Vendredi 23 Juin 2017

Au Cameroun, les PME chinoises sont deux fois plus nombreuses mais moins porteuses de croissance que les PME françaises

Au Cameroun, les PME chinoises sont deux fois plus nombreuses mais moins porteuses de croissance que les PME françaises
(Agence Ecofin 18/05/17)
PME chinoises

(Agence Ecofin) - Au Cameroun, les opérateurs économiques chinois ont une forte tendance à créer des entreprises de type Etablissements (Ets), «sans gros investissements au départ et réalisant des bénéfices immédiats mais faibles». Dans le même temps, les Français, eux, créent plus d'entreprises de types Sociétés anonymes ou Sociétés à responsabilité limitée (76% des entreprises créées par les Français), qui nécessitent un «minimum d’investissement et sont plus orientées vers la production et donc de la valeur ajoutée, source de croissance».

Ces révélations sont contenues dans une étude réalisée par le ministère de l’Economie, avec l’appui technique du Centre d’analyse et de recherche sur les politiques économiques et sociales (Camercap-Parc). Laquelle étude révèle, par ailleurs, qu’entre 2010 et 2015, sur les plus de 40 500 entreprises créées au sein des huit Centres de formalités de création des entreprises (Cfce) que compte le Cameroun, 389 PME (c’est-à-dire 27% des entreprises créées par des étrangers) ont été le fait d’opérateurs économiques chinois. Ce qui représente plus du double des PME mises en place par les ressortissants français, au cours de la période sous revue.

En effet, apprend-on, les opérateurs économiques français, «malgré leurs relations privilégiées» avec le Cameroun, précise l’étude, n’ont créé que 180 entreprises sur la période 2010-2015, soit 12,5% des PME créées au sein des Cfce par des étrangers, contre 141 PME (9,8%) pour les opérateurs économiques nigérians qui pointent au 3ème rang, dans le classement des étrangers créateurs d’entreprises au Cameroun.

Viennent ensuite les Libanais, avec 5,5% des entreprises créées par les étrangers entre 2010 et 2015, et les Indiens, qui ont créé 70 entreprises au cours de la même période, soit 4,9% des entreprises promues par les étrangers au Cameroun.

Brice R. Mbodiam

Commentaires facebook