Vendredi 19 Janvier 2018
(L'Express du Faso 16/07/13)
L’entreprise citoyenne Telecel Faso continue ses dons à l’occasion du mois de Ramadan. Après la communauté musulmane, elle vient de faire un don à votre quotidien L’Express du Faso hier 15 juillet dans la matinée. Reçu par le directeur de publication, Jacques Bama et le rédacteur en chef, Mountamou Kani, le sens de ce geste s’explique par la bonne collaboration qu’il y a entre les deux entreprises. En vue donc de faire fructifier ce partenariat, la société de téléphonie qui « offre toujours plus » à ses abonnés a fait le déplacement dans les locaux du journal bobolais pour réaffirmer son envie de collaboration. « Nous sommes là pour non seulement vous faire don de ce sucre, mais également pour...
(Fasozine 16/07/13)
Dans cette mise au point, «la Rédaction» de la Radio télévision du Burkina dément l’ingérence des autorités du ministère de la Communication dans le traitement des informations diffusées par la chaine nationale. «Des agents du ministère de la communication, à l’appel du Syndicat autonome de l’information et de la culture annoncent qu’ils observeront un sit-in le mardi 16 juillet pour protester contre disent-ils «l’immixtion du ministère de la communication dans le traitement de l’information»; le syndicat s’appuie sur le traitement de l’information relatif à la marche de l’opposition du 29 juin 2013 dont le reportage aurait selon ses leaders subi un certain charcutage opéré par le secrétaire Général du ministère de la communication qui aurait alors fait intrusion dans les...
(Fasozine 16/07/13)
C’est en apothéose que l’Union des jeunes avocats du Burkina (Ujab) a clôturé ses 72 heures de concertation, de réflexion et de partage le 13 juillet dernier. La soirée de gala, marquant la fin de ces trois jours d’activités, était placée sous le parrainage du Bâtonnier de l’Ordre des avocats du Burkina Faso, Me Mamadou Traoré. Les jeunes avocats, ainsi que leurs proches, ont communié dans une ambiance festive et pleine de convivialité. Portée sur les fonds baptismaux en 1991, l’Ujab a su gagner des lettres de noblesses qui valent aujourd’hui la célébration avec faste de ces 72 heures d'activités. Des activités pour redynamiser l’association, mais également pour resserrer les liens de confraternité et surtout passer au peigne fin les...
(Sidwaya 16/07/13)
Dans le cadre de sa mission de revue à mi-parcours, le Projet d’amélioration de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire (PAPSA) a organisé en partenariat avec la Banque mondiale, une visite de ses réalisations sur le terrain, du 9 au 13 juillet 2013. Une délégation constituée des représentants des structures impliquées dans la gestion du projet ont parcouru une vingtaine de sites dans les régions du Nord, du Sahel, du Centre-Nord et du Plateau central. Le Projet d’amélioration de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire (PAPSA), après trois ans d’actions sur le terrain, veut se rassurer de l’utilité de son investissement au profit des populations. C’est pourquoi, il a initié en collaboration avec la Banque mondiale,...
(L'Express du Faso 16/07/13)
Du 8 au 12 juillet 2013, la Société des gynécologues et obstétriciens du Burkina (SOGOB) en partenariat avec celle (SOGOC) du Canada, a organisé une formation à l’intention de 21 agents de santé des sept CHR et le CMA de la capitale à Koudougou. Cette session a porté sur le dépistage et le traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus. La cérémonie de clôture de la session de formation a eu lieu le 12 juillet à l’hôpital de l’Amitié de Koudougou en présence du directeur régional de la Santé du Centre-Ouest, Dr Seydou Barro et la représentante de la SOGOB, Dr Josiane Diallo/Ouédraogo. Aussi, la SOGOB en partenariat avec son homologue, a-t-elle saisi l’opportunité de remettre 8 appareils de...
