| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Burundi– AGnews 10/03/17)
L’UPRONA, ex-parti unique, reçoit les diplomates européens en place à Bujumbura, capitale du Burundi A Bujumbura, ce mercredi 8 mars 2017, M. Abel Gashatsi, président du parti UPRONA ( ex-Parti unique sous la Dictature HIMA burundaise – Micombero, Bagaza et Buyoya ), organisé une rencontre avec les ambassadeurs européens, pour leur faire part de la situation politique actuellement au Burundi. M. Gashatsi, Président de l’UPRONA, a évoqué avec eux : 1/ la réunification de l’Uprona ; 2/ les relations avec les autres partis politiques burundais ; 3/ la collaboration entre le Burundi et la communauté internationale; et 4/ les dialogues interne et externe ( avec Mzee MKAPA ). Au Burundi, depuis les élections démocratiques de 2015, l’UPRONA est la 3ème...
(Financial Afrik 10/03/17)
L’Évaluation indépendante du développement (IDEV) de la Banque africaine de développement (BAD) a publié un rapport qui évalue l’impact des 739 millions de dollars EU relatifs à l’appui de la BAD au développement du Burundi. Les évaluateurs ont travaillé dans un contexte difficile marqué par cinq années de troubles politiques et économiques. L’évaluation de la stratégie et du programme de la Banque au Burundi par IDEV cherchait à déterminer l’efficacité de la stratégie et du programme de la Banque africaine de développement dans le pays durant la période 2004-2015. Le Burundi était l’un des quatorze pays sélectionnés pour l’évaluation de la performance des interventions de la BAD dans le cadre de l’Évaluation globale des résultats de développement de la Banque,...
(AFP 10/03/17)
Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un "Fonds bleu pour le Bassin du Congo" visant à subventionner des projets au profit des riverains, selon un journaliste de l’AFP. "L’initiative a deux grandes ambitions : la préservation des forêts et des eaux du Bassin du Congo, mais aussi aider les populations à accéder à une meilleure qualité de vie", a expliqué à l’AFP Benazir Hilali. Madame Hilali est la coordonnatrice des projets à la Fondation Brazzaville, partenaire avec le président congolais Sassou Nguesso dans la mise en oeuvre de cette initiative présentée à Marrakech au Maroc lors de la COP22 en novembre 2016. Les projets éligibles aux financements du Fonds bleu...
(Xinhua 10/03/17)
OYO (Congo), (Xinhua) -- Neuf ministres des pays africains on signé le 9 mars à Oyo, une localité du nord du Congo, un mémorandum d'accord de création du Fonds bleu pour le bassin du Congo. Ce fonds initié par le président congolais, Denis Sassou N'Guesso et accueilli favorablement par les pays africains participant à la COP22 au mois de novembre 2016, à Marrakech, au Maroc, vise à promouvoir "l'économie bleue" dans la zone géographique de douze pays arrosés par le fleuve Congo, deuxième plus long au monde après l'Amazonie, et ses affluents. Il s'agit notamment de pays d'Afrique centrale que sont l'Angola, le Burundi, la République centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, le Rwanda, et le...
(Iwacu 09/03/17)
Le premier vice-président de la République, a déclaré ce mardi 7 mars que Bujumbura envisage de ’’demander au Secrétaire général de l’ONU de procéder au remplacement de tout son staff œuvrant actuellement au Burundi’’. C’était au cours d’une réunion de ’’consolidation de la paix et de cohésion sociale’’ au site des déplacés de Bugendana. Selon lui, l’équipe des Nations Unies travaille sur base de fausses informations. «Quand le Secrétaire de l’ONU s’exprime sur le Burundi, vous prenez ce qu’il dit à la lettre comme si c’était une réalité». Léonce Ngendakumana, vice-président du Frodebu, affirme ...
