Samedi 18 Novembre 2017
(AFP 17/11/17)
Au moins cinq personnes ont été tuées vendredi à Taouremba, localité située à une soixantaine de km de la frontière malienne, dans une attaque menée par des individus armés, ont indiqué à l'AFP des sources sécuritaires et locales. "Des individus armés non identifiés ont fait irruption dans le village de Taouremba, vers 11h (GMT + locales), tirant à la Kalachnikov", a indiqué, sous le couvert de l'anonymat, une source sécuritaire sur place jointe au téléphone. "Au moins 4 Koglweogo (membres d'un groupe d'autodéfense) et un conseiller municipal ont été tués", a précisé cette source, citant également l'incendie d'un dépôt de boisson, jouxtant le marché de la localité où les victimes ont été abattuse. Des habitants...
(Jeune Afrique 16/11/17)
La ministre française des Armées était à Dakar au Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique. Mise en place de la force conjointe du G5 Sahel, évolution de l'opération Barkhane, lutte contre le terrorisme... Florence Parly répond aux questions de Jeune Afrique. C’était sa première visite à Dakar en tant que ministre des Armées. Les 13 et 14 novembre, Florence Parly, 54 ans, s’est rendue dans la capitale sénégalaise pour assister à la quatrième édition du Forum international sur la paix et la sécurité en Afrique, organisé avec le soutien des autorités françaises. Elle y a notamment rencontré les présidents sénégalais et malien, Macky Sall et Ibrahim Boubacar Keïta, avec lesquels il a largement été question de...
(AFP 15/11/17)
La force conjointe du G5 Sahel, qui vient d'achever sa toute première opération, sera jugée non seulement sur son efficacité contre les jihadistes, mais aussi son respect des droits de l'Homme, préviennent organisations internationales et responsables militaires. Juste après le lancement de cette opération, aux confins du Mali, du Burkina Faso et du Niger au début du mois, le secrétaire général adjoint des Nations unies pour les droits de l'Homme, Andrew Gilmour, a effectué une visite au Mali, une première,...
(Xinhua 11/11/17)
Les journalistes de la Télévision Nationale du Burkina (TNB) ont dénoncé une "immixtion" du ministre de la Communication Rémis Fulgance Dandjinou dans le traitement de l'information, après l'annulation d'une émission dimanche dernier, qui devrait recevoir comme interlocuteur Tahirou Barry, ministre démissionnaire du gouvernement. "La rédaction (de la TNB) condamne cette immixtion inacceptable qui porte atteinte à la liberté d'informer, au principe de service public qui garantit aux citoyens l'accès équitable aux médias publics et expose les journalistes à la vindicte populaire, en dépit des saccages que les locaux de la RTB (Radiodiffusion Télévision du Burkina) ont subis en octobre 2014", affirme un communiqué publié...
(Xinhua 11/11/17)
Les promoteurs des médias audiovisuels privés se sont dits inquiets des "multiples reports" du basculement vers la Télévision numérique terrestre (TNT), en raison des charges réelles de fonctionnement auxquelles ils font face, alors que le projet traine. "Après moult reports du lancement effectif de la Télévision numérique terrestre (TNT), nous nous sommes laissé convaincre que l'échéance du 7 Octobre 2017, serait la bonne. Nous sommes au regret de constater, un mois après cette échéance ultime, que ce n'est pas le...
(APA 11/11/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - La 4e édition du Salon international du textile africain (SITA), prévue du 18 au 25 novembre prochain à Ouagadougou, veut promouvoir le textile africain dans les écoles, a-t-on appris vendredi à Ouagadougou, auprès des organisateurs. Ainsi, le SITA 2017 est placé sous le thème: «Le port du textile africain en milieu scolaire», a annoncé le comité d’organisation qui a animé un point de presse, vendredi dans la capitale burkinabè, pour faire le point des préparatifs. Il...
