Lundi 18 Décembre 2017
(APA 16/12/17)
APA – Douala (Cameroun) - Les négociations en cours entre l’Etat du Cameroun et la firme de droits français Vergnet Hydro pourraient déboucher sur la construction de 3 000 forages au Nord-Cameroun pour un investissement de 25,5 milliards de francs CFA, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. Selon le ministère des Marchés publics (MINMAP), ce projet qui connaît un taux de réalisation de 12%, est à l’arrêt depuis quelque temps pour faute de financements. C’est dire que si des négociations aboutissent sur un accord, cette entreprise spécialisée dans la construction, la réhabilitation et la maintenance des ouvrages hydrauliques, devrait assurer la construction de 3000 forages dans les régions de l’Adamaoua, de l’Extrême-nord et du Nord dont des populations locales ont...
(Jeune Afrique 16/12/17)
Depuis dix ans, l’observatoire Treatment Access Watch traque efficacement les dysfonctionnements du dispositif camerounais d’accès aux soins pour les malades du sida, de la tuberculose et du paludisme. Sur les 59 centres de santé sous surveillance au Cameroun, moins de 2 % sont touchés par une rupture d’antirétroviraux. C’est le constat établi par le Treatment Access Watch (TAW) dans son rapport hebdomadaire du 3 novembre sur l’accès aux soins dans les structures médicales du pays. Le document indique aussi la proportion de tests VIH indisponibles ou celle des surcoûts pratiqués pour certains examens. Ces dysfonctionnements sont observés par le réseau de sentinelles de TAW, composé d’associations mais aussi d’infirmiers, de médecins ou de personnels administratifs d’organismes sanitaires ainsi que d’observateurs...
(Agence Ecofin 16/12/17)
Le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, a présenté le 12 décembre, à Yaoundé, la stratégie du gouvernement camerounais pour mettre en place un système de couverture de santé universelle. Selon le membre du gouvernement, la mise en place d’un tel système coûterait 1 300 milliards FCFA à l’Etat, pour un paquet de base de soins et services composé de 185 interventions et de 101 sous-interventions. Ce montant servirait dans les divers domaines de la médecine interne, la chirurgie, la gynécologie obstétrique, la pédiatrie, la stomatologie, la vaccination, etc. « Nous avons mené d’autres études préalables, à savoir : la capacité contributive des Camerounais. Maintenant, nous pourrons dégager la part restante qui devra être mobilisée par l’Etat du...
(AFP 15/12/17)
L'écrivain d'origine camerounaise Patrice Nganang poursuivi notamment pour "apologie de crime" et "menaces" a plaidé vendredi non coupable lors de la première audience de son procès à Yaoundé, a déclaré son avocat. Patrice Naganang "a plaidé non coupable" lors de l'audience qui "a duré à peine 2 minutes, le temps qu'on lui présente ce qu'on lui reproche", a affirmé Me Emmanuel Simh, rencontré par l'AFP à l'issue du procès. "Le ministère public a sollicité (et obtenu mardi) un renvoi au 19 janvier pour faire venir ses témoins", a-t-il ajouté. "Je ne sais pas de quels témoins il s'agit dans une affaire où on critique un post sur Facebook. Je ne sais pas ce que les témoins viendront dire d'autre puisque...
(AFP 15/12/17)
L'armée camerounaise a mené une opération contre des séparatistes présumés dans une localité du sud-ouest anglophone, faisant des "morts" chez les assaillants, ont affirmé vendredi à l'AFP des sources sécuritaires. "Un groupe de sécessionnistes a attaqué la localité de Dadi" jeudi, dans la zone de Mamfé, épicentre de la crise anglophone", a déclaré un responsable sécuritaire. "L'armée a repoussé l'attaque", faisant "des morts chez les assaillants", a-t-il ajouté, sans plus de précision. Une autre source militaire a confirmé ses propos. Aucun bilan officiel ni de revendication des groupes séparatistes n'étaient disponibles vendredi.
