Samedi 21 Octobre 2017
(APA 17/10/17)
APA – Douala (Cameroun) - La dette du Cameroun pour «maque-à-gagner tarifaire» vis-à-vis de la société Energy of Cameroon (ENEO), le concessionnaire du service d’électricité est de 20,3 milliards de francs CFA, a-t-on appris lundi auprès du ministère de l’Eau et de l’Energie (MINEE). Cette enveloppe qui couvre les cinq dernières années lors du dernier pointage sur la question entre les pouvoirs publics représentés par l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (ARSEL) et la société ENEO couvre également la période 2008-2012, lorsque le gouvernement avait gelé la hausse des tarifs de l’électricité. Par la même occasion, les pouvoirs publics avaient pris l’engagement de prendre en charge les manque-à-gagner enregistrés par le concessionnaire, notamment pour ceux qui est des «...
(APA 17/10/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La société britannique Aggreko a annoncé, par voie de communiqué, la mise en service à Maroua d’une nouvelle centrale électrique destinée à fiabiliser le réseau dans les régions camerounaises de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord. Doté d’une capacité de production de 10MW injectés dans le Réseau interconnecté Nord (RIN), cette infrastructure, mise à la disposition de l’opérateur Eneo mais dont le coût n’a toutefois pas été précisé, devrait permettre de stabiliser la fourniture d’énergie dans cette partie du pays, dont la croissance démographique est l’une des plus fortes du pays. Elle générera aussi, selon le directeur Afrique d’Aggreko, James Shepherd, des avantages économiques, sociaux et sur le plan de la sécurité. «Nos efforts vont se poursuivre,...
(Agence Ecofin 17/10/17)
Le 11 octobre 2017, le Trésor public camerounais n’a pas pu mobiliser les 5 milliards de francs Cfa sollicités à travers une émission de bons du Trésor à 52 semaines sur le marché des titres de la Beac, la banque centrale des six pays de la Cemac, apprend-on dans un communiqué officiel. En effet, bien que le taux de souscription à cette opération ait été de 100%, le Trésor public camerounais n’a retenu que 4,5 milliards de francs Cfa sur les 5 milliards sollicités. Cette réduction de l’enveloppe tient aux taux d’intérêt élevés exigés par les investisseurs, lesquels taux ont oscillé entre 3,6 et 4,25%. L’on est désormais bien loin de la moyenne de 2,5% à laquelle le Trésor public...
(La Tribune 17/10/17)
L'Agence camerounaise de promotion des investissements vient de signer une convention de partenariat avec des bailleurs américains et sud-africains pour la construction d'un complexe multifonctionnel dans la capitale Yaoundé. Coût du projet : 27 milliards de francs CFA, avec l'obligation de remise des clés du projet avant la CAN que le pays abritera en 2019. Un complexe multifonctionnel verra bientôt le jour dans la capitale camerounaise, Yaoundé. Le gouvernement vient en effet de signer une convention avec des investisseurs américains et sud-africains potant sur un montant global de 27 milliards de francs CFA. Représentant l'Etat camerounais, c'est la directrice générale de l'Agence de promotion des Investissements (API), Marthe Angéline Minja, qui a signé les documents de la convention avec la...
(Agence Ecofin 17/10/17)
Au cours de l’année 2016, le fret aérien a atteint 25 505 tonnes, contre 15 000 tonnes en 2015, soit une augmentation d’un peu plus de 10 500 tonnes en valeur absolue, ce qui représente 76% en valeur relative. L’Autorité aéronautique, qui révèle cette statistique dans une note officielle, n’apporte pas plus de détails sur les causes de cette forte progression de l’activité fret. Mais, l’on peut bien la mettre en corrélation avec l’augmentation de 26% enregistrée sur les vols commerciaux réguliers au cours de la période sous revue, selon les relevés de la même institution. En plus des 17 compagnies aériennes commerciales régulières et des cinq opérateurs non réguliers enregistrés par l’Autorité aéronautique dans le ciel camerounais, l’activité de...
(Agence Ecofin 17/10/17)
Avec une production nationale de 108 tonnes, récoltées essentiellement dans les régions du Nord et du Sud, le Cameroun est un petit poucet en matière de production de l’anacarde, produit agricole qui recèle pourtant d’importantes opportunités en matière de développement économique. Aussi, dans le cadre du processus de diversification de son agriculture, le Cameroun entend-il intensifier la production de l’anacarde, afin d’en faire une importante source de revenus, aussi bien pour l’Etat que pour les producteurs. «Le potentiel de croissance de la noix de cajou nous incite à élaborer une stratégie nationale de développement de la filière anacarde», soutient le ministre de l’Agriculture, Henri Eyebe Ayissi (photo). Pour ce faire, le gouvernement camerounais, qui bénéficie du soutien de la coopération...
