| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Burundi– AGnews 27/02/17)
Diminution de 5% du taux d’accouchement avec assistance par un personnel qualifié entre 2014 et 2016, dans le district sanitaire de Makamba, formé par les communes de Kayogoro, Kibago et Makamba. A Makamba, ce mercredi 22 février 2017, Dr. Pierre Claver Ndayihereje, médecin directeur de la province sanitaire de Makamba, a indiqué, lors d’une réunion d’évaluation des réalisations de 2016 et des perspectives du 1er trimestre 2017, que le taux d’accouchement avec assistance par un personnel qualifié est passé de 80% en 2014 à 75% en 2016, dans le district sanitaire de Makamba, formé par les communes de Kayogoro, Kibago et Makamba. Au Burundi, Dr. Ndayihereje a demandé aux centres de santé de la localité d’évaluer dans leur zone d’intervention...
(Xinhua 27/02/17)
Les travaux d'exhumation techniques des restes humains enfouis dans des fosses communes au cours des crises cycliques sanglantes jalonnant l'histoire tragique burundaise, débutent le 27 février par celle de Makamba en commune Rusaka relevant de la province Mwaro (centre). Dans une conférence publique tenue en fin de semaine, Mgr Jean-Louis Nahimana, président de la Commission en charge de la recherche de la Vérité et de la Réconciliation (CVR) au Burundi, a insisté sur le fait que ce processus vise avant tout "à conserver ces restes humains dans des cercueils, en entendant leur enterrement digne". Pour Mgr Nahimana, le gros du travail reste à faire pour venir à bout de ce processus inhérent notamment aux tragédies "sanglantes" burundaises de 1965, 1972,...
(Burundi– AGnews 27/02/17)
Le projet des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe : Coût 270,40 Millions USD ( cofinancés par la REGIDESO, l’ETAT du Burundi, la Banque mondiale, la Banque européenne d’investissement – BEI, l’Union européenne, et la Banque africaine de développement ) pour 59.5 MW de production électrique. A Bujumbura, à Kigobe au Parlement du Burundi, ce vendredi 24 février 2017, M. Côme Manirakiza, Ministre burundais de l’énergie, a réussi à faire adopté à l’unanimité par les députés de l’Assemblée Nationale le projet de loi portant ratification par la république du Burundi du contrat de financement de 70 Millions EUR entre la République du Burundi et la Banque européenne d’investissement (BEI), relatif au financement du projet hydroélectrique de Jiji et Murembwe signé...
(Burundi– AGnews 27/02/17)
L’Etat donne 5,15 t (tonnes) de vivres ( dont 3,09 t de haricot et 2,06 t de riz) à 515 ménages des 5 communes de la province de Cankuzo, touchés par la faim due à la sécheresse qui frappe ces derniers mois, l’Afrique de l’Est. En province de Cankuzo, ce jeudi 23 février 2017, le Ministère burundais des Droits de la personne humaine, des Affaires sociales et du Genre, a distribué 6 kg de haricot et 4 kg du riz, par ménage, à 515 ménages des 5 communes de la province : – Cankuzo, à 117 ménages ; Cendajuru, à 69 ménages ; Gisagara , à 110 ménages ; Kigamba , à 99 ménages ; et Mishiha , à 120...
(AFP 25/02/17)
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'inquiète de propos récents du président burundais Pierre Nkurunziza évoquant la possibilité de briguer un quatrième mandat, dans un rapport obtenu par l'AFP. Pierre Nkurunziza a annoncé fin décembre qu'il pourrait à nouveau se représenter en 2020, "si le peuple le demande", laissant craindre que la crise née de sa réélection en 2015 à un troisième mandat controversé ne se prolonge durablement. Dans un rapport présenté au Conseil de sécurité jeudi, le chef de l'ONU se dit "très préoccupé" par ces déclarations.
(RFI 25/02/17)
La crise politique, qui touche le Burundi depuis près de deux ans, est caractérisée par de graves et massives violations des droits humains, selon les ONG et l'ONU. Selon ces organisations, cette crise aurait déjà fait de 500 à un millier de morts, des milliers de personnes arrêtées et jetées en prison, près de 40 000 exilés, ainsi que des centaines de cas de disparitions forcées, des gens arrêtés par les services burundais de sécurité et dont on ne retrouve plus de traces, certains depuis bientôt deux ans. Une association de la société civile burundaise aujourd'hui interdite, le Focode, a lancé depuis avril la campagne « Ndondeza », « Aidez-moi à retrouver le mien ». La décision de lancer la...
(Belga 25/02/17)
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'inquiète de propos récents du président burundais Pierre Nkurunziza évoquant la possibilité de briguer un quatrième mandat, dans un rapport obtenu par l'AFP. Pierre Nkurunziza a annoncé fin décembre qu'il pourrait à nouveau se représenter en 2020, "si le peuple le demande", laissant craindre que la crise née de sa réélection en 2015 à un troisième mandat controversé ne se prolonge durablement. Dans un rapport présenté au Conseil de sécurité jeudi, le chef de l'ONU se dit "très préoccupé" par ces déclarations. Cela "risquerait d'intensifier la crise et de saper les efforts collectifs en vue d'une solution durable", écrit Antonio Guterres. Le chef de l'ONU s'inquiète notamment du rôle grandissant des milices Imbonerakure,...
