Mardi 22 Août 2017
(Sidwaya 12/08/13)
Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Salif Ouédraogo a installé le vendredi 9 août 2013 à Ouagadougou, un conseil de discipline dans son département. Cette instance est chargée de débusquer les brebis galeuses du ministère. Le ministère en charge du développement durable veut donner l’exemple en matière de protection de l’environnement. En effet, le premier responsable de ce département , Salif Ouédraogo a installé, le vendredi 9 août 2013, un conseil de discipline chargé de débusquer tous les agents qui viendraient eux-mêmes à enfreindre au code de l’environnement, au code forestier et à poser des actes indélicats qui entraveraient le bon fonctionnement des services. Composés de 12 personnes, cette instance, selon le ministre Salif Ouédraogo, n’émet que des...
(Le Faso 12/08/13)
Selon un rapport publié récemment par le Fonds monétaire International, notre pays a réalisé de belles performances économiques entre 2007 et 2012. Pour en savoir un peu plus sur les raisons de cette bonne appréciation de l’institution financière de Bretton Woods, nous avons interrogé le ministre en charge de l’Economie et des finances sur la période concernée, Lucien Bembamba.selon un récent rapport du Fonds Monétaire International (FMI), le Burkina Faso a enregistré des progrès importants de 2007 à 2012, quels sont ces principaux résultats ? Il est important de faire noter tout d’abord qu’il s’agit d’un rapport indépendant des services du FMI, ce qui lui confère une certaine crédibilité. Le rapport relève que malgré un environnement international et national difficile,...
(Sidwaya 12/08/13)
Dans le cadre de l’opération « 1000 plants par ministère et par institution », les agents du Premier ministère ont pris part à l’opération de reforestation des berges de Bagré, le 10 août 2013. L’activité a été couplée au lancement de la campagne de reboisement du Projet de croissance Bagré Pôle. La primature vient d’accomplir son devoir. Le 10 août 2013, elle a mobilisé ses agents pour aller dans la commune rurale de Bagré où ils ont sacrifié à la campagne de reforestation, « 1000 plants par ministère et par institution ». Cette année, l’activité a été couplée au lancement de l’opération de reboisement du projet de croissance Bagré Pôle. Le chef du gouvernement, Luc Adolphe Tiao, a expliqué que...
(Burkina24 12/08/13)
Ceci est une déclaration signée de Marcel Kouraogo, Secrétaire national adjoint chargé de la mobilisation des jeunes du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès), parvenue à Burkina 24. Il s’exprime sur la crise que traverse l’Université de Ouagadougou avec notamment la fermeture des cités universitaires et s’adresse précisément au président de l’ANEB (Association nationale des étudiants du Burkina) section Ouagadougou, Patrice Zoehinga. Pour lui, le président de l’association estudiantine défend « l’indéfendable ». Marcel Kouraogo s’attaque aussi à l’opposition et voit d’un mauvais oeil son « histoire d’amour » avec l’ANEB. En effectuant une sortie médiatique à travers un point de presse et une interview sur RFI à l’allure d’ « un boucantier » sur la situation qui...
(Burkina24 12/08/13)
L’Index of Economic Freedom a procédé au classement des pays africains selon le modèle d’économie libérale. Les données publiées cette année 2013 par le « Wall Street Journal » et The Heritage Foundation fond état d’une stagnation de la liberté économique au sud du Sahara. Lancé en 1995, cet indice évalue les Etats dans quatre domaines qui sont l’État de droit, l’efficacité de la régulation, le poids du gouvernement et l’ouverture des marchés. Selon ces critères de notation, les 177 pays notés en 2013 ont reçu chacun qualificatif correspondant à son niveau de liberté économique. Avec un score de 59,9, le Burkina Faso est jugé ‘’plus peu libre’’ mais figure dans le top 10 des africains, et constitue le deuxième...
