Burundi | Africatime

Burundi

(AFP 27/02/15)
Le président burundais Pierre Nkurunziza n'a jamais caché son intention de briguer un troisième mandat en juin, mais sa marge de manoeuvre diminue: société civile et opposition comptent lui faire barrage et la contestation s'organise dans son parti. Le premier signe de fissure à l’intérieur du parti au pouvoir, le Cndd-FDD, est apparu il y a une semaine, quand le chef de l'Etat a limogé le chef des services de renseignements, le général Godefroid Niyombare, et deux de ses lieutenants, pour lui avoir demandé de renoncer à la présidentielle. Les services secrets, aux larges pouvoirs, sont un pilier du pouvoir Nkurunziza. "Le général Niyombare n'est pas fou. S'il a agi ainsi à visage découvert, c'est...
(Iwacu 27/02/15)
Un mois après le lancement de la campagne « Halte au 3ème mandat », ses initiateurs ont animé une conférence de presse, ce jeudi 26 février. Ces organisations affirment que le président de la République est résolu à briguer le 3ème mandat. « En témoigne le silence qu’il garde autour de cette question épineuse. » Elles appellent, ainsi, tous les citoyens burundais à protester vigoureusement contre le 3ème mandat de M.Nkurunziza en participant à la manifestation pacifique qui sera effectuée dès l’annonce de ladite candidature. « Pierre Nkurunziza n’est plus un facteur de stabilité dans ce pays, mais plutôt un facteur de violence ! », martèle Pacifique Nininahazwe, président du Focode. Il estime que la menace brandie par les pouvoirs...
(Iwacu 27/02/15)
Plus de quatre cents organisations de la société civile et les syndicats regroupés dans la « Campagne contre la vie chère au Burundi » menacent d’entamer un mouvement de grève générale. Selon Tharcisse Gahungu, président de la Confédération des syndicats du Burundi (Cosybu), leurs demandes n’ont pas encore trouvé d’issue favorable. Le 12 janvier 2015, explique-t-il, nous avons envoyé une correspondance au président de la République lui demandant la suppression de la taxe de 42 Fbu par minute sur les...
(Agence Ecofin 27/02/15)
Les États-Unis et la Communauté d’Afrique de l’Est (East African Community/EAC) ont signé, le 26 février, un accord destiné à faciliter les échanges commerciaux et à défricher le terrain aux investisseurs américains dans la région. Selon les termes de l’accord, les cinq pays membres de Communauté d’Afrique de l’Est (Tanzanie, Kenya, Ouganda, Rwanda et Burundi) s’engagent à coopérer avec les États-Unis dans les domaines de l’harmonisation des normes commerciales et de l’assouplissement des procédures douanières et des formalités administratives aux frontières. Washington s’engage, dans ce cadre, à assurer à ses partenaires est-africains des formations dans...
(Iwacu 27/02/15)
Où le dialogue est une valeur culturelle, où tous les citoyens jouissent de leurs droits fondamentaux et célèbrent la diversité. Telle est la vision de la table ronde qui vient de se tenir à Kigali du 23 au 24 février regroupant les principaux artisans de la paix venus du Burundi, du Rwanda et de la RDC. D’abord, ils ont discuté des principaux obstacles à la paix tels que proposés dans la feuille de route proposé par le programme régional «...
(Jeune Afrique 26/02/15)
De passage à Paris, Gervais Rufyiriki, deuxième vice-président du Burundi chargé des questions économiques, a enchaîné les rencontres avec les entrepreneurs français, à la recherche d'investisseurs intéressés par plusieurs secteurs de l'économie du pays. La visite a été discrète. Le deuxième vice-président du Burundi, Gervais Rufyiriki, chargé des questions économiques, était à Paris le 27 janvier "pour resserrer les liens bilatéraux avec la France". Après le Quai d'Orsay, il s'est rendu au siège du Medef International, où il a rencontré...
(AFP 24/02/15)
Le Sénat burundais a approuvé mardi la nomination du nouveau chef des services de renseignements du pays, un fidèle du chef de l’État Pierre Nkunrunziza, à l'approche d'élections-clés, a constaté un journaliste de l'AFP. "Le candidat proposé par le président Pierre Nkurunziza, le général de brigade Étienne Ntakarutimana a recueilli 37 voix pour sur 37 votes exprimés", a déclaré le président de la Chambre haute, Gabriel Ntisezerana, après le vote. Le général Ntakarutimana, 43 ans, est issu de l'ex-principale rébellion hutu du Burundi, le Cndd-FDD de Pierre Nkurunziza, aujourd'hui parti au pouvoir.
(RFI 24/02/15)
Au Burundi, le président Pierre Nkurunziza, qui n’a jamais caché son envie de se représenter pour un troisième mandat est de plus en plus contesté. Il essuie de nombreuses critiques quant au respect des droits de l’homme et aux restrictions des libertés. Face à cela, le parti au pouvoir, le CNDD-FDD, fait front. Ce lundi 23 février, il a organisé à Bujumbura, la capitale, une réunion de tous ses représentants. Officiellement, il s’agit d’une réunion tout ce qu’il y a...
(Agence Afrique 24/02/15)
La démission de l’envoyé spécial des États-Unis pour la région des Grands lacs et la République démocratique du Congo, M. Russ Feingold, a suscité une réaction mitigée au sein de la classe politique congolaise ce dimanche 22 Février. L’annonce de la démission de l’envoyé spécial, a été faite samedi par la porte-parole de la diplomatie américaine, Mme Jen Psaki. Qui a par ailleurs salué le rôle important joué par cet ancien sénateur démocrate qui était en fonction depuis juin 2013. À en croire la presse américaine, Russ Feingold souhaiterait se préparer à tenter de reprendre son siège
(RFI 23/02/15)
L’annonce de la démission de l'envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs, a été faite samedi par la porte-parole de la diplomatie américaine. Russ Feingold avait pris ses fonctions en juin 2013. Il ne s’était pas fait que des amis dans la région en affirmant haut et fort que les Etats-Unis étaient opposés à un troisième mandat pour le Congolais Joseph Kabila, le Rwandais Paul Kagame ou encore le Burundais Pierre Nkurunziza. Mais ce n’est pas ce qui est à l’origine de sa démission. Ce n’est pas une surprise. Depuis plusieurs mois déjà, la rumeur courait que Russ Feingold allait quitter son poste. L’ancien sénateur du Winconsin devrait se présenter en 2016...
(Radio Okapi 23/02/15)
Les Léopards espoirs de la RDC ont été battus (0-1) par les Hirondelles du Burundi samedi 21 février au stade Tata Raphaël, en match aller des éliminatoires des jeux africains 2015 qui se joueront à Brazzaville. Les Congolais ont dominé la première mi-temps sans trouver des failles. Les attaquants congolais se sont illustrés par des ratés et ont permis à la défense burundaise qui jouait regroupée de conserver la cage de leur gardien. Au retour des vestiaires, les Burundais ouvrent...
(AFP 21/02/15)
L'envoyé spécial des Etats-Unis pour la région des Grands lacs et la République démocratique du Congo, Russ Feingold, va quitter son poste, qui l'a vu fortement s'impliquer dans les négociations entre les rebelles du M23 et le gouvernement de Kinshasa. Mais ses propos récurrents appelant le président Joseph Kabila à quitter le pouvoir ont suscité régulièrement des commentaires outragés de Kinshasa. Russ Feingold, un ancien sénateur démocrate, avait pris ses fonctions en juin 2013 et durant son mandat il a...
(RFI 21/02/15)
Au Burundi, les obstacles semblent s’amonceler sur le chemin du président burundais Pierre Nkurunziza, qui n’a jamais fait mystère de son envie de se représenter pour un troisième mandat. La mobilisation sans précédent de la population, jeudi, à l'occasion de la libération de Bob Rugurika, le patron de la Radio publique africaine (RPA), risque de précipiter une crise ouverte au sein du camp au pouvoir. Officiellement, le parti CNDD-FDD reste un bloc monolithique qui parle d’une seule voix. Mais en...
(AFP 20/02/15)
Le ministre burundais de l'Intérieur a mis en garde vendredi contre toute tentative de "soulèvement" dans le pays, au lendemain d'une grande manifestation de soutien à un journaliste, orchestrée, selon lui, par une opposition prête à tout pour saboter les prochaines élections. Aucun décompte n'a été fourni, mais selon un journaliste de l'AFP sur place, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de Bujumbura pour accueillir le directeur de la très populaire radio RPA, Bob Rugurika,...
