Jeudi 22 Février 2018
(AFP 07/02/18)
Le correspondant local de la radio privée Isanganiro a été sommé mercredi par les responsables administratif et sécuritaire de Ruyigi de ne plus publier d'informations relatives à cette province de l'est du Burundi, sous peine de prison, selon des sources concordantes. Le journaliste Jean-Bosco Nshimirimana a été menacé mercredi de poursuites pour "trouble à l'ordre public" et de 12 mois d'emprisonnement par le gouverneur de Ruyigi, Abdallah Hassan, lors d'une rencontre en présence du chef local du très redouté Service national de renseignement (SNR, qui dépend directement du président Pierre Nkurunziza), a rapporté la radio Isanganiro. Ces menaces font suite à la diffusion d'un reportage sur la grogne des enseignants de cette province qui protestent contre une double contribution "volontaire"...
(Jeune Afrique 07/02/18)
504 personnes ont été tuées au Burundi en 2017, selon le dernier rapport de l'organisation de défense des droits de l'homme burundaise (APRODH), présenté le 3 février à Paris. Son président, Pierre-Claver Mbonimpa, revient pour Jeune Afrique sur ce bilan. Plus de 500 personnes ont perdu la vie en 2017 dans les violences liées à la crise politique que traverse le Burundi, selon l’association burundaise pour la protection des droits humains et des personnes détenues (APRODH). Dans son dernier rapport, paru en janvier 2017 et présenté le 3 février à Paris, elle dresse un portrait sombre de la situation au Burundi, quelques mois après le retrait effectif du pays de la Cour pénale internationale (CPI)...
(APA 07/02/18)
APA-Dakar (Sénégal) - Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et 26 de ses partenaires humanitaires ont lancé un appel de fonds de 391 millions de dollars pour venir en aide à 430.000 réfugiés burundais en 2018. « Nous exhortons les donateurs à soutenir les réfugiés désespérés qui luttent pour leur survie dans les pays voisins », a déclaré mardi à Genève la Coordinatrice régionale du HCR pour les réfugiés au Burundi, Catherine Wiesner. S’exprimant lors d'un point de presse au Palais des Nations, elle a déclaré que « la communauté internationale doit également rester engagée dans ses efforts pour trouver une solution réelle et durable à la crise burundaise ». « Avec seulement 21% des fonds demandés...
(Xinhua 07/02/18)
Lors d'une interview accordée le 6 février aux médias chinois à Bujumbura, dont l'Agence de presse Xinhua, le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, a estimé que la Chine était plus qu'un partenaire pour son pays. "La Chine est toujours restée à côté des Burundais pendant les moments les plus difficiles dans le passé et la Chine reste toujours active pour ce qui est du soutien à l'endroit du Burundi dans les fora internationaux, mais aussi dans la coopération", a souligné M. Nkurunziza dans sa première interview accordée à des médias étrangers depuis 2015. Il a indiqué que la coopération entre le Burundi et la Chine est la plus dynamique, en comparaison avec les autres pays du monde...
(RFI 07/02/18)
Est-ce bien le rôle des Nations unies de financer une radio qui appartient à la première dame du Burundi ? C'est tout l'objet d'une nouvelle polémique. Cette chaîne, c'est la radio-télévision Buntu, une station qui émet depuis Buye en province de Ngozi. Elle est lancée par la fondation de Denise Nkurunziza, l'épouse du président burundais. Elle a été inaugurée samedi dernier par le couple présidentiel et l'on apprend que le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) a octroyé à cette radio en novembre un don en équipement d'une valeur de 106 millions de francs burundais, soit 49 000 euros. C'est un don qui pose question. Un don pour équiper le studio et la régie de diffusion de la...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès et les perspectives de développement de l'Afrique mardi à Abidjan. "Nous avons la tête hors de l'eau et les économies africaines progressent fortement et sereinement", a commenté Akinwumi Adesina faisant remarquer que "la croissance du PIB réelle était estimée à...
(Xinhua 06/02/18)
Les Burundais ont célébré lundi le 27ème anniversaire de l'adoption de la Charte de l'Unité Nationale, occasion pour le chef de l'Etat, Pierre Nkurunziza, de les appeler à une lutte sans merci contre les divisions ethniques. L'appel du président Nkurunziza a été lancé à partir du chef-lieu de la province de Gitega, dans le centre du pays où se sont déroulées les festivités de cette célébration au niveau national sous le thème "Unité : bouclier permanent du Burundi" Le chef de l'Etat a demandé aux Burundais de ne pas prêter oreille attentive aux détracteurs de l'unité nationale. "Autant ces gens-là ont sillonné les collines et les familles du pays pour enseigner les divisions ethniques, autant nous allons le faire pour...