(Burundi– AGnews 25/02/17)
La Direction de l’Organisation Judicaire – en 2016, 23 magistrats ont été révoqués de la magistrature burundaise à cause de mauvais comportements. A Bujumbura, ce mercredi 22 février 2017, M. KAYOBERA Nestor, Directeur de l’Organisation Judiciaire, a organisé une réunion rassemblant tous les magistrats et fonctionnaires des cours et tribunaux de Ngozi, Kirundo, Muyinga et Kayanza, en vue d’échanger sur le comportement et la déontologie des magistrats en ce début de l’année 2017. Selon M. KAYOBERA, voici les 4 comportements qui devraient caractériser le magistrat burundais : 1 / la lutte contre la corruption ; 2/ la lutte contre la paresse ; 3/ la régularité ; et 4/ la ponctualité au service. Au Burundi, en 2016, 23 magistrats ont été...
(Iwacu 25/02/17)
« Nous comptons 342 dépositions en commune Muha, 74 en commune Ntahangwa et 56 en commune Mukaza. En tout, nous comptons légèrement moins de 500 témoignages » a déclaré Mgr Jean Louis Nahimana, le président de la CVR, lors d’une conférence de presse, ce jeudi 23 février. Pour rappel, l’étape de dépositions avait été lancée officiellement vers fin septembre 2016. La loi sur la CVR prévoit un bureau par province. Toutefois, faute de moyens, le recueil des dépositions n’est jusqu’aujourd’hui effectué que par les seuls membres de la commission. Pour pallier l’insuffisance de moyens, la CVR compte sur le bénévolat. « L’opération a déjà commencé dans les provinces Muramvya, Mwaro et Rumonge », a ajouté Mgr Jean Louis, avant d’enchaîner...
(Burundi– AGnews 25/02/17)
La Police Nationale du Burundi PNB soupçonne une jeune femme d’infanticide à Masaka en commune Butihinda à Muyinga A Muyinga, commune Butihinda, colline Masaka, ce jeudi 23 février 2017, M. Haringanji Innocent, administrateur de la commune Butihinda, a informé que la PNB avait découvert le corps d’un bébé sans vie dans la latrine de Melle Muhimpundu Sala, qui est la mère de cet enfant mort. Mlle Muhimpundu a été arrêtée par la PNB pour raison d’enquête car il s’agit vraisemblablement d’un infanticide… Au Burundi, l’infanticide est un phénomène social malheureusement connu. La non reconnaissance du père d’un enfant pousse certaines jeunes filles à l’infanticide, à cause de l’humiliation, de la trahison, et de l’ abandon par les siens.
(Xinhua 25/02/17)
Les Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) sont en train d'accélérer un examen complet des Barrières tarifaires communes (CET) afin de protéger les industries naissantes, ont rapporté vendredi des officiels. La secrétaire permanente du ministère kenyan chargé des Affaires liées à la CAE, du Travail et de la Protection sociale, Betty Maina, a déclaré que la CAE étudiera les critères utilisés dans la classification des marchandises qui entrent dans la CAE. "L'intention de cette étude est d'établir les règles du commerce et d'attirer les investissements dans la région", a expliqué Mme Maina lors de la troisième réunion du réseau des industriels de la CAE. "L'étude incluera également des réformes des modèles d'exemption des taxes afin de créer...
(Le Monde 24/02/17)
Dans un entretien accordé au journal en ligne proche de Bujumbura, l’ambassadeur de France a affirmé se « sentir en sécurité » dans le pays. Par Emile Costard et Amaury Hauchard « Je me sens en sécurité dans ce pays », n’avait pas hésité à titrer le journal burundais Ikiriho le 27 janvier. Sur ce média en ligne réputé proche du pouvoir, cette phrase banale serait sans doute passée inaperçue si ces propos n’avaient pas été ceux de l’ambassadeur de France, Laurent Delahousse, en poste au Burundi depuis plus de trois mois. « Il m’est arrivé à plusieurs reprises de me déplacer à l’intérieur du pays et je crois que le plus fort risque d’insécurité auquel j’ai été confronté, c’est...
(Agence Ecofin 24/02/17)
Au Burundi, l’inflation en glissement annuel est passée de 9,6% en décembre à 12,9% en janvier. Cette hausse est essentiellement imputable à la chute des récoltes, indique Reuters qui cite un rapport de l’institut des statistiques et des études économiques du Burundi (Isteebu). L’inflation en glissement annuel des prix des denrées alimentaires est passée de 13,8% en décembre à 20,1% en janvier, poursuit le document. Selon les agences onusiennes, 3 millions de personnes sont dans le besoin d’une aide alimentaire et de services de base suite à la sécheresse aigüe qui a prévalu dans au moins huit provinces du pays. Cette situation constitue un autre coup dur pour une économie déjà fragilisée par la crise politique qui prévaut dans le...
