Samedi 24 Février 2018
(Burkina24 16/08/13)
Le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, en marge de sa visite au Burkina Faso, ce 16 août 2013, s’est exprimé, entre autres, sur la promotion du capitaine Amadou Sanogo au grade de Général de corps. Il a expliqué cette promotion par une volonté d’aller vers la réconciliation et il a demandé « de ne pas chercher à remuer le couteau de la plaie ». Les journalistes attendaient le président Dioncounda Traoré sur le sujet. Qu’est-ce qui explique cette promotion du capitaine Amadou Sanogo en Général de corps d’armée alors qu’il a fomenté un coup d’Etat le 22 mars 2012 qui aurait contribué pour beaucoup, selon certains observateurs, à l’enlisement de la crise au Mali ? N’est-ce pas une prime...
(Sidwaya 16/08/13)
Conformément aux instructions du président du Faso, le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, a lancé, le 16 août 2013 à Ouagadougou, les travaux du Comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des réformes politiques consensuelles. Le Comité devra remettre, au plus tard, à la fin du mois d’août, un rapport d’étape circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat. Après le lancement des travaux, M. Tiao a décliné à la presse les missions du comité de suivi. Luc Adolphe Tiao (LAT) : Il s’agit de ramener la question du Sénat devant les structures et parties prenantes qui l’avaient adopté, de façon consensuelle, l’année dernière. Le Sénat fait partie des points consensuels du Conseil consultatif sur les réformes politiques...
(Le Faso 16/08/13)
Il n’est pas bon que le fils du cordonnier soit mal chaussé. Blaise Compaoré, aujourd’hui une référence africaine, expert en médiation, facilitation et dialogue politique ne pouvait pas laisser des va-t- en guerre, furent-ils une minorité grouillante, poussé le pays vers une fracture irrémédiable.La responsabilité dévolue au chef de l’Etat d’être garant de la constitution, lui incombe aussi celle de préserver l’unité nationale. Il ne peut choisir l’une sans l’autre. En instruisant le gouvernement de lui produire un rapport d’étape sur le processus d’opérationnalisation du Sénat, pour suite à donner, Blaise Compaoré après avoir affirmé qu’ ?« ?une marche n’a jamais changé une loi ? », ajoute implicitement, avec le dernier communiqué de son cabinet ?, ?« Je reste à...
(Le Faso 16/08/13)
Dans cette déclaration, le Collectif des Femmes pour la Défense de la Constitution affirme que le communiqué de la présidence du Faso sur le sénat n’est qu’une « ruse du pouvoir pour démobiliser certaines composantes engagées dans la lutte et tenter ensuite son passage en force vers la modification de l’article 37 ».Le mercredi 12 aout 2013, le COFEDEC a appris par la presse, à travers un communiqué de la direction de la communication de la présidence du Faso que : « Au regard des controverses et préoccupations qui traversent les différentes composantes de la société burkinabè…le Président du Faso … a donné des instructions au Premier Ministre et au Ministre d’Etat, Ministre chargé des relations avec les institutions et...
(Le Faso 16/08/13)
Prendre ses distances avec le Sénat, quel exercice d’héroïsme !Ils sont aujourd’hui nombreux à sortir du bois, certains prenant position pour l’après 2015 au cas où… Ces courageux intellos à prendre leur plume pour pourfendre le Sénat, démontrer par A +B son caractère inutile, ne veulent certainement pas rater leur rendez-vous avec l’histoire.Aujourd’hui où tout le monde s’invite dans la politique, des religieux aux professeurs d’université, des journalistes en activité aux journaleux en exil villageois, on a ce sentiment pas très sain que chacun veut s’inscrire dans l’agenda pas secret celui-là, du nouveau président qui sera fatalement intronisé en 2015. Et bien entendu, il ne faudra pas manquer de lui dire « ?j’étais avec toi contre le sénat ? »...