(Les Afriques 12/08/13)
Pour la plupart des 16 Etats africains notés par S&P, l’émission d’obligations en devises (Eurobonds) sur le marché international est une alternative à la cherté de leur marché domestique. Mais, gare au risque de change et au retournement de tendances. Focus. Il y a ce paradoxe qui constitue la grosse pierre dans le jardin de l’embellie de l’économie africaine. En dépit de leurs taux de croissance élevée, les pays du continent sont restés pauvres, dépendant du cours des matières premières et de la demande chinoise … Ce qui explique la déconnexion entre la croissance de leur économie et l’amélioration de la qualité de leur crédit. En effet, des 16 pays notés par S&P (Standard & Poor's), aucun n’est dans une...
(Sidwaya 12/08/13)
A l’instar de leurs compatriotes, les Maliens vivant au Burkina Faso se sont rendus aux urnes le 11 août 2013, pour choisir leur président. A l’ambassade du Mali, à Ouagadougou, où est logé le bureau de vote n°1, c’est dans le calme que les électeurs ont voté. Qui de Ibrahim Boubacar Keïta ou de Soumaïla Cissé pour diriger le Mali pendant les 5 prochaines années ? C’est à cette question que les Maliens du Burkina Faso ont également été appelés à répondre le 11 août 2013 dans les 25 bureaux de vote répartis sur le territoire burkinabè. Au bureau de vote N°1, logé dans l’ambassade du Mali à Ouagadougou, une dizaine d’électeurs, aux environs de 11 heures, attendaient dans le...
(AFP 11/08/13)
JOHANNESBURG, 11 août 2013 (AFP) - Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus de deux mois à 95 ans, "fait des progrès lents mais réguliers", mais "est toujours dans un état critique", a indiqué dimanche la présidence sud-africaine. "L'ancien président Nelson Mandela est toujours soigné dans un hôpital de Pretoria et les médecins ont indiqué au président Jacob Zuma" qu'il "fait des progrès lents mais réguliers", a indiqué la présidence dans un communiqué. "L'équipe médicale a également rappelé que, bien que sa santé s'améliore régulièrement, Madiba restait dans un état critique", a-t-elle ajouté, appelant le héros de la lutte anti-apartheid de son nom de clan, affectueusement adopté par les Sud-Africains. "Continuons à prier pour le rétablissement de Madiba et pour sa santé",...
(Xinhua 11/08/13)
Le Maroc est devenu le premier investisseur africain dans la zone de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) et la zone de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Cette dernière structure continentale, créée en 1994, regroupe huit pays: Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo. Ces pays ont comme monnaie commune le Franc CFA et représentent un marché de plus de 70 millions d'habitants. Le Maroc négocie actuellement des accords de partenariats stratégiques, incluant la mise en place progressive de zones de libre échange, avec la CEDEAO et la CEMAC. Depuis 2012, le Maroc est la première économie en Afrique du Nord, la plus attractive en termes d'Investissements directs étrangers (IDE) et...
(Sidwaya 10/08/13)
D’après les derniers chiffres de l’Index of Economic Freedom publiés chaque année par le "Wall Street Journal" et The Heritage Foundation, c’est Maurice qui domine les pays où la liberté économique est la plus grande. Deux pays francophones figurent au top 10. Il s’agit du Burkina et de Madagascar.Le Burkina, "plutôt peu libre". Maurice reste dans le top 10 du classement mondial annuel – c’est le seul des 48 pays d’Afrique subsaharienne. Comme il est le premier de la région, son score a légèrement baissé depuis l’an passé. En seconde place, le Botswana est, quant à lui, passé de « moyennement libre » à « plutôt libre » en augmentant son résultat d’un point. En troisième place, le Rwanda a...