(AFP 10/11/17)
L'UE compte afficher son soutien au G5 Sahel, qui a mis sur pied une force antijihadiste dans la région, en invitant les dirigeants de cette coalition à une réunion avec leurs homologues européens à Bruxelles le 14 décembre, a appris l'AFP vendredi de sources concordantes. Ce sommet "consacré au Sahel", selon un diplomate, devrait avoir lieu avant un conseil des 28 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE qui doit s'ouvrir le 14 décembre dans l'après-midi. Son objectif est de "continuer à soutenir financièrement et matériellement les besoins particulièrement importants de la force conjointe G5 Sahel, et de reposer la question de son financement au niveau européen", a expliqué ce diplomate.
(AFP 10/11/17)
Quatre assaillants ont été tués jeudi lors d'une attaque contre un détachement militaire qui effectuait une patrouille de reconnaissance à Ariel, localité du nord du Burkina Faso, frontalier du Mali, ont indiqué à l'AFP des sources sécuritaires. "Quatre individus, dont l'identité n'a pas encore été déterminée, ont été abattus cet après-midi lors d'un accrochage avec une patrouille du détachement militaire de Nassoumbou", a déclaré sous couvert d'anonymat un officier de l'armée burkinabè à l'AFP. "Cinq militaires ont été blessés dont un grièvement ", a-t-il ajouté...
(Jeune Afrique 10/11/17)
L'armée burkinabè a annoncé avoir tué une dizaine de « terroristes » à Ariel, près de la frontière avec le Mali. C'est la première fois que l'armée burkinabè porte un revers aussi sérieux au groupe Ansarul du prédicateur radical Ibrahim Malam Dicko. Un détachement du groupement des forces antiterroristes burkinabè, stationné à Nassoumbou, dans la province du Soum, a neutralisé jeudi « une dizaine de terroristes ». « Des accrochages ont eu lieu ce [jeudi 9 novembre] vers 13h30 entre...
(APA 10/11/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Au moins dix assaillants ont été abattus par les Forces de défense et de sécurité (FDS) burkinabè à Ariel dans la province du Soum, région du Sahel du Burkina Faso, frontalière avec le Mali, a-t-on appris vendredi, auprès des médias locaux. Selon le journal en ligne Lefaso.net qui a donné l’information dans sa rubrique ‘’Flash info’’, citant Alerte info, des armes des assaillants ont été également saisies. Evoquant cette nouvelle, la Radio privé Watt FM informe...
(AFP 09/11/17)
La France va augmenter "sensiblement" - de plus d'un tiers - son aide au développement dans la région du Sahel, qu'elle lie à la lutte contre les violences des groupes jihadistes, a indiqué mercredi le nouvel envoyé spécial français pour le Sahel, Jean-Marc Châtaigner. "La France va augmenter sensiblement son aide au développement dans les pays de la région du Sahel pour faire face aux défis sécurité-développement qui se pose à cette région", a affirmé lors d'une conférence de presse M. Châtaigner, arrivé à Nouakchott mercredi.
(APA 09/11/17)
APA-Ouagadougou (Burkina) - Un nouvel horaire de travail pour la fonction publique burkinabè sera appliqué, à partir du 1er janvier 2018, a-t-on appris de source gouvernementale. Selon le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, le décret relatif à cette modification a été adopté ce mercredi, lors de l’hebdomadaire conseil des ministres. Ainsi, les nouvelles heures sont les suivantes: «7h 30 à 12h 30 pour les matins. La pause va 12h 30 à 13h et l’après-midi de...
(APA 09/11/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le pagne burkinabè « Koko Donda », produit dans la région des Haut-Bassins (Ouest) et à l’origine vêtement exclusif des couches défavorisées, est entré de nos jours dans les habitudes vestimentaires de tous les Burkinabè au point de rivaliser avec le célèbre « Faso Danfani », autre pagne local. Ainsi, il est fréquent de rencontrer dans les rues de Ouagadougou, la capitale burkinabè, des personnes, de tout âge et des deux sexes, portant le « Koko...
