Vendredi 26 Mai 2017
(Burundi– AGnews 22/05/17)
A Bujumbura, commune Ntahangwa, mercredi 17 mai 2017, S.E. NKURUNZIZA Pierre, le très populaire Président Africain du Burundi [ http://burundi-agnews.org/tdc/ et http://burundi-agnews.org/inaugurations/ ], a expliqué, lors d’une rencontre avec les natifs de cette localité, que, selon les études anthropologiques, sociologiques et ethnologiques, le peuple burundais est un peuple constitué d’une seule et même ethnie. Comme le raconte le Président du Burundi : On ne peut pas être de 3 ethnies différentes et parler la même langue ( KIRUNDI ), habiter un même espace ( LE BURUNDI ), avoir une même culture , et des mêmes coutumes ( MEME RELIGION – IMANA / KIRANGA OU RYANGOMBE ). Les HUTU, les TUTSI , et les TWA au BURUNDI sont de l’ethnie BARUNDI...
(Al-Watwan 22/05/17)
Le gouvernement burundais dit compter sur le soutien des Comores, lors de la prochaine conférence du groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du pacifique (Acp), pour aider son pays à réintégrer le concert des Nations. Selon le vice-président de l’assemblée nationale comorienne, Dhoihir Dhoulkamal, le Burundi présentera une résolution “visant à démontrer que le Burundi est dans la bonne voie sur la résolution de la crise interne afin d’espérer la levée des sanctions qui pèsent sur lui”. Les deux vice-présidents de l’assemblée nationale, Maoulana Charif et Dhoihir Dhoulkamal, ont reçu, hier matin une forte délégation du sénat de la République du Burundi, conduite par Reverien Ndikuriyo, son président. Cette visite entre dans le cadre du renforcement des relations diplomatiques...
(AFP 21/05/17)
Les présidents de Tanzanie et d'Ouganda ont lancé un appel samedi à Dar es Salaam en faveur de la levée des sanctions de l'Union européenne contre le Burundi, au cours d'un sommet régional. L'appel, qui a été lancé par Yoweri Museveni (Ouganda) et John Magufuli (Tanzanie) devant la Communauté est-africaine (EAC), qui comprend aussi le Burundi, le Kenya et le Soudan du Sud, a aussitôt été rejeté par un diplomate de l'UE. "C'est notre problème. Nous ne voulons pas que l'Union européenne prenne des mesures contre un Etat membre sans discussions avec nous", a déclaré le président Museveni, qui est le président de l'EAC et le principal
(AFP 20/05/17)
Une sévère pénurie de carburants au Burundi affecte durement la vie quotidienne de la population et frappe de plein fouet l'économie de ce pays déjà affaiblie par une crise politique majeure depuis plus de deux ans. Des centaines de voitures attendant un hypothétique approvisionnement devant une station-service fermée, des milliers de personnes qui patientent pendant des heures dans une gare routière où les bus se comptent sur les doigts de la main: ces scènes sont devenues monnaie courante à Bujumbura. "Depuis des semaines, on ne trouve plus d'essence et quand il y en a, c'est le chaos total...
(Xinhua 20/05/17)
Le gouvernement burundais envisage de se doter de la technologie des "méga données" pour accélérer le développement des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) dans le pays, a annoncé vendredi à Bujumbura M. Nestor Bankumukunzi, ministre burundais des TIC. Le Burundi a déjà pris conscience que la méga donnée est une "infrastructure incontournable dont il faut se doter impérativement en vue d'une accélération du développement des TIC". "Pour ce faire, nous sommes en pourparlers avec nos partenaires techniques et financiers (PTF) pour que le pays puisse se doter de cette infrastructure dont l'importance en matière de développement, n'est plus à démontrer", a précisé le ministre Bankumukunzi dans un point de presse tenu en marge d'une cérémonie de commémoration...
(Amnesty International 20/05/17)
La Communauté d’Afrique de l’Est doit donner la priorité à la lutte contre les violations des droits humains au Burundi et faire preuve de l’engagement et de la volonté politique indispensables pour mettre fin à cette crise, écrit Amnesty International dans une lettre ouverte aux dirigeants de ce groupe, à la veille du sommet qui les réunit samedi 20 mai à Dar es Salaam, en Tanzanie. « La Communauté a un rôle essentiel à jouer dans la recherche d’une solution, plus urgente que jamais, à la crise des droits humains qui sévit au Burundi, écrit le secrétaire général d’Amnesty International Salil Shetty dans une lettre adressée aux présidents des six pays membres de ce groupe régional. « Les dirigeants de...
