Vendredi 20 Octobre 2017
(ARIB.INFO 29/04/13)
La chambre haute du parlement du Burundi vient d’adopter le projet de loi sur les médias. Après le vote favorable de l’Assemblée Nationale, il aurait fallu un miracle pour que ce ne fût pas de même au Sénat. Depuis les élections controversées de 2010, le Parlement burundais étant devenu plus une chambre d’homologation des volontés du CNDD-FDD, qu’une institution au service du peuple burundais. Face à un pouvoir de plus en plus autiste, les protestations des organisations des journalistes locales ou internationales, des ONG de défense des droits de l’Homme, des partis politiques, etc. auront été vaines. La volonté de faire taire les journalistes était trop forte de la part d’un pouvoir de plus en plus acculé par une situation...
(Burundi Information 26/04/13)
Un projet de loi qui va régir le métier de journalisme fait couler beaucoup d’encre et de salive ces derniers jours où certains professionnels des médias soutenus par une crique de politiciens en guise de reconnaissance pour le service rendu pendant leur soi-disant exile qui a duré plus de deux ans dans cette tâche ils étaient constamment épaulés par certaines organisations de la société civile. Aujourd’hui, toujours dans le même but ils s’accrochent bec et ongle pour obtenir l’amendement de certaines clauses contenues dans le dit projet de loi avant la promulgation de celui-ci par le Chef de l’Etat. Etrangement, il semble qu’ils ont tout misé sur la communauté internationale notamment les pays donateur de l’aide promise à Genève vers...
(ARIB.INFO 24/04/13)
Analyse des textes législatifs et règlementaires régissant les élections au Burundi. Légiférer pour la stabilisation politique et le renforcement de la démocratie participative et intégrative Résumé exécutif Eu égard à la situation particulière du Burundi, en tant que pays sortant progressivement d’un conflit civil long et violent, l’importance du débat sur les textes régissant les élections tient essentiellement au fait de l’existence de grands défis à savoir : la consolidation de la paix et la stabilisation politique, l’approfondissement de la balbutiante expérience d’une démocratie intégrative et l’établissement d’un Etat de droit. Pour que ces objectifs soient réalisés, il faut d’abord éviter que des contentieux électoraux ne puissent remettre tout en cause. Au regard des fondements d’une élection démocratique et de...
(Burundi– AGnews 23/04/13)
A Bujumbura, depuis Samedi, Docteur Bongnessan Arsene Ye, ministre des Relations avec les institutions et des réformes politiques du Burkina Faso, est en visite de travail de 3 jours pour voir comment le Sénat du Burundi fonctionne et le processus de décentralisation se met en place. Comme le protocole l’exige, le Docteur Bongnessan Arsene Ye a été reçu en audience par le Ministre burundais des relations extérieures et de la Coopération, M. Laurent KAVAKURE. Docteur BONGNESSAN Arsene Ye s’est entrevu avec le Président du Sénat, Hon. Gabriel NTISEZERANA. Les deux autorités ont échangé sur la mise en place et le fonctionnement du Sénat burundais. Ensuite, il s’est rencontré avec le Ministre de l’Intérieur du Burundi, M. Edouard NDUWIMANA afin de...
(Burundi– AGnews 22/04/13)
Pas de week-end, pas de jours fériés. Maçons et leurs aides, soudeurs, plombiers, charpentiers, conducteurs de bulldozers et de Caterpillar, tous sont à l’œuvre de lundi à dimanche à partir de 6h30’ du matin. Leurs salaires dépendent des conditions de travail dans chaque métier. Dans les coulisses, nous apprenons qu’ils seraient généreusement rémunérés. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils acceptent de suer eau et sang, sacrifient leurs moments de détente, pour que ce marché soit fonctionnel dans le délai d’exécution convenu. Les autorités municipales en l’occurrence, le Maire de la ville et le directeur général des Services Techniques Municipaux (SETEMU) en sigle s’y présentent tous les matins à 7h30’ pour revenir vers la fin de la journée. Cette construction-marathon et...
