Lundi 29 Mai 2017
(AFP 29/05/17)
Plus de 8.000 personnes ont participé à "une course pour la paix" samedi dans les rues de Bujumbura afin, selon les organisateurs, de montrer au monde que la paix règne au Burundi plongé dans une crise politique depuis plus de deux ans. La manifestation, qui a bénéficié d'une forte campagne locale de promotion depuis plusieurs semaines, était placée sous une importante protection policière et militaire, selon des témoins et des journalistes. "Il s'agit de trois courses de 5, 10 et 20 km sans aucune idée de compétition (...) car l'objectif était de permettre au monde entier de se rendre compte que la paix règne au Burundi, contrairement aux images véhiculées par certains médias, et de...
(Xinhua 29/05/17)
Les papillons portant la dénomination scientifique de chrysalides sont des insectes "à plutôt protéger et non à détruire" pour leur utilité biologique dans la protection du manioc, a rassuré vendredi à Bujumbura dans un point de presse Alexis Mpawenimana, expert en entomologie à l'Institut des sciences agronomiques du Burundi (ISABU). Ces insectes sont apparus depuis janvier dernier sur des feuilles de manioc dans la commune burundaise de Nyanza-lac relevant de la province de Makamba (sud). M. Mpawenimana a révélé que ces papillons dont les têtes ressemblent à celles des "singes" et qui appartiennent à la catégorie des espèces connus sous le vocable "spalagis lemolea", sont des insectes autochtones du Burundi dont les larves sont des ennemis de la cochenille foreuse,...
(Iwacu 29/05/17)
La rencontre tant attendue des Chefs d’Etat de l’EAC a eu lieu le 20 mai. Elle a abouti notamment par la prise de position pour le Burundi contre l’UE Bujumbura bouillonnait depuis l’annonce du sommet des chefs d’Etats de la Communauté Est Africaine. Chacun spéculant sur l’issue de cette rencontre. Les attentes aussi différentes les unes des autres. Certains demandant l’embargo pour fléchir le pouvoir en place. Et Bujumbura s’armant de tous les arguments pour sa défense. Au final, c’est...
(Burundi Vision 29/05/17)
L’Etat rappelle les règles en vigueur pour la vente des récoltes agricoles vers l’étranger ou entre province A Bujumbura, ce dimanche 28 mai 2017, M. Barandagiye Pascal, ministre burundais de l’Intérieur, a rappelé aux 18 gouverneurs des 18 provinces du Burundi : 1/ l’interdiction de faire sortir des récoltes d’une province vers des pays étrangers ; et 2/ la permission d’échanger des récoltes entre provinces du Burundi. C’est l’administration provinciale qui s’occupe du bon fonctionnement des échanges de récoltes entre...
(Burundi– AGnews 29/05/17)
Remise des diplômes à 19 lauréats de la 5ème promotion du Master complémentaire en Journalisme à l’Université du Burundi UB. A Bujumbura, ce vendredi 26 mai 2017, Mme Bikorindagara Rosalie, professeur et vice-recteur de l’Université du Burundi U.B [ http://www.ub.edu.bi ], a délivré les diplômes à 19 lauréats de la 5ème promotion du Master complémentaire en Journalisme. Au départ, ils étaient 27. Seul 19 ont réussi aller jusqu’au bout. Parmi ces lauréats figure le directeur de l’information et des rédactions...
(BBC 27/05/17)
Les couples burundais vivant en union libre ou en concubinage ont jusqu'à la fin 2017 pour légaliser leur union. Le ministère burundais de l'intérieur a fait cette annonce à la suite du mot d'ordre lancé le 1er mai par le président Pierre Nkurunziza en faveur d'une "campagne de moralisation de la société". M. Nkurunziza avait déclaré dans son discours qu'il souhaiterait qu'au 31 décembre 2017, tous les ménages du Burundi soient reconnus par la loi, soient légalisés pour éviter les...