(APA 17/10/17)
APA - Douala (Cameroun) - L’armée camerounaise bénéficie de l’assistance technique et logistique des Etats-Unis dans la mise en place des centres opérationnels de surveillance côtière dont les trois premier à Douala (Littoral), Kribi (Sud) et Limbe (Sud-ouest) sont opérationnels a appris lundi APA auprès du ministère de la Défense (MINDEF). Les trois centres opérationnels de surveillance côtière, relevant de la marine nationale et hébergés par les bases navales de leur ressort territorial, ont été entièrement équipés par le partenaire américain dans le cadre du commandement Afrique des États-Unis (AFRICOM). Selon des sources militaires, les nouveaux équipements permettront de rendre plus opérationnelle la marine nationale notamment dans la lutte contre le terrorisme, la piraterie maritime, les trafics humains et des...
(AFP 16/10/17)
Le Premier ministre camerounais, Philemon Yang, a entamé lundi des consultations à Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, dans le cadre d'un processus de "dialogue" avec les populations des zones anglophones du pays, en proie à une grave crise socio-politique, a rapporté la radio d'Etat. A Bamenda, M. Yang a rencontré lundi des responsables des syndicats de transporteurs, d'enseignants, de vendeuses, et notamment des opérateurs économiques, dont des banquiers, a rapporté la Cameroon radio television (Crtv). Il était "porteur d'un message de paix et de vivre ensemble", selon la Crtv. Les participants à cette concertation ont soumis au Premier ministre des propositions "pour une sortie de crise définitive", a expliqué la Crtv...
(AFP 16/10/17)
Près de 60 membres présumés du groupe jihadiste Boko Haram et leurs proches, soit au total environ 350 personnes, se sont rendus aux autorités du nord Cameroun, a constaté vendredi un correspondant de l'AFP. Après avoir passé plus de deux ans au sein de Boko haram, ils ont décidé de fuir et de se rendre auprès des autorités camerounaises suite à l’appel lancé il y a six mois par le gouverneur de la région de l'Extrême Nord, Midjiyawa Bakari, ont expliqué plusieurs d'entre eux à la presse, au cours d'une cérémonie organisée par les autorités locales.
(RFI 16/10/17)
Amnesty International épingle encore une fois les autorités camerounaises pour les violences qui ont touché les provinces du nord-ouest et du sud-ouest, le 1er octobre, lors de manifestations indépendantistes dans ces deux provinces anglophones. L'organisation des droits de l'homme parle de plus de 500 personnes victimes d'arrestations « massives et arbitraires » et qui croupissent en prison, de gens « entassées comme des sardines » au Groupement mobile d'intervention de la police de Buea. Dans ce contexte et sur fond d'une guerre des chiffres sur le nombre de victimes...
(RFI 16/10/17)
Au Cameroun, deux semaines après les affrontements meurtriers du 1er octobre dans les provinces du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo, annonce que des enquêtes judiciaires ont été ouvertes sur ces événements. Comment sortir de la crise meurtrière qui secoue les deux provinces anglophones du Cameroun ? Samuel Mvondo Ayolo est l'Ambassadeur du Cameroun à Paris. C'est aussi un proche du président Paul Biya. Il répond aux questions de RFI. RFI : Il y a eu de graves évènements le 1er octobre dernier dans les provinces du Nord-Ouest et du Sud-Ouest – au moins 17 morts, selon Amnesty International – et les évêques catholiques de ces deux régions dénoncent « la barbarie et l’usage...
(Agence Ecofin 16/10/17)
Pour le compte de l’année 2017, la société Eneo, concessionnaire du service public de l’électricité au Cameroun, attend du gouvernement le paiement d’une facture de 20,3 milliards de francs Cfa au titre de «maque-à-gagner tarifaire». Ce chiffre vient d’être révélé par le ministre de l’Energie et de l’Eau, Basile Atangana Kouna, au cours d’un atelier regroupant les prêteurs du projet de construction du futur barrage de Nachtigal, d’une capacité de 420 MW. «Chaque année, le concessionnaire fait le point des investissements qu’il a réalisés avec l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel). Selon les termes du contrat entre le concessionnaire et l’Etat camerounais, ces investissements doivent chaque fois impacter le plan tarifaire», explique une source proche du dossier, qui...
(RFI 16/10/17)
L’équipe féminine du Cameroun de volley-ball a remporté pour la première fois le Championnat d’Afrique. Les Camerounaises ont battu les Kényanes, triples tenantes du titre, 3 sets à 0 en finale, ce 14 octobre 2017 à Yaoundé. Les Sénégalaises, elles, terminent quatrièmes du tournoi pour la cinquième fois de suite, après leur défaite 3 sets à 0 face aux Égyptiennes. Les Camerounaises ont réussi l’exploit à domicile : détrôner une équipe du Kenya qui régnait sur le volley-ball africain depuis 2011. Après trois sacres d’affilée à Nairobi, les Kényanes se sont en effet inclinées 3 sets à 0 (22-25, 19-25, 27-29) en finale d’une édition 2017 disputée loin de leurs terres. Pour les « Lionnes indomptables », il s’agit en...
