| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Xinhua 04/04/17)
12 étudiants de l'Université du Burundi(UB) sont détenus actuellement par la police judiciaire des parquets (PJP) dans le cadre d'une enquête liée à un récent préavis de grève, rapporté lundi la Radio-télévision nationale du Burundi. Le 25 mars dernier, dans un communiqué de presse, le recteur de l'UB, Gaspard Banyankimbona, a adressé une mise en garde à un groupe d'étudiants signataires d'un document de "préavis de grève" pour protester contre la récente décision gouvernementale portant introduction du nouveau système d'octroi des bourses d'études et de stages dans les établissements d'enseignement supérieur au Burundi. Le "préavis de grève" a été lancé le 24 mars dernier par un groupe d'étudiants se réclamant de l'Université du Burundi. La direction de l'UB a recommandé...
(RFI 04/04/17)
Les habitants de la province de Cibitoke, dans le nord-ouest du Burundi, parlent d'un véritable racket exercé par le parti au pouvoir. Ils assurent être forcés de payer depuis un mois environ une sorte d'«impôt» pour la construction de la permanence communale du parti CNDD-FDD, qu'ils soient membres de ce parti ou pas, alors qu'ils sont frappés de plein fouet par une grave récession économique conséquence de la crise que traverse ce pays depuis près de deux ans. Plusieurs témoins contactés par téléphone se disent ...
(Xinhua 04/04/17)
L'Institut Supérieur des Cadres Militaires (ISCAM) a organisé à partir de lundi une semaine scientifique, culturelle et sportive avec pour thème "la neutralité politique : une valeur fondamentale pour toute armée professionnelle au service de la nation". Selon le commandant de cette institution, le colonel Grégoire Ndorarigonya, "la philosophie du thème choisi cadre bien avec la noble mission assignée à l'ISCAM qui est entre autres d'inculquer les valeurs, qualités morales et humaines propres aux futurs meneurs d'hommes et défendeurs de l'intégrité nationale". Il a aussi indiqué que l'esprit de ce thème coïncide avec l'article 256 de la Constitution de la République du Burundi qui stipule que les corps de défense et de sécurité sont organisés de manière à garantir l'unité...
(RFI 03/04/17)
Les travaux de construction de la centrale hydroélectrique sur les chutes de Rusumo à la frontière entre le Rwanda, la Tanzanie et le Burundi ont commencé jeudi 30 mars. Ce projet financé grâce à la Banque mondiale devrait permettre aux trois pays voisins de se partager à parts égales 80 mégawatts (MW) d'électricité. Une « étape importante » pour la production d'électricité dans la région et « un signe fort de coopération entre les pays d'Afrique de l'Est », a déclaré le ministre tanzanien de l'Energie, Sospeter Muhongo, lors de la cérémonie marquant...
(Xinhua 03/04/17)
Les travaux de construction du barrage hydroélectrique sous-régional de Rusumo ont été lancés officiellement vendredi sur la rivière Kagera séparant le sud du Rwanda du nord de la Tanzanie, tout près de la rivière Ruvubu du Burundi. Le ministre burundais de l'Energie et des Mines, Côme Manirakiza, qui a rehaussé de sa présence ces cérémonies, s'est réjoui du lancement des travaux de construction de ce barrage dont l'électricité (80 MW) sera partagée équitablement entre les trois pays bénéficiaires que sont le Burundi, la Tanzanie et le Rwanda. "Notre pays souffre d'une crise énergétique grave. Avoir 26,5 MW d'ici trois ans au Burundi ça sera un apport très apprécié pour le développement du pays et surtout pour le taux d'électrification rurale...