(Fasozine 16/08/13)
Les réfugiés au Burkina Faso sont appelés à se faire enregistrer lundi par le Haut commissariat des réfugiés (HCR). La cérémonie de lancement de cette opération aura lieu au Centre Communautaire, sis à Zogona à Ouagadougou à partir de 9h. L’enregistrement biométrique consiste à collecter, vérifier et mettre à jour les données individuelles des réfugiés et demandeurs d’asile au Burkina en prenant leurs empreintes digitales. Il a pour objectif d’assurer une meilleure protection et assistance aux réfugiés et permettra aux réfugiés maliens d’obtenir des attestations de réfugié, valables pour un an. Cet enregistrement permettra aussi de pouvoir identifier chaque individu en comparant ses empreintes digitales avec celles enregistrées dans la base des données, de minimiser les enregistrements multiples d’une même...
(Le Faso 16/08/13)
Peut-on considérer que c’est « un mal pour un bien » ?Et que les mobilisations, parfois violentes, contre le sénat, l’article 37, la vie chère, les conditions de vie des étudiants…ont permis une prise de conscience par la classe dirigeante du « mal-être » d’une partie de la population urbaine burkinabè confrontée aux bouleversements de l’évolution du « pays des hommes intègres ».Alors qu’une des réformes politiques majeures – l’instauration d’un sénat –se met en place (les 39 sénateurs régionaux ont été élus le 28 juillet 2013), sa remise en question par le président du Faso semble soulager tout le monde, au sein du pouvoir comme de l’opposition mais aussi de la population. Assimi Kouanda, ministre d’Etat, directeur de cabinet...
(Burkina24 16/08/13)
A l’appel du Président du Faso, le Comité de suivi de la mise en œuvre des réformes politiques consensuelles a entamé une rencontre ce vendredi 16 août 2013. Il a pour mission de faire un rapport sur la mise en œuvre du sénat. Pour le Premier ministre Luc Adolphe Tiao, qui a ouvert la rencontre, le sénat n’est pas encore suspendu et il faut attendre jusqu’au 31 août 2013 pour être situé sur le sort de l’institution à polémique. Le comité de suivi de la mise en œuvre des réformes politiques consensuelles a débuté ses travaux ce vendredi 16 août 2013. Dans deux semaines, il doit produire un rapport « circonstancié » sur la mise en place du sénat et...
(Burkina24 16/08/13)
Le Burkina Faso a enregistré de grands bonds dans le domaine de la Gestion des finances publiques (GFP) entre 2001 et 2010, selon le rapport 2012 d’évaluation conjointe de la réforme de la GFP gérée par la Banque africaine de développement (BAD), le Danemark et la Suède. Des améliorations majeures ont été obtenues et des progrès notables ont réalisés dans tous les domaines du système de la GFP ces dix dernières années au Burkina Faso. Un exemple palpable, la création d’une Cour des Comptes fonctionnelle et indépendante, conformément aux exigences des directives de l’UEMOA. Selon la Banque mondiale, la Revue des Dépenses Publiques 2009 a indiqué que «le Burkina Faso fait office de leader de la GFP en Afrique »...
(Sidwaya 16/08/13)
Instituteur de profession, Tuanmina Dofini, est aussi bien connu au Burkina pour son savoir-faire en dessin, précisément dans le genre portrait. Ses chefs-d’œuvre, des tableaux qui trônent par dizaines dans des salons feutrés de personnalités et pas des moindres. Cet artiste né, plein de charisme et de modestie, se découvre à 57 ans, au détour d’un échange que nous avons eu avec lui, dans son bureau à Banfora. Tuanmina Dofini est un dessinateur dans l’âme. A 9 ans déjà, alors qu’il était en classe de CE1 à l’école primaire publique de Boromo en 1965, il se faisait distinguer parmi ses camarades de classe par la qualité de ses dessins. « Il y a des dons innés et on ne s’en...