(APA 16/10/17)
Le Camerounais Clovis Kamzong Abessolo (SNH Velo Club) a remporté, dimanche, la 17ème édition du Grand prix cycliste Chantal Biya, du nom de la première dame de son pays. Sur un total de 579,3 kilomètres courus en 4 étapes, il a coiffé au poteau Slovaques Jan Andrej Cully, Martin Mahdar et Jordy Buskermolen. Il remplace sur le podium le Français Martial Roman, qui avait remporté la 16ème édition de ce circuit qui, depuis 2006, est inscrit dans le calendrier «Africa Tour» de l’Union cycliste internationale (UCI). On rappelle que dix 10 formations prenaient par à cette course dont 2 locales, 5 africaines et 5 européennes.
(AFP 13/10/17)
La justice camerounaise a ouvert des enquêtes sur le bilan de récentes violences en zones anglophones au Cameroun, notamment lors des manifestations indépendantistes du 1er octobre dans ces régions du nord-ouest et du sud-ouest où les forces de sécurité n'ont pas fait usage de leurs armes à feu, affirment les autorités. "(...) En plus de l'évaluation des dégâts matériels, il y a également des enquêtes précises qui ont été ouvertes par les autorités judiciaires sur le bilan (des) événements", a déclaré le ministre de la Défense Joseph Beti Assomo dans une intervention vendredi à la radio d'Etat. Le ministre s'est rendu jeudi à Buea, le chef-lieu du sud-ouest, où il a présidé sur "instructions" du président Paul Biya une réunion...
(Le Point 13/10/17)
Fatigués de l'exil, plusieurs milliers de réfugiés nigérians au Cameroun ont tenté ces derniers mois de rentrer par leurs propres moyens chez eux, de l'autre côté de la frontière. Mais ils ont dû rebrousser chemin. Face aux violences qui continuent de sévir, ils ont souvent dû rebrousser chemin et se faire une raison : le retour ne sera pas pour tout de suite. Au rythme des rumeurs d'apaisement La parole de ceux qui en sont revenus est rare : la plupart préfèrent le silence. Amaka**, mère de famille d'une trentaine d'années, a accepté de partager cette douloureuse expérience. C'était au mois de mai, ce moment de l'année où le climat est le plus difficile à vivre dans la région de...
(Journal du Cameroun 13/10/17)
La commission chargée de cette problématique au sein de l’institution internationale va se réunir à Genève du 16 octobre au 10 novembre. La commission des droits de l’Homme de l’Organisation des nations unies (Onu) se réunit à Genève du 16 octobre au 10 novembre 2017. La traditionnelle rencontre annuelle va aborder la situation des droits de l’Homme dans différents pays du monde, notamment en Australie, en République démocratique du Congo, en Roumanie, à l’Île Maurice ou encore en République dominicaine. Le Cameroun n’est pas en reste. L’organe de l’Onu entend discuter de la situation des droits de l’Homme au Cameroun dès le 16 octobre, date d’ouverture des travaux. En effet, le pays traverse des moments sensibles depuis bientôt un an,...
(Jeune Afrique 13/10/17)
La crise anglophone est l'objet de toutes les attentions ces derniers jours au Cameroun. Joseph Beti Assomo, ministre délégué à la Défense, est notamment à la manœuvre. Alors que Paul Biya est toujours aux abonnés absents – à l’heure où nous écrivons ces lignes, le chef de l’État n’est toujours pas rentré dans son pays, après son départ pour les Nations unies le 17 septembre –, Joseph Beti Assomo, le ministre délégué à la Défense, s’est rendu en hélicoptère de Yaoundé à Buéa, le 12 octobre, avec une ribambelle de hauts gradés de l’armée camerounaise. Il y a tenu, sur instruction de Paul Biya, une « réunion d’évaluation de la situation sécuritaire des régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest en...
(Financial Afrik 13/10/17)
En Afrique centrale, le Cameroun occupe la première place dans les transactions financières par Mobile Money dans la sous-région, avec 870 milliards fcfa (environ 1,5 milliard de dollars) réalisés 2014 et 2016. Selon les chiffres publiés par l’Agence de régulation des télécommunications (ART), ce montant est le résultat de 84 millions de transactions par SMS. Depuis l’introduction des services du mobile money dans le pays en 2011, les Camerounais semblent avoir adopté la monnaie électronique. En 2014, la valeur de ces transactions étaient de seulement 200 milliards de F CFA (361 millions de dollars ). Le Cameroun dispose de 6000 points de paiement sur son territoire, avec pas moins de 5,4 millions d’abonnés mobile money. Les opérateurs de téléphonie mobile...
(Jeune Afrique 13/10/17)
Hugo Broos restera-t-il à la tête des Lions Indomptables du Cameroun, qu’il a menés au sacre continental en février dernier ? Le Belge, lassé par certaines critiques, et qui ne manque pas de sollicitations, est régulièrement annoncé partant. Réponse attendue très prochainement. La tendance, après la double confrontation face au Nigeria pour une qualification à la Coupe du Monde 2018 (0-4, 1-1 fin août et début septembre), était clairement à un départ. L’élimination des Lions Indomptables de cette compétition qui se tiendra en Russie entre juin et juillet de l’année prochaine, deux mois après une Coupe des Confédérations achevée au soir du premier tour, avait fait le bonheur des détracteurs du sélectionneur de l’équipe nationale du Cameroun. Campagnes de presse...

Pages