| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Tunis Afrique Presse 22/04/17)
La construction du nouveau palais présidentiel burundais suscite la polémique. Sous les yeux impuissants de propriétaires de maisons, l’ultimatum du ministre burundais de l’environnement a été mis à exécution mercredi à Gasenyi. Cette colline située dans la commune Mutimbuzi, province de Bujumbura va être débarrassée de ses habitations pour faire place au nouveau palais présidentiel et des infrastructures des services de la présidence. Les populations ont vu leurs réalisations réduites en poussière, contraintes de quitter les lieux avec ou sans indemnisation. Les plus chanceux ont eu de maigres compensations d’autres n’ont eu que des larmes comme seul moyen d’expression. “Nous sommes vraiment tristes. Personne ne peut nous expliquer ce qui nous arrive et nous sommes...
(Jeune Afrique 21/04/17)
Cinq des représentants des étudiants de l’Université du Burundi (UB), accusés de rébellion comparaissaient mercredi devant le Tribunal de grande instance de la commune Mukaza, en mairie de Bujumbura. Accusés par les autorités de préparer un mouvement insurrectionnel, quatre d’entre eux ont été ensuite écroués à la prison centrale de Mpimba, à Bujumbura, alors que huit autres avaient été tout simplement chassés des campus par une décision rectorale prise le 12 avril dernier. Une réponse musclée qui survient après qu’un préavis de grève des représentants des étudiants a été adressé au président de la république, pour protester contre un décret supprimant l’octroi simple de la bourse universitaire et instaurant un nouveau système dit de « prêt-bourse ». Mouvement de grève...
(RFI 21/04/17)
Après un mois de bras de fer, les étudiants de l'Ecole normale supérieure (ENS) du Burundi ont décidé de renoncer à leur mouvement de grève. Celui-ci avait débuté le 24 mars pour protester contre un décret présidentiel qui transforme la bourse d'études gratuite et universelle en un prêt-bourse remboursable une fois les études terminées et qui durcit les conditions de son octroi. Officiellement, les représentants des étudiants ont entendu les appels à la sagesse des hautes autorités burundaises pour mettre...
(Iwacu 20/04/17)
«Nous sommes stigmatisés par nos proches et par la société», dixit une femme rencontrée lors d’une descente de l’Alliance Burundaise contre le Sida (ABS), au centre d’assistance médico-psychosociale des usagers des drogues à Jabe, ce mardi 18 avril. Nous voulons tous, poursuit-elle, tourner le dos à la consommation des drogues. Elle demande au gouvernement une assistance en médicaments. Et d’exhorter les députés à voter une loi permettant aux usagers de la drogue de bénéficier de soins gratuits. Egide Haragirimana, directeur...
(Xinhua 19/04/17)
Audace Niyonzima, ex-cadre de la Banque de la République du Burundi (BRB, banque centrale), est depuis vendredi dernier le nouveau commissaire de l'Office burundais des recettes (OBR), selon un décret présidentiel publié mardi à Bujumbura. Ce décret ne révèle pas les raisons derrière le remplacement de Léonard Sentore à la tête de l'OBR, qui dirigeait jusque-là cet office. M. Sentore est ancien haut cadre de la Banque africaine de développement et de la BRB qui dirigeait cet office depuis le...
(Iwacu 19/04/17)
L’usage des drogues injectables est une réalité au Burundi et elles font des ravages pour ceux qui les utilisent Certains déplorent avoir perdu une partie de leur vie qu’ils ne pourront jamais récupérer. La police et les psychologues affirment que les toxicomanes sont des malades à faire soigner et non des criminels à mettre en prison. La marginalisation qu’ils subissent dans la société ne les aident pas dans leur combat pour la désintoxication De son côté, l’association burundaise de lutte...
(Xinhua 19/04/17)
"La constance du soutien politique chinois envers le Burundi est un élément très important à ne pas passer sous silence et à souligner plutôt dans la mesure où elle s'est révélée, au fur du temps, comme un ingrédient d'environnement favorable au dynamisme de la coopération socio-économique", a déclaré un haut responsable de la diplomatie burundaise. Bernard Ntahiraja, assistant du ministre burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale (MRECI), dans une interview accordée à Xinhua lundi dans son cabinet...
(Agence Ecofin 18/04/17)
Minorité ethnique dans l’ombre des Hutus et des Tutsis, majoritaires au Burundi, les Batwas dénoncent leur exclusion de la propriété foncière. Une injustice de plus pour ces populations autochtones déjà ignorées par la constitution burundaise de mars 2005, qui prévoit une répartition du pouvoir à hauteur de 60 % pour les Hutus et de 40 % pour les Tutsis. Exclus de la propriété des terres agricoles, les Batwas se sont ainsi repliés sur la poterie, une occupation qui les maintient...
(Iwacu 18/04/17)
Dans son dernier rapport, l’International Crisis Group parle de purges et de désertions au sein de l’armée burundaise. Le porte-parole de cette institution parle de mensonges. Selon ICG, la polarisation politique et ethnique a atteint l’armée burundaise, mais cette dernière réfute Selon ICG, la polarisation politique et ethnique a atteint l’armée burundaise, mais cette dernière réfute «La peur d’être tué renforce le mouvement de désertions observé dans l’armée burundaise depuis 2015. Selon des sources militaires burundaises, entre 600 et 2...
(AfricaNews 14/04/17)
Les peuples Hutu et Tutsi font les grands titres de l’actualité dans les Grands Lacs. Une exposition qui se fait au détriment des minorités ethniques telles que les Batwa. Ce peuple autochtone représente environ 1 % de la population au Burundi. Un chiffre sous-évalué selon les Nations unies qui les empêche de revendiquer leurs droits. Alors que l‘économie burundaise s’appuie principalement sur l’agriculture, les Batwa sont eux contraint de vivre grâce à la poterie. Un travail artisanal déconnecté du monde...
