| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Jeune Afrique 30/03/17)
Cette semaine, l'argent des Africains part à la rencontre d'Alain-Majesté, journaliste à la radio CCIB fm+, à Bujumbura. Ce jeune Burundais de 27 ans a accepté de nous raconter son quotidien et de nous ouvrir son porte-feuille. « J’avais un rêve quand j’étais gamin, je voulais être journaliste. Tout petit déjà, j’écoutais la radio et je regardais les grandes personnes à la télé, j’étais admiratif. » Mais depuis, les idéaux d’Alain-Majesté se sont heurtés à la réalité. Cela fait deux ans que le pays traverse une grave crise économique et politique, à tel point que 320 000 Burundais, soit 3% de la population, ont préféré l’exil. Ceux qui sont restés font comme ils peuvent au quotidien. Ils seraient même les...
(Burundi– AGnews 30/03/17)
Journée de réflexion sur comment financer le Fonds d’Appui à la Protection Sociale (FAPS) avec les administratifs locaux de Makamba, Bururi, Rumonge et Rutana. A Makamba, au Sud du Burundi, ce lundi 27 mars 2017, Mme Nzoyifasha Sylvie, coordonnatrice du Fonds d’Appui à la Protection Sociale (FAPS), a organisé une une journée de réflexion sur les résultats provisoires de l’étude sur les mécanismes des financements innovants du FAPS, présentée par le consultant M. Ntawiratsa Rédempteur, destinée aux parties prenantes de la protection sociale dans les provinces de Makamba, Bururi, Rumonge et Rutana, afin de recueillir : 1/ des propositions des administratifs locaux et de la population sur la manière de financer le FAPS; et 2/ suggérer l’organisation d’une journée dédiée...
(Burundi– AGnews 30/03/17)
Ouverture des travaux de la 6ème conférence scientifique annuelle sur la santé des pays de l’EAST AFRICAN COMMUNITY EAC A Bujumbura, ce mercredi 29 mars 2017, le très populaire président africain du Burundi [ http://burundi-agnews.org/tdc/ et http://burundi-agnews.org/inaugurations/ ], S.E. NKURUNZIZA Pierre, a ouvert les travaux de la 6ème conférence scientifique annuelle sur la santé des pays de l’ EAST AFRICAN COMMUNITY EAC, rassemblant les Ministres de la santé des pays membres de l’EAC. Le thème choisi est ” Préparation et lutte contre les maladies émergentes, les maladies épidémiques et pandémiques dans le contexte de changement climatique, de mondialisation et des écarts observés dans les systèmes de santé“. Au Burundi, cette conférence abritera une réflexion d’experts pendant 3 jours ( du...
(Xinhua 30/03/17)
L'Union africaine (UA) va s'efforcer d'établir au sein de ses pays membres des normes communes dans le domaine de l'électricité, de l'électronique et de toute autre technologie associée afin de garantir un accès rapide et universel à l'énergie. Une norme électricité continentale se prépare, a confié mercredi à Xinhua le secrétaire général de la Commission électrotechnique africaine de normalisation (AFSEC) de l'UA, Paul Johnson. L'AFSEC facilitera un accès universel à l'énergie à travers le continent et la mise en oeuvre de l'Agenda 2063 de l'Afrique - un cadre de développement visant à parvenir à un continent intégré, pacifique, prospère et axé sur les populations, a estimé M. Johnson. Cette commission compte actuellement 13 pays membres et tente de mobiliser la...
(Burundi– AGnews 29/03/17)
Au Burundi, on ne dira plus Directeur Général de la Police ou Chef d’Etat-Major Général de l’Armée, mais bien Inspecteur Général de la Police et de Chef de l’armée du Burundi A Bujumbura, ce vendredi 24 mars 2016, le Sénat du Burundi, présidé par l’Hon. Niyongabo Anicet, vice-président du Sénat du Burundi, a adopté à l’unanimité, les nouvelles dénominations des chefs de la Police Nationale du Burundi (PNB) et de la Force de Défense Nationale (FDN), présentés respectivement par le Ministère burundais de la Sécurité publique et le Ministère burundais de la Défense. Désormais l’officier NDAYAMBAJE André, anciennement Directeur Général de la PNB, devient Inspecteur Général de la PNB. Et son adjoint BIZIMANA Godefroid, Inspecteur Général adjoint de la PNB...
