Jeudi 23 Novembre 2017
(Jeune Afrique 26/08/17)
Plusieurs organisations de la société civile burundaises ont lancé le 17 juillet une campagne pour demander à la Cour pénale internationale (CPI) d'ouvrir une enquête sur le Burundi avant le 27 octobre, date à laquelle le pays a prévu de se retirer du Statut de Rome. Selon des juristes burundais et internationaux, la CPI a la possibilité d'ouvrir une enquête sur les crimes commis dans le pays depuis avril 2015, avant son retrait. Le 27 octobre, le Burundi quittera officiellement la Cour pénale internationale (CPI). C’est à cette date que le retrait du Statut de Rome, décidée par le président Pierre Nkrurunziza, sera effectif – même si une loi a été promulguée dès le 18 octobre 2018. Dès lors, quid...
(RFI 25/08/17)
Au Burundi, le gouvernement a appelé ces dernières semaines les réfugiés en exil à rentrer au pays, arguant que le pays est désormais pacifié et sûr. Faux, répond l'Initiative internationale sur les droits des réfugiés (Irri). Dans un rapport publié ce jeudi 24 août, l'ONG a recueilli les témoignages de Burundais en exil : elle dénonce les tortures et la répression des opposants et pointe du doigt les Imbonerakure, la section jeunesse du parti au pouvoir. « J'ai fui, parce que j'avais peur de mourir », c'est le nom du rapport écrit par l'Irri qui dénonce les agissements des Imbonerakure. Pour Thijs Van Laer, porte-parole de l'ONG, ces militants se sont transformés en ce qu'il qualifie désormais de « milice...
(Burundi– AGnews 25/08/17)
le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Cibitoke condamne un violeur de mineure à 15 ans de prison. A Cibitoke, au Nord Ouest du Burundi, vendredi 18 août 2017, le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Cibitoke a condamné, dans un procès en audience publique sous procédure de flagrance, M. Hakizimana Jean-Bosco, de la colline Ruhagarika en commune Buganda, à 15 ans de prison ( servitude pénale ), pour avoir violé une jeune mineure ( une fillette de 13 ans). La femme du violeur ( l’épouse de M. Hakizimana Jean-Bosco ) est le témoin clé car c’est elle qui l’a surpris en train de commettre ce forfait et a alerté les voisins et les forces de l’ordre de la localité...
(Burundi– AGnews 25/08/17)
Ouverture de l’unité d’hémodialyse de l’Hôpital Prince Régent Charles (HPRC) à Bujumbura. A Bujumbura, ce lundi 21 août 2017, Mme Nijimbere Josiane, ministre burundais de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida, a inauguré les débuts du fonctionnement de l’unité d’hémodialyse de l’Hôpital Prince Régent Charles (HPRC). 8 appareils d’hémodialyse ont été réceptionnés au HPRC et 5 patients par jour pourront être traité. Au Burundi, désormais il ne faut plus aller à l’étranger pour de faire soigner des maladies des reins. 3 services d’hémodialyse sont déjà disponibles dans 3 hôpitaux publics : 1 /l’hôpital Prince Régent Charles; 2/ l’hôpital Roi Khaled de Kamenge, ainsi que 3/ l’hôpital de Karusi.
(Burundi– AGnews 25/08/17)
La déforestation provoquée par les feux de brousse causés par des éleveurs sans scrupules à Gitega A Gitega, au Centre du Burundi, samedi 12 aout 2017, M. Hatungimana Jean-Marie, responsable provincial des forêts de Gitega, a critiqué le comportement de certains éleveurs qui, empiétant dans la forêt, à la recherche d’une herbe tendre pour leur bétail, sont souvent à la base des feux de brousse, qui déciment chaque année la Forêt burundaise. Par exemple, les forêts de Gitega sur la chaîne montagneuse de Cene s’étendant sur les communes Gitega, Makebuko, et Nyarusange,comprenant une superficie de 3500 ha, ont perdu depuis le mois de juillet 3 ha partis en fumée, à cause d’un feu de brousse… Au Burundi, M. Hatungimana déplore...
