| Africatime
Mercredi 23 Avril 2014
(PANA 23/04/14)
La Banque mondiale va financer pour 50 milliards de francs CFA le Projet d'investissements des marchés agricoles (PIDMA) du Cameroun, selon la convention signée lundi entre le ministre camerounais de l’Agriculture, Lazare Essimi Menye et le directeur des Opérations de la banque au Cameroun, Gregor Binket. Le PIDMA va s’étaler sur la période 2014-2019 et sera mis en œuvre par le ministère de l’Agriculture. Les 50 milliards de FCFA seront essentiellement investis dans les filières maïs, sorgho et manioc, principales matières premières des structures agro-industrielles installées au Cameroun. Le projet vise l'accélération de la production et la compétitivité des chaînes de valeurs du maïs, du manioc et du sorgho à travers les organisations de producteurs...
(APA 23/04/14)
La Banque mondiale vient d’accorder un appui de 50 milliards de francs CFA pour la modernisation et l’amélioration de la productivité agricole au Cameroun, a appris mardi APA de source officielle. Cet appui, objet d’une convention entre le gouvernement camerounais et l’institution financière et monétaire internationale sera prioritairement affecté à la mise en place et au renforcement de fonctionnement des coopératives agricoles à travers le Projet d’investissement et de développement des marchés agricoles (PIDMA). Parmi les secteurs ciblés, il y a entre autres, la production à grande échelle du maà¯s, du manioc et du sorgho, l’objectif étant d’améliorer la production...
(Agence Ecofin 23/04/14)
(Agence Ecofin) - Le 18 mars 2014, le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, a fait publier dans le quotidien gouvernemental, un communiqué rapportant sa décision prise le 21 février 2014. La décision ainsi rapportée déclarait infructueux l’appel d’offres lancé le 13 juin 2013 par le ministère de l’Energie et de l’Eau, pour les travaux de conception, de financement, de construction et d’exploitation d’un pipeline pour la distribution des produits pétroliers entre les villes de Limbe, Douala, Edéa et Yaoundé. Les...
(Afrique Actualité 23/04/14)
Depuis lundi, les hôpitaux de Yaoundé tournent au ralenti. Le personnel en grève assure le service minimum et réclame de meilleurs salaires et conditions de travail. Présents à leur poste, les salariés des hôpitaux publics de Yaoundé assurent le service minimum. A l'hôpital Jamot de Yaoundé, ils sont assis devant le portail. De temps en temps, ils dansent et chantent leur désarroi. C'est presque la même atmosphère dans les autres hôpitaux. Tous observent le mot d'ordre de grève. A l'origine...
(PANA 23/04/14)
Les travailleurs ont décidé de mettre un terme à la grève qui a paralysé dimanche les hôpitaux publics de Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, ayant pris l'engagement de trouver des solutions aux problèmes posés dans le préavis de grève. Cette décision a été annoncée à l'issue d'une réunion de crise qui s'est achevée ce lundi au petit matin entre le ministre de la Santé publique et les représentants des syndicats des personnels...
(PANA 23/04/14)
Le Cameroun veut atteindre un taux de croissance d'au moins 06 pour cent et engranger dans les prochaines années d'autres gains substantiels des différentes productions et de la richesse nationale, selon le ministre de l’Economie, Emmanuel Nganou Djoumessi. Il présentait lundi en Conseil des ministres les grandes lignes du projet de plan d’urgence pour l’accélération de la croissance économique au Cameroun dont l’objectif est d’atteindre, dès 2014, au moins 6 pc de taux de croissance. Il a indiqué que ce...
(Camer.be 23/04/14)
4 milliards de FCfa pour créer des centres d'excellence universitaires au Cameroun, 50 milliards de FCfa dans le développement de l’agro-industrie entre 2014 et 2019 représentent quelques-uns des investissements de la banque mondiale au Cameroun. Une bouffée d´oxygène pour ce pays qui en a tant besoin pour rattraper le retard de développement accusé dans ces domaines particulièrement. Sur la période 2014-2019, la Banque mondiale (BM) mettra à la disposition de l’Etat camerounais, un montant total de 50 milliards de francs...
