Burundi | Africatime

Burundi

(AFP 04/08/15)
L'Union européenne a déploré mardi "la détérioration rapide de la situation sécuritaire au Burundi" après la tentative d'assassinat d'un défenseur des droits de l'Homme et le meurtre du général Adolphe Nshimirimana, homme fort de l'appareil sécuritaire burundais. "Le nouvel attentat commis hier (lundi, nldr) à Bujumbura contre le défenseur des droits de l'homme Pierre-Claver Mbonimpa confirme la détérioration rapide de la situation sécuritaire au Burundi", a estimé une porte-parole de l'UE pour les Affaires étrangères, interrogée par l'AFP. "Tous les acteurs burundais doivent faire preuve de retenue et chercher la voie du dialogue. La violence, quels qu'en soient les auteurs, ne pourra jamais contribuer à sortir le pays...
(RFI 04/08/15)
La série d'attaques ciblées se poursuit au Burundi. Ce lundi, Pierre-CLaver Mbonimpa, une figure de la défense des droits de l'homme a été blessé par balle. Ses jours ne sont pas en danger, mais sa famille craint pour sa sécurité. Tout cela 24 heures après l'assassinat d'un des piliers du régime et le passage à tabac du correspondant de RFI à Bujumbura. Au Burundi, les ONG dénoncent l'agression de notre correspondant Esdras Ndikumana arrêté puis passé à tabac par les services de renseignement burundais dimanche, alors qu'il faisait son travail sur les lieux de l'assassinat du général Nshimirimana. L'Union européenne, choquée par cet acte, réclame une enquête : « On est absolument choqués, évidemment, par les violences qui ont été...
(AFP 04/08/15)
L'organisation International Crisis Group (ICG) s'est alarmée mardi des "prémices de la guerre" au Burundi et appelé à une "réaction internationale urgente". "On constate un changement qualitatif dans la violence. On est passé des manifestations de rue à l'assassinat ciblé de personnalités de premier plan. On est entré désormais dans les prémices de la guerre", a déclaré à l'AFP Thierry Vircoulon, en charge de l'Afrique centrale pour ICG. Dimanche, le général Adolphe Nshimirimana, homme fort de l'appareil sécuritaire burundais et...
(AFP 04/08/15)
Le militant burundais des droits de l'Homme Pierre-Claver Mbonimpa, blessé lundi soir dans une tentative d'assassinat à Bujumbura, était dans un état stable mardi matin, a indiqué à l'AFP un membre de sa famille. "Son état est stable et s'est même légèrement amélioré", selon cette source. "Les examens médicaux ont confirmé que la balle qui l'a touché à la mâchoire est bien ressortie, (...) mais il reste hospitalisé pour le moment", a ajouté la même source. Figure de la défense des droits de l'Homme au Burundi, âgé d'une soixantaine d'années, M. Mbonimpa a été la cible d'une tentative d'assassinat lundi soir par des hommes armés non-identifiés. Des hommes à moto ont ouvert le...
(AFP 04/08/15)
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a contacté lundi par téléphone le président ougandais Yoweri Museveni pour l'assurer de son soutien à la médiation qu'il a entreprise au Burundi, a indiqué l'ONU. M. Ban a aussi parlé à cette occasion de la situation au Burundi avec la présidente de la Commission de l'Union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. Il a "exprimé son plein soutien" à la médiation menée par l'Ouganda au nom de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Est...
(RFI 04/08/15)
Figure de la société civile burundaise et président de l’Association pour la protection des prisonniers et des droits humains (Aprodh), Pierre-Claver Mbonimpa a été victime d'une attaque. Selon sa famille, il a été touché par plusieurs balles. Sa vie ne serait pas en danger. Selon Zygele Mbonimpa, la fille de Pierre-Claver Mponimpa, l’attaque a eu lieu vers 17h30 lundi 3 août alors que le président de l’Aprodh venait de quitter son bureau. Alors qu’il arrivait dans le quartier de Kinama,...
(Jeune Afrique 04/08/15)
Assassiné le 2 août dans un attentat à la roquette à Kamenge, son fief de la capitale burundaise, Adolphe Nshimirimana faisait partie du « groupe de généraux » au cœur du système Nkurunziza. Avec l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana, « c’est le pouvoir burundais qui a été touché en plein cœur ». Willy Nyamitwe, conseiller en charge de communication à la présidence, l’a affirmé, lundi 3 août, à Jeune Afrique. La veille, près de trois heures après l’attaque à la...
(AFP 03/08/15)
Reporters sans Frontières (RSF) a "dénoncé avec force" lundi "l'odieuse agression" du correspondant de l'AFP et de RFI au Burundi, Esdras Ndikumana, arrêté et roué de coups dimanche, après l'assassinat à Bujumbura du bras droit du président Pierre Nkurunziza. L'Agence France Presse et Radio France internationale (RFI) ont toutes deux condamné cette agression et annoncé qu'elles demanderaient des explications aux autorités burundaises. Esdras Ndikumana, journaliste expérimenté et considéré comme l'un des meilleurs spécialistes de la région, a été arrêté par...
(RFI 03/08/15)
Après l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana dimanche matin, tué dans une attaque à la roquette à Bujumbura, on craint une escalade de la violence au Burundi. Considéré comme le véritable numéro deux du régime, avec sa mort, c’est le cœur de l’appareil sécuritaire qui a été touché. Des tirs ont été entendus dans plusieurs quartiers contestataires de la capitale ce dimanche soir, notamment à Nyakabiga et Jabe. Après l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana, de nombreux habitants sont sous le choc...
(La Croix 03/08/15)
Le mouvement de contestation a été sévèrement réprimé et le président sortant a été réélu, la semaine dernière, avec près de 70 % des voix au cours d’élections boycottées par le camp adverse. EXPLICATIONS de Christian Thibon, professeur d’histoire à l’Université de Pau et spécialiste de l’Afrique des Grands Lacs « L’élection du principal opposant, Agathon Rwasa, au poste de vice-président de l’Assemblée nationale du Burundi marque le début d’un cycle de négociations. Il a été élu avec 108 des...
(Iwacu 03/08/15)
A la surprise générale, le leader de l’opposition burundaise et président de la coalition « Amizero y’Abarundi » a pris part à la séance inaugurale de l’Assemblée nationale issue des élections contestées du 21 juillet 2015. Lundi 27 juillet, 9h 25. Crâne rasé, costume noir, cravate rouge sur chemise blanche, Agathon Rwasa fait son apparition au perron du Palais des congrès de Kigobe. Le service de protocole lui montre son siège. Aussitôt installé, il baisse la tête, l’œil collé sur...
(RFI 03/08/15)
Au Burundi, le général Nshimirimana, pilier du régime de Pierre Nkurunziza, a été tué, ce dimanche 2 août, une attaque à la roquette à Bujumbura. L'Union africaine se dit « horrifiée » et condamne « un acte barbare » susceptible de « déstabiliser un peu plus le Burundi, déjà dans une situation fragile ». Elle lance un appel au dialogue. Un événement qui fait craindre aux spécialistes et observateurs une escalade de la violence dans le pays. Le général Nshimirimana...
(RFI 03/08/15)
Après la présidentielle très contestée au Burundi remportée par le président Pierre Nkurunziza, toute l'opposition, qui avait boycotté ce scrutin, a décidé de se retrouver en Ethiopie il y a deux jours pour tenter de se réunifier. Beaucoup après le revirement du principal leader de l’opposition, Agathon Rwasa, avaient parié sur un échec après plusieurs tentatives de ce type, mais ils ont déjoué tous les pronostics. Il s'agit d'une première. Après deux jours d'intenses discussions qui se sont clôturées pratiquement...
(BBC 03/08/15)
L’Union Africaine et l’Union Européenne s’inquiètent d’une escalade de la violence et appelent les parties burundaises à la reprise du dialogue politique. Ces réactions font suite à l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana, chef de la sécurité intérieure burundaise, tué ce dimanche à Bujumbura dans une attaque à la roquette. La Présidente de la Commission de l'Union africaine Nkosazana Dlamini Zuma a condamné un " acte barbare et susceptible de déstabiliser davantage le Burundi". Dans un communiqué, l’UA appelle tous les...
(Libération 03/08/15)
Le général Adolphe Nshimirimana, ancien chef de la sécurité intérieure, a été tué dimanche matin à Bujumbura. Les téléphones sonnent, les voix sont d’abord incrédules, puis fébriles. C’est l’agitation parmi les Burundais en exil dans la capitale rwandaise, Kigali. Le général Adolphe Nshimirimana, bras droit du président, Pierre Nkurunziza, et ancien chef de la sécurité intérieure, a été tué dimanche matin à Bujumbura. Son véhicule, à bord duquel il circulait avec ses gardes du corps, a été la cible d’une...