(RFI 20/02/15)
La mobilisation a été sans précédent, jeudi 19 février, dans les rues de Bujumbura au Burundi. Des milliers de personnes ont manifesté à l’occasion de la libération du directeur de la RPA, Bob Rugurika, emprisonné depuis un mois. A son arrivée dans la capitale, il a été accueilli par une véritable marée humaine, du jamais vue dans les rues de Bujumbura. A trois mois du premier scrutin des élections générales dans ce pays, les Burundais réputés pour être discrets, ont...
(Afrik.com 19/02/15)
Des dizaines de milliers de Burundais sont descendus ce jeudi dans les rues de Bujumbura, leur capitale, pour accueillir un populaire journaliste tout juste libéré de prison. Plusieurs milliers de personnes se sont massés dans les rues de Bujumbura au Burundi afin de fêter la libération du directeur de la Radio publique africaine survenue la veille. Jamais pareille foule ne s’était rassemblée dans la rue, selon un Burundais. A l’annonce de la libération du journaliste par la Cour d’Appel, plusieurs...
(AFP 19/02/15)
Le président burundais Pierre Nkurunziza a démis de ses fonctions mercredi le général Godefroid Niyombare, à la tête des services secrets burundais (SNR) depuis moins de trois mois, a appris l'AFP de source officielle. "Le président Pierre Nkurunziza a démis de ses fonctions aujourd'hui (mercredi) le chef du SNR, mais le décret ne précise pas le motif", a expliqué à l'AFP Léonidas Hatungimana, porte-parole du président. Le chef de cabinet du patron du SNR, le général Léonard Ngandakumana, et le...
(RFI 19/02/15)
Il y a quelques jours, le patron des services secrets, le général Godefroid Niyombare, a écrit au président burundais en lui déconseillant de briguer un troisième mandat, au risque de plonger ce pays dans le chaos, selon des sources concordantes. Malgré les dénégations de proches du président Pierre Nkurunziza, celui-ci a démis de ses fonctions, mercredi 18 février, le patron de services secrets. Au cœur de cette nouvelle affaire, la candidature – ou non - pour un troisième mandat de...
(AFP 19/02/15)
Des dizaines de milliers de Burundais sont descendus jeudi dans les rues de Bujumbura, leur capitale, pour accueillir un populaire journaliste tout juste libéré de prison, un message clair pour le pouvoir à l'approche d'importantes élections. Aucun décompte officiel du nombre de personnes venues chanter et danser leur joie n'était disponible, mais le rassemblement comptait sans doute des dizaines de milliers de personnes, selon un journaliste de l'AFP présent. "J'ai 50 ans et jamais je n'ai vu une telle foule...
(RFI 19/02/15)
Bob Rugurika, célèbre journaliste burundais de la Radio publique africaine (RPA), est libre. Il a été relâché sous caution tôt ce jeudi 19 février suite à une décision rendue la veille par la cour d'appel. Il est en route vers la capitale du pays, Bujumbura, où une foule impressionnante l’attend dans les rues. C’est du jamais-vu : un véritable triomphe pour Bob Rugurika et sa radio, la RPA. Dès que la radio a annoncé sa libération ce jeudi matin, aux...

Pages

(Iwacu 27/02/15)
Où le dialogue est une valeur culturelle, où tous les citoyens jouissent de leurs droits fondamentaux et célèbrent la diversité. Telle est la vision de la table ronde qui vient de se tenir à Kigali du 23 au 24 février regroupant les principaux artisans de la paix venus du Burundi, du Rwanda et de la RDC. D’abord, ils ont discuté des principaux obstacles à la paix tels que proposés dans la feuille de route proposé par le programme régional « Paix au-delà des Frontières ». Il s’agit de gouvernance, sécurité, économie, foncier, identité, jeunes et femmes. Les participants ont constaté que le manque de redevabilité qui se traduit par la faible implication des communautés dans...
(RFI 20/02/15)
La mobilisation a été sans précédent, jeudi 19 février, dans les rues de Bujumbura au Burundi. Des milliers de personnes ont manifesté à l’occasion de la libération du directeur de la RPA, Bob Rugurika, emprisonné depuis un mois. A son arrivée dans la capitale, il a été accueilli par une véritable marée humaine, du jamais vue dans les rues de Bujumbura. A trois mois du premier scrutin des élections générales dans ce pays, les Burundais réputés pour être discrets, ont voulu lancer un signal fort au pouvoir. Combien étaient-ils hier dans les rues de Bujumbura ? Personne n’a compté, mais ils étaient plusieurs dizaines de milliers sans doute, tous plongés dans la même ferveur, tous conscients que l’enjeu de cette...
(Afrik.com 19/02/15)
Des dizaines de milliers de Burundais sont descendus ce jeudi dans les rues de Bujumbura, leur capitale, pour accueillir un populaire journaliste tout juste libéré de prison. Plusieurs milliers de personnes se sont massés dans les rues de Bujumbura au Burundi afin de fêter la libération du directeur de la Radio publique africaine survenue la veille. Jamais pareille foule ne s’était rassemblée dans la rue, selon un Burundais. A l’annonce de la libération du journaliste par la Cour d’Appel, plusieurs...
(AFP 19/02/15)
Des dizaines de milliers de Burundais sont descendus jeudi dans les rues de Bujumbura, leur capitale, pour accueillir un populaire journaliste tout juste libéré de prison, un message clair pour le pouvoir à l'approche d'importantes élections. Aucun décompte officiel du nombre de personnes venues chanter et danser leur joie n'était disponible, mais le rassemblement comptait sans doute des dizaines de milliers de personnes, selon un journaliste de l'AFP présent. "J'ai 50 ans et jamais je n'ai vu une telle foule...
(RFI 19/02/15)
Bob Rugurika, célèbre journaliste burundais de la Radio publique africaine (RPA), est libre. Il a été relâché sous caution tôt ce jeudi 19 février suite à une décision rendue la veille par la cour d'appel. Il est en route vers la capitale du pays, Bujumbura, où une foule impressionnante l’attend dans les rues. C’est du jamais-vu : un véritable triomphe pour Bob Rugurika et sa radio, la RPA. Dès que la radio a annoncé sa libération ce jeudi matin, aux...
(AFP 18/02/15)
Des milliers de personnes ont afflué mercredi devant le siège de la très populaire radio privée RPA à Bujumbura, pour manifester leur joie à l'annonce de la libération sous caution de son directeur, emprisonné depuis janvier. Une manifestation d'une telle ampleur ne s'était plus vue dans la capitale burundaise depuis des années. En pointe dans la dénonciation des inégalités sociales, du harcèlement politique ou encore des abus de l'administration et des forces de l'ordre, la Radio publique africaine (RPA) donne...
(AFP 18/02/15)
Le directeur de la radio privée burundaise RPA, inculpé depuis janvier de "complicité d'assassinat" de trois religieuses italiennes, a été libéré mercredi sous caution, a annoncé à l'AFP l'un de ses avocats. La Cour d'appel de Bujumbura a accordé au directeur de la Radio publique africaine (RPA), Bob Rugurika, "une liberté provisoire sous caution de 15 millions de francs burundais" (environ 8.000 euros), a déclaré à l'AFP Me Lambert Nigarura. "Nous sommes satisfaits, même si le dossier reste pendant devant...
(RFI 17/02/15)
Le Burundi dit avoir relancé l'Union africaine dans le cadre de l'enquête sur les corps retrouvés dans le lac Rweru, à la frontière avec le Rwanda. Bujumbura avait saisi la commission de l'UA fin octobre pour obtenir son assistance et s'étonne aujourd'hui de ne voir aucune avancée dans ce dossier. Du côté de la commission de l'Union africaine, c'est le silence radio : il est impossible de savoir où en est la demande du Burundi, ni quelles suites l'UA compte y donner. Et pourtant, début octobre, c'est la commission des droits de l'homme de l'UA qui avait interpellé Bujumbura pour lui demander de diligenter une enquête.
(RFI 17/02/15)
Au Burundi, le directeur de la Radio publique africaine (RPA), Bob Rugurika est en prison depuis le 20 janvier. Il a été emprisonné notamment pour complicité d’assassinat de trois religieuses en septembre 2014 à Bujumbura, suite aux révélations de sa radio qui mettaient en cause de hautes personnalités burundaises. Lundi 16 février, la cour d’appel de Bujumbura s’est rendue à la prison de Muramvya, une cinquantaine de kilomètres à l’est de la capitale où il est incarcéré, pour statuer sur...
