Vendredi 21 Juillet 2017
(AFP 21/07/17)
Le général Gilbert Diendéré a obtenu une liberté provisoire dans l'affaire de la mort de l'ancien président burkinabè Thomas Sankara, mais reste en détention pour d'autres dossiers, a révélé jeudi son avocat à la presse locale. "Lundi 17 juillet, nous avons obtenu une liberté provisoire" dans le dossier Thomas Sankara. Mais "il reste détenu pour d'autres causes", explique Me Barterlé Mathieu Somé dans un entretien au quotidien burkinabè l'Observateur Paalga. Le général Diendéré, homme fort du régime de l'ex-président Blaise Compaoré, renversé par des émeutes populaires en 2014, a été inculpé en 2015 d'"attentat, assassinats, recel de cadavres" dans l'affaire Sankara. Thomas Sankara, président iconique du Burkina Faso qui a marqué les esprits par son...
(Présidence 21/07/17)
Sur invitation de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, assistera le vendredi 21 juillet 2017 à Abidjan, à la cérémonie officielle d’ouverture des 8èmes Jeux de la Francophonie. Synonymes de rencontres, d’ouverture et d’échanges, les Jeux de la Francophonie associent disciplines sportives et culturelles. Ils offrent à la jeunesse des 77 Etats et Gouvernements de la Francophonie dont le Burkina Faso, un cadre d’enrichissement, de stimulation et d’expression de sa vitalité. En rappel, c’est en mars 2013 que la Côte d’Ivoire a été désignée pour abriter ces 8èmes Jeux de la Francophonie lors de la 87e session du Conseil Permanent de la Francophonie...
(Le Monde 21/07/17)
L’annonce a été faite jeudi 13 juillet en grande pompe au palais de l’Elysée, à l’issue du conseil des ministres franco-allemand : l’Allemagne, la France et l’Union européenne ont créé une Alliance pour le Sahel. Il s’agit d’une plate-forme pour « intervenir davantage et mieux » dans la bande sahélo-saharienne, qui s’étend de la Mauritanie au Tchad, en passant par le Burkina, le Mali et le Niger. « L’Alliance pour le Sahel va permettre une coordination de l’aide plus efficace,...
(Burkina24 21/07/17)
L’Association Burkinabè pour la Survie de l’Enfance(ABSE), en collaboration avec la National Endowment for Democracy (NED), organise une formation en analyse et suivi des politiques et programmes en technique de communication au profit des jeunes du 19 au 21 juillet à Ouagadougou. Cette formation s’inscrit dans le cadre du « projet de promotion d’une participation citoyenne et responsable de la jeunesse au processus de démocratisation au Burkina Faso ». Permettre à la jeunesse burkinabè d’être acteur de son propre développement,...
(Sidwaya 21/07/17)
Le président de l’Assemblée nationale nigérienne, Ousséni Tinni, est arrivé hier, jeudi 20 juillet 2017 dans l’après-midi à Ouagadougou, pour participer à un panel de haut niveau des parlementaires de la CEDEAO et de la Mauritanie pour le financement de la santé et du dividende démographique. Il a été accueilli à l’aéroport par son homologue burkinabè, Salifou Diallo. C’est à 17h15 que l’avion, Air Burkina, a atterri à l’aéroport international de Ouagadougou, le jeudi 20 juillet 2017 avec à son...
(BBC 20/07/17)
La décision a été prise par les présidents ivoirien, Alassane Ouattara, et burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, mardi à Ouagadougou, lors de la 6e Conférence au sommet du Traité d'amitié et de coopération (TAC) entre les deux pays. Pour le président ivoirien, son homologue burkinabè et lui sont convenus de faire face ensemble à la question de l'immigration illégale, du terrorisme et de la criminalité transnationale. Une décision qui, selon le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, va permettre...
(RFI 20/07/17)
Au Burkina Faso, la Commission constitutionnelle a remis, ce mercredi, au président Roch Marc Christian Kaboré, l'avant-projet de nouvelle Constitution. Un document qui consacre la limitation du nombre de mandats du président et des députés et la mise en place d'un régime semi-présidentiel. En clair, ni le président du Burkina Faso ni le président de l'Assemblée nationale ne peuvent se représenter en 2025, aux termes de leurs éventuels deux mandats si le nouveau projet venait à être adopté par référendum...
(La Tribune 20/07/17)
Roch Marc Kaboré a désormais huit jours pour parcourir le texte et l’annoter de son présidentiel stylo. La commission de Halidou Ouédraogo lui a remis, ce mercredi 19 juillet, son ébauche constitutionnelle. Malgré quelques insuffisances pointées, le nouveau texte devrait consacrer plusieurs changements pour renforcer la démocratie, notamment le verrouillage de l’article qui conduisit à la répression de l’insurrection populaire sous le régime de Blaise Compaoré. Cérémonie solennelle ce 19 juillet au Palais de Kosyam, le palais présidentiel, lorsque Halidou...
(Burkina24 20/07/17)
La Commission constitutionnelle, après avoir adopté son travail les 8 et 9 juin 2017, a présenté l’Avant-projet de la nouvelle Constitution du Burkina au Président du Faso, Roch Kaboré. Celui-ci, conformément aux textes, a huit jours pour retourner ses amendements à ladite commission dirigée par Me Halidou Ouédraogo. Conduite par son Président, Me Halidou Ouédraogo, la délégation de la Commission constitutionnelle a remis l’avant-projet de la nouvelle constitution à Roch Kaboré le mercredi 19 juillet 2017, avant la dernière plénière...
