Burundi | Africatime
Lundi 22 Décembre 2014

Burundi

(RFI 20/12/14)
La tension ne cesse de monter au Burundi depuis quelques jours, suite aux contestations de l’enrôlement des électeurs qui a pris fin la semaine passée. En début de semaine, l’opposition réunie a exigé une démission immédiate et sans condition de la Commission électorale, accusée d’être complice dans les nombreuses irrégularités reconnues par toutes les parties. Vendredi, quelque 2 000 organisations de la société civile ont demandé fermement une annulation des résultats de l’enrôlement. Réponse du président Pierre Nkurunziza vendredi, au cours de sa traditionnelle émission publique : « L’annulation de l’enrôlement n’est prévue nulle part dans les textes ». Quant aux menaces lancées par l’opposition et la société civile de paralyser le processus électoral, le...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
A Bujumbura, ce mercredi 17 décembre 2014, M. Jolke Oppewal, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, a offert la deuxième tranche de la contribution des Pays-Bas au processus électoral de 2015 au Burundi, soit 1,3 Millions USD ( près de 2 Milliard BIF). L’ambassadeur Jolke Oppewal, par ce financement, souhaitait marquer le soutien des Pays Bas à la CENI au lendemain de la clôture de l’opération d’enrôlement des électeurs. Concernant les demandes de démission de la CENI par quelques organisations de l’opposition burundaise, l’ambassadeur Jolke Oppewal leur a demandé de rester réalistes dans leur demande … Car, certains parmi ces derniers demandent de reprendre la phase d’enrôlement des électeurs à la CENI en octroyant – des cartes identités biométriques – aux...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
A quelques mois des élections démocratiques de 2015 au Burundi, des combats internes entre leaders politiques au sein de nombreuses coalitions – encore non reconnues par l’Etat- ont lieu au Burundi. Organiser des manifestations sauvages ou illégales -médiatisées- leur permet de montrer à leurs concurrents politiques, leur potentiel de mobilisation … A Bujumbura, ce lundi 15 décembre 2014, M. Agathon Rwasa, ex-leader du FNL, alors qu’il était convoqué à la Cour d’Appel de Bujumbura pour être entendu dans la 1ère...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
A Bujumbura, ce vendredi 19 décembre 2014, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a indiqué qu’aucun parti politique burundais ne lui avait encore soumis par écrit les preuves de ses irrégularités constatées pendant la période d’enregistrement des futurs électeurs burundais pour les élections de 2015. M. Pierre Claver Ndayicariye, président de la CENI, explique qu’actuellement ce qui se dit n’est révélé que par la voie des ondes – les média – et que personne parmi ceux qui critiquent ne lui...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
La société civile – UPRONA ( Nditije Charles Uprona – aile Bururi ) et FRODEBU ( Minani et Ndayizeye) – demande l’annulation des résultats de l’opération d’enrôlement des candidats électeurs de 2015. Du côté UPRONA ( ex- parti unique sous la dictature militaire des Bahima burundais de 1965 à 2005 au Burundi ), les associations COSOME, FORSC, OLUCOME, ACAT-Burundi, FOCODE, RC, et la Ligue Iteka; et du côté FRODEBU, l’APRODH et Dushirehamwe. Ces organisations de la société civile burundaise disent...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
A Bujumbura, ce vendredi 19 décembre 2014, M. Eloge Niyonzima, correspondant en province de Bubanza de la radio Radio Publique Africaine RPA ( média appartenant au très sulfureux M. Alexis Sinduhije, Président du parti politique burundais MSD – http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=14821 – ), a été libéré après 4 jours de détention, accusé d’avoir participé à une tentative d’assassinat sur un jeune burundais -militant du CNDD-FDD -, M. Jean de Dieu Irakoze, à Bubanza pendant la nuit du dimanche 14 décembre 2014. M...
(RFI 19/12/14)
Au Burundi, la société civile a été la première à tirer la sonnette d’alarme en dénonçant des fraudes massives qui ont entaché la distribution des cartes nationales d’identité et l’opération d’enrôlement des électeurs qui a eu lieu en même temps, des irrégularités que la Céni reconnaît aujourd’hui en renvoyant la responsabilité sur le gouvernement. Après l’opposition qui demande carrément la démission de la Commission électorale, les principaux leaders de la société civile sont montés au créneau jeudi. La société civile...
(Le Pays 19/12/14)
Au fur et à mesure qu’approchent les élections législatives et présidentielle de mai et juin 2015, le mercure monte au Burundi. En effet, la polémique enfle autour de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), chargée de l’organisation de ces élections, qui est accusée par l’opposition, d’orchestrer des fraudes massives dans l’enregistrement des électeurs, au profit du parti au pouvoir. Pour cette raison, l’Opposition exige la démission hic et nunc de cette institution. Du reste, le gouvernement lui-même avait reconnu des...
(Burundi– AGnews 19/12/14)
A Bujumbura, ce mardi 16 décembre 2014, M. Edouard Nduwimana, ministre de l’intérieur du Burundi, a appelé les responsables politiques qui ont créer ces dernières semaines des coalitions politiques, c’est à dire de nouveaux partis politiques, d’ en informer l’administration, avant un délais ne dépassant pas deux semaines. Au Burundi, c’est le Ministère de l’Intérieur qui gèrent les associations et les organisations. Une organisation burundaise sans un enregistrement administratif préalable au Ministère de l’Intérieur n’existe pas légalement. Elle ne peut...
(Xinhua 19/12/14)
Le domicile de la ministre burundais de la Santé publique et de la Lutte contre le sida, Mme Sabine Ntakarutimana, a été la cible mercredi soir d'une attaque à la grenade qui n'a pas fait de perte humaine. "C'était vers 23h30. On dormait et on a entendu un bruit fort d' une grenade qui a éclaté (...). J'ai appelé l'un de ceux qui assurent ma garde qui m'a rassuré que la grenade était lancée au niveau de notre domicile et...
(Burundi– AGnews 19/12/14)
Au Burundi, depuis le vendredi 28 novembre 2014, date de la promulgation de la loi sur la réorganisation des Communes de Bujumbura Mairie, la capitale Bujumbura ne compte plus que 3 communes au lieu de 13. Ainsi comme le stipule cette loi, la mairie de Bujumbura compte désormais 3 communes : Muha, Mukaza et Ntahangwa. La commune de Muha comprend les entités administratives de Kanyosha, Kinindo et Musaga, avec chef-lieu à Kanyosha. La commune de Mukaza reprend les entités administratives...
(Xinhua 19/12/14)
Le Burundi envisage d'atteindre une superficie boisée de 18% d'ici à l'horizon 2025, a déclaré vendredi à Bujumbura M. Jean Claude Nduwayo, ministre burundais de l'Eau, de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire et de l'Urbanisme. Le ministre Nduwayo, qui s'exprimait lors de la commémoration du jubilé d'argent de ce ministère burundais ayant en charge l'environnement, a invité les Burundais à planter les arbres pour porter l'espace couvert de forêts (qui atteint aujourd'hui à peine 13%) à 18% d'ici 2025. Les...
(PANA 19/12/14)
Bujumbura, Burundi - Une semaine, qui a été dédiée à la santé maternelle et infantile, a débuté, mardi au Burundi, avec à l’agenda la vaccination, le déparasitage, la sensibilisation au lavage régulier des mains à l’eau propre et au savon ainsi que des poudres de micronutriments qui seront distribuées pour la première fois sous forme de sachets unidoses faciles à saupoudrer sur les aliments à la maison, apprend-on de source proche du bureau du Fonds des Nations unies pour l’Enfance...
(Afrik.com 18/12/14)
Les partis politiques burundais se sont unis, pour la première fois, pour demander la démission de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), accusée de fraudes massives, en vue des élections. Les partis politiques burundais ont appelé, ce mardi, à la démission de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), en raison des fraudes constatées. Elle est accusée d’avoir distribué des cartes d’identité, de façon massive, aux partisans du pouvoir en place. Ces « irrégularités » sont reconnues unanimement par la classe politique, y compris le gouvernement, ainsi que les institutions religieuses. « Nous...
(Xinhua 18/12/14)
BUJUMBURA (Xinhua) -- L'Allemagne débloque 500.000 euros pour aider le Burundi dans la gestion du secteur extractif, conformément à un accord signé mardi à Bujumbura. Il s'agit d'un financement additionnel aux 900.000 euros octroyés en avril dernier par le gouvernement allemand pour le même secteur, a affirmé le ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Laurent Kavakure, qui a signé l'accord avec l'ambassadeur d'Allemagne au Burundi, Bruno Brommer. "Il s'agit...
