| Africatime
Vendredi 29 Avril 2016
(AFP 29/04/16)
La reprise du dialogue interburundais, prévue lundi à Arusha en Tanzanie, a été repoussée à une date ultérieure par la médiation, qui a besoin de plus de temps pour mener de nouvelles consultations, a-t-on appris vendredi auprès de l'opposition burundaise et de sources diplomatiques. Selon des sources de l'Union africaine (UA) et de l'ONU, qui ont confirmé l'annulation de la rencontre de lundi, la reprise du dialogue aurait été reportée au 21 mai, toujours à Arusha. "Le secrétariat de la médiation vient de nous appeler pour nous annoncer le...
(AFP 29/04/16)
Quatre civils et un soldat ont été tués et trois autres personnes ont été blessées lors de l'attaque d'un bar du quartier de Musaga dans le sud de Bujumbura, la capitale du Burundi, a déclaré vendredi la police. "Hier (jeudi) vers 22h00, un groupe de quatre criminels armés portant de longs manteaux sont entrés dans un bar de Gitaramuka (un sous-quartier) dans le quartier de Musaga. Ils se sont mis à tirer sur les clients (...), cinq personnes dont un soldat ont été tuées et trois autres personnes ont été blessées", a déclaré à l'AFP Moïse Nkurunziza. Il y aurait deux femmes et un enfant parmi les victimes, a-t-il précisé. Les "criminels armés" - la terminologie officielle désignant les membres...
(RFI 29/04/16)
Au Burundi, cela fait maintenant un an que le pays est plongé dans une violente crise politique née de la volonté du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat. La contestation d’abord pacifique a fini par devenir violente face à la répression et au durcissement du pouvoir. Une répression maintes fois dénoncée par les ONG internationales de défense des droits de l’homme telles que Human Rights Watch, Amnesty International mais aussi par les Nations unies. Outre les nombreuses vies...
(Xinhua 29/04/16)
Le deuxième vice-président de l'Assemblée nationale burundaise, Edouard Nduwimana, s'est plaint jeudi que son pays n'était pas suffisamment représenté au sein des organes administratifs de la Communauté Est-Africaine (CEA). Il s'est exprimé jeudi à l'aéroport international de Bujumbura à son départ pour Arusha en Tanzanie où il est allé représenter le président de l'Assemblée nationale, Pascal Nyabenda, à la Conférence du Forum des présidents des Assemblées nationales et des sénats de la CEA. "Nous analyserons ensemble la question qui a...
(RFI 28/04/16)
Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni à l'initiative de la France, ce mercredi 27 avril, pour discuter des recommandations du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon pour le déploiement d'une force de police au Burundi. Mais les divergences sont encore trop profondes entre les cinq membres permanents et c'est le statu quo qui prévaut. Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau Il n'y a plus de temps a perdre. C'est en substance le message de l'envoyé spécial des Nations unies au Burundi Jamel Benomar aux 15 membres du Conseil de sécurité...
(La Voix de l'Amérique 28/04/16)
Le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme dénonce les 31 assassinats qui ont eu lieu contre les hauts responsables au Burundi. Zeid Ra'ad Al Hussein condamne vivement condamné le nombre croissant d'attaques contre des hauts responsables au Burundi. Le responsable onusien cite notamment "l'assassinat du Brigadier Général Athanase Kararuza et de sa femme lundi, et la tentative apparente d'assassinat contre le Ministre des droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, Martin Nivyabandi", le 24...
(Iwacu 28/04/16)
Willy Nyamitwe, conseiller principal en communication du président de la République, a déclaré, ce mardi 26 avril, que le gouvernement du Burundi est en attente des consultations prévues par la Résolution 2279 du Conseil de Sécurité. « On ne peut pas nécessairement se fier à ce qui se passe sur les réseaux sociaux ou ce qui est traité par des médias, si par des voies légales universellement reconnues, on n’a pas encore reçu de confirmation d’une quelconque réunion à Arusha...
(Xinhua 28/04/16)
Le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a condamné mercredi les récents assassinats de hauts responsables au Burundi. Ces assassinats "doivent faire l'objet d'une enquête en bonne et due forme, et leurs auteurs doivent être arrêtés et traduits en justice", a indiqué le Haut-commissaire, dans un communiqué. La grande majorité de ces attaques ont été menées par des hommes armés non identifiés, a-t-il poursuivi, tout en exprimant sa préoccupation sur "une aggravation de la...
(Le Soir 28/04/16)
Kinshasa, De Luanda à Kinshasa, Didier Reynders, en plus des problèmes particuliers se posant tant en Angola qu’en République démocratique du Congo, a eu l’esprit en partie mobilisé par la situation au Burundi. Il y a un an, très exactement le 25 avril 2015, qu’a commencé la descente aux enfers de ce pays, lorsque le CNDD, le parti du président Nkurunziza a annoncé qu’il présenterait la candidature du chef de l’Etat sortant à un troisième mandat. Aujourd’hui que la violence...
(Dw-World 28/04/16)
En février, la grâce présidentielle était accordée à des prisonniers burundais. Une amnistie décriée par des familles de détenus, car elle ne concerne pas les manifestants contre le troisième mandat de Pierre Nkurunziza. "Quand la famille leur rend visite, on ne nous permet pas de les voir." Au Burundi, les prisonniers politiques vivent dans des conditions précaires, privés de tout contact avec le monde extérieur. Ils ne sont pas non plus concernés par la grâce présidentielle accordée il y a...
