Burundi | Africatime
Mercredi 18 Janvier 2017

Burundi

(RFI 18/01/17)
Il y a plus d’une semaine, le président burundais a pris la décision de lancer le processus de retrait des militaires burundais engagés dans l’Amisom, la mission de l'Union africaine en Somalie. Mais l’information n'a fuité sur un site proche du pouvoir que lundi dernier. Et cela juste avant une visite du commissaire Paix et Sécurité de l'Union africaine à Bujumbura qui devrait débuter ce mercredi, selon des sources de l'UA. Les soldats burundais n'ont pas été payés depuis un an, en raison de sanctions de l'UE, qui refuse de continuer de payer ces soldats en passant par les caisses du gouvernement burundais. Simple hasard du calendrier ou tentative de pression sur l'Union africaine ?...
(Xinhua 18/01/17)
La présidence burundaise vient d'ordonner au ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale (MRECI), Alain-Aimé Nyamitwe, d'enclencher le processus de retrait des troupes burundaises déployés en Somalie dans le cadre de la Mission de l'Union Africaine en Somalie (AMISOM). Créée par le Conseil pour la Paix et la Sécurité de l'Union Africaine (CPS/UA) le 19 janvier 2007 avec l'aval de l'Organisation des Nations Unies(ONU) à la suite de la guerre civile somalienne, l'AMISOM comptait, début 2016, 22.000 soldats ressortissants de quatre pays contributeurs africains, à savoir l'Ouganda (6000), le Burundi (5400), l'Ethiopie (4400) et le Kenya (3600), en charge de combattre le groupe terroriste somalien connu sous le vocable d'Al-Shabbaab. Dans une correspondance officielle datée du 10 janvier...
(Agence d'information d'afrique centrale 18/01/17)
Pour déplorer et manifester son mécontentement quant au conflit né sur le problème lié au non paiement des salaires de ses soldats en mission, la présidence burundaise a résolu de retirer ses troupes déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom). Cette décision a été rendue publique, le 16 janvier par ses ministres des Affaires étrangères et de la défense afin qu’elle soit entérinée. Selon la présidence burundaise, les salaires des soldats de l'Amisom représentant...
(BBC 18/01/17)
Au Burundi les prix grimpent sans cesse depuis le début de l'année. c'est la conséquence de l'augmentation des taxes sur la consommation. Cette flambée des prix touche des produits comme la bière, le sucre, le carburant, les tickets de bus… La hausse est consécutive aux mesures prises par le gouvernement qui a décidé de financer le budget 2017 à plus de 70% par une mobilisation des recettes intérieures. La décision est une suite logique de la diminution de l'aide extérieure...
(La Tribune 17/01/17)
Afin de pouvoir se sortir de la crise financière grave que traverse le pays, les autorités burundaises ne cessent d'augmenter de diverses manières les prix des denrées. Le prix du ticket du transport des personnes et des marchandises vient d'augmenter de 12%. Une situation qui crée un malaise que la population ne peut même pas librement exprimer. Le peuple burundais traverse des temps extrêmement durs. C'est le moins qu'on puisse dire. Afin de supporter ses dépenses publiques et sans doute aussi personnelles, ...
(RFI 17/01/17)
Le facilitateur dans la crise burundaise, Benjamin Mkapa, poursuit ses efforts en vue d'un dialogue pour une sortie de crise de ce pays, sans le Cnared. Après son séjour contesté à Bujumbura du 9 au 11 décembre dernier, au cours duquel il avait affirmé la « légitimité » du mandat du président Pierre Nkurunziza et appelé à se focaliser sur les élections de 2020, l'ancien président tanzanien, récusé depuis lors par le Cnared, une plateforme qui regroupe la quasi-totalité de l'opposition burundaise, a organisé lundi à Arusha une nouvelle session ...
(Belga 17/01/17)
Au moins treize personnes ont été tuées au Burundi au cours de la semaine du 7 au 14 janvier 2017, affirme un rapport publié lundi par l'ONG SOS-Torture, qui dénonce les violations graves des droits humains qui continuent à se commettre en toute impunité". Parmi les victimes de ces violences figurent huit corps sans vie découverts dans un buisson dans la zone Kanyosha, au sud de la capitale, Bujumbura. Pas d'investigations "L'administration locale s'est précipitée à enterrer les victimes sans...
(Iwacu 17/01/17)
Après la mort d’un jeune gardien de vaches, mercredi 4 janvier 2017, sur la colline Mahwa en commune Ryansoro de la province Gitega, les habitants réclament justice. Une tension règne entre l’ISABU Mahwa et les propriétaires des vaches des environs. «On ne sait pas où est passé le policier qui a tiré sur nos enfants», confie un habitant de la colline Mahwa. «On dit qu’il a été muté en catimini», renchérit un autre. Les proches du jeune tué, Valentin Aboyitungiye...
(Iwacu 17/01/17)
Selon le président de Parcem, le Burundi doit entre autres rétablir la coopération avec l’extérieur pour juguler l’inflation galopante. « Comment, dans un pays où le taux de malnutrition infantile approche 60%, peut-on avoir une taxe sur le sucre de 600 Fbu par kg ?», s’est demandé Faustin Ndikumana, président de la Parole et action pour le changement des mentalités (Parcem), ce mardi 17 janvier, dans une conférence de presse. Il dit que le niveau de l’inflation est, en grande...
(AFP 16/01/17)
La présidence burundaise a officiellement demandé à ses ministres des Affaires étrangères et de la Défense d'entamer la procédure de retrait des troupes burundaises déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom), en raison d'un conflit sur les salaires des soldats. Les salaires de l'Amisom sont financés par l'Union européenne, mais cette dernière ne verse plus depuis des mois à Bujumbura les 5 millions d'euros mensuels destinés à payer les soldats burundais en Somalie. Elle souhaite trouver un moyen de payer ces soldats directement pour empêcher le gouvernement de ce pays en crise, asphyxié économiquement par des sanctions internationales...
(RFI 16/01/17)
La valse des étiquettes au Burundi se poursuit, un pays d'Afrique des Grands Lacs plongé dans une grave crise depuis la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat qu'il a obtenu depuis. Ce pays, classé désormais le plus pauvre du monde, selon la Banque mondiale, fait face à de graves difficultés économiques depuis qu'il est soumis à des sanctions de l'Union européenne et ses pays membres, de loin ses principaux bailleurs de fonds, en raison de son...
(Burundi– AGnews 16/01/17)
15 ans de prison ferme pour les cerveaux d’un trafic de Coltan burundais vers le Rwanda. A Kayanza, ce vendredi 13 janvier 2017, le Tribunal de Grande Instance TGI de Kayanza, en procès de flagrance, a condamné 1 Burundais – M. BAMPANZE Emmanuel – et 1 Rwandais – NKUNDIYE François – à 15 ans de prison ferme pour avoir extrait et vendu frauduleusement en République du Rwanda les minerais de coltan burundais en provenance de la commune Kabarore en province...
(RFI 14/01/17)
En 2015, le président du Sénat burundais prononçait un discours particulièrement musclé déclenchant une condamnation unanime des chancelleries occidentales et des Nations unies demandant à ce que cessent les « discours de haine ». Depuis le 31 décembre 2016, c’est un discours du président Nkurunziza aux accents très menaçants qui suscite la polémique. Les opposants dénoncent des propos « apocalyptiques », le pouvoir tempère et parle de « métaphores ». « La voix de dieu va faire trembler le ciel...
(Iwacu 13/01/17)
« Nous n’avons pour projet ni la hausse du prix du nouveau permis de conduire ni son changement », a martelé, l’OPC2 Alfred Innocent Museremu, commandant de police de roulage et de la sécurité routière, ce mercredi 11 janvier, après une séance de communication, tenue à l’intention des transporteurs de braise, à destination de la capitale. Il soutient que les informations faisant état d’une hausse éventuelle du prix de permis de conduire est une rumeur. Il exhorte plutôt les usagers du permis en papier à se procurer vite le ...
(Burundi– AGnews 13/01/17)
La Police Nationale du Burundi mène une campagne de sensibilisation routière vis à vis des transporteurs sur le danger des camions surchargés sur les routes burundaises A Bujumbura, ce mercredi 11 janvier 2017, l’officier OPC Alfred Museremu, responsables de la Police spéciale de roulage (PSR), a démarré une campagne de prévention sur les chargements abusifs de certains camions et le danger que cela procure sur les routes burundaises. L’officier de la Police Nationale du Burundi PNB Alfred Museremu a tenté...