(Burundi– AGnews 18/12/14)
A Bujumbura, ce mardi 16 décembre 2014, M. Laurent Kavakure, ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, a reçu le Colombien M.Pablo de Grieff, rapporteur spécial des Nations Unies sur la promotion de la vérité, de la justice, de la réparation et des garanties de non – répétition. M. Pablo a dit être satisfait des rencontres et des échanges ouverts qu’il a eu avec les différentes autorités du pays. La Commission nationale Vérité et Réconciliation (CnVR) au Burundi...
(Autre média 18/12/14)
Les partis d’opposition burundais sont montés au créneau pour réclamer la démission de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qu’ils accusent de fraudes massives, en prévision des élections générales de 2015. C’est au nom du collectif de 18 partis d’opposition, que Agathon Rwasa, chef historique d’un ancien mouvement, a exigé «la démission immédiate et sans conditions, de la CENI, discréditée et incapable de conduire un processus électoral digne de ce nom». D’après lui, les irrégularités constatées, sont le résultat d’une opération de fraude...
(RFI 18/12/14)
Au Burundi, la Céni souhaite l'apaisement et comprend la colère des partis de l'opposition qui ont appelé à sa démission cette semaine. Dix-huit partis politiques accusent la Commission électorale d'avoir inscrit des électeurs fictifs sur les listes lors de l'enrôlement pour favoriser le parti au pouvoir lors des scrutins de 2015. La Céni reconnaît des irrégularités, mais elle estime qu'elles ne sont pas de son fait. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://www.rfi.fr/afrique/20141218...
(APA 18/12/14)
La controverse autour de l’enrôlement des électeurs, le cadre stratégique de croissance et de lutte contre la pauvreté (CSLPII) ainsi que l’expert aux droits de l’homme des Nations Unies qui considère que le gouvernement a préféré laisser de coté certaines conclusions des consultations nationales de 2009 pour la mise en place du Comité Vérité et Réconciliation, sont les sujets à la une au Burundi ce mercredi. Selon la Radio Indépendante RPA, 18 partis politiques de l’opposition ont tenu une conférence...
(RFI 17/12/14)
Le Burundi va-t-il s'enfoncer dans une nouvelle crise électorale après celle de 2010 ? Tous les partis politiques de l'opposition burundaise, unis pour la première fois, ont demandé hier une démission immédiate de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Elle est accusée d'avoir participé à une fraude massive sur les listes électorales au moment de l'enrôlement des électeurs, qui a pris fin vendredi. Ces partis menacent de paralyser le processus électoral de 2015 s'ils ne sont pas entendus. Il s’agit...

Pages

(Burundi– AGnews 20/12/14)
A quelques mois des élections démocratiques de 2015 au Burundi, des combats internes entre leaders politiques au sein de nombreuses coalitions – encore non reconnues par l’Etat- ont lieu au Burundi. Organiser des manifestations sauvages ou illégales -médiatisées- leur permet de montrer à leurs concurrents politiques, leur potentiel de mobilisation … A Bujumbura, ce lundi 15 décembre 2014, M. Agathon Rwasa, ex-leader du FNL, alors qu’il était convoqué à la Cour d’Appel de Bujumbura pour être entendu dans la 1ère [1] affaire des massacres de Gatumba concernant – les Banyamulenge-, ce dernier, en coalition avec certaines organisations politiques ( une coalition non reconnue officiellement )[2], ont organisé une manifestation sauvage ( non permise) pour faire...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
La société civile – UPRONA ( Nditije Charles Uprona – aile Bururi ) et FRODEBU ( Minani et Ndayizeye) – demande l’annulation des résultats de l’opération d’enrôlement des candidats électeurs de 2015. Du côté UPRONA ( ex- parti unique sous la dictature militaire des Bahima burundais de 1965 à 2005 au Burundi ), les associations COSOME, FORSC, OLUCOME, ACAT-Burundi, FOCODE, RC, et la Ligue Iteka; et du côté FRODEBU, l’APRODH et Dushirehamwe. Ces organisations de la société civile burundaise disent avoir participé à l’observation de l’opération d’enrôlement de la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI. Mais pourtant, nulle ne les a mandaté pour ce travail … Elles reprennent les mêmes revendications que leurs partis politiques respectifs espérant que le processus électoral...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
A Bujumbura, ce vendredi 19 décembre 2014, M. Eloge Niyonzima, correspondant en province de Bubanza de la radio Radio Publique Africaine RPA ( média appartenant au très sulfureux M. Alexis Sinduhije, Président du parti politique burundais MSD – http://burundi-agnews.org/sports-and-games/?p=14821 – ), a été libéré après 4 jours de détention, accusé d’avoir participé à une tentative d’assassinat sur un jeune burundais -militant du CNDD-FDD -, M. Jean de Dieu Irakoze, à Bubanza pendant la nuit du dimanche 14 décembre 2014. M...
(RFI 19/12/14)
Au Burundi, la société civile a été la première à tirer la sonnette d’alarme en dénonçant des fraudes massives qui ont entaché la distribution des cartes nationales d’identité et l’opération d’enrôlement des électeurs qui a eu lieu en même temps, des irrégularités que la Céni reconnaît aujourd’hui en renvoyant la responsabilité sur le gouvernement. Après l’opposition qui demande carrément la démission de la Commission électorale, les principaux leaders de la société civile sont montés au créneau jeudi. La société civile...
(Burundi– AGnews 19/12/14)
A Bujumbura, ce mardi 16 décembre 2014, M. Edouard Nduwimana, ministre de l’intérieur du Burundi, a appelé les responsables politiques qui ont créer ces dernières semaines des coalitions politiques, c’est à dire de nouveaux partis politiques, d’ en informer l’administration, avant un délais ne dépassant pas deux semaines. Au Burundi, c’est le Ministère de l’Intérieur qui gèrent les associations et les organisations. Une organisation burundaise sans un enregistrement administratif préalable au Ministère de l’Intérieur n’existe pas légalement. Elle ne peut...
(Xinhua 19/12/14)
Le domicile de la ministre burundais de la Santé publique et de la Lutte contre le sida, Mme Sabine Ntakarutimana, a été la cible mercredi soir d'une attaque à la grenade qui n'a pas fait de perte humaine. "C'était vers 23h30. On dormait et on a entendu un bruit fort d' une grenade qui a éclaté (...). J'ai appelé l'un de ceux qui assurent ma garde qui m'a rassuré que la grenade était lancée au niveau de notre domicile et...
(Burundi– AGnews 19/12/14)
Au Burundi, depuis le vendredi 28 novembre 2014, date de la promulgation de la loi sur la réorganisation des Communes de Bujumbura Mairie, la capitale Bujumbura ne compte plus que 3 communes au lieu de 13. Ainsi comme le stipule cette loi, la mairie de Bujumbura compte désormais 3 communes : Muha, Mukaza et Ntahangwa. La commune de Muha comprend les entités administratives de Kanyosha, Kinindo et Musaga, avec chef-lieu à Kanyosha. La commune de Mukaza reprend les entités administratives...
(Xinhua 19/12/14)
Le Burundi envisage d'atteindre une superficie boisée de 18% d'ici à l'horizon 2025, a déclaré vendredi à Bujumbura M. Jean Claude Nduwayo, ministre burundais de l'Eau, de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire et de l'Urbanisme. Le ministre Nduwayo, qui s'exprimait lors de la commémoration du jubilé d'argent de ce ministère burundais ayant en charge l'environnement, a invité les Burundais à planter les arbres pour porter l'espace couvert de forêts (qui atteint aujourd'hui à peine 13%) à 18% d'ici 2025. Les...
(PANA 19/12/14)
Bujumbura, Burundi - Une semaine, qui a été dédiée à la santé maternelle et infantile, a débuté, mardi au Burundi, avec à l’agenda la vaccination, le déparasitage, la sensibilisation au lavage régulier des mains à l’eau propre et au savon ainsi que des poudres de micronutriments qui seront distribuées pour la première fois sous forme de sachets unidoses faciles à saupoudrer sur les aliments à la maison, apprend-on de source proche du bureau du Fonds des Nations unies pour l’Enfance...