(Burundi– AGnews 09/03/17)
La taxation des produits collectés des cultures industrielles au Burundi Cfr. La loi N° 2 du 3 mars 2016 portant réforme de la fiscalité communale au Burundi A Bujumbura, ce mardi 7 mars 2017, M. Térence NTAHIRAJA, assistant du Ministre burundais de l’intérieur, en collaboration avec M. Léonard SENTORE, Commissaire de l’Office Burundaise des Recettes OBR, ont organisé une réunion, en vue de sensibiliser les administratifs et contribuables en matière de paiement des taxes et impôts, évoquant la question des taxes des produits collectés des cultures industrielles au Burundi, tel le café, le coton, le tabac, la canne à sucre, le riz et le palmier à huile, dont la loi N° 2 du 3 mars 2016 portant réforme de la...
(Iwacu 09/03/17)
Les clients d’ECOBANK Burundi détenteurs d’un compte en Fbu se plaignent de ne pas pouvoir faire de transfert ni de retrait d’argent par leur carte ordinaire à l’étranger. La banque rassure sa clientèle. Problème de retrait d’argent par la carte ordinaire à l’étranger.Problème de retrait d’argent par la carte ordinaire à l’étranger. « Je suis au Rwanda, je n’arrive pas à retirer mon argent sur l’ATM. Quand j’y introduis ma carte ordinaire, la machine affiche que le service n’est pas disponible. C’est un problème. Je ne peux pas faire mes achats », se lamente un client de l’ECOBANK Burundi. Quelques clients de l’Ecobank Burundi se plaignent aussi que depuis janvier dernier, ils connaissent un problème de retrait à l’étranger par...
(Burundi– AGnews 09/03/17)
Le Réseau de – la Révolution de Couleur au Burundi en 2015 – de-nouveau en action aux frontières maritimes du Burundi A Bujumbura, ce mercredi 8 mars 2017, les autorités burundaises, en charge de la sécurité, prennent très aux sérieux l’information selon laquelle des soldats Rwandais ( le Rwanda, pays ennemi du Burundi, à cause de son implication dans la REVOLUTION DE COULEUR de 2015 au Burundi et du Coup d’Etat raté du mercredi 13 mai 2015 ) auraient été perçus à KALEMIE, port situé en RDC Congo sur le lac TANGANIYKA qui partage la frontière entre la RDC et le Burundi. M. François NYAMOYA ( fils du fameux tortionnaire Albin NYAMOYA – voir Génocide au Burundi - http://burundi-agnews.org/genocide.htm )...
(Iwacu 09/03/17)
Actuellement au Burundi, la seule Africaine à siéger au comité exécutif de la FIFA s’est confiée à Iwacu. Elle livre sa vision par rapport aux questions qui hantent le football mondial, celui du Burundi notamment. Lydia NsekeraAprès les graves accusations de corruption de la FIFA, est-elle encore crédible? Une débâcle pareille, soit ça vous endurcit ou vous anéantit. Je pense que la nouvelle équipe a tiré des leçons de cette crise. D’ailleurs, les récents statuts adoptés le 26 février 2016 vont la protéger davantage. Vous allez briguer un nouveau mandat de 4 ans, quelles seront vos priorités? J’ose espérer que je serai réélue parce qu’encore une fois je suis la seule à m’être présentée en tant que représentante du foot...
(APA 09/03/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Les ministres délégués de huit pays membres du Bassin du Congo (Angola, Burundi, Congo, RD Congo, RCA, Gabon, Rwanda, Tchad), et du Maroc, ont procédé jeudi à Oyo (département de la cuvette à environ 415 km, au nord de Brazzaville), à la signature d’un mémorandum d’accord portant création du Fonds Bleu du Bassin du Congo dont le but est la préservation des forêts de cette zone. Ce mémorandum d’accord de 13 articles a été signé en présence des présidents congolais Denis Sassou N’Guesso, et togolais Faure Gnassingbé ; des anciens présidents du Nigéria Olusegun Obasanjo et d’Alpha Omar Konaré du Mali et de bien d’autres hautes personnalités des Nations Unies et de la Fondation de Brazzaville partenaire de...
