| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Xinhua 03/03/17)
Le ministre en charge de la solidarité nationale, Martin Nivyabandi, a profité jeudi de la distribution du premier lot du don de riz chinois à la population pour inviter les autres partenaires techniques et financiers engagés dans le Plan de Réponse Humanitaire 2017 pour le Burundi d'honorer leurs engagements.  "Je profite de l'occasion de cette distribution pour inviter les autres partenaires humanitaires qui se sont engagés dans ce qu'on a appelé le Plan de Réponse Humanitaire 2017 pour le Burundi à honorer leurs engagements dans l'urgence afin d'aider des burundais menacés de faim due aux changements climatiques"', a lancé le ministre Martin Nivyabandi.  Il a insisté sur le caractère urgent de cet appel car, a-t-il dit, "l'engagement tardif de ces...
(Guinée News 03/03/17)
Ce quatrième mandat ne doit pas ébranler le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterez. Comme son prédécesseur Ban Ki-Moon, l’ONU a toujours réagi mollement et à retardement, exactement comme l’UA, pour ensuite se lamenter sur du lait renversé. En 2015, quand Nkurunziza s’est accaparé du troisième mandat, les insurrections et les répressions avaient fait de nombreuses victimes et des réfugiés par milliers en direction de la Tanzanie, Ouganda et du Rwanda. Plus les résistants au troisième mandat s’attaquaient aux proches du pouvoir, plus les représailles devenaient violentes sur les Tutsis, vus comme instruments du Rwanda, là où les mandats sont illimités pour Kagamé. La Communauté internationale était restée si molle que les choses se sont tassées avec le temps. Depuis,...
(Burundi– AGnews 03/03/17)
Le Tribunal de Grande Instance TGI de Bubanza en 2016, c’est : – 71.8% de jugements définitifs ; – 63.3% de jugements exécutées ; – et 74.7% avec des affaires rédigées au greffe. A Bubanza, jeudi 2 mars 2017, le Juge Alexis Bandyatuyaga, président du Tribunal de Grande Instance TGI de Bubanza, a informé que 71.8% des jugements enregistrés au TGI de Bubanza en 2016 ont été définitivement jugés, avec des exécutions opérées à 63.3%. Selon le Juge Alexis Bandyatuyaga, en 2016 au TGI de Bubanza, nous avons eu précisément : 1/ 1630 jugements définitifs sur 1767 affaires enregistrées ( soit 71.8% ) ; 2/ 71 jugements exécutées sur 112 ( soit 63.3%) ; et 3/ 869 affaires rédigées au...
(Burundi– AGnews 03/03/17)
La protection civile burundaise ( ou le service des pompiers burundais ) s’est bien acquittée de ses missions en 2016. A Bujumbura, ce mercredi 1 mars 2017, l’ officier (OPC1) Anicet Nibaruta, directeur général adjoint de la protection civile, a organisé une démonstration d’extinction d’un incendie, en compagnie de M. Melchiade Ruceke, secrétaire permanent au ministère de la Sécurité publique, et de l’officier OPC1 Gervais Niyibizi, conseiller du directeur général de la protection civil OPC1 Gervais Niyibizi , à l’occasion de la journée mondiale de la protection civile qui a pour thème cette année 2017 « Ensemble avec la protection civile contre les catastrophes ». Selon l’officier Nibaruta, en 2016, la protection civile s’est bien acquittée de ses missions. Toutefois...
(Burundi– AGnews 03/03/17)
Les écoles publiques burundaises à régime d’internat veulent une augmentation du budget qui leur est alloué par l’ETAT, à cause de l’augmentation des prix des denrées alimentaires dans les marchés locaux qui pèse énormément au niveau des finances de ce type d’établissement scolaire. A Bujumbura, ce mardi 28 février 2017, M. Niyonizigiye Pierre Claver, directeur de l’Ecole Technique Secondaire (ETS) de Kamenge, et M.Bendantokira Tharcisse, directeurs de l’Ecole normale d’Etat (ENE) de Ngagara, ont plaidé pour une hausse du budget octroyé aux écoles publiques à régime d’internat, expliquant que la hausse des prix sur les denrées alimentaires dans les marchés locaux pèse beaucoup sur le budget de ces établissements car on y nourrit les élèves. Par exemple, M.Bendantokira, directeur de...
(Burundi– AGnews 02/03/17)
La Chine donne, en signe de solidarité, 5.262 tonnes de riz étuvé au Burundi pour faire face aux pénuries alimentaires dues aux phénomènes climatiques El Nino et La Nina qui ont frappé toute l’Afrique de l’EST. A Bujumbura, ce mardi 28 février 2017, M. Martin Nivyabandi, ministre burundais des Affaires sociales, accompagné de S.E. Zhuo Ruisheng, ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi, a receptioné un don de nourriture de la part de la CHINE comprenant 5.262 tonnes de riz étuvé d’une valeur de 50 Millions de yuans, environ 12 Milliards BIF ou à peu près 7 Millions USD , pour être solidaire avec les Barundi, pour qui la récolte des cultures vivrières de ces derniers mois n’a...