(Burundi– AGnews 18/12/14)
A Bujumbura, ce mardi 16 décembre 2014, M. Laurent Kavakure, ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, a reçu le Colombien M.Pablo de Grieff, rapporteur spécial des Nations Unies sur la promotion de la vérité, de la justice, de la réparation et des garanties de non – répétition. M. Pablo a dit être satisfait des rencontres et des échanges ouverts qu’il a eu avec les différentes autorités du pays. La Commission nationale Vérité et Réconciliation (CnVR) au Burundi...
(Autre média 18/12/14)
Les partis d’opposition burundais sont montés au créneau pour réclamer la démission de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qu’ils accusent de fraudes massives, en prévision des élections générales de 2015. C’est au nom du collectif de 18 partis d’opposition, que Agathon Rwasa, chef historique d’un ancien mouvement, a exigé «la démission immédiate et sans conditions, de la CENI, discréditée et incapable de conduire un processus électoral digne de ce nom». D’après lui, les irrégularités constatées, sont le résultat d’une opération de fraude...
(RFI 18/12/14)
Au Burundi, la Céni souhaite l'apaisement et comprend la colère des partis de l'opposition qui ont appelé à sa démission cette semaine. Dix-huit partis politiques accusent la Commission électorale d'avoir inscrit des électeurs fictifs sur les listes lors de l'enrôlement pour favoriser le parti au pouvoir lors des scrutins de 2015. La Céni reconnaît des irrégularités, mais elle estime qu'elles ne sont pas de son fait. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://www.rfi.fr/afrique/20141218...
(APA 18/12/14)
La controverse autour de l’enrôlement des électeurs, le cadre stratégique de croissance et de lutte contre la pauvreté (CSLPII) ainsi que l’expert aux droits de l’homme des Nations Unies qui considère que le gouvernement a préféré laisser de coté certaines conclusions des consultations nationales de 2009 pour la mise en place du Comité Vérité et Réconciliation, sont les sujets à la une au Burundi ce mercredi. Selon la Radio Indépendante RPA, 18 partis politiques de l’opposition ont tenu une conférence...
(Iwacu 17/12/14)
La représentation estudiantine, les syndicalistes et autres acteurs du système éducatif se disent « insatisfaits », voire « déçus » des résultats issus des Etats Généraux de l’Education. KadogoCédric Kadogo : « Les recommandations sont générales et ambigües » Cédric Kadogo, représentant des étudiants des universités privées n’est pas du tout content du déroulement de ces assises. Il assure que toutes les questions qui tiennent à cœur les étudiants n’ont pas été évoquées : « Le temps nous a fait...
(Burundi– AGnews 16/12/14)
A Bujumbura, ce vendredi 12 décembre 2014, Dr Pierre -Claver Kazihise, représentant légal de la Société Civile Citoyenne (SOCIC) a poussé un cri de colère face à l’injustice dont fait l’objet les associations civiles burundaises ne faisant pas parti du réseau FORSC, connu pour être au main des enfants de l’ancienne élite de la dictature des Bahima burundais qui a régné pendant près de 40 ans en faisant plus de 4,5 Millions de victimes parmi les Barundi : le fameux...
(Burundi– AGnews 16/12/14)
A Bujumbura, la semaine dernière ( du lundi 8 au dimanche 14 décembre 2014), M. Charles Ndayiziga, directeur du Centre National d’Alerte et de Prévention des Conflits (CENAP) s’est exprimé sur le processus de réconciliation des Burundais [ http://www.burundi-agnews.org/histoire_du_burundi.htm ] , notamment la mise en place récente de la Commission nationale Vérité Réconciliation (CnVR). Avec son organisation le CNAP, M. Charles Ndayiziga, de manière louable à prime abord, souhaite rapprocher des associations des familles des victimes burundaises -pour- qu’ils puisent...
(Burundi– AGnews 15/12/14)
A Bujumbura, jeudi 11 décembre 2014, M. André Ndayambaje, Commissaire de police principal et directeur général de la Police nationale du Burundi – PNB – , en conférence de presse, a indiqué qu’,au niveau sécuritaire, durant la période d’enrôlement électoral, aucun incident n’a été déploré dans aucun des 3 483 centres d’inscriptions du pays, où des patrouilles mixtes policiers et militaires des ministères de la Défense nationale et de la Sécurité nationale avaient été postés. Aucune remise en cause d’un...
(Burundi– AGnews 15/12/14)
A Bujumbura, ce vendredi 12 décembre 2014, la Commission Électorale Nationale Indépendante – CENI a informé que près de 3 700 000 futurs électeurs se sont inscrits au cours de ces 2 premières semaines de décembre 2014 pour la phase d’enrôlement concernant les élections démocratiques de 2015. Le chiffre est très satisfaisant par rapport à la phase d’enrôlement des élections de 2010 où on avait atteint 4,2 Millions d’électeurs. Tenant compte que pour les élections de 2015, contrairement à 2010...
(Burundi– AGnews 15/12/14)
A Bujumbura, depuis près de 2 semaine, soit le mardi 2 décembre 2014, Dr Seyed Nasir Emadi, dermathologue Iranien, est en mission au Burundi dans le cadre de la coopération au développement avec l’IRAN. A l’hopital Roi Khaled de Bujumbura, Dr Seyed Nasir Emadi traite actuellement de nombreux Burundais souffrant de problèmes de la peau, accompagné dans son travail par des médecins Barundi qui profitent pour se former dans cette spécialité. Les patients Barundi ne payent rien. La consultation est...
(Agence Ecofin 15/12/14)
(Agence Ecofin) - C’est une page blanche qui s’ouvre lorsqu’on saisit l’adresse web www.rtnb.bi . C’est bien celle de la Radio-télévision nationale du Burundi (Rtnb), le groupe audiovisuel appartenant à l’Etat. Aucune raison officielle n’a été donnée par le média public. La Rtnb propose des programmes en français, kirundi et kiswahili. Le groupe comprend la télévision nationale créée en 1984 et la radio nationale qui existe depuis 1960. La radio est subdivisée en deux chaînes. Il devient impossible d’accéder à...

Pages

(Burundi– AGnews 20/12/14)
A Bujumbura, ce mercredi 17 décembre 2014, M. Jolke Oppewal, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, a offert la deuxième tranche de la contribution des Pays-Bas au processus électoral de 2015 au Burundi, soit 1,3 Millions USD ( près de 2 Milliard BIF). L’ambassadeur Jolke Oppewal, par ce financement, souhaitait marquer le soutien des Pays Bas à la CENI au lendemain de la clôture de l’opération d’enrôlement des électeurs. Concernant les demandes de démission de la CENI par quelques organisations de l’opposition burundaise, l’ambassadeur Jolke Oppewal leur a demandé de rester réalistes dans leur demande … Car, certains parmi ces derniers demandent de reprendre la phase d’enrôlement des électeurs à la CENI en octroyant – des...
(Xinhua 18/12/14)
BUJUMBURA (Xinhua) -- L'Allemagne débloque 500.000 euros pour aider le Burundi dans la gestion du secteur extractif, conformément à un accord signé mardi à Bujumbura. Il s'agit d'un financement additionnel aux 900.000 euros octroyés en avril dernier par le gouvernement allemand pour le même secteur, a affirmé le ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Laurent Kavakure, qui a signé l'accord avec l'ambassadeur d'Allemagne au Burundi, Bruno Brommer. "Il s'agit...
(APA 16/12/14)
APA-Douala (Cameroun) - Un nouveau programme économique visant l’amélioration du climat des affaires vient d’être validé par les dix pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a appris mardi APA de source officielle. Le nouveau programme repose sur cinq composantes majeures, entre autres, le renforcement de l'intégration régionale, la facilitation du dialogue privé-public, la promotion d'une administration moderne reposant sur le e-governement, l'amélioration de l'efficacité des systèmes judiciaires et une grande adéquation formation-emploi. Des experts venus...
(Afrique Actualité 15/12/14)
Faire de l'Afrique centrale un espace de paix, de solidarité de développement équilibré et de libre circulation des personnes, des biens et des services. Un objectif immense que s'est donnée la Communauté des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC). Pour y parvenir, l'institution s'attèle depuis 2007 à développer une stratégie structurée autour de trois axes que sont : la paix, la sécurité et la stabilité, les infrastructures et l'environnement. Le secrétaire général de la CEEAC, Ahamad Allam-Mi, s'est réuni à Yaoundé...
(Xinhua 11/12/14)
LUSAKA (Xinhua) -- Le marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA), le plus important bloc commercial de l'Afrique a connu une augmentation constante de l'intra- commerce depuis la conlusion d'une entente de libre-échange en 2000, a révélé mercredi un rapport de situation. Le COMESA affirme que le commerce intrarégional a régulièrement augmenté, passant de 3 milliards de dollars depuis la création de la zone de libre-échange à 20,9 milliards de dollars, selon le rapport de situation publié lors de...