(Sidwaya 16/08/13)
Le ministre des Mines et de l’Energie, Salif Lamoussa Kaboré a parrainé, le mercredi 14 août 2013 à Ouagadougou, la sortie d’une promotion des élèves de l’Ecole nationale des douanes. Au total, 216 élèves ont reçu leurs parchemins et leurs attributs de douaniers. « Défis et intégrité », c’est le nom de baptême de la promotion 2012- 2013 de l’Ecole nationale des douanes (END). Issus de six pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, ils sont 216 compétences composés de 120 préposées, 42 assistants, 23 contrôleurs et 31 inspecteurs des douanes à avoir reçu, le mercredi 14 août 2013, leurs parchemins et leurs diplômes après trois ans de formation pour les inspecteurs des douanes et deux ans pour les...
(Sidwaya 16/08/13)
Le ministre des Ressources animales et halieutiques Jérémy Tinga Ouédaogo a effectué une tournée dans la région du Plateau central, le mercredi 14 août 2013. Au cours de celle-ci, il a visité des poulaillers construits dans le cadre du projet de promotion de l’aviculture traditionnelle améliorée au profit des jeunes et des femmes. 10 mois après le lancement du projet de promotion de l’aviculture traditionnelle améliorée, le ministre en charge des ressources animales, Jérémy Tinga Ouédraogo a effectué une sortie sur le terrain dans la matinée du 14 août 2013. « Il s’agit pour nous de constater l’effectivité de la composante 3 du programme spéciale de création d’emploi pour les jeunes et les femmes. Celle-ci prévoit pour chacune des 351...
(Sidwaya 16/08/13)
Le ministère de l’Eau, des Aménagements hydrauliques et de l’Assainissement a lancé, le mercredi 14 août 2013 à Ouahigouya, dans la région du Nord, une campagne de sensibilisation sur la réalisation des latrines. Le département a également mis en terre, des plants dans le village de Bouboulou, province du Passoré à l’issue de la cérémonie. Selon une enquête réalisée en 2010 par le ministère en charge de l’assainissement, le Nord est l’avant-dernière des treize régions du Burkina Faso en matière d’hygiène et d’assainissement. Le nombre de ménages qui utilisent la nature comme lieu de défécation est de 7/10, dépassant ainsi le taux national qui est de 6/10. Dans l’optique d’inverser cette tendance dans la région, le Ministère de l’Eau, des...
(Sidwaya 16/08/13)
Les Etalons du Burkina Faso ont battu les Lions de l’Atlas du Maroc par la marque de 2 buts à 1, en match amical joué le mercredi 14 août 2013 au Grand stade de Tanger. Une opportunité pour le coach Paul Put de peaufiner les automatismes et de tester les nouveaux venus au sein de son écurie, en attendant la 6e et dernière journée des éliminatoires du second tour du Mondial 2014 le samedi 7 septembre 2013 face aux Panthères du Gabon à Ouagadougou. Les vice-champions d’Afrique, sans quelques cadres comme Jonathan Pitroipa, Alain Traoré, Aristide Bancé, Préjuce Nakoulma ont fait sensation mercredi dernier au Grand stade de Tanger. Les poulains de Paul Put ont montré une fois de plus...
(Burkina24 16/08/13)
Ceci est une déclaration des Organisation non gouvernementales (ONG) et associations de développement membres du SPONG (Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales) félicitant le Président du Faso pour sa décision de demander un rapport sur la mise en oeuvre du sénat. Elles demandent à Blaise Compaoré de « provoquer le dialogue » avec les différentes composantes du Burkina afin de préserver un climat de paix. Enfin, elles attirent son attention sur la campagne agricole 2013 dont la pluviométrie tardive et mal répartie doit en faire un sujet de préoccupation pour le gouvernement.L’actualité nationale est dominée par la cristallisation de positions antagonistes sur l’opportunité de la mise en œuvre de certaines réformes issues de la dernière révision de la constitution et...