(RFI 03/04/17)
Au Burundi, deux étudiants sont détenus par les services de renseignement. Ces arrestations font suite, selon eux, au mouvement de protestation provoqué par le décret signé par le président Nkurunziza transformant les bourses d'études en prêts. Le porte-parole de la police évoque, quant à lui, des interrogatoires pour « incitation à la violence », sans toutefois donner plus de précisions. Dans une lettre adressée au gouvernement, les délégués des étudiants de l’Université du Burundi demandent le retrait du décret avant le 5 avril, sans quoi ils déclareront la grève générale. Ils exigent de savoir où se trouvent les deux étudiants détenus et condamnent ces arrestations arbitraires. Joint par RFI, un de ces étudiants a témoigné. Nous sommes menacés et nous...
(Iwacu 03/04/17)
Le personnel féminin du programme FIDA au Burundi a célébré, le 24 mars 2017, pour la première fois, la journée internationale de la femme. Une occasion d’évaluer la part du programme dans le développement de la femme. Les festivités ont débuté par le discours de Damase Ntiranyibagira, coordonnateur le plus âgé des projets et programmes appuyés par le FIDA au Burundi. Il a souhaité une bonne fête à toutes les femmes, membres du personnel des différents projets et programmes financés par le FIDA. « Je vous souhaite longues vies et grandes réalisations en faveur des femmes rurales », leur a-t-il lancé. Il a ensuite remercié le FIDA d’avoir demandé aux projets et programmes qu’il finance de célébrer cette fête pour...
(Iwacu 03/04/17)
Enlèvement, détention, intimidations… les délégués des étudiants de l’Université du Burundi et de l’ENS en voient de toutes les couleurs depuis quelques jours. Pour cause : le système de prêt-bourse décrié. Les signataires d’un préavis de grève envoyé au chef de l’Etat vivent la peur au ventre. Dossier réalisé par Fabrice Manirakiza, Christian Bigirimana, Agnès Ndirubusa, Egide Nikiza, Diane Uwimana, Martine Nzeyimana, Hervé Mugisha, Dorine Niyungeko Les signataires du préavis devant le bureau du directeur adjoint chargé de l’encadrement et la sécurité. Les signataires du préavis devant le bureau du directeur adjoint chargé de l’encadrement et la sécurité. Lundi 27 mars 2017, une invitation à comparaître tombe comme un couperet. Il est signé par le directeur adjoint chargé de l’encadrement...
(Jeune Afrique 01/04/17)
Le Cnared, qui fédère une large frange de l’opposition burundaise, enverra une délégation au 18e sommet des chefs d’État de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), le 6 avril à Arusha (Tanzanie). Ce changement de stratégie survient alors que Charles Nditije a pris la tête de la plateforme le 28 février. Le 16 janvier en effet, l’opposition avait boycotté une réunion ouvrant la voie à un dialogue interburundais organisée par le médiateur Benjamin Mkapa, après que l’ex-président tanzanien eut qualifié la réélection controversée de Pierre Nkurunziza de « légitime ». Mettre le président sous pression Le Cnared entend désormais pousser l’EAC à faire pression sur le chef de l’État burundais pour qu’il accepte de s’asseoir en personne à la...
(RFI 01/04/17)
Au Burundi, deux étudiants sont détenus par les services de renseignement. Ces arrestations font suite, selon eux, au mouvement de protestation provoqué par le décret signé par le président Nkurunziza transformant les bourses d'études en prêts. Le porte-parole de la police évoque, quant à lui, des interrogatoires pour « incitation à la violence », sans toutefois donner plus de précisions. Dans une lettre adressée au gouvernement, les délégués des étudiants de l’Université du Burundi demandent le retrait du décret avant le 5 avril, sans quoi ils déclareront la grève générale. Ils exigent de savoir où se trouvent les deux étudiants détenus et condamnent ces arrestations arbitraires. Joint par RFI, un de ces étudiants a témoigné.
