Jeudi 20 Juillet 2017
(Sidwaya 27/06/13)
Dans le cadre du renforcement de son dispositif sécuritaire et pour parer aux nouvelles menaces que connaît la sous-région ouest-africaine, le gouvernement burkinabè a créé au sein de la Police nationale, une section d’élite dénommée : Unité d’intervention polyvalente de la Police nationale (UIP-PN). Les 18 et 19 juin 2013, une équipe des Editions Sidwaya a vécu, vingt quatre heures durant, avec cette unité, les opérations de maintien de la paix et de protection des biens et des personnes. Mardi 18 juin 2013. La capitale burkinabè sommeille encore quand nous nous apprêtions à embarquer dans la pick up Land Cruiser de l’Unité d’intervention polyvalente de la Police nationale (UIP-PN). Il est 5h du matin. Alassane Ouédraogo, le chef de patrouille...
(Sidwaya 27/06/13)
Il est l’actuel ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale. Après avoir assumé les charges de ministre délégué à la Coopération régionale, Vincent Zakané est aujourd’hui le premier interlocuteur des travailleurs du Burkina Faso. Il a été reçu en invité de la rédaction le 30 mai dernier. Dans cet entretien de plus de 2 heures d’horloge, il évoque sans langue de bois, les questions d’actualité de son département dont la gestion des carrières des agents, l’assurance maladie, la nouvelle grille indemnitaire annoncée mais aussi la grille salariale. Sidwaya (S.) : Le gouvernement a annoncé une nouvelle grille indemnitaire pour les agents de la Fonction publique, d’ici au 30 juin prochain. Il est également prévu une...
(Sidwaya 27/06/13)
L’Office national des aires protégées (OFINAP) a organisé une conférence de presse, le mercredi 26 juin 2013, à Ouagadougou. L’occasion pour la structure de présenter des ivoires de près de 200kg, saisies, grâce au démantèlement d’un réseau de trafiquants d’ivoire qui opérait dans le ranch de gibier de Nazinga (situé entre la province du Nahouri et de la Sissili) avec des complicités à Ouagadougou. L’objet de la conférence de presse, organisée par l’Office national des aires protégées (OFINAP), le mercredi 26 juin 2013 à Ouagadougou, montre que le braconnage des éléphants est en recrudescence au Burkina. En effet, un réseau de trafiquants d’ivoire de près de neuf (9) personnes a été démantelé, grâce à la coopération entre les Eaux et...
(L'Observateur Paalga 27/06/13)
Ce n’est pas tous les jours qu’on voit les syndicats de magistrats faire front commun pour réclamer la démission de leur ministre. C’est pourtant ce qu’ils ont réussi et ils s’en expliquent dans cette déclaration que nous vous proposons in extenso. Depuis un certain temps, un dossier qui a été connu par les juridictions (tribunal de grande instance de Ouagadougou, Cour d’appel de Ouagadougou, Cour de cassation et juridiction du Président du tribunal de grande instance de Ouagadougou) fait l’objet de commentaires par presse interposée. De ces écrits et reportages, et pour les syndicats de la magistrature, il ressort de multiples atteintes à l’indépendance du pouvoir judiciaire et au principe de séparation des pouvoirs qui notamment interdisent aux membres du...
(Le Pays 27/06/13)
A la veille de la journée de clôture officielle du mois de la Famille et de l’Enfant, le ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale a organisé des activités récréatives, de plaidoyer et de sensibilisation dans la ville de Koudougou pour une tolérance zéro des châtiments corporels des enfants. L’ensemble des activités a été bien suivi par les habitants de la cité du cavalier rouge avec à leurs côtés les autorités locales dont le gouverneur de la région du Centre-Ouest, Pascal Komyaba Sawadogo, et le chef de département, le Dr Alain Zoubga. Plaider auprès des autorités coutumières et religieuses des localités pour un engagement et une action concertée en faveur de l’élimination des châtiments corporels à l’égard des...