(Iwacu 24/08/17)
Pour rendre plus accessible les produits de la Regideso, le paiement de factures de l’eau et d’électricité se fait via l’entreprise Payway-Burundi. Côme Manirakiza, ministre de l’Energie et Mines se félicite de cette coopération. «Dans le cadre de partenariat Regideso-Payway Burundi, le commerce des produits de la Regideso eau et électricité a été confié à l’entreprise Payway-Burundi», a déclaré Côme Manirakiza, ministre de l’Energie et des Mines. Les services délégués par la Regideso à la société Payway concernent la fourniture de logiciels de paiement, un serveur d’exploitation, la vente des unités cash power et la collecte des factures. Payway s’est engagé d’installer ...
(Burundi– AGnews 24/08/17)
A Bujumbura, ce mardi 22 août 2017, Mme Ndirahisha Janvière, Ministre burundaise de l’Education, a informé que, concernant le concours donnant accès à l’enseignement post fondamental, édition 2017 : 1/ sur un total de 123.499 candidats de la 9ème année fondamentale, 82.303 ont réussi, soit un taux de réussite de 66,6% ; et 2/ sur un total de 8.770 candidats autodidactes lauréats de la 10ème année, 5.520 ont réussi, soit un taux de réussite de 67%. Au niveau des classements des écoles, dans l’ensemble : a) 263 écoles ont eu un taux de réussite de 100% ; b) 49 écoles ont eu un taux de réussite inférieur à 20%; et 9 écoles ont enregistré un taux de réussite de 0%...
(Iwacu 24/08/17)
Pas de cheveux défrisés, de maquillage, de boucles d’oreilles… pour les élèves des écoles privées. La déclaration de la ministre de l’Education suscite un débat… Pour la ministre de l’Education, l’uniforme ne se limite pas aux habits.Pour la ministre de l’Education, l’uniforme ne se limite pas aux habits. Il y a quelques jours, la ministre de l’Education, Janvière Ndirahisha, déclare que désormais les élèves des écoles privées n’auront plus les cheveux défrisés. Pas non plus de maquillage et de boucles d’oreilles, à l’instar des élèves des écoles publiques. Pour la ministre, la notion de l’uniforme ne se limite pas aux habits, mais s’applique de la tête aux pieds. Tout un débat autour : certains qualifient la décision d’absurde, d’autres donnent...
(Iwacu 24/08/17)
Des étudiants se réclamant du parti Cndd-Fdd sont pointés du doigt dans l’intimidation de leurs condisciples au campus Mutanga. Le chargé de la sécurité dément. «Ils circulent avec des gourdins en groupes de 3 ou de 4. Ils n’hésitent pas à tabasser toute personne qui entre au campus. Ils font la pluie et le beau temps.» Ce sont des accusations des étudiants logés au campus Mutanga contre les étudiants Imbonerakure. Selon eux, un grand nombre se concentre au niveau de l’entrée qui donne sur la 9ème avenue de la zone Nyakabiga aux environs de 23heures. Des sources sous anonymat soutiennent que ces jeunes règnent en maîtres. «Ils se comportent en vraie force de l’ordre parallèle.» D’après les témoignages des étudiants,...
(Le Soleil 24/08/17)
Pour lancer un projet similaire au Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), le Burundi a envoyé au Sénégal son ministre du Développement communal. Jeanne d’Arc Kagayo est à la tête d’une importante délégation parmi laquelle la Directrice pays du Pnud au Burundi. Elle a été reçue par le Secrétaire d’État en charge du Pudc, Souleymane Jules Diop. La réussite du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) fait que beaucoup de pays veulent s’en inspirer. Après le Niger et le Togo, le Burundi s’imprègne de l’expérience de ce programme du gouvernement sénégalais et exécuté par le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud). Le ministre du Développement communal du Burundi, Jeanne D’arc Kagayo, à la tête d’une importante délégation, séjourne...
