Dimanche 10 Décembre 2017

Dernier round du dialogue interburundais sans les ténors de l'opposition en exil

Dernier round du dialogue interburundais sans les ténors de l'opposition en exil
(RFI 27/11/17)
Le dialogue interburundais.

C’est ce 27 novembre la reprise du dialogue interburundais à Arusha dans le nord de la Tanzanie, pour deux semaines, pour une quatrième session présentée par l'équipe du facilitateur comme la dernière avant la signature d'un accord dans ce pays qui traverse une grave crise politique née depuis fin avril 2015 de la volonté du président Pierre Nkurunziza de briguer un 3e mandat, qu'il a obtenu depuis juillet de la même année. Jusqu'ici, la liste des participants a toujours été la pierre d'achoppement, Bujumbura refusant de s'asseoir à la même table de négociation que son opposition regroupée en exil, et qu'il accuse d'être derrière les violences dans ce pays. Cette fois, les chefs d'Etat tanzanien et ougandais ont obtenu le retour du gouvernement à la table de négociation, après des mois de pression sur le pouvoir burundais, au détriment de son opposition. Qui sera là et qui sont les absents ?

Bujumbura n'avait plus mis les pieds à Arusha depuis le premier round des discussions, organisé en décembre 2015. Mais impossible cette fois de s'y soustraire, car cela aurait été considéré comme un camouflet aux chefs d'Etat de la région.

Le gouvernement envoie donc un représentant, le secrétaire permanent du ministère de l'Intérieur, Thérence Ntahiraja, le signal selon des analystes que le pouvoir burundais ne veut rien lâcher.

Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171127-burundi-arusha-dernier-round-dialogue...

Commentaires facebook