Mercredi 24 Mai 2017
(AFP 18/05/17)
Le procès de la catastrophe ferroviaire d'Eseka en octobre dernier visant notamment une filiale du groupe français Bolloré ainsi que le PDG du groupe Bolloré, s'est ouvert mercredi à Douala, a appris l'AFP auprès d'un des avocats des plaignants. La procédure vise la compagnie ferroviaire Camrail, filiale du groupe Bolloré, et le directeur général de cette compagnie, ainsi que le PDG du groupe Bolloré, Vincent Bolloré, et le directeur général de Bolloré Transport et Logistics, Cyrille Bolloré, suite à la plainte de deux familles de disparus. Le 21 octobre 2016, le déraillement d'un train avait fait 79 morts et environ 600 blessés, selon les autorités, vers la gare d'Eseka...
(Jeune Afrique 18/05/17)
Le 21 octobre 2016, le train intercités entre Yaoundé et Douala déraille au Cameroun, à hauteur d’Eseka, faisant, selon un bilan officiel contesté, 79 morts. Parmi eux, la mère d’Abdel, dont la famille se bat depuis pour obtenir justice. Celui-ci nous livre son témoignage. Abdel fait partie de ces innombrables familles en deuil depuis le 21 octobre 2016. Lui, a retrouvé le corps de sa mère, qui fait partie du bilan officiel de 79 victimes, là où tant d’autres sont encore à la recherche de proches disparus dans la catastrophe d’Eseka. Un procès s’est d’ailleurs ouvert le 17 mai au tribunal de Douala afin d’obtenir de l’État camerounais et de Camrail qu’ils procèdent à l’identification complète des disparus, notamment via...
(IRIN 18/05/17)
Un lundi soir à Bamenda, principale ville du Cameroun anglophone. Les portes du dépôt de la compagnie d’autocars Vatican Express sont fermées, tout comme celles de cinq autres sociétés de transport de la ville. N’importe quel autre jour, cinq cars longue distance au moins auraient été sur le point de prendre la route pour rejoindre les autres régions de ce pays à majorité francophone. Mais, une fois par semaine, la quasi-totalité des commerces et des services publics ferment leurs portes. Le lundi, les communes des deux régions anglophones du pays, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, se transforment en « villes mortes ». L’appel au boycott a été lancé par une coalition de groupes de la société civile manifestant contre «...
(La Tribune 18/05/17)
Le gouvernement camerounais devrait bientôt signer, avec la Banque islamique pour le développement, trois accords de financement portant sur un montant global de 25,42 milliards de Fcfa, soit 42,5 millions de dollars. Cette nouvelle enveloppe sera consacrée exclusivement au pastoralisme et à l'élevage. Le Cameroun vient de trouver une solution au financement de ses projets de développement dans la filière pastorale. Le gouvernement a été en effet autorisé par le chef de l'Etat, Paul Biya, à recourir à la Banque islamique de développement (BID) pour signer trois accords de financement d'un montant global de 25,42 milliards de Fcfa, soit quelque 42,5 millions de dollars. D'après le décret présidentiel autorisant ces accords, les financements seront consacrés entièrement au secteur de l'élevage...
(AFP 18/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Quelque 400 citoyens nigérians, qui il y a quelques jours avaient fui les combats entre l’armée camerounaise et les éléments de la secte islamiste Boko Haram sur leur partie du territoire, ont été raccompagnés dans la ville frontalière de Galbaru, a rapporté le quotidien à capitaux privés Le Jour dans son édition de mercredi. La publication a précisé que le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et le secteur n°1 de la Force multinationale mixte (FMM) avaient veillé à ce que l’opération de retour se déroule sans heurts. A en croire Le Jour, ce sont les concernés eux-mêmes, face à la dureté des conditions de vie dans le camp de Minawao, qui accueille déjà des...