(Burundi– AGnews 24/08/17)
A Bujumbura, jeudi 17 août 2017, M. Ndarufatiye Théophile , assistant du ministre burundais de l’environnement, a informé que le Burundi est entrain de mettre en œuvre la Contribution Prévue Déterminée au niveau National (CPDN) depuis janvier 2015. La CPDN a été présentée et adoptée par la Conférence internationale sur le climat (COP 21), tenue à Paris (France) en décembre 2015. Par exemple, au niveau agricole, le ministère burundais de l’Agriculture et de l’Elevage, réalise certaines activités, comme la gestion durable des systèmes de production (Patrimoine foncier, Elevage); ou encore l’augmentation de la production agricole et la sécurité alimentaire et nutritionnelle en multipliant des cultures résistant à la sécheresse et aux fortes pluies, en aménageant des marais ( ex. pour...
(Dw-World 23/08/17)
Au Burundi, les prix de l'électricité vont être augmentés pour attirer les investisseurs étrangers. Cette décision mécontente les burundais qui estiment les ressources solaires et hydroélectriques sous-exploitées. "Les prix doivent être régulés en fonction de la demande d'achat" (Faustin Ndikumana) Alors que les coupures se multiplient, le gouvernement a annoncé que le petit bouquet de 150kw/h qui s'achetait à 17.200 Francs burundais allait être multiplié par quatre. Cette décision mécontente les consommateurs burundais alors que les ressources solaires ou hydroélectriques restent largement sous-exploitées. Le bouquet de 17.200 Francs burundais va passer à 68.000. Une inquiétude de plus après la récente coupure d'électricité qui a été vivement critiquée. Les consommateurs Burundais sont désemparés devant cette hausse spectaculaire des prix de l'électricité...
(Iwacu 23/08/17)
«Qu’elles ferment d’elles-mêmes !», dixit janvière Ndirahisha, ministre de l’Education, au sujet de 9 écoles, 8 situées en mairie de Bujumbura et une en province de Bujumbura rural, qui ont obtenu 0% au concours national. C’était lors d’un point de presse, animé ce mardi 22 août. 263 écoles, poursuit-elle, ont une réussite de 100% et 49 ont obtenu moins de 20%. Pour ces dernières, ce membre du gouvernement assure qu’une mesure à leur endroit tombera sans tarder. Et que les directeurs des écoles publiques dont le taux de réussite est de moins de 30% seront remplacés. La note minimale à la réussite au concours national est de 85/200, soit 42,5% pour la classe de 9ème et 115/345, soit 33,33% pour...
(Xinhua 23/08/17)
Le 45ème bataillon du contingent burundais de la Mission Africaine de Maintien de la Paix en Somalie (AMISOM) a pris l'avion mardi matin à destination de Mogadiscio en Somalie où il va relever le 44ème bataillon. "Aujourd'hui, c'est le 45ème bataillon, mais une partie est déjà sur place à Mogadiscio. Il ne reste que de petits éléments qui vont regagner Mogadiscio d'ici peu de jours", a déclaré à l'aéroport international de Bujumbura le colonel Gaspard Baratuza, porte-parole du ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants. Il a souligné que les militaires burundais de l'AMISOM travaillent à la satisfaction du commandement et de la communauté internationale qui, a-t-il dit, "apprécient leur bravoure, leur détermination et leur abnégation dans l'exécution...
(Iwacu 22/08/17)
Le gouvernement du Burundi, la RDC et le HCR ont lancé ce lundi 14 août, un projet pilote pour un retour volontaire des réfugiés burundais. Lundi 14 août, vers 11h, l’officier de police à la frontière signale que le convoi du HCR s’apprête à quitter Lusenda. L’attente s’annonce longue. Vers 14h30, des officiels arrivent sur les lieux. En tête Thérence Ntahiraja, porte-parole du ministère de l’Intérieur et de la formation patriotique, Nadine Gacuti, gouverneure de Bujumbura et une délégation du bureau du HCR au Burundi. La circulation est alors bloquée. De l’autre ...
