Lundi 25 Septembre 2017
(AFP 22/08/13)
BUJUMBURA, 22 août 2013 (AFP) - Des Congolais réfugiés au Burundi ont déplosé plainte contre Agathon Rwasa, chef historique récemment sorti du maquis de l'ancienne principale rébellion burundaise, pour le massacre en août 2004 de quelque 160 réfugiés du camp de Gatumba, à l'ouest de Bujumbura, selon une copie reçue par l'AFP. La plainte, déposée le 13 août dernier auprès du procureur de la République, accuse Agathon Rwasa, chef historique des Forces nationales de libération (FNL) et son ex-porte-parole Pasteur Habimana, d'avoir commandité "le génocide, la dévastation et le pillage dans le camp de réfugiés situé à Gatumba dans la nuit du 13 août 2004", faisant "166 morts et 116 blessés". Elle a été rédigée par les chefs de la...
(Burundi– AGnews 22/08/13)
Le week-end dernier, à Gitega, effectuant les Travaux de Développement Communautaire (TDC) sur le site de l’Université Polytechnique de Gitega (UPG), S.E. Gervais Rufyikiri,Vice-Président du Burundi, a rappelé que l’Université UPG ouvrira ses portes au mois de Janvier 2014. Le Vice Président burundais était accompagné de M. NICOLAS TAMARI de la Fondation Tamari qui avait pris part au TDC. S.E. Rufyikiri Gervais, originaire de cette province, a insisté pour remercier toutes les personnes qui aident et contribuent pour bâtir cette université. La Fondation Tamari a aidé pour près de 160 Millions BIF ( soit près de 105 000 USD ). Depuis 2005, le Burundi s’est lancé dans une réforme de modernisation de son système éducatif. L’idée étant de rendre compétitifs...
(Burundi Information 22/08/13)
Le départ d’Agathon Rwasa a marqué la naissance de l’Alliance dite « Ikibiri ». Son retour va marquer sans nul doute sa dislocation. Le climat est malsain, car Agathon Rwasa ayant perdu tout espoir de se rasseoir sur le fauteuil présidentiel des Forces Nationales de Libération (FNL) en sigle, cherche vaille que vaille à chapeauter, l’alliance que préside celui qui a profité de son absence pour l’éclipser définitivement, jusqu’en 2015. L’avenir de l’ADC Ikibiri est sans nul doute hypothéqué, car les querelles intestines qui se pointent à l’horizon et qui seront orchestrés par les crocodiles du marigot politique burundais vivant dans le lac méchant qu’a hérité Léonce Ngendakumana, sera une aubaine pour le parti CNDD-FDD, même si des accusations sur...
(Iwacu 22/08/13)
Des habitants de la commune urbaine de Cibitoke ont observé un sit-in devant les bureaux de l’administrateur communal, ce lundi 19 août, pour dénoncer un climat d’insécurité causé par des Imbonerakure. 6ème avenue de Cibitoke. Il est 9 heures, plusieurs jeunes viennent de passer plus d’une heure à attendre que l’administrateur communal daigne les recevoir pour qu’ils lui soumettent leurs doléances. Très en colère P.M., habitant cette commune, n’y va pas par quatre chemins : « Nous sommes venus pour dénoncer une insécurité grandissante causée par les Imbonerakure dans notre commune. » Selon lui, ces jeunes circulent la nuit, armés de gourdins et autres armes blanches. A partir de 22 heures, signale-t-il, ces jeunes passent à tabac tout passant et...
(Iwacu 22/08/13)
« Il était grand temps que la Mairie recouvre ce qui reste de l’ancien marché central de Bujumbura », a annoncé Me Hervé Barutwanayo, après l’opération de « remise et reprise », ce mercredi 21 août à Bujumbura. Finalement, la Mairie a repris la main sur les restes du marché central, après une opération de « remise et reprise », même si cela suppose en principe deux parties, soulignera un journaliste présent au bureau de l’ancienne Société de Gestion du Marché de Bujumbura (Sogemac), seul endroit épargné par l’incendie. Cette partie aurait pu être justement la Sogemac… La Mairie a-t-elle rompu unilatéralement le contrat qui le liait à la Sogemac ? Son avocat s’en défend : « Il n’y avait...
