Samedi 21 Avril 2018
(Agence Ecofin 12/01/18)
Les entreprises fournissant de l’électricité hors réseau en Afrique de l’Est et de l’Ouest, pourront désormais bénéficier d’une enveloppe financière de 10,3 milliards de shillings kényans (plus de 100 millions $) mise à disposition par la Banque africaine de développement (BAD). Ce financement est l’un des instruments de l’Energy Inclusion Off-Grid Energy Access Fund qui a pour objectif d’intégrer l’énergie hors réseau dans le processus d’électrification du continent, relaie Business Daily. Le programme fournit, en effet, aux compagnies des prêts en monnaies locales et en devises fortes. « Ce fonds sera géré par Lion’s Head Global Partners depuis ses bureaux situés à Nairobi, Lagos et Londres, en se focalisant, dans un premier temps, sur l’Afrique de l’Est, ainsi que sur...
(RFI 11/01/18)
Le président burundais Pierre Nkurunziza avait déclaré hors la loi l'union libre et le concubinage, dans un discours prononcé le 1er mai 2017. Il avait donné jusqu'à la fin de l'année à tous les couples vivant en union libre pour se marier officiellement, dans ce que le gouvernement a qualifié de « campagne de moralisation de la société ». Son objectif : lutter contre la surpopulation, les grossesses non désirées, surtout chez les élèves, ou encore faire aimer son pays, comme l'avait expliqué le ministère de l'Intérieur. Aujourd'hui, il n'y a pas encore de pas encore de chiffre global, mais les premiers résultats commencent à apparaître. Le défi était énorme, expliquent les autorités. Dans un premier temps, l'administration a recensé...
(RFI 10/01/18)
Le pouvoir burundais prépare un référendum en vue d'une révision de la Constitution qui devrait permettre notamment au président Pierre Nkurunziza de rester au pouvoir jusqu'au moins en 2034. Le gouvernement a lancé depuis près d'un mois une campagne d'explication des amendements qui vont être apportés à cette Constitution, avec interdiction formelle de faire campagne pour ou contre pour le moment. Problème: une vingtaine d'opposants accusés d'avoir fait campagne pour le non sont aujourd'hui en prison,...
(APA 10/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) -La 7e édition de la conférence de l'Initiative Multilatérale sur le Paludisme (MIM, sigle anglais) se tiendra au Sénégal du 15 au 20 avril 2018 au Centre International de Conférences Abdou Diouf (CICAD), sur le thème : “Dakar II : Deux décennies de progrès, défis et de perspectives pour mettre fin au paludisme”, a appris APA mardi à Dakar. « Cette conférence sera un cadre d'échanges de haut niveau sur les dernières informations en matière de lutte contre le paludisme. Elle permettra également de faire le point sur les progrès réalisés dans la lutte contre cette maladie », a expliqué Dr Amadou Doucouré, directeur de la lutte contre la maladie. Il s'exprimait au cours d'un point de presse...
(AFP 06/01/18)
Le parquet burundais a requis vendredi de 20 à 25 ans de prison contre trois activistes de la société civile devant le tribunal de Muramvya (centre), pour "atteinte à la sûreté intérieure de l'état", a-t-on appris auprès de leur ONG. Emmanuel Nshimirimana, représentant dans la province de Muramvya de Paroles et actions pour le réveil des consciences et l'évolution des mentalités (Parcem), une organisation militant notamment pour la bonne gouvernance, et deux de ses collaborateurs locaux, Aimé Constant Gatore et Marius Nizigiyimana, avaient été arrêtés en juin 2017 puis écroués à la prison de Muramvya. "Le procureur a requis 25 ans de prison contre notre représentant provincial et 20 ans pour les deux activistes communaux (...). Ils ont été accusés...
(RFI 04/01/18)
Officiellement, Agathon Rwasa et sa coalition Amizero y'Abarundi, « L'Espoir des Burundais » sont au gouvernement depuis les élections contestées de 2015 au Burundi, et ne peuvent donc pas se prévaloir de l'opposition selon la Constitution du pays. Mais la réalité est tout autre depuis le début, d'autant qu'il est considéré comme l'un des principaux sinon le principal rival du président Pierre Nkurunzziza. Ces relations viennent de se tendre encore un peu plus cette semaine avec la décision du pouvoir de lui retirer sa garde militaire, officiellement pour le mettre au même niveau ...
