| Africatime
Mercredi 18 Janvier 2017
(Iwacu 13/01/17)
Ils indiquent que les hommes en uniforme les extorquent de l’argent pour les laisser passer sur la route Bujumbura-Gitega, sous prétexte qu’il est interdit de charger ces marchandises dans les taxi-voitures. « Nous payons de 20 mille à 30mille Fbu pour quelques kilos de ndagalas comme si nous transportions du chanvre », peste Hussein, un vendeur de petits poissons, les ndagalas, au marché central de Gitega. Selon ces commerçants, cette habitude des policiers à toujours leur demander de l’argent quand ils empruntent la route Bujumbura- Gitega est devenue un commerce à part entière. Ils soulignent que ce deal entre chauffeurs, commerçants et agents de sécurité est connu de tous. Le mécanisme est simple, c’est soit...
(Burundi– AGnews 29/12/16)
A Bujumbura, siège du Parlement KIGOBE, le Sénat du Burundi a voté le projet de loi portant fixation du budget général de l’Etat exercice 2017, présenté par M. Domitien NDIHOKUBWAYO, ministre burundais des finances. Au Burundi, les charges du budget général de l’Etat passent de 1260,6 Milliards BIF ( plus de 754,5 Millions USD ) en 2016 à 1326,9 Milliards BIF ( plus de 794,2 Millions USD ) en 2017, c’est à dire un accroissement de 5,2%. Les ressources passent de 1119,9 Milliards BIF ( plus de 670,3 Millions USD) en 2016, à 1152,7 Milliards BIF ( plus de 689,9 Millions USD) en 2017, soit une augmentation de 2,9%. Le déficit global du budget s’élève à 174,1 Milliards BIF ( 104,2 Millions USD ).
(Xinhua 24/12/16)
BUJUMBURA, (Xinhua) -- Le ministère burundais des Finances, du Budget et de la Privatisation a indiqué vendredi que 70% du budget 2017 proviendra des recettes internes via des taxes "revues à la hausse" sur différents produits de consommation courante au Burundi. "La grande nouveauté incarnant la loi budgétaire burundaise de 2017, est que, contrairement à la précédente de 2016, 70% des fonds qui vont l'alimenter viendront des ressources financières internes générées par diverses taxes revues à la hausse", a précisé...
(Burundi– AGnews 22/12/16)
A Bujumbura, M. Deo Guide Rurema, Ministre burundais de l’Agriculture et de l’Elevage, a organisé un atelier de lancement d’un catalogue national des espèces et variétés végétales cultivées au Burundi, propriété de l’Office national de contrôle et de certification des semences (ONCCS), en vue de garantir que les semences produites ou introduites au Burundi satisfont aux normes de qualités, en vertu de la loi No 1/08 du 23 avril 2012 qui réglemente le Secteur Semencier, et de la politique nationale...
(Burundi– AGnews 19/12/16)
Avec la coopération Chine – Burundi, fin de la Télevision analogique et début de la TV numérique A Bujumbura, ce lundi 19 décembre 2016, S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire Président africain du Burundi [ http://burundi-agnews.org/tdc/ et http://burundi-agnews.org/inaugurations/ ], a inauguré le Bujumbura METROPOLITAN AREA NETWORK (MAN) [ 250 KM – réseau à fibre optique ], la Société de Télédiffusion Numérique du Burundi STNB et ouvert officiellement les débuts de la TV numérique ( ou digitale ) au Burundi, précisément...
(Iwacu 17/12/16)
 
00:00
(Agence Ecofin 16/12/16)
Le gouvernement burundais a examiné le projet de loi portant sur la ratification d’un contrat de financement sous forme de prêt, d’une valeur de 70 millions € (environ 95 millions $) conclu avec la banque européenne d’investissement (BEI). Signé depuis 2014, le contrat de financement contribuera à la mise en œuvre des projets hydroélectriques de Jiji et de Murembwe. Situées au sud du Burundi, sur les rivières éponymes, les deux centrales permettront d’ajouter 50 MW supplémentaires à la capacité électrique...
(Financial Afrik 13/12/16)
Dorénavant, un seul certificat d’origine CEEAC/CEMAC,va permettre aux marchandises de circuler dans l’ensemble du territoire Afrique centrale. Une grande avancée vers la libre circulation des marchandises. Les experts du Comité de pilotage de la rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (COPIL/CER-AC) se sont séparés le vendredi 9 novembre dernier à Yaoundé, au terme d’un atelier régional d’harmonisation des instruments des zones de libre-échange de la CEEAC et de la CEMAC. Il en ressort, selon Patrice Libong Badjan, coordonnateur dudit secrétariat technique, que « dorénavant, on aura un seul certificat d’origine CEEAC/CEMAC, qui va permettre aux marchandises de circuler dans l’ensemble du territoire Afrique centrale. Mais, en attendant l’adoption de ce document unique...
(Burundi– AGnews 09/12/16)
A Ngozi, ce jeudi 8 décembre 2016, lors des lancements des activités de l’Office Burundais des Mines & Carrières (OBM), S.E. Joseph Butore, Vice Président du Burundi en charge de l’économie, a annoncé que, les prospections minières avait détecté de gisements de 632 millions de tonnes de Kaolin à Vyerwa en commune Mwumba à Ngozi. La carte minière du Burundi compte 32 sur 118 parmi les éléments chimiques du tableau périodiques de Mendeleïev.