(Burundi– AGnews 22/04/13)
Alors que de nombreux pays dans le monde sont en récession le Burundi d’aujourd’hui est un pays qui impressionne par son taux de croissance positif depuis 2004 (arrivée du CNDD-FDD dans les institutions nationales) à nos jours (2013). En 2003, sous la Présidence du Dictateur sanguinaire Pierre Buyoya , le Burundi a eu un Taux de Croissance annuel (TCa) du Produit Intérieur Brut (PIB) -négatif-. Le pays était proche de la récession. Ce que vit actuellement le Burundi, au niveau économique, est une première historique depuis l’indépendance à nos jours. Le Taux de Croissance annuel (TCa) du Produit Intérieur Brut (PIB) du Burundi est positif depuis 9 ans (janvier 2004) à nos jours ( avril 2013). Le gouvernement du Burundi...
(L'Economiste Maghrébin 18/04/13)
Le paludisme tue. En Afrique, cette maladie, transmise par les piqûres de moustiques, est l’une des plus meurtrières. Près d’un million d’Africains en meurent chaque année. Et la prévention? Il n’existe pas de traitement contre cette maladie et seulement très peu de moyens de s’en protéger. Le savon élaboré par deux jeunes Africains, un Burkinabè, Moctar Dembélé, et un Burundais, Gérard Niyondiko va désormais y aider. «Etudiants à l’Institut international d’ingénierie de l’eau et l’environnement (2iE), à Ouagadougou, ils sont les premiers jeunes non issus du continent américain à remporter le concours Global Social Venture Competition (GSVC), à savoir 25.000 dollars pour le premier prix et 1500 dollars pour le prix du public», lit-on sur le site Youphil. Faso Soap...
(Burundi– AGnews 18/04/13)
Ces derniers jours, depuis New York, Human Right Watch (HRW) et Committee to Protect Journalists (CPJ) ont sorti des communiqués condamnant les parlementaires du Burundi pour leur vote de la 1ère Loi de Presse, dans l’Histoire du Pays, réalisée par des élus issues de scrutins démocratiques … Au Burundi, les autorités publiques et la population, en général, regrettent que ces Think Tank de grandes renommées soient instrumentalisés par – les enfants de la Dictature – burundaise aujourd’hui convertis en « véritables démocrates ». Ils trouvent regrettable, par exemples, que ni la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) et le Conseil national de la communication (CNC) n’aient été approchées par HRW ou le CPJ pour exprimer leurs avis. Car...
(ARIB.INFO 16/04/13)
Une vingtaine de personnes sont en quarantaine dans certains hôpitaux publics de Bujumbura, tandis qu’une autre est déjà décédée des suites de la recrudescence du choléra dans la capitale burundaise, sur fond de grève des infirmiers qui a débuté lundi, apprend-on de source médicale à Bujumbura. La "maladie des mains sales" est encore pour le moment encore circonscrite aux quartiers populaires du nord de la ville de Bujumbura où l’eau courante fait défaut de manière chronique et aiguë. La recrudescence du choléra risque cependant de s’aggraver à cause d’une grève des infirmiers attachés aux hôpitaux publics. Les grévistes protestent contre une récente mesure du ministère des Finances portant imposition des primes de fonction qui leur étaient jusque-là versées intégralement, à...
(Burundi Information 15/04/13)
L’actualité qui défraie la chronique médiatique aujourd’hui, est bel et bien, la nouvelle loi régissant la presse au Burundi. Certains professionnels des médias se lamentent parce qu’ils y voient la fin du sensationnel, des rumeurs voir même du mensonge. Et pourtant, les trois grandes questions qui se trouvent sur toutes les lèvres des journalistes et du public ont été répondues par la ministre ayant la communication dans ses attributions devant les élus du peuple. Tenez : Question 1 :« Madame la ministre, sur quoi vous êtes-vous basée pour fixer les montants des amandes dans ce projet de loi spécialement en ses articles 57 à 63 ? » Réponse : Tout en rappelant que l’objectif d’une sanction n’est pas de châtier...