(RFI 04/01/18)
Au Burundi, Agathon Rwasa proteste contre le retrait de sa garde. Le vice-président de l’Assemblée nationale avait écrit au chef d'état-major de l'armée pour s'en plaindre. Il a aussi pris sa plume pour écrire au facilitateur Benjamin Mkapa. Dans cette lettre, il dénonce le harcèlement dont sont victimes les opposants qui ont refusé de ranger derrière les positions du gouvernement lors de la 4e session du dialogue interburundais : menaces, intimidations, arrestations arbitraires. Ce dialogue s'était terminé sans accord, Bujumbura souhaitant rapatrier les discussions au Burundi et ouvrir le débat sur une modification de la Constitution. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180103-burundi-agathon-rwasa-denonce-le-harc...
(APA 19/12/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le représentant du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies(ONU) pour la région des grands Lacs, Saïd Djinnit, a, au sortir d’une audience avec le président congolais, lundi à Brazzaville, s’est dit préoccupé par la ‘’paix et la sécurité dans les grands Lacs et principalement en République démocratique du Congo(RDC). Le diplomate onusien a rencontré le chef de l’Etat congolais Sassou N’Guesso en sa double qualité de président en exercice le de la CIRGL (Conférence internationale de la Région des grands Lacs et du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région. Ils ont saisi l’occasion de cette retrouvaille pour faire le point...
(Agence Ecofin 18/12/17)
Ouverts le 12 décembre dernier, les travaux de la session extraordinaire du Conseil des ministres de l’Agriculture de la CEEAC se sont achevés ce 15 décembre 2017 à Libreville, avec des fortes résolutions visant à faire de l’agriculture, un pilier essentiel dans les économies de la sous-région. Au terme de leurs travaux, l’on retient globalement, une nécessaire concertation permanente entre les États membres, un réel accompagnement des partenaires techniques et financiers dans le financement de l’agriculture ainsi qu’un profond engagement des chefs d’États, à accorder 10% de leurs budgets nationaux au secteur agricole, pêche et élevage. Ils recommandent également l’institutionnalisation de ces rencontres sous-régionales, pour booster le secteur agro-pastoral. Tout comme, ils souhaitent, mieux encore, que tous les États de...
(Le Monde 15/12/17)
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion. Des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Matatus (minibus bondés ornés de graffitis bariolés), camions, voitures… la plupart hors d’âge, jouent du klaxon et du volant pour tenter de progresser de quelques mètres dans un immense flot anarchique qui s’ébroue au milieu des piétons et des vendeurs de rue. Fin de journée banale dans les faubourgs déshérités de Nairobi. Dans quelques années, c’est ici, dans les bouchons de la...
(RFI 14/12/17)
Le gouvernement burundais a présenté le 11 décembre une ordonnance qui institue une contribution de la population aux élections de 2020 dans ce pays qui est plongé dans une grave crise politique depuis plus de deux ans. Gabriel Rufyiri, président de l'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économique (Olucome), demande à la population de passer outre. Selon ce texte, les Burundais devront payer « volontairement » pour financer les élections. Gabriel Rufyiri, président de l'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économique (Olucome), une des principales ONG burundaises militant pour une bonne...
(AFP 13/12/17)
L'opposition burundaise a dénoncé mercredi le lancement par le président Pierre Nkurunziza de la campagne du référendum sur une révision de la Constitution qui lui permettrait de rester au pouvoir jusqu'en 2034. Le dirigeant burundais a donné le coup d'envoi de la campagne mardi soir devant des milliers de paysans réunis à Bugendana, dans le centre de ce petit pays des Grands Lacs plongé dans une grave crise politique depuis plus de deux ans et demi. "Voici le jour que vous attendiez tous avec impatience", a-t-il déclaré tout en mettant en garde ceux qui voudraient "saboter" le référendum prévu en février. "il y a une ligne rouge", a-t-il averti. Le gouvernement burundais a adopté fin octobre un projet de révision...
(AFP 13/12/17)
Le président burundais Pierre Nkurunziza a lancé mardi la campagne du référendum portant sur une réforme de la Constitution qui prévoit qu'il puisse rester au pouvoir jusqu'en 2034. "Voici le jour que vous attendiez tous avec impatience", a lancé le président à une foule de milliers de paysans à Bugendana, dans le centre de ce petit pays des Grands Lacs, en mettant en garde ceux qui voudraient "saboter" le référendum prévu en février. Le gouvernement burundais a adopté fin octobre un projet de révision de la Constitution qui permettrait au président Nkunrunziza de briguer à partir de 2020 deux mandats de sept ans. L'annonce en avril 2015 de sa candidature à un troisième mandat controversé avait ouvert une crise politique...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant sera consacré au développement d’actions...