(RFI 05/02/18)
Le bilan a été établi par l'Aprodh, une organisation de défense des droits de l'homme burundaise parmi les plus connues de par son président, Pierre-Claver Mbonimpa, visé par un attentat qui a failli lui coûter la vie en 2015. La violence est quasiment quotidienne au Burundi. Et qu'elle soit le fait de groupes armés non-identifiés ou des forces de sécurité, cette violence n'est quasiment jamais sanctionnée. A en croire le rapport de l'Aprodh, les déclarations rassurantes du gouvernement sur le retour de la sécurité ne sont que des slogans, bien loin de la réalité. L'organisation de défense des droits de l'homme a recensé 504 personnes tuées et 373 blessés l'année dernière, et précise que ces bilans ne sont sans doute...
(RFI 05/02/18)
Militante allemande israélo-allemande, Beate Klarsfeld a traqué sa vie durant les criminels nazis. Désormais ambassadrice de l'Unesco pour l'enseignement de l'holocauste et la prévention de génocide, elle s'est rendue au Burundi en 2016. Lors d'une conférence de presse sur la crise au Burundi organisée par SOS-Racisme et le Rassemblement de la Diaspora burundaise de France, elle a fait part à RFI de ses inquiétudes pour le pays. « En tant qu’ambassadeur honoraire de l’Unesco pour l’enseignement de l’histoire du génocide et la prévention du génocide, je me suis engagée tout de suite, quand j’ai vu à la télévision, en 2016, les horreurs, les tueries à Bujumbura, au Burundi. J’ai dit : voilà, je dois m’engager. J’ai vu, quand même, la...
(AFP 03/02/18)
Trente-quatre miliciens congolais membres d'un groupe armé rebelle ont été remis mercredi par le Burundi à la République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi de source militaire congolaise. Ces miliciens appartiennent au groupe Yakutumba, du nom d'un ex-officier de l'armée congolaise en conflit avec l'armée régulière dans la province du Sud-Kivu (est). Une trentaine de ces miliciens avaient traversé le lac Tanganyika vers Rumonge au Burundi alors que l'armée congolaise menait des opérations dans la région de Fizi côté, avait indiqué jeudi la police burundaise. "Trente-quatre miliciens qui se sont rendus aux forces de sécurité burundaises au niveau de Rumonge ont été extradés...
(RFI 03/02/18)
Les Maï Maï Yakutumba sont en perte de vitesse dans le Sud-Kivu. Ces miliciens n'ont pas pu résister devant l'offensive menée par l'armée contre leur principale base de la presqu'île d'Ubwari, sur le lac Tanganyika. Ils ont fui vers le Burundi. Tenant compte des accords qui unissent les pays des Grands Lacs, ce pays vient de remettre aux autorités congolaises trente-quatre miliciens. Draguila, présenté comme l'adjoint du chef milicien Yakutumba en charge des opérations navales, figure parmi les trente-quatre personnes qui ont été extradées vers la RDC. Selon des officiels congolais, ces personnes ont été remises par les forces de sécurité burundaises aux renseignements militaires congolais à Uvira. Des blessés, au nombre de quatre, seraient restés au Burundi pour des...
(AFP 02/02/18)
Un responsable du parti au pouvoir au Burundi a menacé de "casser les dents" de ceux qui feront campagne pour le "non" lors du référendum constitutionnel prévu en mai, qui pourrait permettre au président Pierre Nkurunziza de diriger jusqu'en 2034, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. Le Cnared, principale plate-forme de l'opposition en exil, a immédiatement dénoncé vendredi un "terrorisme d'Etat". "Ca sera un référendum où les gens n'auront le droit que de voter pour le oui", a déclaré à l'AFP le porte-parole du Cnared, Pancrace Cimpaye. Dans...
(Agence Ecofin 01/02/18)
New Way of Working. Tel est le nom de la nouvelle stratégie mise en place par la Banque africaine de développement (BAD) et visant à apporter l’électricité à 29,3 millions de personnes, d’ici à 2020. Cette nouvelle politique a été présentée par Akinwumi Adesina (photo), le président de l’institution, lors d’une rencontre de haut niveau qui s’est tenue, le 28 janvier 2018, au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba. « La BAD est aujourd’hui en première ligne, en ce qui concerne les investissements dans les énergies renouvelables en Afrique. La part des énergies renouvelables dans le portefeuille énergétique de la banque, est passée de 14% lorsque je suis devenu président de l’institution en 2015,...
