Jeudi 23 Novembre 2017

Burundi : le mouvement vers l'épargne est encore faible en dépit des progrès déjà enregistrés

Burundi : le mouvement vers l'épargne est encore faible en dépit des progrès déjà enregistrés
(Xinhua 03/11/17)
La Banque de la république du Burundi (BRB).

Le mouvement des Burundais vers l'épargne est "encore faible" en dépit des progrès déjà enregistrés aujourd'hui, a indiqué mercredi Bernard Kinyata, président du conseil d'administration du Réseau des institutions burundaises de microfinance(RIM).

M. Kinyata s'exprimait au cours d'un point de presse tenu au lendemain de la Journée internationale sur l'épargne célébrée le 31 octobre de chaque année.

Citant les statistiques de la Banque de la république du Burundi (BRB) de 2012 ressorties d'une enquête sur le niveau d'inclusion financière, M. Kinyata a précisé que seulement 12% des Burundais disposeraient des comptes bancaires.

Des progrès ont cependant été enregistrés au cours des dix dernières années, a-t-il nuancé, avant de révéler que de 2006 à 2016, le nombre d'épargnants dans les institutions de microfinance burundaises est passé de 271 mille à 753 mille comptes ouverts.

"Malgré son importance avérée dans la mobilisation des fonds pour le financement des projets de développement intégral de la personne humaine dont la création d'emplois, l'épargne est hélas une activité qui n'est pas encore bien ancrée dans la culture burundaise", a-t-il déploré.

Sur ce, il a plaidé pour une mobilisation nationale tous azimuts afin qu'une véritable évolution des mentalités s'opère notamment dans les esprits des jeunes Burundais en vue d'un engouement à la culture de l'épargne, en vue d'une bonne accessibilité aux ressources nécessaires pour la réalisation des projets d'auto-développement.

Le Burundi célèbre depuis 2012 cette journée internationale sur l'épargne mise sur pied en 1925.

Commentaires facebook