| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Burundi– AGnews 13/03/17)
A Bujumbura, ce lundi 6 mars 2017, S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire président africain du Burundi, a signé un décret portant nomination de nouveaux cadres du Bureau Burundais de la Normalisation et de contrôle de la qualité (BBN – http://bbn-burundi.org/ ). Voici ces nouveaux cadres nommés : – Dr François Havyarimana, nouveau directeur du BBN ; – M. Pie Claude Nikwigize, directeur adjoint chargé de la supervision des services techniques; et M. Ildéphonse Ndihokubwayo, directeur adjoint chargé de la supervision des services administratif, financier et des approvisionnements. Au Burundi, ces nominations ont été faites sur proposition de Mme Pélate NIYONKURU, Ministre burundais du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme. Elle sera aussi chargée de l’exécution de ce décret qui...
(Dw-World 13/03/17)
A Bujumbura, la police traque continuellement les marchandes de rue, accusées de mener des activités illégales, dans un contexte où l'ONU doit présenter son rapport sur les violations des droits de l'Homme dans le pays. "C'est la pauvreté qui nous mine..." (Commerçante burundaise) Les conditions de vie ne cessent de se durcir pour les populations du Burundi. A Bujumbura, le commerce ambulant est une des activités qui font vivre beaucoup de gens, en majorité des femmes. La police, cependant, est en perpétuelle chasse à ces femmes qui restent, malgré tout, déterminées à poursuivre leurs activités contre vents et marées. Dans les rues de la capitale, elles sont toujours aux aguets et prêtes à fuir une fois surprises par les forces...
(Burundi– AGnews 13/03/17)
Un médecin burundais néphrologue demande une étude de santé publique concernant la maladie de l’insuffisance rénale au Burundi A Bujumbura, au Centre Hospitalo Universitaire de Kamenge (CHUK), mercredi 8 mars 2017, Dr Joseph Nyandwi, médecin néphrologue, a informé de l’importance de commander une étude qui permette de connaître l’étendue de la maladie de l’insuffisance rénale au Burundi. Dr Nyandwi a mené une étude micro sur le personnel soignant du CHUK, révélant que 14% du personnel avait une insuffisance rénale sans le savoir. Au Burundi, l’insuffisance rénale est l’une des maladies qui, financièrement pose beaucoup de problèmes au familial burundaise pour son coût élevé de soins. Le coût de la dialyse, par exemple, est de 3 Millions BIF, soit près de...
(Jeune Afrique 11/03/17)
Le ministre burundais des Affaires étrangères, Alain Aimé Nyamitwe, a rencontré ce jeudi 9 mars son homologue belge, Didier Reynders. Une visite critiquée côté européen en raison de l'attitude de Bujumbura, jugée hypocrite vis-à-vis de Bruxelles. La rencontre n’est pas passée inaperçue. C’est entre le ministre burundais des Affaires étrangères, Alain Aimé Nyamitwe, effectuant une visite à Bruxelles ce jeudi 9 mars, et son homologue belge Didier Reynders que tout se passe : poignée de main chaleureuse, large sourire, amabilités… Tout se passe bien, du moins sur les images. Les deux personnalités ont discuté de « tout » : « relations bilatérales, dialogue avec l’opposition, droits de l’homme », révèle dans un tweet le ministre belge. Le Burundais qualifiera, lui,...
(RFI 11/03/17)
Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est penché une nouvelle fois, jeudi 9 mars, sur le cas du Burundi, un pays des Grands Lacs africains qui traverse une grave crise politique depuis bientôt deux ans. Cette crise est née de la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer en avril 2015 un troisième mandat, qualifié d'illégal par son opposition et une partie de son camp. Et elle a déjà fait des morts, de 500 (ONU) à quelque 2000 personnes tuées selon les ONG, des centaines de portés disparus et poussé quelque 400 000 personnes à l'exil. Aucune décision n'a pu être prise à New York jeudi soir. Cette réunion de New York intervient dans un contexte d'extrême tension entre Bujumbura...
(Xinhua 11/03/17)
Les jeunes burundais en général et les adolescents en particulier font face à une problématique d'accès à des informations "fiables et complètes" sur la santé sexuelle et reproductive (SSR), a déploré vendredi un responsable de la santé publique au Burundi. Juma Ndereye, directeur du programme national de la santé et de la reproduction (PNSR) relevant du ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, dans une interview accordée vendredi à Xinhua au sujet de l'état des lieux sur la SSR des jeunes adolescents burundais, a précisé que ceux-ci se heurtent aussi à un manque d'accès aux services de la SSR. Une enquête démographique et de santé (EDS) réalisée dans le pays en 2010, a montré que...
(Burundi– AGnews 10/03/17)
La Commission Nationale de Dialogue Inter burundais CNDI a organisé un dialogue Inter burundais pour les Parlementaires burundais des 2 chambres. A Bujumbura, ce jeudi 9 mars 2017, la Commission Nationale de Dialogue Inter burundais CNDI a organisé une séance de dialogue destinée aux parlementaires burundais des deux chambres réunies, pour débattre et proposer des solutions intermédiaires capables de rendre la paix et la démocratie durables au Burundi. Les parlementaires ont émis des inquiétudes vis à vis du dialogue interburundais externe conduite par Mzee MKAPA...