(APA 22/04/14)
APA-Douala (Cameroun) - Soixante-quatre membres présumés de la secte islamiste nigériane Boko Haram, ont été interpellés par les forces de sécurité dans la localité d’Amchidée (Extrême-nord) et actuellement gardés à Maroua, le chef lieu de cette région, a appris APA de source sécuritaire. Ces derniers sont actuellement en cours d'exploitation afin de vérifier leur implication aussi bien dans le rapt des personnes que dans les attaques terroristes qui endeuillent régulièrement le Nigeria. Pour le moment, difficile d'en savoir plus, d'autant qu'il s'agit d'une information sous anonymat, les autorités camerounaises refusant généralement de communiquer sur la question.
(Cameroon-Info.Net 22/04/14)
Le Président de la République a dit niet au versement d'une 3e rançon et les maîtres-chanteurs sont aux abois. Paul Biya, vit depuis l'arrestation de son ancien MINATD, des moments de turbulences. Condamné à 25 ans de prison en novembre 2012, l'ombre de Marafa menace la paix et la stabilité du Cameroun. La secte islamique nigériano-camerounaise Boko Haram serait un groupe des mercenaires à la solde des lobbies pour fragiliser le pays de Paul Biya. Comment comprendre qu'au moment où un candidat farouche au fauteuil présidentiel est stoppé dans sa course, en même temps le pays pourrait à coup sûr être fragilisé au niveau des institutions républicaines.
(Journal du Cameroun 22/04/14)
Le Premier ministre, Philémon Yang, a présidé hier à Yaoundé, un conseil de cabinet consacré à l’examen du projet de « plan d’urgence pour l’accélération de la croissance économique du Cameroun ». Estimé en 2013 à 4,8 %, le gouvernement envisage de le porter à 6% au courant de cette année. Dans le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE), vision macroéconomique conçue pour la décennie 2010-2020 et devant permettre au Cameroun d’être une économie émergente à l’horizon...
(Investir au Cameroun 22/04/14)
Au lieu des 4,8% de taux de croissance du PIB escomptés en 2014, tel qu’annoncé par le Premier ministre, Philémon Yang, devant les parlementaires lors de la présentation du programme économique et social de l’Etat en novembre 2013, le gouvernement camerounais voit désormais un peu plus grand. En effet, a-t-on appris au terme du conseil de cabinet du mois d’avril qui s’est tenu à Yaoundé le 21 avril 2014, un plan d’urgence a été conçu par le ministère de l’Economie,...
(Investir au Cameroun 22/04/14)
Le ministre camerounais des Finances, Alamine Ousmane Mey, a rendu public, le 21 avril 2014, un arrêté prorogeant, pour la 5ème fois consécutive, le délai de restructuration de la Commercial Bank of Cameroon (CBC). Contrairement aux quatre premières prorogations dont les délais étaient de 3 mois, celle-ci s’étend sur 6 mois, à compter du 1er janvier 2014. Il s’agit donc d’un arrêté en régularisation de la situation de la CBC, dont le dernier délai de la restructuration est échu depuis...
(Agence Ecofin 22/04/14)
(Agence Ecofin) - Sur la période 2014-2019, la Banque mondiale mettra à la disposition de l’Etat camerounais, un montant total de 50 milliards de francs Cfa, en vue de financer l’implémentation du «Projet d'investissements des marchés agricoles (PIDMA)», piloté par le ministère de l’Agriculture, a appris l’agence Ecofin de sources internes à ce département ministériel. Selon le Coordonnateur de ce programme, Thomas Ngwé Bissa, ces financements seront essentiellement investis dans les filières maïs, sorgho et manioc, principales matières premières des...
