Dimanche 22 Octobre 2017
(Agence Ecofin 19/10/17)
ONU Femmes, l’entité des Nations Unies pour l’autonomisation des femmes et l’égalité des genres, a profité de la célébration de la Journée internationale de la femme rurale, ce 15 octobre 2017, pour rappeler les inégalités dont sont victimes les femmes dans l’accès aux terres agricoles, particulièrement dans les pays en développement. « Les agricultrices sont tout aussi productives et entreprenantes que leurs homologues masculins, mais ne sont pas toujours en mesure d’obtenir des prix comparables pour leurs cultures. Elles n’ont pas non plus un accès égal à la terre, au crédit, aux intrants agricoles, aux marchés et aux chaînes agroalimentaires de grande valeur qui sont essentiels à leurs moyens de subsistance », dénonce notamment Phumzile...
(RFI 16/10/17)
Le Burundi vient de perdre la gestion de l'argent attribué par le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme au profit du Programme des Nations unies pour le développement. Ce Fonds mondial a injecté dans le pays plus de 275 millions de dollars américains dans le pays en 14 ans. La raison de cette décision est la mauvaise gestion de ces fonds comme cela transparaît dans une lettre que le Fonds mondial vient d'envoyer à la ministre burundaise de la Santé. Officiellement, l'organe chargé de la gestion de ces fonds est sanctionné pour ses performances plutôt médiocres. Le Fonds mondial rappelle dans sa lettre que sa note n'a jamais dépassé le B1, c'est l'équivalent d'un...
(Agence Ecofin 06/10/17)
Au Burundi, le Conseil National de la Communication (CNC) a suspendu la radio CCIB FM+ pour une durée de trois mois. D’après la décision du régulateur, publiée le 28 septembre, cette suspension vient sanctionner « un contenu éditorial jugé contraire à l’éthique professionnelle et à la loi régissant la presse ». En fait, CCIB FM+, qui appartient à la chambre du commerce et de l’industrie, a critiqué, dans un éditorial datant du 18 septembre, le silence du gouvernement au sujet...
(Burundi– AGnews 05/10/17)
A Bujumbura, mardi 19 septembre 2017, M. Banyankimbona Gaspard, Recteur de l’Université du Burundi (UB) , a félicité la coopération bilatérale universitaire entre le Burundi et la Flandre en Belgique, lors d’une conférence de presse organisée à l’endroit de partenaires étrangers et des enseignants chercheurs de l’UB, notamment les réalisations faites pendant les 7 ans de coopération avec le programme flamand d’appui institutionnel ULR-UOS à l’Université du Burundi. Par exemple, de manière concrète, grâce à cette coopération, le prof. Stef...
(Iwacu 05/10/17)
Les lenteurs judiciaires dans le traitement des dossiers en sont les principales causes. Situé au chef-lieu de la province de Cibitoke, le cachot du commissariat provincial de police abrite pour le moment plus de 60 détenus alors qu’il a une capacité d’accueillir 30 personnes. Le parquet de Cibitoke appelé à traiter rapidement les dossiers des détenus. Le parquet de Cibitoke appelé à traiter rapidement les dossiers des détenus. L’ un des détenus fait savoir que les détenus sont obligés de...
(Amnesty International 02/10/17)
Des milliers de réfugiés burundais font l’objet de pressions de plus en plus fortes visant à les inciter à rentrer dans leur pays, où ils risquent pourtant d’être tués, violés ou plus généralement torturés, écrit Amnesty International dans un rapport publié vendredi 29 septembre. Le rapport, intitulé Se soumettre ou fuir. La répression et l’insécurité poussent les Burundais à l’exil paraît alors que deux pays d’Afrique de l’Est ont décidé de ne plus accorder automatiquement le statut de réfugié aux demandeurs d'asile burundais. Cette décision a été prise en janvier dernier par...