(PANA 03/12/14)
Un chemin de fer, des ports mais aussi des autoroutes transnationales sont autant de retombées socio-économiques dont va tirer profit le Burundi de son adhésion à la jeune Communauté est-africaine/East african community (CEA/CEA) de libre échange, apprend-on de source officielle à Bujumbura. La patience est cependant de mise, étant donné que certains de ses projets sont encore à l’état de conception, les autres au niveau du montage des financements et dans le meilleur des cas au niveau d’exécution, selon le...
(Agence Ecofin 02/12/14)
(Agence Ecofin) - Ce n’est plus qu’une question de temps pour que le groupe VimpelCom décide de céder ses parts dans Telecel Zimbabwe. Le groupe qui détient Orascom Global Holding, propriétaire à 60% de Telecel Zimbabwe, et qui veut se focaliser sur ses marchés les plus porteurs, a appelé les investisseurs intéressés à se manifester. D’après une source proche du dossier, que cite le journal The Herald, le processus qui est déjà avancé devrait aboutir à l’annonce du potentiel repreneur...
(Iwacu 28/11/14)
La mairie exige aux commerçants de construire des stands en tôle et de vendre leurs produits inflammables à l’extérieur du marché. Une mesure jugée inappropriée par les concernés. Dans la commune urbaine de Kamenge à la 6ème avenue du quartier Songa, en bas de la route macadamisée, un brouhaha venant du marché s’entend. Pourtant, des commerçants ne sont pas en train de vendre comme à l’accoutumée. Ils s’activent plutôt à démolir leurs stands en bois pour faire rentrer leurs marchandises...
(Xinhua 27/11/14)
BUJUMBURA (Xinhua) -- L'Assemblée nationale ( chambre basse) du Burundi a adopté mercredi, à l'unanimité, le Protocole portant création de l'Union monétaire de la Communauté est-africaine (CEA) signé par les chefs d'Etat des cinq pays de la Communauté le 30 novembre 2013 à Kampala en Ouganda. "L'Union monétaire de la CEA a pour objectif de promouvoir et maintenir la stabilité monétaire et financière visant à faciliter l'intégration économique afin d'atteindre la croissance et le développement durables de la Communauté", a...
(Iwacu 27/11/14)
Pour attirer plus d’investisseurs, l’association Paroles et Action pour le Réveil des Consciences et l’Evolution des Mentalités (Parcem) demande à l’Agence de promotion des Investissements (API) de corriger certaines lacunes. La semaine passée, au nom de la Parcem, le consultant Charles Nihangaza (ancien ministre des Finances) a présenté une « étude sur le travail de l’API sur les investissements au Burundi ». Il s’est focalisé sur les Investissements directs étrangers (IDE). La Parcem constate des faiblesses déjà à l’étape de l’enregistrement des données lors de l’ouverture des entreprises. Pour elle, l’API n’a pas une méthode crédible de suivi d’identification des...
(Xinhua 27/11/14)
La Banque mondiale a déclaré lundi que les industries créatives et la renaissance culturelle en Afrique pourraient contribuer à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté. La directrice au Kenya de la Banque mondiale, Diarietou Gaye, a déclaré lors d'un forum culturel à Nairobi que le potentiel des secteurs est immense mais reste en grande partie inexploité. "L'Afrique doit être en accord avec le monde moderne en se montrant plus innovante dans la façon de vendre sa...
(Iwacu 26/11/14)
Pourtant prohibé, le « thé de Kargasok » se vend dans les boutiques de Bujumbura et de l’intérieur du pays. Passé une année d’interdiction à la suite d’une requête du ministère de la Santé Publique, le Kargasok revient en force sur le marché. Contrairement aux anciens fabriquants, les nouveaux promoteurs jouent sur la présentation de l’emballage du produit. En effet, le « Best Kombucha » (Kargasok fabriqué au Rwanda) se commercialise emballé dans des bouteilles en plastique. L’étiquette est attrayante...
(APA 26/11/14)
La Banque mondiale (BM) va débloquer une enveloppe de 75 milliards de francs CFA en appui au projet des Centres d’excellence africains (CEA) dans les régions du Centre et de l’Ouest d’Afrique. Au terme du deuxième atelier organisé par le Cameroun et la Banque mondiale sur la question, il ressort que la création des CEA dans certains pays d’Afrique participe de la volonté des Etats de fournir un appui financier et technique ciblé à des établissements de l’enseignement supérieur avec...
(Iwacu 24/11/14)
A Bujumbura, ce vendredi 28 Novembre 2014, M. Tabou Abdallah MANIRAKIZA, Ministre des Finances du Burundi, a annoncé qu’en 2013, selon les chiffres de l’ISTEBU (Institut des Statistiques du Burundi ), les investissements étrangers directs avaient atteint 400 Milliards BIF, soit quelques 257,2 Millions USD. Ces investissements étrangers proviennent en grandes parties de l’Italie, de la Belgique, et de l’Afrique du Sud. A titre exemplatif, ils représentent près d’1/4 du budget prévisionnel pour l’exercice 2015 s’élevant à plus de 1.500...
(PANA 22/11/14)
Bujumbura, Burundi - Les prévisions budgétaires pour l’exercice 2015 s’élèvent à 1.534,4 milliards de francs burundais (un milliard de dollars américains), contre 1.403 milliards (un peu plus de 916 millions de dollars) en 2014, soit une augmentation de l’ordre de 6%, apprend-on de source officielle à Bujumbura. Ces prévisions budgétaires ont eu déjà l’aval d’un récent Conseil des ministres, selon un communiqué de presse du secrétaire général et porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba (photo). Le budget doit encore être discuté...
(Iwacu 22/11/14)
Opérant au Burundi depuis 2009, SMART LET’S TALK a un nouvel actionnaire majoritaire, le groupe Aga Khan Fund for Economic Development. Cet opérateur de téléphonie mobile couvrira ainsi une grande partie de l’Afrique de l’Est. Selon Abdellatif Bouziani, directeur général de SMART dans l’EAC, Aga Khan Fund for Economic Development (AKFED) opère principalement dans l’EAC, plus notamment au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, et dans une moindre mesure au Burundi. Depuis plus de 100 ans, il investit dans des domaines...
(Iwacu 22/11/14)
Depuis quelques mois, les échanges commerciaux se sont multipliés entre ces deux endroits. Toutefois, la population demande la détaxation de certains produits alimentaires et le renforcement de la sécurité au niveau du lac Tanganyika. Tous les lundis et les jeudis des pirogues et bateaux en provenance des localités du sud Kivu comme Ubwari, Baraka, Kazimia, Mwayenga et quelques fois Kalemie remplis de différents produits accostent au port de Rumonge. Ces bateaux transportent à bord des produits alimentaires comme le manioc,...
(Iwacu 19/11/14)
Depuis quelques mois, des questions se posent sur le sort de Tempo Africell, dont la direction continue à rassurer les employés et les clients. Une situation qui commence à s’éclairer progressivement, au détriment de beaucoup… Dans un communiqué sorti ce lundi 27 octobre, l’ARCT a annoncé que la société Africell a décidé d’arrêter l’exploitation de son réseau GSM au Burundi. La licence d’exploitation du réseau GSM accordée à la société Africell a expiré le 16 septembre 2014. Dans une correspondance...
(Burundi– AGnews 18/11/14)
A Bujumbura, le Fonds monétaire internationale (FMI) organisait une conférence-débat sur les perspectives économiques en Afrique sub-saharienne, notamment au Burundi. M. Prosper Youm, représentant-résident du FMI, et M.Mathias Sinamenye, consultant indépendant( ayant travaillé pour la Banque Mondiale) [ ancien second vice-président du Burundi sous la Dictature militaire -Buyoya- entre 1998 et 2001 ] ont évoqué, ensemble, la croissance économique forte et soutenue en Afrique qui passera de 5% en cette année 2014 à 5,75 en 2015. Cette croissance est surtout...
(Burundi– AGnews 18/11/14)
A Bujumbura, le Général Bernard Belondrade ( Brigadier-général français à la retraite – Conseiller principal à la Réforme du Secteur de la Sécurité RSS -police- de l’International Security Sector Advisory Team -ISSAT- [ http://issat.dcaf.ch/fre/Accueil/A-propos-de-l-ISSAT/Mission-et-principe... ] ) a exposé un rapport d’évaluation positif du Burundi concernant le programme de Développement du Secteur de la Sécurité (DSS) [ http://www.programmedss.bi ]au niveau de la Force de Défense Nationale -FDN- du Burundi ( l’armée burundaise ) et de la Police Nationale du Burundi -PNB-...