(RFI 01/03/17)
Au Burundi, le Cnared, une plate-forme qui regroupe l'opposition en exil et une partie de l'opposition intérieure, vient de se doter d'une nouvelle direction. Mais les choses n'ont pas été faciles, il a fallu trois jours de discussions au lieu d'un seul comme prévu au départ pour arriver à départager les nombreux candidats au poste de président de la coalition. Cela s'est passé au cours d'une réunion du directoire, l'organe dirigeant de cette coalition, à Bruxelles en Belgique. Le choix a finalement porté sur Charles Nditije, qui vit en exil comme de nombreux ...
(Iwacu 01/03/17)
Plus de trois mille décès en 2016, selon des experts de l’OMS. Les cas de paludisme enregistrés sont supérieurs à sept millions. Ils appellent aux actions d’urgence. Certains malades de la malaria à l’hôpital de Gitega n’ont pas de moustiquaireCertains malades de la malaria à l’hôpital de Gitega n’ont pas de moustiquaire « Les données collectées et autres informations suggèrent qu’une épidémie de paludisme de grande magnitude sévit au Burundi particulièrement en 2016 », résument les experts de l’OMS, selon une enquête menée dans quatre provinces : Kirundo, Muyinga, Ngozi et Gitega. Dans leur rapport de fin janvier 2017, ils affirment que cette épidémie est encore dans sa phase ascendante. Des chiffres sont éloquents : en 2014 plus de quatre...
(Burundi– AGnews 01/03/17)
Le Burundi possède tout un arsenal juridique pour protéger ses libertés publiques. Ainsi il existe au Burundi, pays avec une superficie de 27 834 km², plus de 6500 ASBLs (et ONGs ), 40 partis politiques, et plus de 550 confessions religieuses. A Bujumbura, jeudi 23 février 2017, l’ Honorable Nyabenda Pascal, Président de l’Assemblée Nationale du Burundi, et l’Honorable Ndikuriyo Révérien, Président du Sénat du Burundi, ont donné les chiffres burundais concernant les libertés de réunion, d’opinion, d’association et de religion. Selon le Parlement du Burundi, tenant compte des chiffres disponibles au ministère burundais de l’Intérieur, il existe au Burundi plus de 6500 associations sans but lucratifs ASBL dont plus de 100 associations ont été agréés depuis le mois de...
(Xinhua 28/02/17)
Le gouvernement de Pierre Nkurunziza s'en prend violemment depuis quelques jours à Jamal Benomar, conseiller spécial du secrétaire général de l'ONU sur la résolution des conflits, et désigné pour suivre particulièrement le cas du Burundi. Le pouvoir l'accuse d'avoir « induit en erreur » volontairement António Guterres avec un nouveau rapport sur le pays, qui fait part de son inquiétude de voir le président Pierre Nkurunziza vouloir briguer en 4e mandat. Ce n'est pas la première fois que ce diplomate onusien ...
(Xinhua 28/02/17)
Les "flambées inquiétantes" des cas de paludisme ou de malaria, observés au Burundi depuis 2016, sont "intimement liées" aux changements climatiques, apprend-on du cabinet de la ministre burundaise de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, Josiane Nijimbere. Au dernier week-end, en répondant aux questions orales des députés sur les causes de cette "ascension en dents de scie" des cas de paludisme au Burundi depuis l'année passée, la ministre Nijimbere a souligné qu'à cause des effets pervers de ces "phénomènes", le nombre de Burundais souffrant du paludisme a connu une "allure inquiétante" ces derniers temps au Burundi. Certaines cultures développées au Burundi comme le riz, a-t-elle expliqué, se sont étendues aujourd'hui à des zones humides favorables au...
(La Voix de l'Amérique 28/02/17)
Le déterrement de restes humains de quatre fosses communes a eu lieu ce 27 février dans la province de Mwaro, au centre du Burundi. La commission 'Vérité et réconciliation' (CVR) a promis d’enterrer dignement les corps burundais entassés dans plus de 2500 fosses communes identifiées au Burundi depuis les années 1700 selon un expert. Ce travail nécessite l’intervention de beaucoup d’experts anthropologues. Mais les autorités ont accepté de pouvoir identifier ces morts malgrés les moyens qui manquent. Un travail de trois jours a débuté pour enterrer dignement des personnes décédées dans les...
(Xinhua 28/02/17)
Le Burundi fait partie des pays africains où l'infection de la lèpre est en nette augmentation depuis le début des années 2000 à ce jour, apprend-on auprès du représentant de "l'Action Damien" au Burundi, Michel Sawadogo. Fondée en 1964, l'Action Damien est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) internationale d'origine belge, engagée dans la lutte contre la lèpre et la tuberculose à travers le monde, particulièrement en Afrique, en Asie du sud-est et en Amérique centrale. Sur le continent africain, la République Démocratique du Congo (RDC) est le pays le plus affecté par la lèpre en Afrique avec 20% des cas enregistrés sur le continent, le Nigéria compte le pourcentage de cas de lèpre multibacillaire le plus élevé parmi les nouveaux...
