Vendredi 23 Février 2018
(Iwacu 30/08/13)
Depuis un mois, les autorités religieuses musulmanes à Muyinga n’octroient plus de certificat de mariage à leurs fidèles pour plus d’une épouse. Une mesure saluée par l’administration et les associations féminines locales, mais pas complètement par les responsables islamiques nationaux. Les imams des mosquées de Muyinga sont interdits de délivrer des certificats de mariage à tout musulman qui épouse plus d’une femme. Cette décision a été prise, depuis un mois, par Cheick Niyongabo Salum, représentant la communauté musulmane dans cette province. Pour Denise Ndaruhekere, présidente du forum des femmes à Muyinga, c’est une avancée significative dans la lutte contre le concubinage. D’après elle, les prétendus adeptes de l’Islam brandissaient le certificat délivré par les responsables des mosquées pour s’adonner à...
(Xinhua 30/08/13)
Le gouvernement du Burundi fait face à un problème de chômage qui a tendance à croître avec le niveau d'éducation et a déjà adopté une série de mesures d'urgences pour essayer de résorber ce problème, a expliqué aux parlementaires ce jeudi Tabou Abdallah Manirakiza, ministre des Finances et de la Planification du Développement Economique, lors de la présentation du document d'orientation budgétaire (DOB) pour la période 2014-2016. « Dans l'ensemble, les jeunes diplômés rencontrent des difficultés pour accéder au marché du travail, et le taux de chômage tend à croître avec le niveau d'éducation », a indiqué le ministre T.A.Manirakiza. Il a fait savoir que ce taux touche 10,7% des actifs qui n'ont pas été à l'école, 13,7% de ceux...
(Iwacu 30/08/13)
L’aéroport international de Bujumbura, pour répondre aux normes internationales en matière aéroportuaire, a procédé à une modernisation de ses infrastructures : scanners passagers et fret, portiques... Depuis le 19 août dernier, un système de payement automatique a remplacé l’archaïque procédé manuel. Au lieu de payer 500 Fbu à l’entrée de l’aéroport, le payement est fait à la sortie et en fonction du temps passé. Le prix de base est fixé à 1000 Fbu par heure, montant qui est majoré de 400 Fbu dépassé l’heure : « En une semaine l’aéroport a collecté une somme de 5.603.565 Fbu alors qu’avant les recettes étaient de 3.500.000 Fbu/mois ! » se réjouit le Directeur Général Albert Maniratunga. « C’est de nouveau du n’importe...
(Xinhua 30/08/13)
Le gouvernement du Burundi a présenté ce jeudi à travers le ministère des Finances et de la Planification pour le Développement économique le document d'orientation budgétaire (DOB) pour la période triennale 2014-2016 dans lequel il indique entre autres les perspectives budgétaires. « Au niveau des recettes, sur la période 2014-2016, les ressources internes totales connaîtraient une progression modérée et leur ratio au PIB resterait stable autour de 14,2% », a expliqué aux parlementaires Tabou Abdallah Manirakiza, ministre des Finances et de la Planification du Développement économique. Ce DOB indique que les recettes fiscales vont poursuivre leur tendance haussière et atteindraient une croissance moyenne de 12,7% , que le taux de pression fiscale qui est estimé à 12,3% en 2013 atteindrait...
(Xinhua 30/08/13)
La première organisation burundaise des travailleurs sociaux « Initiative Nationale pour les Travailleurs Sociaux » (INATRASO) a lancé officiellement jeudi à Bujumbura ses activités visant l'assistance des communautés en difficultés. L'INATRASO, mise en place par un groupe des lauréats de la faculté du service social et de développement communautaire de l' Université Espoir d'Afrique, a comme objectifs de résoudre dans le pays certains défis sociaux, a indiqué M. Célestin Manirakiza, représentant légal suppléant de l'INATRASO. Il s'agit notamment des problèmes liées à la pauvreté, à la lutte contre la faim, à la discrimination, aux violences faites aux femmes, au chômage des jeunes, à la distribution inégale des ressources, à la préservation de l'environnement, à la gestion du disfonctionnement des familles,...