(AFP 15/12/17)
L'écrivain d'origine camerounaise Patrice Nganang a été écroué à la prison centrale de Yaoundé et comparaîtra vendredi pour "apologie de crime et menaces", a appris l'AFP auprès de son avocat. En garde à vue depuis le 6 décembre, Nganang a été envoyé "en prison" dans la nuit de jeudi à vendredi, a affirmé Me Emmanuel Simh. Il comparaîtra vendredi devant le tribunal de première instance de Yaoundé-centre administratif, a-t-il ajouté. "Je n'ai pas eu accès à son dossier. Mais il est poursuivi pour apologie de crime, outrage à corps constitué et menaces", a-t-il poursuivi, précisant que les soupçons d'"outrage au président de la République" et de "faux et usage de faux" retenus par la police ont été abandonnés. M. Nganang...
(RFI 15/12/17)
Patrice Nganang devrait être présenté à un juge ce matin. Contre lui, trois chefs d'inculpation dont « menace de mort à l'égard du président ». Un procès qui s'annonce déjà houleux et couru, si l'on en juge par le débat qui agite l'opinion publique camerounaise depuis l'interpellation de l'écrivain il y a une dizaine de jours à Douala. Son audition terminée, Patrice Nganang a aussitôt été placé en détention à la prison centrale de Yaoundé. Contre lui, trois chefs d’accusations : « outrage au corps constitué », « menaces de mort à l’égard du président de la République » et enfin « menaces de mort et apologie de crime ». Il risque, selon son avocat, cinq ans de prison maximum...
(Jeune Afrique 15/12/17)
L'écrivain et activiste camerounais, arrêté à l'aéroport de Douala le 6 décembre, a été placé en détention dans l'attente de son procès, prévu ce vendredi 15 décembre sous le régime de la comparution immédiate. Il est accusé d'« outrage » et d'« incitation à la violence ». Sa garde à vue ayant pris fin, Patrice Nganang a passé sa première nuit à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé, où il a été transféré le 13 décembre au soir. La prochaine étape judiciaire aura lieu, pour lui, ce vendredi 15 décembre. L’écrivain sera alors présenté en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Yaoundé pour répondre des faits d’« outrage à corps constitué » et d’« incitation à la violence...
(Le Monde 15/12/17)
Le notaire camerounais, qui a passé plus de trois ans en prison, revient sur sa condamnation pour « non-dénonciation de tentative de putsch ». Propos recueillis par Laureline Savoye Libéré le dimanche 12 novembre après plus de trois ans de détention, Abdoulaye Harissou était l’invité du Monde Afrique, à Paris. Le notaire, soupçonné de déstabilisation de l’Etat camerounais, a été arrêté en 2014, avant que la justice ne requalifie le chef d’accucation en « non-dénonciation de tentative de putsch » et le condamne, le 30 octobre, à trois ans de prison – soit la peine déjà purgée. Lire aussi : Au Cameroun, la détention à durée indéterminée de Me Harissou Comment allez-vous depuis votre libération ? Abdoulaye Harissou Je vais...
(Jeune Afrique 15/12/17)
Je viens d’apprendre la nouvelle de l’arrestation de Patrice Nganang et je tiens à lui apporter mon soutien et formule le vœu qu’il retrouve très vite les siens et ses activités tant pédagogiques que littéraires. Tribune. Que lui reproche-t-on ? De s’être exprimé de manière outrageante ? Il ne faudrait pas confondre, dans le désormais monde hyperconnecté et ultrasensible qui est le nôtre, ce qui relève de la conversation poussée à ses extrêmes verbaux, à la caricature comme à l’invective voire aux formes exaspérées de la communication, et ce qui appartient à l’appel au meurtre voire à la réactualisation même masquée du tyrannicide. Il ne faudrait pas confondre le jeu des outrances avec l’enjeu des outrages M’exprimant sans autre appui...
