| Africatime
Mardi 28 Juin 2016
(Iwacu 28/06/16)
L’ouverture d’un compte de la Banque de la République du Burundi (BRB) dans Gazprom Bank n’entraînera pas forcément le renflouement en devises de la banque centrale burundaise. « Un compte à Moscou. Mais la sempiternelle pénurie de devises dans les malles de la BRB à Bujumbura. » Paradoxe que met à jour le président de l’association Parole et action pour le réveil des consciences et le changement des mentalités (Parcem). Faustin Ndikumana donne cet éclairage après que vendredi 17 juin, en marge d’un forum international sur l’économie à Moscou, le gouverneur de la banque centrale du Burundi, Jean Ciza, eut ouvert un compte dans une puissante banque russe, Gasprom. M. Ciza avait parlé d’un compte...
(Iwacu 28/06/16)
Ce bilan est fourni par la campagne SOS-Torture ce dimanche 26 juin, à l’occasion de la célébration de la journée Internationale pour le soutien aux victimes de la torture. Elle demande aux victimes de ne pas perdre espoir. « Depuis le 11 mars 2016 jusqu’au 24 juin, on a enregistré provisoirement 500 cas d’arrestations arbitraires. Et lors de ces opérations, il y a des cas de torture où les victimes ont été malmenées, ligotées au niveau des bras et des jambes. 42 cas ont été répertoriés », indique Me Armel Niyongere, directeur de cette campagne et président d’Acat-Burundi. Cet avocat ajoute que lors des rafles dans les quartiers dits contestataires comme Musaga, des traitements inhumains sont fréquents : « On...
(Iwacu 28/06/16)
Le Conseil national de la communication(CNC) a lancé ce vendredi 24 juin une campagne d’enregistrement des journalistes et techniciens œuvrant dans le secteur de la presse. Cette opération suscite des inquiétudes chez les professionnels des médias. Par cette initiative, le CNC affirme vouloir constituer le registre national des médias(RNM). Cette campagne d’un mois s’étendra sur tout le territoire national. Mais au cours des échanges, les journalistes ont émis quelques doutes quant à l’objectif et à l’urgence de cette décision. «C’est...
(La Nouvelle Expression 28/06/16)
Le candidat déclaré à la présidentielle Moïse Katumbi a été condamné à trois ans de prison ferme et la Cour pénale internationale (Cpi) a condamné Jean-Pierre Bemba à 18 ans de prison. Des risques de violences électorales pointent à l’horizon en République démocratique du Congo où le président Joseph Kabila n’affiche pas la volonté de respecter les mandats constitutionnels. La Cour pénale internationale (Cpi) a condamné le mardi 21 juin 2015 l'ancien Vice-président congolais Jean-Pierre Bemba à 18 ans de...
(Iwacu 27/06/16)
On s’attendait à de nouvelles têtes au sommet du parti. Mais surprise : le congrès du Cndd-Fdd n’avait rien d’extraordinaire. Le week-end du 18 au 19 juin 2016, tous les yeux burundais étaient braqués sur Ngozi, au stade Rukundo de Buye, dans la commune Vyegwa, où se déroulait un congrès extraordinaire du Cndd-Fdd, le parti au pouvoir. Dans une interview exclusive accordée au journal IWACU à la veille de cette grande messe, le président de ce parti, Pascal Nyabenda, avait...
(Le Griot 27/06/16)
Une délégation du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPSUA) est arrivée ce mercredi à Bujumbura, pour une visite de trois jours au Burundi, pour évaluer la situation dans ce pays plongé dans une profonde crise qui dure depuis plus d’une année, a annoncé Willy Nyamitwe, le responsable de la communication présidentielle, sur les réseaux sociaux. Selon un diplomate africain joint à Bujumbura, la délégation de l’UA va «évaluer la situation dans le pays» et «rencontrer tout...
(Burundi– AGnews 27/06/16)
A Bujumbura, ce jeudi 23 juin 2016, Ambassadeur Lazare MAKAYAT SAFOUESSE, l’Ambassadeur du Congo Brazzaville auprès de l’Union Africaine UA et chef d’une délégation du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union africaine (UA), était reçu en audience par l’ Hon. Pascal Nyabenda. président de l’Assemblée nationale. L’UA est venu montrer son engagement à promouvoir et à soutenir le processus de dialogue inter-burundais. L’ Hon. Pascal Nyabenda, président de l’Assemblée Nationale a expliqué à son tour à la délégation...
(Iwacu 27/06/16)
Le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA appelle la classe politique burundaise à s’engager pour un dialogue inclusif. C’est la seule voie pour trouver une solution à la crise actuelle, a indiqué une délégation de cet organe à l’issue de sa visite au Burundi ce samedi 25 juin. «Il y a un sentiment d’urgence : aller au dialogue», a martelé l’ambassadeur Lazare Makayat Safouesse, le chef de cette délégation. Évidemment, fait-il remarquer, on ne fait pas le dialogue...
(Iwacu 27/06/16)
Cet événement culturel s’est clôturé ce vendredi 24 juin après une semaine d’activités des projections de films et de documentaires. Il y avait également une conférence axée sur le thème de l’année : «Le cinéma au service de la réconciliation». La soirée de clôture a été marquée par la remise des prix aux meilleurs films dans chaque catégorie. Dans les 78 films projetés, 54 étaient en compétitions et 24 hors compétition dont trois films burundais. Les nominés étaient pour la...
