Mercredi 25 Avril 2018
(Fasozine 09/10/13)
Le Président du Conseil économique et social a remis au président du Faso son rapport annuel 2011, ce mercredi 09 octobre 2013, au palais de Kosyam.Accompagné de ses plus proches collaborateurs, Paramanga Ernest Yonli, le président du Conseil économique et social (CES) a remis à Blaise Compaoré le rapport 2011 de l’institution dont il a la charge depuis mai 2012. Pourquoi attendre 2013 pour remettre au Président du Faso le rapport 2011 de l’institution? A cette question, il répondra que le CESa connu une période de flottement de près de 12 mois, qui pourrait justifier ce retard. Sinon, dira t-il, le rapport lui-même est disponible depuis décembre 2012. Qu’à cela ne tienne, le rapport 2011 du CES intitulé «Expansion du...
(Sidwaya 09/10/13)
Les députés ont adopté le mardi 8 octobre 2013, la Convention relative aux garanties internationales portant sur des matériels d’équipement mobiles ainsi que le Protocole portant sur les questions spécifiques aux matériels aéronautiques.Ces deux lois visent à accroitre l’efficacité du financement pour l’acquisition d’aéronefs.Au cours de la séance plénière du 8 octobre 2013, présidée par Naboho Kanidoua, les députés ont voté à l’unanimité deux projets de lois soumises par la commission des affaires étrangères et de la défense. La première loi concerne la Convention relative aux garanties internationales portant sur des matériels d’équipement mobiles, adoptée 16 novembre 2001 au Cap, en Afrique du Sud. La seconde loi est relative au Protocole portant sur les questions spécifiques aux matériels d’équipement aéronautiques...
(Le Faso 09/10/13)
Après la présidentielle de 2010, celle de 2015 s’annonce comme l’une des plus attendues au Burkina. Et pour cause elle signe théoriquement la fin du second et dernier mandat constitutionnel du Président Blaise Compaoré.Si ce dernier affirme ne pas en être préoccupé, du moins pour l’instant, d’autres candidats sont en revanche déjà sur la ligne de départ. Ablassé Ouédraogo en fait partie.Au sein de l’opposition burkinabè, il fait figure de stratège. En effet, Ablassé Ouédraogo, ancien fonctionnaire international est sans doute celui qui parmi les opposants burkinabè connait le mieux le système et ses arcanes. Peut-être pour avoir été au premier plan pendant plusieurs années en tant que ministre des Affaires étrangères.A tel point qu’au sein de la majorité, certains...
(AIB 09/10/13)
Ouagadougou (AIB)- La Confédération syndicale burkinabè (CSB) qui disposerait des informations sur le licenciement prochain de 60 travailleurs sur 78 que compte la Société de transformation des fruits et légumes (STFL), a interpellé mercredi la directrice générale de l’entreprise « à privilégier le dialogue afin de sauvegarder les emplois ».« Notre conférence de presse vise à attirer votre attention sur la situation des travailleurs de la Société de transformation des fruits et légumes (STFL) qui sont en cours de licenciement abusif, au mépris de la loi et des textes qui règlementent le travail au Burkina Faso », a affirmé le secrétaire général confédéral chargé des normes et des activités socioprofessionnelles de la Confédération syndicale burkinabè (CSB), Boureima Bamba à la...
(Le Faso 09/10/13)
SOUS LE PATRONNAGE DE Monsieur le Ministre des Mines et de l’Energie,SOUS LE CO-PARAINNAGE DE : - Monsieur le Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat - Monsieur le Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports - Monsieur le Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme LE MINISTERE DES MINES ET DE L’ENERGIE DU BURKINA FASO organise JPC 2013 Burkina Les premières Journées de Promotion des substances de Carrières Thème : « Exploitation des substances de carrières au Burkina Faso : opportunité pour une meilleure contribution à l’économie nationale ». Du 24 au 26 octobre 2013 OUAGADOUGOU (sur le site du SIAO) OBJECTIFS : PROMOUVOIR LE SECTEUR - Le secteur des substances utiles présente une grande importance économique -...