(Iwacu 03/08/15)
Au lendemain du processus électoral enclenché en 2014, les pères Schoenstatt du Mont Sion Gikungu ont senti le besoin d’accompagner le public en général et les chrétiens en particulier. Ils ont alors initié une série des conférences-débats qu’ils ont appelé « Ecole de la foi ». Au 7ème atelier, 2 exposés ont tenu l’attention du public à savoir : la fraternité et la réconciliation ainsi que les attentes du public envers ses dirigeants. « La réconciliation est possible au Burundi...
(RFI 03/08/15)
Alors qu'il prenait des photos sur les lieux de l'attaque dans laquelle le général Adolphe Nshimirimana a été tué ce dimanche à Bujumbura, le correspondant de RFI au Burundi Esdras Ndikumana a été arrêté puis emmené au siège du Service national de renseignement. Là-bas, il a été passé à tabac et traité de « journaliste ennemi ». Le communiqué de RFI : RFI condamne fermement l’agression de son correspondant au Burundi Esdras Ndikumana Marie-Christine Saragosse, Présidente-directrice générale de France Médias...
(RFI 03/08/15)
Le général Adolphe Nshimirimana, ancien chef d’état-major de l’ex-rébellion CNDD-FDD et l'un des hommes forts du régime de Pierre Nkurunziza a été tué, ce dimanche, à Bujumbura dans une attaque à la roquette. Par ailleurs, et alors qu'il faisait son travail sur les lieux de l'attaque, notre correspondant a été arrêté par un agent des renseignements, puis tabassé avant d'être relâché. La voiture du général Adolphe Nshimirimana a été, d'après plusieurs témoins, touchée par deux roquettes puis arrosée à l'arme...
(AFP 02/08/15)
Le général Adolphe Nshimirimana, bras droit du président burundais Pierre Nkurunziza et chef de la sécurité intérieure, a été tué dimanche à Bujumbura dans une attaque à la roquette, a-t-on appris de sources officielles. Ancien chef d'état-major de l'armée et souvent présenté comme le numéro deux du régime, le général Nshimirimana a été victime d'une attaque contre sa voiture en fin de matinée dans la capitale burundaise, ont indiqué à l'AFP des temoins. Sa mort a été confirmée peu après...
(Jeune Afrique 01/08/15)
Élu premier vice-président de l’Assemblée nationale du Burundi jeudi 30 juillet 2015, Agathon Rwasa reste un personnage aussi ambigu que controversé. Portrait de l'ancien seigneur de guerre, opposant historique de Pierre Nkurunziza. 1. Très jeune déjà, il montre des qualités de leader Né de parents hutus le 10 janvier 1964 à Ngozi (Nord), Agathon Rwasa est le septième garçon d’une fratrie de 14 enfants. Il suit une formation primaire et secondaire dans sa province natale mais aussi à Muramvya (centre)...

Pages

(RFI 04/08/15)
La série d'attaques ciblées se poursuit au Burundi. Ce lundi, Pierre-CLaver Mbonimpa, une figure de la défense des droits de l'homme a été blessé par balle. Ses jours ne sont pas en danger, mais sa famille craint pour sa sécurité. Tout cela 24 heures après l'assassinat d'un des piliers du régime et le passage à tabac du correspondant de RFI à Bujumbura. Au Burundi, les ONG dénoncent l'agression de notre correspondant Esdras Ndikumana arrêté puis passé à tabac par les services de renseignement burundais dimanche, alors qu'il faisait son travail sur les lieux de l'assassinat du général Nshimirimana. L'Union européenne, choquée par cet acte, réclame une enquête : « On est absolument choqués, évidemment, par...
(Jeune Afrique 04/08/15)
Assassiné le 2 août dans un attentat à la roquette à Kamenge, son fief de la capitale burundaise, Adolphe Nshimirimana faisait partie du « groupe de généraux » au cœur du système Nkurunziza. Avec l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana, « c’est le pouvoir burundais qui a été touché en plein cœur ». Willy Nyamitwe, conseiller en charge de communication à la présidence, l’a affirmé, lundi 3 août, à Jeune Afrique. La veille, près de trois heures après l’attaque à la roquette contre le bras droit du président Pierre Nkurunziza, il avait confirmé sur Twitter la mort de celui qu’il l’appelle son « frère » et son « compagnon de lutte ». « Ami personnel » du chef Selon Willy Nyamitwe,...
(AFP 03/08/15)
Reporters sans Frontières (RSF) a "dénoncé avec force" lundi "l'odieuse agression" du correspondant de l'AFP et de RFI au Burundi, Esdras Ndikumana, arrêté et roué de coups dimanche, après l'assassinat à Bujumbura du bras droit du président Pierre Nkurunziza. L'Agence France Presse et Radio France internationale (RFI) ont toutes deux condamné cette agression et annoncé qu'elles demanderaient des explications aux autorités burundaises. Esdras Ndikumana, journaliste expérimenté et considéré comme l'un des meilleurs spécialistes de la région, a été arrêté par...
(RFI 03/08/15)
Après l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana dimanche matin, tué dans une attaque à la roquette à Bujumbura, on craint une escalade de la violence au Burundi. Considéré comme le véritable numéro deux du régime, avec sa mort, c’est le cœur de l’appareil sécuritaire qui a été touché. Des tirs ont été entendus dans plusieurs quartiers contestataires de la capitale ce dimanche soir, notamment à Nyakabiga et Jabe. Après l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana, de nombreux habitants sont sous le choc...
(RFI 03/08/15)
Au Burundi, le général Nshimirimana, pilier du régime de Pierre Nkurunziza, a été tué, ce dimanche 2 août, une attaque à la roquette à Bujumbura. L'Union africaine se dit « horrifiée » et condamne « un acte barbare » susceptible de « déstabiliser un peu plus le Burundi, déjà dans une situation fragile ». Elle lance un appel au dialogue. Un événement qui fait craindre aux spécialistes et observateurs une escalade de la violence dans le pays. Le général Nshimirimana...
(Libération 03/08/15)
Le général Adolphe Nshimirimana, ancien chef de la sécurité intérieure, a été tué dimanche matin à Bujumbura. Les téléphones sonnent, les voix sont d’abord incrédules, puis fébriles. C’est l’agitation parmi les Burundais en exil dans la capitale rwandaise, Kigali. Le général Adolphe Nshimirimana, bras droit du président, Pierre Nkurunziza, et ancien chef de la sécurité intérieure, a été tué dimanche matin à Bujumbura. Son véhicule, à bord duquel il circulait avec ses gardes du corps, a été la cible d’une...
(Iwacu 03/08/15)
Au lendemain du processus électoral enclenché en 2014, les pères Schoenstatt du Mont Sion Gikungu ont senti le besoin d’accompagner le public en général et les chrétiens en particulier. Ils ont alors initié une série des conférences-débats qu’ils ont appelé « Ecole de la foi ». Au 7ème atelier, 2 exposés ont tenu l’attention du public à savoir : la fraternité et la réconciliation ainsi que les attentes du public envers ses dirigeants. « La réconciliation est possible au Burundi...
(RFI 03/08/15)
Alors qu'il prenait des photos sur les lieux de l'attaque dans laquelle le général Adolphe Nshimirimana a été tué ce dimanche à Bujumbura, le correspondant de RFI au Burundi Esdras Ndikumana a été arrêté puis emmené au siège du Service national de renseignement. Là-bas, il a été passé à tabac et traité de « journaliste ennemi ». Le communiqué de RFI : RFI condamne fermement l’agression de son correspondant au Burundi Esdras Ndikumana Marie-Christine Saragosse, Présidente-directrice générale de France Médias...
(RFI 03/08/15)
Le général Adolphe Nshimirimana, ancien chef d’état-major de l’ex-rébellion CNDD-FDD et l'un des hommes forts du régime de Pierre Nkurunziza a été tué, ce dimanche, à Bujumbura dans une attaque à la roquette. Par ailleurs, et alors qu'il faisait son travail sur les lieux de l'attaque, notre correspondant a été arrêté par un agent des renseignements, puis tabassé avant d'être relâché. La voiture du général Adolphe Nshimirimana a été, d'après plusieurs témoins, touchée par deux roquettes puis arrosée à l'arme...