(Burundi– AGnews 29/03/17)
Gouvernance – le détournement des biens exonérés à d’autres fins font perdre au trésor public chaque année environ 90 Milliards BIF, environ 53 Millions USD . A Bujumbura, mardi 22 mars 2017, M. Ndikumana Ernest, conseiller au cabinet du ministère burundais à la Présidence chargé de la Bonne gouvernance et du Plan, lors d’un atelier de 3 jours sur la gouvernance organisé l’ombudsman du Burundi, a exposé quelques points important concernant la bonne gouvernance au Burundi, notamment les niches de la corruption, que l’on observe surtout dans la pratique à la police, à la justice, dans certaines administrations, à l’enseignement et à la santé publique : 1/ la divulgation des informations à certains soumissionnaires ; 2/ la réception de marchés...
(Iwacu 28/03/17)
«Nos deux organisations s’efforcent d’élaborer des positions communes pour s’attaquer aux problèmes politiques affectant certains des pays appartenant aux deux organisations», a déclaré Zachary Muburi-Muita, secrétaire exécutif de la Conférence internationale sur la région des Grands-Lacs (CIRGL), ce lundi 27 mars à Bujumbura, lors de l’ouverture d’une réunion conjointe de deux jours, pour l’élaboration d’un cadre de coopération. Selon lui, les pays membres des deux organisations font face aux mêmes défis. Il estime que le travail conjoint contribuera à l’affermissement de la paix et de la sécurité. «Le lien entre la pauvreté et le sous-développement, causes majeures de conflits, oblige les deux organisations à travailler ensemble pour l’amélioration de la paix et de la sécurité». Pour Liberat Mfumukeko, Secrétaire général...
(Burkina24 28/03/17)
Les étudiants burundais avaient jusqu’ici bénéficié sans exclusif d’une bourse d’études, attribuée sans conditions. L’augmentation du nombre d’étudiants en plus de la grave crise politique qui secoue le pays depuis deux années ont accentué la conjoncture économique. Du coup, le président burundais, Pierre Nkurunziza, a signé début février dernier un décret qui transforme cette bourse en un prêt remboursable à la fin des études en plus du durcissement des conditions d’obtention. Les étudiants des universités publiques n’attendent pas se laisser faire. En riposte au décret présidentiel durcissant les conditions d’octroi de la bourse allouée aux étudiants, les 3.000 étudiants de l’Ecole normale supérieure du Burundi ont engagé depuis le vendredi 24 mars dernier, une grève illimitée. Plus de 11.000 étudiants...
(Burundi– AGnews 28/03/17)
Réunion à Bujumbura de mise en place d’un agenda de coopération commune entre l’ East African Community EAC et la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs ( CIRGL ). A Bujumbura, depuis ce lundi 27 mars 2017 jusqu’au mardi 28 mars 2017, M. MUBURI MWITA Zacharie, Secrétaire Exécutif de la CIRGL, et M. MPFUMUKEKO Libérat, Secrétaire Général de l’ EAC , organisent une rencontre conjointe en vue d’identifier et de coordonner les activités des 2 organisations régionales. En 2015, le Rwanda s’est rangé, lors de la REVOLUTION COLOREE AU BURUNDI, du côté des USA d’OBAMA, de la Belgique, de la France, et l’ex-Dictateur HIMA BUYOYA Pierre, pour renverser le Régime en place à Bujumbura, notamment par le Coup...
