| Africatime
Samedi 28 Février 2015
(AFP 27/02/15)
Le président burundais Pierre Nkurunziza n'a jamais caché son intention de briguer un troisième mandat en juin, mais sa marge de manoeuvre diminue: société civile et opposition comptent lui faire barrage et la contestation s'organise dans son parti. Le premier signe de fissure à l’intérieur du parti au pouvoir, le Cndd-FDD, est apparu il y a une semaine, quand le chef de l'Etat a limogé le chef des services de renseignements, le général Godefroid Niyombare, et deux de ses lieutenants, pour lui avoir demandé de renoncer à la présidentielle. Les services secrets, aux larges pouvoirs, sont un pilier du pouvoir Nkurunziza. "Le général Niyombare n'est pas fou. S'il a agi ainsi à visage découvert, c'est...
(Iwacu 27/02/15)
Un mois après le lancement de la campagne « Halte au 3ème mandat », ses initiateurs ont animé une conférence de presse, ce jeudi 26 février. Ces organisations affirment que le président de la République est résolu à briguer le 3ème mandat. « En témoigne le silence qu’il garde autour de cette question épineuse. » Elles appellent, ainsi, tous les citoyens burundais à protester vigoureusement contre le 3ème mandat de M.Nkurunziza en participant à la manifestation pacifique qui sera effectuée dès l’annonce de ladite candidature. « Pierre Nkurunziza n’est plus un facteur de stabilité dans ce pays, mais plutôt un facteur de violence ! », martèle Pacifique Nininahazwe, président du Focode. Il estime que la menace brandie par les pouvoirs...
(Iwacu 27/02/15)
Plus de quatre cents organisations de la société civile et les syndicats regroupés dans la « Campagne contre la vie chère au Burundi » menacent d’entamer un mouvement de grève générale. Selon Tharcisse Gahungu, président de la Confédération des syndicats du Burundi (Cosybu), leurs demandes n’ont pas encore trouvé d’issue favorable. Le 12 janvier 2015, explique-t-il, nous avons envoyé une correspondance au président de la République lui demandant la suppression de la taxe de 42 Fbu par minute sur les...
(Agence Ecofin 27/02/15)
Les États-Unis et la Communauté d’Afrique de l’Est (East African Community/EAC) ont signé, le 26 février, un accord destiné à faciliter les échanges commerciaux et à défricher le terrain aux investisseurs américains dans la région. Selon les termes de l’accord, les cinq pays membres de Communauté d’Afrique de l’Est (Tanzanie, Kenya, Ouganda, Rwanda et Burundi) s’engagent à coopérer avec les États-Unis dans les domaines de l’harmonisation des normes commerciales et de l’assouplissement des procédures douanières et des formalités administratives aux frontières. Washington s’engage, dans ce cadre, à assurer à ses partenaires est-africains des formations dans...
(Iwacu 27/02/15)
Où le dialogue est une valeur culturelle, où tous les citoyens jouissent de leurs droits fondamentaux et célèbrent la diversité. Telle est la vision de la table ronde qui vient de se tenir à Kigali du 23 au 24 février regroupant les principaux artisans de la paix venus du Burundi, du Rwanda et de la RDC. D’abord, ils ont discuté des principaux obstacles à la paix tels que proposés dans la feuille de route proposé par le programme régional «...
(Jeune Afrique 26/02/15)
De passage à Paris, Gervais Rufyiriki, deuxième vice-président du Burundi chargé des questions économiques, a enchaîné les rencontres avec les entrepreneurs français, à la recherche d'investisseurs intéressés par plusieurs secteurs de l'économie du pays. La visite a été discrète. Le deuxième vice-président du Burundi, Gervais Rufyiriki, chargé des questions économiques, était à Paris le 27 janvier "pour resserrer les liens bilatéraux avec la France". Après le Quai d'Orsay, il s'est rendu au siège du Medef International, où il a rencontré...
