Lundi 29 Mai 2017

L'épidémie de malaria est déclarée au Burundi

L'épidémie de malaria est déclarée au Burundi
(RFI 15/03/17)

Le Burundi vient de déclarer l’épidémie de malaria sur son territoire et les régions du nord du pays sont les plus touchées. L’annonce a été faite par la ministre de la Santé Josiane Nijimbere lundi après-midi 13 mars au cours d’une conférence de presse. Près de deux millions de personnes ont été infectées en trois mois par le virus véhiculé par les moustiques. En 2016, huit millions de personnes ont contracté la maladie et 3 000 personnes sont mortes dans ce pays qui compte moins de 11 millions d’habitants.

C’est une crise sans précédent affirme-t-on à l’Organisation mondiale de la santé. En raison du réchauffement climatique, de l’extension de la riziculture et de la crise alimentaire qui pousse les personnes à se déplacer, la malaria touche des zones jusque-là épargnées, notamment en altitude.

Un mois après un rapport alarmant de l’OMS, le gouvernement a donc déclaré lundi l’épidémie. « Le Burundi fait face à une épidémie de paludisme, a expliqué la ministre de la Santé Josiane Nijimbere. Cette dernière mise à jour indique un total cumulé de 8 169 484 cas confirmés de paludisme notifiés au cours de l’année 2016. Du 1er janvier au 10 mars de l’année 2017, 1 823 012 cas notifiés de paludisme, soit une augmentation de 13%. Ceci comparé à la même période pour l’année 2016. Le ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le sida saisit cette occasion pour lancer un appel vibrant à tous nos partenaires pour nous appuyer en cette période d’épidémie qui constitue une grande urgence de santé publique. »

Commentaires facebook