(Iwacu 28/04/16)
Dans une déclaration sortie ce mercredi 27 avril, Zeid Ra’ad Al Hussein, le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme dit que quelques 31 personnes ont été tuées au cours des attaques d’avril. Il rappelle ici le récent assassinat du Général de Brigade Athanase Kararuza, sa femme, … ainsi que la tentative d’assassinat du ministre des droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre Martin Nivyabandi. D’après lui, la grande majorité de ces attaques ont été...
(Iwacu 28/04/16)
Deux visions différentes du rôle joué par la société civile dans la crise déclenché le 26 avril. Gilbert Bécaud Njangwa, le représentant légal et coordinateur général de l’Observatoire National des Elections et des Organisations pour le Progrès (ONELOP), assure qu’avant l’annonce de la candidature de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat par le CNDD-FDD, une partie de la société civile s’est transformée en une opposition radicale. « Dans différentes réunions organisées par les Nations unies, certaines organisations de la société...
(Iwacu 28/04/16)
Le 13 et 14 mai 2015, en l’espace de quelques heures, cinq radios et une télévision indépendantes sont littéralement frappées de plein fouet, détruites. Ces actes de vandalisme réduisent au silence le pluralisme médiatique burundais devenu une référence et cité en exemple en Afrique. Les 20 ans de contribution à la promotion des droits de l’Homme, de la bonne gouvernance, d’un Etat de droit, de la liberté d’expression, de la démocratie, sont effacés, annihilés. Se sentant menacés ou visés, plus...
(Le Quotidien (Sn) 28/04/16)
Zargo Touré, le défenseur sénégalais de Lorient (élite française) sorti sur blessure dimanche lors d’un match de championnat contre Saint-Etienne, est incertain pour le match Burundi-Sénégal du 3 juin prochain comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la Can 2017. Selon le quotidien régional français, le Télégramme de Brest, le défenseur central «souffre d’une lésion musculaire à l’ischio-jambier gauche». «S’il (devait passer) des examens supplémentaires ce mardi (hier), son indisponibilité peut être estimée au minimum à trois à quatre...
(AFP 27/04/16)
Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a vivement condamné le nombre croissant d’attaques contre des hauts responsables au Burundi, selon un communiqué publié mercredi à Genève. Le responsable onusien cite notamment "l’assassinat du Brigadier Général Athanase Kararuza et de sa femme lundi, et la tentative apparente d’assassinat contre le Ministre des droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre, Martin Nivyabandi", le 24 avril. "Je condamne fermement ces attaques", a déclaré Zeid Ra’ad Al Hussein en ajoutant qu'elles "doivent faire l’objet d’une enquête en bonne et due forme"
(AFP 27/04/16)
Le gouvernement du Burundi ne participera au dialogue de sortie de crise que s'il y est officiellement invité et qu'il est consulté, notamment, sur les participants, a-t-il affirmé après l'annonce par les médiateurs internationaux d'une reprise des discussions à partir de lundi à Arusha (Tanzanie). "Le gouvernement burundais doit être consulté (car) nous devons convenir des personnes qui devraient être invitées, des dates et du lieu", a déclaré Willy Nyamitwe, porte-parole de la présidence, dans une déclaration sur la radio nationale (officielle), captée mercredi. Bujumbura attend en outre "une invitation officielle"
(RFI 27/04/16)
Le facilitateur dans la crise burundaise, l'ancien président tanzanien Benjamin Mkapa, s'apprête à relancer le dialogue pour tenter de mettre fin à la crise qui secoue le pays depuis maintenant un an. Il vient d’annoncer qu’une rencontre aura lieu du 2 au 6 mai à Arusha, un lieu symbolique où ont été signés en 2000 les accords qui ont mis fin à une décennie de guerre civile. Si les chancelleries occidentales attendent beaucoup de ce dialogue, rien n’indique pour l’instant qu’il donnera lieu à des résultats concrets. Depuis décembre dernier, le dialogue est totalement bloqué puisque le pouvoir...
(RFI 27/04/16)
Il y a un an, la crise politique éclatait au Burundi. Une série de manifestations contre le président Pierre Nkurunziza et sa volonté de briguer un troisième mandat présidentiel. S'en est suivie une violente répression, plusieurs centaines de morts, des milliers d'arrestations et l'exil de plus de 270 000 personnes. Un an plus tard, malgré les efforts diplomatiques, la situation semble dans l'impasse. Les assassinats ciblés se multiplient. Hier encore, la mort du général Kararuza a suscité de vives réactions...
(RFI 27/04/16)
 
00:00
Il y a un an, le président burundais Pierre Nkurunziza officialisait sa candidature pour un troisième mandat. Depuis, le pays est en proie à une crise politique. Les violences ont fait plus de 500 morts, 270 000 personnes ont été poussées à l’exil. Quel regard portez-vous sur la gestion de cette crise ? Comment mettre fin aux violences ? Vos réactions nous intéressent.
(Le Monde 27/04/16)
Les membres du commando qui ont tué, lundi matin, 25 avril, le général Athanase Kararuza, sa femme et son garde du corps, et grièvement blessé sa fille devant l’école de Bujumbura où il la déposait, étaient de toute évidence des hommes entraînés. Dans une ville quadrillée, où les barrages et contrôles sont omniprésents, une vingtaine d’assaillants étaient en embuscade dans le quartier de Gihosha, avec des armes automatiques et, surtout, des lance-roquettes, désormais outil de base des attaques contre des...

Pages