(Burkina24 16/08/13)
Les déclarations défavorables à la mise en place du sénat au Burkina Faso se poursuivent. Une quarantaine de Burkinabè vivant à Dakar au Sénégal ont rédigé la leur qu’ils ont nommée « La Déclaration de Dakar », accompagnée d’une lettre ouverte au Président du Faso (cliquez ici : « Monsieur le Président, la démocratie c’est le respect du choix du peuple libre, mais pas le silence d’un peuple apeuré »). Ils y annoncent leur désapprobation pour la mise en place du sénat, la modification de l’article 37 de la Constitution burkinabè et l’expulsion des étudiants des cités universitaires. Déclaration de Dakar Chers compatriotes, Acteurs du débat politique national, Acteurs de la société civile burkinabè, La situation sociopolitique nationale burkinabè depuis...
(Sidwaya 16/08/13)
Dans le cadre de son programme de micro-projets, la représentation diplomatique de la République fédérale d’Allemagne au Burkina Faso a remis le 14 août 2013, un lot de matériel médico-technique et des tables- bancs aux villages de Kando et de Guiguemtenga respectivement dans les provinces du Kourittenga et du Kadiogo. Les populations et les agents de santé de la commune de Kando dans la province du Kourittenga peuvent pousser un ouf de soulagement. Ils viennent de recevoir un important lot de matériel médico-technique de la représentation diplomatique allemande. Ce don estimé à 5 millions 6 cent mille FCFA, est l’aboutissement d’un des divers micro-projets financés par cette ambassade, au profit des couches défavorisées. 25 lits équipés de matelas mousses d’hospitalisation,...
(Sidwaya 16/08/13)
Le Parti pour l’unité nationale et le développement (PUND) a organisé, le jeudi 15 août 2013 à Ouagadougou, une conférence de presse pour livrer aux hommes des médias, sa lecture sur la situation nationale du pays. Le communiqué présidentiel du 12 août 2013 sur la mise en œuvre du Sénat était au centre des échanges. Dans l’optique de partager son point de vue sur le communiqué du président du Faso sur le Sénat, le Parti pour l’unité nationale et le développement (PUND) s’est entretenu le jeudi 15 août 2013 à Ouagadougou avec les journalistes lors d’une conférence de presse. Selon la déclaration liminaire lue par le secrétaire politique du PUND, Jean Paul Somda au nom du président Boukari Kaboré dit...
(Sidwaya 16/08/13)
Le Président du Faso, Blaise Compaoré, a reçu en audience, le jeudi 15 août 2013, l’ambassadeur de Belgique, Adrien Théatre, en fin de mission. Le diplomate a confié qu’il était venu remercier le chef de l’Etat burkinabè. L’ambassadeur belge, Adrien Théatre, en fin de mission diplomatique au Burkina Faso, s’est entretenu, durant 1 heure 10 minutes avec le président Blaise Compaoré. A sa sortie d’audience, en compagnie de son épouse, il a affirmé que la coopération entre les deux Etats se porte bien. Le diplomate belge a déclaré que son pays a un nouveau roi à qui Blaise Compaoré a manifesté une sympathie. Il a confié que l’actuel roi belge est passé par l’Afrique alors qu’il était prince hériter. A...
(Xinhua 16/08/13)
BEIJING, 16 Août (Xinhua) -- La Chine et les pays africains redoubleront d'efforts dans leur coopération durable et à long terme en matière de santé, selon la Déclaration de Beijing du Forum ministériel sino-africain sur le développement de la santé, dont le thème était "les priorités de la coopération sanitaire sino-africaine dans la nouvelle ère". La déclaration a été signée par les responsables sanitaires chinois et africains réunis au forum, le premier du genre organisé dans le cadre du Forum sur la coopération sino-africaine établi en 2000. Selon la déclaration, la Chine et l'Afrique résoudront ensemble les principales difficultés auxquelles sont confrontés les pays africains, en particulier le paludisme, la bilharziose, le VIH, la santé reproductive, les vaccins et les...

Pages