Vendredi 15 Décembre 2017
(AFP 06/08/13)
BUJUMBURA, 6 août 2013 (AFP) - Le retour politique d'Agathon Rwasa, chef historique des ex-rebelles des Forces nationales de libération (FNL), principale force d'opposition burundaise, s'annonce ardu: première embûche, à peine réapparu mardi après trois ans de maquis, il a été interdit de meeting. M. Rwasa, costume bleu marine, chemise blanche et cravate rouge, est arrivé comme prévu aux environs de 10H00 locales (8H00 GMT) devant la salle de réception Kwiraro, dans le sud de la capitale Bujumbura, où l'attendait un millier de militants en liesse. Mais des dizaines de policiers déployés devant l'entrée de cette salle, où l'attendaient aussi diplomates occidentaux et onusiens, lui en ont interdit l'accès, expliquant qu'il n'avait pas les autorisations requises. "Au Burundi, l'organisation d'un...
(Iwacu 06/08/13)
Gitega abrite les états-généraux de la Justice depuis ce lundi. Bien que les travaux proprement dits n’aient pas encore commencé, un bras de fer se dessine déjà entre le ministère et le Symabu, soutenu par la société civile. Des débats houleux en perspective…Attendus depuis 2006, les états-généraux de la justice au Burundi ont débuté ce lundi 5 août 2013 au Grand séminaire Jean Paul II, de Gitega, et vont durer cinq jours. Quelques 300 invités, issus du gouvernement, du Parlement, de la magistrature, de la société civile, et des observateurs étrangers, représentant surtout les bailleurs (appelés ici partenaires techniques et financiers) vont décortiquer les problèmes de la justice burundaise pour y remédier, notamment par des recommandations. Parmi les discours d’ouverture,...
(Iwacu 06/08/13)
De nouveaux étudiants de confession musulmane accusent certains représentants des étudiants de violences physiques à leur endroit en raison de leurs croyances religieuses. Le président de la Fraternité des Etudiants (FER) dément catégoriquement. Le 20 juillet 2013, au campus Rohero, des échauffourées ont eu lieu entre des étudiants musulmans issus des différents campus de l’Université du Burundi et certains représentants des étudiants accompagnés d’un groupe dit « les sages ». Amissi Nkurunziza témoigne : « C’était vers 9h dans la salle JC13 quand j’ai été contraint par les sages d’enlever la tenue musulmane que je portais. Quand j’ai refusé, un groupe d’étudiants a fait irruption et j’ai été violemment battu devant le public. Ils ont pris mes pièces d’identité et...
(RFI 06/08/13)
Après trois ans passés dans le maquis, Agathon Rwasa, le leader historique des ex-rebelles des Forces nationales de libération du Burundi (FNL), première force d’opposition dans le pays, fait sa première « réapparition publique » ce mardi 6 août. Objectif : préparer l'élection présidentielle de 2015, selon son porte-parole. Agathon Rwasa était retourné dans la clandestinité fin juin 2010, à la suite du boycott par l’opposition des élections générales alors en cours, et des violences qui s’en étaient suivies. Signalé à plusieurs reprises dans la région très troublée du Sud-Kivu dans l’est de la RDC, en Tanzanie ou encore en Zambie, le leader historique des ex-rebelles des FNL « n’a jamais quitté le Burundi », assure son porte-parole. Il se...
(Belga 05/08/13)
Agathon Rwasa, chef historique du principal mouvement d'opposition burundais, les ex-rebelles des Forces nationales de libération (FNL), fera sa première "réapparition publique" mardi après trois ans de maquis, en vue de préparer l'élection présidentielle de 2015, a annoncé lundi à l'AFP son porte-parole. Ex-rebelle converti à la politique, Agathon Rwasa était retourné dans la clandestinité à la suite du boycott, par l'opposition burundaise, des élections générales de 2010. Le dirigeant historique des FNL était depuis constamment qualifié de menace par le pouvoir burundais. M. Rwasa se trouve à Bujumbura depuis quelques jours et fera "sa réapparition publique" mardi à 10h00 (même HB), devant ses militants et de nombreux invités dont des représentants de la communauté internationale, a précisé son porte-parole,...
