Lundi 25 Septembre 2017
(Alwihda 01/08/13)
Communiqué du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), lors de sa 387ème réunion sur les Conclusions du Sommet des Chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) et la Commission du Golfe de Guinée (CGG), sur la sûreté et la sécurité maritimes dans le Golfe de Guinée, tenue à Yaoundé, les 24 et 25 juin 2013. Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), lors de sa 387ème réunion tenue au niveau ministériel, le 29 juillet 2013, a adopté la décision qui suit sur les Conclusions du Sommet des Chefs d'État et de gouvernement de la Communauté...
(Iwacu 01/08/13)
Alors cette rencontre, la première dans l’histoire du Burundi, est prévue à Gitega ce lundi 5 août, le syndicat des magistrats du Burundi affirme que « la préparation a été floue, ce qui n’augure rien de bon ! »Quatre accusations sont portées contre le bureau d’organisation composé par deux membres avec l’assistant du ministre de la Justice à la tête. Au nom du Symabu, Jean de Dieu Nduwimana indique que ce bureau est en train de confectionner les listes secrètes des invités sans consulter les syndicalistes. Même le déroulement des activités, poursuit-il, n’est pas encore connu. M.Nduwimana souligne que le même bureau s’est arrogé le droit de ranger les invités dans des groupes de travail : « C’est très étonnant...
(Xinhua 01/08/13)
Le Burundi entame le processus d'intégration de la conservation de la biodiversité et des ressources génétiques dans la stratégie nationale agricole pour assurer la sécurité alimentaire, a déclaré mercredi à Bujumbura, M. Boniface Mwikomo, assistant du ministre burundais de l'Agriculture. Actuellement, l'agriculture du Burundi se trouve dans l'impasse, a-t-il reconnu lors d'une séance de validation des plans sectoriels d'intégration de la biodiversité. En effet, a-t-il explicité, la réduction des terres agricoles et des pâturages, devant une population en extension, est à l'origine de l'envahissement de tout type de terrain. Pour lui, la surface a atteint ses limites comme facteur principal de source de revenu, avec une taille moyenne de 0,5 d' exploitation agricole. De plus, l'élevage au Burundi reste extensif...
(Iwacu 01/08/13)
el était, presque, le thème de la conférence organisée par la Coopération des Pays de la Loire en collaboration avec le ministère de l’Environnement, de l’Eau, de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme ce 29 juillet au Buj’Art.A l’origine, l’objectif de la conférence était de promouvoir une meilleure production de la filière du miel au Burundi notamment par la formation des apiculteurs aux techniques modernes d’extraction, de la transformation, du conditionnement et de la commercialisation du miel et des sous-produits. Mais au delà de cette thématique, la question d’une agriculture sans pesticides avec une formation conséquente des agriculteurs burundais était au centre des débats : « L’abeille doit être considérée comme un partenaire de l’homme. Les pesticides sont perçus comme...
(Iwacu 01/08/13)
Analyse sans concession de l’intellectuel burundais. Malgré cette description au vitriol, Esdras Ndikumana, journaliste, correspondant de RFI au Burundi, estime que tout n’est pas perdu.Aussi paradoxal qu’une telle affirmation puisse apparaître, le Burundi devrait être parmi les pays du monde, soyons modestes disons d’Afrique, qui ont le plus d’ « intellectuels » par kilomètre carré. Du moins si on s’en tient à l’usage qu’on fait de ce mot dans ce pays. Qui n’a pas encore rencontré un enseignant du primaire ou un commis de bureau, qui du haut de ses quatre ans d’études post-primaire ou de son diplôme des humanités, explique d’un ton péremptoire, que « nous, les intellectuels, blablabla, …» et cela par opposition à la masse paysanne, qu’il...
(Agence Syfia 01/08/13)
Ceux qui se sont endettés pour construire de belles maisons pour les expatriés, dont la moitié sont partis ces derniers cinq ans, ne trouvent plus de locataires. Ils sont contraints de vendre ou de reconstruire dans les quartiers moins chers où logent la majorité de leurs compatriotes. Un investissement plus sûr…"Immeuble à louer", lit-on sur la plupart des grands bâtiments, souvent à étages, équipés et avec piscine des quartiers nantis de Bujumbura. Il s’agit notamment de Kiriri qui offre une vue panoramique sur toute la ville et sur le lac Tanganyika et de Rohero connu depuis longtemps comme l’un des quartiers des plus sécurisés de la capitale burundaise. Depuis près de deux ans, la plupart de ces maisons ne trouvent...
(Agence Ecofin 01/08/13)
Les nouvelles priorités françaises en matière de développement ont été définies par le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement, présidé par Jean-Marc Ayrault (photo), le 31 juillet. Enjeux : rendre plus efficace, cohérente, lisible et transparente la politique de développement et de solidarité internationale. En réunissant le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) - pour la première fois depuis juin 2009 - le Gouvernement a pour objectif de fixer un nouveau cap à la politique française de développement. Pour coordonner plus efficacement les acteurs du secteur, est créé le Conseil national du développement et de la solidarité internationale (CNDSI). Objectif : permettre une concertation régulière entre l’Etat, les élus et la société civile...