(Burundi– AGnews 22/08/17)
La Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) sensibilise la jeunesse contre les Violences Basées sur le Genre (VBG). A Gitega, au Centre du Burundi, ce vendredi 18 août 2017, M. Baribonekeza Jean Baptiste, président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) du Burundi, était à la rencontre de 250 jeunes regroupés du « Campus pour Christ », dans les enceintes du Lycée Notre Dame de Gitega, reçu par le Révérend Ndayisaba Audace , directeur de ces lieux, en vue de sensibiliser contre les Violences Basées sur le Genre (VBG). Selon M. Baribonekeza, les jeunes sont les 1ères victimes des VBG au Burundi, citant les quelques exemples courants : 1/ le harcèlement sexuel dans les milieux...
(Seychelles News Agency 22/08/17)
La contribution et la proposition des Seychelles pour l'introduction d'une stratégie régionale complète pour aborder collectivement les problèmes de drogue ont été accueillis favorablement par la Communauté de développement de l'Afrique australe SADC, a annoncé, lundi, un communiqué de State House. Les chefs d’État et les gouvernements de la SADC ont assisté au 37ème sommet qui s’est tenu ce week-end à Pretoria, en Afrique du Sud. Quant au VIH / sida, le président des Seychelles, Danny Faure, a souligné aux dirigeants de la SADC que l’État insulaire a connu une augmentation des infections aux VIH en raison de l’augmentation du nombre de consommateurs de drogues par voie intraveineuse. En conséquence, Faure a proposé le besoin urgent d'aborder le problème de...
(Xinhua 22/08/17)
Le Burundi abritera du 24 août au 6 septembre la 11ème session des jeux militaires et culturels des Etats membres de la Communauté Est-Africaine (CEA), a annoncé lundi dans un point de presse le colonel Gaspard Baratuza, porte-parole du ministère burundais de la Défense Nationale et des Anciens Combattants (MDNAC). A ce jour, la CEA est composée de six Etats, à savoir le Kenya, la Tanzanie et l'Ouganda qui en ont été fondateurs en 2000, le Burundi et le Rwanda qui l'ont rejoint en 2007, ainsi que le Soudan du Sud dont la récente adhésion remonte à l'an 2016. Le colonel Baratuza a indiqué que ces jeux militaires visent principalement "l'esprit de corps et la cohésion des militaires" de la...
(Xinhua 21/08/17)
Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, a remercié ce week-end ses compatriotes pour l'avoir réélu au cours du scrutin présidentiel burundais de 2015. Au cours des scrutins présidentiels précédents de 2005 et 2010, le président Nkurunziza en était également sorti vainqueur, d'abord au suffrage universel indirect via un vote parlementaire, et ensuite au suffrage universel direct par une consultation directe de la population burundaise. Dans un discours à la Nation radiotélévisé samedi soir à l'occasion du 2ème anniversaire de son investiture à la présidence du Burundi, M. Nkurunziza a admis que les défis à relever pour le développement intégral de la majorité des Burundais restent "encore immenses" en dépit de nombreux acquis en la matière. Il a promis néanmoins qu'aussi...
(Europe 1 21/08/17)
Trois personnes ont perdu la vie, et 27 autres ont été blessées, jeudi soir dans deux attaques à la grenade qui ont visé des bars de la capitale du Burundi. Des attaques à la grenade dans deux bars de la capitale du Burundi, Bujumbura, ont fait trois morts et 27 blessés jeudi soir, a appris Reuters vendredi auprès de la police et des hôpitaux. Les deux grenades ont explosé quasi simultanément dans les deux bars, très fréquentés en début de soirée et situés dans des rues différentes du quartier de Buyenzi, un quartier populaire du centre de Bujumbura. Un survivant a rapporté que les assaillants n'avaient à aucun moment tenté de dévaliser les clients ou voler la caisse. Lir esur:...

Pages