(Radio Okapi 31/07/15)
Les parlementaires des Grands lacs ont condamné les violences pré-électorales en République du Burundi. Dans un communiqué final publié jeudi 30 juillet à la clôture de la XIIe session ordinaire du comité exécutif du Forum des parlementaires de cette sous-région, les participants disent avoir noté avec regret qu’une partie de la classe politique et la société civile a jugé non crédibles les élections qui maintiennent aujourd’hui le président Nkurunziza au pouvoir. Les parlementaires des Grands lacs ont aussi reconnu que...
(Iwacu 31/07/15)
La Commission européenne vient de mobiliser 4,5 millions d’euros pour venir en aide au nombre croissant de réfugiés ayant fui le Burundi vers les pays voisins. « La surpopulation dans certains camps de réfugiés préoccupe surtout à la veille de la saison des pluies », constate l’UE. Selon un communiqué de l’UE, la fourniture d’abris, d’eau et d’installations sanitaires ainsi que les soins de santé pour prévenir l’éventuelle apparition de maladies et d’épidémies, tel le choléra sont les principales motivations...
(L'Observateur Paalga 31/07/15)
Combattre farouchement Pierre Nkurunziza qui, contre vents et marées, a fini par arracher son troisième mandat ; prôner le boycott des législatives et des communales du 29 juin puis de la présidentielle du 21 juillet dont il n’a d’ailleurs pas reconnu les résultats pour ensuite siéger à l’Assemblée nationale et se faire élire premier vice-président, voilà le tour de force que vient de réussir Agathon Rwasa. Dans un champ politique où les retournements de veste et le nomadisme sont les...
(Burundi– AGnews 31/07/15)
A Bujumbura, ce vendredi 31 juillet 2015, AGnews s’est intéressé au système de mutuelle au Burundi, notamment la Carte d’Assistance Médicale (CAM). Aujourd’hui, elle couvre 80% des frais de soins santé octroyés aux citoyens burundais. Il s’agit d’une des réussite au Burundi. La Carte d’Assistance Médicale (CAM) donne l’accès aux soins de santé à une importante partie de la population burundaise. Elle aide les familles burundaises car elle réduit considérablement les frais de santé, ou médicaux de manière générale, dans...
(Jeune Afrique 30/07/15)
L’exode des Burundais en raison de la crise politique se poursuit, selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Le calme relatif qui règne au Burundi depuis la présidentielle ne suffit pas à convaincre les populations concernées de rentrer chez elles. Depuis le déclenchement de la crise politique, en avril dernier, des dizaines de milliers de Burundais ont fui les violences pré-électorales vers les pays voisins. Et ce n’est pas terminé, plus d’une semaine après l’élection présidentielle du 21...
(Dw-World 30/07/15)
Spéculations, conjectures, supputations, ébauches de solutions tiennent le haut du pavé de toutes les conversations au Burundi. Une tribune de Domitille Kiramvu, journaliste burundaise en exil. Malgré le désaveu, les protestations et la condamnation unanimes d’une partie importante des burundais et de la communauté internationale sur la candidature de NkurunzizaPierre au 3è mandat, les élections à cette fin viennent d’être organisées à la hussarde dans un climat de fortes tensions et de violations des droits de l’homme. Ce passage en...
(Iwacu 30/07/15)
Une mesure de majoration des taxes appliquées au transport lacustre a aggravé la situation de morosité des activités sur le lac Tanganyika. Un responsable d’Arnolac, une des deux sociétés de transport lacustre du Burundi, dresse un état des lieux inquiétant du trafic lacustre. Selon ses témoignages, depuis 2013, le volume du cargo est allé decrescendo. La situation s’est empirée avec la crise actuelle. Le responsable indique qu’en 2012 et en 2013, le volume des produits à transporter atteignait les 10.000...
(Iwacu 30/07/15)
Un important dispositif policier a été déployé ce jeudi matin dans le quartier contestataire de Jabe. Il est complètement ceinturé par des policiers. Seuls les écoliers, les élèves et quelques fonctionnaires ont pu sortir de ce quartier. «Ces policiers ont pour mission de faire une opération de fouille perquisition suite aux coups de feu et une explosion de grenade entendus ce mercredi matin quand la police a essayé d’entrer dans ce quartier pour tenter de réparer les routes pavées coupés»,...
(RFI 29/07/15)
La dizaine d'observateurs des droits de l'homme et des experts militaires de l'Union africaine, qui se trouvaient au Burundi depuis une semaine, ont enfin reçu, mardi 28 juillet, le feu vert pour leur déploiement, après avoir été reçu au ministère des Relations extérieures. Prévus par la résolution du Conseil paix et sécurité de l'Union africaine du 13 juin à Johannesburg pour aider ce pays à sortir de la grave crise politique dans laquelle il est plongé, il a fallu attendre...
(Jeune Afrique 29/07/15)
Assuré d'un troisième mandat, le chef de l'État doit maintenant choisir entre durcir ses positions et tendre la main à l'opposition. Pour que le pays puisse enfin sortir de la crise. Quarante-huit heures après le scrutin présidentiel du 21 juillet, le black-out règne toujours sur Bujumbura. « La ville est aussi animée que Pyongyang », confirme Antoine Kaburahe, le directeur du journal indépendant Iwacu. Désertées par ses habitants, les rues de la capitale bruissent toujours des pires rumeurs pendant que...
(Burundi– AGnews 29/07/15)
A Bujumbura, à l’hémicycle de KIGOBE ( siège de l’Assemblée Nationale du Burundi ), ce lundi 27 juillet 2015, les nouveaux députés burundais, fraîchement élus pour la législature du quinquennat 2015-2020, ont eu leur première session parlementaire. Après avoir félicité, le très populaire Président africain du Burundi, S.E. Nkurunziza Pierre pour sa victoire à la Présidentielle 2015, le députés se sont attelés à l’ordre du jour : le projet de règlement de l’ordre intérieur et la mise en place du...

Pages

(Agence d'information d'afrique centrale 28/07/15)
Malgré sa croissance relativement élevée au cours des cinq dernières années, (5,5%), et une richesse naturelle exceptionnelle, la deuxième réserve forestière de la planète après l’Amazonie, 60% du potentiel hydro-électrique du continent, une économie portée beaucoup plus par les revenus pétroliers, 52% en moyenne de la population des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cééac : espace économique régional regroupant Angola, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, RD Congo, Sao-Tome et Principe et Tchad ) À elle seule, la Cééac disposerait de 31,3 milliards de barils de pétrole, soit 28% des réserves continentales, un potentiel minier incommensurable.
(AFP 24/07/15)
L'UE va lancer des consultations qui pourraient déboucher sur une suspension de la coopération avec le Burundi, le pays n'ayant pas pris les mesures qui auraient garanti que les résultats de l'élection présidentielle de mardi soient "représentatifs", a indiqué jeudi la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. Evoquant, dans un communiqué publié en soirée à Bruxelles, les violences qui ont émaillé les élections, Mme Mogherini a en outre prévenu que l'UE "se prépare à adopter des mesures restrictives ciblées contre ceux dont l'action aurait conduit ou conduirait à des actes de violence et de...
(Iwacu 16/07/15)
Les opérateurs économiques sans licences accusent les banques commerciales de spéculation sur les taux de change des devises dans l’attente d’une éventuelle dévaluation de la monnaie locale. Réaction des accusés : « C’est une absurdité ». Un homme fait le pied de grue devant un guichet d’une banque commerciale. Il baille. « J’attends depuis une heure devant ce guichet. Je cherche des devises, pour tenter de relancer mes importations depuis Kampala et Dar-Es-Salam. Je compte en avoir au taux officiel...
(AFP 14/07/15)
La fraude fiscale des multinationales fait perdre des dizaines de milliards d'euros par an aux pays pauvres. Mais les acteurs du financement du développement, réunis depuis lundi à Addis Abeba, peinent à s'entendre sur les moyens d'enrayer cette évasion. Plusieurs chefs d’Etat africains ont exigé lundi, au premier jour d'une conférence internationale sur le financement du développement dans la capitale éthiopienne, de nouvelles normes fiscales mondiales. Mais les pays riches refusent leur proposition d’un organisme fiscal international sous l’égide de...
(Agence Ecofin 10/07/15)
Le 7 juillet 2015, le groupe télécom Econet Wireless Group, appartenant à l’homme d’affaires Zimbabwéen Strive Masiyiwa a annoncé avoir achevé la fusion de sa filiale burundaise avec celle de VimpelCom, U-Com Leo, rachetée avec celle de Centrafrique en octobre 2014 à hauteur de 65 millions de dollars. Le nouvel opérateur formé par Econet Wireless et U-Com Leo se nomme Econet Leo. Il détient plus de 2,6 millions de consommateurs pour 242 employés directs. Dans un marché où sont présents...
