Vendredi 23 Juin 2017

Des dizaines d'islamistes de Boko Haram se rendent aux autorités au Cameroun (source sécuritaire)

Des dizaines d'islamistes de Boko Haram se rendent aux autorités au Cameroun (source sécuritaire)
(Xinhua 16/05/17)

YAOUNDE, (Xinhua) -- Des dizaines de fidèles présumés de Boko Haram ont fait défection lundi pour se rendre ensuite aux autorités camerounaises, qui les ont accueillis en les regroupant à Kousseri, ville de la région de l'Extrême-Nord frontalière de N'Djamena, la capitale du Tchad, a renseigné une source sécuritaire à Xinhua.

Ces islamistes présumés n'arrivaient plus à supporter la famine à laquelle ils se sont retrouvés confrontés dans les îles enclavées du lac Tchad, où ils s'étaient retranchés sous la pression de l'offensive de l'armée camerounaise et des alliés nigérian, tchadien et nigérien dans le cadre de la Force multinationale mixte (FMM) de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT), a précisé cette source.

Parmi eux, figurent des femmes et des enfants, a-t-elle ajouté sans fournir de chiffre.

Boko Haram a commencé à lancer ses attaques au Cameroun en 2014, après avoir commis une série d'enlèvements et de prises d'otages entreprise l'année d'avant.

Depuis, les forces de défense et de sécurité se sont organisées pour une offensive permanente dans les localités frontalières de l'Extrême-Nord et au Nigeria visant à éradiquer le groupe djihadiste.

Une récente opération menée la semaine dernière a causé la mort d'un commandant de Boko Haram Abdou Natif et la destruction d'une de ses bases à Banki, localité du Nord-Est du Nigeria à la frontière camerounaise, a appris Xinhua de source militaire lundi.

Commentaires facebook