(Agence Ecofin 15/12/17)
L’explorateur pétro-gazier britannique Bowleven vient d’annoncer qu’il a conclu avec ses partenaires, les accords nécessaires pour forer, en 2018, deux puits d’évaluation sur le permis Etindé, qui couvre une superficie de 2316 km2 dans l’offshore camerounais. Cette nouvelle annonce survient après deux reports successifs, en 2016 et 2017, et surtout une bataille rangée au sein du Board de cette entreprise pétro-gazière. Cette bataille, apprend-on officiellement, s’est finalement soldée par l’exclusion de cinq administrateurs de la compagnie, sous la pression du fonds d’investissements Crown Ocean Capital, actionnaire de cette société pétro-gazière. Parmi les responsables exclus se trouve Kevin Hart, l’ancien CEO de Bowleven, accusé d’avoir occasionné «de lourdes pertes dans le cadre d'une stratégie impliquant des activités d'exploration coûteuses au Cameroun»...
(Agence Ecofin 15/12/17)
La ministre des Postes et Télécommunication du Cameroun, Minette Libom li Likeng (photo), a reconnu que le marché télécoms national souffre d’une absence de régulation de qualité. En marge de la première journée de la 3ème édition du Cercle de concertation permanente public-privé du secteur des Postes et télécommunications (CPPT), ouverte ce 14 décembre 2017, la ministre a révélé que l’Autorité de régulation des télécommunications (ART), n’a pas les outils adéquats pour assurer ses missions. Son personnel non plus n’est pas assez formé pour l’accompagner dans sa tâche. Conséquences de ces manquements, la mauvaise qualité de service perdure tout comme les plaintes des abonnés. Selon les déclarations de l’autorité de tutelle, l’ART qui manque d’équipements de contrôle, n’a pas pu...
(APA 15/12/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - L’opérateur Mobile Telecommunications Network a indiqué jeudi, par voie de communiqué avoir, dans le cadre d’un partenariat avec l’équipementier suédois Ericsson, collecté «tout au long de cette année 2017» et transporté, pour recyclage en Afrique du Sud, une cargaison de 53 tonnes de déchets électroniques. Baptisé «Product Take Back», le programme, en plus de permettre à la filiale du sud-africain MTN d’honorer l’engagement quotidien qu’est la réduction de l’impact environnemental, a selon l’opérateur «un impact positif sur nos clients», car leur permettant de réduire les coûts et risques associés à l’élimination des équipements électroniques usagés. L’on note que c’est la première opération de ce type, menée formellement sur le sol camerounais.
(APA 15/12/17)
APA-Douala (Cameroun) - La première mission d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF) est attendue au Cameroun au premier trimestre 2018 dans la perspective de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019, a indiqué vendredi le comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT). « La CAF nous a informés de ce que la première visite d’inspection devrait avoir lieu au premier trimestre 2018 », a déclaré le président du comité de normalisation Dieudonné Happi. Ce sera la première fois que l’organisation faîtière continentale de football procède à une telle visite, puisque celle de septembre 2017 avec des dirigeants de la fédération internationale de football association (FIFA) avait pour but de nommer et d’installer le...
(Le Monde 15/12/17)
Pendant une semaine, la capitale économique du Cameroun a vécu au rythme de l’installation d’une vingtaine d’œuvres dans l’espace public. Par Séverine Kodjo-Grandvaux (Douala, correspondance) Du mardi 5 au dimanche 10 décembre s’est tenu le Salon urbain de Douala (SUD 2017). Pour ses dix ans, cette triennale d’art dans l’espace public portée par le centre Doual’art avait, avec le concours de la commissaire d’exposition Cécile Bourne-Farrell, proposé à seize artistes de travailler sur « la place de l’humain » – une formulation suffisamment large pour penser la question des droits de l’homme comme celle de l’humanité que l’on souhaite construire. Lire aussi : Au Cameroun, la rencontre virtuelle d’une artiste repentante et d’un militant anticolonial Les artistes, originaires du Cameroun,...