(ARIB.INFO 15/04/13)
New York, Etats-Unis - Human Rights Watch (HRW) a affirmé que l'adoption du nouveau code de la presse, voté le 3 avril par l'Assemblée nationale du Burundi, ''constitue une tentative d'entraver la liberté de la presse et l'indépendance du journaliste''. Dans un communiqué publié à New York et transmis à la PANA, l'organisation de protection des droits de la presse a indiqué que le Sénat et le président devraient éliminer cette version du projet de loi, qui va saper les acquis de combats épiques livrés par les populations du Burundi pour les libertés fondamentales. D'après HRW, les articles de la version adoptée par l'Assemblée nationale vont sévèrement restreindre la liberté des journalistes de couvrir les évènements au Burundi. Elle va,...
(Burundi Information 10/04/13)
Dans l’après- midi de ce mardi 09 avril 2013, le président du parti fondé par le Prince-Louis Rwagasore le député Charles Nditije a reçu notre rédaction dans son cabinet de Kumugumya. L’entretien a tourné autour de trois sujets à savoir l’atelier organisé par le Bureau des Nations Unies au Burundi BNUB du 11 au 13 mars dernier, la nouvelle loi régissant la presse ainsi que les rapports existant entre le parti Uprona et le CNDD-FDD au pouvoir d’une part et l’ADC-Ikibiri d’autres parts. A propos du premier point, d’emblée l’honorable Nditije exprime sa satisfaction. Le fait de parvenir à établir une feuille de route acceptée par tous les acteurs concernés constitue un pas très significatif, porteur d’espoir et une preuve...
(ARIB.INFO 09/04/13)
Son deuxième mandat, qu'il achèvera en 2015, devrait être le dernier, selon la Constitution. Pourtant, le chef de l'État burundais, Pierre Nkurunziza, n'exclut pas de se lancer à nouveau dans la course. Sera-t-il à nouveau candidat à l'élection présidentielle en 2015 ? Arrivé au pouvoir en 2005, Pierre Nkurunziza, 49 ans, ne veut pas s'avancer. C'est à son parti, le Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD), que revient la décision, assure-t-il. En attendant, continue le chef de l'État, le climat politique au Burundi est d'ores et déjà apaisé. Le Président de la République du Burundi, Son Excellence Honorable Pierre NKURUNZIZA, accompagné de son épouse, Révérende Pasteur Denise NKURUNZIZA BUCUMI et à la...
(ARIB.INFO 08/04/13)
L’ancien Maire de la ville de Bujumbura, Me Evrard GISWASWA, a comparu mercredi dernier 03 avril 2013 devant la Chambre judiciaire de la Cour suprême de Bujumbura pour y être entendu sur sa demande de libération provisoire. La décision judiciaire sur son cas va tomber d’un jour à l’autre, mais en attendant son arrestation a mis en lumière son insatiable appétit d'enrichissement sans limite et l’indélicatesse dont il a fait montre dans la gestion des deniers publics. Arrêté le 11 mars dernier sur un mandat d’arrêt émis par la par la Commission chargée de faire la lumière sur l’incendie qui a ravagé le Marché Central de Bujumbura le 27/01/2013, le patron d’Air Burundi est accusé de « complicité dans la...
(ARIB.INFO 27/03/13)
Position du Parti CNDD sur les recommandations de l’atelier organisé par le BNUB du 11 au 13 mars 2013 à Bujumbura. Le parti CNDD après analyse des recommandations et conclusions de l’atelier organisé par le BNUB à Bujumbura du 11 au 13 mars 2013 dont l’objectif affiché était de « discuter des enseignements des élections de 2010 en vue d’en dégager les éléments d’une feuille de route pour une préparation effective des élections de 2015 » porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce qui suit : Le parti CNDD remercie et félicite le BNUB d’avoir réussi à réunir les différents acteurs politiques invités pour « échanger de manière constructive sur les voies et moyens de créer un...