(RFI 27/03/17)
Jusqu'ici au Burundi, tous les étudiants burundais avaient toujours bénéficié d'une bourse d'études, attribuée sans conditions. Le budget qui finançait ces bourses a explosé en raison de la forte hausse du nombre d'étudiants ces dernières années alors que le Burundi, qui traverse une grave crise politique depuis près deux ans, fait face à de graves difficultés financières. Le président burundais a donc signé début février un décret qui transforme cette bourse en un prêt que chaque étudiant s'engage à rembourser une fois ses études terminées ...
(Belga 27/03/17)
Les étudiants de l’unique université publique du Burundi, installée à Bujumbura, menacent d’entamer une grève à durée indéterminée à partir du 5 avril si le pouvoir n’abroge pas d’ici là un décret instituant un nouveau système de prêt-bourse d’études et de stages, rapportent lundi la presse locale et Radio France International (RFI). Jusqu’ici, tous les étudiants burundais avaient toujours bénéficié d’une bourse d’études, attribuée sans conditions. Le budget qui finançait ces bourses a explosé en raison de la forte hausse du nombre d’étudiants ces dernières années alors que le Burundi, qui traverse une grave crise politique depuis près deux ans, fait face à de graves difficultés financières. Le président burundais Pierre Nkurunziza a donc signé début février un décret qui...
(Radio Vatican 27/03/17)
Il y a cinq ans de cela, la burundaise Lydia Nsekera, alors âgée de 45 ans, devenait la première femme à siéger au comité exécutif de la Fédération Internationale de Football Association. Elle était, avant cette nomination, la première femme Présidente de la Fédération burundaise de football. Elle vient d’être élue première femme Président du Comité national Olympique du Burundi. Les détails avec Marie José Muando Buabualo : Il est vrai que son histoire est assez particulière et fascinante. Lydia Nsekera est considérée comme femme courage dans plusieurs domaines. Elle est devenue veuve très tôt et, élève seule ses deux garçons.
(RFI 27/03/17)
Au Burundi, la population continue de fuir la crise qui secoue le pays depuis bientôt deux ans. Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) compte déjà plus de 400 000 Burundais qui ont trouvé refuge dans les pays voisins, essentiellement en Tanzanie, au Rwanda et en République démocratique du Congo (RDC). Il souligne également que plusieurs dizaines de compatriotes viennent les rejoindre chaque jour. Le HCR estime que le nombre de ces réfugiés burundais pourrait dépasser le demi-million d'ici la fin de l'année. Il lance un appel aux pays hôtes pour mettre à disposition de nouveaux espaces, car les camps qui accueillent ces réfugiés sont déjà saturés. Le HCR a lancé, dernièrement, un appel de fonds pour...
(Xinhua 27/03/17)
Le recteur de l'Université du Burundi(UB), Gaspard Banyankimbona, vient d'adresser une mise en garde à un groupe d'étudiants signataires d'un document de "préavis de grève" pour protester contre la récente décision gouvernementale portant introduction du nouveau système d'octroi des bourses d'études et de stages dans l'enseignement supérieur au Burundi. Un groupe d'étudiants se revendiquant de l'Université du Burundi, a remis vendredi un préavis de grève au président du Burundi, a précisé M. Banyankimbona dans un communiqué de presse rendu public dimanche. Dans son préavis de grève lancé le 24 mars et expirant le 5 avril prochain, le groupe d'étudiants se réclamant de la commission estudiantine de l'UB, demande au chef d'Etat burundais Pierre Nkurunziza, de "suspendre" la mise en application...
(Burundi– AGnews 25/03/17)
Conférence – Rencontre des projets de sociétés du CNDD-FDD et du Parti communiste chinois (PCC) sur les thématiques de gouvernance d’Etat, de développement économique et d’élimination de la pauvreté. A Bujumbura, ce jeudi 23 mars 2017, M. Ndayishimiye Evariste, Secrétaire Général du CNDD-FDD, 1ère formation politique au Burundi avec un Poids électorale ( aux communales et législatives 2015 ) [Pe] 2015 de 60,28% , avec M. Ding Kaijie, représentant du Parti communiste chinois (PCC), ont animé, ensemble, une conférence de renforcement des capacités sur la gouvernance d’Etat, le développement économique et l’élimination de la pauvreté, afin de confronter les visions des projets de société des 2 formations politiques … Le CNDD-FDD, depuis 2005, tente de moderniser tout le système socio-économique...
