Dimanche 22 Avril 2018

Cameroun, vers une nouvelle candidature de Paul Biya

Cameroun, vers une nouvelle candidature de Paul Biya
(MondAfrique 27/03/18)
Le président camerounais Paul Biya

Alors que les élection sénatoriales ont lieu le dimanche 25 mars, le président Paul Biya (85 ans) se prépare pour l’élection présidentielle qui devrait avoir lieu en octobre 2018.
Encouragé par son épouse, le deuxième chef de l’Etat depuis l’indépendance, en 1960, met en place méthodiquement les préparatifs de sa très probable candidature.
Pratiquant avec talent la gouvernance à distance, depuis le 6 novembre 1982, le chef de l’État camerounais est passé maître dans la gestion politique de ses adversaires mais aussi des dignitaires du régime qui subissent, à tour de rôle et parfois durement, la disgrâce du Prince.

Une gouvernance autocratique qui ne peut s’interrompre

Fait exceptionnel au Cameroun, le président de la République a réuni le conseil des ministres, le 15 mars 2018, faisant suite au réaménagement technique gouvernemental du 2 mars 2018. Le dernier conseil des ministres avait eu lieu le 15 octobre 2015. Ce récent conseil des ministres a permis à de nombreux ministres de voir ou revoir physiquement le chef de l’État qui ne fréquente guère le Palais Etoudi, vivant le plus souvent dans son village natal près de Sangmelima ou à l’étranger. Selon une étude du Projet d’information sur la criminalité organisée et la corruption (Occrp) et de Transparency international, reprise par RFI, depuis 1982, Paul Biya a passé quatre ans et demi à l’étranger, en dehors des visites officielles.

Ayant probablement lu le Bréviaire des politiciens du cardinal Mazarin et « Le Prince » de Machiavel, Paul Biya est loin d’être un dilettante. Ses absences de Yaoundé ne l’empêchent pas d’être l’un des présidents africains les mieux informés et les plus impliqués dans la gestion de son pays. Renoncer à une nouvelle candidature lui serait probablement assimilable à une démission conduisant à un naufrage, comme fut celle de son prédécesseur. Comme toujours, l’annonce de sa candidature se fera après une campagne médiatique mobilisant le Rassemblement démocratique du peuple camerounais, le quasi parti-État.

Lire la suite sur: https://mondafrique.com/cameroun-vers-nouvelle-candidature-de-paul-biya/

Commentaires facebook