| Africatime
Samedi 20 Décembre 2014
(RFI 20/12/14)
La tension ne cesse de monter au Burundi depuis quelques jours, suite aux contestations de l’enrôlement des électeurs qui a pris fin la semaine passée. En début de semaine, l’opposition réunie a exigé une démission immédiate et sans condition de la Commission électorale, accusée d’être complice dans les nombreuses irrégularités reconnues par toutes les parties. Vendredi, quelque 2 000 organisations de la société civile ont demandé fermement une annulation des résultats de l’enrôlement. Réponse du président Pierre Nkurunziza vendredi, au cours de sa traditionnelle émission publique : « L’annulation de l’enrôlement n’est prévue nulle part dans les textes ». Quant aux menaces lancées par l’opposition et la société civile de paralyser le processus électoral, le...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
A Bujumbura, ce mercredi 17 décembre 2014, M. Jolke Oppewal, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, a offert la deuxième tranche de la contribution des Pays-Bas au processus électoral de 2015 au Burundi, soit 1,3 Millions USD ( près de 2 Milliard BIF). L’ambassadeur Jolke Oppewal, par ce financement, souhaitait marquer le soutien des Pays Bas à la CENI au lendemain de la clôture de l’opération d’enrôlement des électeurs. Concernant les demandes de démission de la CENI par quelques organisations de l’opposition burundaise, l’ambassadeur Jolke Oppewal leur a demandé de rester réalistes dans leur demande … Car, certains parmi ces derniers demandent de reprendre la phase d’enrôlement des électeurs à la CENI en octroyant – des cartes identités biométriques – aux...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
A quelques mois des élections démocratiques de 2015 au Burundi, des combats internes entre leaders politiques au sein de nombreuses coalitions – encore non reconnues par l’Etat- ont lieu au Burundi. Organiser des manifestations sauvages ou illégales -médiatisées- leur permet de montrer à leurs concurrents politiques, leur potentiel de mobilisation … A Bujumbura, ce lundi 15 décembre 2014, M. Agathon Rwasa, ex-leader du FNL, alors qu’il était convoqué à la Cour d’Appel de Bujumbura pour être entendu dans la 1ère...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
A Bujumbura, ce vendredi 19 décembre 2014, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a indiqué qu’aucun parti politique burundais ne lui avait encore soumis par écrit les preuves de ses irrégularités constatées pendant la période d’enregistrement des futurs électeurs burundais pour les élections de 2015. M. Pierre Claver Ndayicariye, président de la CENI, explique qu’actuellement ce qui se dit n’est révélé que par la voie des ondes – les média – et que personne parmi ceux qui critiquent ne lui...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
La société civile – UPRONA ( Nditije Charles Uprona – aile Bururi ) et FRODEBU ( Minani et Ndayizeye) – demande l’annulation des résultats de l’opération d’enrôlement des candidats électeurs de 2015. Du côté UPRONA ( ex- parti unique sous la dictature militaire des Bahima burundais de 1965 à 2005 au Burundi ), les associations COSOME, FORSC, OLUCOME, ACAT-Burundi, FOCODE, RC, et la Ligue Iteka; et du côté FRODEBU, l’APRODH et Dushirehamwe. Ces organisations de la société civile burundaise disent...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
A Bujumbura, ce vendredi 19 décembre 2014, M. Eloge Niyonzima, correspondant en province de Bubanza de la radio Radio Publique Africaine RPA ( média appartenant au très sulfureux M. Alexis Sinduhije, Président du parti politique burundais MSD – http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=14821 – ), a été libéré après 4 jours de détention, accusé d’avoir participé à une tentative d’assassinat sur un jeune burundais -militant du CNDD-FDD -, M. Jean de Dieu Irakoze, à Bubanza pendant la nuit du dimanche 14 décembre 2014. M...
(RFI 19/12/14)
Au Burundi, la société civile a été la première à tirer la sonnette d’alarme en dénonçant des fraudes massives qui ont entaché la distribution des cartes nationales d’identité et l’opération d’enrôlement des électeurs qui a eu lieu en même temps, des irrégularités que la Céni reconnaît aujourd’hui en renvoyant la responsabilité sur le gouvernement. Après l’opposition qui demande carrément la démission de la Commission électorale, les principaux leaders de la société civile sont montés au créneau jeudi. La société civile...
(Le Pays 19/12/14)
Au fur et à mesure qu’approchent les élections législatives et présidentielle de mai et juin 2015, le mercure monte au Burundi. En effet, la polémique enfle autour de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), chargée de l’organisation de ces élections, qui est accusée par l’opposition, d’orchestrer des fraudes massives dans l’enregistrement des électeurs, au profit du parti au pouvoir. Pour cette raison, l’Opposition exige la démission hic et nunc de cette institution. Du reste, le gouvernement lui-même avait reconnu des...
(Burundi– AGnews 19/12/14)
A Bujumbura, ce mardi 16 décembre 2014, M. Edouard Nduwimana, ministre de l’intérieur du Burundi, a appelé les responsables politiques qui ont créer ces dernières semaines des coalitions politiques, c’est à dire de nouveaux partis politiques, d’ en informer l’administration, avant un délais ne dépassant pas deux semaines. Au Burundi, c’est le Ministère de l’Intérieur qui gèrent les associations et les organisations. Une organisation burundaise sans un enregistrement administratif préalable au Ministère de l’Intérieur n’existe pas légalement. Elle ne peut...