(Le Quotidien (Bf) 10/08/13)
La Côte d’Ivoire a commémoré, le mercredi 7 août 2013, le 53e anniversaire de son accession à la souveraineté nationale. A Ouagadougou, cette cérémonie était placée sous le signe de la reconstruction de la Nation ivoirienne et de la relance de la coopération bilatérale entre la Côte d’Ivoire et le Burkina. « Depuis deux ans, sous la conduite de son excellence Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire a relevé de nombreux défis ». C’est par ces mots que l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Côte d’Ivoire près le Burkina Faso et le Niger, Abdou Touré, a lancé les hostilités de la commémoration du 53e anniversaire de l’accession à l’indépendance de son pays, le mercredi 7 août 2013, à Ouagadougou. Le chef...
(AIB 10/08/13)
Ouagadougou, La vice ministre parlementaire chargé des affaires étrangères du Japon Abe Toshiko est venu féliciter le président Blaise Compaoré pour sa participation à la 5ème conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), a constaté jeudi l’AIB. « Je suis venue remercier le président Compaoré qui a participé à la Ve conférence de la TICAD, et également discuté avec le président de ce que nous allons faire pendant ces cinq ans », a déclaré Mme Abe à sa sortie d’audience. La vice ministre a indiqué que des discussions seront ouvertes avec les autorités burkinabè pour voir comment développer le secteur agricole qui a-t-elle poursuivi, dispose d’énormes potentialités avec cependant des difficultés. Tenu du 1er au 3juin 2012...
(Le Faso 10/08/13)
Dans cette lettre ouverte aux pasteurs du Burkina, Issaka Luc Kourouma, une de leurs brebis, les interpelle sur leur position sur le sénat. Il demande aux premiers responsables de la Fédération des Eglises et Missions Evangéliques (FEME) du Burkina notamment d’expliquer à leurs ouailles leur choix de siéger dans cette institution qui ne fait pas l’unanimité au sein de leurs fidèles.Messieurs les présidents, chers pasteurs, Maintenant qu’il est quasiment certain que les protestants évangéliques siégeront au futur et fameux Sénat, car le gouvernement l’a annoncé et vous n’avez pas démenti, je me permets de vous adresser respectueusement cette lettre pour vous demander d’expliquer aux ouailles, que nous sommes, les pro- fondes raisons qui fondent la Fédération des églises et missions...
(Le Faso 10/08/13)
Devant les guichets ouverts par le gouvernement au Stade du 4-août et à l’Institut de la jeunesse, de l’éducation physique et des Sports (INJEPS) pour le recensement des étudiants intéressés par une prise en charge (santé, logement, restauration), les candidats se font toujours attendre. Plus de trois jours après le lancement de l’opération visant le relogement d’étudiants expulsés manu militari des cités universitaires de Ouaga, le nombre d’étudiants inscrits n’avait pas encore atteint 14.« 12- 13 », nous a précisé, ce vendredi 9 août aux environs de 12 h, le ministre de l’Action sociale et de la solidarité nationale, Alain Zoubga. A notre arrivée quelques dizaines de minutes plus tôt sur les lieux du déroulement de l’opération, nous n’avons pas...
(Burkina24 10/08/13)
Inauguré en 2010, le port sec de Bobo-Dioulasso a prouvé toute son importance à travers le fonctionnement optimum du premier volet, la plateforme multimodale Boborinter située sur la ligne ferroviaire Abidjan-Ouagadougou. En effet, les recettes douanières provenant du corridor desservant les pays voisins, sont passées de passées de 57,9 millions à 98,3 millions d’euros entre 2010 et 2012. Quant à la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCIBF) qui gère Boborinter, elle a engrangé 985 000 euros contre 506 000 en l’ouverture. Le trafic total a lui, bondi de 244 500 à 407 200 tonnes sur la même période. Le fret transitant par cette plateforme situé sur plusieurs axes routiers menant en Côte d’Ivoire, au Mali, au Niger...