(Jeune Afrique 13/01/17)
Apres le vote du budget 2017, les prix des produits de première nécessité viennent d’être revus à la hausse. Une situation intenable pour le simple consommateur. La Sosumo (Société sucrière de Moso), une entreprise publique, a décidé de faire passer un kilo du sucre de 1 900 Francs burundais (1,08 euros) à 2 200 francs burundais. La Brarudi, la brasserie nationale, revoit à la hausse le tarif de ses limonades, de 600 à 700 francs. Il faut désormais 2 100...
(Burundi– AGnews 13/01/17)
Gouverneur – 13.056 réfugiés burundais sont rentrés chez eux à Rumonge entre fin août 2016 et mi-décembre 2016. A Rumonge, ce mardi 10 janvier 2017, M. Juvénal BIGIRIMANA, gouverneur de la province Rumonge, a informé que 13.056 réfugiés burundais provenant de Tanzanie, de RDC Congo, du Kenya ,et du Malawi sont rentrés chez eux à Rumonge entre fin août 2016 et mi-décembre 2016. Le Burundi a subi en 2015 une Révolution de Couleur ou Tentative de changement de régime, organisée...
(Iwacu 13/01/17)
Ils indiquent que les hommes en uniforme les extorquent de l’argent pour les laisser passer sur la route Bujumbura-Gitega, sous prétexte qu’il est interdit de charger ces marchandises dans les taxi-voitures. « Nous payons de 20 mille à 30mille Fbu pour quelques kilos de ndagalas comme si nous transportions du chanvre », peste Hussein, un vendeur de petits poissons, les ndagalas, au marché central de Gitega. Selon ces commerçants, cette habitude des policiers à toujours leur demander de l’argent quand...
(Iwacu 12/01/17)
Elle exige des Burundais vivant à la frontière de Ruhwa de présenter des documents de voyage pour se rendre au Rwanda. Alors qu’avant, la CNI suffisait. Depuis deux semaines, la police rwandaise à la frontière de Ruhwa exige de tout Burundais qui veut entrer dans ce pays des documents de voyage : passeports, laissez-passer ou carte CEPGL. Avant, les habitants sur la frontière de ces deux pays pouvaient circuler avec la seule carte nationale d’identité. Les habitants de la colline...
(Iwacu 12/01/17)
Alors que le CNC avait décidé qu’aucune chanson locale ne sera diffusée sans l’aval de l’Amicale des musiciens, le ministre de la Culture ne l’entend pas de cette oreille. Dans sa correspondance, datant de quelques jours, adressée au président du Conseil national de communication, le ministre de la Culture indique que toutes les actions en rapport avec la promotion, la sauvegarde et la protection de la culture, des mœurs et coutumes, rentrent dans les missions du ministère de la culture. « Ce n’est donc pas une association privée ...

Pages

(RFI 18/01/17)
Il y a plus d’une semaine, le président burundais a pris la décision de lancer le processus de retrait des militaires burundais engagés dans l’Amisom, la mission de l'Union africaine en Somalie. Mais l’information n'a fuité sur un site proche du pouvoir que lundi dernier. Et cela juste avant une visite du commissaire Paix et Sécurité de l'Union africaine à Bujumbura qui devrait débuter ce mercredi, selon des sources de l'UA. Les soldats burundais n'ont pas été payés depuis un an, en raison de sanctions de l'UE, qui refuse de continuer de payer ces soldats en passant par les caisses du gouvernement burundais. Simple hasard du calendrier ou tentative de pression sur l'Union africaine ?...
(Agence d'information d'afrique centrale 18/01/17)
Pour déplorer et manifester son mécontentement quant au conflit né sur le problème lié au non paiement des salaires de ses soldats en mission, la présidence burundaise a résolu de retirer ses troupes déployées en Somalie dans le cadre de la force de l'Union africaine (Amisom). Cette décision a été rendue publique, le 16 janvier par ses ministres des Affaires étrangères et de la défense afin qu’elle soit entérinée. Selon la présidence burundaise, les salaires des soldats de l'Amisom représentant un montant d’environ cinq millions d’euros par mois ne sont plus payés depuis plusieurs mois. Alors qu’ils devraient être financés par l'Union européenne. Précisant le bien-fondé de sa décision, le gouvernement burundais a souligné qu’elle est en voie de trouver...
(BBC 18/01/17)
Au Burundi les prix grimpent sans cesse depuis le début de l'année. c'est la conséquence de l'augmentation des taxes sur la consommation. Cette flambée des prix touche des produits comme la bière, le sucre, le carburant, les tickets de bus… La hausse est consécutive aux mesures prises par le gouvernement qui a décidé de financer le budget 2017 à plus de 70% par une mobilisation des recettes intérieures. La décision est une suite logique de la diminution de l'aide extérieure...
(La Tribune 17/01/17)
Afin de pouvoir se sortir de la crise financière grave que traverse le pays, les autorités burundaises ne cessent d'augmenter de diverses manières les prix des denrées. Le prix du ticket du transport des personnes et des marchandises vient d'augmenter de 12%. Une situation qui crée un malaise que la population ne peut même pas librement exprimer. Le peuple burundais traverse des temps extrêmement durs. C'est le moins qu'on puisse dire. Afin de supporter ses dépenses publiques et sans doute aussi personnelles, ...
(Belga 17/01/17)
Au moins treize personnes ont été tuées au Burundi au cours de la semaine du 7 au 14 janvier 2017, affirme un rapport publié lundi par l'ONG SOS-Torture, qui dénonce les violations graves des droits humains qui continuent à se commettre en toute impunité". Parmi les victimes de ces violences figurent huit corps sans vie découverts dans un buisson dans la zone Kanyosha, au sud de la capitale, Bujumbura. Pas d'investigations "L'administration locale s'est précipitée à enterrer les victimes sans...
(Iwacu 17/01/17)
Après la mort d’un jeune gardien de vaches, mercredi 4 janvier 2017, sur la colline Mahwa en commune Ryansoro de la province Gitega, les habitants réclament justice. Une tension règne entre l’ISABU Mahwa et les propriétaires des vaches des environs. «On ne sait pas où est passé le policier qui a tiré sur nos enfants», confie un habitant de la colline Mahwa. «On dit qu’il a été muté en catimini», renchérit un autre. Les proches du jeune tué, Valentin Aboyitungiye...
(RFI 16/01/17)
La valse des étiquettes au Burundi se poursuit, un pays d'Afrique des Grands Lacs plongé dans une grave crise depuis la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat qu'il a obtenu depuis. Ce pays, classé désormais le plus pauvre du monde, selon la Banque mondiale, fait face à de graves difficultés économiques depuis qu'il est soumis à des sanctions de l'Union européenne et ses pays membres, de loin ses principaux bailleurs de fonds, en raison de son...
(Burundi– AGnews 16/01/17)
15 ans de prison ferme pour les cerveaux d’un trafic de Coltan burundais vers le Rwanda. A Kayanza, ce vendredi 13 janvier 2017, le Tribunal de Grande Instance TGI de Kayanza, en procès de flagrance, a condamné 1 Burundais – M. BAMPANZE Emmanuel – et 1 Rwandais – NKUNDIYE François – à 15 ans de prison ferme pour avoir extrait et vendu frauduleusement en République du Rwanda les minerais de coltan burundais en provenance de la commune Kabarore en province...
(Iwacu 13/01/17)
« Nous n’avons pour projet ni la hausse du prix du nouveau permis de conduire ni son changement », a martelé, l’OPC2 Alfred Innocent Museremu, commandant de police de roulage et de la sécurité routière, ce mercredi 11 janvier, après une séance de communication, tenue à l’intention des transporteurs de braise, à destination de la capitale. Il soutient que les informations faisant état d’une hausse éventuelle du prix de permis de conduire est une rumeur. Il exhorte plutôt les usagers du permis en papier à se procurer vite le ...
(Burundi– AGnews 13/01/17)
La Police Nationale du Burundi mène une campagne de sensibilisation routière vis à vis des transporteurs sur le danger des camions surchargés sur les routes burundaises A Bujumbura, ce mercredi 11 janvier 2017, l’officier OPC Alfred Museremu, responsables de la Police spéciale de roulage (PSR), a démarré une campagne de prévention sur les chargements abusifs de certains camions et le danger que cela procure sur les routes burundaises. L’officier de la Police Nationale du Burundi PNB Alfred Museremu a tenté...
