Mardi 16 Janvier 2018
(AFP 05/06/13)
Vingt-trois jeunes Burundais ont été condamnés à des peines allant de deux à trois ans de prison ferme pour s'être opposés par la force fin mai à Bujumbura à l'expulsion d'une famille tutsi d'une maison devant être rendue aux héritiers d'un Hutu "spolié" durant les massacres de 1972, a annoncé mercredi le procureur de Bujumbura. "Le tribunal de grande instance de Bujumbura a jugé hier dans une procédure de flagrance, 24 jeunes arrêtés; 19 ont été condamnés à 3 ans de prison ferme, quatre autres à 3 ans avec un sursis d'une année et le dernier, qui a des problèmes mentaux, a été jugé incapable", a annoncé à l'AFP le procureur Arcade Nimubona. Les prévenus ont été condamnés pour "rébellion,...
(Burundi– AGnews 05/06/13)
Ce mardi est un jour historique pour le presse burundaise. S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire Président africain du Burundi, vient de signer la 1ère loi de Presse de l’Histoire du Burundi, réalisée en période démocratique … Désormais les médias burundais sont régis par la nouvelle loi de presse signée ce mardi par le Président du Burundi. Cette loi de presse a parcouru le gouvernement, l’Assemblée nationale, le Sénat, et enfin, il vient d’être signé par le Président du Burundi. Par rapport, à cette nouvelle loi, le Burundi semble diviser. La majorité de la population est « pour » et une minorité « contre ». On retrouve à travers cette division le fameux combat politique très sérieux existant entre les...
(RFI 05/06/13)
Le président burundais Pierre Nkurunziza a promulgué ce mardi 4 juin une nouvelle loi controversée sur la presse. Ce nouveau texte restreint la protection des sources, confie au Conseil national de la communication (CNC) - nommé par l'exécutif - d'accorder ou de retirer la carte de presse, ou encore interdit la diffusion d'informations sensibles. Des mois de lutte pour empêcher son entrée en vigueur n’ont finalement pas abouti. Une pétition, la première jamais lancée au Burundi et qui a recueilli quelque 15 000 signatures, des appels de la société civile burundaise, de plusieurs organisations internationales, de l’ensemble des partis politiques à l’exception du Cndd-FDD au pouvoir dans ce pays... Tout a été tenté pour dissuader le président burundais de promulguer...
(RFI 05/06/13)
Après un parcours législatif de plusieurs mois, la nouvelle loi sur la presse décriée tant sur le plan national qu'international et récemment adoptée par le Parlement du Burundi, a été acheminée à la présidence de la République, lundi 6 mai, pour promulgation. Un peu plus tôt, une délégation de représentants des journalistes et de la société civile étaient venus déposer une pétition destinée à Pierre Nkurunziza. Une première. En une semaine, les journalistes burundais ont recueilli plus de 11 000 signatures. Hommes, femmes, intellectuels ou simples paysans appellent le président Pierre Nkurunziza à ne pas promulguer une loi sur la presse qualifiée de liberticide. Il s’agit de la première pétition jamais lancée sur le sol burundais, et tout le monde...
(Afriquinfos 05/06/13)
La ministre de l’agriculture et de l’élevage Odette Kayitesi a indiqué ce mardi à Bujumbura que sans l’amélioration nutritionnelle, il sera impossible au Burundi d’atteindre les Objectifs du Millénaire de Développement (OMD). (Par Rénovat Ndabashinze) « Au Burundi, la situation en micronutriments engendre une situation d’anémie chez à peu près 45 % des enfants de moins de 5 ans et 19% des femmes. 1,3% des enfants de 2 à 5 ans souffre de cécité crépusculaire », a déclaré Mme Kayetesi lors de l’ouverture de l’atelier de restitution des résultats de l’étude de faisabilité et stratégies nationales sur la fortification des aliments au Burundi. D’après elle, le Burundi sera loin d’assurer une éducation de qualité si on ne s’attaque pas à...