(AFP 01/08/13)
Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a annoncé mercredi "un recentrage" de l'aide française au développement aux pays les plus pauvres, prioritairement 16 Etats africains, à l'issue d'une réunion interministérielle consacrée au développement. "Nous sommes engagés dans une maîtrise de nos comptes publics (...) mais pour autant, la France maintient son effort en matière de développement", a déclaré le Premier ministre, à l'issue de la première réunion depuis quatre ans du Comité interministériel de la Coopération internationale et du développement (CICID). Désormais, "les dons seront concentrés sur un certain nombre de pays qui en ont le plus besoin, les pays prioritaires", a ajouté M. Ayrault. Ces pays sont le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, les Comores, Djibouti, le Ghana,...
( 01/08/13)
Un plan en 10 étapes pour améliorer la gouvernance foncière. L’Afrique subsaharienne recense près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées du monde mais, à ce jour, le continent n’est pas parvenu à développer les 202 millions d’hectares de terres disponibles pour mieux lutter contre la pauvreté, générer de la croissance, créer des emplois et promouvoir une prospérité partagée. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », rendu public aujourd’hui, les pays africains et les communautés pourraient mettre fin aux « accaparements des terres », accroître leur production agricole et améliorer leurs perspectives de développement, s’ils parviennent à moderniser, au cours de la décennie, les procédures complexes qui...
(AFP 31/07/13)
PARIS, 31 juillet 2013 (AFP) - Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a annoncé mercredi "un recentrage" de l'aide française au développement aux pays les plus pauvres, prioritairement 16 Etats africains, à l'issue d'une réunion interministérielle consacrée au développement. "Nous sommes engagés dans une maîtrise de nos comptes publics (...) mais pour autant, la France maintient son effort en matière de développement", a déclaré le Premier ministre, à l'issue de la première réunion depuis quatre ans du Comité interministériel de la Coopération internationale et du développement (CICID). Désormais, "les dons seront concentrés sur un certain nombre de pays qui en ont le plus besoin, les pays prioritaires", a ajouté M. Ayrault. Ces pays sont le Bénin, le Burkina Faso, le...
(Iwacu 31/07/13)
Appelé « Logyx », ce nouveau logiciel que le Burundi vient d’acquérir a été offert par l’ambassade de France, ce lundi 29 juillet. Il est destiné à notamment à la formation et à l’évaluation des opérateurs de sureté en imagerie radioscopique de l’aéroport. « Plus questions d’ouvrir les bagages des passagers, plus questions de trafic illicites de drogues ou autres stupéfiants,… avec ce nouveau logiciel, on pourra les détecter facilement et on aura donné plus de confiance aux usagers de notre aéroport, » martèle Ir Déogratias Rurimunzu, Ministre des Transports et des travaux publics et d’Equipement, lors de l’acquisition du nouveau outil. Car, reconnaît-il, des passagers pouvaient voyager avec des explosifs, de plus en plus difficiles, ce qui rognait sur...
(L'Avenir Quotidien 31/07/13)
Un sommet extraordinaire de la CIRGL s’ouvre aujourd’hui à Nairobi (Kenya). Au menu, l’analyse des défis rencontrés dans la mise en œuvre de l’Accord-cadre des Nations unies et de l’Union africaine sur la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région. Le sommet a été précédé d’une réunion du comité interministériel régional qui a reconnu que des progrès ont été réalisés dans les pourparlers entre le gouvernement de la Rd Congo et les rebelles du M23. C’est aujourd’hui que s’ouvre à Nairobi (Kenya) le sixième Sommet Extraordinaire de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs. Le Sommet a été précédé par la Réunion du Comité Inter- Ministériel Régional du 29 au 30 juillet 2013,...
(Iwacu 31/07/13)
Le 20 juin 1995, une partie du personnel de l’Université, à majorité hutu, adresse une lettre au Premier ministre. Objet : Contribution à la gestion de la crise à l’Université du Burundi… « Pour rompre à jamais avec certaines formes d’intolérance, d’exclusion et de violence qui ont atteint des dimensions inquiétantes à l’Université du Burundi. » Liste des signataires de la lettre adressée au Premier MinistreListe des signataires de la lettre adressée au Premier Ministre. D’après les signataires, l’épouvantable drame semble être le résultat d’ « un plan mijoté de longue date et savamment préparé par un groupe. de personnalités influentes qui s’arrogeaient le droit de manipuler les autorités et les étudiants de l’Université du Burundi depuis un certain temps...
(Iwacu 31/07/13)
C’est dans le but de mettre de l’ordre dans ce secteur que Rose Gahiro, Ministre de l’Enseignement de base et secondaire a pris cette décision ce mardi 30 juillet, à Bujumbura. La fermeture des portes sans avertir l’autorité compétente, le non-enregistrement d’aucun lauréat au concours national, l’insuffisance des équipements pour les sections d’informatique ou techniques et l’emplacement qui n’est pas favorable aux conditions d’apprentissage, … telles sont les principales motivations de cette décision. Le ministère évoque aussi l’insalubrité notoire au sein de l’établissement, le non respect des normes au niveau des infrastructures d’accueil, manque criant d’équipements didactiques pour les sections techniques. Il y a aussi des écoles qui se trouvent en conflit avec des associations. C’est le cas par exemple...