(Xinhua 27/05/17)
A la veille du mois de Ramadan au Burundi, les musulmans du Burundi ont été invités par leur organisation à prier pour le pays durant ce mois et à s'aimer sans distinction de religions. "Nous voudrions par la présente déclaration vous souhaiter un bon jeûne durant le Ramadan et que ce mois se passe dans la paix, dans la fraternité et dans l'unité même si on remarque la pauvreté dans différentes familles de notre pays. Nous voudrions demander à tout...
(Burundi– AGnews 27/05/17)
Réunion de préparation du rapport Doing business 2018 évalué par la Banque mondiale. A Bujumbura, ce mardi 23 mai 2017, S.E. Butore Joseph, vice-président du Burundi, a dirigé une réunion avec les membres du comité décisionnel des réformes sur le Doing business et des présidents des groupes techniques de travail, afin d’échanger sur les réformes en cours en matière d’amélioration du climat des affaires au Burundi, préparant ainsi le rapport Doing business 2018 pour la transmission à la Banque mondiale...
(AFP 26/05/17)
Les couples burundais vivant en union libre ou en concubinage, qui subissent de fortes pressions, ont jusqu'à la fin 2017 pour légaliser leur union, a-t-on appris vendredi auprès du ministère burundais de l'Intérieur. Cette annonce fait suite au mot d'ordre lancé le 1er mai par le président Pierre Nkurunziza en faveur d'une "campagne de moralisation de la société". Au Burundi, "la démographie est galopante et la population n'est pas consciente de cette problématique", a expliqué à l'AFP le porte-parole du...
(Xinhua 26/05/17)
Les réformes déjà entreprises par le gouvernement burundais sur l'amélioration des affaires (Doing Business) ont été couronnées de succès au cours des six dernières années (2010-2016), a déclaré mercredi à Bujumbura Joseph Butore, 2ème vice-président de la république du Burundi et président du comité décisionnel des réformes sur le Doing Business au Burundi. Le vice-président Butore a procédé à cette appréciation au moment où il réunissait les membres du comité décisionnel des réformes sur le Doing Business dans une perspective d'élaboration du rapport Doing Business 2018 dont l'ultime évaluation est assurée...
(RFI 26/05/17)
Après un discours du président burundais Pïerre Nkurunziza le 1er mai, qui a demandé que tous les couples du pays en union libre se marient, mais aussi, que les hommes mariés qui vivraient avec une concubine, mettent un terme à cette relation, l'adminsitration du Burundi n'a pas tardé à mettre en marche une « campagne de moralisaiton de la société » qui passe notamment par des pressions exercées sur ces couples. Comment cela se traduit-il concrètement sur le terrain? Témoignages...
(Xinhua 26/05/17)
Le Burundi enregistre le plus faible taux de flux d'investissements directs étrangers (IDE) par rapport aux autres pays de la sous-région, selon une étude réalisée par l'Institut de développement économique du Burundi (IDEC) en avril 2017. Cette étude est intitulée "Etat des lieux et stratégies de promotion des partenaires public-privé et des IED au Burundi. Selon Déo Ngendakumana, directeur de l'IDEC et un des coauteurs de ladite étude, "en 2015, le stock total d'IDE au Burundi s'élevait à près de...
(Xinhua 24/05/17)
L'Union des partis politiques de l'opposition extraparlementaire (UPPO) au Burundi a salué mardi les recommandations du 18ème sommet ordinaire de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) plaidant pour la "levée des sanctions" financières de l'Union Européenne (UE) contre le gouvernement burundais. Cette prise de position "remarquable" de la CAE, "témoigne d'une grande maturité, de solidarité et d'unité entre les plus hautes autorités de cette Communauté", qui constitue un "exemple éloquent que cet esprit de solidarité doit être de mise chaque fois qu'un des...