(La Tempête des Tropiques 09/07/15)
En visite officielle en RD Congo, l’Envoyé spécial du SG Ban ki-Moon prône l’investissement dans le secteur privé comme un des moyens pour consolider la paix et stabiliser la région à travers des opportunités de commerce et la création d’emplois L’Envoyé Spécial du Secrétaire général des Nations Unies dans la Région des Grands Lacs, Said Djinnit est en visite officielle à Kinshasa dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre de l’Accord Cadre d’Addis-Abeba dans la Région...
(Iwacu 04/07/15)
Le communiqué publié par le ministère du Commerce Extérieur et de la Coopération au Développement des Pays-Bas dont Iwacu a reçu une copie est très clair : « les élections législatives tenues plus tôt cette semaine, et les élections présidentielles prévues pour le 15 Juillet, ne sont pas crédibles », écrit la ministre Lilianne Ploumen. Pour les Pays-Bas, la violence électorale en cours au Burundi « prend une tournure de plus en plus inquiétante. » D’après madame Ploumen, « cette...
(Xinhua 24/06/15)
BRUXELLES, (Xinhua) -- La Commission européenne a annoncé mardi un soutien de l'ordre de 350 millions d'euros en faveur de l'Afrique centrale pour la période 2014-2020. Le Commissaire européen à la coopération internationale et au développement, Neven Mimica, a signé le programme indicatif régional (PIR) pour l'Afrique centrale dans le cadre du 11ème Fonds européen de développement (FED), en présence de ministres et de représentants de la région de l'Afrique centrale, du secrétaire général de la Communauté économique des Etats...
(APA 24/06/15)
APA-Yaoundé (Cameroun) - L’Union européenne (UE) a décidé de l’octroi d’une enveloppe de 350 millions d’euros destinée au programme indicatif régional (PIR) de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), a appris APA mercredi auprès du bureau de cette institution dans la capitale camerounaise, Yaoundé. Rentrant dans le cadre du 11ème Fonds européen de développement (FED), cette enveloppe couvrira les domaines de l'intégration et la coopération politiques sur le chapitre de la paix et de...
(Burundi– AGnews 23/06/15)
A Bujumbura, ce mardi 23 juin 2015, le correspondant d’AGnews s’est rendu à KAMENGE au snack bar restaurant Istambul Turkish Kebab que vient d’ouvrir un jeune investisseur Turc. M. Yavuz est Turc, arrivé pour la première fois au Burundi comme un employé de l’ambassade des Etats-Unis au Burundi en 2013, avant de repartir un an après. Aujourd’hui, il est de retour… Pour rigoler, quelques badauds du coin rencontrés appelés déjà M. Yavuz: » M. CIA ». Ces habitants disent :...
(Burundi– AGnews 20/06/15)
A Bujumbura, AGnews a informé de la bonne nouvelle économique de la semaine en Afrique, concernant l’initiative quasi Irlandaise et Africaine, de lancer un fonds d’investissement sur l’Afrique. L’idée est née à la demande de TPG Capital, c’est à dire M. David Bonderman ( un philanthrope, homme d’affaire Américain), qui en a parlé à son ami le chanteur irlandais Bono (de U2), que l’on ne présente plus pour son Amour vrai de l’Afrique. De suite Bono, toujours très pragmatique, chez...
(Agence Ecofin 19/06/15)
Le groupe bancaire tanzanien CRDB Bank va lever 68 millions de dollars grâce à une augmentation de capital pour financer son implantation en RD Congo et le renforcement de son réseau commercial, aussi bien sur son marché domestique qu’au Burundi, rapporte l’agence Bloomberg le 18 juin, citant un dirigeant de l’établissement. La deuxième banque tanzanienne en termes de capitalisation boursière a déjà annoncé il y a quelques jours qu’elle va lancer le 26 juin une augmentation de capital de 152...
(Burundi– AGnews 18/06/15)
A Bujumbura, lors du Conseil des Ministres hebdomadaire, le gouvernement du Burundi a adopté 2 Projets de Lois portant Ratification par la République du Burundi de 2 accords de crédit entre la République du Burundi et la Banque de l’Import –Export d’Inde (EXIM BANK OF INDIA) signé à New Dehli le vendredi 14 février 2014. Ces prêts portent sur un montant de 4,39 millions USD ( soit environ 6,9 Milliards BIF) dont une partie servira au financement du projet de...
(AFP 07/06/15)
Le rêve d'un marché unique africain du Cap au Caire commence à prendre forme avec la signature prévue mercredi en Egypte d'un traité de libre-échange englobant trois blocs régionaux qui couvrent toute la moitié orientale du continent. Contrairement à l'Asie et à l'Europe, dont la majorité des pays commercent majoritairement entre eux, les pays africains souffrent toujours de lenteurs aux frontières, formalités de douane et coûts de commerce plus importants qu'ailleurs. En outre, le manque d'industries locales - plus de 80% de la main d’œuvre en Afrique travaille dans l'agriculture vivrière et le secteur informel - limitent souvent les possibilités d'import-export.
(Iwacu 04/06/15)
Iwacu a fait le tour de quelques banques. La situation est morose presque partout. « Nous sommes beaucoup affectés par la situation qui prévaut aujourd’hui », regrette Gloria Nyambok, directrice générale de la Kenya Commercial Bank (KCB) Burundi LTD, une filiale de la KCB Bank group basée à Nairobi. Elle explique que les transactions ont considérablement diminué : beaucoup de nos clients ne sont pas disponibles, d’autres ne sont pas en mesure de rembourser leurs crédits puisque leur commerce est...
(Jeune Afrique 03/06/15)
Déogratias Niyonkuru est secrétaire général et cofondateur de l’organisation burundaise Appui au développement intégral et à la solidarité sur les collines (ADISCO). Il est rare que le Burundi fasse les gros titres de la presse internationale ou attire l'attention des grands leaders politiques de ce monde. Et quand cela est le cas, c'est souvent pour de mauvaises raisons. C'est malheureusement ce qui se passe aujourd'hui. La décision controversée du président Nkurunziza de se présenter pour un troisième mandat a déclenché...
(AFP 02/06/15)
En ce lundi de trêve, Rénovat Ndayizeye est venu chercher le client sur le marché de Jabe, à Bujumbura. Ce vendeur de chaussures pour enfants, au chômage technique depuis le début des manifestations contre le président burundais Pierre Nkurunziza, est aux abois. Comme ailleurs dans la capitale burundaise, l'activité est ici paralysée depuis que les manifestants opposés à un troisième mandat de Pierre Nkurunziza affrontent la police quasi-quotidiennement. Depuis plus d'un mois, les clients ont déserté. Les commerçants laissent sous...
(AFP 28/05/15)
Le ministre nigérian de l'Agriculture, Akinwumi Adesina, a été élu jeudi à Abidjan président de la Banque africaine de développement (BAD) avec 58,10% des voix, selon les résultats officiels. "Je suis très ému aujourd'hui. Vous m'avez donné une grande responsabilité", a lancé M. Adesina en français à la tribune, devant les gouverneurs qui l'ont élu à la tête de cette institution stratégique pour le continent. Après six tours de scrutin, le candidat nigérian a devancé le Tchadien Bedoumra Kordje, deuxième...
(AFP 25/05/15)
Donald Kaberuka, qui lâchera dans quelques jours les rênes de la Banque africaine de développement (BAD), laisse une institution financièrement solide, mais a été accusé d'avoir délaissé les pays francophones au profit des anglophones. Arrivé en 2005 à la présidence de la BAD, cet ennemi de l'"afropessimisme", petites lunettes rondes et costume toujours impeccable, lègue à son successeur une banque auréolée de la note AAA, décernée par l'agence de notation financière américaine Fitch en 2013. Sous son impulsion, la BAD, qui a triplé son capital depuis 2003 pour le porter à 91 milliards d'euros, est devenue la première institution de financement du développement sur le continent africain, avec 317 opérations...
(Sudinfo.be 19/05/15)
«Notre département sécurité continue d’examiner la situation avec les autorités locales.» Les Affaires étrangères déconseillent toujours de voyager vers ce pays. «Le calme est revenu, mais la situation reste tendue», rapporte le service public fédéral sur son site internet dans un avis daté de samedi. Après la tentative de coup d’Etat qui a eu lieu mercredi dernier au Burundi, la situation a été très incertaine durant deux jours à Bujumbura. Lundi, les opposants à un troisième mandat du président Pierre...

