| Africatime
(AFP 02/03/15)
"Boko Haram, tu vas mourir", "Boko Haram, tu es mort": des milliers de Camerounais sont descendus dans la rue samedi à Yaoundé pour dénoncer les meutrières attaques et exactions des islamistes nigérians, appelant à la mort de leur chef, Abubakar Shekau. Plusieurs milliers de personnes, dont des ministres, ont participé dans la capitale à cette manifestation pacifique au cours de laquelle les participants ont promis que le Cameroun viendrait à bout de Boko Haram et de son chef. Depuis sept mois, les soldats camerounais sont en guerre contre le groupe nigérian qui multiplie ses attaques sanglantes contre militaires et civils dans la région de l'Extrême-Nord, frontalière du Nigeria. L'armée tchadienne se bat aussi contre Boko...
(L'Humanité 02/03/15)
Une fillette de 7 ans qui se fait exploser, le 27 février, au nord-est du Nigeria en causant 7 morts : c’est la signature de Boko Haram. La secte djihadiste, née au Nigeria au début des années 2000, a étendu son influence criminelle aux pays voisins, notamment au Cameroun. Les mystères qui entourent cet obscur mouvement alimentent les angoisses à Yaoundé, capitale politique d’un «État amaigri» par des années d’ajustement structurel et d’incurie. Partout et nulle part. En cette rude saison sèche où une envahissante poussière rougeâtre recouvre les édifices administratifs, les domiciles et les jardins de Yaoundé, capitale politique d’un Cameroun ouvertement aux prises avec...
(APA 02/03/15)
Quelque 20.000 personnes, selon les organisateurs, ont participé, samedi à Yaoundé, la capitale camerounaise, à une manifestation contre les exactions de la secte islamiste nigériane Boko Haram dans l’Extrême-Nord du pays, a constaté APA sur place. Organisée en plein centre-ville par le collectif Unis pour le Cameroun, constitué en grande partie par des professionnels des médias, cette manifestation a connu la participation de plusieurs hommes politiques, de membres du gouvernement, de diplomates ainsi que du président de l’Assemblée nationale, Cavaye...
(Agence Ecofin 02/03/15)
(Agence Ecofin) - Après les établissements de microfinance qui ouvrent sans agrément, et dont le ministère des Finances a ordonné la fermeture des portes pour une centaine d’entre elles l’année dernière, voici venues les entreprises de microfinance régulièrement agréées, mais qui mènent les activités ne relevant pas de «la catégorie» dans laquelle elles ont obtenu l’agrément. Une mise en garde que vient de publier le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey révèle en effet que «certains établissements de microfinance de...
(APA 02/03/15)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le gouvernement camerounais vient d’allouer une enveloppe totale de 30 milliards FCFA à 31 entreprises publiques pour la mise en œuvre de projets d’investissement, a appris APA lundi auprès des services compétents du ministère des Finances. Liées par des contrats-plans avec l'Etat, les entreprises concernées exercent dans des secteurs aussi divers que l'agriculture, l'eau potable, le logement social, les matériaux locaux ou encore la santé. Le dernier domaine cité s'adjuge la plus grosse part de la dotation...
(Agence Ecofin 02/03/15)
(Agence Ecofin) - Il n’est pas rare que les inspecteurs du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe), l’organe de contrôle de la gestion de la fortune publique au Cameroun, reçoivent des dénonciations anonymes sur des atteintes à la fortune publique. Désormais, afin d’encourager les citoyens, notamment les agents en service dans les entreprises et organismes publiques, à participer à la protection des finances publiques ; le Consupe annonce la mise en place, dès cette année 2015, d’une procédure de vérification urgente...
(APA 02/03/15)
Le ministère camerounais de la Santé publique vient de lancer une semaine dédiée au repositionnement de la planification familiale, avec pour objectif d’amener les citoyens à espacer les naissances et de réduire la mortalité maternelle. Placée sous le thème : «Ton avenir, ton choix, ta contraception», cette campagne s’articule autour de l’acquisition des préservatifs en qualité et en quantité, la formation du personnel, en particulier des sages-femmes, la baisse et l’harmonisation des coûts et de l’accès des personnes vulnérables (jeunes...
(APA 02/03/15)
Un certificat de légalité sera désormais requis pour l’exploitation du bois au Cameroun, a appris APA auprès du ministère des Forêts et de la Faune. Cette pièce, qui remplace le certificat privé de légalité, constituera une sorte de certification pour les exportations de ce produit vers le marché européen. En janvier dernier, un rapport de l’organisation non gouvernementale Chatham House indiquait que près de la moitié de la production de bois du pays était «informelle» du fait de nombreuses années...
(Xinhua 02/03/15)
La communauté camerounaise résidant dans la capitale tchadienne a organisé, samedi, une marche de soutien aux soldats tchadiens et camerounais engagés dans la lutte contre la secte islamiste nigériane Boko Haram, a constaté un journaliste de Xinhua. Des locaux de leur ambassade jusqu'à la Place de la Nation, au coeur de N'Djaména, la capitale tchadienne, des centaines de Camerounais, conduits par leur ambassadeur Ba Oumarou Sanda, sont sortis pour saluer la coalition Tchad-Cameroun contre la secte terroriste et encourager les...
(APA 02/03/15)
La 4ème session du Conseil des ministres de l’Agence intergouvernementale panafricaine eau et assainissement pour l’Afrique (EAA) se tiendra lundi prochain à Yaoundé, la capitale du pays, a annoncé le ministre camerounais de l’Energie et de l’Eau, Basile Atangana Kouna, qui a pourtant été déchu de son poste lors d’une session extraordinaire tenue le 23 février dernier à Les membres de cette institution avaient en effet, voici quelques jours, «constaté l’absence du président du Conseil des ministres» à leurs délibérations, indiquant toutefois qu’elle «ne remet pas en cause la validité des délibérations de cette session extraordinaire». Ils ont ainsi, dans un rapport dont APA a pu obtenir copie, prononcé...