(La Presse 05/06/13)
• Ouverture aujourd’hui de l’ancienne carrière de Djebel Jeloud pour le stockage des produits de démolition du Grand-Tunis et lancement d’un programme spécifique d’aide aux municipalités • Lancement d’une étude stratégique avec la BM pour revoir le système de gestion des déchets solides • Centre de Jradou : démarrage prochain des travaux de réparation et de maintenance • Projet de dépollution du lac de Bizerte : la BEI investit 5 millions d’euros • Les communes de l’île de Djerba prêtes à lancer la première agence intercommunale de gestion des déchets solides Le monde célèbre aujourd’hui la Journée mondiale de l’environnement alors qu’en Tunisie, on doute même de l’opportunité d’un bilan en termes de réalisations ou de pertes après plus de...
(ARIB.INFO 04/06/13)
Le président du Burundi Pierre Nkurunziza a promulgué mardi une loi controversée sur la presse, qui restreint notamment la protection des sources et interdit la publication de certaines informations sensibles, a annoncé la présidence. « Son Excellence le président de la République vient de promulguer la loi sur la presse », a déclaré le porte-parole présidentiel Léonidas Hatungimana, se refusant à tout autre commentaire. Selon Eric Manirakiza, directeur d'une station locale privée, Radio publique africaine (RPA), « c'est un jour noir pour la liberté de la presse ». « Mais nous allons continuer à nous battre, nous n'accepterons pas ce recul grave de la démocratie au Burundi », a-t-il assuré. La loi avait été qualifiée de « liberticide » par...
(Reporters Sans Frontières 04/06/13)
Reporters sans frontières dénonce l’adoption, le 3 avril 2013, par l’Assemblée nationale du Burundi, d’une nouvelle loi sur la presse liberticide, qui restreint notamment la protection des sources, augmente les amendes, et oblige tout journaliste à détenir un diplôme de niveau licence minimum, quelle que soit son expérience passée. L’organisation craint un recul très préoccupant pour la liberté de l’information dans ce pays d’Afrique centrale si ce texte, portant modification de la loi du 27 novembre 2003 sur la presse, devait être adopté par le Sénat. "Nous demandons au Sénat de ne pas voter ce texte, qui porte la marque de la frange la plus dure du parti au pouvoir et réduit considérablement la marge de manœuvre des journalistes et...
(Reporters Sans Frontières 04/06/13)
"C’est une journée noire pour la liberté de l’information au Burundi. Le pays vient de faire un bond de plus de vingt ans en arrière", a déclaré Reporters sans frontières, le 4 juin 2013, après la promulgation par le président Pierre Nkurunziza de la loi sur la presse adoptée en avril par le Parlement. L’organisation avait milité pendant plusieurs mois pour que ce projet de loi ne soit pas adopté par le Parlement et, par la suite, pour empêcher sa promulgation par le président de la République. Pour plus d’informations sur cette nouvelle loi, qui restreint la capacité d’investigation des journalistes, fragilise la protection des sources, augmente les amendes, et oblige tout journaliste à détenir un diplôme de niveau licence...
(Burundi– AGnews 04/06/13)
Hier, à Bujumbura, AGnews a rencontré un citoyen burundais, M. Jean Sebazungu, qui souhaitaient s’exprimer sur la question brûlante du moment celle des terres et biens qui ont été spoliés pendant la Dictature des Bahima burundais (Micombero, Bagaza, Buyoya) qui a régné de 1966 à 2003 au Burundi … Selon M. Jean Sebazungu, suite à certaines affaires qui ont touché la Commission Nationale Terre et Autres Biens (CNTB), notamment l’affaire NYAKABETO de NGAGARA, on a découvert de nombreux dossiers inattendus … M. Jean Sebazungu pointe du doigt ces dossiers de l’ombre qui, malheureusement n’ont jamais pu apparaître, non pas faute de la CNTB qui actuellement accomplit un travail formidable dans le cadre du processus de justice transitionnelle en cours, mais...
