Vendredi 15 Décembre 2017

Le FMI prêt à aider le Cameroun à redresser son économie (responsable)

Le FMI prêt à aider le Cameroun à redresser son économie (responsable)
(Xinhua 15/09/17)

YAOUNDE, (Xinhua) -- En visite jeudi à Yaoundé, le directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI), Mitsuhiro Furusawa, a confirmé la volonté de cette institution financière d'aider le Cameroun dans ses efforts de redressement économique face à la baisse des prix du pétrole et l'insécurité qui affectent le pays.

Arrivé la veille dans la nuit, M. Furusawa a été reçu jeudi par le Premier ministre camerounais, Philemon Yang. Cette visite survient trois mois après l'approbation par le Conseil d'administration du FMI au profit du Cameroun fin juin d'un programme d'aide triennal, la facilité élargie de crédit (FEC), d'un montant total de 666,2 millions de dollars.

C'est un programme qui vise à permettre le redressement économique au Cameroun dans un contexte de morosité due à la baisse des prix du pétrole et l'insécurité qui affecte principalement la région de l'Extrême-Nord à cause des activités terroristes de la secte islamiste Boko Haram et à l'Est, région touchée par les répercussions de la crise centrafricaine.

Les fonds alloués visent à aider le pays dans ses efforts destinés à "restaurer ses grands équilibres macro-économiques et favoriser une croissance forte et soutenue, tirée par le secteur privé. Il s'agit donc de renforcer la résilience du secteur financier et de créer les conditions d'une diversification de l'économie", explique le directeur général adjoint du FMI.

Un premier décaissement d'environ 188 millions de dollars a été effectué. "En plus de l'apport financier du FMI, le programme va servir de catalyseur pour des appuis budgétaires supplémentaires des partenaires comme la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, l'Union européenne et la France", a précisé Mitsuhiro Furusawa dans une interview jeudi au quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune.

Grâce à ce programme, le Cameroun devrait mobiliser des ressources d'un montant total de 1.200 milliards de francs CFA (2,4 milliards de dollars) auprès des institutions financières et partenaires au développement au cours de sa période d'exécution 2017-2019.

Selon M. Furusawa, ces contributions permettront de financer les objectifs du gouvernement traduits dans les budgets annuels, notamment en matière des dépenses sociales et de maintien des projets d'infrastructures. Elles serviront aussi à améliorer le niveau de dépôts de l'Etat à la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC), afin de soutenir les efforts régionaux de reconstitution des réserves.

"La protection des couches sociales les plus vulnérables de la population camerounaise est au centre du programme appuyé par le FMI", annonce-t-il.

Pour garantir la réussite de son programme, le FMI presse cependant les autorités camerounaises à accélérer les réformes structurelles et économiques nécessaires à la stabilité financière et la consolidation de l'économie nationale.

Les accords similaires ont été conclus avec le Tchad, le Gabon et la Centrafrique, trois autres membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC). Le Congo-Brazzaville et la Guinée équatoriale, les deux autres pays de l'organisation régionale, sont en passe d'emboîter le pays.

Commentaires facebook