| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(APA 27/03/17)
Le procès de l’attaque en janvier 2016, du dépôt d’armes et de minutions de Yimdi (périphérie ouest de Ouagadougou), s’ouvre mardi au Tribunal militaire de Ouagadougou, a-t-on appris auprès des médias locaux. Selon le journal en ligne Burkina24.Com citant le ministère de la Défense, le «Sergent Sanou Aly et ses présumés complices comparaîtront devant le tribunal militaire le 28 mars 2017 à Ouagadougou». Le média rappelle que les inculpés sont poursuivis pour, entre autres, faits de complot militaire, désertion à l’étranger en temps de paix, détention et port illégal d’armes et de minutions de guerre. Les faits remontent au 22 janvier 2016, quand le dépôt d’armes et de munitions situé à Yimdi a été attaqué...
(RFI 27/03/17)
Les Mossi constituent le principal groupe ethnique du Burkina Faso. La société mossi est organisée en plusieurs royaumes, au sein du pays. Plus présents lors des moments de crise, les rois et les dignitaires Mossi exercent aussi leur influence au quotidien sur les questions politiques et sociales. Benoît Beucher, docteur en histoire et en sciences politiques à l'université Paris-Sorbonne, chercheur affilié à l'IMAF, Institut des mondes africains, est l'invité de RFI. Il vient de publier « Manger le pouvoir au Burkina Faso ». La noblesse mossi à l’épreuve de l’Histoire. RFI: Quand vous parlez de la royauté, de la société mossie, vous refusez de la qualifier de traditionnelle. Pourquoi ? Benoît Beucher: Je le fais parce que le mot «...
(Le Faso 27/03/17)
La Société burkinabè de droit constitutionnel (SBDC), a tenu sa 6ème assemblée générale ordinaire le samedi 25 mars 2017 à Ouagadougou. La présentation du programme d’activité et du budget de l’année 2017, la remise du prix du meilleur mémoire de droit constitutionnel et l’installation des bureaux renouvelés, ont entre autres, figuré à l’ordre du jour. Cette rencontre annuelle à surtout servi de cadre à l’organisation de défense des droits fondamentaux garantis dans la constitution, pour se prononcer sur les questions...
(APA 27/03/17)
La desserte en eau à Ouagadougou devrait connaître une amélioration à partir du 1er avril prochain, a-t-on appris auprès des responsables de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA). «L’ONEA annonce à la population de la ville de Ouagadougou que l’engagement pris de démarrer la nouvelle station de Ziga le 15 mars est tenu et assure à la population qu’à partir de cette date la station est fonctionnelle et que l’eau potable est disponible», a déclaré le directeur général...
(APA 27/03/17)
Les quotidiens burkinabè reçus à APA ce lundi matin, ont évoqué plusieurs sujets avec un intérêt particulier accordé à la conférence de presse animée vendredi dernier par le ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, à propos du terrorisme au Burkina Faso. « Attaques terroristes au Burkina : 70 victimes, plusieurs suspects arrêtés», arbore en sa manchette le journal privé Aujourd’hui au Faso, informant que le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, entouré de collaborateurs, a animé le vendredi...
(Le Faso 27/03/17)
La 15ème édition de la fête de la pomme de terre de Titao dans la province du Loroum a eu lieu ce samedi 25 mars 2017 en présence des populations, de plusieurs autorités et personnalités. Comment s’organiser pour faire face aux défis du marché était entre autres au centre des préoccupations des acteurs de la filière. Depuis 2003, année d’institution de la fête de la pomme de terre, les braves producteurs du Loroum s’évertuent à produire sur les espaces aménagés...
(RFI 25/03/17)
Selon les autorités du Burkina Faso, le commanditaire des attaques du 15 janvier 2016 à Ouagadougou serait le Malien Ould Nouiny, alias El Hassan, émir du groupe al-Mourabitoune de Mokhtar Belmokhtar. Son nom a été dévoilé par le chef d'état-major adjoint de la gendarmerie burkinabè au cours d'une conférence de presse vendredi 24 mars. Le chef des opérations, Mimi Ould Baba Cheickh, et le transporteur du matériel, Ibrahim Ould Mohamed, impliqué également dans l'attaque de Grand-Bassam, sont ...
(AFP 24/03/17)
Mimi Ould Baba Ould Cheikh, un jihadiste arrêté en janvier au Mali et présenté par les Ivoiriens comme "l'un des cerveaux" de l'attentat en Côte d'Ivoire de Grand-Bassam (19 morts, mars 2016) était aussi le "chef des opérations" de l'attaque de Ouagadougou (30 morts janvier 2016), a affirmé un haut responsable de la gendarmerie burkinabè. Arrêté en janvier 2017 au Mali par des soldats français de la force française Barkhane, Mimi Ould Baba Ould Cheikh a été présenté comme "le...
(AFP 24/03/17)
Arouna Dicko, un des leaders du groupe jihadiste Ansarul Islam, auteur de nombreuses attaques dans le nord du Burkina Faso, frontalier du Mali, a été tué dans la nuit de mercredi à jeudi par l’armée burkinabè, a appris jeudi l’AFP de sources sécuritaires. "Le leader terroriste Arouna Dicko a été abattu lors d’une opération au cours de la nuit de mercredi à jeudi à Petéga (25 km de Djibo)", a déclaré à l’AFP un officier sous le couvert de l’anonymat...
(APA 24/03/17)
Le Burkina Faso enregistre un taux de chômage de 20% pour les femmes contre 8% pour les hommes, a-t-on appris jeudi à Ouagadougou, à l’occasion du Forum sur le leadership féminin. La rencontre a été couplée au lancement officiel du rapport régional sur le développement en Afrique 2016 intitulé : «Accélérer les progrès en faveur de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes en Afrique». L’initiative est de la Plateforme nationale des jeunes pour les objectifs du développement durable...