(Burundi– AGnews 25/03/17)
Santé publique – L’Etat explique l’importance de l’hygiène dans la chaîne de production du lait jusqu’à sa consommation A Bujumbura, ce jeudi 23 mars 2017, M. Muyuku Prosper, chef du Service National de l’Hygiène et Assainissement, a informé que le lait de vache est une denrée alimentaire assez particulière et complète contenant les protéines, les lipides et les glucides. Mais en même temps, le lait présente un grand danger, à cause des micro-organismes en sont sein qui produisent des toxines néfastes pour la santé. Au Burundi, M. Muyuku demande aux éleveurs de vaches et aux vendeurs ( ou commerçants ) de lait de prendre en compte l’hygiène sur toute la chaîne, depuis le lieu de traite jusqu’à la consommation.
(Burundi– AGnews 25/03/17)
A Bujumbura, ce jeudi 23 mars 2017, le Sénat du Burundi a adopté à l’unanimité le projet de loi relatif au financement du projet d’appui aux filets sociaux (Merankabandi) entre le Burundi et l’ IDA signé le jeudi 12 janvier 2017, présenté par M. NIVYABANDI Martin, ministre burundais des Droits de la personne humaine, des Affaires sociales et du Genre, concernant un financement de 40 Millions USD. Au Burundi, ce projet aidera à l’Etat de mettre en place un système national d’aide aux plus vulnérables leur fournissant des transferts monétaires réguliers et prévisibles .
(AfricaNews 24/03/17)
Torture, assassinats ciblés, enlèvements et plus de 4000 arrestations arbitraires…le constat qui est fait sur l‘état des droits de l’homme au Burundi fait froid dans le dos. A Bujumbura les autorités assurent pourtant que la sécurité est sous contrôle, mais pour l’ONG SOS Torture-Burundi, 2016 a été une année noire pour les droits de l’homme. Les responsables de ces violations? Des agents de l‘état. Les victimes ? Principalement des membres des partis d’oppositions. Il y a quelques jours déjà l’ONU s‘était dite « troublée » par les cas de violation de tortures et d’enlèvements, sans...
(Xinhua 24/03/17)
La Chine et le Burundi ont convenu d'élargir leur coopération à l'issue d'un entretien entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays tenu mercredi à Beijing. La Chine soutient le Burundi dans l'exploration de sa voie de développement et est prête à renforcer la coopération bilatérale dans les secteurs notamment de l'agriculture, de la construction d'infrastructures et du développement des ressources humaines, a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi. M. Wang a également appelé les deux pays à élargir les échanges culturels et entre les peuples et à mettre en oeuvre une coordination plus étroite sur les questions internationales et régionales. Le ministre burundais des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Alain Aimé Nyamitwe, a...
(Agence Ecofin 24/03/17)
Par rapport à l’exercice 2015, le déficit commercial du Burundi s'est resserré de 10,4%, l'année dernière. A en croire l’annonce faite par la banque centrale du Burundi, ce jeudi, ce resserrement est en partie dû à la baisse des importations de carburant et de matériels électriques. Selon la banque centrale, le Burundi a importé 1,035 trillion de francs burundais (614,32 millions de dollars) de biens et services en 2016, contre 1,155 trillion de francs, un an plus tôt. Les importations de produits pétroliers, qui représentent 40% des importations globales, ont chuté de 4,5 %. Quant aux équipements lourds dont le matériel électrique, leurs importations ont également chuté d'un quart, par rapport à 2015. Le Burundi sur lequel plane le spectre...

Pages