| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(BBC 14/03/17)
L'augmentation alarmante des cas de paludisme a poussé les autorités burundaises à déclarer une épidémie de la maladie dans le pays. La malaria touche actuellement près de trois quart de la population. Ainsi, de Janvier à mars 2017, près de deux millions de cas de paludisme ont été enregistrés selon les autorités sanitaires. Face à cette situation le ministère en charge de la santé prépare un plan de riposte pour une prise en charge efficace de tous les patients ainsi que la mobilisation de fonds estimés à 31 millions de dollars américains. Toutefois le ministère encourage surtout les patients à aller se faire soigner gratuitement. Selon les experts, la recrudescence de la malaria est due aux changements climatiques, l'extension de...
(Xinhua 14/03/17)
Le ministère burundais de la Défense Nationale et des Anciens Combattants (MIDNAC), a déclaré lundi soir "qu'aucun groupe armé n'a été remarqué traversant la frontière entre le Burundi et le Rwanda", lorsqu'une attaque armée a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche au Rwanda. Dimanche, dans un communiqué, le porte-parole de la Force de Défense du Rwanda (RDF), le lieutenant-colonel René Ngendahimana, a déclaré que "dans la nuit de samedi à dimanche vers 01H00 locales du matin, le district rwandais de Rusizi a été attaqué par un groupe non armé qui a tué deux civils et blessé un autre". Le lieutenant-colonel Ngendahimana a indiqué que le groupe armé s'est replié vers le Burundi et que l'attaque a eu...
(Dw-World 14/03/17)
Ils ont entre huit et douze ans, mais ils ne sont pas épargnés par la classe politique burundaise. Le recours aux enfants à des fins politiques préoccupe les organisations des droits de l'enfant. "J'ai vu comment on tire des balles" (Steve, 10 ans) Depuis le début de la crise en 2015, la quasi-totalité des week-ends est consacrée à des marches et manifestations organisées à différents échelons d’entités administratives par le CNDD-FDD ou des partis et associations de sympathisants. La présence d'enfants à tous ces mouvements est un phénomène que dénoncent les défenseurs des droits des enfants. Ils s'insurgent contre l'implication de mineurs dans les affaires politiques. Ces organisations craignent que cela n'entame l'avenir de ces enfants.
(Burundi– AGnews 14/03/17)
18 jeunes mineurs délinquants libérés du Centre de Rééducation de Rumonge. Au Centre de Rééducation de Rumonge, ce vendredi 10 mars 2017, Mme KANYANA Aimée Laurentine, Ministre burundais de la Justice, a procédé à la mise en liberté de 18 mineurs délinquants, en présence de représentants de l’UNICEF, dans le cadre de la mise en œuvre de la grâce présidentielle de cette nouvelle année 2017, mais aussi de la politique de protection de l’enfance au Burundi. Mme la Ministre KANYANA a demandé aux 18 jeunes libérés de ne plus prêter oreille aux gens mal intentionnés et plutôt de s’atteler aux Travaux de Développement Communautaires TDC [ http://burundi-agnews.org/tdc/ ] dans leurs localités respectifs où, peut-être, des grands frères ou grandes sœurs...
(Iwacu 14/03/17)
L’Évaluation indépendante du développement (IDEV) de la Banque africaine de développement (BAD) a publié un rapport qui évalue l’impact des 739 millions de dollars au développement du Burundi. Un montant qui couvre la période 2004-2015. Le rapport IDEV a été rendu public ce 9 mars. D’après lui, en termes de performance économique, la principale contribution des opérations de la BAD à la croissance du pays s’est réalisée à travers les projets d’infrastructure. En plus, il y a eu une évolution positive dans la mobilité, les frais de transports et l’accès à l’électricité. Toutefois, le rapport précise que leurs impacts sur la croissance économique et la réduction de la pauvreté sont demeurés limités. Il en donne les raisons : la faible...
(FIDH.org 14/03/17)
(Genève, Bujumbura, Paris) La FIDH et son organisation membre, la Ligue ITEKA, qui documentent au quotidien les violations commises au Burundi, sont alarmées par la détérioration continue de la situation des droits humains dans le pays. Depuis janvier 2017, nos organisations ont documenté 52 cas d’assassinats, 21 cas de disparitions forcées, plus de 66 cas de torture, 446 cas d’arrestations arbitraires, ainsi que 8 cas de violence sexuelle. 46 corps non identifiés ont également été retrouvés dans différentes zones du pays et ont le plus souvent été enterrés sur ordre des autorités locales, avant que des enquêtes n’aient pu être menées. De nouveaux lieux de détention secrets ont été localisés. Monsieur le Président, Ces informations démontrent que la répression continue...