(APA 02/03/15)
La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) vient d’annoncer la mise en circulation imminente de nouvelles coupures de 500, 1000 et 2000 FCFA dans sa zone d’émission. Ces billets de basse dénomination, dont le volume n’a pas été précisé, auront la particularité d’avoir subi un traitement de surface visant à les protéger contre le vieillissement précoce. Ledit traitement, précise-t-on, donnera à ces coupures un aspect plus lisse et une rigidité plus accrue mais qui n’altèrent pas leur authenticité. La...
(AFP 28/02/15)
Plusieurs milliers de personnes, dont des ministres, ont manifesté samedi à Yaoundé contre les exactions perpétrées dans l'extrême-nord du Cameroun par les islamistes nigérians de Boko Haram, a constaté un journaliste de l'AFP. "Boko Haram, tu vas mourir", scandaient certains manifestants. "Boko Haram, je veux te +tuer+", pouvait-on lire sur une petite affiche brandie par une autre manifestant. Encadrés par la police et la gendarmerie, les manifestants ont marché au centre de la capitale camerounaise avant de terminer leurs parcours au carrefour de la primature où se trouvent les services du Premier ministère. "Entre 10.000 et 15.000 personnes ont participé à cette marche.
(Le Monde 28/02/15)
 
00:00
Au Cameroun, défendre les homosexuels, c'est risquer sa vie. Les actes de violences contre les militants ont explosé ces dernières années, selon le dernier rapport de la Fédération internationale des droits de l'homme publié mercredi 25 février.
(Xinhua 28/02/15)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a de nouveau condamné fermement vendredi les attaques aveugles et indicibles perpétrées par le groupe terroriste Boko Haram contre les populations civiles au Cameroun, au Tchad, au Niger et au Nigeria. Dans un communiqué de presse publié au siège de l'ONU à New York. le chef de l'ONU s'est particulièrement insurgé contre les enlèvements d'enfants par le groupe et leur utilisation, notamment comme "kamikazes". M. Ban...
(Les Afriques 28/02/15)
Cosumar, leader du marché du sucre au Maroc, n’a pas encore finalisé l’acquisition du complexe sucrier de Batouri au Cameroun. Il s’agit, uniquement, d’un début de processus d’appel d’offre émis par l’Etat Camerounais. Le leader du marché du sucre au Maroc, Cosumar, n’a pas encore gagné l’appel d’offre lancé par l’Etat Camerounais pour le développement du projet de complexe sucrier de Batouri dans l’Est du Cameroun. Le dossier présenté par Cosumar pour l’obtention du projet est en étape de pré-qualification...
(L'Inter 28/02/15)
Accompagné du directeur de cabinet du ministre ivoirien des Transports, du directeur général du port de Douala, Emmanuel Etoundi Oyono et ses collaborateurs, le ministre camerounais des Transports, le professeur Robert Nkili, était à San-Pedro le mardi 24 février, où il a eu une visite de travail avec l’autorité de la seconde place portuaire du pays. Cette visite qui intervient quelques jours après celle d’une délégation d’hommes d’affaires néerlandais, a été marquée par la signature d’un accord de coopération entre...
(Le Monde 27/02/15)
Dans un pays où la moyenne d’âge des dirigeants oscille entre 60 et 80 ans, des jeunes des partis d’opposition rêvent de changer démocratiquement le Cameroun. À une seule condition : le président Paul Biya, 82 ans, doit quitter le pouvoir en 2018. Maires, porte-parole ou cadres de partis politiques, ils ont chacun une idée qu’ils espèrent « innovante ». Ils se prononcent sur tout : corruption, chômage des jeunes, Boko Haram. Ces jeunes politiciens ont des forces, et surtout...
(AFP 27/02/15)
Les territoires plongés dans la crise par Boko Haram, au sud du Lac Tchad, abritaient auparavant un empire islamique puissant et millénaire, auquel les insurgés nigérians se sont référés à plusieurs reprises pour donner à leur combat une légitimité historique. Mais selon plusieurs spécialistes interrogés par l'AFP, cette filiation autoproclamée au prestigieux empire de Kanem-Bornou est inopérante auprès des populations locales, premières victimes des exactions à grande échelle des insurgés. Si les frontières de l'empire de Kanem-Bornou ont sans cesse fluctué, entre son émergence au IXe siècle et sa chute dans les années 1890, le royaume englobait à son apogée le nord-est du Nigeria...
(Cameroon-Tribune 27/02/15)
A l‘ouverture de l’année judiciaire jeudi, les chefs de la haute juridiction ont indiqué sa conformité aux normes internationales et le rôle-clé du juge. La cérémonie était courue hier dans la salle d’audience d’apparat de la Cour suprême. Celle de la rentrée solennelle de la haute juridiction qui valait également rentrée judiciaire 2015 au Cameroun. Dans un contexte où Daniel Mekobe Sone, premier président de la Cour suprême présidait cette cérémonie pour la première fois depuis sa nomination le 18...
(Agence Ecofin 27/02/15)
Agence Ecofin) - Le ministre camerounais des Mines, Emmanuel Bondé, vient de réceptionner un nouveau logiciel devant aider l’Etat du Cameroun à octroyer les permis d’exploitation minière avec des données plus actuelles et précises, évitant ainsi le chevauchement des permis miniers observés par le passé. Le nouveau «logiciel de transformation des données» conçu par l’Institut national de cartographie, grâce à une convention signée avec le Projet de renforcement des capacités du secteur minier (Precasem), devrait mettre un terme aux approximations...

Pages