(RFI 22/08/13)
Agathon Rwasa, le leader historique des ex-rebelles des Forces nationales de libération (FNL), qui vient de réapparaître publiquement après trois années passés dans la clandestinité, serait dans le collimateur de la justice. On a appris que les réfugiés congolais banyamulenge rescapés du massacre perpétré dans le camp de Gatumba en 2004 (qui avait fait 166 morts et 116 blessés), ont porté plainte contre lui et son ancien porte-parole auprès de la justice burundaise il y a une dizaine de jours.Cette plainte a été déposée dans le plus grand secret le 13 août, alors que la communauté des réfugiés banyamulenge du Burundi commémorait dans le silence le neuvième anniversaire du massacre de Gatumba. Ceux qui sont présentés comme les commanditaires du...
(Xinhua 22/08/13)
La crise économique mondiale continue de toucher « fondamentalement » des personnes ordinaires en Afrique du Sud et en Afrique sub-saharienne, a déclaré mercredi le gouverneur de la Banque de réserve de l'Afrique du Sud (SARB) Gill Marcus. S'exprimant lors d'un événement des femmes dans le secteur bancaire et les marchés des capitaux organisé par le cabinet d' audit Pricewaterhouse Coopers à Johannesburg, Mme Marcus a souligné que la crise financière « est toujours présente ». « Nous pouvons entrer et sortir de la récession, mais nous ne sommes pas encore sortis de la crise financière », a déclaré Mme Marcus. La crise financière mondiale qui a débuté en 2007/2008 a eu un impact énorme sur les économies, avec une...
(Gabon Review 22/08/13)
Les problématiques relatives à la construction et à la consolidation de la paix sont au centre de la 36e réunion des experts du Comité consultatif permanent des Nations-Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) ouverte le 20 août 2013 à Kigali, la capitale du Rwanda. Dans son allocution, l’Ambassadeur Valens Munyabagisha, Secrétaire permanent du ministère de la Sécurité intérieure du Rwanda, a insisté sur la nécessité de mettre en place un espace où «les gens circulent sans la moindre menace, où les groupes armés ont cédé la place aux forces de défense», rapporte le service de l’Information publique de l’Unoca. «Nous sommes conscients que sans la paix et la sécurité […], toute tentative de développement sera vaine»,...
(Xinhua 22/08/13)
A l'heure où de nombreux pays sont toujours en proie à la crise économique, le continent africain enregistre une croissance enviable et fait de la construction des infrastructures sa priorité afin de réaliser un développement plus rapide. Des documents montrent que les transports, l'électricité, les travaux hydrauliques ainsi que les communications sont des secteurs clés dans lesquels les gouvernements des pays africains investissent beaucoup. Lors du 18e Sommet des chefs d'Etat de l'Union africaine, l'Afrique a encouragé les organisations internationales, les pays partenaires ainsi que les capitaux étrangers à participer aux travaux publics sur le continent. Tout cela offre de belles opportunités aux entreprises étrangères souhaitant s'octroyer une part du gâteau, notamment les entreprises chinoises. En fait, grâce au développement...
(AFP 22/08/13)
YAOUNDE, 22 août 2013 (AFP) - "Le médicament de la rue tue. La rue tue le médicament", avertit une banderole devant une pharmacie de Yaoundé. Au Cameroun, comme en Côte d'Ivoire, au Kenya, ou encore à Kinshasa, le trafic de faux médicaments est un fléau qui enrichit des contrefacteurs au cynisme sans limite. Faux anti-paludéens, faux antalgiques,... mais aussi fausses perfusions de sérum de réhydratation, faux antibiotiques, ou faux antidiabétiques: aucun domaine du secteur pharmaceutique n'est épargné par les trafiquants, selon des informations recueillies par les bureaux de l'AFP en Afrique. "Là, vous avez le +diclofen fort+ (anti-inflammatoire), c'est le best-seller du marché. Ici, c'est du viagra dont raffolent les Camerounais", vante au marché central de Yaoundé, Blaise Djomo, un...