(RFI 17/02/15)
Au Cameroun, le sommet africain de Yaoundé s’est terminé ce lundi 16 février. Les chefs d'Etat d'Afrique centrale se sont réunis pour tenter d'élaborer une stratégie commune afin de lutter contre le groupe islamiste Boko Haram et de le mettre hors d'état de nuire. Autour du président camerounais Paul Biya étaient présents ses homologues tchadien, gabonais, centrafricain, congolais et équato-guinéen. Dans son discours d’ouverture du sommet, Idriss Déby, président tchadien et président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a dit vouloir au terme des travaux de Yaoundé...
(AFP 16/02/15)
Le président burundais Pierre Nkurunziza, soupçonné de vouloir rempiler pour un troisième mandat en juin, a opposé dimanche "une fin de non-recevoir" au collectif "Campagne citoyenne Halte au 3e mandat". Le 4 février, le collectif "Campagne citoyenne Halte au 3e mandat", lancé il y a trois semaines et qui regroupe 304 associations de la société civile, avait adressé une discrète lettre au chef de l'Etat burundais lui enjoignant de "s'abstenir de briguer un troisième mandat". Sans réponse de sa part, le collectif a appelé mercredi Nkurunziza à "prendre exemple" sur son homologue de RDC en annonçant tout de suite qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat afin de "prévenir de nouvelles violences" au Burundi.
(Le Point 16/02/15)
C'est avec l'objectif de mettre en place une stratégie commune contre le groupe terroriste nigérian qu’une dizaine de chefs d’État se retrouve à Yaoundé ce lundi. À en croire le ministre Issa Tchiroma Bakary, porte-parole du gouvernement camerounais, "la tenue de cette importante rencontre au sommet a été décidée à l’issue d’une concertation, le 31 janvier 2015, en marge du 24e sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba". Concrètement, elle est l’aboutissement d’un long processus de mobilisation à l’échelle mondiale amorcé...
(AFP 13/02/15)
Le procureur général du Burundi a annoncé vendredi la création d'une commission d’enquête judiciaire chargée de faire la lumière sur les allégations d’exécutions extrajudiciaires portées contre les forces de l'ordre burundaises par Human Right Watch (HRW). "Je viens de mettre sur pied une commission d'enquête judiciaire composée de trois officiers du ministère public (...)", a annoncé le procureur Valentin Bagorikunda. Cette commission sera "chargée de faire la lumière sur les allégations d’exécutions extrajudiciaires des combattants capturés lors des combats" fin...
(RFI 13/02/15)
Au moins 47 personnes ont été exécutées par les forces de sécurité burundaises suite à l'attaque d'un groupe armé dans la province de Cibitoke, selon l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch. Dans un document publié ce jeudi, HRW précise que ces exécutions sommaires de rebelles qui s'étaient rendus ont été commises par l'armée, la police et les imbonerakure, la jeunesse du parti au pouvoir. L'organisation de défense des droits de l'homme demande une enquête indépendante sur...
(La Voix de l'Amérique 13/02/15)
Les exécutions extrajudiciaires ont été commises lors des affrontements avec un groupe armé dans la province de Cibitoke, dans le nord-ouest du pays, selon un rapport de Human Rights Watch. L’organisation internationale des droits de l’homme signale aussi que des membres armés de la ligue des jeunes du parti au pouvoir ont également participé aux exécutions qui ont eu lieu entre le 30 décembre 2014 et le 3 janvier 2015. Daniel Bekele, directeur de la division Afrique de HRW affirme...
(RFI 13/02/15)
Au moins 47 personnes ont été exécutées par les forces de sécurité burundaises suite à l'attaque d'un groupe armé dans la province de Cibitoke, selon l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch. Dans un document publié jeudi, HRW précise que ces exécutions sommaires de combattants qui s'étaient rendus ont été commises par les forces de sécurité burundaises. L'organisation demande une enquête indépendante sur ces faits survenus entre le 30 décembre et le 3 janvier. Le document publié par Human Rights Watch évoque sept événements distincts. Comme le long de la rivière Kaburantwa où le 1er janvier,
(AFP 12/02/15)
L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) a accusé jeudi l'armée et la police burundaises d'avoir perpétré des dizaines d'exécutions sans jugement après des affrontements avec un groupe rebelle fin décembre. L'armée et la police du petit pays d'Afrique des Grands Lacs "ont commis au moins 47 exécutions extrajudiciaires entre le 30 décembre 2014 et le 3 janvier 2015", a accusé HRW dans un communiqué. "Des membres armés de la ligue des jeunes du parti au...
(La Voix de l'Amérique 12/02/15)
Les exécutions extrajudiciaires ont été commises lors des affrontements avec un groupe armé dans la province de Cibitoke, dans le nord-ouest du pays, selon un rapport de Human Rights Watch (HRW) publié jeudi. L’organisation internationale des droits de l’homme signale aussi que des membres armés de la ligue des jeunes du parti au pouvoir ont également participé aux exécutions qui ont eu lieu entre le 30 décembre 2014 et le 3 janvier 2015 Daniel Bekele, directeur de la division Afrique...
(Burundi– AGnews 11/02/15)
A Bujumbura, au quartier ‪Kigobe‬ sud de la commune ‪Gihosha‬, ce lundi 9 février 2015, S.E. Pierre Nkurunziza, le très populaire président africain du Burundi, en compagnie de M.Yu Xu Zhong, ambassadeur de Chine au Burundi, ont officiellement inauguré l’École technique professionnelle de Bujumbura. Après la coupure du ruban symbolique, une visite guidée de l’école a été initié par son directeur. Le coût de la construction de cet établissement scolaire a été supporté en grande partie par la Chine. Cette...
(AFP 10/02/15)
Un soldat burundais de la mission des Nations Unies en Centrafrique (Minusca) a été tué dimanche par "l'un des camarades", selon un communiqué publié lundi. "Un soldat du contingent burundais, déployé au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca), est décédé dimanche 8 février 2015 à Bangui des suites de tirs de la part de l'un de ses camarades", explique le texte. La Minusca précise avoir "immédiatement ordonné une enquête pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame dont l'auteur a été maitrisé et mis aux arrêts".

Pages

(Iwacu 27/02/15)
Plus de quatre cents organisations de la société civile et les syndicats regroupés dans la « Campagne contre la vie chère au Burundi » menacent d’entamer un mouvement de grève générale. Selon Tharcisse Gahungu, président de la Confédération des syndicats du Burundi (Cosybu), leurs demandes n’ont pas encore trouvé d’issue favorable. Le 12 janvier 2015, explique-t-il, nous avons envoyé une correspondance au président de la République lui demandant la suppression de la taxe de 42 Fbu par minute sur les appels téléphoniques locaux et l’ajustement des prix du carburant à la pompe pour qu’il soit de 1700fbu. Cependant, Tharcisse Gahungu indique que le chef de l’Etat n’a donné aucune suite à leur requête : «C’est...
(Agence Ecofin 27/02/15)
Les États-Unis et la Communauté d’Afrique de l’Est (East African Community/EAC) ont signé, le 26 février, un accord destiné à faciliter les échanges commerciaux et à défricher le terrain aux investisseurs américains dans la région. Selon les termes de l’accord, les cinq pays membres de Communauté d’Afrique de l’Est (Tanzanie, Kenya, Ouganda, Rwanda et Burundi) s’engagent à coopérer avec les États-Unis dans les domaines de l’harmonisation des normes commerciales et de l’assouplissement des procédures douanières et des formalités administratives aux frontières. Washington s’engage, dans ce cadre, à assurer à ses partenaires est-africains des formations dans...
(Jeune Afrique 26/02/15)
De passage à Paris, Gervais Rufyiriki, deuxième vice-président du Burundi chargé des questions économiques, a enchaîné les rencontres avec les entrepreneurs français, à la recherche d'investisseurs intéressés par plusieurs secteurs de l'économie du pays. La visite a été discrète. Le deuxième vice-président du Burundi, Gervais Rufyiriki, chargé des questions économiques, était à Paris le 27 janvier "pour resserrer les liens bilatéraux avec la France". Après le Quai d'Orsay, il s'est rendu au siège du Medef International, où il a rencontré...
(PANA 12/02/15)
L’Union européenne (UE) et la Banque européenne d’investissement (BEI) vont débloquer un montant global de plus de 100 millions d’euros pour l’aménagement au Burundi d’un complexe hydroélectrique d’une capacité de production de 48 MW et la fourniture d’électricité à partir de groupes électrogènes alimentés au gasoil, annonce un communiqué. Selon le communiqué, un accord dans ce sens a été conclu lundi à Bujumbura entre le Représentant de l’UE au Burundi, Patrick Spirlet, et le directeur du département Afrique, Caraïbes et...
