Dimanche 18 Février 2018
(AFP 17/02/18)
Directement visés par la lente montée en puissance de la force du G5 Sahel aux confins du Mali, du Burkina Faso et du Niger, les groupes jihadistes tentent de la contrecarrer par des attaques de plus en plus meurtrières, selon des experts. C'est dans cette zone "des trois frontières" que se jouera la bataille entre les jihadistes et la force conjointe du G5 Sahel, organisation régionale regroupant ces pays, la Mauritanie et le Tchad, épaulée par la force française Barkhane et la Mission de l'ONU au Mali (Minusma). Malgré l'accord de paix au Mali de 2015, les violences ont non seulement persisté, mais se sont propagées du nord vers le centre et le sud, puis...
(APA 16/02/18)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - L’audience concernant la demande d’extradition de François Compaoré, frère cadet de Blaise Compaoré, initialement prévue pour le 7 mars prochain, a été reportée au 28 mars 2018, renseigne un communiqué du ministère burkinabè en charge de la justice. Selon le communiqué en date du 14 février et parvenu à APA jeudi, le report de la date a été notifié par une correspondance en date du vendredi 9 février 2018, transmise aux avocats commis par l’État du Burkina Faso. Et de préciser que par ladite correspondance, «le procureur général près la Cour d’appel de Paris informe que l’audience concernant monsieur Paul François Compaoré...
(Jeune Afrique 14/02/18)
Poursuivi pour désertion au Burkina Faso, l'ex-Premier ministre de transition aujourd'hui exilé au Canada, présentera dans un ouvrage à paraître sa version des faits. Installé depuis deux ans à Ottawa, au Canada, avec son épouse et ses enfants, Yacouba Isaac Zida travaille à la rédaction d’un livre. Dans cet ouvrage qui sera publié par une maison d’édition canadienne, l’ex-Premier ministre burkinabè racontera son arrivée au pouvoir après la chute de Blaise Compaoré, en 2014, la transition qu’il a dirigée et...
(Jeune Afrique 13/02/18)
À la mort de Salif Diallo, le choix s’est naturellement porté sur Alassane Bala Sakandé pour diriger l’Assemblée. En poste depuis six mois, ce proche de Kaboré tente d’affirmer son style et son indépendance. Pas simple de succéder à une telle personnalité. Figure emblématique de la politique burkinabè pendant plus de trois décennies, aussi bien tombeur que « faiseur » des rois de Ouaga, Salif Diallo est mort le 19 août 2017 à Paris, laissant vide le fauteuil de président...
(APA 13/02/18)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le directeur de la justice militaire, Sita Sangaré, dans un communiqué publié par le Service d’information du gouvernement (SIG), appelle les Burkinabè à la sérénité pour la manifestation de la vérité lors du procès de Djibrill Bassolé qui s’ouvre le 27 février prochain. Récemment, la Nouvelle alliance du Faso (NAFA), parti politique de l’opposition proche du général Djibrill Bassolé, inculpé dans un putsch manqué en septembre 2015, a dénoncé le remplacement du président de la Chambre de contrôle du tribunal militaire, Jean-Marie Ouattara. Selon le communiqué du SIG, le directeur de la justice militaire estime normal ce remplacement...
(Jeune Afrique 13/02/18)
Suite à de nombreuses critiques venant de l'international, le Nigérien Najim Elhadj Mohamed a été écarté du poste de secrétaire permanent du G5 Sahel, au profit de Maman Sidikou. Lors du quatrième sommet du G5 Sahel, le 6 février dernier, le Nigérien Najim Elhadj Mohamed, secrétaire permanent du G5 Sahel, a été remplacé à mi-mandat par son compatriote Maman Sidikou. Respecté au sein de cette structure, il était notamment depuis des mois la cible des critiques des grands bailleurs de...
(Fraternité Matin 12/02/18)
Le Président burkinabè Roch Kaboré a reçu, ce lundi 12 février 2018, au palais présidentiel de Kossyam, à Ouagadougou, l’Ivoirien Jean-Claude Brou, rapporte l’Agence d’information du Burkina (Aib). Si rien n’a filtré de cette rencontre, il faut cependant rappeler que Jean-Claude Brou est le nouveau président de la Commission économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao). Il devrait prendre officiellement ses fonctions le 1er mars prochain, en remplacement du Béninois Marcel de Souza dont le mandat expire le 28...
(APA 09/02/18)
APA-Ouagadougou (Ouagadougou) - Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, a été désigné, président en exercice du Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), à l’issue du 18e sommet de l’institution, tenu mercredi à Niamey au Niger Le chef de l’Etat du Burkina Faso a été désigné par ses pairs, succédant ainsi au président malien Ibrahim Boubacar Keïta. «Je remercie mes homologues de m'avoir accordé leur confiance en me désignant pour assurer la Présidence en exercice...
(Xinhua 09/02/18)
Le Burkina Faso a inauguré jeudi à Ouagadougou un centre national pour la coordination du Mécanisme d'Alerte Précoce et de Réponse, contre l'insécurité sous toutes les formes, a annoncé un communiqué de la Primature. Selon le communiqué, il s'agit d'une initiative de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) en partenariat avec l'Etat burkinabè et les Etats-Unis. Ce centre a pour mission la préservation de la sécurité humaine à travers la prévention des attaques terroristes, des catastrophes naturelles, sanitaires et des crises alimentaires, ajoute le document. Le Burkina Faso est devenu depuis 2015 une cible privilégiée des terroristes.