(Iwacu 06/12/16)
Au Burundi, le passage à la Télévision numérique terrestre (Tnt) sera possible d’ici la fin de l’année, grâce aux décodeurs offerts par la Chine. L’annonce a été faite par le ministre des Postes, des Tic et des Medias, Nestor Bankumukunzi (photo). « Le programme de numérisation de la télévision est suffisamment avancé parce que le réseau est installé à plus de 90% », affirme le ministre. Il ajoute pourtant que « le grand défi reste l'acquisition des décodeurs pouvant permettre...
(Agence Ecofin 21/11/16)
L’Agence américaine pour le développement international (USAID) va accorder à la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) un financement de 194 millions de dollars sur cinq ans afin de promouvoir l'intégration économique régionale et la libre circulation des personnes et des biens dans cet espace. La convention relative à ce financement a été signée le 17 novembre au siège de la CAE à Arusha, en Tanzanie. Le document a été paraphé par la chargée d'affaires de l'ambassade des Etats-Unis en Tanzanie...
(RFI 17/11/16)
Les autorités burundaises exigent le remplacement de Jamel Benomar, diplomate britanno-marocain chargé de faire le lien entre le Conseil de sécurité et le gouvernement de Pierre Nkurunziza. C'est la victime collatérale de plus du bras de fer qui se joue depuis des mois maintenant entre Bujumbura et l'ONU. Le divorce semble consommé. Les Nations unies assurent lui accorder tout son soutien, mais les signaux sont au rouge pour la mission politique de l'ONU au Burundi. Après les experts des droits de l'homme déclarés persona non grata, c'est maintenant...
(Jeune Afrique 10/11/16)
En juillet dernier, Bujumbura a interdit l'exportation de produits vivriers vers les pays frontaliers. Une mesure censée lutter contre la spéculation due à la sécheresse mais qui frappe de plein fouet la province de Cibitoke, habituée à écouler sa production vers le Rwanda voisin, en froid avec le Burundi - ce qui n'arrange rien. Reportage. Gitega, future capitale du Burundi de Pierre Nkurunziza ? Après une année de crise politique, le Burundi dans une impasse économique Air sec, soleil de plomb, des...
(Jeune Afrique 08/11/16)
Depuis que l’Union Européenne a suspendu son aide au gouvernement du Burundi, Bujumbura tente de maximiser ses rentrées d'argent et de réduire ses dépenses au strict minimum. Les décisions prises pour cela sont parfois surréalistes. Après l’obligation pesant sur les habitants de la capitale d’acheter un cahier dit de ménage à 2000 francs burundais (soit 1,40 euro) − sous peine d’être pris pour des rebelles − , ou bien celle de porter un gilet d’une valeur de 13 500 francs...
(237online 17/10/16)
Elles ont reçu leurs agréments au cours d’une cérémonie présidée jeudi 13 octobre 2016 par le ministre du Commerce. Les opérateurs économiques représentant 23 entreprises du secteur de l’industrie, la cosmétique, l’agroalimentaire, de la métallurgie entre autres, ont quitté les services du ministère du Commerce satisfaits. Et pour cause, ils ont reçu des mains du ministre du Commerce des agréments leur permettant désormais d’aller à la conquête des marchés de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac). Cette cérémonie, troisième du genre a permis de mettre à nouveau sur le...
(Burundi– AGnews 11/10/16)
A Bujumbura, ce lundi 10 octobre 2016, M. Pierre Sinarinzi, assistant du ministre burundais des Finances, du Budget et de la privatisation, et, M. Edouard Nzigamasabo, directeur général de l’ARMP – Autorité de Régulation des Marchés Publics, animent une formation de 5 jours sur les techniques de traitement des différends apparaissant lors de la gestion des marchés publics ( partant de de la planification au règlement définitifs des marchés). Participent à cet atelier : – les membres de la direction...
(Burundi– AGnews 30/09/16)
A Bujumbura, ce vendredi 30 septembre 2016, M. Didace NGENDAKUMANA, Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements API ( créée en 2009), lors d’un café presse, a informé que, d’octobre 2015 à mardi 27 septembre 2016, 1564 entreprises avait été immatriculées contre 1140 entreprises à la fin septembre 2015. Il s’agit d’une hausse de 37.2 %.Au Burundi, l’immatriculation d’entreprise est un bon indicateur de la santé de l’économie. L’économie burundaise est au beau fixe depuis le début de cette année 2016.
(Agence Ecofin 28/09/16)
L’Autorité de régulation et de contrôle des télécommunications (Artc) a organisé, le 22 septembre 2016, une réunion à l’intention des acteurs locaux du commerce électronique au Burundi, rapporte burundi-agnews.org. Au cours de cette rencontre, Déogratias Rurimunzu, le directeur général de l’organe de régulation, a révélé que le budget nécessaire pour développer ce segment d’activité...
(APA 26/09/16)
APA – Douala (Cameroun) - Une mission du secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sillonne actuellement les pays de la région, en vue de sensibiliser ces derniers sur l’application des textes sur le commerce et le libre-échange et l'intégration communautaire dans la région. Conduite par le secrétaire général adjoint de la CEEAC, Thérèse Chantal Mfoula Edjomo, cette mission a rencontré les autorités camerounaises dont le Premier ministre chef du gouvernement, Philemon Yang. « Nous...
(Agence Ecofin 19/09/16)
Viettel, l’opérateur des télécommunications vietnamien couve de grands projets pour le Burundi. Comme en Tanzanie sous la marque Halotel ou encore au Mozambique sous le nom Movitel, la société télécoms veut développer un ensemble de projets sociaux et de fourniture de services destinés à l’amélioration des conditions de vie des populations. Pour permettre ainsi à la société de téléphonie mobile d’arriver à ses fins, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Pham Binh Minh (photo), a demandé...

Pages