| Africatime
Mercredi 18 Janvier 2017
(AFP 18/01/17)
Le gouvernement camerounais a interdit mardi d'activité deux organisations anglophones, nouvel épisode du bras de fer entre le pouvoir et cette minorité linguistique qui est mobilisée depuis deux mois, s'estimant "marginalisée" par la majorité francophone. L'interdiction vise le Southern Cameroons National Council (SCNC, mouvement clandestin et séparatiste) et le Cameroon anglophone civil society consortium (CACSC, favorable au fédéralisme et chef de file de la contestation), a indiqué le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Réné Emmanuel Sadi, dans un décret lu sur la radio d'Etat. "Toutes activités, réunions et manifestations lancées ou soutenues" par ces deux organisations sont interdites, selon le texte.
(RFI 18/01/17)
Le gouvernement a publié mardi 17 janvier un arrêté qui rend illégales toutes les activités des indépendantistes du SCNC et du collectif qui rassemble depuis quelques semaines enseignants et avocats grévistes. Cette décision est liée aux événements des dernières semaines dans les régions anglophones. Ces deux derniers jours, plusieurs villes de l'ouest du pays étaient paralysées par une journée « ville morte ». Aucun taxi dans les rues, écoles et magasins fermés... à l'appel justement du consortium de la société civile anglophone. Cette organisation regroupe plusieurs syndicats d'enseignants et les avocats qui dénoncent depuis le mois d'octobre une marginalisation de la communauté anglophone. Pour le gouvernement camerounais, leurs revendications ne sont plus corporatistes mais politiques. Les autorités expliquent qu'elles ont...
(APA 18/01/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les activités de la Cameroon Anglophone Civil Society Consortium (CACSC) et de la Southern Cameroons National Council (SCNC), deux mouvements anglophones à l’origine des contestations et revendications sécessionnistes dans les régions anglophones du pays, «sont et demeurent interdites sur toute l'étendue du territoire national», a-t-on appris au terme d’un arrêté signé mardi par le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, René Emmanuel Sadi. Selon ce document, cette interdiction s’applique aux réunions et manifestations, initiées ou...
(Agence Ecofin 18/01/17)
(Agence Ecofin) - La croissance économique de la majorité des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) devrait s’accélérer modestement de 2017 à 2019, selon les perspectives économiques publiées ce mois de janvier par la Banque mondiale (BM). Le leader de la zone, le Cameroun, part de 5,6% en 2016 à 5,7% en cette année 2017. Ce scénario, explique le BM, est dû au fait que les pays en développement comme ceux de la Cemac s'adaptent...
(APA 18/01/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique Centrale(PREF-CEMAC),a arrêté cinq mesures, en vue de permettre à ses Etats membres de mettre en œuvre des ‘’actions rapides, vigoureuses, et coordonnées’’, devant mettre fin à la situation critique de leurs économies, occasionnée par la chute drastique des cours du baril de pétrole. Ces décisions ont été prises à l’issue de la session inaugurale du PREF-CEMAC tenue...
(AFP 17/01/17)
Les activités étaient paralysées lundi dans les régions anglophones du Cameroun proche du Nigeria où la société civile a lancé une opération "ville morte" pendant deux jours, exigeant l'organisation d'un référendum pour instaurer deux Etats fédérés, a appris l'AFP de sources concordantes. A Bamenda, épicentre de la contestation des 20% d'anglophones qui dénoncent leur "marginalisation", "il n'y avait aucune activité", a rapporté un enseignant de la ville sous couvert de l'anonymat. "Le week-end, les populations ont fait des achats pour tenir lundi et mardi", a-t-il ajouté. Plusieurs organisations avait appelé les populations des deux régions...
(RFI 17/01/17)
Ecoles fermées et rues désertes, plusieurs villes de l'ouest du Cameroun ont participé lundi 16 janvier à une journée ville morte. En cause, toujours les revendications de la communauté anglophone qui s'estime marginalisée. Après les grèves lancées par les avocats et les enseignants en fin d'année dernière, c'est au tour de la société civile de s'impliquer. Pas de klaxons, pas d'embouteillages, pas d'éclats de voix sur le marché. L'appel du consortium de la société civile anglophone a été largement suivi...
(AFP 17/01/17)
Le gouvernement camerounais a lancé une campagne contre la diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux, rappelant aux internautes que leurs auteurs peuvent encourir des peines de prison, a constaté l'AFP lundi. "Cher abonné, l'émission et la propagation de fausses nouvelles, notamment par les réseaux sociaux, sont réprimées par le Code pénal et la loi", a prévenu le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel), dans un message envoyé aux abonnés de téléphonie mobile. "Vous risquez 6 mois à 2...
(BBC 17/01/17)
Le Cameroun a initié une campagne contre la publication de fausses informations sur les réseaux sociaux. Le ministre des Postes et télécommunications, Minette Libom, en a fait l'annonce à la télévision publique vendredi. Les coupables vont écoper d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 2 ans et d'une amende comprise entre 5 et 10 millions de Fcfa. La décision est critiquée par les utilisateurs des médias sociaux. Une campagne de mise en garde est lancée par le gouvernement camerounais. Depuis quelques...
(APA 17/01/17)
APA – Douala (Cameroun) - Une usine de transformation de cacao sera construite à Mbalmayo (Centre) pour un coût estimé à 5,3 milliards de francs CFA, a-t-on appris, lundi, de source officielle. Le projet est initié par l’Etat du Cameroun avec des investisseurs privés nationaux. Il vise à terme, la transformation de la moitié de la production nationale de fèves de cacao qui tourne autour de 270 000 tonnes par an. Avec une capacité de transformation de 4 tonnes par...