(Burundi– AGnews 24/02/17)
FDN terminent une formation de pilote de drones en Centrafrique au sein de la MINUSCA ( Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République Centrafricaine ). A Bujumbura, ce jeudi 23 février 2017, le colonel Gaspard Baratuza, porte-parole de la Force de défense nationale (FDN), a informé que 8 militaires du contingent burundais de la MINUSCA viennent de terminer une formation, à Sibut en Centrafrique, sur le pilotage de drones de type phantom 4. Au Burundi, ce type d’expérience pourra servir à l’amélioration du contrôle des frontières…
(Burundi– AGnews 24/02/17)
A KARUSI, 1026,5 tonnes d’engrais chimiques ont été distribués aux agriculteurs pour la saison culturale B selon la Direction Provincial de l’ Agriculture et de l’ Elevage DPAE de KARUSI A Karusi, ce jeudi 23 février 2017, M. Gustave Majambere, Directeur Provincial de l’ Agriculture et de l’ Elevage DPAE à KARUSI, a indiqué que 1026,5 tonnes d’engrais chimiques ( 990 tonnes de DAP, 30 tonnes d’Urée, 5 tonnes de NPK et 1,5 tonnes de KCL ) avaient été distribués aux agriculteurs pour la saison culturale B, dans le cadre du Programme National de Subvention des Engrais au Burundi (PNSEB) initié au Burundi pour répondre au problème de productivité des exploitations agricoles en rendant disponible et accessible les engrais minéraux...
(Burundi– AGnews 24/02/17)
Un atelier de sensibilisation à la bonne gouvernance destiné aux administrateurs locaux de Kayanza A Kayanza, au Nord du Burundi, ce jeudi 23 février 2017, M. Serges Ndayiragije, Ministre burundais à la présidence en charge de la Bonne gouvernance, en présence de M. Anicet Ndayizeye, gouverneur de la province Kayanza, a organisé un atelier de sensibilisation à la promotion de la bonne gouvernance, dans les secteurs de l’environnement, du café, des minerais, et de la sécurité, destiné à l’administration depuis les zones, collines, communes jusqu’au niveau provincial.
(Xinhua 23/02/17)
Le gouvernement burundais vient de réitérer sa requête portant remplacement du diplomate britanno-marocain Jamal Benomar, conseiller spécial du secrétaire général de l'ONU sur la résolution des conflits traitant du Burundi, a fait savoir le ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale (MRECI), Alain-Aimé Nyamitwe. Une correspondance officielle a été adressée mardi au nouveau secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, par le représentant permanent de la Mission du Burundi auprès des Nations Unies à New-York, Albert Shingiro, selon le cabinet du ministre. La partie burundaise a demandé des consultations avec le nouveau secrétaire général...
(RFI 23/02/17)
Un rapport conjoint des partenaires humanitaires, du gouvernement burundais et des bailleurs de fonds intitulé « Aperçu des besoins humanitaires en 2017 » tire la sonnette d'alarme sur la crise humanitaire dans le pays. Le rapport publié en janvier lance un appel de fonds de 73 millions de dollars à la communauté internationale, en vue de faire face à une situation humanitaire qui « se dégrade rapidement », alors qu'un quart de la population a besoin d'une aide humanitaire. Et ce rapport n'hésite pas à utiliser le mot ...
(Burundi– AGnews 23/02/17)
Campagne de sensibilisation sur l’hygiène des denrées alimentaires prêtes à consommer. A Bujumbura, ce mercredi 22 février 2017, M. Prosper Muyuku, chef de service national de l’hygiène et de l’assainissement au ministère burundais de la Santé publique, dans un entretien à la presse, s’est prononcé sur la commercialisation de plus en plus fréquente des denrées alimentaires prêtes à consommer. M. Muyuku trouve que c’est une bonne initiative mais à condition de respecter les lois de l’hygiène afin d’éviter aux consommateurs d’attraper différentes maladies. Les commerçants doivent faire attention : 1/ à la conservation des ingrédients ; 2/ à la durée d’intervalle entre la sortie du froid et l’utilisation ; 3/ à l’exposition à l’air libre ; 4/ à la durée...
(Burundi– AGnews 23/02/17)
Le peuple burundais en a marre de tous ces charognards qui rodent autours : De ces spécialistes plus experts sur le Burundi que les Burundais eux mêmes Cela va faire plusieurs années d’affilée que des charognards rodent autours du peuple burundais sans discontinuer. Dans leurs visées diaboliques, ils ne ménagent rien pour se creuser les méninges afin de trouver le moyen qui serait efficace pour dépecer ce petit pays d’Afrique centrale. Aujourd’hui on voit même des pseudo-penseurs originaires d’autres pays africains, qui par ailleurs n’ont jamais rien réussi dans leurs propres pays d’origines, qui soit dit en passant partent également politiquement en lambeaux tout comme leurs armées, mais se gargarisent régulièrement dans les médias pour donner des leçons aux Burundais...

Pages