(APA 18/05/17)
APA – Douala (Cameroun) - Quatre personnes appartenant à une même famille, en l’occurrence, le père, la mère et deux enfants, ont trouvé la mort suite à l’incendie de leur maison, a appris mercredi APA de sources concordantes. Le drame se serait produit dans la nuit de mardi dans la localité de Ngoumou dans la région du Centre, a créé l’émoi dans cette localité périurbaine. D’après les premiers éléments de l’enquête que diligente la gendarmerie, tout serait parti d’une bougie allumée par les propriétaires des lieux pour servir du carburant à un automobiliste. Emportés par le sommeil, des occupants dont le père, Amié Benjamin, son épouse et leurs enfants respectivement âgés de 10 et 8 ans seront brûlés, malgré l’intervention...
(Agence Ecofin 18/05/17)
(Agence Ecofin) - L’Assemblée générale extraordinaire de Messagerie de presse du Cameroun (Messapresse), filiale du groupe français Presstalis, se prononcera le 15 juin 2017 sur un projet d’augmentation de capital à hauteur 450 millions de FCFA par la création de 450 000 actions nouvelles d’une valeur nominale de 1000 FCFA chacune. C’est ce qu’annonce un communiqué de l’entreprise publiée ce 17 mai 2017. Cette augmentation envisagée portera ainsi le capital social de 40,6 millions de FCFA à 490,6 millions de FCFA. « Les actionnaires bénéficient d’un droit préférentiel de souscription leur permettant de souscrire à titre irréductible un nombre d’actions proportionnel à leur pourcentage de détention dans le capital de Messapresse », indique le communiqué. Qui ajoute que, ces actions...
(Agence Ecofin 18/05/17)
(Agence Ecofin) - Au Cameroun, les opérateurs économiques chinois ont une forte tendance à créer des entreprises de type Etablissements (Ets), «sans gros investissements au départ et réalisant des bénéfices immédiats mais faibles». Dans le même temps, les Français, eux, créent plus d'entreprises de types Sociétés anonymes ou Sociétés à responsabilité limitée (76% des entreprises créées par les Français), qui nécessitent un «minimum d’investissement et sont plus orientées vers la production et donc de la valeur ajoutée, source de croissance». Ces révélations sont contenues dans une étude réalisée par le ministère de l’Economie, avec l’appui technique du Centre d’analyse et de recherche sur les politiques économiques et sociales (Camercap-Parc). Laquelle étude révèle, par ailleurs, qu’entre 2010 et 2015, sur les...
(RFI 18/05/17)
La Fédération camerounaise de football a dévoilé une liste de 30 joueurs présélectionnés pour affronter le Maroc le 10 juin puis pour disputer la Coupe des Confédérations 2017 en Russie. Quelques surprises y figurent comme les pré-convocations de quatre nouveaux Lions Indomptables ainsi que les absences des attaquants Clinton Njie et Eric-Maxim Choupo-Moting. Le Cameroun ne devrait pas envoyer son équipe « B » en Russie en juin, contrairement à ce que compte faire l’Allemagne, un de ses futurs adversaires en Coupe des Confédérations 2017. La Fédération camerounaise de football a en effet dévoilé une liste de 30 présélectionnés qui comporte la plupart des cadres, si l’on excepte les attaquants Clinton Njie et Eric-Maxim Choupo-Moting. Hugo Broos, le sélectionneur des...
(Le Monde 17/05/17)
Le déraillement du train 152 à proximité de la gare d’Eseka en octobre 2016 avait fait officiellement 79 victimes et plus de 600 blessés. Plus de six mois après l’accident de train d’Eseka qui avait fait, officiellement, 79 morts et plus de 600 blessés, le premier procès contre la Cameroon Railways (Camrail) s’est ouvert, mercredi 17 mai, au tribunal de première instance (TPI) de Douala, capitale économique du Cameroun. Initialement prévu pour débuter lundi, le procès avait été immédiatement renvoyé à mercredi pour « indisponibilité » de la juge désignée. Il a de nouveau été reporté à vendredi, le temps que le tribunal examine la requête en « irrecevabilité de la plainte » et « incompétence du tribunal » déposée...