(Xinhua 10/03/17)
Le ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Alain Aimé Nyamitwe, effectuera une visite officielle en Chine du 13 au 19 mars, à l'invitation du ministre des Affaires étrangères Wang Yi. Geng Shuang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a fait cette annonce vendredi lors d'une conférence de presse.
(Burundi– AGnews 10/03/17)
La diplomatie française en Afrique orientale rencontre l’Ombudsman burundais A Bujumbura, ce mardi 7 mars 2017, l’Hon. Nduwimana Edouard, Ombudsman du Burundi, a reçu Mme Sylvie Massiere, Sous-directrice de l’Afrique orientale au ministère français des Affaires étrangères, accompagnée de S.E. M. Laurent DELAHOUSSE, ambassadeur de FRANCE au Burundi, pour évoquer la situation politique burundaise, notamment le dialogue interburundais externe avec Mzee MKAPA ( Dialogue dont l’ambition première est de ramener dans les institutions burundaises les putschistes du mercredi 13 mai 2015 )… A l’issue de ...
(Xinhua 10/03/17)
La volonté du président burundais Pierre Nkurunziza de briguer en 2020 un quatrième mandat risquerait d'intensifier la crise dans ce pays, a indiqué jeudi le conseiller spécial du secrétaire général des Nations Unies pour la prévention des conflits Jamal Benomar. Le conseiller spécial a présenté jeudi matin devant le Conseil de sécurité le dernier rapport du secrétaire général sur le Burundi. Selon le rapport, le président burundais a mentionné fin 2016 sa candidature éventuelle aux élections de 2020, "sous réserve de la réforme constitutionnelle et de l'appui de la population". Le rapport mentionne également un discours en date du 19 novembre 2016 dans lequel le président avertit qu'il "tient son mandat de Dieu, qui punirait quiconque s'y opposerait, Burundais ou...
(Burundi– AGnews 10/03/17)
Rencontre à Bruxelles entre les Ministres des Relations extérieurs et de la coopération international, Belge et Burundais. A Bruxelles, ce jeudi 9 mars 2017, M. Nyamitwe Alain, Ministre burundais des Relations extérieurs et de la coopération internationale, a rencontré son homologue belge, M. Didier Reynders, pour échanger sur les relations entre la Belgique et le Burundi, qui ne sont pas au mieux actuellement. Le Burundi a rappelé il y a quelques mois son Ambassadeur en Belgique. Ensemble ils ont évoqué la situation politique burundaise, notamment le dialogue interburundais externe avec Mzee MKAPA ( Dialogue dont l’ambition première est de ramener dans les institutions burundaises les putschistes du mercredi 13 mai 2015 )… Depuis 2015, la relation entre le Burundi et...
(Burundi– AGnews 10/03/17)
L’UPRONA, ex-parti unique, reçoit les diplomates européens en place à Bujumbura, capitale du Burundi A Bujumbura, ce mercredi 8 mars 2017, M. Abel Gashatsi, président du parti UPRONA ( ex-Parti unique sous la Dictature HIMA burundaise – Micombero, Bagaza et Buyoya ), organisé une rencontre avec les ambassadeurs européens, pour leur faire part de la situation politique actuellement au Burundi. M. Gashatsi, Président de l’UPRONA, a évoqué avec eux : 1/ la réunification de l’Uprona ; 2/ les relations avec les autres partis politiques burundais ; 3/ la collaboration entre le Burundi et la communauté internationale; et 4/ les dialogues interne et externe ( avec Mzee MKAPA ). Au Burundi, depuis les élections démocratiques de 2015, l’UPRONA est la 3ème...
(Financial Afrik 10/03/17)
L’Évaluation indépendante du développement (IDEV) de la Banque africaine de développement (BAD) a publié un rapport qui évalue l’impact des 739 millions de dollars EU relatifs à l’appui de la BAD au développement du Burundi. Les évaluateurs ont travaillé dans un contexte difficile marqué par cinq années de troubles politiques et économiques. L’évaluation de la stratégie et du programme de la Banque au Burundi par IDEV cherchait à déterminer l’efficacité de la stratégie et du programme de la Banque africaine de développement dans le pays durant la période 2004-2015. Le Burundi était l’un des quatorze pays sélectionnés pour l’évaluation de la performance des interventions de la BAD dans le cadre de l’Évaluation globale des résultats de développement de la Banque,...
(AFP 10/03/17)
Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un "Fonds bleu pour le Bassin du Congo" visant à subventionner des projets au profit des riverains, selon un journaliste de l’AFP. "L’initiative a deux grandes ambitions : la préservation des forêts et des eaux du Bassin du Congo, mais aussi aider les populations à accéder à une meilleure qualité de vie", a expliqué à l’AFP Benazir Hilali. Madame Hilali est la coordonnatrice des projets à la Fondation Brazzaville, partenaire avec le président congolais Sassou Nguesso dans la mise en oeuvre de cette initiative présentée à Marrakech au Maroc lors de la COP22 en novembre 2016. Les projets éligibles aux financements du Fonds bleu...