(Sidwaya 21/08/13)
L’Agence ntergouvernementale panafricaine Eau et assainissement pour l’Afrique (EAA) organise du 20 au 22 août 2013 à Ouagadougou, un atelier régional sur la mise en œuvre de l’Analyse et évaluation mondiales de l’ONU-Eau sur l’assainissement et l’eau potable (GLASS). Les travaux ont été ouverts par le ministre de l’Action sociale et de la solidarité nationale, Alain Zoubga. L’Analyse et évaluation mondiales de l’ONU-Eau sur l’assainissement et l’eau potable (GLASS) est un rapport mondial sur la situation du secteur de l’eau et de l’assainissement publié tous les deux ans au niveau mondial. Mis en œuvre par l’Organisation mondial de la santé (OMS), ce rapport est l’initiative de l’ONU-Eau. L’Agence intergouvernementale panafricaine Eau et assainissement pour l’Afrique (EAA) est chargée depuis 2011,...
(Xinhua 21/08/13)
A l'heure où de nombreux pays sont toujours en proie à la crise économique, le continent africain enregistre une croissance enviable et fait de la construction des infrastructures sa priorité afin de réaliser un développement plus rapide. Des documents montrent que les transports, l'électricité, les travaux hydrauliques ainsi que les communications sont des secteurs clés dans lesquels les gouvernements des pays africains investissent beaucoup. Lors du 18e Sommet des chefs d'Etat de l'Union africaine, l'Afrique a encouragé les organisations internationales, les pays partenaires ainsi que les capitaux étrangers à participer aux travaux publics sur le continent. Tout cela offre de belles opportunités aux entreprises étrangères souhaitant s'octroyer une part du gâteau, notamment les entreprises chinoises. En fait, grâce au développement...
(RFI 21/08/13)
Loin des différents conflits qui ont cours en République démocratique du Congo (RDC) et qui sont très médiatisés depuis deux ans dans le Sud-Kivu, des explosions de violences ont lieu régulièrement entre les tribus bafulero et barundi. Toutes deux sont membres d’une tribu qui parle kirundi, et vivent au nord de la ville d’Uvira. Ce conflit meurtrier a déjà fait de nombreuses victimes, mais également de nombreux déplacés internes ou encore des réfugiés, qui ont trouvé refuge en date. Tout a commencé ce vendredi 16 août lorsque de nouveaux heurts entre les communautés bafulero et barundi ont fait huit morts dans la plaine au nord de la ville d’Uvira. Ces violences se sont ensuite étendues et ont poussé des centaines...
(Iwacu 21/08/13)
« Un vrai patronat proche du pouvoir » et « une organisation représentant les femmes dirigeantes » : ce sont quelques unes des stratégies que le Service National de Renseignements (SNR) recommanderait aux plus hautes autorités du pays pour « contrebalancer la prépondérance du secteur privé actuel », accusé de travailler pour le compte de l’opposition. Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome dit « avoir des informations concordantes avec des documents à l’appui » étayant sa certitude que le SNR recommande de « diminuer l’influence de la Chambre Fédérale du Commerce et de l’Industrie du Burundi (CFCIB), de l’Association des Industriels du Burundi (AIB), de l’Association des Femmes Entrepreneurs du Burundi (AFAB) et des autres associations professionnelles dominées par l’opposition». L’Olucome...
(Iwacu 21/08/13)
La faim, la soif et le sommeil sont sur les visages des étudiants des premières et deuxièmes années qui sont venus depuis ce lundi faire le sit-in devant les bureaux de l’Ombudsman. Reportage sur place ce mardi 20 août. Les représentants des étudiants grévistes ont été finalement reçus en audience par l’Ombudsman, cet après-midi à 13h, pour une réunion toujours en cours 5h plus tard, à huis clos.Le matin, la situation était autre … « Nous avons passé une des nuits les plus dures. Hormis le froid estival, les moustiques se sont régalés en nous piquant à qui mieux-mieux jusqu’au petit matin», disent-ils en grelotant. Ils sont venus réclamer la bourse des mois de juin, juillet et août non encore...