(Sidwaya 09/10/13)
Le mouvement « Le Balai citoyen », en collaboration avec d’autres organisations comme la Fondation Thomas Sankara, a animé le mardi 8 octobre 2013 au Centre de Presse Norbert Zongo, une conférence de presse sur la commémoration du 26e anniversaire de la mort du président Thomas Sankara.Chaque année, le mouvement sankariste national composé des partis politiques sankaristes, des organisations de la société civile d’obédience sankariste et sympathisants, commémore la journée du 15 octobre, jour de la mort du président Thomas Sankara. A l’orée du 26e anniversaire, le mouvement « Le Balai citoyen » en collaboration avec d’autres organisations comme la Fondation Thomas Sankara, a animé une conférence de presse, le mardi 8 octobre 2013, à Ouagadougou. Il s’est agi d’annoncer...
(L'Observateur Paalga 09/10/13)
96 heures pour honorer la mémoire de Thomas Sankara, c’est ce que s’est donné l’association «Balai citoyen» à l’occasion du 26e anniversaire de sa disparition. Veillée, recueillement, projection de films, les «balayeurs» ont fait connaître le programme lors d’une conférence de presse mardi dernier, 8 octobre 2013.Le 15 octobre prochain, cela fera exactement 26 ans que Thom Sank a été assassiné. Pour commémorer ce triste anniversaire et rendre hommage au révolutionnaire, l’association «Balai citoyen », aidée par la Fondation Sankara et certains partis politiques de l’opposition, a préparé tout un programme, connu sous le nom des «96 heures pour Thomas Sankara».Les détails ont été dévoilés par deux «balayeurs citoyens», accompagnés des députés Yamba Malick Sawadogo et Alexandre Sankara, lors d’une...
(Sidwaya 09/10/13)
L’un des temps forts de la rencontre gouvernement-secteur privé est la séance des préoccupations et recommandations des hommes d’affaires du pays à l’Etat. Elles ont été des plus nombreuses et diversifiées, à l’image de la dimension nationale que la Chambre de commerce a prise, à la faveur des dernières élections consulaires.Le vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie, Laciné Diawara, a été le premier à ouvrir le bal des préoccupations. Il a soumis une proposition de dynamisation des activités de la gare routière internationale, « Bobo Inter » ou encore « port sec ».M.Diawara a recommandé le bitumage de la rocade-sud de la gare, dont le mauvais état freine l’utilisation et l’accès à cette infrastructure moderne multimodale de transport,...
(Sidwaya 09/10/13)
La rencontre gouvernement-secteur privé est une vitrine par excellence de sensibilisation des acteurs économiques sur les préoccupations de l’heure.L’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) n’a pas raté l’occasion pour interpeller les opérateurs économiques sur le fléau que constitue la corruption.Le président de l’ASCE, Henri Bruno Bessin, était face à la communauté des affaires à la faveur de la RGSP pour les entretenir à la problématique de la lutte contre la corruption au Burkina Faso. M. Bessin a expliqué que l’une des missions de l’Autorité est de sensibiliser le plus largement possible, toutes les opinions sur le phénomène de la corruption dans le pays. Se basant sur une étude menée par la BAD en 2008, il a révélé que le degré...
(Sidwaya 09/10/13)
Le Président du Faso a conduit à New York, du 23 au 27 septembre 2013, la délégation burkinabè, au débat général de la 68e session de l’Assemblée générale de l’ONU.Cette session, à l’instar des autres, a été marquée par la tenue de plusieurs réunions parallèles ainsi que de rencontres bilatérales et multilatérales. Le chef de la diplomatie burkinabè qui accompagnait le chef de l’Etat a, participé à ces réunions et eu des entretiens avec des partenaires bilatéraux et multilatéraux du Burkina Faso.La ville de New York, en l’espace d’une semaine, a été le lieu de convergence des dirigeants de la planète à la faveur du débat général de la 68e session de l’Assemblée générale de l’ONU. Cette session comme toutes...