(AFP 07/02/18)
Les chefs d'Etat du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), réunis en sommet mardi à Niamey, ont réitéré leur demande à la communauté internationale d'un soutien financier supplémentaire pour leur force militaire conjointe. "Compte tenu de la pression qu'exerce la crise sécuritaire actuelle dans le Sahel sur les finances publiques des Etats membres, les chefs d'Etat invitent les institutions financières internationales (...) à mettre en place des ressources additionnelles pour y faire face", affirme le communiqué final...
(AFP 07/02/18)
La Nouvelle alliance pour le Faso (Nafa), le parti de Djibrill Bassolé, l’ancien chef de la diplomatie burkinabè, a dénoncé mardi la "mainmise de l'exécutif sur le tribunal militaire", à quelques semaines du procès du putsch manqué de septembre 2015. La Nafa s'inquiète du remplacement d'un magistrat, pour ce procès dans lequel M. Bassolé est l'un des principaux accusés. "Le 24 janvier dernier, le président de la chambre de contrôle, Jean Marie Ouattara, a été révoqué après avoir jugé illégal...
(Xinhua 07/02/18)
Le président nigérien Mahamadou Issoufou, qui prend la tête du G5 Sahel, a lancé un appel mardi, à l'occasion de l'ouverture du 4ème sommet des chefs d'Etats et de gouvernement de l'organisation, pour une opérationnalisation d'urgence de la force conjointe G5 Sahel. La force conjointe G5 Sahel est constituée des armées de la Mauritanie, du Mali, du Tchad, du Burkina Faso et du Niger pour faire face à la recrudescence des attaques terroristes meurtrières et dévastatrices perpétrées par les mouvements...
(AFP 06/02/18)
Un sommet des chefs d'Etat du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), s'est ouvert mardi à Niamey pour boucler le financement de la force militaire conjointe et assurer sa montée en puissance, a constaté un journaliste de l'AFP. Les présidents burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, tchadien Idriss Déby, mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, malien Ibrahim Boubacar Keïta et nigérien Mahamadou Issoufou étaient présents à l'ouverture du sommet, ainsi que la ministre française de la Défense Florence Parly. Lancée...
(RFI 06/02/18)
Après les chefs d'état-major des pays du G5 Sahel, lundi 5 février, ce sont les chefs d'Etat qui sont réunis à Niamey depuis ce matin. De nombreux partenaires de l’organisation participent aussi à ce nouveau sommet qui devrait notamment permettre de faire un point sur le financement de la force militaire. Les chefs d'Etat vont plancher sur la recherche de financements complémentaires. En janvier, à Bamako, ils ont décidé de mettre en place un fonds fiduciaire pour accueillir les contributions,...
(RFI 06/02/18)
En prélude à la réunion des chefs d’Etat du G5 Sahel qui s’ouvre, ce mardi 6 février, à Niamey, les chefs d’état-major des cinq armées se sont réunis pour dégager les conclusions de la seconde opération sur les frontières du Mali et du Burkina Faso. Lors d’une conférence de presse, le général Didier Dacko, commandant de cette force, a donné des précisions. Selon le général Didier Dacko, commandant de la Force conjointe G5 Sahel, la seconde opération baptisée Pagnali (« tonnerre », en langue peul), a concerné deux zones frontalières du Mali et du Burkina Faso.
(RFI 03/02/18)
Durant la visite du président Macron au Sénégal, les présidents français et sénégalais ont affiché vendredi 2 février une préoccupation commune concernant la sécurité régionale, avec notamment la montée en puissance, aux frontières du Sénégal, de la force anti-terroriste du G5 Sahel qui réunit le Mali, le Burkina Faso, le Niger le Tchad et la Mauritanie. La Mauritanie qui vient de nommer les officiers du commandement Ouest de la force conjointe. C'est le colonel Ould Isselmou qui prend la tête...
(AFP 02/02/18)
La Mauritanie a nommé les officiers du commandement Ouest de la force conjointe antijihadiste du G5 Sahel, qui vient d'achever sa deuxième opération, lancée il y a deux semaines, a t-on appris jeudi de sources militaires. Le colonel Salem Vall Ould Isselmou a été nommé commandant du "fuseau ouest" de la force conjointe du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad), dont le poste de commandement sera installé dans la ville mauritanienne de Nbeikit, proche de la frontière...
(APA 02/02/18)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le nouveau ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango, connu pour être acerbe à l’endroit des dirigeants, souhaite ne pas perdre son sens de la critique, a-t-il affirmé jeudi, à l’issue de la réunion de prise de contact des membres du nouveau gouvernement au palais présidentiel. «Il y a eu un temps pour moi de faire ce que je crois avoir bien fait. Aujourd’hui, la vie a voulu que je fasse...
(Jeune Afrique 02/02/18)
Roch Marc Christian Kaboré a procédé à un remaniement ministériel mercredi 31 janvier. Le président burkinabè a renouvelé sa confiance à Paul Kaba Thieba au poste de Premier ministre. Il dirigera un gouvernement de 33 membres, pour la plupart déjà présents dans la précédente équipe gouvernementale. Ces derniers jours, la rumeur ouagalaise l’annonçait sur le départ. Il a finalement été maintenu à son poste. Unique Premier ministre de Roch Marc Christian Kaboré depuis le 6 janvier 2016, Paul Kaba Thieba...
(AFP 01/02/18)
Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a procédé mercredi à un remaniement du gouvernement, marqué par l'entrée de neuf ministres et la création d'un ministère de l'intégration africaine, a appris l'AFP auprès de la présidence du Faso. Selon le décret présidentiel, Simon Compaoré, qui était contesté par la société civile, devient ministre d'État auprès de la présidence du Faso, cédant le portefeuille de la Sécurité à Clement Sawadogo. Le Premier ministre Paul Kaba Thieba, qui était également contesté, reste...

Pages