(L'Observateur Paalga 27/06/13)
L’action conjointe de l’Office national des aires protégées (OFINAP), de l’Unité de gestion du ranch de Nazinga et de la Brigade anticriminalité (BAC) a permis d’arrêter six personnes qui s’adonnaient à un trafic de défense d’éléphants. Leur arrestation a permis de saisir environ 200 kg d’ivoire qu’ils écoulaient entre 80 000 et 150 000 F CFA l’unité. Ces présumés auteurs de braconnage comparaissaient devant un juge à Manga dans le Centre-Sud au même moment où se tenait la conférence de presse annonçant le démantèlement du réseau à Ouagadougou hier, mercredi 26 juin 2013. Face à la presse, le directeur de l’Office national des aires protégées (OFINAP), Sibiri Traoré, le chef de l’Unité de gestion du ranch de Nazinga, Dieudonné Yaméogo,...
(AFP 27/06/13)
Johannesburg (AFP) - L'Afrique du Sud se préparait jeudi matin à l'annonce prochaine du décès de son ancien président Nelson Mandela, placé sous assistance respiratoire, alors que le chef de l'Etat Jacob Zuma a annulé un déplacement prévu jeudi au Mozambique. Le président Jacob Zuma a fait annoncer l'annulation de son voyage après avoir rendu visite à son illustre prédécesseur à l'hôpital dans la soirée. Or, ses services avaient pourtant confirmé sa présence à ce sommet régional à plusieurs reprises ces dernières heures. Le héros de la lutte contre l'apartheid était "dans un état toujours critique", selon un communiqué de la présidence. "Le président Zuma a été informé de la situation par les médecins qui font toujours tout leur possible...
(Le Pays 27/06/13)
Le face-à-face annuel (3e du genre) entre gouvernement et élus locaux a eu lieu le mercredi 26 juin 2013 à Ouagadougou. Au cours de cette rencontre, le Premier ministre et son gouvernement ont apporté des éléments de réponses aux préoccupations des maires. Les 460 élus locaux présents à la troisième rencontre annuelle avec le gouvernement, souhaitent une effectivité du transfert de compétences et de ressources de l’Etat aux collectivités locales pour une meilleure mise en œuvre du processus de décentralisation au Burkina Faso. Ils ont réaffirmé le vœu au gouvernement, le 26 juin dernier à Ouagadougou. Certains élus présents dans la salle ont même souhaité que ce transfert puisse être effectif durant le présent mandat. Mais de l’avis du gouvernement,...
(Le Pays 27/06/13)
« RU bloqué, nous exigeons de l’hygiène et de la qualité ». C’est ce qui était affiché au portail du Restaurant universitaire (RU) de Koudougou. Arrivés sur les lieux aux environs de 10h , ce sont des étudiants remontés et déterminés à revendiquer l’amélioration du repas quotidien que nous avons trouvés. Matinée tumultueuse ce mercredi 26 juin au Restaurant universitaire général de la gastronomie de Koudougou. Et pour cause, les étudiants, mécontents des prestations dudit restaurant, ont boycotté la prestation du jour pour exiger une meilleure qualité en la matière. En effet, à notre arrivée sur les lieux, le portail du restaurant était fermé. Sur une pancarte, on pouvait lire : « RU bloqué, nous exigeons de l’hygiène et de...
(Sidwaya 27/06/13)
Le corps sans vie d’une personne « naine » a été abandonné au bord de la voie bitumée à Nioko I, à l’Est de Ouagadougou, non loin de l’ancien poste de péage, sur l’axe Ouaga-Koupèla, le mercredi 26 juin 2013. L’exposition de cette dépouille à l’air libre, a servi de repas à un présumé cannibale. N’eût été l’intervention des forces de l’ordre et de certaines civils, l’on se retrouverait avec deux cadavres au bord du bitume de Nioko I, le mercredi 26 juin 2013, sur l’axe Ouaga-Koupèla, tant la colère des riverains était à son comble. En effet, un présumé cannibale se serait servi « chair » d’une personne « naine » abandonnée dans un panier. Selon un témoin, un...