(RFI 30/09/17)
Un nouveau rapport d'Amnesty International attire l'attention sur les fortes pressions qui pèsent sur les réfugiés burundais vivant dans les pays limitrophes. Des pressions verbales, insidieuses parfois, de la part d'officiels burundais bien sûr, mais aussi des gouvernements des pays d'accueil. Et finalement, aussi, de la communauté internationale, qui n'a pas tenu ses engagements financiers pour soutenir les réfugiés et demandeurs d'asile. C'est ce qu'explique Rachel Nicholson, qui est chargée du Burundi pour Amnesty International. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20170930-burundi-refugies-amnesty-internationa...
(AFP 29/09/17)
Le Conseil national de la communication (CNC), l'organe officiel de régulation de la presse au Burundi, a suspendu pour trois mois la radio de la Chambre de commerce du pays pour un éditorial jugé "contraire à l'éthique professionnelle". "Les émissions de la radio CCIB FM+ sont suspendues pour une période de trois mois à partir du lundi 2 octobre 2017 suite à la diffusion d'un contenu jugé contraire à l'éthique professionnelle et à la loi régissant la presse", a annoncé...
(Jeune Afrique 29/09/17)
Entre juillet et septembre, trois rapports internationaux ont été rendus, condamnant la politique répressive du gouvernement. Ce dernier crie au complot occidental. Voilà un peu plus de deux ans que le Burundi sombre dans la terreur et une violence quotidienne qui, selon les dernières estimations, aurait causé entre 500 et 2 000 morts, alors que 420 000 Burundais ont quitté le pays, depuis avril 2015, pour se réfugier dans les différents pays voisins. Le tout devant une communauté internationale incapable...
(AFP 27/09/17)
Des tirs à l'arme lourde ont été entendus mercredi provenant de combats entre l'armée et des milices dans une ville de l'est de la République démocratique du Congo, près de la frontière avec le Burundi, a-t-on appris de sources concordantes. "Depuis ce matin (mercredi), nous avons entendu des tirs dans la ville d'Uvira. Tout le monde est terré à la maison. Il n'y a aucune activité. La panique est bien perceptible: les écoles ont renvoyé les élèves chez eux, les commerces ont fermé", a déclaré à l'AFP Mgr Muyengo, évêque catholique...
(Iwacu 26/09/17)
Depuis deux mois, des cadavres sont retrouvés ici et là flottant dans des rivières ou gisant sur des terrains vagues. Parfois, les auteurs et le mobile ne sont pas connus. Raisons politiques ? conflits fonciers ? Rien n’est moins sûr. Seule certitude : c’est angoissant.La semaine passée, quatre personnes ont été assassinées en moins de 48 heures. Élysée Irahezagira, élève de la 8ème à Gatumba en province de Bujumbura, a été retrouvé mort, mardi 19 septembre 2017, dans un petit restaurant où il travaillait. Ce même jour, dans le quartier de Carama en mairie de Bujumbura, le corps...
(Xinhua 25/09/17)
La justice burundaise a déjà recouvré au profit du trésor public plus d'un milliard de francs burundais (environ 575.000 dollars) détournés en 2016, a révélé en fin de semaine dernière François Ndayiragije, président de la cour suprême du Burundi. M. Ndayiragije, qui intervenait samedi à Bujumbura au cours d'une cérémonie de rentrée judiciaire 2017-2018, a précisé que parallèlement au recouvrement de cet argent, les magistrats corrompus ont été "sévèrement sanctionnés" à la hauteur des infractions commises en la matière.
(RFI 25/09/17)
En RDC, une semaine après les incidents meurtriers de Kamanyola, qui ont fait 39 morts, selon un nouveau bilan officiel, une solution a semble-t-il été trouvée au problème des refugiés burundais, qui refusaient de se faire faire de nouveaux papiers pour des raisons religieuses. Cette question est en voie d'être réglée, selon les autorités locales. Jusqu'à maintenant les réfugiés burundais de Kamanyola refusaient d'être identifiées par les Nations unies. Ces réfugiés, presque tous membres de la secte de Zebiya, rejetent...