(La Tribune 08/11/17)
Le lancement de la première opération de la force anti-terroriste du G5 Sahel ce 31 octobre au Mali, au Burkina Faso et au Niger, avait suscité beaucoup d’espoir. Mais c’était sans compter sur la dure réalité du terrain. Les 500 militaires mobilisés dans le cadre de cette opération baptisée « Hawbi » butent en effet sur de sérieux « problèmes logistiques ». Détails. Des opérations ciblées aux conséquences désastreuses pour l'ennemi... Sur le papier, le plan d'attaque de la première opération de la force conjointe du G5Sahel, lancée ce 31 octobre au Mali...
(Xinhua 08/11/17)
Le Burkina Faso organise du 15 au 18 novembre 2017 à Ouagadougou, les Etats généraux de la jeunesse sous le thème : "quelle gouvernance pour une contribution optimale de la jeunesse au renouveau politique, économique et social du Burkina Faso ?", a-t-on appris mardi auprès du ministère en charge de la Jeunesse. Selon les chiffres officiels, au Burkina Faso, environ 66% de la population a moins de 25 ans. Les jeunes de 15 à 24 ans et de 25 à...
(APA 07/11/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - La contribution des jeunes au renouveau économique et social au Burkina Faso sera au centre des débats prévus à l’occasion des états généraux de la jeunesse qui auront lieu du 15 au 18 novembre prochains à Ouagadougou, a annoncé le ministre burkinabè en charge de la Jeunesse. Selon Dr Smaïla Ouédraogo, qui donnait lundi à Ouagadougou une conférence de presse, ces Etats généraux de la jeunesse se tiendront sous le thème: «Quelle gouvernance pour une contribution...
(RFI 06/11/17)
Au Mali, l'opération Haw Bi, le nom de code des premières manœuvres conjointes de la nouvelle force du G5 Sahel, se poursuit dans une zone carrefour où évoluent plusieurs groupes terroristes. Des groupes qui n'ont pas les mêmes objectifs, mais qui communiquent de plus en plus entre eux et font planer une nouvelle menace sur la région. En mars 2017, le chef terroriste malien Iyad Ag Ghaly a réussi le tour de force d'unir au sein d'une même coalition l'ensemble...
(AFP 03/11/17)
Dans un nuage de poussière ocre, drapeau national claquant au vent, une colonne de pick-up maliens armés progresse lentement dans la zone frontalière avec le Burkina et le Niger, pays partenaires de la toute première opération du G5 Sahel. Dans le convoi, une vingtaine de blindés de la force française Barkhane veillent, assurant la sécurité. "Cette piste entre Tessit et Kayrougouten (centre-Mali) est un axe majeur, emprunté par les commerçants et la population", explique à l'AFP le lieutenant Gaoussou Diara, qui commande une centaine de soldats maliens mobilisés pour cette opération transfrontalière inédite.
(Xinhua 03/11/17)
Plus de 250 journalistes, défenseurs des droits de l'homme, des ONG, de représentants de la société civile sont attendus à la 7ème édition du Festival International de la Liberté d'expression et de la presse (FILEP), qui se tiendra du 8 au 11 novembre prochain à Ouagadougou, ont annoncé jeudi les organisateurs. Le Festival se tient sous le thème "Défis sécuritaires en Afrique : Rôles et responsabilités des médias". "Il est bon que les forces de défense et de sécurité puissent...
(RFI 03/11/17)
Paris s'est félicité ce jeudi du lancement, en début de semaine, de la première opération conduite par la Force antiterroriste G5 Sahel. Cette force constituée par le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad pourrait compter jusqu'à 5 000 hommes répartis en sept bataillons. Il faudra encore des mois pour mettre à niveau les bataillons, les entraîner et les équiper correctement. La pleine capacité ne sera prononcée que début 2018. Cette opération nommée Hawbi « vient concrétiser la montée en puissance de cette Force, et la prise en main par les Etats sahéliens de la lutte contre le terrorisme »

Pages