(Xinhua 19/05/17)
La ministre burundaise de l'Education, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Janvière Ndirahisha, a salué jeudi à Bujumbura les progrès déjà marqués par le programme de "cantines scolaires" au Burundi quatorze ans après son implantation dans le pays. En partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial(PAM), l'Etat du Burundi a initié depuis 2003 la mise en place d'un programme de cantines scolaires dans des cantines de type traditionnel (repas chaud fourni aux enfants scolarisés en milieu de journée) dans quelques provinces ciblées en termes de leur vulnérabilité sur le plan nutritionnel. La ministre...
(Iwacu 19/05/17)
Aux doutes de transparence du président de Parcem par rapport à la somme exigée pour le changement du permis de conduire, le porte-parole de la police évoque le respect du contrat. Faustin Ndikumana, président de l’organisation Parole et action pour le réveil et le changement des mentalités (Parcem), fait savoir qu’il y a le contraste entre la somme exigée pour l’obtention du permis de conduire biométrique et celui prévu dans la loi budgétaire, exercice 2017. Dans une déclaration sortie ce lundi 15 mai, il soutient que le tarif légal pour le permis est de 50.000 Fbu. Or, poursuit-il, la réalité est tout autre. «Une somme de 100.000 Fbu est exigée pour les demandeurs du permis de conduire». Et de s’interroger...
(Dw-World 19/05/17)
Les travaux des experts onusiens sur les enlèvements doivent prendre fin ce jeudi à Genève. Les cas de disparitions forcées sont légion dans le monde, notamment dans des pays africains, comme le Burundi. "La CPI devrait enclencher une procédure contre les responsables connus des exactions" (Pancras Cimpaye, opposant burundais) La 112ème session du Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées et involontaires s’achève ce jeudi à Genève, en Suisse. Les cinq experts indépendants de l’ONU ont planché sur au moins 600 cas de disparitions forcées dans 29 pays répertoriés. Parmi eux : le Burundi, où de nombreux cas ont été enregistrés depuis le début avril 2015, date du début de la crise politique qui secoue toujours le...
(RFI 19/05/17)
Au Burundi, trois Imbonerakure, membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir que l'ONU qualifie de milice, ont été tués et trois autres personnes blessées, mercredi soir, au cours d'une attaque à la grenade visant une maison où ils se trouvaient dans un quartier situé dans le sud de Bujumbura, selon la police. Son porte-parole, Pierre Nkurikiye, a assuré à la presse locale que des suspects avaient déjà été arrêtés après cette attaque qu'il qualifie d'acte ignoble, et qui a emporté la vie, notamment, du chef local des Imbonerakure.
(Jeune Afrique 19/05/17)
Alors que s’est achevé jeudi 28 mai à Genève la 112ème session du groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées, sur le terrain les organisations de la société civile burundaise s’efforcent de retrouver les personnes dont l’absence a été signalée par des proches. C’est ainsi que le hashtag #Ndondeza ("Aidez-moi à retrouver !" en kirundi) s’est répandu comme une traînée de poudre sur Twitter. Les jours se suivent et se ressemblent à Bujumbura : la paix – relative – est constamment troublée par des arrestations, des assassinats et des disparitions forcées. Ces dernières étaient au menu des discussions d’un panel d’experts des Nations unies rassemblés pendant dix jours à Genève, en Suisse, et qui se sont achevées...
(Xinhua 19/05/17)
Le premier Vice-président burundais Gaston Sindimwo, a pris l'avion jeudi à destination de la Tanzanie où il va représenter le chef de l'Etat au 18ème Sommet ordinaire des chefs d'Etats et de gouvernements des pays de la Communauté Est Africaine qui s'ouvre samedi le 20 mai 2017 à Dar-Es-Salaam. "L'objet de notre visite en Tanzanie est de répondre à l'appel du pésident Magufuli de la Tanzanie, qui est le président en exercice des pays membres de la Communauté Est-Africaine (CEA). C'est un sommet ordinaire pour étudier les questions en rapport avec la sous-région, notamment le Marché Commun, la Fédération politique...", a indiqué à la presse Gaston Sindimwo peu avant qu'il ne prenne l'avion à l'Aéroport International de Bujumbura. Comme il...
(AFP 18/05/17)
Trois membres des Imbonerakure, la ligue de jeunesse du parti au pouvoir au Burundi, le CNDD-FDD, ont été tués et deux blessés par l'explosion d'une grenade mercredi soir dans un quartier du sud de Bujumbura, a-t-on appris jeudi auprès de témoins et de la police. Ces Imbonerakure ("Ceux qui voient de loin" en kirundi, la langue nationale), un mouvement que l'ONU qualifie de milice, étaient réunis dans une maison de Gikoto, dans le quartier de Musaga, "lorsque on a entendu une explosion vers 20h00 (18h00 GMT)", a expliqué un témoin.