(Burundi– AGnews 09/03/17)
Les judokas du Burundi confortent leur place de numéro 1 au niveau de l’ East African Community EAC au 11ème championnat de Judo de l’EAC. A Zanzibar, en Tanzanie, du samedi 4 mars 2017 au dimanche 5 mars 2017, au 11ème championnat de Judo de l’ East African Community EAC, les 21 judokas Barundi ont pris la 1ère place du tournois avec 6 médailles d’or , 5 médailles d’argent et 7 médailles de bronze. Le Kenya vient en 2ème position avec 5 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 7 médailles de Bronze. Et le Zanzibar (Tanzanie), pays hôte, a remporté 2 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 1 médaille de bronze. Le Burundi conforte sa place de leader de Judo...
(AFP 08/03/17)
Des ONG internationales et locales ont exhorté mercredi le Conseil de sécurité de l'ONU, qui doit discuter jeudi de la crise burundaise, à prendre des "sanctions ciblées" contre les responsables de violations des droits humains dans ce pays des Grands Lacs. "De telles mesures, notamment des interdictions de voyage et le gel des avoirs, enverraient un message fort aux dirigeants burundais ayant été peu inquiétés pour avoir continué de perpétrer de violents abus contre leur propre population", ont affirmé 19 ONG dans une lettre rendue publique mercredi. Les signataires, qui dénoncent l'isolement croissant du pays, lequel se coupe de plus en plus de l'ONU, incluent notamment Human Rights Watch (HRW)...
(RFI 08/03/17)
Le conseiller spécial des Nations unies pour la prévention du génocide, Adama Dieng, tire de nouveau la sonnette d'alarme sur le Burundi. Dans une lettre écrite récemment aux membres du Conseil de sécurité et parvenue à RFI, il met en garde contre les risques de violences «massives» si rien n'est fait dans ce pays qui traverse une grave crise née de la décision du président Nkurunziza de briguer un troisième mandat il y a bientôt deux ans. Il en appelle donc au Conseil de sécurité qu'il invite à prendre des mesures afin d'éviter le pire. Des mesures qui semblent viser le pouvoir burundais même si cela n'est pas dit explicitement. Adama Dieng estime que « les perspectives de paix, de...
(Xinhua 07/03/17)
Le parti Union pour la Paix et le Développement (UPD-Zigamibanga) a demandé lundi au gouvernement de bien gérer la mesure d'exonération fiscale des produits alimentaires de 1ère nécessité que ce dernier a annoncée lors du dernier Conseil des Ministres pour faire face à la détérioration de la situation alimentaire due aux perturbations climatiques. "Le parti UPD-Zigamibanga saisit cette opportunité pour demander principalement au gouvernement du Burundi de prendre toutes les mesures nécessaires pour s'assurer que cette exonération ne profite qu'aux seuls importateurs de ces produits mais qu'elle puisse effectivement réjouir les populations bénéficiaires", a lancé dans une déclaration rendue publique lundi le président a.i de ce parti Kassim Abdoul. Le parti a également encouragé le gouvernement à faire de même...
(Iwacu 07/03/17)
Les habitants des provinces Rutana et Makamba accusent les jeunes affiliés au Cndd-Fdd d’intimidations et de mauvais traitements à leur encontre. Ils fustigent le laxisme des autorités policières et administratives. Au chef-lieu de la province Rutana, la population vaque à ses occupations quotidiennes en cette fin du mois de février, malgré l’orage qui annonce une pluie imminente. Au parking des bus et autres voitures qui desservent la province, grouille du monde. Il est 11h, mais les bistrots, le long de la route qui mène au centre-ville, sont déjà ouverts et certains clients, bière à la main, passent leurs commandes. Une réalité se cache toutefois derrière cette apparence d’une ville paisible : les Imbonerakures y font la pluie et le beau...