Pages

(Iwacu 12/12/14)
Ancienne gloire du football burundais, célèbre pour son jeu de tête, Shundu vit aujourd’hui d’expédients. Shundu, pour les fans du football, Déogratias Bamboneyeho pour ses parents, a fait rêver les amateurs de football des années 1970-1980.55 ans, père de six enfants, Shundu vit modestement dans une maison austère qu’il loue à Gihosha rural. Il ne lui reste que des photos crasseuses, prises à l’époque de ses années de gloire. Il les garde au fond de sa valise, près d’une machine à coudre et d’un poste téléviseur dans un salon aux fauteuils noirs. Aujourd’hui, born-again, il consacre le plus clair du temps à la prière. Nostalgique, il évoque sa carrière footballistique débutée à 15 ans, dans...
(Iwacu 03/12/14)
Du 17 novembre au 6 décembre, le Burundi abrite le tournoi de tennis « ITF-East Africa junior circuit ». Le niveau du jeu de ses jeunes va decrescendo. Sur les 15 tennismen juniors burundais, seul Abdoul Ishaka reste en compétition, en s’imposant sur le Kenyan Kévin Cheruiyot (6-4 6-2), au cours de la deuxième semaine. «Il y a deux ou trois ans, on avait 3 ou 4 tennismen en finale d’un tel tournoi, mais aujourd’hui nos jeunes sont éliminés avant même les quarts de finale », lâche Assani Murisho, entraîneur au centre de formation de tennis du Burundi. Pour ce dernier, les tennismen burundais issus du centre sont très jeunes (13-14 ans) par rapport à leurs adversaires. Mais plus performants...
(Iwacu 25/11/14)
Le 15 et 16 novembre, Ngozi fut plus visitée que d’habitude. Cette ville du nord du Burundi a été la capitale d’une course automobile. Plus ou moins 420 km ont été parcourus, selon Anselme Bigirimana, président du Club automobile du Burundi. La ligne de départ comptait 12 voitures, mais seules 9 ont pu terminer la course. Après 3 ans d’absence dans la compétition automobile, Rudi et son complice technique Petros sont revenus et se sont révélés plus redoutables qu’on ne...
(L'Equipe 24/11/14)
Alors que l'Érythréen Mekseb Debesay a remporté sa deuxième étape ce samedi, l'équipe inexpérimentée du Burundi s'accrochait avec courage. Ils ont mis presque deux jours pour arriver à Kigali depuis Bujumbura la capitale de leur pays, le Burundi. En guise d’entraînement, l’entraîneur national Faustin Ndenzako avait décidé de faire le déplacement à vélo. «Ce n’est pas grand-chose, 280 km, ça prépare bien à la course», sourit-il quand on s’interroge sur cet entraînement particulier. Pour les cyclistes burundais, le Rwanda voisin...
(Iwacu 28/10/14)
Tenue au Burundi du 16 au 21 octobre, la formation de la FIFA dite FUTURO avait réuni les arbitres venus de plus de 16 pays francophones, dont quatre Burundais. Certificats en main, sourire aux lèvres, les arbitres qui ont participé à ce FUTURO III s’accordent sur l’importance de cette formation. «A côté de la nouvelle méthodologie d’arbitrage, nous avons appris l’usage des nouvelles technologies informatiques qui peuvent aider pendant les matches », a déclaré Aden Robleh Rayaleh venu de Djibouti...
(Iwacu 20/10/14)
Un mois après la destitution du président du comité exécutif de la Fédération des Athlètes du Burundi, les représentants de l’Association Municipale des Athlètes de Bujumbura veulent redonner ses lettres de noblesse à l’athlétisme burundais. Présentant le bilan des activités de l’Amabu, au cours de la saison 2013-2014, Dieudonné Kwizera n’a pas mâché ses mots : « Bien que nous ayons toujours crié au secours pour sauver l’athlétisme burundais, les organes dirigeants de la FAB ont failli à leur mission...
(Iwacu 13/10/14)
Après l’appel du club Inter FC suite aux sanctions lui infligées par le Comité Exécutif de la FFB, le jury d’appel du 24 septembre a rendu le verdict suivant : l’appel tel qu’interjeté par le club a été reçu est déclaré partiellement fondé. Le club Inter FC est coupable de « tentative de corruption » et non de « flagrant délit de corruption ». Ainsi, il est condamné à l’interdiction d’exercer toute activité relative au football pendant trois mois à...
(Iwacu 10/10/14)
Dans une lettre du 8 octobre 2014 adressée au président de l’association des clubs de baskets amateurs de Bujumbura (ACBAB), les clubs Berco stars, les Copines et les Gazelles se retirent de la course du championnat 2014-2015. Arguant le fait de ne pas avoir clôturé la saison 2013-2014, les basketteuses de ces trois clubs se disent « lésées » et ne veulent pas entamer une nouvelle saison avec le suspens pareil. Elles accusent l’ACBAB et la Fédération de Basketball du...
(APA 09/10/14)
Le Burundi sera représenté par trois nageurs lors du 12e championnat du Monde de Natation en petit bassin qui se déroulera du 3 au 7 décembre prochain. Ces trois nageurs sont Elsie Uwamahoro, 23 ans, Billy Scott Irakoze, 18 ans, et Idriss Mutankabandi, 17 ans. Uwamahoro a déjà eu l’honneur de participer à une édition précédente contrairement à Mutankabandi qui sera à son premier essai. Quant à Irakoze, il a représenté son pays au championnat du monde en 2013 qui...
(Africa Top sports 09/10/14)
Le Burundi sera représenté au 12ème championnat du monde de natation en petit bassin. C’est ce qu’a appris APA auprès de la Fédération de natation. La compétition aura lieu du 3 au 7 décembre prochain et verra la participation de trois nageurs de ce pays de l’Afrique centrale. Il s’agit d’ Elsie Uwamahoro, 23 ans, Billy Scott Irakoze, 18 ans, et Idriss Mutankabandi, 17 ans. Le premier, Elsie Uwamahoro, ne sera pas à son coup d’essai. Il a déjà participé...
(Iwacu 07/10/14)
Notre pays écope d’une amende de 29 mille dollars américains pour sa non participation aux éliminatoires de la zone 5 de l’AfroBasket et des jeux africains 2015. «Toute fédération qui aurait donné son engagement définitif pour participer à une compétition et qui ne sera pas présente sera considérée comme s’étant retirée de la compétition. Dans ce cas, cette fédération devra verser à FIBA Afrique une amende qui s’établit comme suit: 15 mille dollar américains dans le cadre d’une session groupée...
(Iwacu 06/10/14)
Dimanche 28 septembre, la Fédération des nageurs du Burundi a organisé une compétition pour sélectionner les 3 nageurs qui participeront au 12ème championnat du monde en petit bassin à Doha (Qatar) en décembre prochain. Outre les trois nageurs burundais Elsie Uwamahoro, Billy Scott Irakoze et Idriss Mutankabandi, Belly Crésus Ganira, 14 ans, bénéficiera d’une formation au camp de la jeunesse à Doha. « Ils auraient dû être deux, un garçon et une fille. Mais comme aucune fille n’a fait le...
(Iwacu 03/10/14)
Après Gitega qui accueillait le championnat national des juniors et cadets, il y a deux mois, cette fois, c’est le tour de Ngozi d’abriter la 8ème édition du championnat national des judokas seniors. Plus au moins 170 judokas venus de tous le pays prendront part au championnat national prévu à Ngozi le 5 octobre. Des judokas venus de deux nouveaux clubs (Makamba et Rutana) seront aussi sur le tatami. Une façon de booster davantage ce sport qui affiche de bons...
(Iwacu 03/10/14)
Samuel Nsabumuremyi est rentré de la 5ème édition du championnat d’Afrique (tenue à Yaoundé du 24 au 28 septembre 2014), médaillé d’argent, dans la catégorie homme, 52 kg. Bien qu’initié depuis 3 ans au Burundi, le Sambo commence à donner de fruit : Samuel Nsabumuremyi, un jeune sambiste de 19 ans, a décroché une médaille d’argent. «Ils sont partis à deux. Mais le deuxième n’a pas eu de médaille car ayant lutté dans la catégorie qui n’est pas la sienne»,...