(Burkina24 20/07/17)
Dans cette déclaration, l’UNIR/PS, parti politique de la majorité présidentielle, réclame la publication du rapport de la commission d’enquête du Conseil supérieur de la magistrature. La commission d’enquête du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) informait l’opinion publique nationale et internationale en général et les justiciables en particulier qu’elle a, en marge de la session ordinaire du CSM du jeudi 06 juillet 2017, remis son rapport à la présidente du CSM. Il résulte dudit rapport que, deux cent trente-trois (233)...
(Wakat Séra 20/07/17)
TAC. Trois petites lettres mais qui symbolisent de grands liens d’amitié et surtout de fraternité profonde, marqués par une histoire coloniale unique et un présent politico-économique presque confondu. Le Traité d’amitié et de coopération qui régit depuis une décennie les relations entre les deux pays voisins, et frères pour faire dans le jargon des diplomates, vient de refermer les portes de sa 6è édition à Ouagadougou. Tic-TAC, tic-TAC, tic-TAC, comme une horloge fait tourner inexorablement ses aiguilles, les dirigeants du...
(AFP 19/07/17)
Le Burkina Faso a entamé le retrait définitif de son contingent de Casques bleus du Darfour, dans l'ouest du Soudan, pour sécuriser son propre sol frappé par des attaques "terroristes" récurrentes, a annoncé mercredi le ministre de la Défense. "Le contingent burkinabè au Darfour a commencé son repli vers le Burkina Faso. Ces effectifs supplémentaires vont être utilisés pour la lutte contre le terrorisme dans la partie nord de notre pays'', a déclaré à la presse Jean-Claude Bouda. Une première...
(Xinhua 19/07/17)
Le 6e Sommet du Traité d'amitié et de coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire a officiellement pris fin mardi dans la soirée à Ouagadougou, capitale burkinabè, marqué par l'approbation de onze projets sur les 24 soumis pour examen aux chefs d'Etat des deux pays. Les projets approuvés sont relatifs, entre autres, à la création du cadre de concertation entre gouvernements ivoirien et burkinabé, la réalisation de l'autoroute entre Yamoussoukro (Côte d'Ivoire) et Ouagadougou (Burkina Faso) et...
(AFP 19/07/17)
L’ancien ministre des sports et président d’un club de deuxième division, le colonel Yacouba Ouédraogo, a été suspendu de "toute activité sportive" pendant un an pour un "acte de corruption" sur un arbitre, a indiqué mardi la Fédération burkinabè de football (FBF). "Monsieur Ouédraogo Yacouba, président du club Salitas de Ouagadougou (...) est suspendu de toute activité sportive pour la saison 2017-2018, et se voit infliger une amende de un million de francs CFA", selon la décision du conseil de discipline de la FBF. L'ancien ministre des Sports dans le dernier gouvernement de...
(APA 19/07/17)
Les gouvernements burkinabè et ivoiriens ont signé mardi à Ouagadougou, 11 nouveaux accords dans le cadre du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Les nouveaux accords portent sur des questions liées, entre autres, à la femme et au genre, à la coopération militaire, à l’emploi des jeunes, aux infrastructures, au transport et à l’énergie. Ces accords ont été signés ce mardi dans l’après-midi, en présence des présidents Alassane Ouattara et Roch Marc...
(RFI 19/07/17)
Au Mali, le représentant spécial de l'ONU a présenté le contenu de la nouvelle résolution de l'ONU qui prolonge le mandat de la mission onusienne dans le pays, la Minusma. La résolution évoque, notamment, une collaboration renforcée avec la force antiterroriste du G5 Sahel. Lancée il y a quelques semaines, cette armée transnationale a bien du mal à trouver les financements nécessaires. Un peu plus de 420 millions d'euros par an, c'est ce que va coûter cette force transnationale du...
(La Tribune 19/07/17)
La capitale burkinabé accueille depuis hier 17 juillet, la 6e Conférence du Traité d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso (TAC VI). Pour l’occasion, le président ivoirien et l’ensemble de son gouvernement ont fait le déplacement à Ouagadougou pour échanger avec leurs homologues burkinabés, les voies et moyens permettant de renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays. Entre autres sujets majeurs : la libre circulation des personnes et des biens, le financement des infrastructures...
(RFI 19/07/17)
A Ouagadougou, au Burkina Faso, la 6e conférence des chefs d'Etat burkinabè et ivoirien dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux pays s’est terminée mardi 18 juillet. Les deux gouvernements ont signé une dizaine d'accords dans le domaine de la sécurité, la défense, l'énergie et les transports. Les défis sécuritaires ont également occupé une partie des discussions. La conférence s'est engagée à prendre des mesures nécessaires pour lutter contre des pratiques anormales sur leurs corridors afin d'augmenter...
(Afrique sur 7 19/07/17)
Le Burkina-Faso vient de signer avec la Côte d’Ivoire des Accords pour sceller l’Amitié. Ces deux pays ont entrepris de se rapprocher, au nom de leur histoire commune, dans le cadre du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) à l’ordre du jour à Ouagadougou, au Burkina-Faso. Le Burkina-Faso, dans le cadre de la 6è Conférence au sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC), a signé onze Accords visant à renforcer la coopération bilatérale sur des pôles de développement particuliers...
(AFP 18/07/17)
Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, deux pays frappés par des attaques jihadistes, veulent lutter "ensemble contre le terrorisme", ont affirmé les présidents Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara mardi à Ouagadougou, lors d'un sommet bilatéral. "Nous devons faire face ensemble à la question de l’immigration illégale, du terrorisme, de la criminalité transnationale ainsi qu’aux défis du réchauffement climatique", a déclaré le président ivoirien Alassane Ouattara à l’ouverture du sommet du 6e traité de l'amitié et de la...

Pages