(L'Express du Faso 16/07/13)
Un exercice passé, le président de la CENI Barthélemy Kéré, a officiellement remis le rapport d’activités de la structure au président du Faso, le lundi 15 juillet 2013. Conformément au code électoral, la CENI a dressé le point de sa mission. Ce point consigné dans le rapport d’activités, a été transmis au président du Faso. Ce rapport explique selon le président de la CENI Barthélemy Kéré, la démarche de la CENI depuis son installation, le 5 septembre 2011. Elle a ainsi mené beaucoup d’activités. D’abord la prise de contact des partis politiques, avec lesquels, elle a travaillé pour la mise en place du processus électoral à travers deux activités majeures, que sont l’enrôlement, et l’opération de vote. En ce qui...
(Sidwaya 16/07/13)
Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré, a animé, le lundi 15 juillet 2013 à Ouagadougou, un point de presse. Il était question de démentir les accusations d’ingérence dans le traitement de l’information dans les médias publics, portées par le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture(SYNATIC). Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré, n’est pas content de la campagne de presse nationale et internationale faisant état, ces temps-ci, de ce que son département « s’immisce » dans le traitement de l’information dans les médias publics et n’accorde une « attention suffisante » aux préoccupations des agents. Des points faisant d’ailleurs l’objet de revendications du Syndicat autonome des travailleurs...
(Sidwaya 16/07/13)
Le Centre international Koffi-Annan de formation au maintien de la paix (KAIPTC) organise, du 15 au 26 juillet 2013 à Ouagadougou, deux sessions de formation relative au renforcement de la sécurité frontalière au profit des forces militaires et paramilitaires. Convaincu qu’aucun développement n’est possible sans la paix et la sécurité, le Centre international Koffi-Annan de formation pour le maintien de la paix (KAIPTC) organise à Ouagadougou, du 15 au 26 juillet 2013, deux sessions de formation au profit des forces militaires et paramilitaires. Ces sessions se tiennent sous les thèmes : « Gouvernance du secteur de la sécurité » et « Gestion de la sécurité ». Pour le représentant du KAIPTC, Samaila A. Dadinkowa, par ailleurs colonel de l’armée nigériane,...
(L'Express 16/07/13)
Ouagadougou - Le gouvernement du Burkina Faso a démenti lundi toute "immixtion" dans le travail des journalistes des médias publics, rejetant les accusations lancées par le syndicat des journalistes."Sur le point relatif à l'immixtion des autorités du ministère dans le traitement de l'information, à aucun moment une telle démarche n'a été entreprise par mon département", a déclaré lors d'une conférence de presse le ministre de la Communication, Alain Edouard Traoré. Le Syndicat autonome des travailleurs de l'information et de la culture (Synatic) et l'Association des journalistes du Burkina Faso (AJB) ont dénoncé vendredi "l'immixtion" du pouvoir dans le traitement de l'information par les médias publics, concernant notamment l'opposition au président Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 1987. "Nulle part il ne...
(Burkina24 16/07/13)
Le débat sur le sénat continue de susciter des réactions. Ceci est une déclaration de citoyens burkinabè vivant au Canada. Ils y indiquent qu’il y a des questions plus prioritaires que celle de la mise en place du sénat. Lisez. Le sénat divise au Burkina. Les uns trouvent en cela un moyen de renforcement de la démocratie tandis que les autres le récusent au vu des réalités quotidiennes des Burkinabé. Pour les premiers, il s’agit de consolider la démocratie et ils associent à tort et à travers sénat et paix. Le sens de la paix. Mais la paix n’est-elle pas la quiétude, la stabilité, le bien-être, l’amélioration des conditions de vie ? Cette paix est-elle perçue de la même façon...