(Burundi– AGnews 11/02/15)
111,5 Millions EUR ( soit plus de 197,7 Milliards BIF ), constitués en grande partie d’un prêt de l’Union Européenne (UE), pour augmenter le potentiel électrique au Burundi. A Bujumbura, ce lundi 9 février 2015, M. Tabou Abdallah Manirakiza, ministre burundais des Finances et de la planification du développement économique, accompagné de M. Patrick Spirlet, ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Burundi, et de M. Patrick Walsh, directeur du département ACP de la Banque européenne d’investissement (BEI), ont signé 2...
(PANA 11/02/15)
L’Union européenne (UE) et la Banque européenne d’investissement (BEI) vont débloquer un montant global de plus de 100 millions d’euros pour l’aménagement au Burundi d’un complexe hydroélectrique d’une capacité de production de 48 MW et la fourniture d’électricité à partir de groupes électrogènes alimentés au gasoil, annonce un communiqué.Selon le communiqué, un accord dans ce sens a été conclu lundi à Bujumbura entre le Représentant de l’UE au Burundi, Patrick Spirlet, et le directeur du département Afrique, Caraïbes et Pacifique(ACP)...
(Seychelles News Agency 04/02/15)
(Seychelles News Agency) - Les Seychelles, l’archipel de 115 îles situé au large de la côte orientale de l’Afrique, peuvent être considérées comme une référence pour les études sur le développement durable et la création d’emplois « verts » en Afrique. C’est le propos d’un expert sur les emplois durables aux Seychelles, Emanuele de Stefani, qui a récemment participé à un forum à Antananarivo à Madagascar sur l’environnement et la création des emplois « verts ». En s’adressant à la...
(PANA 27/01/15)
Bujumbura, Burundi - La dernière compagnie étrangère à recevoir une licence d’exploitation des services de la téléphonie mobile au Burundi "Viettel" (d’origine vietnamienne) a essuyé samedi encore, une marche-manifestation contre l’implantation d'antennes géantes de retransmission du signal dans des quartiers résidentiels du nord de Bujumbura. Les populations de ces quartiers de la capitale burundaise développent l'argument selon lequel elles ne veulent pas se rendre coupables de radiations d’origine électromagnétiques porteuses de risques de cancer, des "effets secondaires" liés aux Technologies...
(Iwacu 22/01/15)
Députés et société civile s’étonnent de la chute des prévisions et réalisations des recettes de l’Amisom de plus de 20 milliards de Fbu par rapport aux budgets de 2012 et 2013. Le ministère des Finances parle d’une mauvaise estimation. Les prévisions des recettes de l’Amisom 2012 et 2013 étaient respectivement de 26,5 et 29,5 milliards de Fbu et les réalisations enregistrées sont respectivement de 14 milliards et 2 451 649 921 Fbu. Pour les exercices 2014 et 2015, ils ne...
(Iwacu 16/01/15)
1. Controverse autour du bilan de la mise en application du CSLP II La polémique a opposé en décembre l’association Parcem et le gouvernement. Faustin Ndikumana, directeur exécutif de Parcem part des chiffres « alarmants » pourtant donnés par le Comité National de Coordination des Aides (CNCA), un service de la deuxième vice-présidence de la République. Actuellement, dira-t-il, les besoins totaux du CSLPII sont estimés à 6.728.404.078USD et les disponibilités à 1.962.648.653 USD (un gap de 4.753.783.168 USD, soit 71%)...
(Iwacu 16/01/15)
La Parcem réunit, ce 15 janvier, la classe politique, la société civile, le secteur privé, les médias… pour les interpeller à faire preuve d’un leadership responsable. C’est. « Notre pays reste dans une situation de morosité sur tous les plans », déplore Faustin Ndikumana, représentant légal de la Parole et Action pour le Réveil des Consciences et l’Evolution des Mentalités, dans le cadre d’une campagne lancée ce 12 janvier, lors d’une conférence de presse. Au niveau politique, il affirme que...
(Iwacu 13/01/15)
L’article 36 du projet de loi budgétaire pour l’exercice 2015 institue une taxe spécifique de 42 Fbu par minute sur les appels téléphoniques locaux. La population en fait les frais. « Le 5 décembre dernier, j’ai appelé une amie sur Econet en utilisant un numéro Leo. Cela m’a coûté 1000 Fbu durant 36 secondes », se plaint une femme qui habite Mutanga Nord. Cet autre client de la compagnie Smart s’étonne de voir la fin du système appelé Twiyagire. Il...
(Iwacu 13/01/15)
La Parcem a passé au peigne fin le système économique du pays et trouve qu’il y a des modifications à faire. Le directeur exécutif de cette ONG locale a, à cet effet, animé un point de presse, ce vendredi 9 janvier. D’après Faustin Ndikumana, depuis une certaine période, il s’observe une chute des coûts du baril de pétrole sur le marché mondial et pourtant, les consommateurs ne bénéficient pas d’une diminution des prix. La situation va de mal en pis...
(Iwacu 13/01/15)
En 2014, sur une prévision de cinq milliards de Fbu, le résultat d’exploitation a atteint, pour la 1ère fois, 7.898.550.543 Fbu. Déclaration faite, ce vendredi 9 janvier, lors d’un café de presse, par la direction de la Regideso. « Ce résultat pourrait être plus important, n’eût été le décaissement de 10.578.680.145 Fbu pour payer la facture de l’énergie fournie par la centrale thermique de 10MW en location », précise Libérat Mpfumukeko, directeur général de la Regideso. La lutte contre le...
(Iwacu 13/01/15)
A plus ou moins long terme, la BCB, jusque-là considérée comme la plus stable et la plus prospère des banques devra, sans doute comme les autres banques commerciales du Burundi, procéder tôt ou tard à une recapitalisation de ses fonds propres et une restructuration des charges. Ainsi, par exemple, d’après les chiffres, les rémunérations des 3 cadres de Direction sont excessivement élevées puisqu’elles représentent entre 25-30% de l’ensemble des charges du personnel de la BCB, alors que l’on note en...
(Xinhua 06/01/15)
La hausse des prix des produits pétroliers ont un impact négatif sur le bien-être de la population au Burundi, car cela entraîne l'augmentation des dépenses de consommation des ménages, a affirmé lundi Salomon Nsabimana, chercheur à l'Institut de Développement Economique et Social "IDEC", Ong burundaise spécialisée dans la planification macroéconomique et des finances publiques. M. Nsabimana, qui intervenait lors d'une analyse de l'impact de la variation du prix du carburant sur le bien-être économique de la population burundaise, a précisé...
(Agence Ecofin 27/12/14)
Un cadeau de noël. C’est ainsi que Lodewijk Briet, représentant de l’Union européenne (UE) au Kenya a qualifié la décision de Bruxelles de réaccorder aux exportations agricoles est-africaine l’exonération de droit d’entrée sur son marché. Outre le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi bénéficieront de cet accord, souligne Reuters. En effet, l’accord, qui est entré en vigueur le 25 janvier vient suspendre les taxes qui s’appliquaient aux exportations de 5 pays d’Afrique de l’est depuis octobre dernier...
(Agence Ecofin 24/12/14)
(Agence Ecofin) - La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, le 18 décembre, l’octroi à la République du Burundi d’un don de 10,249 millions de dollars, destiné à financer un programme d’amélioration de la gouvernance économique. Baptisé Programme d’appui aux réformes de la gouvernance économique (PARGE-I), ce projet est la première phase d’une série de deux opérations qui constituent un appui budgétaire programmatique aux exercices budgétaires de 2014 et 2015. Cette approche programmatique optimise la planification de l’aide...
(Burundi– AGnews 20/12/14)
A Bujumbura, ce mercredi 17 décembre 2014, M. Jolke Oppewal, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, a offert la deuxième tranche de la contribution des Pays-Bas au processus électoral de 2015 au Burundi, soit 1,3 Millions USD ( près de 2 Milliard BIF). L’ambassadeur Jolke Oppewal, par ce financement, souhaitait marquer le soutien des Pays Bas à la CENI au lendemain de la clôture de l’opération d’enrôlement des électeurs. Concernant les demandes de démission de la CENI par quelques organisations de...
(Xinhua 18/12/14)
BUJUMBURA (Xinhua) -- L'Allemagne débloque 500.000 euros pour aider le Burundi dans la gestion du secteur extractif, conformément à un accord signé mardi à Bujumbura. Il s'agit d'un financement additionnel aux 900.000 euros octroyés en avril dernier par le gouvernement allemand pour le même secteur, a affirmé le ministre burundais des Relations extérieures et de la Coopération internationale, Laurent Kavakure, qui a signé l'accord avec l'ambassadeur d'Allemagne au Burundi, Bruno Brommer. "Il s'agit...