(Xinhua 13/03/17)
La moyenne générale des taux de participation des femmes burundaises dans les instances de prise de décision au Burundi "n'est que de 17%", selon une étude publiée récemment par l'Association des Femmes Rapatriées du Burundi (AFRABU). "Le taux de représentativité des femmes burundaises aux postes de prise de décision et leur inclusivité dans le processus de paix et de sécurité au Burundi est à un niveau très bas", insiste l'étude, relevant en revanche que le taux d'enrôlement des femmes aux dernières élections burundaises de 2015 étaient de 51% (soit 1.970.540) contre 49% pour les ...
(Iwacu 13/03/17)
Le secrétaire général des Nations unies a transmis un rapport sur le Burundi, le 23 février dernier, au Conseil de sécurité. Bujumbura monte au créneau et parle d’un rapport fondé sur des informations erronées. La tension monte alors que le Burundi était à l’étude, ce jeudi 9 mars, au Conseil de sécurité. ONU : «Un 4ème mandat risquerait d’intensifier la crise au Burundi»Antonio Guterres : «Je suis convaincu qu’il est urgent de réagir à la crise. Ne pas intervenir tout de suite reviendrait à prolonger les souffrances de la population.» «Depuis deux ans, l’impasse politique n’a fait que s’aggraver. L’espace de dialogue politique s’est rétréci davantage du fait de la répression», indique le secrétaire général des NU, Antonio Guterres, dans...
(France 24 13/03/17)
Une militante burundaise des droits de l’Homme devait être entendue, jeudi, par le Conseil de sécurité de l’ONU, dans le cadre d’une réunion sur la situation au Burundi. Son intervention a été annulée, suite à l'opposition russe et chinoise. La réunion s’est tenue sans elle. Carine Kaneza, une défenseure burundaise des droits de l’Homme, devait intervenir, jeudi 9 mars, devant le Conseil de Sécurité de l’ONU, à New York, en marge de la présentation d’un rapport du secrétaire général Antonio Guterres sur les violations massives des droits de l’Homme au Burundi. Ce pays de la région des Grands Lacs traverse une grave crise née de la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat il y a presque...
(Burundi– AGnews 13/03/17)
A Bujumbura, ce lundi 6 mars 2017, S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire président africain du Burundi, a signé un décret portant nomination de nouveaux cadres du Bureau Burundais de la Normalisation et de contrôle de la qualité (BBN – http://bbn-burundi.org/ ). Voici ces nouveaux cadres nommés : – Dr François Havyarimana, nouveau directeur du BBN ; – M. Pie Claude Nikwigize, directeur adjoint chargé de la supervision des services techniques; et M. Ildéphonse Ndihokubwayo, directeur adjoint chargé de la supervision des services administratif, financier et des approvisionnements. Au Burundi, ces nominations ont été faites sur proposition de Mme Pélate NIYONKURU, Ministre burundais du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme. Elle sera aussi chargée de l’exécution de ce décret qui...
(Dw-World 13/03/17)
A Bujumbura, la police traque continuellement les marchandes de rue, accusées de mener des activités illégales, dans un contexte où l'ONU doit présenter son rapport sur les violations des droits de l'Homme dans le pays. "C'est la pauvreté qui nous mine..." (Commerçante burundaise) Les conditions de vie ne cessent de se durcir pour les populations du Burundi. A Bujumbura, le commerce ambulant est une des activités qui font vivre beaucoup de gens, en majorité des femmes. La police, cependant, est en perpétuelle chasse à ces femmes qui restent, malgré tout, déterminées à poursuivre leurs activités contre vents et marées. Dans les rues de la capitale, elles sont toujours aux aguets et prêtes à fuir une fois surprises par les forces...
(Burundi– AGnews 13/03/17)
Un médecin burundais néphrologue demande une étude de santé publique concernant la maladie de l’insuffisance rénale au Burundi A Bujumbura, au Centre Hospitalo Universitaire de Kamenge (CHUK), mercredi 8 mars 2017, Dr Joseph Nyandwi, médecin néphrologue, a informé de l’importance de commander une étude qui permette de connaître l’étendue de la maladie de l’insuffisance rénale au Burundi. Dr Nyandwi a mené une étude micro sur le personnel soignant du CHUK, révélant que 14% du personnel avait une insuffisance rénale sans le savoir. Au Burundi, l’insuffisance rénale est l’une des maladies qui, financièrement pose beaucoup de problèmes au familial burundaise pour son coût élevé de soins. Le coût de la dialyse, par exemple, est de 3 Millions BIF, soit près de...
(Jeune Afrique 11/03/17)
Le ministre burundais des Affaires étrangères, Alain Aimé Nyamitwe, a rencontré ce jeudi 9 mars son homologue belge, Didier Reynders. Une visite critiquée côté européen en raison de l'attitude de Bujumbura, jugée hypocrite vis-à-vis de Bruxelles. La rencontre n’est pas passée inaperçue. C’est entre le ministre burundais des Affaires étrangères, Alain Aimé Nyamitwe, effectuant une visite à Bruxelles ce jeudi 9 mars, et son homologue belge Didier Reynders que tout se passe : poignée de main chaleureuse, large sourire, amabilités… Tout se passe bien, du moins sur les images. Les deux personnalités ont discuté de « tout » : « relations bilatérales, dialogue avec l’opposition, droits de l’homme », révèle dans un tweet le ministre belge. Le Burundais qualifiera, lui,...