(AIB 09/10/13)
Ouagadougou, (AIB) - Le Président du Faso a conduit à New York, du 23 au 27 septembre 2013, la délégation burkinabè au débat général de la 68ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU. Cette session à l’instar des autres a été marquée par la tenue de plusieurs réunions parallèles ainsi que de rencontres bilatérales et multilatérales. Le Chef de la diplomatie burkinabè qui accompagnait le Chef de l’Etat a, participé à ces réunions et eu des entretiens avec des partenaires bilatéraux et multilatéraux du Burkina Faso.La ville de New York en l’espace d’une semaine a été le lieu de convergence des dirigeants de la planète à la faveur du débat général de la 68ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU...
(Agence de presse Labor 09/10/13)
Des responsables de certains partis politiques de l’opposition qui ont participé en Juin et Juillet 2013, à des marches et meetings contre la mise en place du Sénat, semblent amorcer une volte-face. En effet, ces opposants estiment qu’il faut avoir une vision pragmatique du Sénat, qui peut servir d’une véritable tribune démocratique pour initier et voter des lois qui répondent aux aspirations profondes des Burkinabè. Il reste à savoir si l’élargissement des candidatures de sénateurs à tout citoyen, sous la bannière d’un parti politique au lieu de la casquette restrictive initiale de conseiller municipal, serait une opportunité pour ces opposants de briguer le siège de sénateur. Ou bien, espèrent –ils que le Chef de l’Etat, dans un esprit d’égalité entre...
(Le Faso 09/10/13)
En marge de la rentrée politique du Congrès pour la démocratie et le Progrès (CDP) effectuée le 5 octobre 2013 à la Maison du peuple de Ouagadougou, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Djibril Bassolé a donné une communication sur le rayonnement diplomatique du Burkina à l’extérieur. Alors que vaut justement cette action dans le concert des nations ? Quelques éléments de réflexions dans les lignes qui suivent.On pourrait distinguer en gros deux, voire trois grandes périodes dans le management de la diplomatie burkinabè depuis la fin de la décennie 1980.La première est celle qui correspond à la période de 1983 à 1987 ; pas besoin de chercher loin, c’est l’époque qui correspond à...
(AFP 09/10/13)
ADDIS ABEBA, 9 octobre 2013 (AFP) - Les dirigeants africains se réunissent à partir de vendredi pour discuter d'un éventuel retrait collectif de la Cour pénale internationale (CPI), une position contre laquelle mettent en garde des organisations de défense des droits de l'Homme. En mai, dans la foulée de la victoire à la présidentielle kényane de Uhuru Kenyatta et de son colistier William Ruto, poursuivis par la CPI pour crimes contre l'Humanité, les 54 membres de l'Union africaine (UA) avaient presque unanimement fait bloc derrière Nairobi pour dénoncer un acharnement du tribunal de La Haye contre le Kenya et l'Afrique en général. L'UA avait demandé l'abandon des charges contre les dirigeants kényans fraîchement élus, le Premier ministre éthiopien et président...
(L'Express du Faso 09/10/13)
Après les provinces du Sourou et du Nayala, le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun a poursuivi sa tournée de suivi de la campagne agricole 2013- 2014, le 3 octobre dernier dans des périmètres aménagés de la province des Banwa.Plusieurs exploitations aménagées ainsi que des sites d’élevage ont reçu la visite du gouverneur de la région lors de sa tournée de suivi de la campagne agricole 2013- 2014 dans la province des Banwa. Dans la plupart des périmètres aménagés, le constat permet à la délégation de se rendre compte qu’une bonne partie des plantes au stade d’épiaison- maturation et capsulaison présentent une bonne physionomie. Reste la générosité du ciel pour que les prévisions céréalières au niveau de...
