Mardi 12 Décembre 2017
(AFP 12/12/17)
Emmanuel Macron, Angela Merkel et cinq chefs d'Etat des pays de l'Afrique sahélienne vont tenter mercredi à La Celle-Saint-Cloud, près de Paris, de renforcer la mobilisation internationale au profit de la nouvelle force conjointe antijihadiste G5 Sahel, pour accélérer son déploiement. - Pourquoi cette mobilisation? - Il s'agit de faire le point près de six mois après la décision de créer la force G5 Sahel, prise début juillet sous l'impulsion du président français par cinq pays de la région, parmi les plus pauvres du monde: le Mali, le Niger, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad. L'objectif est de mettre sur pied d'ici à la mi-2018 une force de 5.000 hommes, pour reconquérir les...
(APA 11/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Burkina Faso commémore le 57e anniversaire de son indépendance lundi à Gaoua, capitale de la région de sud-ouest, située à environ 400 km à l’ouest de Ouagadougou. Depuis quelques jours toute l'attention est quasiment focalisée sur la ville hôte où les festivités ont commencé, avec des activités socio-culturelles et sportives. Le clou de la célébration est attendu lundi dans la matinée, avec la grande parade civile et militaire, en présence d’éminentes personnalités dont le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Selon les organisateurs ce sont 5.200 défilants, issus des forces vives et des Forces de défense et de sécurité (FDS), qui paraderont le 11 décembre 2017, à l’occasion de la fête nationale de l’Indépendance...
(AFP 11/12/17)
Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a appelé dimanche à "rendre justice dans toutes les affaires sensibles", dont les dossiers de l'assassinat de Thomas Sankara, Norbert Zongo, du putsch manqué et de l'insurrection populaire, pour "aider le peuple à se réconcilier". "Nous devons tout faire pour que la justice soit rendue dans toutes (les) affaires sensibles pour aider notre peuple à se réconcilier avec son histoire, pour ramener la paix des cœurs et créer les conditions propices à la...
(RFI 11/12/17)
Le Burkina Faso célèbre aujourd'hui le 57e anniversaire de son indépendance. Une commémoration dans un contexte difficile : le gouvernement est confronté à de nombreuses revendications sociales des travailleurs et attend des procès dans plusieurs dossiers judiciaires. Le président Roch Marc Christian Kaboré a saisi l’occasion de s'adresser à ses compatriotes. Il leur demande un profond changement de mentalité afin de bâtir une nation prospère. Dans son message, le président Roch Marc Christian Kaboré dit comprendre les attentes de certains travailleurs. Il veut « rassurer les partenaires sociaux de l’engagement du gouvernement, à œuvrer, autant que faire se peut, à l’amélioration des conditions de vie et de travail...
(APA 11/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Des mouvements de la société civile burkinabè parmi lesquels le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l'impunité et pour les libertés (CCVC) veulent marquer la commémoration du 19e anniversaire de l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongoet de ses trois compagnons, à travers des ‘’actions citoyennes fortes’’, mercredi prochain. En prélude à cet anniversaire, les coordinations nationales du...
(Présidence 11/12/17)
Gaoua, le 10 décembre 2017 Peuple du Burkina Faso Chers compatriotes Le 57ème anniversaire de la proclamation de l’indépendance de notre pays m’offre l’agréable occasion d’adresser aux Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur un message d’espérance et d’engagement renouvelé pour une Nation forte, paisible et prospère. Je voudrais à ce stade, vous inviter toutes et tous à avoir une pensée pour les artisans de notre indépendance politique arrachée de haute lutte afin que leur patriotisme et leur volonté de bâtir...
(AFP 09/12/17)
L'opposition burkinabè a annoncé vendredi avoir déposé une plainte "pour détention illégale d'arme à feu" contre le ministre de la Sécurité Simon Compaoré, après la diffusion fin octobre d'une vidéo dans laquelle il brandit une arme. "Le chef de file de l'opposition politique (CFOP) informe les citoyens burkinabè qu'il a déposé une plainte contre M. Simon Compaoré, actuel ministre de la sécurité du Burkina Faso, pour détention illégale d'arme à feu", selon le communiqué transmis à l'AFP, qui précise que...
(RFI 09/12/17)
Au Burkina Faso, ce que les médias avaient appelé « le scandale tranquilos » refait surface. En octobre dernier, le ministre de la Sécurité avait été aperçu dans une vidéo tenant entre ses mains une arme de guerre au domicile d'un député. L'opposition politique vient de déposer une plainte contre Simon Compaoré pour détention illégale d'arme à feu et pour avoir insinué l'implication de Zephirin Diabré dans une supposée agression planifiée contre la famille d'un député. Depuis le 4 décembre dernier,....
(AFP 06/12/17)
Des proches de personnalités disparues dans des circonstances mystérieuses, l'opposant marocain Mehdi Ben Barka ou l'ancien président burkinabè Thomas Sankara, ont réclamé mercredi la réforme du "secret défense" français qui "entrave" les enquêtes et "contrevient" à la Convention européenne des droits de l'homme. "Je me suis heurtée dès le départ, dès janvier 1996, au secret" autour de la mort du juge Bernard Borrel, dont le corps a été retrouvé calciné à Djibouti en octobre 1995, a lancé Elisabeth Borrel lors d'une conférence de presse du Collectif Secret Défense, organisée à Paris. Le collectif compte entre autres le fils de Mehdi Ben Barka, opposant marocain enlevé à Paris en 1965...