(Xinhua 17/01/17)
BRAZZAVILLE, (Xinhua) -- Prélude à la réunion stratégique des ministres des Finances et du Plan de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), qui aura lieu le 16 janvier à Brazzaville, les experts et représentants des différents pays membres se sont réunis les 13 et 14 janvier à Brazzaville. Les experts venus également des organismes chargés des questions financières et économiques en Afrique centrale ont discuté sur les grands dossiers qui seront au menu de la rencontre ministérielle...
(AFP 17/01/17)
L'ex-attaquant vedette du Cameroun, Roger Milla, a dénoncé auprès de l'AFP lundi la "trahison" des nombreux Lions indomptables qui ont préféré rester dans leurs clubs en Europe au lieu de rejoindre leur sélection pour la Coupe d'Afrique des Nations au Gabon. "C'est une trahison de dire +non+ à son pays!", a déclaré Roger Milla rencontré dans les couloirs de l'hôtel de la délégation du Cameroun à Libreville. "Vous ne pouvez pas faire de chantage à votre pays. Ca, jamais de...
(Jeune Afrique 17/01/17)
La grande star camerounaise Roger Milla ne s'est pas montrée tendre avec les Lions indomptables qui ont préféré snober la CAN et la sélection pour rester dans leurs clubs en Europe. L'ancien attaquant parle tout simplement de "trahison". Sur les terrains, il allait droit au but. Depuis qu’il a terminé sa carrière il y a plus de 20 ans déjà, Roger Milla est resté tout aussi direct. En atteste sa déclaration de lundi au sujet des joueurs camerounais qui ont...
(AFP 17/01/17)
Ce n'est que leur deuxième match dans cette CAN-2017, mais le Gabon et le Cameroun doivent se ressaisir mercredi à Libreville face au Burkina Faso et à la Guinée-Bissau, après leurs débuts décevants. Malgré un but de leur vedette Pierre-Emerick Aubameyang, les Gabonais, hôtes du tournoi et annoncés comme favoris, ont calé samedi contre les Bissau-Guinéens (1-1), l'adversaire supposé le plus faible de cette poule A. "Nous avons les mêmes chances de nous qualifier que si nous avions gagné", a...
(APA 17/01/17)
APA – Douala (Cameroun) - Le groupe Bolloré annonce l’ouverture, la semaine prochaine à Douala, d’une nouvelle salle de cinéma et de spectacles, baptisée Canal Olympia, a appris de source interne à l’entreprise. Dans un communiqué dont APA s’est procuré une copie, l’inauguration de la nouvelle salle est prévue pour mercredi prochain au quartier Bessengué à Douala. Une ouverture qui intervient sept mois après celle de Yaoundé la capitale en juin 2014, matérialisant ainsi l’engagement pris un an plutôt par...
(AFP 17/01/17)
La Fifa, sollicitée par Liverpool concernant son défenseur Joël Matip qui a refusé de jouer avec le Cameroun à la CAN, a rappelé à l'équipe anglaise le règlement, qui interdit à un joueur de disputer des matches pour son club alors que sa sélection participe à une compétition. "Nous confirmons que la Fifa a répondu à Liverpool" et les services de l'instance ont "dirigé le club vers les dispositions qui s'appliquent", a déclaré lundi à l'AFP un porte-parole de la...
(RFI 17/01/17)
Le Cameroun a débuté cette Coupe d’Afrique des nations par un match nul, 1-1, face au Burkina Faso. Toutefois, les Lions indomptables se sont créés beaucoup d’occasions sans réussir à être toujours efficaces. Pour la rencontre face à la Guinée-Bissau, les Camerounais pourront compter sur le retour de Vincent Aboubakar. ♦ Toute la CAN Total 2017, c’est sur afriquefoot.rfi.fr : le calendrier et les résultats, les matches en direct, les équipes, les joueurs, nos vidéos... Les Lions indomptables vont affronter...
(APA 16/01/17)
APA – Douala (Cameroun) La Banque d’export-import de Chine (Eximbank-Chine) vient de conclure un accord de prêt de un accord d’un montant de 83 milliards de francs CFA avec le Cameroun pour le financement du projet de construction des ouvrages d’évacuation d’énergie électrique du barrage hydroélectrique de Memve’ele (Sud), a appris APA, lundi auprès du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT). Ce nouveau financement d’Eximbank fait partie des 243 milliards de francs CFA que doit apporter la partie chinoise pour la réalisation de ce projet dont le coût total est estimé à 420 milliards de francs CFA.
(Xinhua 16/01/17)
YAOUNDE, (Xinhua) --L'industrialisation est un chantier prioritaire que le gouvernement camerounais déclare vouloir accélérer pour renforcer la compétitivité de l'économie nationale, avec un plus grand besoin d'investissements chinois déjà importants dans le pays d'Afrique centrale, annonce un responsable du ministère de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire. "En 2015, les investissements chinois au Cameroun représentaient 1430 milliards de FCFA (environ 2,86 milliards de dollars). En 2016, lesdits investissements représentent près de 1215 milliards de FCFA (2,43 milliards de dollars)", a évalué dans une interview accordée à Xinhua, Charles Assamba Ongodo, directeur général de la coopération et de l'intégration...
(APA 16/01/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le chef-lieu de la région camerounaise du Nord-Ouest, Bamenda, était paralysée lundi, suite au mot d’ordre de grève de deux jours lancé par le Consortium de la société civile anglophone (CRCSC), a appris APA de sources concordantes. Les commerces et bureaux étaient ainsi fermés, en même temps que la circulation était essentiellement limitée aux véhicules des forces de l’ordre patrouillant afin de parer à tout risque de violences. Le mot d’ordre de «ville morte», selon ses organisateurs,...

Pages