(Jeune Afrique 13/01/17)
Apres le vote du budget 2017, les prix des produits de première nécessité viennent d’être revus à la hausse. Une situation intenable pour le simple consommateur. La Sosumo (Société sucrière de Moso), une entreprise publique, a décidé de faire passer un kilo du sucre de 1 900 Francs burundais (1,08 euros) à 2 200 francs burundais. La Brarudi, la brasserie nationale, revoit à la hausse le tarif de ses limonades, de 600 à 700 francs. Il faut désormais 2 100...
(Burundi– AGnews 13/01/17)
Gouverneur – 13.056 réfugiés burundais sont rentrés chez eux à Rumonge entre fin août 2016 et mi-décembre 2016. A Rumonge, ce mardi 10 janvier 2017, M. Juvénal BIGIRIMANA, gouverneur de la province Rumonge, a informé que 13.056 réfugiés burundais provenant de Tanzanie, de RDC Congo, du Kenya ,et du Malawi sont rentrés chez eux à Rumonge entre fin août 2016 et mi-décembre 2016. Le Burundi a subi en 2015 une Révolution de Couleur ou Tentative de changement de régime, organisée...
(Iwacu 12/01/17)
Elle exige des Burundais vivant à la frontière de Ruhwa de présenter des documents de voyage pour se rendre au Rwanda. Alors qu’avant, la CNI suffisait. Depuis deux semaines, la police rwandaise à la frontière de Ruhwa exige de tout Burundais qui veut entrer dans ce pays des documents de voyage : passeports, laissez-passer ou carte CEPGL. Avant, les habitants sur la frontière de ces deux pays pouvaient circuler avec la seule carte nationale d’identité. Les habitants de la colline...
(Iwacu 12/01/17)
Alors que le CNC avait décidé qu’aucune chanson locale ne sera diffusée sans l’aval de l’Amicale des musiciens, le ministre de la Culture ne l’entend pas de cette oreille. Dans sa correspondance, datant de quelques jours, adressée au président du Conseil national de communication, le ministre de la Culture indique que toutes les actions en rapport avec la promotion, la sauvegarde et la protection de la culture, des mœurs et coutumes, rentrent dans les missions du ministère de la culture. « Ce n’est donc pas une association privée ...
(Burundi– AGnews 12/01/17)
Le Forum permanent de dialogue des Partis FDP Politiques appelle les partis politiques à se préparer aux scrutins démocratiques de 2020 … A Bujumbura, en conférence de presse, ce mardi 10 janvier 2017, M. Alain Diomède Nzeyimana, secrétaire permanent du Forum permanent de dialogue des Partis Politiques agréés au Burundi (FDP), a lancé un appel, lors de la présentation des réalisations 2016 de son institution, à tous les partis politiques burundais à participer en 2017 aux rencontres du FDP et...
(Iwacu 12/01/17)
Les habitants de la localité de Kigobe, zone Kanyosha de la commune Muha en mairie de Bujumbura, se lamentent de l’état de la récolte de la dernière saison culturale. Ils confient que les champs, asséchés, faute de pluies en abondance, ont été ravagés par des insectes. Ils soutiennent que cette mauvaise récolte s’explique par les aléas climatiques : « La saison n’a pas été bonne. Les pluies sont tombées irrégulièrement. » « La disette est une réalité. Nous constatons des...
(Xinhua 11/01/17)
Le gouverneur du Sud-Kivu (frontalier avec le Burundi) de la République Démocratique du Congo (RDC) a plaidé mardi à Bujumbura pour la pacification rapide de la Région des Grands Lacs. Le responsable de la RDC est arrivé à la capitale burundaise pour assister à la cérémonie d'inhumation d'Emmanuel Niyonkuru, ministre burundais de l'Eau, de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire et de l'Urbanisme, assassiné devant son domicile la nuit de Saint Sylvestre. "Dans la Région des Grands Lacs, nous partageons la...
(Burundi– AGnews 11/01/17)
50 soumissionnaires renforcent leur capacité concernant les procédures de passation des marchés publics. A Bujumbura, ce lundi 9 janvier 2017, M. Edouard Nzigamasabo, directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP – http://www.armp.bi/ ), a organisé, avec M. Léonidas Barutwanayo, coordinateur du Projet de développement des secteurs financier et privé (PSD), un atelier de 4 jours pour renforcer les capacités de 50 soumissionnaires potentiels des marchés publics, en présence de M. Pierre Sinarinzi, assistant du ministre burundais des...
(Iwacu 11/01/17)
Il s’observe depuis trois mois une recrudescence d’arrestations et disparitions d’opposants. Les administratifs à la base parlent de rumeurs. L’opposition dénonce une stratégie de maintien au pouvoir. Iwacu a fait le tour de quelques provinces. Mutaho, huit membres du Fnl pro Rwasa emprisonnés à la prison centrale de Gitega, depuis septembre 2016Mutaho, huit membres du Fnl pro Rwasa emprisonnés à la prison centrale de Gitega, depuis septembre 2016 Dans la commune Mutaho, province Gitega, huit fidèles d’Agathon Rwasa sont sous...
(Afriquinfos 10/01/17)
L’Organisation des Nations unies (ONU) est très préoccupée par la situation des droits de l’Homme au Burundi. Elle l’a fait savoir en demandant aux autorités de revoir leur récente décision qui a consisté à radier l’Iteka, la plus ancienne ligue burundaise des droits de l’Homme. «Nous demandons au gouvernement de revenir sur sa décision et de reconsidérer aussi les restrictions imposées à d’autres organisations de défense des droits de l’homme et de la société civile sanctionnées depuis trois mois», a déclaré Farhan Haq, Porte-parole adjoint de l’ONU. Selon les Nations unies, rien ne saurait justifier cette radiation de...

Pages

(Iwacu 13/01/17)
Ils indiquent que les hommes en uniforme les extorquent de l’argent pour les laisser passer sur la route Bujumbura-Gitega, sous prétexte qu’il est interdit de charger ces marchandises dans les taxi-voitures. « Nous payons de 20 mille à 30mille Fbu pour quelques kilos de ndagalas comme si nous transportions du chanvre », peste Hussein, un vendeur de petits poissons, les ndagalas, au marché central de Gitega. Selon ces commerçants, cette habitude des policiers à toujours leur demander de l’argent quand ils empruntent la route Bujumbura- Gitega est devenue un commerce à part entière. Ils soulignent que ce deal entre chauffeurs, commerçants et agents de sécurité est connu de tous. Le mécanisme est simple, c’est soit...
(Burundi– AGnews 29/12/16)
A Bujumbura, siège du Parlement KIGOBE, le Sénat du Burundi a voté le projet de loi portant fixation du budget général de l’Etat exercice 2017, présenté par M. Domitien NDIHOKUBWAYO, ministre burundais des finances. Au Burundi, les charges du budget général de l’Etat passent de 1260,6 Milliards BIF ( plus de 754,5 Millions USD ) en 2016 à 1326,9 Milliards BIF ( plus de 794,2 Millions USD ) en 2017, c’est à dire un accroissement de 5,2%. Les ressources passent de 1119,9 Milliards BIF ( plus de 670,3 Millions USD) en 2016, à 1152,7 Milliards BIF ( plus de 689,9 Millions USD) en 2017, soit une augmentation de 2,9%. Le déficit global du budget s’élève à 174,1 Milliards BIF ( 104,2 Millions USD ).
(Xinhua 24/12/16)
BUJUMBURA, (Xinhua) -- Le ministère burundais des Finances, du Budget et de la Privatisation a indiqué vendredi que 70% du budget 2017 proviendra des recettes internes via des taxes "revues à la hausse" sur différents produits de consommation courante au Burundi. "La grande nouveauté incarnant la loi budgétaire burundaise de 2017, est que, contrairement à la précédente de 2016, 70% des fonds qui vont l'alimenter viendront des ressources financières internes générées par diverses taxes revues à la hausse", a précisé...
(Burundi– AGnews 22/12/16)
A Bujumbura, M. Deo Guide Rurema, Ministre burundais de l’Agriculture et de l’Elevage, a organisé un atelier de lancement d’un catalogue national des espèces et variétés végétales cultivées au Burundi, propriété de l’Office national de contrôle et de certification des semences (ONCCS), en vue de garantir que les semences produites ou introduites au Burundi satisfont aux normes de qualités, en vertu de la loi No 1/08 du 23 avril 2012 qui réglemente le Secteur Semencier, et de la politique nationale...
