| Africatime
Samedi 29 Avril 2017
(Xinhua 29/04/17)
L'Assemblée nationale a "rejeté" la demande adressée au chef d'Etat burundais Pierre Nkurunziza, pour accorder l'immunité à "certaines personnalités poursuivies par la justice pour leurs rôles-clés" dans la tentative de putsch du mai 2015, a déclaré vendredi à Bujumbura le député Pascal Nyabenda, président de cette chambre basse du parlement bicaméral burundais. Le 13 mai 2015, alors que le président Nkurunziza se trouvait à Dar-Es-Salaam (Tanzanie) pour un sommet des chefs d'Etat de la Communauté Est-Africaine (CEA), un groupe d'officiers généraux et supérieurs issus de la Force de Défense Nationale (FDN) et de la Police Nationale du Burundi (PNB), ont organisé à Bujumbura une tentative de coup d'Etat, déjoué deux jours après. "Certes, sur le...
(Le Pays 28/04/17)
Michel Kafando, ancien président de la Transition au Burkina Faso, a été nommé représentant spécial des Nations unies au Burundi, en remplacement de Jamal Benomar en fin de mandat. C’est le pouvoir burundais qui a donné son accord pour la nomination, par l’ONU, de l’ex-président du Faso. Michel Kafando est désormais chargé d’aider les Burundais à résoudre leur crise qui n’a que trop duré. Il lui faudra à la fois lever les malentendus entre Bujumbura et New York, tout en faisant en sorte que toutes les résolutions du Conseil de sécurité sur le Burundi soient mises en application et rapprocher un peuple profondément divisé. M’Ba Michel réussira-t-il là où plusieurs personnalités ont échoué ? C’est tout le mal que le...
(Autre média 28/04/17)
La police burundaise a barré l’accès à 10 camions transportant 300 tonnes d’aliments en provenance du Rwanda au niveau de la frontière entre les deux pays le 25 avril dernier. Les tensions diplomatiques qui existent entre le Burundi et le Rwanda ne permettent pas aux organisations humanitaires de mener à bien leurs missions au pays de Pierre Nkurunziza. La preuve, un convoi humanitaire (Pam) transportant 300 tonnes d’aliments en provenance de Kigali a été refoulé par la police burundaise. Les faits se sont déroulés mardi au niveau de la...
(Afriquinfos 26/04/17)
Il y a deux ans, le chef de l’Etat burundais, Pierre Nkurunziza, se portait officiellement candidat à la présidentielle pour un troisième mandat. Une candidature immédiatement contestée par l’opposition et la société civile et critiquée par les pays donateurs de ce pays, qui la jugent contraire à la Constitution. Pierre Nkurunziza a finalement été réélu en juillet 2016, au terme d’une campagne émaillée de répression contre tous ceux qui manifestaient contre sa candidature. Une violence d’Etat qui s’est poursuivie dans...
(RFI 25/04/17)
Deux ans, jour pour jour, après la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3e mandat - c'était le 25 avril 2017 - une grave crise politique s’est installée au Burundi et a déjà fait plus de 2 000 morts et des centaines de cas de personnes portées disparues et torturées, selon l’ONU et les ONG. Le dialogue interburundais, sous la direction de l'ancien président tanzanien, Benjamin Mappa, est totalement en panne depuis des mois, et la communauté internationale paraît bien impuissante. Elle n'est pas parvenue à mettre...
(RFI 25/04/17)
Bujumbura refuse obstinément de s'asseoir avec l'opposition en exil, qu'il accuse d'être derrière les violences au Burundi et la tentative de coup d'état de mai 2015, pour trouver une voie de sortie de crise. Tout le monde a donc aujourd'hui les yeux fixés sur le prochain sommet des chefs d'Etat de la région, annoncée comme décisive sur cette question. Le Cnared, une plate-forme qui regroupe l'opposition burundaise en exil et une partie de celle encore au Burundi, vient d'écrire à...
(Dw-World 25/04/17)
Le président du Mouvement pour la solidarité et la Démocratie aurait créé un groupe armé pour renverser les institutions du pays. C'est pourquoi, il y a dix jours, le gouvernement a suspendu pour six mois son parti. "Le MSD a été suspendu parce qu’il a commis une faute lourde." (Térence Ntahiraja) Cette décision a été prise après la diffusion d’un élément sonore non encore identifiée sur internet. Dans cette bande sonore diffusée par un site d’information réputé proche du pouvoir,...
(AFP 24/04/17)
Le Burundi est plongé dans une grave crise émaillée de violences depuis l'annonce en avril 2015 de la candidature de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat controversé et son élection en juillet de la même année. Les violences ont fait 500 morts selon l'ONU, et 2.000 selon les ONG et poussé près de 400.000 Burundais à l'exil. - Manifestations - Le 26 avril 2015, des milliers de personnes se réunissent au lendemain de la désignation de M. Nkurunziza par son...
(Dw-World 22/04/17)
Le président du FNL (Front National de Libération) et aussi vice-président de l'Assemblée nationale dénonce l'acharnement dont lui et ses militants font l'objet de la part du régime du président Pierre Nkurunziza. "Je ne suis pas confortable quand un Burundais est injustement traité" (Agathon Rwasa-FNL) Au Burundi au moins 200 cas d'arrestation d'opposants politiques majoritairement des militants du Front National de Libération -FNL non reconnu par le pouvoir sont déjà documentés, avec en moyenne 15 cas par...
(Xinhua 21/04/17)
La députée burundaise de l'Assemblée législative est-africaine (EALA, parlement est-africain), Isabelle Ndahayo, est la nouvelle ministre burundaise à la présidence chargée des affaires de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE), selon un décret présidentiel rendu public mardi à Bujumbura. Issue du Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD, 1er parti politique au pouvoir) et native de la province de Gitega (centre), Mme Ndahayo, 45 ans, remplace à ce poste Léontine Nzeyimana, une...