(AFP 24/02/15)
Le Sénat burundais a approuvé mardi la nomination du nouveau chef des services de renseignements du pays, un fidèle du chef de l’État Pierre Nkunrunziza, à l'approche d'élections-clés, a constaté un journaliste de l'AFP. "Le candidat proposé par le président Pierre Nkurunziza, le général de brigade Étienne Ntakarutimana a recueilli 37 voix pour sur 37 votes exprimés", a déclaré le président de la Chambre haute, Gabriel Ntisezerana, après le vote. Le général Ntakarutimana, 43 ans, est issu de l'ex-principale rébellion hutu du Burundi, le Cndd-FDD de Pierre Nkurunziza, aujourd'hui parti au pouvoir.
(RFI 24/02/15)
Au Burundi, le président Pierre Nkurunziza, qui n’a jamais caché son envie de se représenter pour un troisième mandat est de plus en plus contesté. Il essuie de nombreuses critiques quant au respect des droits de l’homme et aux restrictions des libertés. Face à cela, le parti au pouvoir, le CNDD-FDD, fait front. Ce lundi 23 février, il a organisé à Bujumbura, la capitale, une réunion de tous ses représentants. Officiellement, il s’agit d’une réunion tout ce qu’il y a...
(Agence Afrique 24/02/15)
La démission de l’envoyé spécial des États-Unis pour la région des Grands lacs et la République démocratique du Congo, M. Russ Feingold, a suscité une réaction mitigée au sein de la classe politique congolaise ce dimanche 22 Février. L’annonce de la démission de l’envoyé spécial, a été faite samedi par la porte-parole de la diplomatie américaine, Mme Jen Psaki. Qui a par ailleurs salué le rôle important joué par cet ancien sénateur démocrate qui était en fonction depuis juin 2013. À en croire la presse américaine, Russ Feingold souhaiterait se préparer à tenter de reprendre son siège
(RFI 23/02/15)
L’annonce de la démission de l'envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs, a été faite samedi par la porte-parole de la diplomatie américaine. Russ Feingold avait pris ses fonctions en juin 2013. Il ne s’était pas fait que des amis dans la région en affirmant haut et fort que les Etats-Unis étaient opposés à un troisième mandat pour le Congolais Joseph Kabila, le Rwandais Paul Kagame ou encore le Burundais Pierre Nkurunziza. Mais ce n’est pas ce qui est à l’origine de sa démission. Ce n’est pas une surprise. Depuis plusieurs mois déjà, la rumeur courait que Russ Feingold allait quitter son poste. L’ancien sénateur du Winconsin devrait se présenter en 2016...
(Radio Okapi 23/02/15)
Les Léopards espoirs de la RDC ont été battus (0-1) par les Hirondelles du Burundi samedi 21 février au stade Tata Raphaël, en match aller des éliminatoires des jeux africains 2015 qui se joueront à Brazzaville. Les Congolais ont dominé la première mi-temps sans trouver des failles. Les attaquants congolais se sont illustrés par des ratés et ont permis à la défense burundaise qui jouait regroupée de conserver la cage de leur gardien. Au retour des vestiaires, les Burundais ouvrent...
(AFP 21/02/15)
L'envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands lacs et la République démocratique du Congo, Russ Feingold, va quitter son poste, qui l'a vu fortement s'impliquer dans les négociations entre les rebelles du M23 et le gouvernement de Kinshasa. Mais ses propos récurrents appelant le président Joseph Kabila à quitter le pouvoir ont suscité régulièrement des commentaires outragés de Kinshasa. Russ Feingold, un ancien sénateur démocrate, avait pris ses fonctions en juin 2013 et durant son mandat il a...
(RFI 21/02/15)
Au Burundi, les obstacles semblent s’amonceler sur le chemin du président burundais Pierre Nkurunziza, qui n’a jamais fait mystère de son envie de se représenter pour un troisième mandat. La mobilisation sans précédent de la population, jeudi, à l'occasion de la libération de Bob Rugurika, le patron de la Radio publique africaine (RPA), risque de précipiter une crise ouverte au sein du camp au pouvoir. Officiellement, le parti CNDD-FDD reste un bloc monolithique qui parle d’une seule voix. Mais en...