(AFP 14/12/17)
Le secrétaire général du Front démocratique social (SDF), principal parti d'opposition au Cameroun, Jean Tsomelou, a fustigé jeudi la "forte militarisation" des régions anglophones du pays où le gouvernement a déployé des "milliers" d'hommes pour y combattre les séparatistes. "Les régions du nord-ouest et du sud-ouest sont fortement militarisées", a affirmé M. Tsomelou dans un entretien à l'AFP, estimant que la situation est "inquiétante". "Nous voyons toutes les exactions commises sur les populations", a-t-il affirmé. "Nous avons observé des mouvements de troupes dans les deux régions. Le gouvernement a parlé de milliers (d'hommes) qui sont dans le sud-ouest et le nord-ouest", a-t-il souligné. "Nous déplorons les pertes en vies humaines des deux côtés (civils et forces de sécurité et de...
(APA 14/12/17)
APA-Douala (Cameroun) - Le volume de financement au Cameroun consenti par les pays émergents constitués du Brésil, de la Chine, de la Corée du Sud, de Inde, de la Russie et de Turquie au cours de ces dix dernières années, s’élève à 3378,2 milliards de francs CFA, a-t-on appris mercredi auprès du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT) dans le cadre de la revue annuelle des « projets du portefeuille de coopération avec les pays émergents ». Des projets réalisés avec ces Etats entrent dans le cadre de la mise en œuvre du Document pour la stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE). Selon des sources proches du dossier, ces fonds ont notamment contribué...
(La Croix 14/12/17)
Lundi 11 décembre, un attentat à la mosquée de Kerawa, dans le nord du Cameroun a fait trois morts – le kamikaze et deux fidèles – et plusieurs blessés. À 5 h 30, après la prière du matin, le kamikaze s’est mêlé aux fidèles musulmans qui sortaient de la mosquée et s’est fait exploser. Le lieu de culte a été totalement détruit et les déflagrations ont blessé plusieurs personnes. Des sources sécuritaires estiment que le bilan aurait pu être plus lourd si le kamikaze était entré à l’intérieur la mosquée l’édifice. L’attentat n’a pas été revendiqué mais selon la police locale, le kamikaze serait un élément du groupe terroriste nigérian Boko Haram qui sévit dans le nord du Cameroun depuis...
(APA 14/12/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le Cameroun prévoit d’émettre au cours de l’année 2018 des titres publics d'un montant de 260 milliards de francs CFA a annoncé mercredi, le ministère des Finances, précisant que pareille enveloppe est contenue dans la loi de finances adoptée la veille par l’Assemblée nationale. Ainsi, ajoute la même source, le recours au marché des titres, en l’occurrence, des emprunts obligataires et l’émission de Bons de trésor assimilables (BTA) et des Obligations de trésor assimilables (OTA) sera réduit, comparativement à l’année dernière où le Cameroun avait la possibilité d’émettre jusqu’à 350 milliards de francs CFA de titres publics. Si l’on tient compte des émissions de ces dernières années, notamment avec la mise en pratique du budget-programme...
(Jeune Afrique 14/12/17)
La primaire du parti d’opposition, le Social Democratic Front (SDF, opposition) se tiendra en octobre 2018. Tout se jouera entre deux candidats : Joshua Osih et John Fru Ndi. À moins d’un an de la présidentielle d’octobre 2018, le Social Democratic Front (SDF, opposition) se cherche un candidat, qu’il devrait choisir lors de son congrès en février. Deux prétendants s’affrontent : Joshua Osih, qui s’est laissé convaincre par la jeune garde du parti, et John Fru Ndi, l’inamovible patron du mouvement. Selon nos sources, ce dernier n’a pas renoncé à briguer une nouvelle fois la présidence du Cameroun. Il y est poussé par des figures historiques du SDF : Joseph Mbah Ndam, Joseph Banadzem et Jean Tsomelou. Cette vieille garde a tenté...

Pages