Pages

(Radio Okapi 23/02/15)
Les Léopards espoirs de la RDC ont été battus (0-1) par les Hirondelles du Burundi samedi 21 février au stade Tata Raphaël, en match aller des éliminatoires des jeux africains 2015 qui se joueront à Brazzaville. Les Congolais ont dominé la première mi-temps sans trouver des failles. Les attaquants congolais se sont illustrés par des ratés et ont permis à la défense burundaise qui jouait regroupée de conserver la cage de leur gardien. Au retour des vestiaires, les Burundais ouvrent le score par Shimirimana Badi à la 50e minute, sur une erreur de la défense congolaise. Les Congolais qui dominent tentent le tout pour le tout. Médard Lusadisu lance Kalombo Diba dit « Milimo »...
(Iwacu 26/01/15)
Malgré une bonne cotation du Bureau d’étude stratégique et de développement attaché à la présidence de la République, le ministère des Sports reconnaît quelques dysfonctionnements. Adolphe Rukenkanya, ministre de tutelle, n’est pas peu fier : « 80% est une note bien méritée. Sur les 15 objectifs prévus pour 2014, certains ont été atteint à 100% ». Présentant le bilan des réalisations au cours de 2014, le ministre en a profité pour rappeler qu’en 2013, ils n’avaient obtenu que 63%. Sur l’amende de 29 mille USD infligée à l’équipe nationale de basketball pour son absence à une compétition régionale, le ministre clarifie : « J’avais crié haut et fort jusqu’à demander aux dirigeants de la fédération de ne pas participer. Ils...
(Iwacu 26/12/14)
Journaliste sportif et correspondant à la Radio France Internationale (RFI), Tharcisse Harerimana vient d’être élu parmi les 6 membres qui dirigeront l’association internationale des journalistes olympiques jusqu’en 2018. Le 7 décembre est à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire des journalistes sportifs africains. Un des leurs vient de rejoindre l’équipe du comité exécutif de l’association mondiale des journalistes olympiques. Une première depuis la création de l’association en 2006. Tharcisse Harerimana se retrouve ainsi aux côtés de grands noms comme Steve...
(Iwacu 12/12/14)
Ancienne gloire du football burundais, célèbre pour son jeu de tête, Shundu vit aujourd’hui d’expédients. Shundu, pour les fans du football, Déogratias Bamboneyeho pour ses parents, a fait rêver les amateurs de football des années 1970-1980.55 ans, père de six enfants, Shundu vit modestement dans une maison austère qu’il loue à Gihosha rural. Il ne lui reste que des photos crasseuses, prises à l’époque de ses années de gloire. Il les garde au fond de sa valise, près d’une machine...
(Iwacu 03/12/14)
Du 17 novembre au 6 décembre, le Burundi abrite le tournoi de tennis « ITF-East Africa junior circuit ». Le niveau du jeu de ses jeunes va decrescendo. Sur les 15 tennismen juniors burundais, seul Abdoul Ishaka reste en compétition, en s’imposant sur le Kenyan Kévin Cheruiyot (6-4 6-2), au cours de la deuxième semaine. «Il y a deux ou trois ans, on avait 3 ou 4 tennismen en finale d’un tel tournoi, mais aujourd’hui nos jeunes sont éliminés avant...
(Iwacu 25/11/14)
Le 15 et 16 novembre, Ngozi fut plus visitée que d’habitude. Cette ville du nord du Burundi a été la capitale d’une course automobile. Plus ou moins 420 km ont été parcourus, selon Anselme Bigirimana, président du Club automobile du Burundi. La ligne de départ comptait 12 voitures, mais seules 9 ont pu terminer la course. Après 3 ans d’absence dans la compétition automobile, Rudi et son complice technique Petros sont revenus et se sont révélés plus redoutables qu’on ne...
(L'Equipe 24/11/14)
Alors que l'Érythréen Mekseb Debesay a remporté sa deuxième étape ce samedi, l'équipe inexpérimentée du Burundi s'accrochait avec courage. Ils ont mis presque deux jours pour arriver à Kigali depuis Bujumbura la capitale de leur pays, le Burundi. En guise d’entraînement, l’entraîneur national Faustin Ndenzako avait décidé de faire le déplacement à vélo. «Ce n’est pas grand-chose, 280 km, ça prépare bien à la course», sourit-il quand on s’interroge sur cet entraînement particulier. Pour les cyclistes burundais, le Rwanda voisin...
(Iwacu 28/10/14)
Tenue au Burundi du 16 au 21 octobre, la formation de la FIFA dite FUTURO avait réuni les arbitres venus de plus de 16 pays francophones, dont quatre Burundais. Certificats en main, sourire aux lèvres, les arbitres qui ont participé à ce FUTURO III s’accordent sur l’importance de cette formation. «A côté de la nouvelle méthodologie d’arbitrage, nous avons appris l’usage des nouvelles technologies informatiques qui peuvent aider pendant les matches », a déclaré Aden Robleh Rayaleh venu de Djibouti...
(Iwacu 20/10/14)
Un mois après la destitution du président du comité exécutif de la Fédération des Athlètes du Burundi, les représentants de l’Association Municipale des Athlètes de Bujumbura veulent redonner ses lettres de noblesse à l’athlétisme burundais. Présentant le bilan des activités de l’Amabu, au cours de la saison 2013-2014, Dieudonné Kwizera n’a pas mâché ses mots : « Bien que nous ayons toujours crié au secours pour sauver l’athlétisme burundais, les organes dirigeants de la FAB ont failli à leur mission...
(Iwacu 13/10/14)
Après l’appel du club Inter FC suite aux sanctions lui infligées par le Comité Exécutif de la FFB, le jury d’appel du 24 septembre a rendu le verdict suivant : l’appel tel qu’interjeté par le club a été reçu est déclaré partiellement fondé. Le club Inter FC est coupable de « tentative de corruption » et non de « flagrant délit de corruption ». Ainsi, il est condamné à l’interdiction d’exercer toute activité relative au football pendant trois mois à...
(Iwacu 10/10/14)
Dans une lettre du 8 octobre 2014 adressée au président de l’association des clubs de baskets amateurs de Bujumbura (ACBAB), les clubs Berco stars, les Copines et les Gazelles se retirent de la course du championnat 2014-2015. Arguant le fait de ne pas avoir clôturé la saison 2013-2014, les basketteuses de ces trois clubs se disent « lésées » et ne veulent pas entamer une nouvelle saison avec le suspens pareil. Elles accusent l’ACBAB et la Fédération de Basketball du...
(APA 09/10/14)
Le Burundi sera représenté par trois nageurs lors du 12e championnat du Monde de Natation en petit bassin qui se déroulera du 3 au 7 décembre prochain. Ces trois nageurs sont Elsie Uwamahoro, 23 ans, Billy Scott Irakoze, 18 ans, et Idriss Mutankabandi, 17 ans. Uwamahoro a déjà eu l’honneur de participer à une édition précédente contrairement à Mutankabandi qui sera à son premier essai. Quant à Irakoze, il a représenté son pays au championnat du monde en 2013 qui...
(Africa Top sports 09/10/14)
Le Burundi sera représenté au 12ème championnat du monde de natation en petit bassin. C’est ce qu’a appris APA auprès de la Fédération de natation. La compétition aura lieu du 3 au 7 décembre prochain et verra la participation de trois nageurs de ce pays de l’Afrique centrale. Il s’agit d’ Elsie Uwamahoro, 23 ans, Billy Scott Irakoze, 18 ans, et Idriss Mutankabandi, 17 ans. Le premier, Elsie Uwamahoro, ne sera pas à son coup d’essai. Il a déjà participé...
(Iwacu 07/10/14)
Notre pays écope d’une amende de 29 mille dollars américains pour sa non participation aux éliminatoires de la zone 5 de l’AfroBasket et des jeux africains 2015. «Toute fédération qui aurait donné son engagement définitif pour participer à une compétition et qui ne sera pas présente sera considérée comme s’étant retirée de la compétition. Dans ce cas, cette fédération devra verser à FIBA Afrique une amende qui s’établit comme suit: 15 mille dollar américains dans le cadre d’une session groupée...