(AFP 20/02/15)
Le ministre burundais de l'Intérieur a mis en garde vendredi contre toute tentative de "soulèvement" dans le pays, au lendemain d'une grande manifestation de soutien à un journaliste, orchestrée, selon lui, par une opposition prête à tout pour saboter les prochaines élections. Aucun décompte n'a été fourni, mais selon un journaliste de l'AFP sur place, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de Bujumbura pour accueillir le directeur de la très populaire radio RPA, Bob Rugurika,...
(RFI 20/02/15)
La mobilisation a été sans précédent, jeudi 19 février, dans les rues de Bujumbura au Burundi. Des milliers de personnes ont manifesté à l’occasion de la libération du directeur de la RPA, Bob Rugurika, emprisonné depuis un mois. A son arrivée dans la capitale, il a été accueilli par une véritable marée humaine, du jamais vue dans les rues de Bujumbura. A trois mois du premier scrutin des élections générales dans ce pays, les Burundais réputés pour être discrets, ont...
(Afrik.com 19/02/15)
Des dizaines de milliers de Burundais sont descendus ce jeudi dans les rues de Bujumbura, leur capitale, pour accueillir un populaire journaliste tout juste libéré de prison. Plusieurs milliers de personnes se sont massés dans les rues de Bujumbura au Burundi afin de fêter la libération du directeur de la Radio publique africaine survenue la veille. Jamais pareille foule ne s’était rassemblée dans la rue, selon un Burundais. A l’annonce de la libération du journaliste par la Cour d’Appel, plusieurs...
(AFP 19/02/15)
Le président burundais Pierre Nkurunziza a démis de ses fonctions mercredi le général Godefroid Niyombare, à la tête des services secrets burundais (SNR) depuis moins de trois mois, a appris l'AFP de source officielle. "Le président Pierre Nkurunziza a démis de ses fonctions aujourd'hui (mercredi) le chef du SNR, mais le décret ne précise pas le motif", a expliqué à l'AFP Léonidas Hatungimana, porte-parole du président. Le chef de cabinet du patron du SNR, le général Léonard Ngandakumana, et le...
(RFI 19/02/15)
Il y a quelques jours, le patron des services secrets, le général Godefroid Niyombare, a écrit au président burundais en lui déconseillant de briguer un troisième mandat, au risque de plonger ce pays dans le chaos, selon des sources concordantes. Malgré les dénégations de proches du président Pierre Nkurunziza, celui-ci a démis de ses fonctions, mercredi 18 février, le patron de services secrets. Au cœur de cette nouvelle affaire, la candidature – ou non - pour un troisième mandat de...
(AFP 19/02/15)
Des dizaines de milliers de Burundais sont descendus jeudi dans les rues de Bujumbura, leur capitale, pour accueillir un populaire journaliste tout juste libéré de prison, un message clair pour le pouvoir à l'approche d'importantes élections. Aucun décompte officiel du nombre de personnes venues chanter et danser leur joie n'était disponible, mais le rassemblement comptait sans doute des dizaines de milliers de personnes, selon un journaliste de l'AFP présent. "J'ai 50 ans et jamais je n'ai vu une telle foule...
(RFI 19/02/15)
Bob Rugurika, célèbre journaliste burundais de la Radio publique africaine (RPA), est libre. Il a été relâché sous caution tôt ce jeudi 19 février suite à une décision rendue la veille par la cour d'appel. Il est en route vers la capitale du pays, Bujumbura, où une foule impressionnante l’attend dans les rues. C’est du jamais-vu : un véritable triomphe pour Bob Rugurika et sa radio, la RPA. Dès que la radio a annoncé sa libération ce jeudi matin, aux...

Pages