(Xinhua 19/12/14)
Le domicile de la ministre burundais de la Santé publique et de la Lutte contre le sida, Mme Sabine Ntakarutimana, a été la cible mercredi soir d'une attaque à la grenade qui n'a pas fait de perte humaine. "C'était vers 23h30. On dormait et on a entendu un bruit fort d' une grenade qui a éclaté (...). J'ai appelé l'un de ceux qui assurent ma garde qui m'a rassuré que la grenade était lancée au niveau de notre domicile et...
(Burundi– AGnews 19/12/14)
Au Burundi, depuis le vendredi 28 novembre 2014, date de la promulgation de la loi sur la réorganisation des Communes de Bujumbura Mairie, la capitale Bujumbura ne compte plus que 3 communes au lieu de 13. Ainsi comme le stipule cette loi, la mairie de Bujumbura compte désormais 3 communes : Muha, Mukaza et Ntahangwa. La commune de Muha comprend les entités administratives de Kanyosha, Kinindo et Musaga, avec chef-lieu à Kanyosha. La commune de Mukaza reprend les entités administratives...
(Xinhua 19/12/14)
Le Burundi envisage d'atteindre une superficie boisée de 18% d'ici à l'horizon 2025, a déclaré vendredi à Bujumbura M. Jean Claude Nduwayo, ministre burundais de l'Eau, de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire et de l'Urbanisme. Le ministre Nduwayo, qui s'exprimait lors de la commémoration du jubilé d'argent de ce ministère burundais ayant en charge l'environnement, a invité les Burundais à planter les arbres pour porter l'espace couvert de forêts (qui atteint aujourd'hui à peine 13%) à 18% d'ici 2025. Les...
(PANA 19/12/14)
Bujumbura, Burundi - Une semaine, qui a été dédiée à la santé maternelle et infantile, a débuté, mardi au Burundi, avec à l’agenda la vaccination, le déparasitage, la sensibilisation au lavage régulier des mains à l’eau propre et au savon ainsi que des poudres de micronutriments qui seront distribuées pour la première fois sous forme de sachets unidoses faciles à saupoudrer sur les aliments à la maison, apprend-on de source proche du bureau du Fonds des Nations unies pour l’Enfance...
(Afrik.com 18/12/14)
Les partis politiques burundais se sont unis, pour la première fois, pour demander la démission de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), accusée de fraudes massives, en vue des élections. Les partis politiques burundais ont appelé, ce mardi, à la démission de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), en raison des fraudes constatées. Elle est accusée d’avoir distribué des cartes d’identité, de façon massive, aux partisans du pouvoir en place. Ces « irrégularités » sont reconnues unanimement par la classe politique, y compris le gouvernement, ainsi que les institutions religieuses. « Nous...
(Xinhua 18/12/14)
BUJUMBURA (Xinhua) -- L'Allemagne débloque 500.000 euros pour aider le Burundi dans la gestion du secteur extractif, conformément à un accord signé mardi à Bujumbura. Il s'agit d'un financement additionnel aux 900.000 euros octroyés en avril dernier par le gouvernement allemand pour le même secteur, a affirmé le ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Laurent Kavakure, qui a signé l'accord avec l'ambassadeur d'Allemagne au Burundi, Bruno Brommer. "Il s'agit...
(Burundi– AGnews 18/12/14)
A Bujumbura, ce mardi 16 décembre 2014, M. Laurent Kavakure, ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, a reçu le Colombien M.Pablo de Grieff, rapporteur spécial des Nations Unies sur la promotion de la vérité, de la justice, de la réparation et des garanties de non – répétition. M. Pablo a dit être satisfait des rencontres et des échanges ouverts qu’il a eu avec les différentes autorités du pays. La Commission nationale Vérité et Réconciliation (CnVR) au Burundi...
(Autre média 18/12/14)
Les partis d’opposition burundais sont montés au créneau pour réclamer la démission de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qu’ils accusent de fraudes massives, en prévision des élections générales de 2015. C’est au nom du collectif de 18 partis d’opposition, que Agathon Rwasa, chef historique d’un ancien mouvement, a exigé «la démission immédiate et sans conditions, de la CENI, discréditée et incapable de conduire un processus électoral digne de ce nom». D’après lui, les irrégularités constatées, sont le résultat d’une opération de fraude...
(RFI 18/12/14)
Au Burundi, la Céni souhaite l'apaisement et comprend la colère des partis de l'opposition qui ont appelé à sa démission cette semaine. Dix-huit partis politiques accusent la Commission électorale d'avoir inscrit des électeurs fictifs sur les listes lors de l'enrôlement pour favoriser le parti au pouvoir lors des scrutins de 2015. La Céni reconnaît des irrégularités, mais elle estime qu'elles ne sont pas de son fait. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://www.rfi.fr/afrique/20141218...
(APA 18/12/14)
La controverse autour de l’enrôlement des électeurs, le cadre stratégique de croissance et de lutte contre la pauvreté (CSLPII) ainsi que l’expert aux droits de l’homme des Nations Unies qui considère que le gouvernement a préféré laisser de coté certaines conclusions des consultations nationales de 2009 pour la mise en place du Comité Vérité et Réconciliation, sont les sujets à la une au Burundi ce mercredi. Selon la Radio Indépendante RPA, 18 partis politiques de l’opposition ont tenu une conférence...
(RFI 17/12/14)
Le Burundi va-t-il s'enfoncer dans une nouvelle crise électorale après celle de 2010 ? Tous les partis politiques de l'opposition burundaise, unis pour la première fois, ont demandé hier une démission immédiate de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Elle est accusée d'avoir participé à une fraude massive sur les listes électorales au moment de l'enrôlement des électeurs, qui a pris fin vendredi. Ces partis menacent de paralyser le processus électoral de 2015 s'ils ne sont pas entendus. Il s’agit...

Pages