(Burundi– AGnews 19/12/16)
Avec la coopération Chine – Burundi, fin de la Télevision analogique et début de la TV numérique A Bujumbura, ce lundi 19 décembre 2016, S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire Président africain du Burundi [ http://burundi-agnews.org/tdc/ et http://burundi-agnews.org/inaugurations/ ], a inauguré le Bujumbura METROPOLITAN AREA NETWORK (MAN) [ 250 KM – réseau à fibre optique ], la Société de Télédiffusion Numérique du Burundi STNB et ouvert officiellement les débuts de la TV numérique ( ou digitale ) au Burundi, précisément...
(Iwacu 17/12/16)
 
00:00
(Agence Ecofin 16/12/16)
Le gouvernement burundais a examiné le projet de loi portant sur la ratification d’un contrat de financement sous forme de prêt, d’une valeur de 70 millions € (environ 95 millions $) conclu avec la banque européenne d’investissement (BEI). Signé depuis 2014, le contrat de financement contribuera à la mise en œuvre des projets hydroélectriques de Jiji et de Murembwe. Situées au sud du Burundi, sur les rivières éponymes, les deux centrales permettront d’ajouter 50 MW supplémentaires à la capacité électrique...
(Financial Afrik 13/12/16)
Dorénavant, un seul certificat d’origine CEEAC/CEMAC,va permettre aux marchandises de circuler dans l’ensemble du territoire Afrique centrale. Une grande avancée vers la libre circulation des marchandises. Les experts du Comité de pilotage de la rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (COPIL/CER-AC) se sont séparés le vendredi 9 novembre dernier à Yaoundé, au terme d’un atelier régional d’harmonisation des instruments des zones de libre-échange de la CEEAC et de la CEMAC. Il en ressort, selon Patrice Libong Badjan, coordonnateur dudit secrétariat technique, que « dorénavant, on aura un seul certificat d’origine CEEAC/CEMAC, qui va permettre aux marchandises de circuler dans l’ensemble du territoire Afrique centrale. Mais, en attendant l’adoption de ce document unique...
(Burundi– AGnews 09/12/16)
A Ngozi, ce jeudi 8 décembre 2016, lors des lancements des activités de l’Office Burundais des Mines & Carrières (OBM), S.E. Joseph Butore, Vice Président du Burundi en charge de l’économie, a annoncé que, les prospections minières avait détecté de gisements de 632 millions de tonnes de Kaolin à Vyerwa en commune Mwumba à Ngozi. La carte minière du Burundi compte 32 sur 118 parmi les éléments chimiques du tableau périodiques de Mendeleïev.
(Iwacu 06/12/16)
Au Burundi, le passage à la Télévision numérique terrestre (Tnt) sera possible d’ici la fin de l’année, grâce aux décodeurs offerts par la Chine. L’annonce a été faite par le ministre des Postes, des Tic et des Medias, Nestor Bankumukunzi (photo). « Le programme de numérisation de la télévision est suffisamment avancé parce que le réseau est installé à plus de 90% », affirme le ministre. Il ajoute pourtant que « le grand défi reste l'acquisition des décodeurs pouvant permettre...
(Agence Ecofin 21/11/16)
L’Agence américaine pour le développement international (USAID) va accorder à la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) un financement de 194 millions de dollars sur cinq ans afin de promouvoir l'intégration économique régionale et la libre circulation des personnes et des biens dans cet espace. La convention relative à ce financement a été signée le 17 novembre au siège de la CAE à Arusha, en Tanzanie. Le document a été paraphé par la chargée d'affaires de l'ambassade des Etats-Unis en Tanzanie...
(RFI 17/11/16)
Les autorités burundaises exigent le remplacement de Jamel Benomar, diplomate britanno-marocain chargé de faire le lien entre le Conseil de sécurité et le gouvernement de Pierre Nkurunziza. C'est la victime collatérale de plus du bras de fer qui se joue depuis des mois maintenant entre Bujumbura et l'ONU. Le divorce semble consommé. Les Nations unies assurent lui accorder tout son soutien, mais les signaux sont au rouge pour la mission politique de l'ONU au Burundi. Après les experts des droits de l'homme déclarés persona non grata, c'est maintenant...
(Jeune Afrique 10/11/16)
En juillet dernier, Bujumbura a interdit l'exportation de produits vivriers vers les pays frontaliers. Une mesure censée lutter contre la spéculation due à la sécheresse mais qui frappe de plein fouet la province de Cibitoke, habituée à écouler sa production vers le Rwanda voisin, en froid avec le Burundi - ce qui n'arrange rien. Reportage. Gitega, future capitale du Burundi de Pierre Nkurunziza ? Après une année de crise politique, le Burundi dans une impasse économique Air sec, soleil de plomb, des...
(Jeune Afrique 08/11/16)
Depuis que l’Union Européenne a suspendu son aide au gouvernement du Burundi, Bujumbura tente de maximiser ses rentrées d'argent et de réduire ses dépenses au strict minimum. Les décisions prises pour cela sont parfois surréalistes. Après l’obligation pesant sur les habitants de la capitale d’acheter un cahier dit de ménage à 2000 francs burundais (soit 1,40 euro) − sous peine d’être pris pour des rebelles − , ou bien celle de porter un gilet d’une valeur de 13 500 francs...
(237online 17/10/16)
Elles ont reçu leurs agréments au cours d’une cérémonie présidée jeudi 13 octobre 2016 par le ministre du Commerce. Les opérateurs économiques représentant 23 entreprises du secteur de l’industrie, la cosmétique, l’agroalimentaire, de la métallurgie entre autres, ont quitté les services du ministère du Commerce satisfaits. Et pour cause, ils ont reçu des mains du ministre du Commerce des agréments leur permettant désormais d’aller à la conquête des marchés de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac). Cette cérémonie, troisième du genre a permis de mettre à nouveau sur le...
(Burundi– AGnews 11/10/16)
A Bujumbura, ce lundi 10 octobre 2016, M. Pierre Sinarinzi, assistant du ministre burundais des Finances, du Budget et de la privatisation, et, M. Edouard Nzigamasabo, directeur général de l’ARMP – Autorité de Régulation des Marchés Publics, animent une formation de 5 jours sur les techniques de traitement des différends apparaissant lors de la gestion des marchés publics ( partant de de la planification au règlement définitifs des marchés). Participent à cet atelier : – les membres de la direction...
(Burundi– AGnews 30/09/16)
A Bujumbura, ce vendredi 30 septembre 2016, M. Didace NGENDAKUMANA, Directeur de l’Agence de Promotion des Investissements API ( créée en 2009), lors d’un café presse, a informé que, d’octobre 2015 à mardi 27 septembre 2016, 1564 entreprises avait été immatriculées contre 1140 entreprises à la fin septembre 2015. Il s’agit d’une hausse de 37.2 %.Au Burundi, l’immatriculation d’entreprise est un bon indicateur de la santé de l’économie. L’économie burundaise est au beau fixe depuis le début de cette année 2016.
(Agence Ecofin 28/09/16)
L’Autorité de régulation et de contrôle des télécommunications (Artc) a organisé, le 22 septembre 2016, une réunion à l’intention des acteurs locaux du commerce électronique au Burundi, rapporte burundi-agnews.org. Au cours de cette rencontre, Déogratias Rurimunzu, le directeur général de l’organe de régulation, a révélé que le budget nécessaire pour développer ce segment d’activité...
(APA 26/09/16)
APA – Douala (Cameroun) - Une mission du secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) sillonne actuellement les pays de la région, en vue de sensibiliser ces derniers sur l’application des textes sur le commerce et le libre-échange et l'intégration communautaire dans la région. Conduite par le secrétaire général adjoint de la CEEAC, Thérèse Chantal Mfoula Edjomo, cette mission a rencontré les autorités camerounaises dont le Premier ministre chef du gouvernement, Philemon Yang. « Nous...
(Agence Ecofin 19/09/16)
Viettel, l’opérateur des télécommunications vietnamien couve de grands projets pour le Burundi. Comme en Tanzanie sous la marque Halotel ou encore au Mozambique sous le nom Movitel, la société télécoms veut développer un ensemble de projets sociaux et de fourniture de services destinés à l’amélioration des conditions de vie des populations. Pour permettre ainsi à la société de téléphonie mobile d’arriver à ses fins, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Pham Binh Minh (photo), a demandé...