(Iwacu 05/08/13)
Un nouveau diocèse, un nouvel évêque : les fidèles de l’Église anglicane de Rumonge étaient en liesse ce dimanche … Birakengana Pédaçuli était intronisé ce dimanche comme nouvel évêque du nouveau diocèse de l’Eglise anglicane de Rumonge, dans des cérémonies présidées par l’archevêque de l’Église anglicane du Burundi, Mgr Ntahoturi Bernard. Mgr Birakengana, qui était secrétaire à l’archevêché de la même église avant d’être élu évêque, a entre autres promis dans son discours d’intronisation, de multiplier les paroisses pour que les fidèles ne parcourent plus beaucoup de kilomètres à la recherche d’un lieu de prière, promettant aussi qu’il va s’atteler à la construction de la cathédrale du diocèse de Rumonge. Une occasion aussi pour le ministre des Travaux publics et...
(Iwacu 05/08/13)
Ce samedi 3 août la ville de Gitega abritait une compétition de cyclisme. Autant une occasion de détecter les nouveaux talents que de promouvoir ce sport peu connu en milieu rural. Des badauds vont et viennent, admirant ces engins de course qu’ils voient pour la première fois. Vers 11h, sous un ciel nuageux et un climat doux, les cyclistes s’apprêtent à commencer la compétition. La plupart sont venus de Bujumbura, d’autres ont troqué leurs habits usés de taxis-vélo de Gitega contre des collants noirs, juchés sur leurs vieux matabaro poussiéreux mais en solide état … Et parmi ce beau monde, le ministre en charge de la Jeunesse et des Sports sur son vélo de course. 15 minutes plus tard, le...
(Iwacu 05/08/13)
L’ancien délégué général du FORSC s’est attiré les foudres du ministre de l’Intérieur en appelant le CNC à assurer sa mission constitutionnelle de garantir l’accès équitable de différentes opinions aux média publics.Cet appel avait été fait ce vendredi 2 août par l’activiste de la société civile sous le sigle du Forum pour la Conscience et le Développement (Focode), une association dont Pacifique Nininahazwe assure la présidence. Edouard Nduwimana n’a pas tardé à réagir, demandant aux associations sans buts lucratifs de « respecter les objectifs qu’elles se sont fixés à leur création et non verser dans les idéologies politiques. » Pour le ministre de l’Intérieur, Pacifique Nininahazwe avait une même ligne d’intervention (« combattre le gouvernement ») en tant que président...
(Iwacu 05/08/13)
Lors de la dernière visite du président Denis Sasu Ngueso au pays, son homologue burundais a promis l’envoi de 450 militaires en République Centrafricaine (RCA). Pour l’ambassadeur Cyprien Mbonimpa, c’est un choix politique qui comporte plus d’avantages que d’inconvénients.Après la Somalie, le Soudan et le Mali, le Burundi se veut aussi présent en RCA. Quelle image essaie-t-il de donner à la communauté internationale ? Chaque fois qu’un pays décide l’envoi des troupes pour le maintien de la paix, c’est un choix politique important. Cela signifie que le pays se détermine à jouer un rôle sur le plan diplomatique. Pour un pays comme le Burundi qui sort du conflit, l’un des moyens d’être présent sur la scène internationale, c’est effectivement de...
(Xinhua 05/08/13)
Le leader du parti Front national de libération (FNL), ex-mouvement rebelle burundais, verra le retour de son leader, Agathon Rwasa, mardi, après trois ans d'exil, a annoncé son porte-parole, Aimé Magera. Agathon Rwasa, qui se portait candidat à l'élection présidentielle du 28 juin 2010, a fui le pays avant le scrutin, affirmant qu'il risquait d'être arrêté par les autorités sous l'inculpation de déstabilisation du pays. Face à l'annonce du retour de cet opposant, le ministre burundais de l'Intérieur Edouard Nduwimana a indiqué samedi que Rwasa "ne représente aucun parti politique". "A ce titre même, les préparatifs qui sont en train d'être menés devraient se faire pour l'accueillir en tant qu'ami, en tant que citoyen et en tant que membre de...
