Mardi 23 Janvier 2018

Tension entre le Cameroun et le Nigeria: décryptage avec Hans de Marie Heungoup

Tension entre le Cameroun et le Nigeria: décryptage avec Hans de Marie Heungoup
(RFI 09/12/17)

Au Cameroun, sept personnes, dont un gendarme et six «assaillants» ont été tuées à Mamfe, selon les autorités camerounaises, qui accusent les «sécessionistes» de la région, déjà responsables d'attaques meurtrières contre des représentants de l'Etat. Cette attaque est survenue alors qu'un envoyé spécial du président du Nigeria, porteur d'un message, a rencontré le président Paul Biya vendredi pour évoquer la coopération entre les deux pays, alors que la crise en zone anglophone commence à déborder au-delà des frontières du Cameroun, jusqu'au Nigeria voisin.

Pour Hans de Marie Heungoup, chercheur pour le Cameroun au sein de l'International Crisis Group, cette rencontre était essentiellement symbolique.

« A mon sens, cette visite du haut-commissaire du Nigeria au président camerounais doit être lue comme un mécanisme pour le Nigeria visant présenter le pays comme n’étant, ni de près ou de loin, rattaché au mouvement séparatiste camerounais. Mais, à mon sens, cela ne débouchera pas sur une collaboration plus nette que ce qui se fait déjà sur le terrain ».

Et le chercheur rappelle que « les autorités nigérianes, notamment les autorités de l’Etat de Cross River, ont attiré l’attention des autorités camerounaises sur le fait qu’une autre approche était nécessaire, notamment l’approche politique et le dialogue pour venir à bout de la question anglophone dans son ensemble et pas simplement de la question de la sécession ». Un dialogue articulé autour de la question du fédéralisme ou au moins de la décentralisation afin de couper l’herbe sous le pied aux sécessionnistes qui trouveraient alors moins d'appui populaire au sein des communautés anglophones.

Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171209-cameroun-nigeria-secessionistes-anglo...

Commentaires facebook