(BBC 18/05/17)
rois membres des Imbonerakure, la ligue de jeunesse du parti au pouvoir au Burundi, le CNDD-FDD, ont été tué et trois autres blessées dans une explosion de grenade à Gikot dans le sud de Bujumbura. L'incident est survenu la nuit dernière dans un quartier de' Bujumbura. Cinq suspects ont été appréhendés dans le cadre de l'enquête. . Le Burundi traverse une grave crise politique émaillée de violences depuis la candidature en avril 2015 du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat controversé et sa réélection en juillet de la même année.
(Jeune Afrique 18/05/17)
La série l'argent des Africains s'intéresse cette semaine à Nadav, jeune Burundais de 25 ans qui partage son temps entre son métier de webmaster dans un groupe de presse et ses études d'informatique. Son ambition ? Créer une entreprise consacrée aux nouvelles technologies. Il est bientôt 17h à Bujumbura. Nadav Junior est sur le point de quitter les locaux du site d’information généraliste Ikiriho. Avant d’abandonner la rédaction, il jette un dernier coup d’œil aux statistiques du jour. Les chiffres sont bons. « On est à 111 000 visites pour le moment. En moyenne, on arrive à 147 000 visites par jour, parfois, on atteint les 200 000. » Le travail à Ikiriho, média lancé en 2015, va bientôt s’achever,...
(Iwacu 18/05/17)
Des blindés et des pick-up de la police et de l’armée font des patrouilles dans la capitale la nuit tombée depuis une semaine. Les citadins se disent inquiets, le porte-parole de la police tranquillise. Des blindés étaient postés un à Musaga et l’autre à Kamenge sur la RN1Des blindés étaient postés un à Musaga et l’autre à Kamenge sur la RN1 Selon des habitants interrogés de Kamenge et de Musaga, dans la soirée de samedi 6 mai, un blindé militaire était garé en zone Musaga (sud de la capitale), un autre circulait au niveau de la gare du nord à Kamenge (nord de la capitale). Après plusieurs heures, ils sont repartis. Pendant ce temps, des camionnettes remplies de policiers et...
(Xinhua 18/05/17)
Les Etats membres du Marché Commun d'Afrique Orientale et Australe (COMESA) ont été appelés mercredi à accroître la production agricole nationale pour accroître le commerce intra-régional. La ministre kényane des Affaires étrangères, Amina Mohamed, a déclaré lors d'un forum régional sur l'agriculture que la facture totale des importations de nourriture du COMESA s'élevait à 29 milliards de dollars en 2016. "Cela montre que nous pouvons accroître le commerce intra-régional si nous commençons à vendre des produits agricoles grâce à une meilleure production agricole", a déclaré Mme Mohamed lors du Second Dialogue Agro-Industriel. L'événement de deux jours a réuni les acteurs du secteur et leur a permis de discuter des problèmes liés à la durabilité et à la croissance dans le...
(BBC 17/05/17)
Au Burundi, des membres de la société civile en exil ont dénoncé l'exclusion de plusieurs leaders de la société civile des pourparlers qui seront organisés la semaine prochaine à Entebbe en Ouganda. Ils ont envoyé mardi une correspondance à l'ancien président Benjamin Mpaka, facilitateur dans la crise burundaise. Dans la correspondance, ils déplorent la demande faite par l'équipe du facilitateur à certaines associations de désigner des représentants qui ne sont pas placés sous les mandats d'arrêt lancés par Bujumbura. Le Burundi est plongé dans une grave ....
(Xinhua 17/05/17)
Les deux accords de dons chinois signés à l'occasion de la récente visite officielle du vice-président chinois Li Yuanchao au Burundi, "reconfirment les excellentes relations de coopération bilatérale sino-burundaise", a estimé mardi au cours d'une interview avec Xinhua l'ambassadeur Bernard Ntahiraja, assistant du ministre burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale (MRECI). Le vice-président Li a effectué une visite officielle d'amitié du 10 au 12 mai, au cours de laquelle il s'est entretenu avec...
(Iwacu 17/05/17)
Les représentants de la société civile en exil se disent inquiets pour la sécurité de leurs délégués à la session de consultations à Entebbe organisée par la facilitation du 24 au 25 mai prochain. Ils déplorent qu’elle se décharge de la responsabilité de leur sécurité. «Une clause pareille, constitue, à elle seule, un risque évident dans un contexte où des délégués de la Société civile ont failli se faire arrêter illégalement à Arusha alors qu’ils participaient au dialogue inter-burundais», lit-on dans une lettre envoyée, ce mardi 15 mai, au facilitateur tanzanien, Benjamin Mkapa. Et de faire savoir qu’il n’est pas normal que son équipe leur demande de désigner des représentants qui ne sont pas placés sous mandat d’arrêt. «L’équipe de...

Pages