(Iwacu 06/10/14)
Dimanche 28 septembre, la Fédération des nageurs du Burundi a organisé une compétition pour sélectionner les 3 nageurs qui participeront au 12ème championnat du monde en petit bassin à Doha (Qatar) en décembre prochain. Outre les trois nageurs burundais Elsie Uwamahoro, Billy Scott Irakoze et Idriss Mutankabandi, Belly Crésus Ganira, 14 ans, bénéficiera d’une formation au camp de la jeunesse à Doha. « Ils auraient dû être deux, un garçon et une fille. Mais comme aucune fille n’a fait le...
(Iwacu 03/10/14)
Après Gitega qui accueillait le championnat national des juniors et cadets, il y a deux mois, cette fois, c’est le tour de Ngozi d’abriter la 8ème édition du championnat national des judokas seniors. Plus au moins 170 judokas venus de tous le pays prendront part au championnat national prévu à Ngozi le 5 octobre. Des judokas venus de deux nouveaux clubs (Makamba et Rutana) seront aussi sur le tatami. Une façon de booster davantage ce sport qui affiche de bons...
(Iwacu 03/10/14)
Samuel Nsabumuremyi est rentré de la 5ème édition du championnat d’Afrique (tenue à Yaoundé du 24 au 28 septembre 2014), médaillé d’argent, dans la catégorie homme, 52 kg. Bien qu’initié depuis 3 ans au Burundi, le Sambo commence à donner de fruit : Samuel Nsabumuremyi, un jeune sambiste de 19 ans, a décroché une médaille d’argent. «Ils sont partis à deux. Mais le deuxième n’a pas eu de médaille car ayant lutté dans la catégorie qui n’est pas la sienne»,...
(Iwacu 26/09/14)
Athlétisme : La deuxième édition du cross country de Mahwa, qui n’a pas eu lieu en août comme prévu, se tiendra en janvier. « Nous avons dû décaler la tenue de cet événement car certains athlètes qui allaient participer dans cette compétition étaient partis représenter le Burundi dans les différentes rencontres internationales », a déclaré Jean Claude Niyonizigiye, initiateur de cet événement. Dans la 2ème édition d’autres disciplines sportives seront représentées. « Je suis en train de voir comment instituer...
(Iwacu 24/09/14)
Initiée par la direction technique de la Fédération de Football du Burundi (FFB), Nahya Goalkeepers Academy (NAGA) a ouvert ses portes depuis le 15 septembre. Cette dernière se veut une école de portiers d’élite, pour apporter un remède aux problèmes de manque de formation à l’endroit des gardiens de buts. Une première au Burundi : « Après quelques formations en théorie et pratique dispensées par des experts qualifiés, on a eu l’idée de créer cette école, la première du genre...
(Iwacu 06/09/14)
La première édition du semi-marathon tenue le 31 août dans la ville de Bujumbura était un événement sportif riche en couleur. Plus ou moins 600 athlètes de 4 à 55 ans, professionnels et amateurs, ont pris part à ce semi-marathon aux côtés du champion mondial de marathon, le Kényan Wilson Kipsang Kiprotich et son concitoyen Wilfreid Bungei, spécialiste du 800 m. L’objectif ?: renforcer les bonnes relations burundo-kenyanes, commémorer le jubilée d’or de la République du Kenya et collecter des...

Pages

(Iwacu 21/01/15)
Après La femme au regard triste, paru en 2003, Colette Samoya publie Crises politiques et conflits éthniques au Burundi. Ne fait-elle pas honneur aux Burundaises qui, pendant des lustres, ont été considérées comme sans parole dans la société ? L’ambassadeur Colette Kirura Samoya a présenté, jeudi 8 janvier, son essai Crises politiques et conflits éthniques. Ceux qui étaient venus accueillir ce livre étaient à l’étroit dans la salle TV5 Monde de l’IFB, un auditoire à provoquer des vertiges. Crises politiques et « conflits éthniques » au Burundi » est un essai témoignage sur les différentes étapes de l’histoire politique du Burundi, où l’accent est mis sur les causes directes ou indirectes du versement de sang,...
(Iwacu 09/01/15)
Le Collectif des Associations Culturelles du Burundi (Co.A.Cu.B URUBUMBIRO) a organisé une conférence de presse, mardi 6 janvier, à la FVS/AMADE, pour annoncer le début de leurs activités. Les clubs culturels Abagenderabuntu, Abagumyabanga, Abaragwakaranga, Giramahoro, Himbaza, Ihunja, Umuhanga, Higa, et Komezakaranga se sont unis pour former un collectif ayant quatre objectifs principaux : améliorer les conditions de la culture burundaise, soutenir les activités visant la promotion de la culture burundaise tant au niveau national qu’international, faire une défense commune en ce qui concerne les droits d’auteur et éduquer la jeunesse au leadership. Ayant débuté ses activités le 14 juin 2014, le collectif a été agréé le 29 décembre par le ministère de l’Intérieur. Il est sans but lucratif, apolitique et...
(Iwacu 29/12/14)
Deux ans après sa prise de fonction, Rainer Willfeld, entraîneur des Intamba mu Rugamba des moins de 23 ans et des 17 ans, tire sa révérence, le 1er janvier 2015. Dominique Niyonzima, directeur technique national de la FFB, fait savoir que durant les deux ans, cet entraîneur sortant a joué neuf matchs : « Sur les neuf matchs, il n’a perdu qu’un seul, celui joué contre les moins de 20 ans du Cameroun sur la pelouse du stade Prince Louis...
(Iwacu 08/12/14)
C’est un ministre de la Culture, heureux et enthousiaste que nous avons rencontré dans son bureau, le lendemain de son retour de Paris où le tambour venait d’être inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. « Le mérite ne revient pas uniquement à notre ministère de la jeunesse. » Avant de rendre un hommage très appuyé au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, aux professeurs d’universités du Burundi et aux représentants de l’Unesco qui « ont travaillé d’arrache-pied...
(Xinhua 01/12/14)
DAKAR (Xinhua) -- Le 15e Sommet de la Francophonie, qui a pris fin dimanche au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), à 30 km de Dakar, a adopté des "décisions importantes" ayant notamment trait à la jeunesse et à l' économie, a-t-on appris de source officielle. S'exprimant lors de la conférence de presse clôturant le deux jours de travaux des pays membres de l'espace francophone, le président sénégalais Macky Sall a affirmé que le sommet a adopté...
(RFI 29/11/14)
Selon les auteurs du nouveau rapport de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) consacré à la langue française dans le monde, le français s'enracine progressivement en Afrique. Les chiffres sont parlants : sur les 212 millions de locuteurs quotidiens du français, plus de la moitié se trouve en Afrique et 85% des 767 millions de francophones prévus à l'horizon 2060 seront africains. C'est toujours en Afrique que la progression du nombre de locuteurs francophones a été la plus forte, avec une augmentation en moyenne du...
(RFI 28/11/14)
Les tambours du Burundi ont été inscrits, ce jeudi 27 novembre, sur la liste du patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO. La danse rituelle au tambour royal est un spectacle qui associe le son du battement des tambours à des danses, de la poésie héroïque et des chants traditionnels. Toute la population du Burundi la reconnaît comme un élément fondamental de son patrimoine et de son identité. Désormais, c'est reconnu au niveau mondial et c’est le sentiment de fierté qui...
(AFP 27/11/14)
La danse rituelle au tambour du Burundi, le chant polyphonique du Portugal, le pain traditionnel d'Arménie ou la fabrication des yourtes d'Asie centrale ont désormais un lien commun : ils ont été inscrits au patrimoine culturel de l'humanité, que l'Unesco tente de préserver pour les générations futures. Une quarantaine de candidatures venant de tous les continents devaient être approuvées par le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, réuni cette semaine au siège de l'organisation à Paris, où...
(Iwacu 18/11/14)
Du 12 au 13 novembre avait lieu à l’hôtel Source du Nil, la deuxième édition des journées littéraires, organisées par « Sembura-ferment littéraire », sous le thème « Pour une culture de paix dans la région des Grands Lacs ». Au programme : débats, lectures, échanges d’expériences, mini foire du livre, etc. Après une première édition réussie en 2011, qui a vu naître la première anthologie « Emergence : Renaître ensemble », la capitale burundaise a encore eu l’honneur d’accueillir...
(PANA 13/11/14)
La bataille pour faire inscrire les 'fameux' tambours du Burundi (Ingoma, en langue nationale, le kirundi) au Patrimoine mondial devrait aboutir à la prochaine Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) prévue, le mois prochain, maintenant que «toutes les conditions requises ont été réunies», s’est voulu rassurant, mardi, le ministre burundais de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Adolphe Rukenkanya. Pour cette agence spécialisée des Nations unies, seuls les pays...