(APA 12/12/17)
Le gouvernement burundais a imposé une contribution "volontaire" de la population pour financer les élections de 2020 dans ce pays d'Afrique centrale plongé depuis plus de deux ans dans une profonde crise politique. Les ministres burundais de l'Intérieur et des Finances ont présenté lundi une ordonnance commune qui institue cette contribution, dénoncée par l'opposition comme un "vol organisé". L'Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économique (Olucome), une des principales ONG burundaises...
(AFP 08/12/17)
La nouvelle session du dialogue burundais de sortie de crise, ouverte le 28 novembre à Arusha (nord de la Tanzanie) en l'absence de l'opposition en exil, s'est clôturée vendredi sans aucun accord et dans la cacophonie, selon des participants. Cette session à huis clos avait pour ambition d'aboutir à la signature d'un accord le 8 décembre en présence des chefs d’État de la Communauté des États d'Afrique de l'Est (EAC), selon un programme distribué aux délégués par le médiateur dans cette crise, l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa. Dès jeudi, M. Mkapa avait reconnu, dans un message lu aux participants, que l'objectif principal de la session, à savoir les interactions directes entre les participants, n'avait "pas été réalisé". Il leur avait...
(Agence Ecofin 08/12/17)
Le 6 décembre 2017, l’Autorité de régulation et de contrôle des télécommunications (ARCT) du Burundi a officiellement mis en branle le projet « Burundi Large Bande ». Les travaux de terrain débuteront véritablement en janvier 2018. Son objectif est de couvrir tout le territoire national avec la connectivité haut débit, soit une superficie totale de 27 834 kilomètres carrés. Selon les explications du directeur de l’organe de régulation des télécoms, Donatien Manirampa, le projet « Burundi Large Bande » s’étend sur une période de huit ans (de 2018 à 2025). A terme, il permettra au Burundi de figurer dans la liste des pays les plus connectés du monde. Pour le moment, ce pays d’Afrique de l’Est demeure l’une des nations...
(Agence Ecofin 08/12/17)
Le 4 décembre au Burundi, le Conseil National de la Communication (CNC) a autorisé la réouverture de la RADIO CCIB FM, après 2 mois de suspension. Les promoteurs de la radio ont réussi à signer une nouvelle convention avec le CNC. Le CNC avait suspendu CCIB FM pour une durée de trois mois pour « un contenu éditorial jugé contraire à l’éthique professionnelle et à la loi régissant la presse ». La radio avait critiqué, dans un éditorial datant du 18 septembre, le silence du gouvernement sur la mort, dans des circonstances étranges, de plusieurs demandeurs d’asiles burundais en RDC. Les relations tendues, il y a quelques semaines, entre les promoteurs de CCIB FM et le CNC semblent s’être adoucies...
(AFP 07/12/17)
Quelque deux mille réfugiés burundais vivant dans un camp de transit dans l'est de la République démocratique du Congo se sont opposés à une procédure d'enregistrement "biométrique", en raison d'une croyance religieuse, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Les "2.167 réfugiés ont opposé une résistance à se faire identifier malgré plusieurs missions de sensibilisation menés conjointement par la Commission nationale des réfugiés (CNR) et le HCR entre le 24 et le 27 novembre sur place à Kamanyola", a déclaré à l'AFP Augustin Bulimuntu...
(RFI 07/12/17)
Le continent africain accueille 30% de l'ensemble des populations relevant de la compétence du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Un chiffre alarmant et en constante augmentation depuis 2011. Car il ne faut pas l'oublier : avant d'être un lieu de départ pour une partie de la jeunesse qui cherche à rejoindre l'Europe par les routes les plus dangereuses, l'Afrique est avant tout un immense lieu d'accueil pour les fugitifs et les déplacés du Sud. Le point sur la situation. On sait qu'en Afrique, obtenir un visa pour un pays européen est une gageure. A titre d'exemple, sur les 80 millions de touristes qui entrent en France chaque année, ils sont seulement 2 millions à être originaires d'Afrique. Or,...

Pages