(Sidwaya 09/10/13)
La Banque mondiale au Burkina Faso a invité les journalistes, le lundi 7 octobre 2013 à Ouagadougou, pour assister à une vidéoconférence, animée par les économistes de la région Afrique, Francisco Ferreira et Mme Punam Chuhan-Pole.Les discussions ont porté sur les progrès économiques récemment enregistrés par les Africains et les défis à relever.La croissance économique en Afrique subsaharienne reste fiable et devrait atteindre 4,9% en cette année 2013. Bien que les taux de croissance continuent de « grimper », la région est de plus en plus prisée pour les investissements et le tourisme. Cette analyse de la Banque mondiale a été publiée dans la nouvelle édition d’Africa’s Pulse. Ainsi, la vidéoconférence organisée par l’institution, le 7 octobre 2013 à Ouagadougou,...
(Burkina24 09/10/13)
Les ministères en charge de l’éducation (Education nationale et enseignement secondaire) demandent aux établissements privés laïcs d’enseignement secondaire de ne plus augmenter les frais de cotisations au titre des parents d’élèves.Une équipe technique des deux ministères l’ont signifié aux représentants des Associations des parents d’élections (APE) lors d’une rencontre ce mardi 8 octobre 2013 à Ouagadougou.Une équipe technique des ministères en charge de l’Education nationale et de l’Enseignement secondaire ont eu une rencontre avec les associations faîtières des parents d’élèves pour discuter des cas d’augmentation des cotisations des parents d’élèves dans certains établissements du secondaire dénoncées depuis la rentrée scolaire.A l’issue de la rencontre, il s’est avéré que ces augmentations n’étaient pas réelles dans les établissements protestants et catholiques.« A...
(Actu Burkina 09/10/13)
Le « Balai citoyen », en collaboration avec la Fondation Sankara, a organisé une conférence de presse ce mardi 8 octobre 2013.Elle a consisté à informer l’opinion sur les préparatifs du 26e anniversaire de la mort de Thomas Sankara.Au lieu d’une journée, l’anniversaire de la mort de Thomas Sankara sera commémoré cette année en 96 heures.Pour ce faire, le « Balai citoyen » et la Fondation Sankara ont convié la presse pour faire l’état des lieux des préparatifs. D’entrée de jeu, les conférenciers, membres du comité d’organisation, ont tenu à préciser que « Partis politiques et société civile commémoreront ensemble la date anniversaire de la mort de Thomas Sankara ». Mais ce n’est pas pour autant « qu’ils sont tous...
(L'Observateur Paalga 09/10/13)
C’est un autre match important qui attend le onze du Burkina face à la sélection algérienne ce samedi 12 octobre 2013 au stade du 4-Août à partir de 16 heures.Un tel rendez-vous, on le sait, requiert la mobilisation générale, et à l’Union nationale des supporters des Etalons (UNSE) on s’attelle à cela. Le groupe d’animation est déjà à pied œuvre, à travers des répétitions, pour jouer sa partition. Le mardi 8 octobre 2013, au stade municipal de Ouagadougou, les Amazones de l’UNSE étaient les plus actives et elles pensent que la victoire n’échappera pas aux nôtres qui sont proches d’une qualification historique.L’Union nationale des supporters des Etalons (UNSE), de tout temps, a fait corps avec son équipe. Ce samedi 12...
(Burkina24 09/10/13)
Les Étalons du Burkina ont observé leur deuxième séance d’entraînement ce mardi 08 octobre 2013 au Stade du 4 août de Ouagadougou lors d’une séance ouverte au public.L’entraîneur des Étalons conscients que le match aller à Ouagadougou sera décisif pour la qualification à travailler devant les buts avec ces joueurs.Les Étalons doivent creuser l’écart à Ouagadougou s’ils veulent envisager un retour abordable à Alger pour les barrages des éliminatoires de la Coupe du Monde, Brésil 2014. Pour cela, les Étalons se doivent d’être adroits devant les buts. L’entraîneur des Étalons Paul Put l’a compris. Pour la deuxième séance d’entraînement au Stade du 4 août de Ouagadougou, il a mis l’accent sur le travail devant les buts. Pendant près d’une heure...

Pages