(RFI 05/08/13)
C'est ce lundi que débutent au Burundi des Etats généraux de la justice. Pendant cinq jours, quelque 300 personnes représentant le gouvernement, le Parlement, la magistrature ou encore la société civile vont se pencher sur les nombreux problèmes qui minent la justice de ce pays, et tenter de trouver des solutions qu’ils vont proposer à l’exécutif burundais. Un chantier immense, pour ne pas dire titanesque. Pour le syndicat des magistrats du Burundi, l’enjeu de ces assises est capital : il s’agit ni plus ni moins de l’indépendance de la justice dans ce pays. Jusqu’à ce jour explique le président de ce syndicat Jean de Dieu Nduwimana, « les magistrats burundais sont ordres ». C’est le ministre de la Justice qui...
(Iwacu 05/08/13)
Les extracteurs de moellon de la colline Gisagara, commune Giheta, indiquent qu’ils sont pris entre deux feux. La commune et l’OBR veulent prélever simultanément sur les revenus et les redevances des mines et carrières. Et la police guette leurs camions s’ils s’aventurent à transporter les moellons en provenance de cette colline …Ernest Ndaroha, un des extracteurs de Gisagara, est clair : « Nous sommes prêts à payer les impôts et les taxes mais à une seule condition : que la commune et l’ OBR s’entendent sur celui qui est légitime à prélever cet argent.» Selon leurs propos, ils sont piétinés par la commune et l’OBR. Chacune de ces deux institutions revendiquent le même terrain de chasse. S’ils payent à l’une,...
(Afriquinfos 03/08/13)
Le Forum pour la Conscience et le Développement (FOCODE), une ONG burundaise, a demandé au Conseil National de la Communication (CNC) de prendre des dispositions pour la couverture des débats au Parlement. " Les débats au Parlement ne sont pas suffisamment couverts pour une bonne information des citoyens du Burundi. Nous proposons au CNC de prendre des dispositions pertinentes pour une bonne couverture des débats au parlement", a déclaré le président de ce Forum, Pacifique Nininahazwe, au cours d'une conférence de presse autour du thème "Non au monopole sur les media publics". Pour lui, cette proposition est d'autant plus nécessaire que le gouvernement burundais prend de plus en plus l'habitude des initiatives légales très importantes sans aucun débat avec les...
(Iwacu 02/08/13)
La situation sécuritaire au Nord Kivu et la candidature du Général burundais Silas Ntigurirwa au poste du commandant des forces africaines en Somalie sont sans doute d’autres questions qui ont été traitées lors des différentes entrevues de ce haut gradé de l’armée américaine avec les hautes autorités militaires et le Président Nkurunziza. Après l’audience du Général David Rodriguez à la Présidence de la République ce jeudi 1er août 2013 à Bujumbura, le porte-parole adjoint du président, Willy Nyamitwe a reconnu devant la presse que la question de la situation sécuritaire au Nord Kivu en RDC a été débattue : « Ils ont analysé ce que le Burundi est en train de faire, ce qu’il pourrait faire, ce que les Etats-Unis...
(African Manager 02/08/13)
Quelque 1.250 kilomètres de câbles à fibre optique ont été déjà posés depuis 2012 et relient déjà neuf des 17 provinces du Burundi dans le but de "démocratiser" l'accès encore limité et coûteux aux Technologies de l'information et de la communication (TIC), a-t-on appris jeudi de source technique à Bujumbura. Le bouclage du projet de 18 millions de dollars américains de crédit de la Banque mondiale est attendu avant la fin du mois de mars 2014, à en croire David Easum, le directeur général de Burundi backbone system (BBS - la société privée qui installe et va exploiter le réseau à fibre optique), lors de son intervention au 4ème forum national sur la gouvernance par l’Internet. La même source a...
