Jeudi 26 Avril 2018

Burundi : le président Nkurunziza rehaussé au rang de "visionnaire" du parti au pouvoir

Burundi : le président Nkurunziza rehaussé au rang de "visionnaire" du parti au pouvoir
(Xinhua 14/03/18)
Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza.

Le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, a été récemment rehaussé au rang de "visionnaire" du Conseil National pour la Défense de la Démocratie-Forces pour la Défense de la Démocratie (CNDD-FDD, 1er parti au pouvoir).

Samedi dernier à l'issue d'une réunion de deux journées au chef-lieu de la province de Ngozi (nord), les membres du comité central du CNDD-FDD en ont ainsi décidé, après avoir analysé ses "immenses" réalisations au service de la Nation burundaise depuis son accession au pouvoir en date du 26 août 2005, a déclaré lundi dans une conférence de presse Evariste Ndayishimiye, secrétaire général du CNDD-FDD.

Le président Nkurunziza a donné des "idées innovantes" en l'occurrence celles relatives à la gratuité des soins pour les femmes en couche et les enfants en bas âge (moins de cinq ans). D'aucuns pensaient que ça ne pouvait réussir, mais l'heureux constat est que ces innovations fondamentales en matière sociale ont été couronnés de succès. Il a donc été bien inspiré avec en aval de bons fruits déjà récoltés par exemple en termes de réduction de mortalité infantile en ce qui concerne le domaine sanitaire et d'introduction de l'école fondamentale dans le secteur scolaire, a précisé M. Ndayishimiye.

La décision du comité central du CNDD-FDD n'a rien à voir avec les prochaines échéances électorales burundaises de 2020, a-t-il précisé.

"Quand il s'agit des élections, les militants du parti se mettent ensemble et se penchent sur les candidats à présenter. Aujourd'hui, ce n'est donc pas le moment", a-t-il expliqué.

Toutefois, a-t-il nuancé, les idées du président Nkurunziza vont continuer à "guider" le CNDD-FDD et à même inspirer le programme politique du parti à présenter en 2020 qui sera basé sur ses idées.

"Mais, cela ne signifie pas que c'est lui qui doit être candidat du parti en 2020, car, on n'est pas encore là. Je pense donc qu'on ne peut pas mélanger les deux choses : il faut mettre les élections d'un côté, et la décoration d'un autre côté", a-t-il insisté.

Commentaires facebook