(Xinhua 30/08/13)
LIBREVILLE, (Xinhua) -- Le Secrétariat général de la CEEAC s'insurge contre les exactions sur les populations centrafricaine à Bangui. "Depuis quelques jours des opérations de désarmements menées par des partisans du président de la transition dans le ville de Bangui s'accompagnent de violence envers les populations civiles", indique un communiqué de la CEEAC reçu jeudi. "Elles se caractérisent par des meurtres, des pillages, des déplacement de droits de l'homme", poursuit le texte. "Le Secrétariat général de la Communauté économique des Etats d' Afrique centrale juge inadmissibles ces violences et les condamne avec fermeté", dit le texte, demandant aux autorités de la transition en Centrafrique d'"assurer leurs responsabilités en mettant un terme à ces exactions et diligente une enquête pour traduire...
(L'Intelligent d'Abidjan 30/08/13)
Du mardi 1er au vendredi 4 octobre 2013, se tiendront conjointement à l’Université Félix Houphouët-Boigny le premier congrès francophone de la société des laboratoires biomédicaux (ASLM),sigle en Anglais, (ndlr) et le 1er Salon international de la santé et du matériel médical(MEXCI). Soucieux de la réussite de ces évènements, le ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida, a initié une rencontre avec les organisateurs, le jeudi 29 août 2013 au siège du Centre régional d’évaluation en éducation, environnement, santé et d’accréditation des établissements sanitaires en Afrique(Cresac). Eliane Ekra, chef de cabinet de la ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, a souligné que l’organisation du congrès et du salon est un défi pour...
(Burundi– AGnews 29/08/13)
Le gouvernement du Burundi et les USA viennent de signer un accord de financement d’1 Millions USD en vue de renforcer la Société Civile burundaise à 2 ans des élections de 2015. A Bujumbura, ce Jeudi 29 août 2013, le Burundi et les USA ont signé un accord de financement d’un montant de 1,5 Milliard BIF soit 1 050 000 USD. L’ambassadeur des USA, S.E. Mme Dawn Liberi, et le ministre des Relations Extérieures, M. Laurent Kavakure, ont représenté respectivement les deux États. Cette aide couvrira 3 domaines : L’Etat de Droit et les Droits de l’Homme ; la préparation des élections démocratiques de 2015; et le soutien à la société civile burundaises dont les médias. Au Burundi, la Société...
(Iwacu 29/08/13)
Lourd bilan humain contenu dans le rapport semestriel 2013 présenté ce weekend, à Bujumbura, par la Ligue burundaise des droits de l’homme Iteka.« Les conflits fonciers, le banditisme, l’intolérance politique, les problèmes familiaux… sont à la base de ces assassinats », selon ce rapport. Dans la plupart des fois, souligne-t-il, les criminels ne sont pas identifiés et une fois identifiés, « ce sont des groupes des bandits armés collaborant quelques fois avec certains policiers ‘’égarés’’. » Quant à la torture, il précise que les auteurs sont des agents de la police, de l’armée et de l’administration. Le même rapport signale qu’un climat malsain a caractérisé cette période entre les partis de l’opposition et les administratifs où par exemple, le parti...
(Burundi– AGnews 29/08/13)
La Banque centrale du Burundi -Banque de la République du Burundi (BRB)- va lancer une enquête sur les entreprises du pays. A Bujumbura, hier Mercredi 28 août 2013, la Banque centrale du Burundi, représenté par M.CIZA Jean ( Gouverneur de la BRB), a rassemblé un parterre impressionnant de chefs d’entreprises et d’entrepreneurs burundais et étrangers. La direction de la BRB souhaite initier une enquête de conjoncture au travers des entreprises opérant au Burundi. Cette enquête rassemblera des informations qualitatives sur l’activité des entreprises au Burundi. Elle aidera, par la suite, à la Banque centrale BRB, à être plus précises dans ses prises de décisions monétaires. Les résultats de cette enquête seront aussi disponibles pour les entreprises. La Banque Centrale du...