(Iwacu 26/09/14)
Athlétisme : La deuxième édition du cross country de Mahwa, qui n’a pas eu lieu en août comme prévu, se tiendra en janvier. « Nous avons dû décaler la tenue de cet événement car certains athlètes qui allaient participer dans cette compétition étaient partis représenter le Burundi dans les différentes rencontres internationales », a déclaré Jean Claude Niyonizigiye, initiateur de cet événement. Dans la 2ème édition d’autres disciplines sportives seront représentées. « Je suis en train de voir comment instituer...
(Iwacu 24/09/14)
Initiée par la direction technique de la Fédération de Football du Burundi (FFB), Nahya Goalkeepers Academy (NAGA) a ouvert ses portes depuis le 15 septembre. Cette dernière se veut une école de portiers d’élite, pour apporter un remède aux problèmes de manque de formation à l’endroit des gardiens de buts. Une première au Burundi : « Après quelques formations en théorie et pratique dispensées par des experts qualifiés, on a eu l’idée de créer cette école, la première du genre...
(Iwacu 06/09/14)
La première édition du semi-marathon tenue le 31 août dans la ville de Bujumbura était un événement sportif riche en couleur. Plus ou moins 600 athlètes de 4 à 55 ans, professionnels et amateurs, ont pris part à ce semi-marathon aux côtés du champion mondial de marathon, le Kényan Wilson Kipsang Kiprotich et son concitoyen Wilfreid Bungei, spécialiste du 800 m. L’objectif ?: renforcer les bonnes relations burundo-kenyanes, commémorer le jubilée d’or de la République du Kenya et collecter des...
(Iwacu 02/09/14)
Un sport pratiqué collectivement dans plusieurs pays anglophones, le hockey sur gazon tente sa percée au Burundi. « Vu que le Burundi est un pays potentiellement sportif, l’idée d’implanter les premiers clubs d’hockey sur gazon n’est pas d’hier », fait savoir Marc-Olivier Thirion, initiateur du hockey sur gazon au Burundi. Parmi les pays de l’EAC, fait-il remarquer, seuls le Burundi et le Rwanda n’avaient pas encore de club de hockey sur gazon. Les premiers clubs seront ouverts aux étudiants de...
(APA 13/08/14)
Le tirage au sort de la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 aura lieu le 26 novembre prochain à Rabat, a annoncé lundi la Confédération africaine de football (CAF). Au cours de cette cérémonie, quatre groupes de quatre équipes seront tirés au sort. Le Maroc, qualifié d'office en qualité de pays organisateur, les quinze autres qualifiés seront connus à l'issue de la dernière phase des éliminatoires, programmée entre les mois de septembre et novembre 2014. La...
(Iwacu 04/08/14)
Accusé de corruption et de match truqué, Inter FC, qui était sur le point de monter en ligue A, a été rétrogradé en 3ème division. Après six années passées en ligue B, ils attendaient de passer en ligue A, mais la joie des joueurs, staff et supporters, fut de courte durée. Le soir du 23 juillet (le jour de son dernier match), deux heures avant sa qualification pour la 1ère division, Inter FC a été relégué à la 3ème division...

Pages

(Iwacu 08/12/14)
C’est un ministre de la Culture, heureux et enthousiaste que nous avons rencontré dans son bureau, le lendemain de son retour de Paris où le tambour venait d’être inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. « Le mérite ne revient pas uniquement à notre ministère de la jeunesse. » Avant de rendre un hommage très appuyé au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, aux professeurs d’universités du Burundi et aux représentants de l’Unesco qui « ont travaillé d’arrache-pied pour faire avancer ce projet. » Les projets consécutifs à l’inscription du tambour au patrimoine mondial vont rapidement être mis en place, a assuré le ministre. Des mesures de sauvegarde, de promotion et de protection,...
(Xinhua 01/12/14)
DAKAR (Xinhua) -- Le 15e Sommet de la Francophonie, qui a pris fin dimanche au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), à 30 km de Dakar, a adopté des "décisions importantes" ayant notamment trait à la jeunesse et à l' économie, a-t-on appris de source officielle. S'exprimant lors de la conférence de presse clôturant le deux jours de travaux des pays membres de l'espace francophone, le président sénégalais Macky Sall a affirmé que le sommet a adopté un cadre stratégique à moyen terme pour jeunesse et l'économie. Il a indiqué que le sommet a "insisté" sur le renforcement de la dimension économique dans un esprit de partenariats solidaires au sein de l'espace francophone. Le sommet s'est penché...
(RFI 29/11/14)
Selon les auteurs du nouveau rapport de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) consacré à la langue française dans le monde, le français s'enracine progressivement en Afrique. Les chiffres sont parlants : sur les 212 millions de locuteurs quotidiens du français, plus de la moitié se trouve en Afrique et 85% des 767 millions de francophones prévus à l'horizon 2060 seront africains. C'est toujours en Afrique que la progression du nombre de locuteurs francophones a été la plus forte, avec une augmentation en moyenne du...
(RFI 28/11/14)
Les tambours du Burundi ont été inscrits, ce jeudi 27 novembre, sur la liste du patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO. La danse rituelle au tambour royal est un spectacle qui associe le son du battement des tambours à des danses, de la poésie héroïque et des chants traditionnels. Toute la population du Burundi la reconnaît comme un élément fondamental de son patrimoine et de son identité. Désormais, c'est reconnu au niveau mondial et c’est le sentiment de fierté qui...
(AFP 27/11/14)
La danse rituelle au tambour du Burundi, le chant polyphonique du Portugal, le pain traditionnel d'Arménie ou la fabrication des yourtes d'Asie centrale ont désormais un lien commun : ils ont été inscrits au patrimoine culturel de l'humanité, que l'Unesco tente de préserver pour les générations futures. Une quarantaine de candidatures venant de tous les continents devaient être approuvées par le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, réuni cette semaine au siège de l'organisation à Paris, où...
(Iwacu 18/11/14)
Du 12 au 13 novembre avait lieu à l’hôtel Source du Nil, la deuxième édition des journées littéraires, organisées par « Sembura-ferment littéraire », sous le thème « Pour une culture de paix dans la région des Grands Lacs ». Au programme : débats, lectures, échanges d’expériences, mini foire du livre, etc. Après une première édition réussie en 2011, qui a vu naître la première anthologie « Emergence : Renaître ensemble », la capitale burundaise a encore eu l’honneur d’accueillir...
(PANA 13/11/14)
La bataille pour faire inscrire les 'fameux' tambours du Burundi (Ingoma, en langue nationale, le kirundi) au Patrimoine mondial devrait aboutir à la prochaine Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) prévue, le mois prochain, maintenant que «toutes les conditions requises ont été réunies», s’est voulu rassurant, mardi, le ministre burundais de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Adolphe Rukenkanya. Pour cette agence spécialisée des Nations unies, seuls les pays...
(Autre média 20/10/14)
De nombreux Aclotsont suivi la parade des Mondes de Nivelleset admiré Karyenda Amahoro, des tambours du Burundi. Comme chaque année, à la même période, le conseil consultatif des relations nord-sud met sur pied les Mondes de Nivelles, un rendez-vous pluriculturel à la rencontre des différentes nationalités qui font le tissu social nivellois. Un grand chapiteau est installé sur la Grand-Place dans lequel une vingtaine de nationalités sont représentées. Là, ça sent bon le thé marocain, la moambe ou encore la...
(Jol Press 14/10/14)
A un mois et demi du 15ème Sommet de la Francophonie, les 29 et 30 novembre à Dakar au Sénégal, ils sont cinq à postuler au poste de secrétaire général de la Francophonie, que quittera Abdou Diouf après 11 ans de mandat. En lice, l’écrivain congolais Henri Lopes, l’ancienne gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, le secrétaire général de la Commission de l’océan indien Jean-Claude de l’Estrac de l’Ile Maurice, l’ancien ministre équato-guinéen Agustin Nze Nfumu et, enfin, l’ancien président...
(Burundi– AGnews 14/10/14)
A quelques mois des élections démocratiques de 2015, le Burundi réfléchit sur l’esprit de ses institutions … A Mortagne-au-Perche (France), ce samedi 11 octobre 2014, M. Nestor Bidadanure, militant burundais antiapartheid, était venu dédicacer son livre sur Nelson Mandela « N’éteignez pas la lumière ». M. Nestor Bidadanure, philosophe de formation ( Cela signifie qu’il aime beaucoup réfléchir ), a eu l’occasion de rencontrer Mze Mandela 2 fois dans sa vie. Selon M. Bidadanure : « C’était une personne très...