(Xinhua 28/02/17)
Les deux Chambres du Parlement burundais ont, dans leur réaction à une récente déclaration du Bureau de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie au Québec, plaidé pour une aide équitable humanitaire équitable aux réfugiés burundais de l'Union Européenne. Le Parlement du Burundi demande que l'aide humanitaire accordée par l'Union Européenne "soit destinée à toute la population burundaise dans son ensemble, c'est-à-dire les Burundais réfugiés et ceux restés au pays", a déclaré dans un message lu lundi sur les ondes de la Radiotélévision nationale Jocky Chantal Nkurunziza, deuxième Vice-Président de l'Assemblée Nationale burundaise. Pour le Parlement burundais, comme le dit M. Nkurunziza, priver de l'aide humanitaire aux Burundais restés au pays et augmenter cette aide en faveur des Burundais en exil pourrait...
(Burundi– AGnews 28/02/17)
L’ ONG Européenne – Institut pour la Coopération Universitaire ICU – participe au projet burundais -Une Energie pour tous – d’ici 2030 A Bujumbura, vendredi 24 février 2017, M. Marco Ziliotto, Représentant légal de l’ Institut pour la Coopération Universitaire ICU ( qui est une ONG Italienne ) et Chef de Projet, lors d’une rencontre des intervenants du projet d’électrification des zones rurales burundaises, a informé que l’objectif général de cette ONG Européenne ICU est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et l’accès aux services énergétiques pour la population rurale au Burundi à travers une plus grande disponibilité et fiabilité de l’approvisionnement énergétique. ICU participe à amener l’électricité dans les zones rurales au Burundi à travers la réhabilitation...
(Iwacu 28/02/17)
Le Conseil des ministres du 15 février a adopté un projet de loi portant création d’une Commission chargée d’amender la Constitution. La démarche est loin de faire l’unanimité. « Certaines dispositions de la Constitution sont devenues obsolètes et ne reflètent plus les réalités du moment », c’est en gros l’argument massue avancé par Philippe Nzobonariba, le porte-parole du gouvernement. Le projet de loi portant création, mandat, composition, organisation et fonctionnement de la Commission chargée de proposer le projet d’amendement de la Constitution a été présenté par la ministre de la Justice. Interrogée, Aimée-Laurentine Kanyana a indiqué qu’elle l’a exposé juste en remplacement du ministre de l’Intérieur. L’initiateur du projet, absent à cette session. « Le présent projet vient donc proposer...
(Iwacu 28/02/17)
Le journaliste Patrice Ntibandetse, n’est plus de ce monde, il est décédé. Après son passage à la RTNB, il a été pendant, longtemps, chargé de la communication auprès du Bureau de l’UNESCO au Burundi, avant sa retraite. Attentionné, il avait toujours, un petit conseil pour les jeunes journalistes. L’UBJ se dit attristée par cette perte.
(Xinhua 28/02/17)
Un sommet régional prévu lundi à Arusha dans le nord de la Tanzanie a été reporté. Le Sommet des chefs d'État d'Afrique de l'Est devait discuter entre autres questions des Accords de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne, et il est désormais prévu au 6 avril, selon un communiqué publié par la Communauté d'Afrique de l'Est. Ce communiqué indique que le 18ème Sommet de la CAE sera précédé par d'autres réunions techniques à partir du 30 mars. Le report de ce sommet est dû au fait que deux pays de la région avaient d'autres activités prévues à cette date, et ont demandé en conséquence le report du sommet au 30 mars (date d'ouverture du sommet) et au 6 avril (date...
(Xinhua 27/02/17)
Les travaux d'exhumation techniques des restes humains enfouis dans des fosses communes au cours des crises cycliques sanglantes jalonnant l'histoire tragique burundaise, débutent le 27 février par celle de Makamba en commune Rusaka relevant de la province Mwaro (centre). Dans une conférence publique tenue en fin de semaine, Mgr Jean-Louis Nahimana, président de la Commission en charge de la recherche de la Vérité et de la Réconciliation (CVR) au Burundi, a insisté sur le fait que ce processus vise avant tout "à conserver ces restes humains dans des cercueils, en entendant leur ...
(Iwacu 27/02/17)
La 4ème session du dialogue inter-burundais sous les auspices du facilitateur tanzanien, s’est terminée ce dimanche 19 février. Une session marquée par des volte-face, des appels notamment aux chefs d’Etat de la région à la rescousse. Le message ou le SOS lancé par le facilitateur Benjamin Mkapa à l’issue de cette étape des pourparlers est révélateur de son malaise, ou de l’enlisement de ce dialogue plein de soubresauts et de coups de théâtre. «Il y a un besoin impératif de tenir un Sommet extraordinaire de la Communauté Est Africaine pour exposer les obstacles qui font trainer le processus », a-t-il martelé après avoir précisé qu’il s’agit de son point de vue. «C’est une urgence, je vais présenter cela au médiateur...

Pages