(APA 17/05/17)
APA-Douala (Cameroun) - Le port de Douala est paralysé par un mouvement d’humeur des dockers qui observent depuis cinq jours, une «grève illimitée » pour dénoncer les mauvaises conditions de travail. Malgré l’ouverture des discussions tripartites entre l’administration, les grévistes et les responsables des entreprises concernées, le boycott du travail persiste et aurait même tendance à se radicaliser. Le déploiement des forces de sécurité a permis pour l’instant de contenir les manifestants dont le nombre tourne autour de 4000 d’après des leaders syndicaux qui ont invoqué une « grève pacifique »...
(APA 17/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a signé un décret habilitant le ministre de l’Économie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire à signer, avec le Groupe de la Banque africaine de développement, deux accords de prêt d'un montant total de 166,612 milliards FCFA destinés au financement de travaux routiers. Le premier accord, d’environ 10,596 milliards FCFA, porte sur le financement partiel, par le Fonds africain de développement (FAD), du projet d'appui au secteur des transports qui consiste en la réhabilitation des axes Yaoundé-Bafoussam-Babadjou (Ouest, 241 kilomètres), Grand Zambi-Kribi (Sud, 53 kilomètres) et Bogo-Pouss (Extrême-Nord, 63,16 kilomètres). Le FAD est le guichet concessionnel du Groupe de la BAD dont les ressources sont constituées par les...
(AfricaNews 17/05/17)
On croyait la grogne maîtrisée. Moins d’une semaine après le mouvement qui avait paralysé le port autonome de Douala au Cameroun, les dockers ont repris leur mouvement de grève. Au coeur de leurs revendications, ils aspirent toujours à des meilleures conditions de travail. “J’ai travaillé dans ce port pendant 19 ans avec mes enfants, dans ces mauvaises conditions, c’est l’esclavage total ici. Ce n’est pas le travail, c’est l’esclavage, s’insurge Marcelin Tiosop, employé dans cette structure. C’est l’exploitation de l’homme par l’homme, c’est le mot. Nous devons dire La vérité ici et je dis la vérité, rien que la vérité. Nous travaillons pour vivre, mais ici, c’est la mort que nous trouvons plutôt que la vie.” Parmi les onze points...
(APA 17/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Quatre femmes ont été enlevées mardi matin par des membres présumés de la secte islamiste Boko Haram dans la localité camerounaise de Vreket (Extrême-Nord), a appris APA de sources sécuritaires. Les infortunées, qui étaient parties en groupe de Ldaoutsaf, un village situé non loin du lieu du rapt pour chercher de l’eau, ont été surprises par les assaillants qui les auraient ensuite entraînées du côté nigérian de la frontière. En mi-journée, l’on apprenait que l’armée avait lancé une battue dans la zone qui n’a toujours pas permis de retrouver les otages. Voici une semaine, ce sont les corps de deux otages, des élèves âgés de 13 et 8 ans et enlevés dans la nuit du 8 au...
(Investir au Cameroun 17/05/17)
(Investir au Cameroun) - A la fin de l’année 2020, la dette publique camerounaise atteindra 33% du PIB, selon les prévisions de Standard & Poor’s (S&P), l’agence de notation américaine. Cette projection correspond à une augmentation de 7% sur la période 2016-2020, puisque la dette publique du pays, officiellement estimée à 4 725 milliards de francs Cfa, à fin décembre 2016, ne correspondait alors qu’à 26,3% du PIB du Cameroun. Avec une enveloppe de dette qui progressera donc de 7% sur une période de 4 ans, les charges d’intérêts appliquées à celle-ci « avoisineront 5,2% des recettes publiques» du Cameroun, contre 5,1% en 2016, annonce S&P. Au cours de la période sous revue, souligne l’agence de notation américaine, qui a...