(RFI 29/09/14)
Cinq candidats, dont une femme pour la première fois, sont en lice pour succéder à Abdou Diouf à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie. C'est à Dakar, les 29 et 30 novembre, en marge des travaux du XVe Sommet de la Francophonie que le nouveau secrétaire général ou la nouvelle secrétaire général de l'OIF sera nommé(e). Les choses sérieuses semblent avoir commencé, à dix semaines du sommet de Dakar (du 29 au 30 novembre), pendant lequel les chefs...
(Jeune Afrique 18/09/14)
Invité au Canada, le candidat burundais à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, Pierre Buyoya, va essayer de prouver qu'il n'est pas interdit de séjour dans ce pays pour cause de passé putschiste. Mais ce n'est pas gagné d'avance... Candidat à la succession d'Abdou Diouf à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), le Mauricien Jean-Claude de L'Estrac a un programme de campagne chargé pour la seconde quinzaine de septembre. Il se rendra tour...
(AFP 08/09/14)
Les pieds frappent le sol en cadence. Les danseuses claquent leurs mains et leurs cuisses en serrant les dents. Le stepping est une danse qui plonge au coeur de l'histoire noire américaine et secoue depuis un an le monde de la mode. Une de ses représentantes, LeeAnet Noble, a conquis le couturier américain Rick Owens à Paris l'automne dernier. Elle revient à New York vendredi à l'occasion de la Fashion week. Dans le studio de Washington où elle répète son...
(RFI 05/09/14)
Pierre Buyoya, ancien président burundais, représentant spécial de l'Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel, candidat à la présidence de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie), est de passage à Paris à l'occasion de sa tournée européenne. Il est l'invité de RFI. RFI : En novembre prochain, l’OIF élira son nouveau secrétaire général pour succéder à Abou Diouf. La campagne des candidats a déjà commencé depuis maintenant de nombreux mois. Vous êtes de passage à Paris dans le...
(Iwacu 04/09/14)
Les jeunes encadrés par le Centre culturel de Gitega pendant ces grandes vacances ont clôturé, ce mardi 2 septembre, leurs activités. Selon eux, ces mois d’échanges avec les autres jeunes et adultes ont été d’une grande importance dans la mesure où ils ont beaucoup appris. Ils étaient environ une quarantaine de jeunes à participer dans ces activités tous les lundis et mardis au Centre culturel de Gitega. Selon Gérard Kaburahe, animateur culturel, le Centre est parti d’un constat que beaucoup...
(AFP 03/09/14)
Hautes de plusieurs mètres, deux imposantes défenses d'éléphant coulées dans le béton symbolisent la porte d'entrée d'un immense palais à l'abandon. "Bienvenue au Ciciba !" pouffe une gamine en haillons. Créé il y a 30 ans pour promouvoir le patrimoine culturel des peuples africains au sud de l'Equateur, le Centre international des civilisations bantoues (Ciciba), basé dans la capitale gabonaise, ne s'est jamais concrétisé malgré les millions d'euros engloutis à sa création. Quelques familles démunies squattent aujourd'hui les ruines de ce vaste chantier à l'abandon, labyrinthe...
(Iwacu 01/09/14)
Samedi 30 août avait lieu, à l’ETS Kamenge, la finale du Primusic 2014. Plus de 30 mille personnes ont assisté à l’évènement. Comme à l’accoutumée, quand la Brarudi organise quelque chose, elle ne le fait pas à moitié ! Cette fois encore, l’évènement a fait sensation ! Dans le bon comme dans le mauvais sens, avec plus de 30 mille personnes et une sécurité débordée ! Tout avait pourtant bien commencé. Différents chanteurs, dès 13 h, se sont produits à...
(Iwacu 28/08/14)
Le chanteur Big Fizzo a été recemment nommé « Chanteur de l’année » par les TopTen Music Awards organisés par la radio Bonesha FM. Iwacu a rencontré la star. Big Fizzo, Général Fizzo, Big Furious… On se perd un peu dans vos noms de scène. Comment devons-nous vous appeler ? (Rires) Appelez-moi Désiré Mugani, ça ira très bien. Quant à mes fans, je leur laisse le choix. Certains préfèrent « Général Fizzo » car, disent-ils, je suis le général de...
(Iwacu 22/08/14)
Ce weekend le 16 août, la population de Gitega se régalait avec la demi-finale finale de la Primusic, avec 12 candidats en lice. Depuis, c’est le vote par SMS, déterminant pour le résultat final, qui est questionné. C’est vers 18h30 que le public, qui impatiemment le dénouement de la joute, a eu droit au verdict : Sosthène, Eduin, El Pedro, Olga Kiki Touré et Christian étaient proclamés finalistes par Aaron Tunga, le president du jury de l’édition du Primusic en...
(Iwacu 08/08/14)
De l’Inanga à la guitare classique, une histoire de la naissance de la musique burundaise moderne (1960-1985), écrit par par Mgr Justin Baransananikiye, est une mine d’or. Rempli de récits, d’anecdotes et de photos d’anciens musiciens qu’on ne peut trouver nulle part ailleurs, c’est l’indispensable outil pour ceux qui s’intéressent à la musique burundaise. Auteur-compositeur d’ »Incuti irahumuriza », « Ngira mpere udusiga », « Mpaye umukenyezi », « urukundo ni intagerwa », Mgr Justin Baransananikiye est l’un des fondateurs...

Pages

(RFI 20/12/14)
La tension ne cesse de monter au Burundi depuis quelques jours, suite aux contestations de l’enrôlement des électeurs qui a pris fin la semaine passée. En début de semaine, l’opposition réunie a exigé une démission immédiate et sans condition de la Commission électorale, accusée d’être complice dans les nombreuses irrégularités reconnues par toutes les parties. Vendredi, quelque 2 000 organisations de la société civile ont demandé fermement une annulation des résultats de l’enrôlement. Réponse du président Pierre Nkurunziza vendredi, au cours de sa traditionnelle émission publique : « L’annulation de l’enrôlement n’est prévue nulle part dans les textes ». Quant aux menaces lancées par l’opposition et la société civile de paralyser le processus électoral, le...
(RFI 19/12/14)
Au Burundi, la société civile a été la première à tirer la sonnette d’alarme en dénonçant des fraudes massives qui ont entaché la distribution des cartes nationales d’identité et l’opération d’enrôlement des électeurs qui a eu lieu en même temps, des irrégularités que la Céni reconnaît aujourd’hui en renvoyant la responsabilité sur le gouvernement. Après l’opposition qui demande carrément la démission de la Commission électorale, les principaux leaders de la société civile sont montés au créneau jeudi. La société civile burundaise est donc très remontée et elle exige désormais l’annulation des résultats de l’enrôlement, qui ne reprendra qu’après la distribution de cartes biométriques à toute la population du Burundi. Si l'annulation n'est pas proclamée, la riposte est déjà prévue. Pierre-Claver...
(RFI 18/12/14)
Au Burundi, la Céni souhaite l'apaisement et comprend la colère des partis de l'opposition qui ont appelé à sa démission cette semaine. Dix-huit partis politiques accusent la Commission électorale d'avoir inscrit des électeurs fictifs sur les listes lors de l'enrôlement pour favoriser le parti au pouvoir lors des scrutins de 2015. La Céni reconnaît des irrégularités, mais elle estime qu'elles ne sont pas de son fait. Lire la suite sur: http://fr.africatime.com/external?url=http://www.rfi.fr/afrique/20141218...
(RFI 17/12/14)
Le Burundi va-t-il s'enfoncer dans une nouvelle crise électorale après celle de 2010 ? Tous les partis politiques de l'opposition burundaise, unis pour la première fois, ont demandé hier une démission immédiate de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Elle est accusée d'avoir participé à une fraude massive sur les listes électorales au moment de l'enrôlement des électeurs, qui a pris fin vendredi. Ces partis menacent de paralyser le processus électoral de 2015 s'ils ne sont pas entendus. Il s’agit...
(La Voix de l'Amérique 17/12/14)
Les 18 partis d'opposition du Burundi ont unanimement exigé cette démission. Ils accusent la Commission électorale indépendante de "fraude massive" dans l'enregistrement des électeurs, menaçant de paralyser l'organisation des élections générales de 2015. "Nous exigeons la démission immédiate et sans conditions de la Céni, discréditée et incapable de conduire un processus électoral digne de ce nom", a déclaré à la presse Agathon Rwasa, figure de l'opposition et chef historique de la principale ancienne rébellion burundaise, au nom de ces 18...
