Jeudi 19 Octobre 2017

A l’heure ou en retard ? Le Cameroun s’inquiète des chantiers pour la CAN 2019

A l’heure ou en retard ? Le Cameroun s’inquiète des chantiers pour la CAN 2019
(Le Monde 11/08/17)
La maquette du stade Paul Biya d’Olembe, dont la construction est confiée au groupe italien Piccini pour 248,5 millions d’euros et dont les travaux ne semblent pas en avance. Crédits : DR

Le torchon brûle entre la Confédération africaine de football et Yaoundé. Un sentiment nationaliste affirme, à l’instar du président, que le pays construira ses stades à temps. Le Cameroun sera-t-il prêt à temps pour accueillir la prochaine Coupe d’Afrique des nations, prévue en juin 2019 ? Rien n’est plus sûr. « Même à quatre équipes, le Cameroun n’est pas prêt (…) En l’état actuel des choses, aucun site au Cameroun n’est en mesure d’accueillir la Coupe d’Afrique des nations de football », s’est alarmé Ahmad Ahmad, le président de la Confédération africaine de football (CAF), lors d’un déplacement au Burkina Faso.

Des propos accueillis avec une « profonde consternation » par le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). « D’où vient-il que deux ans avant une compétition, une campagne d’intoxication et de désinformation soit engagée pour dire que le Cameroun ne sera pas prêt », s’est interrogé Tombi A. Roko, dans un communiqué, tout en précisant que tout était mis en œuvre pour organiser une CAN « sereine ».

Pourtant, sur les plateaux télévisés, dans les bars, les taxis et partout où le football anime les conversations, les déclarations d’Ahmad Ahmad ont semé le doute et ranimé les inquiétudes. Depuis la création de la CAN en 1956, le Cameroun, cinq fois champion d’Afrique, n’a accueilli le plus grand rendez-vous sportif du continent qu’une seule fois. C’était en 1972. La sortie du président de la CAF a donc été perçue comme un véritable affront, jusqu’au sommet de l’Etat.

Lire la suite sur: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/08/11/a-l-heure-ou-en-retard-...

Commentaires facebook