Mardi 24 Octobre 2017

5 personnes interpellées pour tentatives d’attentats terroristes au Cameroun

5 personnes interpellées pour tentatives d’attentats terroristes au Cameroun
(APA 11/08/17)
Le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary, par ailleurs porte-parole du gouvernement

APA – Douala (Cameroun) - Le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary, par ailleurs porte-parole du gouvernement, a dans annoncé jeudi, l’interpellation de cinq personnes dans la ville de Mbengwi dans le Nord-Ouest, par les forces de sécurité, alors que celles-ci se préparaient à commettre des attentats terroristes.

Ces personnes sont tous des activistes du Southern Cameroon national council (SCNC) partisans de la partition des régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest.

Selon le ministre de la Communication, les premières exploitations des personnes interpellées ont permis d’opérer une descente au domicile du nommé Dasi Alfred Ngyah, visiblement le chef de la bande, où les policiers ont découvert, dissimulés dans un bunker aménagé par les soins de l’intéressé, plusieurs effets militaires.

Parmi ces effets, on a pu noter la présence d’armes à feu semi-automatiques, d’appareils de vision nocturne avec télémètre laser, de lunettes de tir, un épiscope de tir avec blindage, des bipieds et trépieds pour arme de précision, des chargeurs pour fusils de tireurs d’élite, des tubes containeurs à charge explosive et des produits chimiques constituant des charges explosives, des cordons détonateurs, des interrupteurs d’engins explosifs, des minuteurs et autres appareils destinés à la fabrication d’engins explosifs improvisés et d’armes artisanales à feu.

Par ailleurs l’exploitation d’un ordinateur portable également saisi sur les lieux, a révélé la présence de fichiers informatiques contenant des enseignements sur la fabrication d’engins explosifs improvisés, ainsi qu’une cartographie de cellules dormantes du Mouvement de libération du Southern Cameroon (MLSC).

M. Tchiroma a précisé que « les investigations effectuées dans le cadre de l’enquête ont également permis d’établir que le nommé Dasi Alfred Ngyah était le cerveau du réseau précédemment identifié comme l’auteur de l’attentat déjoué en prélude à la célébration de la fête du 20 mai 2015 à Bamenda ».

Le suspect avait alors réussi à prendre la fuite et à se réfugier à l’étranger. Revenu au Cameroun, « il projetait, en compagnie des membres de son commando, de perpétrer des attaques contre les Forces de Défense et de Sécurité, des responsables militaires et des autorités administratives », a-t-il souligné.

Au moment de son interpellation intervenue les 2 et 3 août derniers, le réseau à la tête duquel se trouve le dénommé Dasi Alfred Ngyah se préparait à prendre d’assaut un barrage de police.

Commentaires facebook