(RFI 16/12/14)
Agathon Rwasa, leader historique des ex-rebelles des Forces nationales de libération (FNL), qui avaient revendiqué le massacre de Tutsis congolais à Gatumba en 2004, devait comparaître pour la première fois devant le parquet près la cour d’appel de Bujumbura ce lundi 15 décembre. Mais il n’a pas été entendu finalement, sans qu’aucune explication ne lui soit donnée. Lorsque Agathon Rwasa arrive devant l’entrée qui mène aux bureaux du parquet hier matin, il trouve porte close. Des dizaines de policiers burundais...
(RFI 15/12/14)
À six mois des élections générales au Burundi, l’espace politique est en pleine ébullition, avec la naissance d’une nouvelle coalition d’opposition composée de huit partis la semaine passée, dominée notamment par les deux frères ennemis d’hier, les ex-rebelles hutus des FNL et l’ancien parti unique l’Uprona, tutsi. Une alliance en concurrence avec une autre coalition beaucoup plus ancienne, l’ADC-Ikibiri, de force à peu près égale. Après plusieurs années où l’on ne parlait que de la seule Alliance démocratique pour le changement, l’ADC-Ikibiri, une grande coalition de l’opposition radicale au Burundi, née du boycott des élections générales de 2010, l’opposition burundaise...
(RFI 15/12/14)
Un peu plus de trois millions six cent quatre-vingts mille Burundais en âge de voter se sont fait inscrire sur les listes électorales au Burundi. L’annonce a été faite ce vendredi 12 décembre par le porte-parole de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), après une période officielle d’enrôlement caractérisée par de fortes tensions politiques. À la Céni, on se dit « très satisfaits », après l’opération d’enrôlement des électeurs. De nombreux observateurs parlent plutôt d’ un « ouf » de...
(Radio Vatican 13/12/14)
Des irrégularités ont été observées dans le processus électoral au Burundi. Selon la commission électorale du pays, 3,2 millions d'électeurs avaient été enregistrés lundi soir, alors que l'Institut des statistiques du Burundi estime le nombre d'électeurs à 4,8 millions. Le processus a donc été prolongé et les citoyens auront ainsi jusqu’à ce vendredi pour s’inscrire sur les listes de leur commune. Lors de la messe de dimanche dernier célébrée dans la cathédrale Regina Mundi de Bujumbura retransmise à la radio...
(RFI 12/12/14)
L'ONU a officiellement fermé vendredi 12 décembre sa mission politique, le Bureau des Nations unies au Burundi (Bnub) au cours d’une cérémonie de descente de drapeau à Bujumbura. Cette fermeture s'effectue après une vingtaine d’années de présence dans ce pays en proie à une longue guerre civile qui a duré de 1993 à 2006. Mais ce départ a lieu malgré des tensions politiques croissantes à quelques mois d'élections générales. La communauté internationale ne cache pas son inquiétude. Les relations entre...
(BBC 12/12/14)
Au Burundi, huit partis politiques ont annoncé la formation prochaine d'une coalition de l'opposition. « Nous avons choisi d’unir nos forces pour avoir suffisamment de poids et peser dans la balance lors des prochaines élections », a expliqué à la BBC Agathon Rwasa, le président des Forces Nationales de Libération indépendant, qui fera partie de la future coalition. Certaines de ces formations ne sont pas reconnues par le pouvoir et ne pourront donc probablement pas participer aux élections. Selon la...
(BBC 12/12/14)
Les Nations Unies ont officiellement fermé leur mission politique au Burundi, après 20 ans de présence dans ce pays. La cérémonie a été présidée par le sous-secrétaire général de l'ONU chargé des Affaires politiques Jeffrey Feltman et le ministre burundais des Relations extérieures, Laurent Kavakure. Le Bureau des Nations unies au Burundi (Bnub) a été créé en 1993 après l'assassinat du premier président démocratiquement élu, Melchior Ndadaye en Octobre 1993. "Il reste de nombreux défis, davantage d'efforts restent à faire...
(La Voix de l'Amérique 12/12/14)
Le drapeau de l'ONU a été amené vendredi matin lors d'une cérémonie dans l'enceinte du Bureau des Nations unies au Burundi, en présence du sous-secrétaire général de l'ONU chargé des Affaires politiques, Jeffrey Feltman, et du ministre burundais des relations extérieures, Laurent Kavakure. Différentes missions onusiennes se sont succédées depuis l'assassinat en 1993 du premier président démocratiquement élu Melchior Ndadaye. Ce Hutu avait été tué lors d'une tentative de coup d'Etat menée par l'armée alors dominée par la minorité tutsi...
(La Voix de l'Amérique 11/12/14)
Dans une lettre adressée à la Commission électorale nationale indépendante (Céni), les 18 partis demandent l’annulation de ce qu’ils qualifient de "résultat du pseudo-enrôlement". Ils affirment avoir donné, à la Céni, des preuves innombrables d'une opération de fraude massive organisée par le parti au pouvoir. Parmi ces preuves, ils évoquent des fraudes à la carte d'identité. Une coalition de l'opposition, l'Alliance démocratique pour le changement (ADC-Ikibiri) qui regroupe une dizaine de partis, avait déjà dénoncé la "distribution massive" de cartes...
(RFI 11/12/14)
A moins de six mois des élections générales au Burundi, la montée de tension entre pouvoir et opposition inquiète la communauté internationale. Depuis le début de l’enrôlement des électeurs, de nombreuses irrégularités ont été constatées par toutes les parties dans l’octroi de la carte d’identité, indispensable pour être inscrit. Les ambassadeurs de l’Union européenne et des représentants du gouvernement burundais viennent de se réunir dans le cadre du dialogue politique UE-Burundi et au sortir de cette réunion, l’ambassadeur de l’UE...
(Radio Vatican 11/12/14)
La Conférence des Evêques Catholique du Burundi, vient de conclure son Assemblé Générale ordinaire de fin d’année, tenue à Bujumbura du 02 au 05 décembre 2014. Au terme de cette assemblée, et eu égard à la situation sociopolitique du Burundi, surtout la période préparatoire aux élections de 2015, la Conférence a sorti une déclaration, au cours d’une messe concélébrée par tous les évêques de l’Eglise du Burundi le 07 décembre 2014. Selon le communiqué, la préparation des élections en cours...
(Ouest-France 11/12/14)
J'ai fait état, il y a deux jours, de la signature d'un nouveau contrat entre la société Sovereign Global France (SGF) et la Mauritanie pour la formation d'unités qui seront déployées au sein de la Minusca (voir mon post ici). Cette même société a signé le 10 décembre, avec le ministre de la Défense du Gabon, un contrat portant sur l’équipement d'un bataillon de réserve gabonais destiné à être déployé au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des...
(RFI 10/12/14)
La conférence des évêques catholiques du Burundi a dénoncé avec force, lundi, « beaucoup d’irrégularités » constatés dans la distribution des cartes d’identité, indispensables pour l’enrôlement des électeurs en cours en vue des élections générales de 2015. Une prise de position qui suscite de fortes tensions politiques dans le pays. Hier, le ministre burundais de l’Intérieur, Edouard Nduwimana, lui a répondu au cours d’une conférence de presse. Du message des évêques catholiques du Burundi, principale force morale du pays, le...
(Jeune Afrique 08/12/14)
Le principal parti d'opposition au Burundi, l'Union pour le progrès national (Uprona), s'est dit lundi "renforcée" par la prise de position des évêques catholiques du pays qui ont dénoncé la veille les irrégularités dans le processus électoral. Les évêques catholiques du Burundi sont sortis de leur silence. Le dimanche 7 décembre, au cours d'une messe retransmise en direct sur les ondes de la radio nationale, huit clergés ont dénoncé les irrégularités dans la distribution des cartes d'identité dans le pays,...
(RFI 08/12/14)
L’Eglise catholique du Burundi, qui regroupe environ 60% de la population et qui est la première force morale du pays, ne cache plus son inquiétude sur les dérives observées dans l’opération d’enrôlement des électeurs, en cours depuis deux semaines, et qui vient d’être prolongée de cinq jours par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Dimanche 7 décembre, les évêques du Burundi ont dénoncé avec force dans un message aux fidèles, les nombreuses irrégularités qu’on observe dans la distribution des cartes...

Pages