(Autre média 20/10/14)
De nombreux Aclotsont suivi la parade des Mondes de Nivelleset admiré Karyenda Amahoro, des tambours du Burundi. Comme chaque année, à la même période, le conseil consultatif des relations nord-sud met sur pied les Mondes de Nivelles, un rendez-vous pluriculturel à la rencontre des différentes nationalités qui font le tissu social nivellois. Un grand chapiteau est installé sur la Grand-Place dans lequel une vingtaine de nationalités sont représentées. Là, ça sent bon le thé marocain, la moambe ou encore la...
(Jol Press 14/10/14)
A un mois et demi du 15ème Sommet de la Francophonie, les 29 et 30 novembre à Dakar au Sénégal, ils sont cinq à postuler au poste de secrétaire général de la Francophonie, que quittera Abdou Diouf après 11 ans de mandat. En lice, l’écrivain congolais Henri Lopes, l’ancienne gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, le secrétaire général de la Commission de l’océan indien Jean-Claude de l’Estrac de l’Ile Maurice, l’ancien ministre équato-guinéen Agustin Nze Nfumu et, enfin, l’ancien président...
(Burundi– AGnews 14/10/14)
A quelques mois des élections démocratiques de 2015, le Burundi réfléchit sur l’esprit de ses institutions … A Mortagne-au-Perche (France), ce samedi 11 octobre 2014, M. Nestor Bidadanure, militant burundais antiapartheid, était venu dédicacer son livre sur Nelson Mandela « N’éteignez pas la lumière ». M. Nestor Bidadanure, philosophe de formation ( Cela signifie qu’il aime beaucoup réfléchir ), a eu l’occasion de rencontrer Mze Mandela 2 fois dans sa vie. Selon M. Bidadanure : « C’était une personne très...
(RFI 29/09/14)
Cinq candidats, dont une femme pour la première fois, sont en lice pour succéder à Abdou Diouf à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie. C'est à Dakar, les 29 et 30 novembre, en marge des travaux du XVe Sommet de la Francophonie que le nouveau secrétaire général ou la nouvelle secrétaire général de l'OIF sera nommé(e). Les choses sérieuses semblent avoir commencé, à dix semaines du sommet de Dakar (du 29 au 30 novembre), pendant lequel les chefs...
(Jeune Afrique 18/09/14)
Invité au Canada, le candidat burundais à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, Pierre Buyoya, va essayer de prouver qu'il n'est pas interdit de séjour dans ce pays pour cause de passé putschiste. Mais ce n'est pas gagné d'avance... Candidat à la succession d'Abdou Diouf à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), le Mauricien Jean-Claude de L'Estrac a un programme de campagne chargé pour la seconde quinzaine de septembre. Il se rendra tour...
(AFP 08/09/14)
Les pieds frappent le sol en cadence. Les danseuses claquent leurs mains et leurs cuisses en serrant les dents. Le stepping est une danse qui plonge au coeur de l'histoire noire américaine et secoue depuis un an le monde de la mode. Une de ses représentantes, LeeAnet Noble, a conquis le couturier américain Rick Owens à Paris l'automne dernier. Elle revient à New York vendredi à l'occasion de la Fashion week. Dans le studio de Washington où elle répète son...
(RFI 05/09/14)
Pierre Buyoya, ancien président burundais, représentant spécial de l'Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel, candidat à la présidence de l’OIF (Organisation internationale de la Francophonie), est de passage à Paris à l'occasion de sa tournée européenne. Il est l'invité de RFI. RFI : En novembre prochain, l’OIF élira son nouveau secrétaire général pour succéder à Abou Diouf. La campagne des candidats a déjà commencé depuis maintenant de nombreux mois. Vous êtes de passage à Paris dans le...
(Iwacu 04/09/14)
Les jeunes encadrés par le Centre culturel de Gitega pendant ces grandes vacances ont clôturé, ce mardi 2 septembre, leurs activités. Selon eux, ces mois d’échanges avec les autres jeunes et adultes ont été d’une grande importance dans la mesure où ils ont beaucoup appris. Ils étaient environ une quarantaine de jeunes à participer dans ces activités tous les lundis et mardis au Centre culturel de Gitega. Selon Gérard Kaburahe, animateur culturel, le Centre est parti d’un constat que beaucoup...
(AFP 03/09/14)
Hautes de plusieurs mètres, deux imposantes défenses d'éléphant coulées dans le béton symbolisent la porte d'entrée d'un immense palais à l'abandon. "Bienvenue au Ciciba !" pouffe une gamine en haillons. Créé il y a 30 ans pour promouvoir le patrimoine culturel des peuples africains au sud de l'Equateur, le Centre international des civilisations bantoues (Ciciba), basé dans la capitale gabonaise, ne s'est jamais concrétisé malgré les millions d'euros engloutis à sa création. Quelques familles démunies squattent aujourd'hui les ruines de ce vaste chantier à l'abandon, labyrinthe...
(Iwacu 01/09/14)
Samedi 30 août avait lieu, à l’ETS Kamenge, la finale du Primusic 2014. Plus de 30 mille personnes ont assisté à l’évènement. Comme à l’accoutumée, quand la Brarudi organise quelque chose, elle ne le fait pas à moitié ! Cette fois encore, l’évènement a fait sensation ! Dans le bon comme dans le mauvais sens, avec plus de 30 mille personnes et une sécurité débordée ! Tout avait pourtant bien commencé. Différents chanteurs, dès 13 h, se sont produits à...

Pages

(Jeune Afrique 26/02/15)
De passage à Paris, Gervais Rufyiriki, deuxième vice-président du Burundi chargé des questions économiques, a enchaîné les rencontres avec les entrepreneurs français, à la recherche d'investisseurs intéressés par plusieurs secteurs de l'économie du pays. La visite a été discrète. Le deuxième vice-président du Burundi, Gervais Rufyiriki, chargé des questions économiques, était à Paris le 27 janvier "pour resserrer les liens bilatéraux avec la France". Après le Quai d'Orsay, il s'est rendu au siège du Medef International, où il a rencontré une quinzaine de chefs d'entreprise.
(RFI 24/02/15)
Au Burundi, le président Pierre Nkurunziza, qui n’a jamais caché son envie de se représenter pour un troisième mandat est de plus en plus contesté. Il essuie de nombreuses critiques quant au respect des droits de l’homme et aux restrictions des libertés. Face à cela, le parti au pouvoir, le CNDD-FDD, fait front. Ce lundi 23 février, il a organisé à Bujumbura, la capitale, une réunion de tous ses représentants. Officiellement, il s’agit d’une réunion tout ce qu’il y a d’ordinaire. Mais est-ce un hasard ? Celle-ci tombe à point nommé. Depuis quelques semaines en effet, des coups durs se succèdent à un rythme effréné. Il y a eu Human Rights Watch qui a dénoncé de nombreux cas d’exécutions extrajudiciaires,...
(RFI 23/02/15)
L’annonce de la démission de l'envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs, a été faite samedi par la porte-parole de la diplomatie américaine. Russ Feingold avait pris ses fonctions en juin 2013. Il ne s’était pas fait que des amis dans la région en affirmant haut et fort que les Etats-Unis étaient opposés à un troisième mandat pour le Congolais Joseph Kabila, le Rwandais Paul Kagame ou encore le Burundais Pierre Nkurunziza. Mais ce n’est pas ce qui est à l’origine de sa démission. Ce n’est pas une surprise. Depuis plusieurs mois déjà, la rumeur courait que Russ Feingold allait quitter son poste. L’ancien sénateur du Winconsin devrait se présenter en 2016...
(RFI 21/02/15)
Au Burundi, les obstacles semblent s’amonceler sur le chemin du président burundais Pierre Nkurunziza, qui n’a jamais fait mystère de son envie de se représenter pour un troisième mandat. La mobilisation sans précédent de la population, jeudi, à l'occasion de la libération de Bob Rugurika, le patron de la Radio publique africaine (RPA), risque de précipiter une crise ouverte au sein du camp au pouvoir. Officiellement, le parti CNDD-FDD reste un bloc monolithique qui parle d’une seule voix. Mais en...
(RFI 20/02/15)
La mobilisation a été sans précédent, jeudi 19 février, dans les rues de Bujumbura au Burundi. Des milliers de personnes ont manifesté à l’occasion de la libération du directeur de la RPA, Bob Rugurika, emprisonné depuis un mois. A son arrivée dans la capitale, il a été accueilli par une véritable marée humaine, du jamais vue dans les rues de Bujumbura. A trois mois du premier scrutin des élections générales dans ce pays, les Burundais réputés pour être discrets, ont...