(Xinhua 07/03/17)
Les taxes sur les produits vivriers seront bientôt réduites pendant une période de 3 mois, en guise de solution à la crise alimentaire survenue au cours de la première saison culturale (septembre 2016-janvier 2017), affirme un communiqué du conseil des ministres tenu en fin de semaine dernière et rendu public lundi. Le 19 février dernier, les 121 députés de l'Assemblée nationale burundaise (chambre basse du parlement bicaméral burundais), ont recommandé au gouvernement du président Pierre Nkurunziza, de procéder à la réduction des taxes sur les produits vivriers, et d'exonérer ceux en provenance de l'étranger pour "pallier au déficit alimentaire en la matière". Cette recommandation est l'émanation d'une enquête réalisée par la commission parlementaire en charge de l'Agriculture et de l'Environnement...
(Agence Ecofin 07/03/17)
Depuis le début du mois de mars, les abonnés de l’opérateur de téléphonie mobile Econet-Leo expérimentent la technologie 4G. Nepias Njaravaza (photo, gauche), le directeur général de la société télécoms, a expliqué que pour jouir du nouveau service, les abonnés devront acquérir une nouvelle carte SIM compatible tout comme l’appareil mobile. Pour l’instant, le réseau à très haut débit n’est disponible que dans la capitale Bujumbura. Son extension au reste du pays est en préparation. Le patron d’Econet-Leo a déclaré que la société est déterminée à promouvoir les nouvelles technologies dans le secteur des télécommunications. « Pour arriver à lancer ce nouveau service, Econet-Leo a dû investir dans la toute dernière technologie », confie M. Njaravaza. « Econet-Leo est déterminé...
(Burundi– AGnews 07/03/17)
Dr. Jason Fader, chirurgien américain, annonce vouloir créer avec ses 250 000 USD, la 1ère formation médicale postdoctorale au Burundi en collaboration avec la Direction de l’Université Espoir d’Afrique (Hope Africa University). A New-York, Manhattan, ce samedi 7 février 2017, en présence de S.E. Shingiro Albert, ambassadeur du Burundi auprès des Nation Unis, et, de Mme Anne Casper, ambassadrice des USA au Burundi ( issue de l’ancienne administration US d’OBAMA et de son Réseau SOROS ), M. Mark Gerson, co-Fondateur de l’ Africa Health Care Foundation, organisait, une soirée hommage au Dr. Jason Fader, lauréat de 500.000 USD pour son engagement à l’Hôpital de Kibuye (Gitega). Dr. Jason Fader, tombé amoureux du Burundi, en a profité pour annoncer que :...
(Iwacu 07/03/17)
C’est ce lundi 6 mars que les présidents des clubs, qui ont souhaité participer à la Coupe du président, ont procédé au tirage au sort, à Bujumbura. 60 équipes (16 de la 1ère division, 15 de la ligue B et 29 clubs amateurs) participeront à la 5ème édition de cette compétition, dont le coup d’envoi est prévu le 24 mars prochain. Révérien Ndikuriyo, président de la Fédération de football du Burundi (FFB), affirme que les joueurs professionnels doivent se munir de licences biométriques pour jouer. Ceux des clubs amateurs, poursuit-il, présenteront les licences papiers. Le président de la FFB avance que ces mesures visent à lutter contre la tricherie dans cette compétition. «Les présidents des clubs doivent chercher les licences...
(Iwacu 06/03/17)
Le ministère de la Sécurité publique a organisé, ce samedi 4 mars, un point de presse pour mettre en garde de nouveau contre une forme d’escroquerie récurrente. D’entrée de jeu, Moïse Nkurunziza, porte-parole adjoint de la police, a indiqué que cinq escrocs ont été appréhendés, jeudi dernier, dans un bistrot du quartier Inss en zone Rohero, vers 9 h du matin en pleine action. Selon lui, ces malfaiteurs avaient déjà dépouillé leurs victimes d’une somme de 15.800.000 Fbu en leur vendant de fausses pierres précieuses. Et d’expliquer comment la bande fonctionne : « Ce réseau est constitué d’au moins 5 personnes. La 1ère étape est l’identification de la victime (nom et prénom, parents, frères et sœurs, tantes et oncles, résidence…)...

Pages