Vendredi 20 Octobre 2017

La start-up africaine de la semaine: Sublimo, le coiffeur de luxe des quartiers populaires

La start-up africaine de la semaine: Sublimo, le coiffeur de luxe des quartiers populaires
(Jeune Afrique 17/03/17)
Une vue de Yaoundé, capitale du Cameroun

Cet institut de beauté offre depuis deux ans des prestations de qualité à bas prix à sa clientèle du quartier de Biyem-Assi, à Yaoundé, la capitale du Cameroun. Son fondateur entend désormais implanter son concept de "tout en un" à Douala, la capitale économique du pays, dès l’année prochaine.

« J’y suis entrée par curiosité et je n’en suis plus repartie, à cause de la propreté du cadre et de la qualité du travail », lâche Yvette. Bien qu’elle ait déménagé depuis des mois de Biyem-Assi, un quartier populaire de Yaoundé, cette commerçante reste fidèle à l’institut de beauté Sublimo, où elle vient de se faire une « coupe américaine bouclée », pour laquelle elle a déboursé 2 000 francs CFA, soit environ 3 euros. « Ailleurs, ça m’aurait coûté pas moins de 2 500 francs CFA ».

Des prestations de bonne facture à bas coût, tel est le credo de Raoul Kamsu Fotso. En lançant son projet il y a deux ans, le fondateur de Sublimo a voulu tordre le cou à l’idée reçue selon laquelle la qualité rime forcément avec un prix élevé. Alors qu’une séance de jacuzzi coûte en moyenne plus de 10 000 francs CFA dans la capitale camerounaise, l’institut de beauté ramène ce coût à 3 500 francs CFA.

Cette pratique des prix raisonnables touche aussi la coiffure, les soins du corps et du visage, la manucure, la pédicure et bientôt le sauna. « L’un des avantages est la possibilité de négocier le prix d’une prestation », soutient Frieda, une cliente qui a convaincu son époux d’y faire un tour lors de ses passages à Yaoundé.

Commentaires facebook