Mercredi 23 Août 2017

Burundi : le vice-président Butore plaide pour la protection du lac Tanganyika

Burundi : le vice-président Butore plaide pour la protection du lac Tanganyika
(Xinhua 09/08/17)
Le 2ème vice-président du Burundi, Joseph Butore.

Le 2ème vice-président du Burundi, Joseph Butore, a plaidé mardi pour la protection du lac Tanganyika eu égard à son actuelle situation environnementale.
M. Butore, chargé de la coordination des ministères socio-économiques au sein du gouvernement, a fait ce plaidoyer au cours d'une visite guidée sur une station de pompage de la Régie des eaux et d'électricité située sur les rives de ce lac, pour se rendre compte de l'état des lieux sur la situation environnementale de cet écosystème lacustre.
Deuxième lac le plus profond du monde après le lac Baïkal (Russie), le lac Tanganyika est riverain de quatre pays de la région africaine des Grands Lacs, à savoir le Burundi, la République démocratique du Congo, la Tanzanie et la Zambie, aujourd'hui regroupés dans une organisation d'intégration régionale dénommée "Autorité du lac Tanganyika" (ALT) dont le siège central est située dans la ville de Bujumbura (capitale du Burundi).
Selon le vice-président burundais, avec cette visite de terrain, il se rend compte de combien les rapports qui lui étaient adressés sur la dégradation de cet écosystème lacustre sont "cruellement conformes à la réalité".
Il a fustigé les saletés et les "montagnes" d'immondices entassées autour de ce lac en provenance de plusieurs coins de la province urbaine de Bujumbura-Mairie et dans les périphéries de celle-ci.
M. Butore a déploré également les constructions anarchiques dans la zone du littoral du lac Tanganyika, lesquelles participent "activement" à l'augmentation de la pollution, d'année en année.
"J'invite les différents responsables burundais concernés de prendre des mesures concrètes pour arrêter rapidement ces menaces environnementales sur cet écosystème d'intérêt régional", a-t-il recommandé.
Il a profité de cette opportunité pour appeler les populations résidant dans la ville de Bujumbura à apporter une contribution substantielle dans la mise en place d'un cadre légal pour protéger la biodiversité du lac.

Commentaires facebook