(Actu Burkina 16/07/13)
Le président de la République centrafricaine, Michel Djotodia Am Nondroko, a rendu visite au président du Faso, le 15 juillet 2013. « L’homme fort » de la Centrafrique est venu s’enquérir des expériences et des conseils de son homologue le président Blaise Compaoré pour un retour définitif de la paix dans son pays. « Nous sommes ici en visite d’amitié auprès de notre frère pour le remercier et bénéficier de ses expériences, de ses conseils et éventuellement des directives pour que la paix revienne. Nous avons saisi l’occasion pour expliquer l’évolution de la situation sécuritaire chez nous et les dispositions que nous avons eues à prendre » ; c’est en ces termes que le président de la République centrafricaine, Michel...
(Le Pays 16/07/13)
Le mois de pénitence musulman est là. Sa pratique courante est l’abstinence de boire, de manger et d’avoir des relations intimes avec sa femme, du petit matin à la tombée de la nuit. Pour en savoir plus, nous avons échangé avec Cheick Abdoul Aziz Ouédraogo, président de l’Union fraternelle et de solidarité islamique du Burkina Faso (UFS-BF) et président de la fédération mondiale pour la réconciliation sociale de la paix. A travers ces lignes, il nous parle du jeûne et de ses mérites en passant par comment l’on doit l’observer, les « longues prières » que les gens font la nuit, la recherche de la nuit du destin et l’impôt de la rupture du jeûne. Découvrez-le. Le pays : Qu’est-ce...
(Sidwaya 16/07/13)
Le Président du Faso, Blaise Compaoré, a reçu le lundi 15 juillet 2013 au palais de Kosyam, le rapport annuel 2012 de la Commission électorale nationale indépendante. Bilan satisfaisant pour les élections couplées, municipales et législatives de 2012. Telle est la conviction affichée par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Barthélémy Kéré, après la remise du rapport 2012 de l’institution au Président du Faso, Blaise Compaoré. A l’écouter, le chef de l’Etat aurait également exprimé sa bonne appréciation. « Nous avons d’abord expliqué la démarche de la CENI dès qu’elle a été installée le 5 septembre 2011, date de notre prestation de serment », a dit Me Kéré. Deux mots ont guidé la CENI : la...
(AFP 15/07/13)
OUAGADOUGOU, 15 juillet 2013 (AFP) - Le président centrafricain de transition, Michel Djotodia, a sollicité lundi à Ouagadougou l'implication du chef de l'Etat burkinabè Blaise Compaoré, qui s'est dit prêt à "accompagner la Centrafrique" vers une sortie de crise. Plus de trois mois après la prise de pouvoir à Bangui par la rébellion Séléka, M. Djotodia, accompagné de plusieurs ministres, a été reçu par M. Compaoré au palais présidentiel. "Nous sommes venus bénéficier de ses expériences, de ses conseils, éventuellement (ses) directives afin que la paix revienne", a déclaré le dirigeant centrafricain à propos de son hôte, après l'entretien. M. Compaoré a promis de "s'impliquer dans la crise centrafricaine, donc il va nous aider à résoudre nos problèmes, pas comme...
(Fasozine 15/07/13)
«Nous sommes un peuple africain, membre de l’Union africaine et de la Cen-sad, il est tout à fait normal que je vienne en visite d’amitié, rencontrer le chef de l’Etat burkinabè qui est un homme plein de confiance, d’expériences, qui nous a assisté à un moment donné de l’histoire de notre pays qui était en trouble. Il n’y a donc pas de raison que je ne vienne pas lui dire merci», a déclaré M. Djotodia à sa descente d’avion ce lundi matin à l’aéroport international de Ouagadougou. Après quelques minutes d’entretien avec le Premier ministre Luc Adolphe Tiao au salon d’honneur, le cortège du chef d’Etat centrafricain s’est ensuite ébranlé vers le palais présidentiel où M. Djotodia sera reçu en...