(Xinhua 10/03/17)
OYO (Congo), (Xinhua) -- Neuf ministres des pays africains on signé le 9 mars à Oyo, une localité du nord du Congo, un mémorandum d'accord de création du Fonds bleu pour le bassin du Congo. Ce fonds initié par le président congolais, Denis Sassou N'Guesso et accueilli favorablement par les pays africains participant à la COP22 au mois de novembre 2016, à Marrakech, au Maroc, vise à promouvoir "l'économie bleue" dans la zone géographique de douze pays arrosés par le fleuve Congo, deuxième plus long au monde après l'Amazonie, et ses affluents. Il s'agit notamment de pays d'Afrique centrale que sont l'Angola, le Burundi, la République centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo, le Gabon, le Rwanda, et le...
(Iwacu 09/03/17)
Le premier vice-président de la République, a déclaré ce mardi 7 mars que Bujumbura envisage de ’’demander au Secrétaire général de l’ONU de procéder au remplacement de tout son staff œuvrant actuellement au Burundi’’. C’était au cours d’une réunion de ’’consolidation de la paix et de cohésion sociale’’ au site des déplacés de Bugendana. Selon lui, l’équipe des Nations Unies travaille sur base de fausses informations. «Quand le Secrétaire de l’ONU s’exprime sur le Burundi, vous prenez ce qu’il dit à la lettre comme si c’était une réalité». Léonce Ngendakumana, vice-président du Frodebu, affirme ...
(Burundi– AGnews 09/03/17)
La taxation des produits collectés des cultures industrielles au Burundi Cfr. La loi N° 2 du 3 mars 2016 portant réforme de la fiscalité communale au Burundi A Bujumbura, ce mardi 7 mars 2017, M. Térence NTAHIRAJA, assistant du Ministre burundais de l’intérieur, en collaboration avec M. Léonard SENTORE, Commissaire de l’Office Burundaise des Recettes OBR, ont organisé une réunion, en vue de sensibiliser les administratifs et contribuables en matière de paiement des taxes et impôts, évoquant la question des taxes des produits collectés des cultures industrielles au Burundi, tel le café, le coton, le tabac, la canne à sucre, le riz et le palmier à huile, dont la loi N° 2 du 3 mars 2016 portant réforme de la...
(Iwacu 09/03/17)
Les clients d’ECOBANK Burundi détenteurs d’un compte en Fbu se plaignent de ne pas pouvoir faire de transfert ni de retrait d’argent par leur carte ordinaire à l’étranger. La banque rassure sa clientèle. Problème de retrait d’argent par la carte ordinaire à l’étranger.Problème de retrait d’argent par la carte ordinaire à l’étranger. « Je suis au Rwanda, je n’arrive pas à retirer mon argent sur l’ATM. Quand j’y introduis ma carte ordinaire, la machine affiche que le service n’est pas disponible. C’est un problème. Je ne peux pas faire mes achats », se lamente un client de l’ECOBANK Burundi. Quelques clients de l’Ecobank Burundi se plaignent aussi que depuis janvier dernier, ils connaissent un problème de retrait à l’étranger par...
(Burundi– AGnews 09/03/17)
Le Réseau de – la Révolution de Couleur au Burundi en 2015 – de-nouveau en action aux frontières maritimes du Burundi A Bujumbura, ce mercredi 8 mars 2017, les autorités burundaises, en charge de la sécurité, prennent très aux sérieux l’information selon laquelle des soldats Rwandais ( le Rwanda, pays ennemi du Burundi, à cause de son implication dans la REVOLUTION DE COULEUR de 2015 au Burundi et du Coup d’Etat raté du mercredi 13 mai 2015 ) auraient été perçus à KALEMIE, port situé en RDC Congo sur le lac TANGANIYKA qui partage la frontière entre la RDC et le Burundi. M. François NYAMOYA ( fils du fameux tortionnaire Albin NYAMOYA – voir Génocide au Burundi - http://burundi-agnews.org/genocide.htm )...
(Iwacu 09/03/17)
Actuellement au Burundi, la seule Africaine à siéger au comité exécutif de la FIFA s’est confiée à Iwacu. Elle livre sa vision par rapport aux questions qui hantent le football mondial, celui du Burundi notamment. Lydia NsekeraAprès les graves accusations de corruption de la FIFA, est-elle encore crédible? Une débâcle pareille, soit ça vous endurcit ou vous anéantit. Je pense que la nouvelle équipe a tiré des leçons de cette crise. D’ailleurs, les récents statuts adoptés le 26 février 2016 vont la protéger davantage. Vous allez briguer un nouveau mandat de 4 ans, quelles seront vos priorités? J’ose espérer que je serai réélue parce qu’encore une fois je suis la seule à m’être présentée en tant que représentante du foot...

Pages