(Burkina24 10/08/13)
Son Excellence Monseigneur Philippe OUEDRAOGO, Archevêque métropolitain de Ouagadougou, Son Excellence Monseigneur Léopold OUEDRAOGO, évêque auxiliaire, l’équipe des chapelains et les attachés au Sanctuaire, ont la joie de vous convier à la célébration solennelle de l’érection en Basilique mineure de l’église Notre Dame de Yagma, le jeudi 15 Août 2013 à 9h00. AU PROGRAMME : Samedi 10 août à 08h00 : Nettoyage de la Basilique Notre Dame de Yagma par la Légion de Marie et tous les Hommes de bonne volonté. TRIDUUM A NOTRE DAME DE YAGMA AU SANCTUAIRE (12-14 Août) Lundi 12, Mardi 13, Mercredi 14 : - 09h00 : Laudes-Proclaimer - 11h30 : Prière du Triduum - 12h30 : Office du milieu du jour - 13h00 : Messe...
(Sidwaya 09/08/13)
A l’instar des fidèles musulmans du Burkina Faso, ceux de la ville de Ouagadougou se sont donné rendez-vous, le jeudi 8 août 2013, à la Place de la Nation pour la prière de l’Aïd el- Fitr marquant la fin du mois de jeûne. Les fidèles musulmans parés de leurs plus beaux vêtements en ce début de journée du 8 août 2013 se rendent à la Place de la Nation pour la prière de l’Aïd el-Fitr marquant la fin de Ramadan. Visiblement heureux d’avoir accompli le quatrième pilier de l’islam, ils entonnent des cantiques à la gloire de Allah et du Prophète Mohamed. A 8heures 50, c’est sous des coups de fusil traditionnel sur fond de tambour royal que le Mogho...
(Sidwaya 09/08/13)
Sur une initiative de la Chambre des mines du Burkina (CMB), une vingtaine de journalistes, venus de quatre réseaux d’associations a pris part à un atelier de renforcement des capacités sur les questions minières, du 1er au 3 août 2013 à Koudougou. « Outiller les journalistes pour un traitement plus professionnel de l’information minière au Burkina Faso », tel était l’objectif visé par la Chambre des mines du Burkina (CMB), à travers cet atelier de renforcement des capacités qu’elle a organisé du 1er au 3 août 2013 à Koudougou, à l’intention des journalistes. Durant 72 heures, les scribouillards, venus de quatre réseaux d’associations, à savoir : le Réseau d’information et de communication pour l’hygiène, l’eau potable et l’assainissement (RICHE), le...
(Sidwaya 09/08/13)
La Fondation Atef Omaï (FATOM) a lancé le mercredi 7 août 2013 à Ouagadougou, un guide relatif aux infrastructures hôtelières et aussi au marché d’arts. L’ouvrage consacre ses pages à trois grandes villes du Burkina Faso que sont Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Banfora. Composé de 354 pages, le guide de la Fondation Atef Omaï (FATOM Ouaga 2013), est un ouvrage qui fait un inventaire des infrastructures hôtelières, touristiques, des marchés et des patrimoines culturels du Burkina Faso principalement des villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et Banfora. Le mercredi 7 août 2013, le ministre de la Culture et du Tourisme, Baba Hama a lancé officiellement le guide à Ouagadougou. Il a félicité les initiateurs pour la réalisation de l’œuvre dont l’avant-propos a été...
(L'Express du Faso 09/08/13)
Les partenaires sociaux que sont les syndicats et le patronat ont été invités le mardi 06 août 2013, par le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale pour solliciter leur adhésion à l’assurance maladie universelle, en projet au Burkina Faso. La rencontre a été présidée par Vincent Zakané, ministre de la Fonction publique. L’adoption, au Conseil des ministres du 27mars 2013, de la mise en place dans notre pays d’un système d’assurance maladie universelle et de la généralisation des mutuelles, a vu le ministère de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, engagé la concertation avec l’ensemble des acteurs nationales. Depuis donc le 9 avril dernier, Vincent Zakané multiplie les rencontres avec...

Pages