(Iwacu 24/05/17)
Le vice-président chinois a effectué au Burundi une visite de trois jours la semaine dernière. Une bouffée d’air frais pour Bujumbura. Gaston Sindimwo, premier vice-président burundais explique à Li Yuanchao à quoi servait une telle calebasse dans le Burundi traditionnelDélégation chinoise acceuillie en grande pompe à l’aéroport de Bujumbura Renforcer sa coopération dans les domaines de l’éducation, l’énergie, les mines et les infrastructures. La priorité de Pékin. Mais cela va bien au-delà. Puisque la Chine a bousculé ses habitudes. En...
(RFI 24/05/17)
L'Union européenne a pris depuis le 15 mars 2016 des sanctions financières contre le Burundi, qui traverse depuis plus de deux ans une grave crise née de la volonté du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3e mandat controversé. L'UE avait donc décidé de suspendre dès cette date le paiement des salaires de quelque 5 500 soldats burundais engagés au sein de l'Amisom tant que cet argent passait par la Banque centrale du Burundi. Un bras de fer s'est engagé, Bujumbura a menacé de retirer ses troupes...
(La Voix de l'Amérique 24/05/17)
Le porte-parole de l'HCR, Babar Baloch, a partagé l'inquiétude de l'ONU sur la situation au Burundi lors d'une conférence de presse à Genève. Depuis 2015, plus de 410 000 personnes ont fui leurs maisons. "La Tanzanie accueille la majorité des réfugiés burundais, dont 249 000 ont déjà été accueillis dans trois camps surpeuplés. Le Rwanda accueille quelque 84 000 réfugiés avec 45 000 autres en Ouganda et quelque 41 000 en République démocratique du Congo", a annoncé le porte-parole de...
(Xinhua 23/05/17)
Le chef de l'Etat burundais, Pierre Nkurunziza, a reçu en audience lundi Hassan Yavuz, envoyé spécial du président turc, pour discuter de la coopération en matière d'éducation et de lutte contre le terrorisme international. "Il est nécessaire qu'il y ait une coopération très solide et très forte entre nos deux pays pour condamner le terrorisme international", a indiqué à la presse Hassan Yavuz à l'issue de l'audience. Il est revenu sur la journée du 15 juillet 2016 qu'il a appelée "journée de coup d'Etat, d'occupation de la Turquie" par un groupe de terroristes armés ...
(RFI 23/05/17)
Au Burundi, un quartier de la capitale est en proie aux violences depuis la mi-avril. Il s'agit de Kamenge, au nord de Bujumbura. Au moins huit personnes ont été blessées, dimanche soir, par l'explosion d'une grenade. Ce quartier est considéré comme le fief du parti au pouvoir. C'est ici que vivent des milliers de membres des corps de Défense et de sécurité dont de très hauts gradés militaires. Cet incident fait suite à deux autres attaques commises la nuit de...
(Iwacu 23/05/17)
L’Organisation de lutte contre la corruption et des malversations économiques (Olucome) demande à la facilitation dans la crise burundaise de s’investir pour arrêter le processus d’amendement de la Constitution avant que les clauses du dialogue externe ne l’autorisent. Dans un communiqué sorti ce mardi 23 mai, Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome, en appelle également à l’arrêt de l’adoption « des lois qui mettent en danger les Burundais ». Cet activiste de la société civile fait notamment allusion au projet de...
(AFP 23/05/17)
La radio-télévision allemande Deutsche Welle a annoncé lundi la libération de son correspondant au Burundi, arrêté cinq jours plus tôt en République démocratique du Congo (RDC), où il faisait un reportage sur un camp de réfugiés. Le porte-parole de la Deutsche Welle, Christoph Jumpelt, s'est néanmoins montré inquiet "que les autorités burundaises ne l'aient pas laissé rentrer voir sa famille". "Après ce qu'il a injustement vécu en RDC, je ne comprends pas pourquoi il est maintenant détenu par la police...

Pages