Pages

(Radio Okapi 28/07/15)
Le sélectionneur de la RDC, Florent Ibenge, a estimé dimanche à Radio Okapi que les Seychelles et le Burundi sont deux adversaires à ne pas négliger. La RDC affrontera l’un de deux pays au second tour des éliminatoires du Mondial-Russie 2018 en déplacement entre le 9 et le 17 novembre. «On va jouer le vainqueur du match entre Seychelles et Burundi, deux adversaires à ne pas negliger. Les Seychelles sont en train de monter depuis un certain temps, donc il nous faudra de la méfiance. Je sais qu’au Congo, tout le monde pense que ça y est, c’est fait, c’est une formalité. Moi je n’ai pas le droit de penser ça, car il faut respecter...
(Pressafrik 12/06/15)
Les poulains d'Aliou Cissé ont effectué leur dernier galop d'entrainement à l'Institut Diambars de Saly avant de rejoindre Dakar ce matin. Les Lions prennent leurs quartiers au King Fahd Palace avant de fouler dans l'après-midi la pelouse du stade Leopold Sedar Senghor, pour leur ultime séance avant le match contre le Burundi ce samedi. Le sélectionneur national Aliou Cissé fera face à la presse à l'issue de cet entrainement de veille de match, en compagnie sans doute de son capitaine Lamine Sané. Le regroupement des Lions à Saly aura couté presque 40 millions de Fcfa à l'Etat du Sénégal, selon une source proche de la Fédération sénégalaise de football. Ce montant ne tient pas compte des primes de participation par...
(Pressafrik 09/06/15)
La délégation burundaise, forte de 25 membres dont 18 joueurs, a débarqué, lundi, vers 17h à l’Aéroport international de Dakar, a appris l’APS auprès de la Fédération sénégalaise de football (FSF). ''Au finish, ils seront 28 personnes, trois autres personnes devant se joindre au groupe'', a précisé la même source. Au total, 18 joueurs dont trois expatriés ont été appelés pour le match du samedi 13 juin contre le Sénégal par le sélectionneur du Burundi, l’Algérien Ait Abdelmalek. Le sélectionneur...
(Jeune Afrique 18/05/15)
Avant qu'une partie de l'armée ne se soulève le 13 mai et tente de le renverser en son absence, les diplomates occidentaux en poste à Bujumbura auront tout essayé pour dissuader Pierre Nkurunziza de se représenter à l'élection présidentielle du 26 juin. Les Américains, les Français et la Commission de l'Union européenne ont ainsi insisté auprès de Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale, pour qu'elle publie le 8 mai un communiqué menaçant de poursuites les responsables de...
(Star Africa 22/04/15)
Absent lors des deux matchs amicaux du Sénégal contre le Ghana et Le Havre AC, Lys Gomis s’est remis de sa blessure. Il sera présent lors du premier match des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Orange 2017, contre le Burundi. D’après nos confrères de Stades, Aliou Cissé l’a joint par téléphone pour s’enquérir de son état de santé avant de l’assurer de sa présence lors des éliminatoires qui débutent le 13 juin à Dakar. Pour rappel, Lys a...
(Radio Okapi 09/03/15)
Les Léopards espoirs ont été éliminés du tour préliminaire des jeux africains- Brazzaville 2015. Ils ont réalisé un nul (1-1) face à leurs homologues du Burundi dimanche 8 mars au stade du Prince Louis Rwagasore de Bujumbura, en match retour de ce tour. Un nul qui ne permet pas à la RDC de se qualifier, car elle avait perdu au match aller à Kinshasa (1-0). La bande à Médard Lusadisu, qui était renforcée en staff technique par l’entraineur Florent Ibenge,...
(Radio Okapi 05/03/15)
Médard Lusadisu a sélectionné 20 Léopards pour jouer contre les Hirondelles du Burundi, en match retour des éliminatoires des Jeux africains, prévus du 18 au 31 juillet 2015 au Congo- Brazzaville. La sélection congolaise quitte le pays vendredi 6 février. Ils y affronteront dimanche leurs homologues burundais au stade Prince Louis Rwagasore de Bujumbura. Au match-aller joué le 21 février au stade Tata Raphaël de Kinshasa, les Léopards s’étaient inclinés sur le score étriqué d’un but à zéro. Médard Lusadisu...
(Radio Okapi 23/02/15)
Les Léopards espoirs de la RDC ont été battus (0-1) par les Hirondelles du Burundi samedi 21 février au stade Tata Raphaël, en match aller des éliminatoires des jeux africains 2015 qui se joueront à Brazzaville. Les Congolais ont dominé la première mi-temps sans trouver des failles. Les attaquants congolais se sont illustrés par des ratés et ont permis à la défense burundaise qui jouait regroupée de conserver la cage de leur gardien. Au retour des vestiaires, les Burundais ouvrent...
(Iwacu 26/01/15)
Malgré une bonne cotation du Bureau d’étude stratégique et de développement attaché à la présidence de la République, le ministère des Sports reconnaît quelques dysfonctionnements. Adolphe Rukenkanya, ministre de tutelle, n’est pas peu fier : « 80% est une note bien méritée. Sur les 15 objectifs prévus pour 2014, certains ont été atteint à 100% ». Présentant le bilan des réalisations au cours de 2014, le ministre en a profité pour rappeler qu’en 2013, ils n’avaient obtenu que 63%. Sur...
(Iwacu 26/12/14)
Journaliste sportif et correspondant à la Radio France Internationale (RFI), Tharcisse Harerimana vient d’être élu parmi les 6 membres qui dirigeront l’association internationale des journalistes olympiques jusqu’en 2018. Le 7 décembre est à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire des journalistes sportifs africains. Un des leurs vient de rejoindre l’équipe du comité exécutif de l’association mondiale des journalistes olympiques. Une première depuis la création de l’association en 2006. Tharcisse Harerimana se retrouve ainsi aux côtés de grands noms comme Steve...
(Iwacu 12/12/14)
Ancienne gloire du football burundais, célèbre pour son jeu de tête, Shundu vit aujourd’hui d’expédients. Shundu, pour les fans du football, Déogratias Bamboneyeho pour ses parents, a fait rêver les amateurs de football des années 1970-1980.55 ans, père de six enfants, Shundu vit modestement dans une maison austère qu’il loue à Gihosha rural. Il ne lui reste que des photos crasseuses, prises à l’époque de ses années de gloire. Il les garde au fond de sa valise, près d’une machine...
(Iwacu 03/12/14)
Du 17 novembre au 6 décembre, le Burundi abrite le tournoi de tennis « ITF-East Africa junior circuit ». Le niveau du jeu de ses jeunes va decrescendo. Sur les 15 tennismen juniors burundais, seul Abdoul Ishaka reste en compétition, en s’imposant sur le Kenyan Kévin Cheruiyot (6-4 6-2), au cours de la deuxième semaine. «Il y a deux ou trois ans, on avait 3 ou 4 tennismen en finale d’un tel tournoi, mais aujourd’hui nos jeunes sont éliminés avant...
(Iwacu 25/11/14)
Le 15 et 16 novembre, Ngozi fut plus visitée que d’habitude. Cette ville du nord du Burundi a été la capitale d’une course automobile. Plus ou moins 420 km ont été parcourus, selon Anselme Bigirimana, président du Club automobile du Burundi. La ligne de départ comptait 12 voitures, mais seules 9 ont pu terminer la course. Après 3 ans d’absence dans la compétition automobile, Rudi et son complice technique Petros sont revenus et se sont révélés plus redoutables qu’on ne...
(L'Equipe 24/11/14)
Alors que l'Érythréen Mekseb Debesay a remporté sa deuxième étape ce samedi, l'équipe inexpérimentée du Burundi s'accrochait avec courage. Ils ont mis presque deux jours pour arriver à Kigali depuis Bujumbura la capitale de leur pays, le Burundi. En guise d’entraînement, l’entraîneur national Faustin Ndenzako avait décidé de faire le déplacement à vélo. «Ce n’est pas grand-chose, 280 km, ça prépare bien à la course», sourit-il quand on s’interroge sur cet entraînement particulier. Pour les cyclistes burundais, le Rwanda voisin...