(Burundi– AGnews 21/08/13)
En août 1988, il y a 25 ans le Burundi connaissait un massacre sans précédent : Ntega Marangara. Près de 150 000 Barundi Bahutu avaient été massacrés subissant en quelques semaines la fougue du Dictateur Hima Pierre Buyoya. Le gouvernement du Dictateur BUYOYA d’alors, dont M. Cyprien Mbonimpa, admettaient la mort de 5000 citoyens ou plus. Aujourd’hui, la Justice burundaise ne s’est toujours pas prononcée, et les victimes attendent toujours. Le Dictateur Buyoya perçoit son salaire d’ancien chef d’Etat et est sénateur à vie. Le dictateur « Major Pierre Buyoya » tente à présent de se faire une virginité auprès de l’Union Africaine. Il y est devenu : Médiateur de paix… Revenons un instant avec les journalistes qui couvraient ce...
(Iwacu 21/08/13)
Alors qu’il vient de clôturer sa tournée de promotion de son premier album solo, Pili Pili sur un croissant au beurre (Motown France, 2013), retour sur la tournée de deux semaines du rappeur et slameur Gaël Faye, au Rwanda et au Burundi. Une rencontre, à Bujumbura, où il est question de soulagement, et de colère aussi …Finalement, ce fameux voyage au Rwanda et au Burundi s’est réalisé. Que ressentez-vous ? J’ai réussi à réaliser mon rêve de bout en bout. La première étape était de faire mon album entre Bujumbura et Paris, puis de le présenter sur scène avec les musiciens qui m’accompagnent depuis des années. A Kamenge, ce 15 juin, on a donné un concert devant plus de 3000...
(Iwacu 21/08/13)
Ce projet est élaboré par une vingtaine de journalistes des différents médias du Burundi réunis à Rumonge pendant quatre jours, depuis ce lundi. L’occasion était belle pour rappeler la vieille maxime du métier : « Un bon journaliste est un journaliste vivant » … Pourtant, les appels à la vigilance n’ont pas tari, « chaque journaliste devant évaluer les menaces contre sa sécurité, et prendre des précautions qui s’imposent. » Dans son discours d’ouverture, Alexandre Niyungeko, président de l’union Burundaise des journalistes – UBJ, avait rappelé que dans un passé récent, certains journalistes Burundais ont été intimidés, menacés, agressés au moment de l’exercice de leur profession. Parmi les catégories menacées, les femmes du métier : attouchements de leurs confrères ou...
(Iwacu 21/08/13)
Un métier séculaire que beaucoup pensent en voie de disparition mais pour les forgerons de la commune Cankuzo, c’est un héritage encore vivant. Selon eux, c’est un métier rude, exigeant et très peu lucratif, mais inimaginable de l’abandonner. Pour Dieudonné Habimana, 25 ans, la forge est une affaire de famille. Et depuis des générations. Lui, il y est depuis ses 5 ans : «J’attendais que mon père et mon grand-père terminent leur travail pour ensuite me faufiler à l’intérieur de l’atelier.» La journée de ce père de 3 enfants commence à 5 heures du matin et se termine à 19 heures. Domicilié de la colline Nyarurambi en commune Cankuzo, il doit se rendre tous les jours à son lieu de...
(Iwacu 21/08/13)
Un don de 300 ballons et 300 paires de chaussures de football a été fait par la Fédération Japonaise de Football ce mardi 20 août à son homologue du Burundi. Une coopération qui ne date pas d’aujourd’hui. Dans son mot de remerciement Patrick Ndayisenga Directeur général des sports au Ministère de la jeunesse de la Jeunesse, des Sports et de la Culture a rappelé que les athlètes burundais Dieudonné Kwizera et Aloys Nizigama ont perfectionné pendant 8 ans, leur carrière sportive au Japon, il y a de cela 25 ans. « Moi-même j’y ai fait 3 ans d’athlétisme », a-t-il dit. A l’endroit des bénéficiaires, il n’a pas manqué de leur conseillé de bien géré en bon père de famille...

Pages