(Fasozine 06/12/17)
Dans ce communiqué, l'Alliance pour la démocratie et la Fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) invite les autorités gouvernantes, à se pencher de façon urgente sur les questions de l’éducation, de la formation, de la sécurité et de la santé, qui demeurent selon le parti, les domaines clés pour faire face aux nouveaux défis de notre millénaire. L’ADF/RDA déplore également l’attitude «rétrograde» des membres de l’Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP), lors de leur sortie médiatique sur l’An 2 de...
(Le Pays 06/12/17)
Ceci est la réaction de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) suite à la récente sortie médiatique du Premier ministre Paul Kaba Thiéba qui, dressant le bilan de l’an II du MPP au pouvoir, n’a pas été tendre avec certains partis politiques de l’Opposition. Et l’UPC de conclure que « le Premier ministre ne connaît pas le Burkina Faso ». Lisez plutôt ! « Le jeudi 30 novembre 2017, au cours d’une rencontre dite de bilan de l’an...
(Le Monde 05/12/17)
Inculpé dans l’enquête sur la mort du journaliste Norbert Zongo, François Compaoré a joué en coulisse un rôle central sous la présidence de son frère Blaise. Il est, malgré lui, de retour sur le devant la scène. Rattrapé par l’histoire la plus sombre de son passé, celle qui, en 1998, l’avait fait sortir de l’ombre malgré lui. L’histoire d’un vol domestique, perpétré par son chauffeur, David Ouédraogo, auprès de sa femme, Salah, et qui aurait mené à l’assassinat du célèbre...
(APA 05/12/17)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Burkina Faso a rendu lundi soir un hommage national à l’ancien Premier ministre Youssouf Ouédraogo, décédé le 17 novembre dernier à Abidjan, considéré par l’actuel chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba comme un ‘’grand bâtisseur de la nation’’. «La nation burkinabè rend hommage à un grand bâtisseur, un homme d’Etat, un serviteur du Faso, un valeureux fils de notre pays», a affirmé Paul Kaba Thiéba. Le chef du gouvernement burkinabè s’exprimait lundi après-midi à Ouagadougou,...
(Jeune Afrique 05/12/17)
Pour préparer son discours-fleuve à Ouagadougou, Emmanuel Macron a agi en trois temps. D’abord, à partir de la fin août, il a fait remonter plusieurs dizaines de propositions. Au moins deux d’entre elles – le visa de long séjour pour les Africains diplômés en France et la restitution à l’Afrique de ses biens culturels – viennent du Conseil présidentiel pour l’Afrique, animé par le Franco-Béninois Jules-Armand Aniambossou. Ensuite, Macron a fait filtrer ces propositions par l’administration. Le projet de visa...
(Jeune Afrique 05/12/17)
Emmanuel Macron a-t-il insulté Roch Kaboré, lors de son passage à Ouagadougou ? Les interprétations françaises et burkinabè ne coïncident guère… « On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde », disait l’humoriste Pierre Desproges. La méprise vient parfois moins des protagonistes – chambreur et victime – que des témoins. Après la scénette universitaire ouagalaise où un président français interpréta la sortie de son homologue burkinabè comme une mission de réparateur de climatisation, Emmanuel Macron et Roch...
(Jeune Afrique 04/12/17)
Les avocats français de François Compaoré ont reçu, le 18 novembre, les pièces de la procédure ouverte par la justice burkinabè à l’encontre de leur client dans le dossier Norbert Zongo. Inculpé pour « incitation à assassinat » et visé par un mandat d’arrêt international, le frère de Blaise Compaoré avait été interpellé, le 29 octobre, à l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle. Il est depuis soumis à un contrôle judiciaire en France. La chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris devrait examiner...
(Jeune Afrique 04/12/17)
S’il n’en parle pas à tout bout de champ, Emmanuel Macron a une préoccupation constante : donner au G5 Sahel les moyens de lutter contre les jihadistes. Face au refus de Donald Trump de voir l’ONU financer cette force multinationale, la France multiplie les démarches. Le 15 juin, au terme d’un long entretien téléphonique, le ministre Jean-Yves Le Drian a réussi à convaincre Rex Tillerson, son homologue américain, de faire adopter au Conseil de sécurité une résolution de principe, la 2359...
(AFP 01/12/17)
Le président français Emmanuel Macron a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes française n'étant pas à l'ordre du jour. "Nous avons des échanges bilatéraux avec des pays africains pour contrôler les trafics, d'une manière structurée dans une +task force+", a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Accra, dernière étape de sa tournée africaine. "Il appartient aux Etats africains d'opérer sur leur sol et de mener des opérations de police...
(AFP 30/11/17)
Une réunion internationale aura lieu le 13 décembre pour "accélérer le déploiement" de la force multinationale G5-Sahel (Tchad, Niger, Mali, Burkina Faso et Mauritanie), a-t-on appris jeudi auprès de l’Élysée. "Le président Emmanuel Macron va inviter ses homologues et des partenaires clés de la force conjointe, de l'UE, des ONU, de l'UA..." dans le but "d’accélérer le déploiement de la force du G5 Sahel", a affirmé l'Elysée en marge du 5e sommet Afrique-Europe à Abidjan. Le président français estime que...
(AFP 30/11/17)
Emmanuel Macron a jugé "ridicule" mercredi soir la polémique à propos de sa boutade visant son homologue burkinabè, soulignant qu'il serait "étrange de considérer qu'on ne peut pas faire d'humour avec un dirigant africain". Interrogé sur un possible impair, Emmanuel Macron a répondu sur France 24/RFI: "Nous plaisantons ! Cela l'a fait rire, tout ça est ridicule ! Le rire est une relation d'égal à égal". La veille, pendant le débat avec des étudiants à Ouagadougou, le président français avait plaisanté sur le dirigeant du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui s'était absenté quelques minutes. Interrogé sur les coupures d'électricité qui affectent la climatisation de l'université...

Pages