(Iwacu 02/08/13)
Les futurs enseignants des 7ème années sont en formation à Gitega à la veille d’une rentrée scolaire chargée.237 stagiaires venus des provinces Gitega, Karusi, Muramvya, Muyinga, Mwaro et Bujumbura, au Lycée Musinzira pendant toute semaine pour « renforcer les capacités des enseignants des 7è années dans dans six cours, Maths, Langues, Science et Technique, Sciences Humaines, Art et Entreprenariat… ». Voilà la présentation faite par Salvator Bimpenda, responsable de ce centre de formation, heureux déjà que « l’école fondamentale va faciliter l’assimilation de la matière qui était encyclopédique et obsolète, et par voie de conséquence diminuera le taux d’échecs ». Ventant le nouveau cycle éducatif, M. Bimpenda assure aussi que le chômage va baisser « dans la mesure où les...
(Iwacu 02/08/13)
C’est la question qui se pose après les coups de feu de ce lundi matin à la prison centrale … Le Colonel Bruno Niyonzima, directeur de la prison centrale de Mpimba à Bujumbura tentait encore d’éclaircir dans l’après midi de ce lundi 29 juillet l’origine des coups de feu entendus le matin dans l’établissement pénitencier à sa charge. Ainsi, lors de la réunion avec 20 représentants des prisonniers qu’il a eue dans l’avant-midi, certains parmi eux ont affirmé que malgré l’obscurité (il y avait coupure de courant), au plus fort des troubles, ils ont pu identifier le dénommé Léon, en treillis militaire, un fusil entre ses mains : « Comment une arme à feu se serait-elle introduite dans la prison...
(Fraternité Matin 02/08/13)
Selon Makhtar Diop, "L’Afrique est au cœur des objectifs du groupe de la Banque mondiale à l’horizon 2030 en vue de mettre un terme à la pauvreté extrême et promouvoir une prospérité partagée et durable d’un point de vue environnemental, social et fiscal". Dans un communiqué de presse parvenu mercredi à Fratmat.info, le groupe de la Banque mondiale a investi au titre de l’année 2013, 14,7 milliards de dollars, environ 7357 milliards de Fcfa. "Le groupe de la Banque mondiale a maintenu son fort engagement auprès des pays d’Afrique, accordant 8,25 milliards de dollars, environ 4073 milliards Fcfa de nouveaux prêts portant sur près de 100 projets au titre de l’exercice 2013 en cours", note le communiqué. Cet engagement envers...
(Icicemac 01/08/13)
“Si on supprimait le Parlement, on ne perdrait pas beaucoup… Il s'est supprimé de lui-même!” Bonaventure Gasutwa, député de l'Uprona (Union pour le progrès national, opposition) fait ainsi part de sa déception à propos de la loi adoptée début juillet par l'Assemblée burundaise. Ce texte laisse le président décider du montant à prendre dans le budget national en cas d'urgence (pandémie, incendie, etc.). Il prévoit par ailleurs que le chef de l'Etat n'en informe le Parlement qu'après sa décision. L'ancienne loi limitait ces fonds et ne prévoyait un déblocage qu'après consultation du Parlement. Selon M. Gasutwa, en signant cette loi, les parlementaires oublient qu'une foi élus, ils doivent penser uniquement à l'intérêt général. Cette loi a été votée pendant que...
(Alwihda 01/08/13)
Communiqué du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), lors de sa 387ème réunion sur les Conclusions du Sommet des Chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) et la Commission du Golfe de Guinée (CGG), sur la sûreté et la sécurité maritimes dans le Golfe de Guinée, tenue à Yaoundé, les 24 et 25 juin 2013. Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), lors de sa 387ème réunion tenue au niveau ministériel, le 29 juillet 2013, a adopté la décision qui suit sur les Conclusions du Sommet des Chefs d'État et de gouvernement de la Communauté...

Pages