Pages

(Iwacu 06/12/16)
La fédération d’athlétisme du Burundi, dans son assemblée générale du 29 octobre, s’est dotée d’un nouveau comité exécutif. Iwacu brosse le parcours de ces nouveaux membres. Dieudonné Kwizera, le président Sportif invétéré, il a l’athlétisme dans le sang. Artisan majeur dans l’adhésion du Burundi au sein du Comité international olympique (CIO) en 1993, M. Kwizera avec son plan stratégique pour Tokyo 2020 entrevoit grand pour l’athlétisme burundais. Ayant déjà dans sa ligne de mire le rendez-vous du Japon, il admet que l’objectif est de faire mieux qu’à Rio. « Le train est en marche et cette fois-ci, on vise le plus de médailles possible. » Et depuis il ne cesse de multiplier des meetings à...
(Burundi– AGnews 25/11/16)
Au Nord Ouest du Burundi, Cibitoke, au Stade Urunani de Buganda, ce vendredi 25 novembre 2016, S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire président africain du Burundi [ http://burundi-agnews.org/tdc/ ou http://burundi-agnews.org/inaugurations/ ], a anobli Francine Niyonsaba, héroïne ou Star nationale dans le top 2 des meilleurs championnes du 800 M ( course ) féminin au niveau mondial. Mlle Francine NIYONSABA a reçu son titre de l’ordre des peuples à la classe de chevalier et à titre exceptionnel 2016, devant des membres du parlement, du gouvernement et de diplomates présents. Au Burundi, traditionnellement sous le Royaume millénaire des Barundi -Ingoma y’Uburundi -, il existait des titres d’anoblissement au niveau de la société, tel, devenir Umushingantahe ( Titre pour tout Barundi ), UmuTutsi...
(Iwacu 07/11/16)
La Fédération nationale du karaté a organisé le championnat national ce week-end du 5 au 6 novembre. Plus de 15 équipes sont en lice. La plupart des équipes sont de la mairie de Bujumbura, les autres viennent des provinces Bubanza et Cibitoke. Pour Bernard Bizoza, vice- président de la Fédération nationale du karaté, l’objectif principal de ce championnat national est de montrer le talent des jeunes karatékas après un an de préparation. C’est aussi une occasion d’établir le classement des...
(BBC 20/09/16)
L'athlète burundaise, Francine Niyonsaba, qui a remporté l'argent au 800 mètres féminin aux Jeux olympiques de Rio, est le premier sportif africain dont les données ont été publiées sur le site des cyber-activistes russes Fancy Bears. Selon les informations obtenues par les pirates, Francine Nyonsaba a été autorisée par l'Agence mondiale antidopage à prendre la Tibolone. Cette substance appartient à une nouvelle classe de médicaments pour la prise en charge de la ménopause. Elle agit sur des hormones sexuelles féminines,...
(France 24 07/09/16)
À 25 ans, le Français Jean-Baptiste Alaize va participer à ses seconds Jeux paralympiques. Survivant des massacres qui ont eu lieu au Burundi dans les années 90 et amputé d'une jambe à l'âge de trois ans, cet athlète vit le sport comme une thérapie. À l'approche du début des Jeux paralympiques de Rio, l'athlète français Jean-Baptiste Alaize oscille entre excitation et agacement. Depuis le début de la journée, ce quadruple champion du monde de saut en longueur et spécialiste du...
(RFI 22/08/16)
Le Nigérien Issoufou Alfaga Abdoulrazak, avec l’argent en taekwondo, et l’athlète Burundaise Francine Niyonsaba, avec l’argent sur 800 mètres, ont offert à leurs pays respectifs les deuxièmes médailles olympiques de leurs histoires. Un 20 août riche pour l’Afrique avec huit nouveaux podiums aux JO 2016. ATHLETISME 800 mètres Femmes Francine Niyonsaba a fini deuxième de la finale derrière la Sud-Africaine Caster Semenya. La Burundaise de 23 ans a ainsi remporté la deuxième médaille olympique de l’histoire de son pays, après...
(BBC 03/06/16)
Le Bénin doit en principe jouer contre la Guinée équatoriale ce dimanche, pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2017. Mais pour l’instant, personne ne sait si le match aura lieu. La Confédération africaine de football (CAF) n’a pas encore décidé de lever la suspension du Bénin et donc, de maintenir la rencontre du Groupe C. Mais les Ecureuils se préparent à Cotonou, la capitale. De son côté, l’équipe équato-guinéenne a annulé...
(Le Soleil 01/06/16)
Kigali (Rwanda) : « Il y a un bel état d’esprit dans ce groupe. Il y a une mentalité, une solidarité et un vrai respect entre les joueurs ». A la sortie de la victoire de ses troupes sur le Rwanda (2 – 0), samedi au stade Amahoro de Kigali, Aliou Cissé, le coach sénégalais, ne manquait pas d’éloges pour ses éléments. Même si, par ailleurs, il avait reconnu qu’il « y avait encore des choses à améliorer ». Heureusement,...
(Iwacu 31/05/16)
L’équipage Rudi Cantanhede et Bruno Cantanhede sur Mitsubishi Evolution 4 n’a pas démérité pour cette course très disputée de trois jours, elle s’est terminée ce dimanche 29 mai à Valence au sud de la France. «Pour sa 13ème place au classement général et sa première place dans sa catégorie, l’équipage n° 24 de Rudy et Bruno Cantanhede a valablement représenté le Burundi», se réjouit Negamiye, secrétaire général du CAB (Club automobile du Burundi). Il y avait au total 117 équipages...
(Pressafrik 31/05/16)
Diao Balde Keïta serait forfait pour la rencontre Burundi/ Sénégal, un match comptant pour la cinquième journée des éliminatoires de la CAN 2017. Selon, le site d’information spécialisé en sport wiwsport, le joueur est blessé au niveau du quadriceps de la cuisse droite. L’examen échographique fait à objectiver une déchirure sur 1 cm environ associé à un hématome. Une blessure qui va l’éloigner des terrains pendant deux à trois semaines.
(Pressafrik 25/05/16)
Le capitaine des «Lions » se prononce sur le match qui opposera le Sénégal au Burundi le 4 juin prochain dans le cadre de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017 au Gabon. Cheikhou Kouyaté indique que «ce sera la guerre». « On se prépare pour le match de Burundi. On se prépare pour aller le gagner. On sait que le contexte sera difficile. Une guerre nous attend là-bas. On n’a pas peur. On...
(APA 20/05/16)
La Fédération sénégalaise de football (FSF), qui avait saisi la Confédération africaine de football (CAF), par courrier, pour la délocalisation à Bujumbura du match entre sa sélection nationale et son homologue burundaise, programmé le 4 juin prochain à Rumengo par la Fédération burundaise, a obtenu gain de cause, a appris jeudi APA de bonnes sources. «Ce stade (Ndlr : de Rumengo) n'a pas les installations nécessaires pour accueillir un match international. Il n'a jamais reçu un match international», indique la...
(APS 19/05/16)
La Fédération sénégalaise de football attend la confirmation officielle de la délocalisation du match Burundi-Sénégal du 4 juin à Bujumbura en lieu et place de Rumonge, où la rencontre comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la Can 2017 a été programmée, a annoncé ce mardi son président, Augustin Senghor, dans un entretien exclusif avec l’Aps. «Nous n’avons pas été saisis officiellement, on attend d’être saisis par la Caf», a dit Me Senghor, interpellé sur la question en début...
(AFP 18/05/16)
Le défenseur du Stade Rennais, Fallou Diagne, a été convoqué en équipe du Sénégal pour la première fois de sa carrière et affrontera le Burundi le 4 juin, en qualifications de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2017, selon le groupe dévoilé mercredi. Auteur d'une bonne saison avec Rennes (5 buts), le Dakarois de 27 ans profite de l'absence de deux habitués de la sélection: le Bordelais Lamine Sané, ayant connu quelques mois difficiles en club, et le Lorientais Zargo...
(APA 18/05/16)
APA-Dakar (Sénégal) - Le sélectionneur de l’équipe nationale de football du Sénégal, Aliou Cissé, a rendu publique, mercredi à Dakar, une liste de 23 joueurs pour la double confrontation contre le Rwanda en amical le 28 mai et en éliminatoire de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017 contre le Burundi le 4 juin. Le jeune technicien a gardé le noyau dur de son groupe qui enregistre cependant trois nouveautés : les retours de « l'Espagnol » Pape Kouly Diop...