(ARIB.INFO 25/03/13)
L’incendie qui a ravagé le marché central de Bujumbura le 27 janvier dernier est d’origine accidentelle, a annoncé au cours d’une conférence de presse, vendredi à Bujumbura, le procureur général de la République, Valentin Bagorikunda. S'exprimant au cours d'une conférence de presse donnée vendredi à Bujumbura, le procureur a précisé que commission qu'il a mise sur pied pour enquêter sur l'origine de l'incendie a constaté que le sinistre provient du court-circuit d'une batterie qui était branchée à des appareils de musique dont se servait un commerçant du nom de Védaste Gasangwa pour enregistrer des CD et DVD. Son stand abritait également des objets inflammables comme des habits. Selon le procureur de la République, la commission a relevé une gestion frauduleuse...
(ARIB.INFO 21/03/13)
La Confédération Nationale des Caféiculteurs (CNAC) du Burundi, qui regroupe 130.000 membres, réclame la transparence dans la fixation du prix du café qui profite aux producteurs. M. Joseph Ntirabampa, président du CNAC, a déclaré mercredi que les sociétés de dépulpage du Burundi fixent les prix de leur convenance au moment des récoltes du café (autour de 350 francs burundais, FBU le prix café cerise, moins d'un dollar américain), car les caféiculteurs ne disposent pas leurs propres stations de dépulpage. Sur un total de 104 coopératives des caféiculteurs, 14 possèdent ses propres stations de lavage du café. Les producteurs du café sont obligés d'accepter les prix proposés pour éviter le pourrissement du café cerise, a-t-il noté. Le président de cette confédération...
(Burundi– AGnews 20/03/13)
Selon un communiqué, la cimenterie BUCECO (Burundi Cement Company) a doublé sa production et ses profits de ses deux premières années d’exploitation et envisage de doubler sa capacité. Le cimentier BUCECO est implanté en province de Cibitoke. Elle emploie des techniciens burundais et chinois. Elle a démarré ses activités en janvier 2011 et produisait 170 t (tonnes) de ciment par jour, soit 34.500 t annuel. BUCECO a produit 70 500 t de ciment en 2012. Les bénéfices ont passé de 2011 de 10 Millions USD (12,9 Milliards BIF ) à 22 Millions USD (31,4 Milliards BIF) en 2012. M. Tribert Rujugiro Ayabatwa, fondateur de la société et propriétaire actuel de BUCECO est un homme qui a le sourire. Il dit...
(Burundi– AGnews 18/03/13)
L’ADC IKIBIRI, coalition de formations politiques ayant perdu les élections démocratiques de 2010, a été le premier acteur politique en 2012, présenté par les média, au Burundi. Et pourtant … En 2010 , après les scrutins démocratiques, l’ADC Ikibiri, en « mauvaise perdante », lance une campagne de terreur au Burundi avec des groupes de militants de cette coalition qui se mettent à lancer des grenades à tout azimut à des endroits publics dans la capitale Bujumbura. Il y a des victimes civiles ! Cette campagne de l’ADC Ikibiri sera amplifiée par son réseau de média (notamment le RPA – Radio Publique Africaine – ) pour répandre une tension à travers tout le pays - »on verra des hommes armées...
(Burundi Information 14/03/13)
Une feuille de route vers les élections 2015 vient d’être mise en place par les participants à la réunion qui se déroulait à Bujumbura entre les hommes politiques au Burundi. Avaient pris part à ces échanges, les anciens présidents de la République, les honorables Représentants du Gouvernement et du parlement, l’Ombudsman, le Président de la CENI, et les partis et acteurs politiques, réunis dans les enceintes du Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUB), sous les auspices des Nations Unies. Ils se sont convenus sur les principes généraux qui vont guider les prochaines élections, la gestion et la conduite des élections ainsi que les mécanismes de suivi. A suivre...

Pages