(Iwacu 28/10/14)
Tenue au Burundi du 16 au 21 octobre, la formation de la FIFA dite FUTURO avait réuni les arbitres venus de plus de 16 pays francophones, dont quatre Burundais. Certificats en main, sourire aux lèvres, les arbitres qui ont participé à ce FUTURO III s’accordent sur l’importance de cette formation. «A côté de la nouvelle méthodologie d’arbitrage, nous avons appris l’usage des nouvelles technologies informatiques qui peuvent aider pendant les matches », a déclaré Aden Robleh Rayaleh venu de Djibouti...
(Iwacu 20/10/14)
Un mois après la destitution du président du comité exécutif de la Fédération des Athlètes du Burundi, les représentants de l’Association Municipale des Athlètes de Bujumbura veulent redonner ses lettres de noblesse à l’athlétisme burundais. Présentant le bilan des activités de l’Amabu, au cours de la saison 2013-2014, Dieudonné Kwizera n’a pas mâché ses mots : « Bien que nous ayons toujours crié au secours pour sauver l’athlétisme burundais, les organes dirigeants de la FAB ont failli à leur mission...
(Iwacu 13/10/14)
Après l’appel du club Inter FC suite aux sanctions lui infligées par le Comité Exécutif de la FFB, le jury d’appel du 24 septembre a rendu le verdict suivant : l’appel tel qu’interjeté par le club a été reçu est déclaré partiellement fondé. Le club Inter FC est coupable de « tentative de corruption » et non de « flagrant délit de corruption ». Ainsi, il est condamné à l’interdiction d’exercer toute activité relative au football pendant trois mois à...
(Iwacu 10/10/14)
Dans une lettre du 8 octobre 2014 adressée au président de l’association des clubs de baskets amateurs de Bujumbura (ACBAB), les clubs Berco stars, les Copines et les Gazelles se retirent de la course du championnat 2014-2015. Arguant le fait de ne pas avoir clôturé la saison 2013-2014, les basketteuses de ces trois clubs se disent « lésées » et ne veulent pas entamer une nouvelle saison avec le suspens pareil. Elles accusent l’ACBAB et la Fédération de Basketball du...
(APA 09/10/14)
Le Burundi sera représenté par trois nageurs lors du 12e championnat du Monde de Natation en petit bassin qui se déroulera du 3 au 7 décembre prochain. Ces trois nageurs sont Elsie Uwamahoro, 23 ans, Billy Scott Irakoze, 18 ans, et Idriss Mutankabandi, 17 ans. Uwamahoro a déjà eu l’honneur de participer à une édition précédente contrairement à Mutankabandi qui sera à son premier essai. Quant à Irakoze, il a représenté son pays au championnat du monde en 2013 qui...
(Africa Top sports 09/10/14)
Le Burundi sera représenté au 12ème championnat du monde de natation en petit bassin. C’est ce qu’a appris APA auprès de la Fédération de natation. La compétition aura lieu du 3 au 7 décembre prochain et verra la participation de trois nageurs de ce pays de l’Afrique centrale. Il s’agit d’ Elsie Uwamahoro, 23 ans, Billy Scott Irakoze, 18 ans, et Idriss Mutankabandi, 17 ans. Le premier, Elsie Uwamahoro, ne sera pas à son coup d’essai. Il a déjà participé...

Pages

(Jeune Afrique 20/06/15)
Les Burundais ont gagné la bataille de l'ingoma. Depuis la fin de 2014, leur célèbre danse rituelle est inscrite au patrimoine immatériel de l'Unesco. À eux de faire respecter la tradition. Après quatre ans d’un intense combat diplomatique mené par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Culture, la danse rituelle au tambour royal du Burundi a été inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco le 27 novembre 2014. Une immense fierté pour le pays, même si, en pratique, la préservation de ce patrimoine se révèle difficile. Car le gouvernement souhaite non seulement promouvoir l’instrument à l’intérieur du pays et à l’étranger, mais aussi protéger son identité...
(Iwacu 23/04/15)
La semaine du 10 au 18 avril, huit jours inoubliables pour le monde de l’art au Burundi. Sous un thème engagé, la Biennale Internationale de Bujumbura s’est fait un événement rassembleur. Musique, arts plastiques, danses, architecture, tout y est passé. Le festival a tenu à rendre hommage à toutes les expressions artistiques. Fier de son inscription sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO, le tambour burundais a résonné trois jours successifs dans les enceintes du Musée vivant. Des monuments de l’« umurisho » comme Antime Baranshakaje, étaient présents pour rendre hommage à cet emblème culturel burundais, accompagnés par leurs compères de la troupe des tambourinaires de Gishora. Différentes provinces ont aussi envoyé des artistes pour les représenter,...
(Jeune Afrique 17/04/15)
Qu'ils jouent avec le tissu ou les notes, ils ont la réussite au bout des doigts. Zoom sur deux jeunes créateurs de Bujumbura. Krystal Shabani 23 ans, styliste. Elle n'a pas atterri dans le monde de la mode par hasard. D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, Krystal Shabani a toujours eu à portée de main "une petite trousse remplie d'aiguilles et de fil". Son entourage n'est donc pas surpris lorsque, en 2012, elle décide de créer sa propre marque, Krysbel Design,...
(Burundi– AGnews 16/04/15)
A Bujumbura, vendredi 11 avril 2015, M. Adolphe Rukenkanya, le ministre burundais très aimé de la culture, a ouvert les cérémonies de de la biennale internationale de Bujumbura. Il s’agit d’une manifestation culturelle où les artistes venus des pays comme le Bénin, la Côte d’Ivoire, l’Italie, la République démocratique du Congo, le Congo Brazaville, le Sénégal et le Cameroun, échangeront avec ceux du Burundi, rien qu’en matière de Culture… Cette 1ère édition aura lieu du 10 au 18 avril 2015...
(Burundi– AGnews 02/04/15)
Vote de 2 projets de loi sur la propriété intellectuelle sur les droits d’auteur ainsi que sur les interprétations… A Bujumbura, ce mardi le 31 mars 2015, le sénat du Burundi a adopté 2 projets de loi portant adhésion au traité de l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle sur les droit d’auteur ainsi que sur les interprétations. Les 2 projets de loi ont été adoptés à l’unanimité par 34 sénateurs présents. M. Adolphe RUKENKANYA, Ministère de la culture au Burundi,ne...
(Burundi– AGnews 25/03/15)
Depuis Bujumbura, ce lundi 23 mars 2015, M. Léonce NGABO s’est envolé vers le Japon pour la 2ème édition du Tokyo Francophonie Film Festival. Le Festival est organisé par l’institut français de Tokyo et se déroulera du samedi 28 mars 2015 au dimanche 19 avril 2015. Le samedi 28 mars 2015, ce sera la journée spéciale dédiée au cinéma du Burundi – Burundian Day. Ainsi Mr Ngabo Léonce présentera 2 de ses films: GITO L’INGRAT, et BURUNDI 1850-1962. En 2014,...
(Iwacu 21/01/15)
Après La femme au regard triste, paru en 2003, Colette Samoya publie Crises politiques et conflits éthniques au Burundi. Ne fait-elle pas honneur aux Burundaises qui, pendant des lustres, ont été considérées comme sans parole dans la société ? L’ambassadeur Colette Kirura Samoya a présenté, jeudi 8 janvier, son essai Crises politiques et conflits éthniques. Ceux qui étaient venus accueillir ce livre étaient à l’étroit dans la salle TV5 Monde de l’IFB, un auditoire à provoquer des vertiges. Crises politiques...
(Iwacu 09/01/15)
Le Collectif des Associations Culturelles du Burundi (Co.A.Cu.B URUBUMBIRO) a organisé une conférence de presse, mardi 6 janvier, à la FVS/AMADE, pour annoncer le début de leurs activités. Les clubs culturels Abagenderabuntu, Abagumyabanga, Abaragwakaranga, Giramahoro, Himbaza, Ihunja, Umuhanga, Higa, et Komezakaranga se sont unis pour former un collectif ayant quatre objectifs principaux : améliorer les conditions de la culture burundaise, soutenir les activités visant la promotion de la culture burundaise tant au niveau national qu’international, faire une défense commune en...
(Iwacu 29/12/14)
Deux ans après sa prise de fonction, Rainer Willfeld, entraîneur des Intamba mu Rugamba des moins de 23 ans et des 17 ans, tire sa révérence, le 1er janvier 2015. Dominique Niyonzima, directeur technique national de la FFB, fait savoir que durant les deux ans, cet entraîneur sortant a joué neuf matchs : « Sur les neuf matchs, il n’a perdu qu’un seul, celui joué contre les moins de 20 ans du Cameroun sur la pelouse du stade Prince Louis...
