’ouvrage hydroélectrique. Pour rappel, Nachtigal amont est un projet hydroélectrique développé par Nachtigal Hydro Power Company créée en 2016, dont les actionnaires...

Pages