(Iwacu 30/07/13)
Ce 21 juillet 2013, les habitants du site des déplacés de Bugendana ont célébré le 17ème anniversaire du massacre des leurs. Le 21 juillet 1996, des centaines de personnes étaient froidement assassinées par des éléments de la rébellion armée. « C’était très tôt le matin, on dormait encore,…A notre réveil, toutes nos maisons étaient encerclées par des hommes armés, et des gens en armes blanches, d’un coup, nous avons entendu des tirs nourris, des cris, on ne savait plus quel chemin prendre, on a fui vers les champs du projet maraîcher, jusqu’à la rivière…,» se souvient cet ancien chef de colline « c’est un miracle que j’ aie encore la vie » ajoute-il, pensif. La cérémonie a débuté par une...
(Iwacu 30/07/13)
Pour répondre à un effectif grandissant surtout dans les 1ères années, l’Université du Burundi (UB), fait appel aux privés pour avoir des salles de cours. Elle installe un nouveau campus à l’avenue du Large, dans les locaux de l’Université privée Sagesse d’Afrique avec une capacité d’accueil d’environs 4.000 étudiants. Pour les étudiants, la situation est intenable. A proximité de la rivière Muha, à 1km du Lac Tanganyika dans la commune Kinindo (partie Ouest), un ‘’building’’ à deux niveaux. Très tôt le matin, des jeunes filles et garçons, têtes rasées-bizutage exige !- s’y dirigent. Ce sont les nouveaux étudiants des 1ères années. A quelques mètres du building du FIDA, on peut lire sur une pancarte: Université du Burundi, Campus du Large,...
(La Prospérité 30/07/13)
Sujet : Participation du Chef de la diplomatie congolaise Raymond Tshibanda à la réunion de haut niveau du Conseil de Sécurité des Nations – Unies sur la situation dans l’ Est de la RDC et la Région des Grands lacs ce jeudi 25 Juillet 2013 .C’était sous la présidence du Secrétaire d’ Etat, John KERRY, Chef de la diplomatie américaine . Réuni en sa 7011ème session, les 15 Etats membres du Conseil de sécurité examinaient ce jeudi 25 Juillet à New York, la situation sécuritaire dans la région des Grands lacs avec en toile de fond, l\'instabilité récurrente dans l\'est de la République démocratique du Congo. La réunion du Conseil était présidée par le Secrétaire d’ Etat John KERRY, chef...
(Arib Info 30/07/13)
La Police nationale burundaise a annoncé lundi avoir saisi samedi dernier 28 kg d’ivoire à l'aéroport international de Bujumbura sur un ressortissant de la Guinée-Conakry vivant au Burundi. « Ce citoyen était en possession d'une sacoche qui contenait 28 kg d'ivoire et a été appréhendé par la Police aéroportuaire alors qu'il s'apprêtait à se rendre au Togo. Il se trouve pour le moment à la Police judiciaire pour des enquêtes plus approfondies en vue de pouvoir déceler tout le réseau », a indiqué le porte-parole adjoint de la Police nationale, Pierre Nkurikiye, lors d'un point de presse. Il a ajouté que la Police compte travailler en synergie avec les Polices d'autres pays en vue de combattre cette criminalité transnationale. Egalement...
(Iwacu 30/07/13)
La baisse du prix du café et la privatisation de ce secteur participent à détourner les caféiculteurs de se consacrer à cette culture, pour des denrées vivrières comme le haricot et le manioc. « Le café n’est plus rentable car les prix ont été revus à la baisse. Les caféiers sont exigeants en main d’œuvre. Pas de motivation, les gens ont perdu confiance en cette culture », soulignait Bernard Bucumi, un sexagénaire de la colline Mpishi, commune Musigati, province Bubanza : » Le prix du café cerise tourne pour le moment à 400Fbu tandis que le café parche est à 1.800Fbu. » Un prix qui est passé de 630 F à 400F à moins de deux ans selon eux, pour...
(Iwacu 30/07/13)
Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) vient de lancer un nouveau projet afin de collecter plus de sang pour éradiquer cette crise de poches de sang. La collecte se fera désormais dans tous les districts sanitaires. Ce qui va «booster» le nombre de dons. Le lancement a commencé ce mardi 16 juillet 2013 pour les provinces de Ruyigi et Cankuzo. Selon le Dr Georgette Ndihokubwayo, directrice adjointe du CNTS, les donneurs de sang ont beaucoup diminué. La population est réticente à faire un don de sang. D’après elle, les élèves constituent le gros de donneurs. Les chiffres de 2012 montrent que sur 43.757 poches de dons, 57% proviennent des élèves, 16% des militaires et 27% du reste de la...

Pages