Mardi 27 Juin 2017
(RFI 23/06/17)
Tenus en échec par l’équipe d’Australie ce 22 juin 2017 à Saint-Pétersbourg, les Camerounais sont au pied du mur dans le groupe B de la Coupe des Confédérations 2017. Les champions d’Afrique devront battre les Allemands le 25 juin à Sotchi s’ils veulent avoir une chance de disputer les demi-finales du tournoi. C’est décidément une Coupe des Confédérations 2017 frustrante pour les Camerounais. Après une défaite 2-0 face aux Chiliens, les vainqueurs de la CAN 2017 ont concédé un nul fâcheux 1-1 face aux Australiens, ce 22 juin à Saint-Pétersbourg, toujours dans le groupe B. La première demi-heure de ce match est plutôt terne. Les deux équipes se livrent assez peu. Mais les Camerounais prennent progressivement confiance. A la 38e...
(Jeune Afrique 23/06/17)
Samuel Eto’o a-t-il envoûté un coéquipier en 2000 ? C’est ce que sous-entend Bernard Tchoutang. À moins que ce ne soit qu’une blague… En ce mois de juin, Bernard Tchoutang s’esclaffe et Samuel Eto’o n’a pas du tout envie de rire. Surtout quand le premier Camerounais insinue que le second en aurait « envoûté » un troisième. Si l’accusation désopilante ressemble à une bonne blague, elle se conclut tout de même sur le mode « je dis ça, je dis rien ». L’incrimination date du début de semaine. Sur le plateau de l’émission « Le Vestiaire », l’ex-footballeur Bernard Tchoutang évoque la Coupe d’Afrique des nations 2000 et les problèmes digestifs qui empêchèrent le titulaire Joseph-Désiré Job d’y prendre part...
(Jeune Afrique 23/06/17)
Dans une lettre datant du 19 juin, le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale, Abbas Mahamat Tolli, invite les dirigeants des banques de la zone Cemac à cesser les opérations de cette nature. La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) met un coup d’arrêt à la sortie des fonds hors de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) via le mobile money. Dans une lettre en date du 19 juin, le gouverneur de la banque centrale commune au Cameroun, au Gabon, au Tchad, à la RCA, au Congo et à la Guinée équatoriale, Abbas Mahamat Tolli, invite les dirigeants des banques à « cesser toute opération de transfert de fonds à l’international dans le...
(AFP 22/06/17)
Six civils ont été tués mercredi dans un double attentat-suicide à Kolofata, dans l'Extrême-Nord du Cameroun, régulièrement visé par des attaques du groupe jihadiste nigérian Boko Haram, a appris l'AFP de sources concordantes. "Il y a eu 8 morts, dont six civils et les deux kamikazes. (La double explosion a eu lieu) en fin d'après-midi à Kolofata", a rapporté sous couvert d'anonymat une source proche des services de sécurité camerounais, sans donner de précision sur les circonstances exactes de ce double attentat. L'attaque et le bilan ont été confirmés à l'AFP....
(APA 21/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La croissance envisagée pour le Cameroun en 2017 devrait se situer à 4,9%, contre 4,7% en 2016 et 5,8% en 2015, selon la circulaire fixant les orientations générales de la politique budgétaire, ainsi que les dispositions pratiques pour l'élaboration du budget de l’État pour l'exercice 2018, rendue publique mardi soir par le président Paul Biya. L'économie nationale fait montre de résilience en dépit des chocs exogènes et de la situation économique précaire dans la sous-région, l'atout de la diversification a permis de maintenir la croissance autour de 5,6% en moyenne annuelle depuis 2012. Pour le chef de l’État, ladite économie devrait retrouver sa vigueur pour les années à venir, soutenue notamment par le secteur non pétrolier. L'objectif...
(Le Monde 21/06/17)
Rentré au pays après une longue carrière à l’ONU, l’avocat Simon Munzu a créé l’Anglophone Dialogue Forum pour trouver une issue à la crise. Il ne faut pas chercher chez Simon Munzu la moindre once de radicalisme. Cet avocat, qui a travaillé près de vingt ans au sein des Nations unies, est revenu au Cameroun avec l’ambition de trouver une issue à la crise qui agite les deux provinces anglophones du pays qui l’a vu naître. Fin mars, cinq mois après la résurgence des tensions dans les provinces du Nord-Ouest et du Sud-Ouest...
(Investir au Cameroun 21/06/17)
(Investir au Cameroun) - S’exprimant le 4 mai dernier, dans un panel sur le thème «introductions en bourse et création de valeur, la question vue par les acteurs publics», à l’occasion de la dernière rencontre de l’Institut francophone de la régulation financière (Ifrefi) à Libreville au Gabon, Jean Claude Ngbwa, président de la Commission des marchés financiers (Cmf) du Cameroun, le régulateur du Douala Stock Exchange (DSX), la bourse des valeurs mobilières de Douala, a fait quelques révélations, apprend-on de sources autorisées. Le président de la Cmf a notamment annoncé que des mesures sont actuellement en cours, au sein du gouvernement, aux fins de l’introduction de six nouvelles entreprises à la bourse de Douala, ainsi que le lancement d’emprunts obligataires...