(Burundi– AGnews 03/06/13)
Excellences, Chers Collègues Chefs d’Etats et de Gouvernements, Mesdames, Messieurs. 1. Nous voudrions exprimer notre gratitude au Gouvernement Japonais pour l’accueil, et l’hospitalité qui nous a été réservée depuis notre arrivée dans ce beau pays. Excellences, Mesdames, Messieurs. 2. Nos remerciements s’adressent également aux coorganisateurs de la TICAD V, le Japon, l’Union Africaine, les Nations Unies, la Banque Mondiale et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), qui ont porté leur choix sur ce thème très important ¨Paix et Stabilité¨. 3. Depuis la période dite des indépendances, plusieurs pays africains ont été le théâtre de conflits armés inter-étatiques et intra-étatiques de plus en plus nombreux, qui ont causé un énorme manque à gagner en matière de développement socioéconomique...
(Burundi– AGnews 03/06/13)
A Yokohama au Japon, hier matin, S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire Président africain du Burundi, a reçu le prix de leadership pour le développement communautaire … Le Président du Burundi, S.E. Pierre Nkurunziza a reçu, de l’ONG Japonaise AFRIJAPAN-AFRICASIA, le prix du « Leader du Développement Communautaire Africain 2008-2013 ». Il est le 1er Chef d’Etat africain à recevoir ce prix. En marge du sommet Japon-Afrique TICAD V , l’ AFRIJAPAN-AFRICASIA a tenu à donner ce prix à S.E. Nkurunziza Pierre, président du Burundi, car ce dernier est l’exemple d’un nouveau type de Président Africain : Jeune, Dynamique, et proches de besoins pratiques de sa population. Avec la dynamique des Travaux de Développement Communautaires (TDC), lancés par S.E. Nkurunziza...
(CRI 03/06/13)
Le Burundi espère migrer d'ici le 31 décembre 2014 de l'analogique au numérique pour se conformer à date butoir du 17 juin 2015 obligeant les Etats est-africains de migrer de la radiodiffusion télévisuelle analogique au numérique, selon M. Joseph Bangurambona, directeur général de l'Agence de Régulation et de Contrôle des Télécommunications (ARCT). M. Bangurambona, qui s'exprimait vendredi soir dans une réunion à l'intention des opérateurs dans le domaine des télécommunications pour faire le point sur les préparatifs du 20ème Congrès de "l'East African Communications Organization" (EACO) prévue du 24 au 28 juin 2013 à Nairobi (Kenya), a précisé qu'à l'heure actuelle, l'arsenal juridique devant régir la migration est déjà disponible. Par ailleurs, a-t-il ajouté, le gouvernement burundais a déjà mis...
(Burundi– AGnews 03/06/13)
Parti de Bujumbura ce dimanche, le Vice Président du Burundi, S.E. Gervais Rufyikiri, est en voyage aux USA. Il a pris l’avion hier en direction de Washington et New York. S.E. Gervais Rufyikiri discutera des progrès de l’économie burundaise avec les autorités Américaines, la Banque Mondiale, et le Fonds Monétaire International, en mettant en avant le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP II). Le Vice Président profitera de ce voyage de travail pour inviter ces différentes autorités aux conférences de donateurs qui auront lieu à Bujumbura précisément en juillet et en octobre de cette année. Au Burundi, S.E. Gervais Rufyikiri, en tant que Vice Président, est responsable du processus de modernisation du système socio-économique en cours. Au delà...
(Arib Info 03/06/13)
La dépréciation du franc burundais de 6,2% par rapport au dollar américain et de 12,3% par rapport à l’euro ces derniers jours, a poussé l’usine de fabrication et de commercialisation des boissons alcoolisées et des limonades (BRARUDI) à réviser, en conséquence à la hausse, les prix sur le marché local dans des proportions variant de 4% à 20% suivant le label et la marque des produits. Un communiqué de presse de l’usine ayant le monopole sur ces produits explique encore la révision par le fait que les matières premières qui entrent dans la fabrication des bières et des boissons gazeuses ont également flambé ces derniers temps. A titre illustratif, le prix du sucre brun sur le marché local a fait...