(AFP 31/01/18)
Les combats entre l'armée et des rebelles dans l'est de la République démocratique du Congo se sont traduits par la fuite d'une trentaine de miliciens accueillis au Burundi et par la reprise d'une de leurs positions stratégiques en RDC, a-t-on appris de diverses sources. L'armée congolaise mène depuis plusieurs jours une opération contre la milice des Yakutumba (du nom d'un ex-officier de l'armée congolaise passé à la rébellion) dans la région de Fizi, à proximité du lac Tanganyika. Au total 37 miliciens Yakutumba ont été accueillis à Rumonge au Burundi pour des raisons de santé depuis le début de la semaine, selon la police burundaise.
(RFI 31/01/18)
Au Burundi, oppositions interne et en exil viennent d'enterrer la hache de guerre en officialisant une union sacrée contre un référendum constitutionnel, prévu en mai 2018 et qui devrait permettre au président Pierre Nkurunziza de diriger le pays jusqu’en 2034. Les leaders de l’opposition en exil, réunis au sein du Cnared, et ceux de l’intérieur, se sont retrouvés samedi et dimanche à Nairobi au Kenya. Ils sont engagés à parler désormais d'une seule voix, pour essayer de faire face à un président Pierre Nkurunziza bien décidé à aller au bout ...
(RFI 31/01/18)
Le 30e sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine s'est achevé lundi 29 janvier avec la première prise de parole de Paul Kagame en tant que président de l'institution pour l'année 2018. Le chef de l'État rwandais pilote depuis un an les propositions de réforme de l'organisation panafricaine. A côté de ces réformes institutionnelles, il y a d'autres projets comme celui de zone de libre-échange continentale. Elle devrait être lancée officiellement le 21 mars prochain à Kigali. Ce marché commun est attendu par le secteur privé. Ce marché commun est en tout cas attendu par certains de ses membres présents lors du sommet, comme le banquier nigérian Benedict Oramah qui dresse ce constat : « Le commerce...
(RFI 30/01/18)
Au Burundi, des leaders de l’opposition en exil réunis au sein du Cnared et ceux de l’intérieur du pays se sont retrouvés, samedi et dimanche 28 janvier, à Nairobi, au Kenya. Ils se sont engagés à harmoniser leurs positions notamment contre un référendum constitutionnel qui pourrait permettre au président Pierre Nkurunziza de diriger le pays jusqu’en 2034. Cette rencontre est une première, depuis le début de la crise qui frappe le pays, en 2015, qui est née de la volonté de Nkurunziza de briguer un troisième mandat qu’il a obtenu la même...
(Agence Ecofin 30/01/18)
Le fournisseur de connectivité Internet par satellite, Al Yah Satellite Communications Company (Yahsat), a lancé un nouveau satellite dans l’espace le 25 janvier 2018, afin de renforcer sa présence en Afrique. L’équipement baptisé Al Yah 3 va étendre la couverture commerciale de la bande Ka de Yahsat à 19 nouveaux marchés africains, atteignant ainsi une couverture de 60% de la population du continent, rapporte le site d’informations itwebafrica.com. Parmi les nouveaux marchés que couvrira Al Yah 3, figurent l'Algérie, le Botswana, le Bénin, le Burundi, le Cameroun, le Congo, la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, la Gambie, le Ghana, la Libye, le Maroc, le Mozambique, le Malawi, le Sénégal, le Rwanda et le Zimbabwe. Avec le nouveau satellite...
(RFI 30/01/18)
Le 30e sommet de l’UA s'est achevé ce lundi 29 janvier à Addis Abeba, siège de l’organisation. Construit par les Chinois, ce siège a-t-il été espionné par les services de renseignement de Pékin, comme l'affirme une enquête du journal Le Monde ? Ce lundi, la Chine dément. La Chine a-t-elle espionné le siège de l'Union africaine ? C'est en tout cas ce qu'affirme Le Monde dans un article publié vendredi 26 janvier. Citant plusieurs sources internes à l'organisation panafricaine, le quotidien assure que les informaticiens de cette institution se sont rendus compte il y a environ un an que le contenu des serveurs de l'UA était transféré vers d'autres serveurs à Shangaï. Ces mêmes sources indiquent que ces transferts auraient...
(AFP 29/01/18)
L'armée congolaise a annoncé lundi avoir tué trois rebelles burundais, présumés voleurs de patates douces, dans l'est de la République démocratique du Congo où des opérations militaires sont en cours. Dans la nuit de dimanche à lundi, les soldats congolais en patrouille "se sont heurtés à un groupe de rebelles burundais des FNL (Forces nationales de libération) et les échanges de tirs qui ont suivi ont fait trois morts côté assaillants", a déclaré à l'AFP le lieutenant Masumbuko Petit, un commandant de l'armée congolaise de la localité de Kiliba au nord d'Uvira (Sud-Kivu). L'accrochage a eu lieu dans le village congolais de Rusabagi à Kiliba, frontalière du Burundi.

Pages