(Iwacu 08/12/14)
C’est un ministre de la Culture, heureux et enthousiaste que nous avons rencontré dans son bureau, le lendemain de son retour de Paris où le tambour venait d’être inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. « Le mérite ne revient pas uniquement à notre ministère de la jeunesse. » Avant de rendre un hommage très appuyé au ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, aux professeurs d’universités du Burundi et aux représentants de l’Unesco qui « ont travaillé d’arrache-pied...
(Xinhua 01/12/14)
DAKAR (Xinhua) -- Le 15e Sommet de la Francophonie, qui a pris fin dimanche au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), à 30 km de Dakar, a adopté des "décisions importantes" ayant notamment trait à la jeunesse et à l' économie, a-t-on appris de source officielle. S'exprimant lors de la conférence de presse clôturant le deux jours de travaux des pays membres de l'espace francophone, le président sénégalais Macky Sall a affirmé que le sommet a adopté...
(RFI 29/11/14)
Selon les auteurs du nouveau rapport de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) consacré à la langue française dans le monde, le français s'enracine progressivement en Afrique. Les chiffres sont parlants : sur les 212 millions de locuteurs quotidiens du français, plus de la moitié se trouve en Afrique et 85% des 767 millions de francophones prévus à l'horizon 2060 seront africains. C'est toujours en Afrique que la progression du nombre de locuteurs francophones a été la plus forte, avec une augmentation en moyenne du...
(RFI 28/11/14)
Les tambours du Burundi ont été inscrits, ce jeudi 27 novembre, sur la liste du patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO. La danse rituelle au tambour royal est un spectacle qui associe le son du battement des tambours à des danses, de la poésie héroïque et des chants traditionnels. Toute la population du Burundi la reconnaît comme un élément fondamental de son patrimoine et de son identité. Désormais, c'est reconnu au niveau mondial et c’est le sentiment de fierté qui...
(AFP 27/11/14)
La danse rituelle au tambour du Burundi, le chant polyphonique du Portugal, le pain traditionnel d'Arménie ou la fabrication des yourtes d'Asie centrale ont désormais un lien commun : ils ont été inscrits au patrimoine culturel de l'humanité, que l'Unesco tente de préserver pour les générations futures. Une quarantaine de candidatures venant de tous les continents devaient être approuvées par le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, réuni cette semaine au siège de l'organisation à Paris, où...
(Iwacu 18/11/14)
Du 12 au 13 novembre avait lieu à l’hôtel Source du Nil, la deuxième édition des journées littéraires, organisées par « Sembura-ferment littéraire », sous le thème « Pour une culture de paix dans la région des Grands Lacs ». Au programme : débats, lectures, échanges d’expériences, mini foire du livre, etc. Après une première édition réussie en 2011, qui a vu naître la première anthologie « Emergence : Renaître ensemble », la capitale burundaise a encore eu l’honneur d’accueillir...
(Pana 13/11/14)
La bataille pour faire inscrire les 'fameux' tambours du Burundi (Ingoma, en langue nationale, le kirundi) au Patrimoine mondial devrait aboutir à la prochaine Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) prévue, le mois prochain, maintenant que «toutes les conditions requises ont été réunies», s’est voulu rassurant, mardi, le ministre burundais de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Adolphe Rukenkanya. Pour cette agence spécialisée des Nations unies, seuls les pays...
(Autre média 20/10/14)
De nombreux Aclotsont suivi la parade des Mondes de Nivelleset admiré Karyenda Amahoro, des tambours du Burundi. Comme chaque année, à la même période, le conseil consultatif des relations nord-sud met sur pied les Mondes de Nivelles, un rendez-vous pluriculturel à la rencontre des différentes nationalités qui font le tissu social nivellois. Un grand chapiteau est installé sur la Grand-Place dans lequel une vingtaine de nationalités sont représentées. Là, ça sent bon le thé marocain, la moambe ou encore la...
(Jol Press 14/10/14)
A un mois et demi du 15ème Sommet de la Francophonie, les 29 et 30 novembre à Dakar au Sénégal, ils sont cinq à postuler au poste de secrétaire général de la Francophonie, que quittera Abdou Diouf après 11 ans de mandat. En lice, l’écrivain congolais Henri Lopes, l’ancienne gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, le secrétaire général de la Commission de l’océan indien Jean-Claude de l’Estrac de l’Ile Maurice, l’ancien ministre équato-guinéen Agustin Nze Nfumu et, enfin, l’ancien président...
(Burundi– AGnews 14/10/14)
A quelques mois des élections démocratiques de 2015, le Burundi réfléchit sur l’esprit de ses institutions … A Mortagne-au-Perche (France), ce samedi 11 octobre 2014, M. Nestor Bidadanure, militant burundais antiapartheid, était venu dédicacer son livre sur Nelson Mandela « N’éteignez pas la lumière ». M. Nestor Bidadanure, philosophe de formation ( Cela signifie qu’il aime beaucoup réfléchir ), a eu l’occasion de rencontrer Mze Mandela 2 fois dans sa vie. Selon M. Bidadanure : « C’était une personne très...
(RFI 29/09/14)
Cinq candidats, dont une femme pour la première fois, sont en lice pour succéder à Abdou Diouf à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie. C'est à Dakar, les 29 et 30 novembre, en marge des travaux du XVe Sommet de la Francophonie que le nouveau secrétaire général ou la nouvelle secrétaire général de l'OIF sera nommé(e). Les choses sérieuses semblent avoir commencé, à dix semaines du sommet de Dakar (du 29 au 30 novembre), pendant lequel les chefs...

Pages

(RFI 04/08/15)
La série d'attaques ciblées se poursuit au Burundi. Ce lundi, Pierre-CLaver Mbonimpa, une figure de la défense des droits de l'homme a été blessé par balle. Ses jours ne sont pas en danger, mais sa famille craint pour sa sécurité. Tout cela 24 heures après l'assassinat d'un des piliers du régime et le passage à tabac du correspondant de RFI à Bujumbura. Au Burundi, les ONG dénoncent l'agression de notre correspondant Esdras Ndikumana arrêté puis passé à tabac par les services de renseignement burundais dimanche, alors qu'il faisait son travail sur les lieux de l'assassinat du général Nshimirimana. L'Union européenne, choquée par cet acte, réclame une enquête : « On est absolument choqués, évidemment, par...
(RFI 04/08/15)
Figure de la société civile burundaise et président de l’Association pour la protection des prisonniers et des droits humains (Aprodh), Pierre-Claver Mbonimpa a été victime d'une attaque. Selon sa famille, il a été touché par plusieurs balles. Sa vie ne serait pas en danger. Selon Zygele Mbonimpa, la fille de Pierre-Claver Mponimpa, l’attaque a eu lieu vers 17h30 lundi 3 août alors que le président de l’Aprodh venait de quitter son bureau. Alors qu’il arrivait dans le quartier de Kinama, un motard s’est approché de sa voiture. Il a tiré au moins quatre balles qui ont atteint Pierre-Claver Mbonimpa à la joue et au cou. Sa vie ne serait pas en danger, mais il a perdu beaucoup de sang. Sa...
(Jeune Afrique 04/08/15)
Assassiné le 2 août dans un attentat à la roquette à Kamenge, son fief de la capitale burundaise, Adolphe Nshimirimana faisait partie du « groupe de généraux » au cœur du système Nkurunziza. Avec l’assassinat du général Adolphe Nshimirimana, « c’est le pouvoir burundais qui a été touché en plein cœur ». Willy Nyamitwe, conseiller en charge de communication à la présidence, l’a affirmé, lundi 3 août, à Jeune Afrique. La veille, près de trois heures après l’attaque à la...
(RFI 03/08/15)
Après l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana dimanche matin, tué dans une attaque à la roquette à Bujumbura, on craint une escalade de la violence au Burundi. Considéré comme le véritable numéro deux du régime, avec sa mort, c’est le cœur de l’appareil sécuritaire qui a été touché. Des tirs ont été entendus dans plusieurs quartiers contestataires de la capitale ce dimanche soir, notamment à Nyakabiga et Jabe. Après l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana, de nombreux habitants sont sous le choc...
(La Croix 03/08/15)
Le mouvement de contestation a été sévèrement réprimé et le président sortant a été réélu, la semaine dernière, avec près de 70 % des voix au cours d’élections boycottées par le camp adverse. EXPLICATIONS de Christian Thibon, professeur d’histoire à l’Université de Pau et spécialiste de l’Afrique des Grands Lacs « L’élection du principal opposant, Agathon Rwasa, au poste de vice-président de l’Assemblée nationale du Burundi marque le début d’un cycle de négociations. Il a été élu avec 108 des...