(Investir au Cameroun 22/04/14)
Les quatre marchés pour la fourniture, l’installation et la mise en service de centrales de concassage dans les régions camerounaises du Centre, de l’Ouest, de l’Extrême-Nord et du Sud, ont été attribués aux entreprises Sermi Sarl, Socatraco Sarl et Sarem SA. Le montant global de ces marchés, selon le communiqué gouvernemental portant publication des résultats de l’appel d’offres international ouvert y afférent, est de 10 milliards de francs Cfa. La société Sermi est la plus grande bénéficiaire de cette enveloppe,...
(Journal du Cameroun 22/04/14)
La grève entamée hier par le personnel des hôpitaux publics réuni au sein du Syndicat national des personnels médico-sanitaires (Synpems) et le Syndicat national des personnels des entreprises du secteur de la santé (CAP/Santé) a été levée au bout d’une dizaine d’heures de négociations avec le ministère de la Santé publique. La concertation entre les syndicalistes et le ministre de la Santé publique (Minsanté) du Cameroun, André Mama Fouda, s’est achevée très tard dans la nuit de lundi à mardi,...
(Afrik.com 22/04/14)
Il y a 32 ans, le Cameroun n’était pas un paradis, tant s’en faut. Mais il se trouvait des commentateurs pour parler d’ « eldorado camerounais ». De tous ceux qui s’expatriaient, seuls les « losers » et les « exilés » (motifs politiques) restaient en France. Les plus valeureux rentraient au pays. Aujourd’hui , nous les losers, sommes bien obligés de nous parer du prestige de nos voyages pour aller discuter quelques places à l’ENAM (Ecole coloniale d’administration), quémander...
(APA 22/04/14)
APA – Douala (Cameroun) - Le Cameroun vient de débloquer 10 milliards de francs CFA pour la construction, la fourniture, l’installation et la mise en service de quatre centrales de concassage à travers le pays. Les quatre marchés devant permettre la mise en place de ces structures dans les régions du Centre, de l'Extrême-Nord, de l'Ouest et du Sud, ont déjà été attribués aux entreprises adjudicataires qui ont un délai de sept mois pour réaliser leurs travaux. Un marché attribué...
(APA 22/04/14)
APA-Douala (Cameroun) - Les entreprises de fabrication des emballages plastiques rassemblées au sein de l’Association camerounaise des professionnels de la plasturgie (AC2P) demandent au gouvernement de renvoyer de douze mois, l’interdiction des emballages plastiques dont la date butoir est fixée à jeudi prochain. Un rallongement de la date qui devrait permettre « une meilleure organisation du secteur », surtout que certaines entreprises disposent encore d'importants stocks d'emballages plastiques ou des encours commandés depuis plus d'un an. D'après des statistiques, 40...
(Agence Ecofin 22/04/14)
(Agence Ecofin) - Le ministre camerounais des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique, Emmanuel Bondé , vient de lancer quatre appels à manifestation d’intérêt, respectivement pour la réalisation de l’étude géotechnique et architecturale ; l’élaboration des plans d’équipement ; la réalisation de l’étude du plan d’organisation des effectifs et du projet de formation ; et la réalisation de l’étude de faisabilité d’un complexe industriel agro-alimentaire à Kaélé, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun. Les dossiers de soumission à...
(Journal du Cameroun 22/04/14)
Le chef de la division de la Communication du ministère de la Défense (Mindef), le Lieutenant-colonel Didier Badjeck, est monté au créneau ce lundi pour s’inscrire en faux contre des informations véhiculées par certains journaux, notamment le quotidien Le Jour, qui a indiqué dans l’une de ses éditions de la semaine dernière que Les forces de défense camerounaises étaient « dépassées » aux frontières dans l’Est du pays. Selon le porte-parole du Mindef, « Partout où des assaillants se sont...

Pages