(Jeune Afrique 01/04/17)
Le Cnared, qui fédère une large frange de l’opposition burundaise, enverra une délégation au 18e sommet des chefs d’État de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC), le 6 avril à Arusha (Tanzanie). Ce changement de stratégie survient alors que Charles Nditije a pris la tête de la plateforme le 28 février. Le 16 janvier en effet, l’opposition avait boycotté une réunion ouvrant la voie à un dialogue interburundais organisée par le médiateur Benjamin Mkapa, après que l’ex-président tanzanien eut qualifié la réélection controversée de Pierre Nkurunziza de « légitime ». Mettre le président sous pression Le Cnared entend désormais pousser l’EAC à faire pression sur le chef de l’État burundais pour qu’il accepte de s’asseoir en personne à la...
(Xinhua 31/03/17)
Le président de la Configuration Burundi à la Commission de consolidation de la paix des Nations unies, Jürg Lauber, en visite au Burundi, a déclaré jeudi que la communauté internationale est prête à contribuer au développement du pays. "Le rôle de la Confédération, c'est surtout d'être une plate-forme, un pont entre le gouvernement du Burundi et la communauté internationale qui est prête, qui est disponible et qui est intéressée par le sort du Burundi et pour contribuer au développement du pays", a déclaré à la presse M. Lauber, à l'issue d'une audience que le président burundais, Pierre Nkurunziza, venait de lui accorder. M. Lauber a indiqué que les Nations unies sont très présentes au Burundi avec toute une équipe qui...
(Agence Ecofin 31/03/17)
Les travaux de construction de la centrale hydroélectrique des chutes de Rusumo ont été lancés par le Burundi, le Rwanda et la Tanzanie. D’une capacité de 80 MW, l’infrastructure fournira 26,6 MW à chacun de ces pays. Sa construction est prévue pour durer trois ans. Elle sera conduite par un consortium chinois, composé de CGCOC Group Ltd et de Jiangxi Water & Hydropower Construction Company Ltd, qui effectuera les travaux de génie civil tandis qu’un autre consortium réunissant l’Allemand Andritz Hydro GmbH et l’Indien Andritz Hydro PVT Ltd s’occupera de l’installation de l’équipement électromécanique de la centrale. Le coût des travaux de construction de la centrale a été estimé à 340 millions $ qui ont été mobilisés avec l’appui de...
(Burundi– AGnews 31/03/17)
En 2016, la carte géographique du chômage des jeunes au Burundi montre qu’il est plus important au SUD du pays et aux alentours de la capital, selon une étude des ONGS REJA et ADISCO. A Bujumbura, au Martha Hôtel, ce mercredi 29 mars 2017, lors d’un café de presse sur la problématique de l’emploi des jeunes, M. Nkengurutse Eric, représentant le Réseau des organisations des jeunes en action (REJA) et de l’Appui au développement intégral et à la solidarité sur les collines (ADISCO), a informé, en présence du porte-parole du ministère burundais de la Jeunesse, que, selon une étude réalisé par les ONGS REJA et ADISCO en 2016, pour appuyer le gouvernement burundais dans la recherche des solutions durables du...
(Burundi– AGnews 31/03/17)
Lancement du projet – accès à la justice pour tous – mené par les ONGs Cordaid, Association des Juristes Catholiques du Burundi ( AJCB ), et l’Observatoire de l’action gouvernementale (OAG), soutenu par le Ministère de la Justice du Burundi. A Bujumbura, au City Hill Hotel, vendredi 24 ars 2016, Mme Habonimana Triphonie, coordinatrice à l’ONG Cordaid; avec M. Ntakimazi Venant, représentant du Ministrère burundais de la Justice; l’AJCB; et M. Niyonzima Jérôme, vice-président de l’Observatoire de l’action gouvernementale (OAG), lancent le projet -accès à la justice pour tous- qui durera 5 ans avec un budget annuel de 135.537.800 BIF ( environ 79 400 USD ), financé en partie par ministère des affaires étrangères des Pays-Bas. Au Burundi, ce projet...