(RFI 03/08/15)
Au Burundi, le général Nshimirimana, pilier du régime de Pierre Nkurunziza, a été tué, ce dimanche 2 août, une attaque à la roquette à Bujumbura. L'Union africaine se dit « horrifiée » et condamne « un acte barbare » susceptible de « déstabiliser un peu plus le Burundi, déjà dans une situation fragile ». Elle lance un appel au dialogue. Un événement qui fait craindre aux spécialistes et observateurs une escalade de la violence dans le pays. Le général Nshimirimana...
(RFI 03/08/15)
Après la présidentielle très contestée au Burundi remportée par le président Pierre Nkurunziza, toute l'opposition, qui avait boycotté ce scrutin, a décidé de se retrouver en Ethiopie il y a deux jours pour tenter de se réunifier. Beaucoup après le revirement du principal leader de l’opposition, Agathon Rwasa, avaient parié sur un échec après plusieurs tentatives de ce type, mais ils ont déjoué tous les pronostics. Il s'agit d'une première. Après deux jours d'intenses discussions qui se sont clôturées pratiquement...
(BBC 03/08/15)
L’Union Africaine et l’Union Européenne s’inquiètent d’une escalade de la violence et appelent les parties burundaises à la reprise du dialogue politique. Ces réactions font suite à l'assassinat du général Adolphe Nshimirimana, chef de la sécurité intérieure burundaise, tué ce dimanche à Bujumbura dans une attaque à la roquette. La Présidente de la Commission de l'Union africaine Nkosazana Dlamini Zuma a condamné un " acte barbare et susceptible de déstabiliser davantage le Burundi". Dans un communiqué, l’UA appelle tous les...
(Libération 03/08/15)
Le général Adolphe Nshimirimana, ancien chef de la sécurité intérieure, a été tué dimanche matin à Bujumbura. Les téléphones sonnent, les voix sont d’abord incrédules, puis fébriles. C’est l’agitation parmi les Burundais en exil dans la capitale rwandaise, Kigali. Le général Adolphe Nshimirimana, bras droit du président, Pierre Nkurunziza, et ancien chef de la sécurité intérieure, a été tué dimanche matin à Bujumbura. Son véhicule, à bord duquel il circulait avec ses gardes du corps, a été la cible d’une...
(RFI 03/08/15)
Alors qu'il prenait des photos sur les lieux de l'attaque dans laquelle le général Adolphe Nshimirimana a été tué ce dimanche à Bujumbura, le correspondant de RFI au Burundi Esdras Ndikumana a été arrêté puis emmené au siège du Service national de renseignement. Là-bas, il a été passé à tabac et traité de « journaliste ennemi ». Le communiqué de RFI : RFI condamne fermement l’agression de son correspondant au Burundi Esdras Ndikumana Marie-Christine Saragosse, Présidente-directrice générale de France Médias...
(RFI 03/08/15)
Le général Adolphe Nshimirimana, ancien chef d’état-major de l’ex-rébellion CNDD-FDD et l'un des hommes forts du régime de Pierre Nkurunziza a été tué, ce dimanche, à Bujumbura dans une attaque à la roquette. Par ailleurs, et alors qu'il faisait son travail sur les lieux de l'attaque, notre correspondant a été arrêté par un agent des renseignements, puis tabassé avant d'être relâché. La voiture du général Adolphe Nshimirimana a été, d'après plusieurs témoins, touchée par deux roquettes puis arrosée à l'arme...
(Jeune Afrique 01/08/15)
Élu premier vice-président de l’Assemblée nationale du Burundi jeudi 30 juillet 2015, Agathon Rwasa reste un personnage aussi ambigu que controversé. Portrait de l'ancien seigneur de guerre, opposant historique de Pierre Nkurunziza. 1. Très jeune déjà, il montre des qualités de leader Né de parents hutus le 10 janvier 1964 à Ngozi (Nord), Agathon Rwasa est le septième garçon d’une fratrie de 14 enfants. Il suit une formation primaire et secondaire dans sa province natale mais aussi à Muramvya (centre)...
(RFI 01/08/15)
Depuis l'annonce de sa victoire à l’élection présidentielle du 21 juillet dernier, la radio nationale publique croule sous les messages de félicitations à l'endroit de Pierre Nkurunziza. Des déclarations qui doivent être lues ou au moins signalées. Mais les opposants dénoncent l'absence de messages de la communauté internationale. Chaque jour depuis la victoire contestée à la présidentielle de Pierre Nkurunziza, les Burundais ne peuvent pas y couper. Chaque journal en kirundi, français, anglais ou swahili de la radio nationale publique,...
(RFI 31/07/15)
L'élection d'Agathon Rwasa au poste de vice-président de l’Assemblée nationale avec les voix du parti au pouvoir a semé le trouble au sein de l'opposition burundaise. Même si depuis le début de la contestation, Agathon Rwasa, principal opposant du pays, leader historique de l'ancienne rébellion des FLN, s'était singularisé par certaines prises de position. Au point que certains le soupçonnaient de vouloir faire cavalier seul. Une méfiance d'une partie de la classe politique burundaise vis-à-vis d'Agathon Rwasa qui ne date...
(RFI 31/07/15)
Au lendemain de l’élection surprise d’Agathon Rwasa au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale, les cartes politiques sont rebattues dans l’opposition burundaise. Celui qui comptait parmi les principaux adversaires au troisième mandat de Pierre Nkurunziza a été élu grâce aux voix du parti au pouvoir, au lendemain d’une élection présidentielle dont il affirmait ne pas reconnaître le résultat. Que va recevoir Agathon Rwasa en échange ? Quel sera le prix de son ralliement ? Personne ne peut le dire...
(RFI 31/07/15)
Au Burundi, Agathon Rwasa a été élu premier vice-président de l’Assemblée nationale par 108 voix sur 112, dont celles des députés du CNDD-FDD, le parti au pouvoir. Agathon Rwasa était parmi les leaders de l’opposition à dénoncer la candidature de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat présidentiel. Il avait également affirmé ne pas reconnaître les résultats de l’élection présidentielle du 21 juillet dernier. Les événements se sont accélérés ces derniers jours au Burundi. Le principal opposant burundais, Agathon Rwasa, a...
(Jeune Afrique 31/07/15)
Les dirigeants de la région des Grands Lacs sont loin de rattraper leurs aînés par l'âge. Mais arrivés très tôt au pouvoir, ils ne semblent pas près de le quitter. Ce sont trois États voisins, trois territoires ayant été administrés par la Belgique et trois pays liés par une histoire violente. Mais le Burundi, la RDC et le Rwanda ont un autre point commun, plus rarement souligné : la jeunesse de leurs présidents. Après quatorze ans au pouvoir, Joseph Kabila...
(Jeune Afrique 30/07/15)
Le 27 juillet, le principal opposant burundais, Agathon Rwasa, s'est rendu à l'Assemblée nationale pour occuper son siège de député. Une décision qui en a surpris plus d'un, après le combat qu'il a mené contre Pierre Nkurunziza. Des critiques et des accusations de trahison fusent de toutes parts depuis que le leader des Forces nationales de libération (FNL), Agathon Rwasa, a décidé, le 27 juillet, de finalement siéger à l’Assemblée nationale du Burundi. Il a contesté les résultats des derniers scrutins, législatifs et présidentiels, qui...
(Jeune Afrique 30/07/15)
L’exode des Burundais en raison de la crise politique se poursuit, selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Le calme relatif qui règne au Burundi depuis la présidentielle ne suffit pas à convaincre les populations concernées de rentrer chez elles. Depuis le déclenchement de la crise politique, en avril dernier, des dizaines de milliers de Burundais ont fui les violences pré-électorales vers les pays voisins. Et ce n’est pas terminé, plus d’une semaine après l’élection présidentielle du 21...
(RFI 30/07/15)
L'élection d'Agathon Rwasa au poste de vice-président de l’Assemblée nationale avec les voix du parti au pouvoir a semé le trouble au sein de l'opposition burundaise. Même si depuis le début de la contestation, Agathon Rwasa, principal opposant du pays, leader historique de l'ancienne rébellion des FLN, s'était singularisé par certaines prises de position. Au point que certains le soupçonnaient de vouloir faire cavalier seul. Une méfiance d'une partie de la classe politique congolaise vis-à-vis d'Agathon Rwasa qui ne date...

Pages