(SeneNews 11/05/16)
Le match Burundi-Sénégal préoccupe la sortie. Après la sortie d’Aliou Cissé qui juge inadmissible le fait de jouer hors de Bujumbura, c’est autour de la tutelle de monter au créneau. Selon le ministre des sports, le Caf doit assurer à l’équipe du Sénégal les conditions minimales pour son déplacement. “Je voudrais profiter de l’occasion pour lancer un appel à la CAF parce que si elle nous exige ses conditions minimales ici au Sénégal, je pense que nous sommes en droit...
(Pressafrik 10/05/16)
On ne peut pas se permettre de déplacer une équipe nationale dans des conditions extrêmement difficiles et aussi dans un pays qui est aujourd’hui instable. On nous demande d’opter pour un campement où loger à Bujumbura et faire 60 km pour aller jouer, c’est extrêmement dangereux ». Le ministre des Sports fustige ainsi l’attitude de la Fédération burundaise de football sur sa décision de déplacer le match Burundi-Sénégal du 4 juin prochain, comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de...
(Le Quotidien (Sn) 28/04/16)
Zargo Touré, le défenseur sénégalais de Lorient (élite française) sorti sur blessure dimanche lors d’un match de championnat contre Saint-Etienne, est incertain pour le match Burundi-Sénégal du 3 juin prochain comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la Can 2017. Selon le quotidien régional français, le Télégramme de Brest, le défenseur central «souffre d’une lésion musculaire à l’ischio-jambier gauche». «S’il (devait passer) des examens supplémentaires ce mardi (hier), son indisponibilité peut être estimée au minimum à trois à quatre...
(AFP 21/04/16)
Sepp Blatter, ancien président de la Fifa, a déclaré jeudi avoir été mandaté en mai 2015 par le ministère suisse des Affaires étrangères, à la demande des Etats-Unis, pour intervenir auprès du président du Burundi, Pierre Nkurunziza, afin de le convaincre de ne pas se représenter. "Les Suisses, qui voulaient défendre les intérêts du Burundi, m'ont demandé de parler avec le président Pierre Nkurunziza, qui est aussi un grand fan de football, pour le persuader de ne pas se représenter",...
(24 Heures.ch 21/04/16)
Sepp Blatter en agent secret? Pas question de se recycler pour le Haut-Valaisan mais le Blick revient sur une mission qui a été confiée en 2015 par le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE). Comme le raconte l'ex-président de la FIFA dans son livre «Sepp Blatter – Mission & Passion Fussball», qui paraît jeudi 21 avril, il s'agissait d'écarter le président du Burundi en lui offrant un poste au sein de la FIFA. Les chancelleries occidentales craignent en effet que...

Pages

(Iwacu 29/12/16)
Il y a quelques semaines, le CNC décide qu’aucune chanson burundaise ne sera diffusée sans l’aval de l’Amicale des musiciens du Burundi, dès mars prochain. Les réactions des chanteurs burundais fusent de partout et vont dans tous les sens. Pour rappel, le Conseil national de la communication(CNC) annonce, le 5 décembre, que les médias burundais ne pourront plus diffuser des chansons produites localement sans l’aval de l’Amicale des Musiciens du Burundi (AMB). Cette décision est une suite favorable à une requête du président de l’AMB, Bruno Simbavimbere: «Certaines radios locales diffusent des chansons dont les messages sont de nature à saper les efforts du gouvernement dans sa recherche de la paix». Ce dernier estime, de...
(Jeune Afrique 21/11/16)
Surprise inattendue de cette rentrée littéraire, Gaël Faye a reçu le Goncourt des lycéens pour son premier roman, "Petit pays", dont la narration se déroule au Burundi à l'aube de l'entrée de ce pays dans la guerre civile, qui l'a contraint à l'exil en 1995. Magie du métissage : celui qui, il y a peu, ramait en pirogue sur le Lac Kivu – témoin officieux de son récent mariage –, aux confins du Rwanda, a vécu, depuis septembre, la frénésie de la rentrée littéraire parisienne. Avec, à la clé, deux prix prestigieux dont le plus récent – le Goncourt des lycéens –, consacre le grand roman qu’est « Petit Pays ». Rappeur littéraire devenu écrivain hip-hop, cet hybride dont les...
(Radio Canada 05/11/16)
Force et grâce sont les pôles de la danse burundaise. La compagnie de danse francophone La Girandole offre pour la toute première fois des cours de danse traditionnelle du Burundi au public, le jeudi à 18h. Des classes pour ceux et celles qui aimeraient s'initier à ces mouvements rythmés et colorés sur des chants du grand continent. C'est une danse très dynamique qui demande beaucoup de cardio, de grâce et de coordination, mais ce qui est essentiel c'est de danser...
(TV5 25/10/16)
L’analyse de l'iconographie politique mêle connaissances historiques et expertise graphique. A Bruxelles, l’exposition Notre Congo ne badine pas avec la critique. Elle dévoile les rouages de la propagande coloniale. De quoi raviver ou éveiller les consciences. Elle a « infusé » les esprits de générations entières en Belgique et au Congo. Le verbe est bien choisi. Elle, c’est la propagande coloniale, dont l’Université Libre de Bruxelles a choisi d’accrocher d’intéressants témoignages aux cimaises de la Salle Allende, au cœur de...
(Xinhua 11/10/16)
Une journée nationale dédiée à la danse rituelle du tambour sera bientôt instituée au Burundi en vue de pérenniser, de génération en génération, cette exhibition culturelle burundaise considérée comme l'expression de "la profondeur de la richesse et de la beauté culturelle burundaise". Selon un communiqué rendu public lundi et signé Philippe Nzobonariba, porte-parole du gouvernement burundais, la décision a été prise au conseil des ministres du week-end dernier tenu dans la province de Gitega (centre), future capitale politique du pays,...
(Jeune Afrique 07/09/16)
Avec son premier roman, "Petit Pays", le rappeur revient sur son enfance au Burundi et s’annonce comme le phénomène littéraire de la rentrée. À la recherche du temps perdu, Gaël Faye a décliné sa propre recette. Point de madeleine chez ce rappeur franco-rwandais, burundais de cœur, mais un croissant au beurre tartiné de piment africain, métaphore de ses identités entremêlées. À l’heure de publier un premier roman prometteur, Petit Pays (éd. Grasset), qui s’annonce comme l’un des phénomènes de la...
(Dw-World 30/08/16)
Les tensions entre le Rwanda et le Burundi se font sentir jusque dans le domaine culturel: en commune Rugombo de la province de Cibitoke, les autorités burundaise font la chasse aux films en Kinyarwanda. "Si on tente même de jouer de la musique rwandaise, ils viendront confisquer la machine" (Saddam, propriétaire d'une salle de projection) Les propriétaires des maisons de projection de films en commune Rugombo, dans le nord-ouest du pays, sont désœuvrés et inquiets depuis plusieurs jours. Leur commerce...
(Dw-World 16/08/16)
Les Burundais ont connu dimanche leur Miss 2016. Une fille belle et intelligente élue pour une année, évènement organisé par la société Burundi Event sous le thème "le rôle de la femme dans la société burundaise." Concours "Miss 2016" en pleine crise politico-sécuritaire L'objectif de la soirée, d'après les organisateurs, est de rassembler les Burundais divisés par la situation tendue du fait de la crise politique. L'événement bien que moins soutenu, très critiqué avec moins d'affluence que d'habitude, est jugé...
(Iwacu 27/06/16)
Cet événement culturel s’est clôturé ce vendredi 24 juin après une semaine d’activités des projections de films et de documentaires. Il y avait également une conférence axée sur le thème de l’année : «Le cinéma au service de la réconciliation». La soirée de clôture a été marquée par la remise des prix aux meilleurs films dans chaque catégorie. Dans les 78 films projetés, 54 étaient en compétitions et 24 hors compétition dont trois films burundais. Les nominés étaient pour la...