(Fasozine 15/07/13)
Écran Géant (rediffusant le défilé militaire du 14 juillet 2013 en France), buffets installés un peu partout dans le jardin, banderoles et autres affiches d’entreprises (sponsors), un tapis rouge somptueusement déroulé à l’entrée, le tout au son de mélodies distillées par l’Ensemble musical des amis. C’est un peu le décor de la résidence de l’ambassadeur de France à Ouagadougou ce dimanche 14 juillet 2013, jour de célébration de la fête nationale de la France. L’explication donnée à ce caractère spécial de la célébration du 14 juillet 2013 au Burkina Faso réside dans le fait que l’ambassadeur Emmanuel Beth est en fin de mission: «Le 14 juillet de ce soir, pour des raisons que vous connaissez, est doublement spécial. Il s’agit...
(Burkina24 15/07/13)
Il y a deux semaines de cela, la Société Nationale d’électricité du Burkina (Sonabel) a publié un communiqué de presse pour expliquer les nombreuses coupures d’électricité qui surviennent ces derniers jours dans le pays. Problèmes techniques et intempéries étaient les deux raisons invoquées par le fournisseur. A Ouagadougou, les habitants ont pu dénombrer près de quatre coupures quotidiennes. L’équipe de OuagaVox a interrogé quelques commerçants ouagalais sur ces pannes d’électricité. A l’heure actuelle, les Ouagalais sont unanimes sur la question : ils en ont ras-le-bol des coupures d’électricité. Qu’elles aient lieu le matin, le soir ou la nuit, elles dérangent tant les foyers que les entreprises. Dans le milieu professionnel, le premier souci lorsque survient une panne, c’est que les...
(Burkina24 15/07/13)
Ceci est une déclaration conjointe du Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) et de l’Association des journalistes du Burkina (AJB) dans laquelle ils rappellent les raisons du sit-in des travailleurs des médias publics ce mardi 16 juillet 2013 et invitent le Conseil supérieur de la communication (CSC) à se saisir du dossier. Le mardi 16 juillet 2013, les travailleurs des médias publics (Radiodiffusion du Burkina, Télévision du Burkina, RTB2 Centre, RTB2 Sud-ouest, RTB2 Hauts-Bassins, Centres d’émission, Editions Sidwaya) vont observer une journée nationale de protestation sous forme de sit-in devant le ministère de la Communication pour : 1- L’arrêt de l’immixtion des autorités du ministère de la Communication dans le traitement de l’information au niveau...
(Sidwaya 15/07/13)
La caravane Philips « du Cap au Caire » a séjourné du 10 au 17 juillet 2013 à Ouagadougou, où une série d’activités autour du thème « La santé de la mère et de l’enfant » ont été organisées. A cet effet, l’hôpital Yalgado-Ouédraogo et le CMA de Poa dans la province du Boulkiemdé ont reçu des équipements, le jeudi 11 juillet 2013. La direction générale de Philips a organisé pour la quatrième fois consécutive, une caravane dénommée « du Cap au Caire ». Cette caravane, qui a séjourné dans la capitale burkinabè, a fait le jeudi 11 juillet 2013, des dons à des centres de santé. En effet, le Centre hospitalier universitaire Yalgado- Ouédraogo (CHU-YO) et le Centre médical...
(Fasozine 15/07/13)
Le Burkina a renoué avec le cycle de la saison des pluies. Une période comportant des risques d’inondations. Dans ce message adressé à la population, la direction générale de la protection civile donne des conseils qui peuvent se révéler précieux en cas d’intempéries. CONSEILS DE SECURITE EN CAS D’INTEMPERIES PLUVIOMETRIQUES S’il y a risque d’inondation: -Faire des réserves d’eau potable car les sources d’approvisionnement habituelles peuvent être contaminées; - Enlever tous les produits chimiques du sol et des endroits susceptibles d’être inondés; -Transporter les bagages et effets personnels sur des parties surélevées; -Préparer le nécessaire à emporter avec vous au cas où il y a évacuation: Il s’agit entre autres et dans la mesure du possible des effets suivants: lampe...

Pages