(Burkina24 26/06/13)
Depuis l’annonce de la mise en place d’un sénat au Burkina Faso, le débat politique s’est intensifié sur l’importance et le bien-fondé d’un tel instrument de démocratie. Si certains fustigent, d’autres reconnaissent le rôle important de cette deuxième chambre dans l’ancrage de la démocratie. Il est indéniable que la création du sénat n’est pas une imposition du gouvernement. Quoiqu’ayant la légitimité politique nécessaire pour faire des propositions de réformes, les autorités politiques ont choisi la voie de la concertation avec l’ensemble des animateurs de la vie politique nationale. En rappel, la mise en place du sénat a été une décision consensuelle émanant du Conseil Consultatif sur les Réformes Politiques (CCRP). Il apparaît alors illégitime qu’aujourd’hui des voix se lèvent pour...
(L'Observateur Paalga 26/06/13)
A 96 heures de la journée nationale de protestation, le chef de file de l'opposition sonne le tocsin pour la mobilisation. Expliquant la nécessité de tenir cette marche à tout prix, il invite les potentiels marcheurs à le faire dans un esprit républicain, en évitant les violences physiques et verbales ainsi que les casses et autres atteintes aux biens publics. Ils devront surtout se départir d'une quelconque peur. Les partis de l’opposition politique au Burkina Faso, organisés dans le cadre du chef de file de l’Opposition, ont décidé d’organiser le samedi 29 juin 2013 une Journée nationale de protestation citoyenne contre la mise en place du Sénat, et contre la politique du gouvernement en général. Membre à part entière de...
(Contrepoints 26/06/13)
Le projet politique qu’attend le peuple burkinabè est la séparation entre le Big Business et le Big Government, ainsi qu'une égalité de chance dans les affaires. À un an et demi de 2015, on ne sait toujours rien de qui sera le candidat de l’actuel parti au pouvoir, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP). Blaise Compaoré va-t-il modifier encore la constitution pour se représenter ? Qui peut-être le candidat du CDP si le Président décide enfin de se retirer après plus d’un quart de siècle de règne ? Le pays n’est-il pas menacé par une crise si la question de la modification de l’article 37 de la constitution est mise sur la table ? Les opposants sont-ils...
(Sidwaya 26/06/13)
La Confédération des institutions financières en Afrique de l’Ouest (CIF) a tenu, le mardi 25 juin 2013 à Ouagadougou, son assemblée générale annuelle. L’objectif était de rendre compte aux membres de ses performances en 2012 et de dégager les perspectives pour 2013. La Confédération des institutions financières Afrique de l’Ouest (CIF) est un regroupement régional de coopératives financières, fondée sur la solidarité de six fédérations nationales, réparties dans cinq pays de la zone UEMOA. Il s’agit des fédérations du Bénin, du Burkina Faso, du Sénégal, du Togo et du Mali qui sont représentées par deux fédérations. Créée en 2007, elle a lancé officiellement ses activités en 2010. Ce mardi 25 juin 2013, elle a tenu son assemblée générale annuelle à...
(Le Pays 26/06/13)
Les responsables des instances de régulation d’Afrique, réunis au sein du Réseau des instances africaines de régulation de la communication (RIARC), se sont retrouvés à Ouagadougou dans le cadre d’un séminaire sur le thème « la régulation de communication audiovisuelle et la convergence numérique ». Pendant 48 heures, ils échangeront afin de trouver les voies et moyens pour mieux faire face à ce défi actuel de la communication qu’est le numérique. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre d’Etat, ministre chargé de réformes politiques et des relations avec les institutions, Arsène Bongnessan Yé, au nom du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao. C’était le 25 juin 2013 à Ouagadougou. « La régulation de communication audiovisuelle et la convergence numérique...