(AFP 25/09/17)
Des gardes forestiers financés par le Fonds mondial pour la nature (WWF) sont accusés de violations des droits de l'homme "systématiques et généralisées" envers les pygmées au Cameroun, en République démocratique du Congo et en Centrafrique, selon un rapport de l'ONG Survival International. "Ce rapport documente de graves abus qui ont lieu depuis 1989 jusqu’à aujourd’hui au Cameroun, en République du Congo et en République centrafricaine par ces gardes financés et équipés par le WWF et la Wildlife Conservation Society...
(Le Monde 25/09/17)
Deux grandes ONG environnementales sont visées par les accusations de Survival International. Il ne s’agit pas de bavures isolées. Les témoignages de Pygmées rassemblés par l’ONG Survival International dans trois pays du bassin du Congo – Cameroun, Centrafrique et Congo-Brazzaville – font la lumière sur les violences infligées aux peuples des forêts pour les tenir à distance des aires naturelles protégées. La lecture du rapport intitulé « Comment allons-nous survivre ? La destruction des tribus du bassin du Congo au...
(Agence Ecofin 22/09/17)
La société minière cotée à Londres, Rainbow Rare Earths, active sur le projet de terres rares Gakara au Burundi, a annoncé qu’elle est en bonne voie pour produire ses premiers concentrés de terres rares commercialisables au quatrième trimestre 2017. En effet, indique-elle, le projet lancé en juillet dernier progresse significativement et l’extraction du minerai a démarré comme prévu dans la zone minière de Gasagwe. La construction de l’usine avance bien et les travaux de terrassement devraient être achevés à la fin du mois de septembre. « La construction de l’usine de traitement à Kabezi évolue bien malgré des difficultés logistiques mineures...
(AFP 20/09/17)
L'Union européenne (UE) a appelé mercredi l'armée congolaise à ne pas "recourir à la force de façon disproportionnée" en réaction à la mort par balles de dizaines de réfugiés burundais dans l'est de la République démocratique du Congo. "Les forces de sécurité congolaises ne peuvent avoir recours à la force de façon disproportionnée, elles doivent respecter les standards internationaux", a estimé la délégation de l'UE à Kinshasa dans une déclaration publiée "en accord avec les chefs de mission des pays...
(Jeune Afrique 18/09/17)
Au Burundi, à quelques jours de l'enlèvement en plein jour de Léopold Habarugira, un cadre de l'opposition burundaise, alors qu’il se déplaçait à pied avec son épouse dans la capitale burundaise, d’autres disparitions forcées, impliquant entre autre le Service national de renseignement, ont été signalées par l’ONG burundaise Forum pour la conscience et le développement (Focode). Au Burundi, les disparitions forcées se suivent et se ressemblent. En deux ans, depuis l’éclatement de la crise politique en avril 2015, entre 400...
(RFI 14/09/17)
Au Burundi, le porte-parole de la police a annoncé à la presse ce mercredi que « la police n'a pas reçu une plainte » et qu'elle n'était donc pas au courant de l'enlèvement mardi matin d'un cadre du parti d'opposition, l'Union pour la paix et le développement (UPD). Léopold Habarugira a été enlevé en pleine journée par un groupe de quatre personnes, dont une en tenue de policier et armée. Le président en exil de l'UPD, Chauvineau Mugwengezo évoque un mode opératoire déjà vu et qui s'est toujours...
(Xinhua 14/09/17)
Le gouvernement burundais demande au Conseil de sécurité de l'ONU de "n'accorder aucun crédit" aux recommandations de la commission d'enquête sur le Burundi du 11 août dernier, a déclaré Philippe Nzobonariba, secrétaire général du gouvernement et porte-parole du gouvernement. Dans une conférence de presse animée mercredi dans son cabinet de travail, M. Nzobonariba a précisé que les recommandations de cette commission qui présentera son rapport final le 18 septembre prochain à Genève (Suisse) sur les violations des droits humains commises...

Pages