(La Croix 25/06/16)
Dans un message lu dans toutes les églises du Burundi, dimanche 19 juin, les évêques du pays demandent aux « tenants du pouvoir exécutif » de faire cesser les enlèvements, arrestations arbitraires, tortures qui se multiplient depuis plusieurs mois. C’est un message fort, lu en kiundi, dans toutes les églises du Burundi. Les évêques catholiques du Burundi ont en effet diffusé dimanche 19 juin un communiqué intitulé « le Burundi ne sera sauvé que par la vérité et par la justice ». Enlèvements, arrestations arbitraires, torture, harcèlement… Dans ce texte de six pages...
(Dw-World 25/06/16)
La fusillade de dimanche dernier au sein de la présidence burundaise aurait fait au moins cinq morts. Mais les autorités militaires n'ont officiellement recensé "que" deux morts. Il s'agirait d'un militaire de la section blindée de la garde présidentielle et son collègue chauffeur qu'il a abattu. Une version que réfute un des témoins oculaire de la scène. Ce témoin, qui a requis l'anonymat, craint que le malaise perceptible au sein de la garde présidentielle du président Pierre Nkurunziza ne prenne...
(Autre média 25/06/16)
La militante burundaise des droits de l’Homme Marguerite Barankitse appelle à la traduction du président Pierre Nkurunziza devant la CPI, et craint que la situation dans son pays ne prenne les allures d’un génocide. La répression du régime de Pierre Nkurunziza de plus en plus décriée. Mais elle ne l’est pas moins que le manque de réaction de la communauté internationale. Militante burundaise des droits de l’homme aujourd’hui en exil, Marguerite Barankitse appelle à une intervention rapide avant que la...
(AFP 24/06/16)
Le Burundi est devenu un "Etat voyou" et son président doit être jugé "d'urgence", a estimé la militante burundaise des droits de l'Homme Marguerite Barankitse, dans un entretien à l'AFP en marge de sa réception jeudi d'un prix européen saluant son combat. "Il ne faut pas que, demain, ça soit comme le génocide rwandais (de 1994, ndlr) et qu'on nous envoie des ONG d'urgence, alors qu'on pouvait prévenir toutes ces tueries", a prévenu Marguerite "Maggy" Barankitse, 60 ans, de passage...
(Xinhua 24/06/16)
L'Unicef a fait le constat jeudi à Bujumbura lors de la clôture de la Journée de l'Enfant Africain que le Burundi a fait des progrès sensibles en matière des droits de l'enfant dans les dix dernières années malgré des défis qui reste encore à relever. "Le Burundi a fait des progrès de taille en matière des droits de l'enfant dans les dix dernières années", a souligné Mayam Mourange, représentant de l'Unicef au Burundi. Il a illustré ses propos par le...
(RFI 24/06/16)
Au Burundi, que devient le projet de déployer des observateurs et des experts militaires de l'Union africaine pour surveiller les violences qui ont éclaté il y a plus d'un an dans le pays ? Plus de six mois après l'adoption du projet, la machine semble grippée. Seul un quart de ces observateurs ont été déployés. Finie l'idée d'intervenir dans les meilleurs délais. Le premier élan de l'Union africaine pour rétablir la paix semble s'essouffler. En cause, l'absence d'un MOU, un...
(Agence d'information d'afrique centrale 24/06/16)
Une délégation du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (CPSUA) séjourne au Burundi pour évaluer la situation de crise. Arrivée le 22 juin au Burundi pour une mission de trois jours, cette délégation rencontrera toutes les parties, y compris le chef de l'Etat, Pierre Nkurunziza. Dans un pays en proie aux violences, la mission, conduite par le représentant permanent du Congo auprès de l'UA, Lazare Makayat Safouesse, fait suite à celle effectuée par cinq chefs d'Etat africains...
(Burundi– AGnews 24/06/16)
 
00:00
A Bujumbura, ce mercredi 22 juin 2016, M. Jacques BIGIRIMANA, Président du Parti FNL, a révélé qu’il se sentait menacé… Un de ses militants, M. Emmanuel MINANI, a été kidnappé la nuit du lundi 20 Juin 2016 par des malfaiteurs. Avant son enlèvement, M. Emmanuel MINANI avait révélé, en détails à M. Jacques BIGIRIMANA et aux services de sécurité burundaise, que des gens voulaient la disparition de M. Jacques BIGIRIMANA. Pour ce dernier, il ne fait aucun doute des gens...
(Dw-World 24/06/16)
Depuis le début de l’année, la présente délégation est la seconde envoyée par l’Union Africaine pour la recherche des solutions à la crise au Burundi. Recouvrer la paix et la sécurité tel est le but déclaré du séjour de la délégation du Conseil Paix et Sécurité de l’Union Africaine au Burundi Les émissaires de l'UA rencontrent les partis politiques, les représentants des confessions religieuses et les hautes autorités du pays, dont le chef de l'Etat. La présence de la délégationest...
(AFP 24/06/16)
L'Union africaine a déployé au Burundi moins d'un quart des 200 observateurs militaires et des droits de l'Homme prévus, en raison de divergences avec Bujumbura sur les conditions de leur présence dans ce pays en crise depuis plus d'un an, a-t-on appris jeudi de sources proches de l'UA. "L'UA n'a déployé que 32 observateurs des droits de l'Homme et 15 experts militaires sur les 100 prévus dans chaque catégorie", a assuré à l'AFP un diplomate africain, sous couvert d'anonymat, évoquant...
(Xinhua 24/06/16)
Une délégation du Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union Africaine (UA) est arrivée mercredi soir à Bujumbura, la capitale burundaise. Les 15 membres de la délégation devront rencontrer le chef de l'Etat, les présidents des deux chambres du Parlement, le ministre des Relations extérieures et de la Coopération internationale, les confessions religieuses et la société civile. "Nous sommes venus les écouter et les entendre pour voir dans quelle mesure, nous aussi, conformément à notre mandat, nous pouvons apporter...

Pages