(RFI 19/02/15)
Il y a quelques jours, le patron des services secrets, le général Godefroid Niyombare, a écrit au président burundais en lui déconseillant de briguer un troisième mandat, au risque de plonger ce pays dans le chaos, selon des sources concordantes. Malgré les dénégations de proches du président Pierre Nkurunziza, celui-ci a démis de ses fonctions, mercredi 18 février, le patron de services secrets. Au cœur de cette nouvelle affaire, la candidature – ou non - pour un troisième mandat de...
(RFI 19/02/15)
Bob Rugurika, célèbre journaliste burundais de la Radio publique africaine (RPA), est libre. Il a été relâché sous caution tôt ce jeudi 19 février suite à une décision rendue la veille par la cour d'appel. Il est en route vers la capitale du pays, Bujumbura, où une foule impressionnante l’attend dans les rues. C’est du jamais-vu : un véritable triomphe pour Bob Rugurika et sa radio, la RPA. Dès que la radio a annoncé sa libération ce jeudi matin, aux...
(RFI 17/02/15)
Le Burundi dit avoir relancé l'Union africaine dans le cadre de l'enquête sur les corps retrouvés dans le lac Rweru, à la frontière avec le Rwanda. Bujumbura avait saisi la commission de l'UA fin octobre pour obtenir son assistance et s'étonne aujourd'hui de ne voir aucune avancée dans ce dossier. Du côté de la commission de l'Union africaine, c'est le silence radio : il est impossible de savoir où en est la demande du Burundi, ni quelles suites l'UA compte y donner. Et pourtant, début octobre, c'est la commission des droits de l'homme de l'UA qui avait interpellé Bujumbura pour lui demander de diligenter une enquête.
(RFI 17/02/15)
Au Burundi, le directeur de la Radio publique africaine (RPA), Bob Rugurika est en prison depuis le 20 janvier. Il a été emprisonné notamment pour complicité d’assassinat de trois religieuses en septembre 2014 à Bujumbura, suite aux révélations de sa radio qui mettaient en cause de hautes personnalités burundaises. Lundi 16 février, la cour d’appel de Bujumbura s’est rendue à la prison de Muramvya, une cinquantaine de kilomètres à l’est de la capitale où il est incarcéré, pour statuer sur...
(RFI 17/02/15)
Au Cameroun, le sommet africain de Yaoundé s’est terminé ce lundi 16 février. Les chefs d'Etat d'Afrique centrale se sont réunis pour tenter d'élaborer une stratégie commune afin de lutter contre le groupe islamiste Boko Haram et de le mettre hors d'état de nuire. Autour du président camerounais Paul Biya étaient présents ses homologues tchadien, gabonais, centrafricain, congolais et équato-guinéen. Dans son discours d’ouverture du sommet, Idriss Déby, président tchadien et président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a dit vouloir au terme des travaux de Yaoundé...
(Afrique Inside 17/02/15)
Les chefs d’État se sont réunis à Yaoundé pour élaborer une stratégie visant à éliminer Boko Haram et on annoncé un fonds de 87 millions de dollars pour lutter contre la secte islamiste. « Il nous faut éradiquer Boko Haram », a soutenu le président camerounais Paul Biya à l’ouverture des travaux, organisés sous l’égide de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC). Ce dernier, on s’en souvient a été directement menacé par le groupe terroriste nigérian. Ce sommet extraordinaire des chefs d’état et de gouvernement d’Afrique centrale visait principalement à élaborer une stratégie commune pour annihiler Boko Haram. Autour du président camerounais Paul Biya, étaient présents Idriss Deby Itno...
(Le Point 16/02/15)
C'est avec l'objectif de mettre en place une stratégie commune contre le groupe terroriste nigérian qu’une dizaine de chefs d’État se retrouve à Yaoundé ce lundi. À en croire le ministre Issa Tchiroma Bakary, porte-parole du gouvernement camerounais, "la tenue de cette importante rencontre au sommet a été décidée à l’issue d’une concertation, le 31 janvier 2015, en marge du 24e sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba". Concrètement, elle est l’aboutissement d’un long processus de mobilisation à l’échelle mondiale amorcé...
(BBC 16/02/15)
Ceux qui protesteront sur la voie publique seront considérés comme des fauteurs de troubles, affirme la présidence burundaise. Willy Nyamitwe, le porte-parole du président burundais, a lancé cet avertissement après que des organisatons de la société civile ont appelé à manifester contre une nouvelle candidature de Pierre Nkurunziza à l’élection présidentielle. Nkurunziza, actuellement au pouvoir, va briguer un troisième mandat si la Constitution le lui permet, a indiqué son porte-parole. Le collectif "Campagne citoyenne Halte au 3e mandat" envisage de...
(RFI 13/02/15)
Au moins 47 personnes ont été exécutées par les forces de sécurité burundaises suite à l'attaque d'un groupe armé dans la province de Cibitoke, selon l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch. Dans un document publié ce jeudi, HRW précise que ces exécutions sommaires de rebelles qui s'étaient rendus ont été commises par l'armée, la police et les imbonerakure, la jeunesse du parti au pouvoir. L'organisation de défense des droits de l'homme demande une enquête indépendante sur...
(La Voix de l'Amérique 13/02/15)
Les exécutions extrajudiciaires ont été commises lors des affrontements avec un groupe armé dans la province de Cibitoke, dans le nord-ouest du pays, selon un rapport de Human Rights Watch. L’organisation internationale des droits de l’homme signale aussi que des membres armés de la ligue des jeunes du parti au pouvoir ont également participé aux exécutions qui ont eu lieu entre le 30 décembre 2014 et le 3 janvier 2015. Daniel Bekele, directeur de la division Afrique de HRW affirme...
(RFI 13/02/15)
Au moins 47 personnes ont été exécutées par les forces de sécurité burundaises suite à l'attaque d'un groupe armé dans la province de Cibitoke, selon l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch. Dans un document publié jeudi, HRW précise que ces exécutions sommaires de combattants qui s'étaient rendus ont été commises par les forces de sécurité burundaises. L'organisation demande une enquête indépendante sur ces faits survenus entre le 30 décembre et le 3 janvier. Le document publié par Human Rights Watch évoque sept événements distincts. Comme le long de la rivière Kaburantwa où le 1er janvier,
(RFI 12/02/15)
Au Burundi, le président Pierre Nkurunziza, à la tête de ce pays depuis dix ans, n’a jamais caché son intention de briguer un troisième mandat lors de la présidentielle prévue en juin. Il s’appuie sur un article de la Constitution qui serait ambigu selon lui, malgré les protestations de la société civile ou de l’opposition. Personne ne se fait guère d’illusion au Burundi depuis bien longtemps sur la volonté du président Pierre Nkurunziza de rempiler. Il y a une semaine,...
(La Voix de l'Amérique 07/02/15)
Personne ne doit être poursuivi pour l'exercice légitime de son droit fondamental à la liberté d'expression et d'opinion, a déclaré vendredi à deux journalistes Ravina Shamdasani, la porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l'Homme des Nations Unies.Le Haut Commissariat aux droits de l'Homme des Nations Unies a fait état, à Genève, de sérieuses inquiétudes à propos de l'exercice de la liberté d'expression au Burundi, en particulier dans la perspective des prochaines élections. La justice burundaise a ordonné mercredi le maintien en détention préventive de Bob Rugurika, le directeur de la radio locale RPA, en prison depuis plus de deux semaines pour "complicité...
(France TV Info 06/02/15)
Les conflits à répétition, quasiment depuis la décolonisation, dans la région des grands lacs ont jeté sur les routes des centaines de milliers de réfugiés. Dans cette région d’Afrique de l'Est, la Tanzanie fait figure d’oasis de paix. Elle accueille des milliers de réfugiés qu’elle voudrait intégrer. La Tanzanie et le HCR travailleront ensemble afin d’aider les réfugiés vivants dans l’ultime camp du pays. Ils sont 60.000 à vivre dans le camp de Nyarugusu. Ils viennent de l’est du Congo,...
(RFI 04/02/15)
Au Burundi, la mobilisation pour la libération du directeur de la plus populaire des radios du pays, la RPA, ne faiblit pas. Ses partisans étaient nombreux mardi autour du palais de justice de Bujumbura. Bob Rugurika est en prison depuis plus de deux semaines, notamment pour « complicité d’assassinat » de trois religieuses italiennes en septembre 2014. Une manifestation alors que l'on attend ce mercredi une décision de la justice sur son maintien ou non en détention. Tout le monde...

Pages