(APA 21/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le chef de l’État camerounais, Paul Biya, a signé un décret habilitant le ministre de l'Économie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire à signer, avec la Bank of China, un accord de prêt commercial d'un montant de 45,9 milliards FCFA destinés au financement de la phase I du projet d'extension au plan national, du système intelligent de vidéosurveillance urbaine. Ledit projet, mis en œuvre depuis janvier 2014 à Yaoundé, la capitale dans le cadre de sa phase pilote, prévoit l’installation de 1500 caméras et relais de communication dans les 10 chefs-lieux de région ainsi que dans 7 autres zones stratégiques frontalières, notamment dans la région de l’Extrême-Nord en proie aux assauts de la secte islamiste...
(APA 21/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La capitale camerounaise, Yaoundé, abritera le 29 juin prochain une journée de sensibilisation et d'échanges sur la mise en œuvre de la dématérialisation des valeurs mobilières dans le pays, a appris APA mercredi auprès des services compétents de la Caisse autonome d’amortissement (CAA). Découlant d’une loi d’avril 2014, ce processus est une opération de substitution des certificats physiques des titres par l’inscription en compte des titres sous forme électronique, au nom de leurs propriétaires, auprès de l’émetteur ou d’un teneur de compte-conservateur. La dématérialisation s’appliquera ainsi à toutes les valeurs mobilières, cotées ou non cotées, émises par les entités publiques ou privées, ayant cours dans le pays ou soumises à sa législation, avec pour avantages la sécurité,...
(Le Monde 21/06/17)
Une visite de chantier est toujours un moment fort. Et celle, il y a quelques semaines, du deuxième pont sur le fleuve Wouri, à Douala, ne déroge pas à la règle. Elle m’a permis de jouer au jeu des questions-réponses avec notre guide. Mais un pont, au-delà du caractère symbolique ou poétique de deux berges qui se rejoignent, c’est surtout des chiffres et des dates. Alors donnons-en quelques-uns. Un marché remporté par Vinci Le pont du Wouri, c’est tout d’abord un vieil ouvrage commencé en 1951 et inauguré en 1955. Ce sont les entreprises françaises Batignolles et Campenon Bernard, à l’époque, qui étaient à la manœuvre. Appelons-le pont no 1. En 2011, un appel d’offres est lancé pour un nouveau...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Après quinze années de procédure, l’entrepreneur camerounais Pius Bissek a obtenu gain de cause face au groupe agroalimentaire suisse. Un remake de David contre Goliath en Afrique centrale. Il n’avait sans doute pas imaginé, ce jour de 2002 où il a choisi d’enquêter sur les produits Nestlé, qu’il s’engageait dans un bras de fer long de quinze ans. C’est pourtant le temps qu’il aura fallu à Pius Bissek, 72 ans, le directeur général de la société Codilait, avant de faire plier le mastodonte suisse, dont le chiffre d’affaires a dépassé 82 milliards d’euros en 2016. L’histoire commence au milieu des années 1990. À l’époque, le marché du lait concentré fait l’objet d’une sourde bataille. Industriels locaux et internationaux tentent d’offrir...
(La Tribune 21/06/17)
Depuis trois ans, le cours du baril de Brent a été divisé par trois. Cette chute représente un défi considérable pour de nombreux pays producteurs de pétrole de la Communauté économique et monétaire des États de l'Afrique centrale (CEMAC). La République du Congo ne fait pas exception. La baisse des revenus de l'or noir a entraîné le ralentissement des activités dans tous les autres secteurs tant la dépendance aux activités pétrolières est grande. Tensions de trésorerie, accroissement du chômage, baisse du pouvoir d'achat, dégradation des services sociaux... ce sont autant de problèmes structurels auxquels nous risquons de faire face, auquel en réalité nous sommes déjà confrontés. Et malheureusement, il ne faut pas s'attendre à une amélioration à court terme. Dans...
(Investir au Cameroun 21/06/17)
(Investir au Cameroun) - En marge de la tenue, du 28 au 29 juin 2017, dans la capitale camerounaise, de la réunion du Comité de suivi de la 10ème édition de la Commission mixte tuniso-camerounaise, qui a eu lieu à Tunis les 23 et 24 mars 2016, se déroulera un forum d’affaires Cameroun-Tunisie, a annoncé dans un communiqué officiel le ministre camerounais de l’Economie, Louis Paul Motazé. Selon Jalel Snoussi, l’ambassadeur de Tunisie près le Cameroun, environ quarante opérateurs économiques tunisiens participeront à cette rencontre, dont le but est, précise-t-il, «d’identifier les possibilités de coopération ; établir un cadre de partenariat ; conclure des accords de commercialisation de services, d’équipements et de produits ; examiner les possibilités d’investissement, de joint-venture...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Les incertitudes de la situation économique mondiale, les difficultés de l’Afrique centrale dues à la baisse du prix du pétrole et les progrès de l’intégration commerciale en Afrique de l’Ouest suscitent à nouveau une réflexion sur l’avenir de la Zone franc. Celle-ci a plus de cinquante années d’existence et a connu de nombreuses réformes qui, tout en laissant subsister les principes de base — fixité du taux de change des francs CFA et garantie de disponibilité des devises grâce aux comptes d’opérations des Banques centrales (BCEAO et BEAC) auprès du Trésor français — ont montré sa capacité d’adaptation à des situations nouvelles. Comme par le passé et selon la demande des États africains, elle peut évoluer à nouveau. Comment donner...