(Iwacu 29/08/13)
Disparu depuis dimanche soir, le corps de Jean-Marie Yaminyibuka alias Kadogo a été retrouvé hier matin aux confins de la montagne Songa.Les motards de Gitega qui avaient accompagné leur ami dans sa dernière demeure jurent par tous les saints qu’ils doivent destituer les chefs de l’association qui ne sont pas même venus à l’enterrement. Ces derniers ont brillé par leur absence au moment où la police était en train d’identifier la victime et aussi lors de l’enterrement : « Ils se contentent seulement de voler nos cotisations. Comment peuvent-ils nous expliquer qu’avec les 500Fbu que nous cotisons chaque jour, ils n’ont même pas été capable d’acheter un cercueil pour mettre en terre notre ami. Ceux qui étaient venus ont été...
(Iwacu 29/08/13)
Ils se sont tous déclarés ce lundi 26 août à la tombée de la nuit. Du jamais vu depuis 1993, au début de la crise …Mamert Sabushimike, activiste engagé dans le combat pour la protection de la nature, énumère cinq foyers déclarés au sud du pays : la réserve de Vyanda, les localités de Mburamazi et Nyakayonga où 500 hectares de pinus plantés grâce au financement de la Banque Mondiale en 1980 et une essence rare et protégée, l’ingongo (branchystegia),sont partis en fumée. « C’est la cinquième fois que la réserve s’embrase cet été », a-t-il déclaré. Pour la première fois, la réserve protégée de la Kibira de Bururi a été la proie des flammes. Police, armée et population sont...
(Burundi– AGnews 29/08/13)
Le parti CNDD-FDD, dont est issu le très populaire président africain du Burundi S.E. Nkurunziza Pierre, vient organiser un festival national à travers tout le pays. Dans tout le pays, samedi le 24 Août 2013, la Commissaire général, chargée de la culture,et du sport du parti CNDD-FDD, Mme Fides Bigirimana, a organisé un festival de musique sur toute l’étendue du Burundi.De nombreux groupes folkloriques divers ont exhibé tous leurs talents. Mme la Commissaire générale, Fides Bigirimana, dit avoir voulu mettre en avant le patrimoine culturel riche du Burundi. Mme Fides Bigirimana indique que les danses et les chansons modernes semblent vouloir avoir éclipser les arts traditionnelles. Avec ce festival, on donne à la Culture Rundi sa place originelle.
(Iwacu 29/08/13)
Prévue pour le 17 août, cette fête annoncée avec fanfare, n’a pas drainé les masses. La population, peu informée, frappée par la crise économique, agacée par les nombreuses manifestations politiques et sociales a boudé les cérémonies. Petit tour sur la célébration ratée à travers le pays.Gitega, un stade presque vide. Pour la première fête communale organisée au niveau nationale, la population et les natifs de Gitega ont boudé les cérémonies. Beaucoup disent n’y voir aucun intérêt. Dès le mois de juillet, les administratifs à la base avaient mobilisé la population : la fête communale devrait avoir lieu le 17 Août. Que ce soit dans leurs réunions ou dans les travaux communautaires, le mot d’ordre était le même : « Venez...
(Iwacu 29/08/13)
L’annonce d’une loi interdisant l’usage des sacs en plastique a été faite par le Secrétaire Permanent au ministère de l’Environnement, ce mardi 27 août à Bujumbura. « La loi sera bientôt sur la table du conseil des ministres avant d’être votée aux niveaux des deux chambres législatives. Le problème des sachets en plastique est tellement aigu qu’il fera objet d’une loi spéciale », rappelle Épimaque Murengerantwari, Secrétaire permanent au ministère de l’Environnement. Quant à Jérôme Karimumuryango, expert national en POPs, il estime que les décideurs devraient songer à l’élaboration d’autres lois visant à limiter les effets nocifs des POPs sur la santé environnementale et humaine : « C’est notamment le texte interdisant l’importation de l’essence et du mazout contenant respectivement...
