Dimanche 28 Mai 2017

Cibitoke /Ruhwa : une mesure qui fâche

Cibitoke /Ruhwa : une mesure qui fâche
(Iwacu 12/01/17)
La frontière de Ruhwa accueille peu de passagers.

Elle exige des Burundais vivant à la frontière de Ruhwa de présenter des documents de voyage pour se rendre au Rwanda. Alors qu’avant, la CNI suffisait.

Depuis deux semaines, la police rwandaise à la frontière de Ruhwa exige de tout Burundais qui veut entrer dans ce pays des documents de voyage : passeports, laissez-passer ou carte CEPGL. Avant, les habitants sur la frontière de ces deux pays pouvaient circuler avec la seule carte nationale d’identité.

Les habitants de la colline Rukana estiment que cette mesure impacte le bon voisinage qui existait entre les Rwandais et les Burundais vivants à la frontière de Ruhwa.

« Avant cette mesure, nous allions au Rwanda avec nos cartes nationales d’identité (CNI) seulement. Tout le monde se sentait à l’aise », précise Michel Ndayegamiye, un commerçant du tabac local rencontré sur la frontière.

Ce sexagénaire indique qu’il ne peut pas acheter son passeport ou un laissez-passer faute des moyens.
« Il n’y a aucune raison de se munir de ces documents qui coûtent très cher », ont indiqué les commerçants et agriculteurs qui vendent leurs produits vers le Rwanda.

Ces Burundais privés de se rendre au Rwanda demandent la décentralisation des services chargés de l’octroi des documents de voyage car se rendre à Bujumbura leur coûte cher.

Aux autorités burundaises et rwandaises, poursuivent ces habitants, ils doivent revoir cette mesure pour l’intérêt des Burundais et Rwandais.

La Pafe préoccupée

« Cette décision a été prise par les autorités policières du Rwanda à notre insu », fait savoir un officier de la police de l’air et des frontières et des étrangers (Pafe) rencontré sur place.

« L’on ne voit pas la raison qui a poussé les autorités rwandaises d’agir ainsi car les relations ont toujours été bonnes entre les Rwandais et les Burundais frontaliers. »

Cependant, ajoute-t-il, en attendant que la situation se normalise, les Burundais qui veulent aller au Rwanda sont appelés à se munir des documents exigés.

Commentaires facebook