(Afrique sur 7 21/06/17)
Les relations entre Samuel Eto’o et Bernard Tchoutang ne sont pas au beau fixe en ce moment. Ces deux ex-coéquipiers des Lions indomptables viennent d’exposer, à la place publique, leur animosité entretenue depuis la CAN 2000. C’est une lapalissade de dire que le vestiaire des Lions indomptables du Cameroun ne s’est jamais bien porté. Les luttes de positionnement, les clans et autres coups bas ont régulièrement miné la sélection camerounaise. Aussi, Samuel Eto’o Fils et Bernard Tchoutang viennent d’exposer leur aversion l’un pour l’autre aux yeux du monde. En effet, Tchoutang a affirmé lors d’une émission que « Samuel Eto’o a marabouté un coéquipier … pour prendre sa place ». Il s’agit en l’occurrence de l’attaquant Joseph Désiré Job qui...
(Le Monde 20/06/17)
Depuis décembre 2016, le chef-lieu de la région anglophone du Nord-Ouest stoppe toute activité une fois par semaine pour protester contre le mépris de Yaoundé. En ce dimanche soir de mai 2017, Bamenda bruisse, s’agite comme un corps qui, quelques heures plus tard, se trouvera au repos forcé. Un vendeur de brochettes, au bord de la rue, s’active pour écouler au plus vite son stock. Un restaurateur s’excuse de ne pouvoir servir ses visiteurs, tous ses plats ayant été raflés un instant plus tôt par un consommateur prévoyant. Au supermarché, planté sur l’une des falaises qui dominent la principale ville du Cameroun anglophone, chacun tente de faire ses dernières emplettes. Le lendemain, comme tous les lundis depuis décembre 2016, Bamenda...
(La Tribune 20/06/17)
Après la Corée du Nord, Les Etats-Unis apportent à leur tour leur aide au secteur de la santé publique au Cameroun, en assurant le financement d'un centre des opérations d'urgence sanitaire au quartier Messa, à Yaoundé. D'un coût global estimé à 2,6 millions de dollars, le centre devrait être opérationnel en juillet 2018. Le Cameroun va bénéficier des fruits de sa coopération bilatérale avec les Etats-Unis d'Amérique. En effet, la première puissance économique du monde financera la construction à Yaoundé (quartier Messa) d'un centre national d'opérations d'urgence en santé publique (CNOUS) d'une valeur totale de 2,6 millions de dollars (environ 1,5 milliard de francs CFA). En fin de semaine dernière, le chef de la représentation américaine au Cameroun, Michael Stephen...
(APA 20/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le Cameroun a subi un ralentissement dans son rythme de croissance pour se situer à environ 4,7% en 2016 contre une réalisation de 5,8% un an plus tôt, selon la note de conjoncture que vient de publier l’Institut national de la statistique (INS). Dans un contexte marqué par des vents contraires et le durcissement de la politique monétaire, la balance commerciale a, une nouvelle fois enregistré un déficit, passant de 11,1% à 11,8 % du produit intérieur brut (PIB) pendant la période étudiée. Le 4ème trimestre de 2016 a, selon la note de l’INS, été marqué par une croissance du secteur primaire de +5,9% par rapport à la période correspondante de l’année 2015, une performance imputable pour...
(237online 20/06/17)
Le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac) révèle dans son rapport d’avril 2017 que l’Etat a payé une rançon pour obtenir la libération, en 2013, des sept membres de la famille française Moulin-Fournier. Dans sa publication d’avril 2017, le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac) fait une révélation de taille : le Cameroun a versé la somme de 3,5 millions de dollars (environ 2 milliards de FCFA) au groupe terroriste Boko Haram. C’était en avril 2013 au moment où la secte enlève sept membres de la famille française Tanguy Moulin-Fournier. Le Gabac reprend à son compte un rapport confidentiel du gouvernement nigérian qui indique « Boko Haram a perçu environ $3,5 millions...
(AFP 20/06/17)
Mgr Jean-Marie Benoît Bala a donc été assassiné. C’est une conviction profonde du peuple catholique du Cameroun, exprimée par la Conférence épiscopale nationale. Arrivant exactement deux semaines après la découverte du corps, sans vie, du prélat dans les eaux turbulentes de la Sanaga, cette position officielle rassure le peuple de Dieu dont les évêques ont la charge. Cette position confirme également ce que tous les chrétiens catholiques apprennent lors de la catéchèse: le suicide ne fait pas partie des options de fin de vie qui conduisent au salut. Le suicide ferme donc la porte de l'espérance de la vie éternelle au suicidé, même si de nombreux suicides ont jalonné l'itinéraire terrestre de la foi catholique, depuis ce jour maudit où...

Pages