(RFI 11/03/17)
Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est penché une nouvelle fois, jeudi 9 mars, sur le cas du Burundi, un pays des Grands Lacs africains qui traverse une grave crise politique depuis bientôt deux ans. Cette crise est née de la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer en avril 2015 un troisième mandat, qualifié d'illégal par son opposition et une partie de son camp. Et elle a déjà fait des morts, de 500 (ONU) à quelque 2000 personnes tuées selon les ONG, des centaines de portés disparus et poussé quelque 400 000 personnes à l'exil. Aucune décision n'a pu être prise à New York jeudi soir. Cette réunion de New York intervient dans un contexte d'extrême tension entre Bujumbura...
(Xinhua 11/03/17)
Les jeunes burundais en général et les adolescents en particulier font face à une problématique d'accès à des informations "fiables et complètes" sur la santé sexuelle et reproductive (SSR), a déploré vendredi un responsable de la santé publique au Burundi. Juma Ndereye, directeur du programme national de la santé et de la reproduction (PNSR) relevant du ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, dans une interview accordée vendredi à Xinhua au sujet de l'état des lieux sur la SSR des jeunes adolescents burundais, a précisé que ceux-ci se heurtent aussi à un manque d'accès aux services de la SSR. Une enquête démographique et de santé (EDS) réalisée dans le pays en 2010, a montré que...
(Burundi– AGnews 10/03/17)
La Commission Nationale de Dialogue Inter burundais CNDI a organisé un dialogue Inter burundais pour les Parlementaires burundais des 2 chambres. A Bujumbura, ce jeudi 9 mars 2017, la Commission Nationale de Dialogue Inter burundais CNDI a organisé une séance de dialogue destinée aux parlementaires burundais des deux chambres réunies, pour débattre et proposer des solutions intermédiaires capables de rendre la paix et la démocratie durables au Burundi. Les parlementaires ont émis des inquiétudes vis à vis du dialogue interburundais externe conduite par Mzee MKAPA...
(Xinhua 10/03/17)
Le ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Alain Aimé Nyamitwe, effectuera une visite officielle en Chine du 13 au 19 mars, à l'invitation du ministre des Affaires étrangères Wang Yi. Geng Shuang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a fait cette annonce vendredi lors d'une conférence de presse.
(Burundi– AGnews 10/03/17)
La diplomatie française en Afrique orientale rencontre l’Ombudsman burundais A Bujumbura, ce mardi 7 mars 2017, l’Hon. Nduwimana Edouard, Ombudsman du Burundi, a reçu Mme Sylvie Massiere, Sous-directrice de l’Afrique orientale au ministère français des Affaires étrangères, accompagnée de S.E. M. Laurent DELAHOUSSE, ambassadeur de FRANCE au Burundi, pour évoquer la situation politique burundaise, notamment le dialogue interburundais externe avec Mzee MKAPA ( Dialogue dont l’ambition première est de ramener dans les institutions burundaises les putschistes du mercredi 13 mai 2015 )… A l’issue de ...
(Xinhua 10/03/17)
La volonté du président burundais Pierre Nkurunziza de briguer en 2020 un quatrième mandat risquerait d'intensifier la crise dans ce pays, a indiqué jeudi le conseiller spécial du secrétaire général des Nations Unies pour la prévention des conflits Jamal Benomar. Le conseiller spécial a présenté jeudi matin devant le Conseil de sécurité le dernier rapport du secrétaire général sur le Burundi. Selon le rapport, le président burundais a mentionné fin 2016 sa candidature éventuelle aux élections de 2020, "sous réserve de la réforme constitutionnelle et de l'appui de la population". Le rapport mentionne également un discours en date du 19 novembre 2016 dans lequel le président avertit qu'il "tient son mandat de Dieu, qui punirait quiconque s'y opposerait, Burundais ou...
(Burundi– AGnews 10/03/17)
Rencontre à Bruxelles entre les Ministres des Relations extérieurs et de la coopération international, Belge et Burundais. A Bruxelles, ce jeudi 9 mars 2017, M. Nyamitwe Alain, Ministre burundais des Relations extérieurs et de la coopération internationale, a rencontré son homologue belge, M. Didier Reynders, pour échanger sur les relations entre la Belgique et le Burundi, qui ne sont pas au mieux actuellement. Le Burundi a rappelé il y a quelques mois son Ambassadeur en Belgique. Ensemble ils ont évoqué la situation politique burundaise, notamment le dialogue interburundais externe avec Mzee MKAPA ( Dialogue dont l’ambition première est de ramener dans les institutions burundaises les putschistes du mercredi 13 mai 2015 )… Depuis 2015, la relation entre le Burundi et...

Pages