(Iwacu 17/06/16)
Les jeunes filles sont forcées de se marier précocement tandis que d’autres sont utilisés dans des travaux durs », a déclaré Espérance Ntirampeba, présidente de l’association Solidarité des Femmes pour la Lutte contre le Sida et le Paludisme Burundi (SFBLP). C’était ce 16 juin lors de la célébration de la journée mondiale de l’enfant africain au Centre ombre de la femme (Cofem) à Kamenge. Elle fait, en outre, savoir que suite à la pauvreté, un enfant meurt toutes les trois...
(Agence d'information d'afrique centrale 13/06/16)
Créé en 2009 au Burundi, le Festival International du Cinéma et de l’Audio-visuel du Burundi (Festicab) accueille chaque année une centaine de films qu’il diffuse dans tout le pays. Le Festicab comprend trois catégories de compétitions et concerne les films africains produits et réalisés dans la période des deux dernières années : une compétition nationale; une compétition est-africaine; et une compétition internationale. Il a refait surface depuis sa 7ème édition, lancée l’an dernier du 24 au 30 avril 2015 dans...
(France 24 23/05/16)
Onze artistes ont réalisé une chanson pour appeler à la paix dans la région des Grands lacs troublée par les conflits réguliers depuis le milieu des années 1990. Grande première : ces artistes, hommes et femmes, viennent à la fois du Burundi, du Rwanda et de République démocratique du Congo. "Ta paix, c'est ma paix, ma réussite, c’est ta sécurité" : 11 artistes de la région des Grands lacs chantent, en kiswahili, l’évidence d’un destin commun. Des chanteurs rwandais, burundais...
(RFI 24/04/16)
Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, connu sous le nom de Papa Wemba, a dit définitivement adieu à la scène ce dimanche 24 avril. Le musicien congolais (RDC) avait été victime d'un malaise lors d'un concert en Côte d'Ivoire samedi. Ce sont les organisateurs du FEMUA, le Festival des musiques urbaines d'Anoumabo, qui ont annoncé son décès ce dimanche matin. Papa Wemba était âgé de 67 ans. Né en 1949 juin dans le Kasaï-Oriental (RDC), Papa Wemba est un musicien charnière...
(AFP 01/04/16)
Un célèbre humoriste burundais connu sous le nom de scène de "Kigingi" a été libéré vendredi après trois jours de détention par le Service national de renseignement (SNR) du Burundi pour "outrage à chef d'Etat", a-t-on appris auprès de sa famille. "Kigingi vient d'être relâché en début d'après-midi. Nous remercions tous ceux qui se sont mobilisés pour sa libération, surtout les gens des médias", a déclaré à l'AFP un de ses proches, joint par téléphone. Alfred-Aubin Mugenzi avait été arrêté...
(Agence Ecofin 25/03/16)
Samedi 19 mars 2016, une séquence télé peu ordinaire a été diffusée par la Radio-télévision nationale du Burundi (Rtnb). Durant 30 minutes, il y a eu le passage de 2 anciens « rebelles » au pouvoir aujourd’hui « repentis ». Selon Radio France International, la police burundaise avait annoncé que ces ex « criminels terroristes » feraient des aveux fracassants. On les a donc vus à l’écran avouer qu’ils ont commis des crimes commandités par des opposants. Le premier des...
(Iwacu 11/01/16)
Ce samedi 9 janvier 2016 s’est déroulé à l’Institut Français du Burundi l’habituel rendez-vous de la remise du prix littéraire Michel Kayoya. Trois nouvelles ont été primées : Espoir de la Fleur de Dieu de Joëlla sayubu , 1er prix, Fœtus 4G de Jean Claude Ndayipfukamiye, 2ème prix et Tribulation d’un Enfant du Pays d’Alex Matabaro qui a obtenu le 3ème prix. Dans son mot d’ouverture la directrice de l’IFB s’est réjouit d’accueillir un tel événement qui célèbre la littérature...
(Iwacu 11/01/16)
Avec Kaz’O’zah Art, elle crée des modèles que des artisans fabriquent. Ange Muyubira veut moderniser l’artisanat burundais tout en gardant son authenticité. Ange dans l'atelierKaz’O’zah Art, c’est quel genre d’artisanat ? Nous avons cinq catégories d’artisanat : la fabrication des bijoux, la sculpture du bois et de l’ivoire végétale, la vannerie, la couture et la maroquinerie. Qu’est-ce que vous produisez ? Des habits pour hommes et femmes, des chaussures, des chapeaux, des nattes, des boucles d’oreilles, des abat-jours, des chaises,...
(Jeune Afrique 20/06/15)
Les Burundais ont gagné la bataille de l'ingoma. Depuis la fin de 2014, leur célèbre danse rituelle est inscrite au patrimoine immatériel de l'Unesco. À eux de faire respecter la tradition. Après quatre ans d’un intense combat diplomatique mené par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, la danse rituelle au tambour royal du Burundi a été inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco le 27 novembre 2014. Une immense fierté...
(Iwacu 23/04/15)
La semaine du 10 au 18 avril, huit jours inoubliables pour le monde de l’art au Burundi. Sous un thème engagé, la Biennale Internationale de Bujumbura s’est fait un événement rassembleur. Musique, arts plastiques, danses, architecture, tout y est passé. Le festival a tenu à rendre hommage à toutes les expressions artistiques. Fier de son inscription sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO, le tambour burundais a résonné trois jours successifs dans les enceintes du Musée vivant...
(Jeune Afrique 17/04/15)
Qu'ils jouent avec le tissu ou les notes, ils ont la réussite au bout des doigts. Zoom sur deux jeunes créateurs de Bujumbura. Krystal Shabani 23 ans, styliste. Elle n'a pas atterri dans le monde de la mode par hasard. D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, Krystal Shabani a toujours eu à portée de main "une petite trousse remplie d'aiguilles et de fil". Son entourage n'est donc pas surpris lorsque, en 2012, elle décide de créer sa propre marque, Krysbel Design,...

Pages

(RFI 18/01/17)
Il y a plus d’une semaine, le président burundais a pris la décision de lancer le processus de retrait des militaires burundais engagés dans l’Amisom, la mission de l'Union africaine en Somalie. Mais l’information n'a fuité sur un site proche du pouvoir que lundi dernier. Et cela juste avant une visite du commissaire Paix et Sécurité de l'Union africaine à Bujumbura qui devrait débuter ce mercredi, selon des sources de l'UA. Les soldats burundais n'ont pas été payés depuis un an, en raison de sanctions de l'UE, qui refuse de continuer de payer ces soldats en passant par les caisses du gouvernement burundais. Simple hasard du calendrier ou tentative de pression sur l'Union africaine ?...
(BBC 18/01/17)
Au Burundi les prix grimpent sans cesse depuis le début de l'année. c'est la conséquence de l'augmentation des taxes sur la consommation. Cette flambée des prix touche des produits comme la bière, le sucre, le carburant, les tickets de bus… La hausse est consécutive aux mesures prises par le gouvernement qui a décidé de financer le budget 2017 à plus de 70% par une mobilisation des recettes intérieures. La décision est une suite logique de la diminution de l'aide extérieure au Burundi. Ce sont les taxes sur la consommation qui ont augmenté. L'augmentation de ces taxes a été prévue dans le budget 2017 voté à la fin de l'année dernière. Depuis le début de la crise politique au Burundi, beaucoup...
(RFI 17/01/17)
Le facilitateur dans la crise burundaise, Benjamin Mkapa, poursuit ses efforts en vue d'un dialogue pour une sortie de crise de ce pays, sans le Cnared. Après son séjour contesté à Bujumbura du 9 au 11 décembre dernier, au cours duquel il avait affirmé la « légitimité » du mandat du président Pierre Nkurunziza et appelé à se focaliser sur les élections de 2020, l'ancien président tanzanien, récusé depuis lors par le Cnared, une plateforme qui regroupe la quasi-totalité de l'opposition burundaise, a organisé lundi à Arusha une nouvelle session ...
(RFI 16/01/17)
La valse des étiquettes au Burundi se poursuit, un pays d'Afrique des Grands Lacs plongé dans une grave crise depuis la décision du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat qu'il a obtenu depuis. Ce pays, classé désormais le plus pauvre du monde, selon la Banque mondiale, fait face à de graves difficultés économiques depuis qu'il est soumis à des sanctions de l'Union européenne et ses pays membres, de loin ses principaux bailleurs de fonds, en raison de son...