(La Voix de l'Amérique 17/05/17)
Le tout premier procès contre la compagnie Camrail a été reporté au 17 mai, dont le train avait déraillé en octobre dernier faisant 79 morts selon les chiffres officiels. L'audience du référé d'heure à heures prévue ce jour au tribunal de première instance de Douala, n'a pas pu se tenir pour cause d'indisponibilité du juge désigné. Deux proches des victimes du déraillement sont toujours sans nouvelles de leurs proches et ont porté plainte contre la compagnie ferroviaire Camrail et ses dirigeants. Après 10 minutes d'audience au tribunal de première instance de Douala, l'affaire a été renvoyée à mercredi, dans deux jours. Dix minutes, juste le temps pour l'un des juges de céans, "de signifier l'indisponibilité de Mme Mbangue, juge désignée...
(Afrique sur 7 17/05/17)
Au Cameroun en ce moment, c’est la chienlit partout dans les rues de la capitale Yaoundé contre les élèves qui vaquaient paisiblement à leurs activités scolaires. Plus d’une dizaine de jeunes élèves viennent d’être agressés par des bandes armées. C’était l’horreur partout dans les rues de Yaoundé où la chienlit s’est installée contre d’infortunés élèves qui s’adonnaient paisiblement aux épreuves sportives du BEPC. Plusieurs dizaines d’élèves ont été physiquement agressés à l’arme blanche par des quidams non encore bien identifiés. Des voix s’élèvent pour dire que ce sont les manifestants anglophones qui veulent une année blanche et par conséquent, qui s’adonnent à tels actes contre les élèves afin de faire capituler le Gouvernement Paul Biya au sujet du fédéralisme qu’ils...
(Agence Ecofin 17/05/17)
(Agence Ecofin) - Le Comité inter-Etats des pesticides en Afrique centrale vient d’homologuer, au cours d’une session tenue, le 9 mai dernier, cinq nouveaux pesticides, autorisant de ce fait, leur utilisation dans les six Etats de la Cemac que sont le Cameroun, le Gabon, le Congo, la Guinée Equatoriale, le Tchad et la République centrafricaine. Les produits phytosanitaires ainsi homologués sont l’Agreb 80 wp (fongicide), Boxer 10 wp (insecticide), Glycol 41% sl (herbicide), Glycol 680 wdg (herbicide), Super Killer 680 wdg (herbicide), Super 50 ec (insecticide) et Super 12 ec (insecticide). Ces produits ont été homologués sur une liste de 12 produits biochimiques présentés par diverses entreprises. Ces homologations surviennent au moment où des Etats de la Cemac dénoncent la...
(Xinhua 16/05/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Les trois prochaines années seront importantes pour le renforcement de l'économie dans les trois régions septentrionales (Extrême-Nord, Nord et Adamaoua) et celle de l'Est du Cameroun, principal objectif du plan cadre pour l'aide au développement conclu entre le gouvernement et les Nations Unies pour un coût total de 626.328 millions de dollars. Victimes d'une crise humanitaire et sécuritaire due, d'une part, à la crise en République centrafricaine (RCA) voisine et, d'autre part, à la menace terroriste causée par la secte islamiste Boko Haram, les régions de l'Extrême-Nord, du Nord, de l'Adamaoua et de l'Est sont celles sur les dix que compte le Cameroun où les indicateurs de développement se révèlent les moins performants. A cause de ces...
(APA 16/05/17)
APA – Douala (Cameroun) - La réhabilitation et la modernisation de l’outil de production de la Société de développement du coton du Cameroun (SODECOTON) nécessite 40 milliards de francs CFA d’investissements, a-t-on appris, lundi, auprès de la direction générale de cette entreprise. Selon le directeur général de la SODECOTON Mohamadou Bayero, sur les 40 milliards de francs CFA recherchés pour remettre à jour l’outil de production, « 11 milliards de francs CFA sont attendus en situation d’urgence pour le fonctionnement de la société ».

Pages