(Le Monde 24/03/17)
Mimi Ould Baba Ould Cheickh, un Malien arrêté en janvier, est présenté par les autorités burkinabées comme le « commanditaire principal ». Par Morgane Le Cam (contributrice Le Monde Afrique, Ouagadougou) L’hôtel Splendid de Ouagadougou après l’attentat du 16 janvier 2016 revendiqué par le groupe djihadiste Al-Mourabitoune, afilié à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). Il aura fallu quatorze mois aux autorités burkinabées pour identifier les cerveaux de l’attentat de Ouagadougou, qui avait fait 30 morts et près de 70 blessés...
(La Voix de l'Amérique 24/03/17)
Selon les informations, Harouna Dicko a été abattu sur une colline de Petega, un village situé à 25 kilomètres de Djibo dans le nord du pays. Dix-huit suspects ont aussi été interpellés dans le Nord. Ouagadougou annonce la mort d’un certain Harouna Dicko. Il s’agit d’un présumé terroriste qui aurait perpétré plusieurs attaques dans le nord du pays. "Cela fait quelques éléments nuisibles de moins" s’est félicité sur VOA Afrique le journaliste Ibrahim Maiga qui vit aux Etats-Unis et qui...
(Burkina24 24/03/17)
Les forces de défense et de sécurité burkinabè ont abattu un présumé terroriste ce mercredi 22 mars 2017 à Petega, dans le Soum, a appris Burkina24 de sources sécuritaires. 18 autres personnes ont été interpellées. Harouna Dicko, un présumé terroriste a été « neutralisé » ce mercredi 22 mars 2017 à Petega, à 25 km de Djibo dans le Soum, par les forces de défense et de sécurité burkinabè. 18 personnes, présumées membres de son groupe, ont été également interpellées,...
(APA 24/03/17)
Le Burkina Faso a célébré ce 22 mars la Journée mondiale de l’eau sous le thème: «Eaux usées, quelles stratégies pour leur valorisation?» dans un pays où plus de 2/3 de la population n’a toujours pas accès à des infrastructures adéquates d’assainissement pour la gestion des eaux usées. «Le thème choisi pour la commémoration de la Journée mondiale de l’eau au Burkina vise à interpeller notre conscience collective sur l’adoption d’une stratégie visant à répondre efficacement», a relevé le ministre...
(AFP 23/03/17)
Un exercice militaire effectué mercredi dans le centre de Ouagadougou a suscité une panique auprès des habitants qui ont cru à une nouvelle attaque jihadiste, un peu plus d'un an après l'attentat meurtrier de janvier 2016 dans la capitale du Burkina Faso. Le déploiement de plusieurs hommes en treillis suivi de coups feu a provoqué la panique chez des riverains et usagers des artères menant au Mess des officiers, un bâtiment militaire proche de la place de la Nation, au cœur de Ouagadougou, a constaté un journaliste de l'AFP. La circulation a été interrompue, des ...
(APA 23/03/17)
Le Burkina Faso a célébré ce 22 mars la Journée mondiale de l’eau sous le thème: «Eaux usées, quelles stratégies pour leur valorisation?» dans un pays où plus de 2/3 de la population n’a toujours pas accès à des infrastructures adéquates d’assainissement pour la gestion des eaux usées. «Le thème choisi pour la commémoration de la Journée mondiale de l’eau au Burkina vise à interpeller notre conscience collective sur l’adoption d’une stratégie visant à répondre efficacement», a relevé le ministre...
(Le Faso 23/03/17)
Les coups de feu entendus ce mercredi 22 mars 2017 aux environs du camp Paspanga et au mess des officiers sont des exercices de la gendarmerie burkinabé dans la ville de Ouagadougou et ses environs, a annoncé la gendarmerie nationale dans le communiqué ci-dessous. COMMUNIQUE Nous portons à la connaissance des populations , qu’une série d’exercices en milieu urbain sont menés par la Gendarmerie Nationale dans la ville de Ouagadougou et ses environs et se poursuivront les prochains jours. Pour...
(Le Faso 23/03/17)
Le Président de l’Assemblée nationale de la France, Claude Bartolone effectue une visite d’amitié et de travail de 48 heures au Burkina. A sa descente d’avion, ce mercredi 22 mars 2017 à l’aéroport international de Ouagadougou, il a été accueilli par le 1er vice-président de l’Assemblée nationale burkinabè, Bénéwendé Sankara. Pour l’hôte de marque, cette visite vise à renforcer les relations entre nos deux pays et particulièrement entre les parlements français et burkinabè. L’axe Ouagadougou-Paris se porte bien. Et la...
(Le Faso 23/03/17)
Le ministre de la Communication et des relations avec le parlement, Rémis Fulgance Dandjinou a visité la RTB (Radiodiffusion télévision du Burkina, ndlr) télé, ce mercredi 22 mars 2017, en compagnie des responsables de la structure dont la directrice générale, Danielle Bougaïré. A son arrivée, le porte-parole du gouvernement a, tour à tour, visité la salle de rédaction, celle des archives, le service des sports, la production et le studio du Journal Télévisé. Au terme de cette visite, il a...
(Burkina24 23/03/17)
Le Directeur Pays du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Corneille Agossou, a procédé à la remise de matériels et équipements au profit de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ce mercredi 22 mars 2017 à Ouagadougou. Les matériels et équipements remis à la CENI ce 22 mars sont composés notamment de 48 motos, 44 ordinateurs portables, 44 imprimantes, 4 fauteuils directeur, 20 chaises visiteur, 5 bureaux directeur, une table de réunion. D’une valeur d’environ 74 millions de...

Pages