(RFI 14/01/17)
En 2015, le président du Sénat burundais prononçait un discours particulièrement musclé déclenchant une condamnation unanime des chancelleries occidentales et des Nations unies demandant à ce que cessent les « discours de haine ». Depuis le 31 décembre 2016, c’est un discours du président Nkurunziza aux accents très menaçants qui suscite la polémique. Les opposants dénoncent des propos « apocalyptiques », le pouvoir tempère et parle de « métaphores ». « La voix de dieu va faire trembler le ciel...
(Jeune Afrique 13/01/17)
Apres le vote du budget 2017, les prix des produits de première nécessité viennent d’être revus à la hausse. Une situation intenable pour le simple consommateur. La Sosumo (Société sucrière de Moso), une entreprise publique, a décidé de faire passer un kilo du sucre de 1 900 Francs burundais (1,08 euros) à 2 200 francs burundais. La Brarudi, la brasserie nationale, revoit à la hausse le tarif de ses limonades, de 600 à 700 francs. Il faut désormais 2 100...
(RFI 07/01/17)
Au Burundi, le président Pierre Nkurunziza a promulgué samedi 31 décembre 2016, la loi portant sur la fixation du budget général 2017. Un budget en hausse de 5% par rapport à 2016, mais qui prévoit un déficit de 3% par rapport à l’année dernière. Dans un pays où la majorité de la population se paupérise de plus en plus, le gouvernement a pourtant prévu de nouvelles taxes pour compenser la diminution des aides extérieures. Après la suspension d'une partie de...
(BBC 06/01/17)
Le gouvernement canadien se dit préoccupé par les récents propos du président burundais annonçant sa candidature à un quatrième mandat présidentiel en 2020. Fin décembre , le président du Burundi a laissé entendre qu'il pourrait se présenter à nouveau à la présidence en 2020Image copyrightANADOLU Fin décembre , le président du Burundi a laissé entendre qu'il pourrait se présenter à nouveau à la présidence en 2020 "Le Canada est troublé par les récents propos du président burundais, M. Pierre Nkurunziza, qui a ...
(Jeune Afrique 06/01/17)
Le couple présidentiel a organisé fin 2016 une « semaine d’actions de grâce », au sud du Burundi. Des prières que le président de l’Observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations économiques (Olucome) qualifie d’« abus de biens sociaux », aux termes de la loi anti-corruption. « Cent véhicules de l’État, leurs chauffeurs, le carburant, des dignitaires, leurs gardes, des per diem pour chacun… Pendant toute une semaine, pour une activité qui n’est mentionnée nulle part dans...
(RFI 05/01/17)
Le colonel Désiré Uwamahoro est l’un des piliers de la violente répression qui sévit au Burundi. Depuis 2008, son nom apparaît systématiquement dans les rapports qui font état de violations des droits de l’homme au Burundi. De bonne source, il se trouve sur la liste des personnes suspectées par l’ONU de crimes contre l’humanité. Ce lundi 2 janvier, le colonel Désiré Uwamahoro a été condamné par la cour d’appel de Bujumbura pour escroquerie. Il a été reconnu coupable d’avoir extorqué environ 200 000 dollars à un groupe de Congolais dans une...
(RFI 04/01/17)
La plus ancienne ligue burundaise des droits de l'homme, Iteka, a été « définitivement radiée » de la liste des ONG locales autorisées à travailler au Burundi, selon une ordonnance ministérielle rendue publique mardi 3 janvier. La dissolution d’Iteka fait suite à la publication d’un rapport co-écrit avec la Fédération internationale des droits de l’homme qui fait état de la répression gouvernementale et des violations massives des droits de l’homme. Le président de la ligue Iteka, Anschaire Nikoyagize, n’est pas...
(RFI 04/01/17)
Qui a tué Emmanuel Niyonkuru, le ministre burundais de l’Eau et de l’Environnement, la nuit du Nouvel An, à Bujumbura ? Le premier vice-président du Burundi répond aux questions de Christophe Boisbouvier. Gaston Sindimwo s’exprime aussi sur le projet éventuel du président Nkurunziza de briguer un quatrième mandat en 2020. « C’est avec consternation que nous avons appris l’assassinat du ministre. Nous avons été frappés, la criminalité, ou le terrorisme s'intensifient malgré la vigilance des...
(BBC 04/01/17)
Au Burundi, le vélo est un moyen de transport rémunéré très populaire, surtout dans la capitale Bujumbura. Dans la capitale burundaise, des milliers de personnes prennent les vélos-taxis pour se déplacer. Dans la capitale burundaise, des milliers de personnes prennent les vélos-taxis pour se déplacer. On compte à travers le pays, 23.000 vélos taxis qui assurent le transport des personnes et des biens surtout dans la capitale Bujumbura. L'activité est officiellement reconnue depuis 4 ans. Mais les conducteurs de vélos-taxis...
(Dw-World 04/01/17)
Au Burundi, 300 militaires ex-FAB, en majorité des Tutsis, ont été mis d'office à la retraite. Les craintes sont nombreuses de voir l'armée devenir mono-ethnique. Or les accords d'Arusha ont prévu des quotas ethniques. "Ils veulent une armée hutu, quelque chose est en préparation" (Cassien Bizabigomba) Au Burundi, c'est la retraite forcée pour plus de trois cents militaires, tous d'anciens membres des Forces Armées Burundaises, les ex-FAB. Pour la plupart, ce sont des Tutsis. De quoi menacer les équilibres ethniques...
(BBC 04/01/17)
La plus ancienne ligue burundaise des droits de l'homme, Iteka, a été "définitivement radiée" de la liste des ONG autorisées à travailler au Burundi selon une décision gouvernementale. Suspendue d'activités depuis le début de la crise en avril 2015, Iteka avait continué de produire des rapports hebdomadaires et mensuels sur les violations des droits de l'homme au Burundi. Les autorités ont décidé de la dissoudre, en rétorsion à la publication en novembre d'un rapport co-écrit avec la Fédération internationale des...
(RFI 03/01/17)
Les réactions se sont multipliées au Burundi après l’assassinat, dimanche 1er janvier, du ministre de l’Eau, de l’Environnement et de la Planification. Emmanuel Niyonkuru a été tué par balles alors qu'il rentrait chez lui, selon la police. Le porte-parole du gouvernement a qualifié cet assassinat d’« acte ignoble ». Même condamnation dans les rangs de l’opposition et des organisations de la société civile. Philippe Nzobonariba, porte-parole du gouvernement burundais, évoque un « acte ignoble » et soutient, dans un communiqué,...
(RFI 03/01/17)
Au Burundi, la nuit du Nouvel An a été endeuillée par l’assassinat d’Emmanuel Niyonkuru, le ministre de l’Eau et de l’Environnement du pays. Depuis le début de la grave crise burundaise, il y a 18 mois, jamais un membre du gouvernement n’avait été tué. Aujourd'hui, comment sortir de cette crise ? Jean Minani préside le Conseil national pour le respect de l'Accord d'Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi et de l'Etat de droit (Cnared), la plate-forme qui...
(RFI 02/01/17)
Au Burundi, Emmanuel Niyonkuru, ministre de l’Eau, de l’Environnement et de la Planification, a été tué par balles par un agresseur inconnu tôt ce dimanche 1er janvier, dans la capitale Bujumbura, alors qu’il se rendait à son domicile et qu’il était au volant de sa voiture. Joint par RFI, Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police burundaise, précise que le tireur se trouvait à l’intérieur du véhicule et qu’il s’agit d’un acte préparé. Le président burundais, Pierre Nkurunziza, assure que ce crime « ne restera pas impuni ».
(RFI 31/12/16)
Après une réélection très contestée l'an dernier, le président burundais a évoqué la possibilité de modifier la Constitution pour pouvoir se représenter en 2020 lors d'une séance de questions publiques. Il en a profité pour menacer l'Union africaine de retirer les soldats burundais présents en Somalie et qui n'ont toujours pas reçu de salaire depuis bientôt un an. Lors d'une séance de questions publiques, à la question d'un participant, Pierre Nkurunziza a évoqué la possibilité de modifier la Constitution pour...
(La Libre 28/12/16)
Le régime burundais poursuit sur sa lancée totalitariste. Alors que la plus ancienne ligue de défense des droits de l’homme du pays, Iteka, dénonçait il y a dix jours une "recrudescence" des arrestations et disparitions d’opposants réels ou supposés, l’Assemblée nationale burundaise a adopté vendredi dernier une loi de contrôle accru des ONG internationales ayant une antenne au Burundi, alors que les chefs de ménage de tout le pays doivent désormais consigner...

Pages