Mardi 19 Septembre 2017

Le président de la République italienne en visite au Cameroun en mars

Le président de la République italienne en visite au Cameroun en mars
(Xinhua 08/02/16)

Sergio Mattarella vient au cœur de l’Afrique dans un mois, au Cameroun, après l' Ethiopie. Dans la grande offensive diplomatique engagée en Afrique par l’Italie, le président du Conseil de ce pays (Premier ministre) et le président de la République multiplient les gestes et les symboles d’une coopération qui se veut très dynamique et décomplexée. Matteo Renzi, le Premier ministre qui détient la réalité du pouvoir politique en Italie, pays de démocratie parlementaire, joue au duo parfait avec son président de la République, Sergio Mattarella. Il y a quelques jours, le premier a bouclé une troisième tournée africaine et s’apprête à en entamer une quatrième.

Après le Mozambique, le Congo et l’Angola en juillet 2014 ; le Kenya et l’Ethiopie un an plus tard, M. Matteo Renzi a visité début février le Nigéria, le Ghana et le Sénégal. Sa quatrième visite de l’Afrique pourrait concerner en mars-avril le Mozambique encore une fois, et la Côte d’Ivoire. Jamais auparavant l’Italie n’avait été aussi présente par ses plus hauts dirigeants en Afrique subsaharienne, un dynamisme que le Premier ministre justifie par la volonté de son pays de reprendre sa place de protagoniste – « et non de subalternité », a récemment protesté M. Renzi - sur la scène internationale.

Pour le président Sergio Mattarella, sa visite annoncée en Ethiopie et au Cameroun du 13 au 20 mars sera véritablement son premier « bain africain ». En Ethiopie, il visitera les nombreux projets que mène la coopération italienne dans un pays qui fut aussi sa colonie pendant un temps très bref, à la veille de la deuxième guerre mondiale. L’Italie réalise le projet du barrage géant de la Renaissance, sur le Nil côté éthiopien. Il est appelé à représenter, à son achèvement en 2018, le plus grand barrage hydroélectrique d’Afrique (trois fois la puissance du barrage d’Assouan, en Egypte). Sergio Mattarella visitera aussi le siège de l’Union africaine à Addis-Abeba.

Au Cameroun où il se rendra ensuite, le chef de l’Etat aura un programme principalement axé sur la relance de la coopération économique entre Rome et Douala. A l’Exposition universelle de Milan (1er mai- 31 octobre 2015), le Cameroun avait envoyé une délégation de producteurs-exportateurs de café. Et l’Italie sera l’invitée d’honneur de la 4è édition du festival international du café du Cameroun, le Festicoffee, qui se déroulera du 5 au 7 mai prochain à Yaoundé. En de nombreuses occasions, le Cameroun a fait part de sa volonté de reprendre la place qui fut jadis sienne dans le dispositif productif de l’agroalimentaire. Cette visite sera certainement l’occasion de renouer les contacts de manière moins anecdotique.

Lucien Mpama

Commentaires facebook