(Iwacu 29/08/13)
La fête de la commune : « Un départ faussé ». C’est le commentaire de Frédéric Bamvuginyumvira, vice-président parti Sahwanya- Frodebu. L’opposant part d’une observation : « Aucune autorité, fût-elle le ministre de l’Intérieur, ne peut décider aujourd’hui de la date de la journée de la commune et la mettre en application le lendemain », a-t-il fait remarquer. D’après Bamvuginyumvira la fixation du jour de la tenue de cette journée aurait dû être précédée par des réunions de concertation entre les natifs, les forces politiques et sociales des communes. Et de s’interroger : « Aller dans les communes pour quoi faire ? Rien que pour écouter, comme à la messe, un discours préparé par le ministère de l’Intérieur ? »...
(Burundi– AGnews 29/08/13)
Les autorités responsables de l’environnement des 2 provinces Bururi et Makamba sont sur le pied de guerre avec les feux de brousses qui se font de plus en plus menaçants. En zone Gitaba en province Makamba, depuis lundi, la chaîne de montagne brûle et les feux causés ravagent d’autres collines. Il s’agit de feux de brousse allumés par des habitants du coin. La population, face à cette catastrophe, demande que les auteurs soient traduits en justice. Les autorités responsables de l’environnement appellent à la responsabilité des citoyens pour stopper ces feux de brousse. En province de Bururi, c’est la réserve naturelle de la commune vyanda qui brûle depuis près d’une semaine à cause de ces comportements humains non responsables. Des...
(Xinhua 29/08/13)
LIBREVILLE, (Xinhua) -- Le secrétaire général de la Communauté économique de Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), Ahmad Allam-Mi, a jugé inacceptables les exactions contre les populations civiles en Centrafrique et demandé que les auteurs soient traduits devant la justice internationale après des enquêtes approfondies. "Pour la CEEAC, pour les chefs d'Etat de la CEEAC, cette situation est inacceptable", a martelé M. Allam-Mi mercredi au siège de la CEEAC à Libreville dans une interview après la diffusion par son institution d'un communiqué condamnant ces exactions. "Nous la condamnons avec la dernière énergie", a poursuivi le Tchadien, qui est à la tête de la CEEAC depuis quelques semaines seulement. Allam-Mi a demandé aux autorités de la transition de "prendre leurs responsabilités pour...
(Gabon Eco 29/08/13)
Allam-Mi Ahmed, Secrétaire Général de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC), nouvellement nommé, a échangé ce mardi 27 août au siège de l'institution dont il a la charge avec les ambassadeurs des pays membres de la CEEAC, dans le cadre d'une prise de contact et d'une identification des problèmes existants. Le nouveau Secrétaire général de la CEEAC, Allam-Mi Ahmed, a reçu mardi 27 août, les ambassadeurs des pays membres de l’institution dont il a la charge. Au menu des discussions, la sécurité dans certains pays membres, à l’exemple de la Centrafrique qui se remet péniblement et très lentement de la crise qui la secoue depuis plusieurs mois aujourd’hui. Des questions d’ordre financier ont également été évoquées. En...
(Le Monde 29/08/13)
L'arrestation le 30 juin 2013 à Dakar de l'ancien président de la République du Tchad, Hissène Habré, pourrait sonner le début d'une nouvelle ère de justice sur le continent africain. Accusé et inculpé par la chambre d'accusation des Chambres africaines extraordinaires d'être responsable durant son mandat (de 1982 à 1990) de crimes contre l'humanité, crimes de guerres et actes de torture, l'ancien chef d'Etat tchadien avait trouvé refuge dans la capitale du Sénégal où il avait échappé jusque-là à différentes tentatives de poursuite judiciaire. Reste maintenant à lui assurer un procès juste et rigoureusement équitable, socle de l'esprit de justice. C'est a ce prix que le Sénégal sera un véritable précurseur dans l'accession de l'Afrique au temps de la justice...

Pages