(Burkina24 26/06/13)
Par lettre ouverte publiée dans le quotidien le Pays N°4822 du lundi 12 mars 2011, le président de l’association des professionnels de la maintenance du Burkina (APMB) interpellait les autorités burkinabé sur l’importance de la maintenance dans la préservation de l’outil de production aussi bien au niveau du secteur industriel que social tel que l’enseignement et la santé. Pour faire écho de ce cri de cœur en ce qui concerne le secteur de la santé, on peut dire que la question de la maintenance (plus particulièrement la maintenance biomédicale en relation avec les équipements médio-techniques) est une problématique posée de façon récurrente depuis un certain temps au cours de diverses missions de supervisions ou d’expertises réalisées avec l’appui des partenaires...
(Le Pays 26/06/13)
L’Unité de formation et de recherche en sciences juridiques et politiques (UFR/SJP) de l’Université de Ouaga2 (UO2), en collaboration avec l’Ambassade de France, organise, du 25 au 28 juin 2013, « Une semaine autour du Droit ». L’objectif visé est de permettre, d’une part, aux étudiants de connaître la panoplie de métiers du droit et, d’autre part, aux enseignants de bien orienter certaines formations vers de nouveaux métiers afin de favoriser l’insertion des diplômés en Droit. La cérémonie d’ouverture qui a eu lieu le 25 juin 2013 au sein de l’Université de Ouagadougou, a connu la présence des responsables de ladite unité de formation et d’éminents avocats de la Conférence du barreau de Paris. Prévue pour se tenir quatre jours,...
(Le Pays 26/06/13)
Le phénomène est suffisamment rare pour être souligné. Le ci-devant Emir du Qatar, vient de passer le témoin à son fils. Le père, 61 ans et le rejeton, 33 printemps. Raison invoquée par le souverain qatarite : écrire de nouvelles pages du Qatar avec les jeunes générations. C’est donc, en substance, la motivation fondamentale du souverain qatarite. Au-delà de l’événement, c’est la morale qui en émane, qui est intéressante du point de vue de la pédagogie politique. Voici donc un Emirat, disons un royaume, qui donne une belle leçon d’alternance aux républiques d’Afrique. Le Zimbabwe, l’Angola, le Burkina, le Cameroun, le Tchad, la Gambie, toutes ces républiques où le mot alternance donne de l’urticaire aux gouvernants, doivent en prendre plein...
(Sud Quotidien 26/06/13)
Dakar abrite depuis hier, mardi 25 juin, un atelier de renforcement des capacités des Etats membres en matière de gestion du secteur minier. Cette rencontre organisée par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) vise la mise en place d’une stratégie communautaire applicable par tous les Etats membres dans ce secteur minier. L’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa) veut instaurer une nouvelle gouvernance dans le secteur minier au sein de son espace. Cette nouvelle politique se fondera sur une approche communautaire avec comme principe directeur, la transparence dans la gestion des retombées issues de ce secteur pour le développement économique et social des populations locales. Un atelier réunissant des représentants des huit Etats membres de cet espace communautaire sous...
(L'Observateur Paalga 26/06/13)
Comment appliquer les législations nationales, les règles d’éthique et de déontologie aux informations sur la toile où le téléphone portable ? Le Réseau des instances africaines de la régulation de la communication (RIARC) porte la réflexion y relative les 25 et 26 juin 2013 à Ouagadougou au cours d’un séminaire sur le thème : «La régulation de la communication audiovisuelle et la convergence numérique». La convergence du numérique se matérialise par la fusion d’appareils en un seul support qui, grâce à la numérisation, permet le transport simultané du son, de l’image et de l’écrit. Cette nouvelle donne pose d’énormes difficultés relative à la régulation des contenus. Comment, en effet, vaincre l’extériorité des informations sur la toile ou le téléphone portable...

Pages