(Jeune Afrique 30/03/17)
Quatre représentants des étudiants de l’Université du Burundi ont été arrêtés dans l’après-midi de mercredi, moins de 24 heures après la disparition d’un de leurs camarades. Des événements qui surviennent quelques jours après qu'un préavis de grève a été adressé au président de la République pour contester une réforme de la bourse universitaire. Aucune trace d’Elysé Dushime, étudiant en 3e année d’économie à Bujumbura, depuis ce mardi 28 mars. D’après SOS Médias, un collectif de journalistes locaux, « il aurait été embarqué à l’Avenue de l’Université [qui sépare les quartiers de Bwiza et Rohero de la capitale burundaise, NDLR], dans une voiture de police alors qu’il rentrait après son stage qu’il effectue à la banque BBCI ». Quatre autres étudiants...
(Xinhua 30/03/17)
Le président burundais Pierre Nkurunziza, a ouvert mercredi à Bujumbura les travaux de la 6ème conférence scientifique annuelle de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) sur la santé et une exposition internationale des produits de santé au sein de la même communauté d'intégration régionale. Le thème central de ces assises régionales prévues sur trois journées dans la capitale burundaise, est consacré à "la lutte contre les maladies émergeantes, les maladies épidémiques et pandémiques dans le contexte des changements climatiques, de la mondialisation et des écarts observés dans le système de santé" au sein d'un "vaste" espace régional de la CAE abritant une population de plus de 130 millions d'habitants. "Mon pays est honoré d'abriter ce forum scientifique de très haut...
(Xinhua 30/03/17)
Des perturbations techniques d'ordre général ont causé une pénurie du carburant ces derniers jours au Burundi, a affirmé mercredi le ministre de l'Energie et des Mines, Côme Manirakiza. "Le ministère de l'Energie et des Mines voudrait rassurer l'opinion que le pays dispose d'un stock suffisant malgré les contraintes liées aux perturbations techniques d'ordre général", a indiqué le ministre Manirakiza au cours d'un point de presse. Parmi les contraintes développées, il a cité les difficultés fréquentes de connexion à l'internet ces derniers temps dans les services de l'Office Burundais des Recettes, ce qui a fait que des camions ne peuvent pas traverser des frontières suite à des difficultés d'enregistrement. Une autre contrainte connexe à cette dernière, a dit le ministre, s'observe...
(Xinhua 30/03/17)
La représentante des défenseurs des Droits de l'Homme en Afrique, Mme Eulalie Nibizi, a appelé mercredi à Cotonou, les dirigeants politiques africains à l'adoption de lois portant protection des défenseurs des droits de l'homme et particulièrement les femmes défenseures. "Nous espérons qu'à travers l'adoption de cette loi, les Etats africains vont continuer à œuvrer à la consolidation des acquis en ce qui concerne la reconnaissance du rôle et de la protection de tous les défenseurs des droits de l'homme et ceci sans discrimination aucune", a-t-elle déclaré. S'exprimant à l'ouverture du 2ème Colloque international sur la situation des défenseurs des droits de l'homme en Afrique, Mme Eulalie Nibizi, a également demandé à la Commission africaine des droits de l'homme et des...
(RFI 30/03/17)
Au Burundi, le porte-parole des FNL d'Agathon Rwasa, considéré comme le principal opposant au président Pierre Nkurunziza, lance un cri d'alarme. Il accuse le pouvoir burundais d'avoir durci depuis le début de l'année la répression contre leur mouvement qui n'est pas reconnu officiellement par le gouvernement, et il va plus loin en parlant d'un complot qui viserait à éliminer leur leader qui est pourtant premier vice-président de l'Assemblée nationale. Preuve de cet acharnement, selon le porte-parole des Forces nationales de libération (FNL) d'Agathon Rwasa, plus de 200 militants de ce mouvement ont été arrêtés à travers tout le pays depuis janvier, dont 27 rien que la semaine passée. Et tout cela n'a qu'un seul objectif, assure Aimé Magera, un porte-parole...

Pages