(Burundi– AGnews 03/06/13)
En 2010, le Burundi a mis en place l’Institut Supérieur de Police (ISP) en province de Bubanza. Désormais, depuis deux jours (en 2013), la Police Nationale du Burundi (PNB) dispose d’une Brigade de Recherche et d’Intervention Judiciaires (BRIJ) … Vendredi après midi, au Mess des officiers de la Police Nationale du Burundi (PNB) à Bujumbura, le directeur général de la PNB a inauguré une nouvelle brigade. Il s’agit de la Brigade de Recherche et d’Intervention Judiciaires (BRIJ) de la police burundaise. La Brigade de Recherche et d’Intervention Judiciaire sera désormais l’unité d’enquête et d’intervention de la PNB. La BRIJ burundaise s’est mise en place, avec la coopération française, en prenant comme modèle la BRIJ française de Paris. 40 policiers Barundi...
(Burundi Information 03/06/13)
Ce samedi 1 juin 2013, le président du parti CNDD-FDD l’honorable Pascal Nyabenda s’est joint à la population de la colline Rukiga de la commune Muramvya, zone Shombo où il a effectué les travaux communautaires.Ces travaux consistaient à rapprocher les pierres tout près de la route où les camions bennes viendront les récupérer afin de les acheminer au chef lieu de la province pour la construction d’une permanence provinciale du parti CNDD-FDD. Ces travaux avaient vu la participation des honorables députés et sénateurs natifs de Muramvya ainsi qu’une immense foule venue saluer l’événement . Dans son mot d’accueil, Madame Marie Violette Nisubire, administrateur de la commune Muramvya a souhaité les bienvenues à l’honorable Pascal Nyabenda. Elle a par la suite...
(AFP 01/06/13)
YOKOHAMA (Japon) (AFP) - Le Japon a annoncé samedi une aide publique de 10,6 milliards d'euros sur cinq ans pour l'Afrique, à l'ouverture d'une conférence dédiée à ce continent où la Chine, avide de matières premières, accroît considérablement sa présence. Le Premier ministre Shinzo Abe a promis ces fonds dans le cadre d'une enveloppe plus globale d'"aides publiques et privées" équivalente à 24,2 milliards d'euros pour "soutenir la croissance africaine". M. Abe a détaillé ce plan d'assistance devant une quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement africains réunis à Yokohama (région de Tokyo) pour la cinquième conférence internationale de Tokyo pour le développement de l'Afrique (Ticad). Avec un peu plus de 2 milliards d'euros par an, l'APD du Japon à...
(La Voix de l'Amérique 01/06/13)
Au Burundi, la gestion foncière risque de replonger le pays dans un conflit ethnique entre hutu et tutsi. Des voix s’élèvent pour décrier la CNTB (Commission nationale des terres et autres biens), un organe chargé de régler les conflits fonciers et de restituer aux réfugiés burundais leurs biens occupés par ceux qui sont restés au pays. La CNTB est accusée de traitement partial par l’opposition et la société civile. Certains mouvements s’organisent ainsi pour empêcher l’exécution des décisions de cette Commission.
(Iwacu 31/05/13)
2,15 milliards Fbu : voilà le montant déjà débloqué par la Fonds de micro-crédit rural à quelques microfinances durant le premier semestre, (janvier-mai 2013). La direction de ce Fond demande un appui supplémentaire de la part de l’Etat pour satisfaire toutes les demandes. Au début de l’année 2013, le Fond de Microcrédit Rural avait un budget de 2,2 milliards de Fbu. Les demandes enregistrées, jusqu’à ce jour, atteignent 3,65 milliards de Fbu : "Nous sommes dans l’incapacité de les satisfaire en totalité. Quelques microfinances ont eu une partie de la somme souhaitée", explique Perpétue Bampanze, directeur du FMCR. La Coopérative (pour militaires) d’Epargne et de Crédit pour l’Auto-Développement (CECAD) a reçu un peu plus d’un milliard de Fbu, au lieu...

Pages