(Xinhua 21/04/17)
Les relations diplomatiques entre les gouvernements burundais et belge, évoluent aujourd'hui vers "l'apaisement du climat politique", estime l'ambassadeur Willy Nyamitwe, conseiller principal chargé de l'Information et de la Communication au cabinet de la présidence burundaise. Dans une interview accordée récemment à Xinhua, M. Nyamitwe a souligné que les relations belgo-burundaises, s'étaient détériorées au lendemain de la crise électorale burundaise de 2015, marquée par le coup d'Etat avorté du 13 mai de la même année dirigé contre le gouvernement du président...
(Iwacu 20/04/17)
Le facilitateur a dépêché un émissaire pour demander une immunité provisoire aux personnes poursuivies par la justice. Le président Pierre Nkurunziza a dit niet. : Le facilitateur dans le conflit burundais demande l’immunité provisoire pour les personnes poursuivies par la justice. : Le facilitateur dans le conflit burundais demande l’immunité provisoire pour les personnes poursuivies par la justice. « Le président de la République a répondu à la correspondance que le facilitateur Benjamin William Mkapa lui a adressée », dixit le porte-parole du président, Jean Claude Karerwa. Le message lui est ...
(Iwacu 20/04/17)
Les habitants de la commune Nyanza-Lac se disent maltraités par les Imbonerakure. Selon eux, ces jeunes du parti Cndd-Fdd sont ragaillardis par les discours prononcés par les dignitaires de la province Makamba. Ces derniers réfutent. Chef-lieu de la commune Nyanza-lac en province Makamba. Kiosques et autres boutiques sont ouverts, plus loin les activités battent leur plein au marché de la place. Tout va bien apparemment sauf que depuis quelques temps, les contrôles au faciès se multiplient et ceux qui ne...
(RFI 20/04/17)
Le Haut-commissariat de l'ONU pour les droits de l'homme dénonce les appels à la haine et la violence pratiqués lors de rassemblements dans plusieurs provinces du Burundi. D'après le HCDH, les Imbonerakure, la ligue des jeunes du CNDD-FDD, mais également des responsables du parti au pouvoir ou de l'administration ont tenu de tels propos. Le Haut-commissariat pour les droits de l’homme (HCDH) parle d'une campagne de terreur. Sous les yeux des autorités, des centaines d'Imbonerakure...
(Le Griot 19/04/17)
Le Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein a affirmé mardi dans un communiqué, que « la campagne de terreur » menée par les Imbonerakure (la ligue de jeunesse du parti au pouvoir au Burundi) appelant au « viol » d’opposantes est « profondément inquiétante ». Dans son communiqué, Zeid Ra’ad Al Hussein a qualifié de «choquants» et «profondément inquiétants», ces les slogans «appelant au viol repris par de jeunes hommes appartenant aux Imbonerakure dans plusieurs...
(Le Soir 19/04/17)
Le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, dénonce la multiplication d’incidents dans lesquels les Imbonerakure, la ligue de jeunesse du parti au pouvoir au Burundi, appellent au « viol » d’opposantes. Le précédent rwandais reste encore dans toutes les têtes. La situation continue de se détériorer au Burundi. Mardi, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, le prince jordanien Zeid Ra’ad Al Hussein, a dénoncé les appels au meurtre et au viol d’opposants...
(AFP 18/04/17)
Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a dénoncé la multiplication d'incidents dans lesquels les Imbonerakure, la ligue de jeunesse du parti au pouvoir au Burundi, appellent au "viol" d'opposantes. "Les slogans choquants appelant au viol repris par de jeunes hommes appartenant aux Imbonerakure dans plusieurs provinces du Burundi sont profondément inquiétants", car ils sont une preuve supplémentaire de "la campagne de terreur" menée par ces derniers, a estimé M. Zeid Ra'ad Al Hussein, dans un communiqué. M. Zeid fait référence à une vidéo, diffusée sur les réseaux sociaux début avril, montrant des centaines de jeunes Imbonerakure dans une pose martiale, en rangs...
(Xinhua 18/04/17)
"La constance du soutien politique chinois envers le Burundi est un élément très important à ne pas passer sous silence et à souligner plutôt dans la mesure où elle s'est révélée, au fur du temps, comme un ingrédient d'environnement favorable au dynamisme de la coopération socio-économique", a déclaré un haut responsable de la diplomatie burundaise. Bernard Ntahiraja, assistant du ministre burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale (MRECI), dans une interview accordée...
(Iwacu 18/04/17)
Le facilitateur a dépêché un émissaire pour demander une immunité provisoire aux personnes poursuivies par la justice. Le président Pierre Nkurunziza a dit niet. « Le président de la République a répondu à la correspondance que le facilitateur Benjamin William Mkapa lui a adressée », dixit le porte-parole du président, Jean Claude Karerwa. Le message lui est parvenu en date du 27 février 2017. Il demande l’immunité provisoire pour certaines personnes qui sont accusées de différentes infractions, surtout la tentative...
(RFI 15/04/17)
Les pays de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est dont fait partie le Burundi et qui chapeaute le processus de négociation entre pouvoir et opposition, projettent un sommet des chefs d'Etat qui est annoncé comme décisif vers la fin avril. Des sources diplomatiques annoncent des décisions pour forcer la main au pouvoir et à l'opposition. Du coup, Bujumbura – qui ne veut toujours pas entendre parler du dialogue – a lancé depuis le début de cette semaine des grandes...

Pages