(Burundi– AGnews 14/04/17)
Sécurité – 2 voleurs faisant partis d’une bande organisée appréhendés par la Police Nationale du Burundi (PNB) à Bujumbura A Bujumbura, ce jeudi 13 avril 2017, l’officier Nkurikiye Pierre, porte- parole de la Police Nationale du Burundi (PNB), a informé que, la PNB, en situation de légitime défense, avait été tué 1 bandit et blessé 1 autre par balles, pris en flagrant délit de vol, pendant la nuit de mercredi 12 avril 2017 au jeudi 12 avril 2017, entre le...
(La Voix de l'Amérique 13/04/17)
La malaria a été déclarée "épidémique" par la ministre burundaise de la santé. Ces trois derniers mois, 949 personnes sont mortes du paludisme tandis que 1.800.000 personnes vivent avec cette maladie. Le gouvernement a besoin de 32 millions de dollars américains pour combattre cette épidémie. Au quartier Socarti, dans le quartier de Kamenge au Nord de Bujumbura, un dispensaire accueille du lundi au vendredi des enfants, des femmes et hommes qui viennent se faire dépister du paludisme. Depuis plus de...
(Burundi– AGnews 13/04/17)
La Ligue des Droits de l’Homme du Burundi IZERE NTIWIHEBURE , en partenariat avec l’Initiation Citoyenne pour l’Environnement et Développement durable ICED, organise une campagne sur la politique fiscale juste. A Bujumbura, ce mardi 11 avril 2017, M. Ndaruzaniye François-Xavier, président de la Ligue des Droits de l’Homme burundaise Izere Ntiwihebure, , en compagnie de M. NIJIMBERE Apollinaire, représentant légal adjoint de l’ICED, a organisé une journée d’information et de formation concernant une campagne, que son organisation a débuté depuis...
(Le Monde 12/04/17)
Depuis le putsch manqué de 2015, les gradés tutsi sont nombreux à avoir quitté le pays. « Ceux qui restent craignent pour leur vie », explique un colonel. Par Camille Laffont Un soldat burundais durant les manifestations de l’opposition contre le régime de Pierre Nkurunziza, à Bujumbura, en mai 2015. « Je savais que j’allais être éliminé comme un imbécile, avec femmes et enfants. » En décembre 2016, alors qu’il participe à la mission de maintien de la paix de...
(AFP 11/04/17)
Le courant équatorial cyclique du Pacifique El Nino est lié à un important changement de la répartition des cas de choléra en Afrique, une observation qui pourrait aider à une meilleure préparation et à une réduction du nombre de malades et de la mortalité. Durant les années où ce courant chaud est actif, l'Afrique de l'Est recense environ 50.000 cas de plus annuellement tandis que le sud du continent en dénombre 30.000 de moins par rapport aux années où El...
(Jeune Afrique 11/04/17)
Antime Baranshakaje, figure historique de la culture burundaise, a rendu l'âme dimanche 9 avril après quatre mois d’hospitalisation. Une nouvelle tragique qui suscite l'émoi dans tout le pays. Toutes les voix, endeuillées, sont unanimes : un monument tombe, une étoile s’éteint. Antime Baranshakaje, l’homme qui a consacré plus d’un demi-siècle de sa vie à la culture burundaise n’est plus. Hospitalisé depuis décembre 2016 après un accident, le vieux et intrépide tambourinaire a rendu l’âme à l’âge de 81 ans dans...
(Xinhua 11/04/17)
Le porte-parole du président burundais a déclaré lundi que le chef de l'Etat, Pierre Nkurunziza, n'a pas les prérogatives de dessaisir la justice les personnes qui n'ont pas encore été condamnées, en réponse à un message lancé par le Facilitateur dans le dialogue inter-burundais, demandant une amnistie aux présumés putschistes. "Le Chef de l'Etat n'a pas les prérogatives de dessaisir de la justice les personnes qui sont poursuivies", a indiqué Jean Claude Karerwa Ndenzako, porte-parole de la présidence burundaise. Il...
(RFI 11/04/17)
Au Burundi, dans son dernier rapport le think-tank International Crisis Group décrit une armée « en ruine », traversée par des tensions politiques et où les équilibres ethniques instaurés par les accords de paix d’Arusha en 2000 sont mis à mal. Selon les analystes, le régime de Bujumbura tire parti de ces divisions pour « remodeler » et contrôler l’armée » suite à la tentative de putsch de mai 2015. Depuis le début de la crise, entre 600 et 2000...
(RFI 11/04/17)
Au Burundi, des gouvernements successifs tentent depuis des décennies de transformer le système d'octroi des bourses d'études octroyées chaque année aux étudiants de l'enseignement supérieur en un prêt à rembourser après leurs études, mais ces tentatives se sont toujours brisées sur une forte mobilisation étudiante. Le pouvoir du président Pierre Nkurunziza pensait que c'était le bon moment cette fois, en tablant sur le climat de peur qui règne dans le pays suite à la répression qui frappe l'opposition. Mais les...
(AFP 10/04/17)
Les étudiants des universités burundaises ont dénoncé lundi "une tentative de politisation" de leur mouvement de grève, lancé il y a deux semaines pour protester contre la transformation de la bourse scolaire en prêt remboursable après les études. Le président burundais Pierre Nkurunziza a signé le 1er février un décret transformant la bourse d'étude à laquelle avait droit tout étudiant du public ou du privé, sous certaines conditions (nationalité, un seul redoublement par cycle...), en un prêt-bourse. Les nouveaux entrants...

Pages