Mardi 17 Octobre 2017
(Burkina24 31/08/13)
Le fameux rapport a été remis. Fruit de seize jours de cogitations. Mais on ne sait pas d’abord ce que les membres du comité de suivi des réformes politiques se sont dit sur le sort du sénat. L’attente n’est donc pas à son bout. Le résultat peut être décevant pour les uns, réconfortant, voire alléchant pour les autres, ou satisfaisant pour tout le monde. Mais rarement au Burkina Faso, un rapport n’aura autant retenu l’attention, le souffle des Burkinabè. Toutes les activités au « Pays des Hommes intègres » semblent être suspendues aux conclusions du comité de suivi des réformes politiques, posant sur les épaules de ses membres, une charge historique. Redevables devant l’histoire Car il est évident que la...
(Burkina24 31/08/13)
La police nationale a tenu ce vendredi 30 août 2013 un point de presse dans les locaux du Commissariat central où il s’agissait de présenter un groupe de présumés malfrats âgés de 21 à 39 ans. Des récidivistes notoires pour la plupart d’entre eux ; ils sont au nombre de 8. Le chef de gang répond au nom de PORGO Ibrahim et son groupe est composé de spécialistes dans les vols avec effraction de nuit, les agressions de nuit avec gourdin, de spécialistes en faux en écriture publique (production de fausses cartes grises et de plaques d’immatriculation d’engins à deux roues), des spécialistes dans la contrefaçon des timbres fiscaux et de cachets de services publics et de receleurs. Cette «...
(Burkina24 31/08/13)
C’est parti pour la deuxième édition du Festival Voix de Mômes de Somgandé, dont la cérémonie de lancement officielle a eu lieu ce jeudi 29 août à 16h. Chorégraphie, conte, théâtre et numéros de cirque ont émerveillé les habitants de Toukin et de Somgandé sortis nombreux pour voir les œuvres de leurs enfants. Du 29 août au 1er septembre le Festival Voix de Mômes animera la jeunesse et surtout les enfants des quartiers Toukin et Somgandé de Ouagadougou. Les habitants et les festivaliers pourront, durant ces jours, voir les restitutions des différents ateliers qui se sont déroulés entre le 5 et le 20 août derniers. Des ateliers de théâtre, de danse, de marionnettes, de conte, de musique et de cirque,...
(Xinhua 31/08/13)
Les experts financiers de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont tenu, vendredi à Ouagadougou une réunion en vue de mettre en place un mécanisme de garantie des investissements dans l'espace communautaire.Cette rencontre d'une journée, vise également à trouver des solutions aux barrières socioéconomiques et politiques qui entravent le développement économique des Etats membres. Selon le conseiller technique du ministre de l'Economie et des Finances, Justin Nikiéma, le rapport mondial du forum économique mondial montre que la CEDEAO est caractérisée par un contexte économique et un climat d'investissement qui comptent parmi les moins attractifs du monde. Cette situation, a expliqué M. Nikiéma, est tributaire aux facteurs tant socioéconomiques que politiques. Il s'agit notamment de l'insuffisance des...
(AFP 31/08/13)
JOHANNESBURG, 31 août 2013 (AFP) - La présidence sud-africaine a démenti samedi des informations de presse selon lesquelles l'ancien président Nelson Mandela, 95 ans, serait sorti de l'hôpital dans lequel il est traité depuis le 8 juin, précisant que son état reste "critique mais stationnaire", avec des hauts et des bas. "La présidence a noté des informations de presse incorrectes selon lesquelles l'ancien président Nelson Mandela a quitté l'hôpital", a indiqué dans un communiqué la présidence, qui donne les informations officielles sur la santé du héros national. "Madiba est toujours à l'hôpital à Pretoria et reste dans un état critique, mais stationnaire", a-t-elle ajouté, appelant le premier président noir du pays de son nom de clan, affectueusement adopté par la...
(Burkina24 30/08/13)
Les 29, 30 et 31 août 2013, se tient à Koudougou, la 6è édition des Universités d’été organisée par l’Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) en collaboration avec le centre suédois (center partiets internationella stiftelse), sous le thème : « stratégie de mobilisation, d’implantation et de réorganisation de l’ADF-RDA ». Répondant à une question posée sur le sénat, le Président du parti, Gilbert Noël Ouédraogo, dit que l’ADF/RDA a fait des propositions et attend les « résultats ». La 6e édition des Universités d’été de l’ADF/RDA se tient à un moment où le rapport sur le sénat est remis au Président du Faso. Le parti reste sur sa position par rapport à la question du sénat...
(Burkina24 30/08/13)
Ce jeudi soir, le parlement britannique a refusé d’autoriser le Premier ministre David Cameron à lancer une attaque militaire contre Damas. Ce refus, soutenu par trente députés du camp de Cameron, pourrait inspirer nombre de parlements africains qui n’ont pas encore bien compris le rôle d’un député. Dans la plupart des États africains, le parlement se transforme paradoxalement en accompagnateur des projets de « Président Fondateur », pour emprunter l’expression de l’humoriste Mamane. Or, le contrôle de l’action gouvernementale ne saurait s’accommoder avec cet état de fait. Au Burkina Faso par exemple, les discours du Premier ministre devant l’Assemblée Nationale sont une occasion pour la majorité de mettre son « Atalakou », et une aubaine pour une opposition « aigrie...
(Fasozine 30/08/13)
Le Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque dispose d’un site Web pour rendre disponibles à temps les informations relatives à l'organisation du Hadj 2013. Le lancement du site a eu lieu le mercredi 21 août dernier au siège du Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque, situé au côté sud en face du grand marché de de Ouagadougou. www.comitehadj.gov.bf , c'est le site Web du Comité national de suivi du pèlerinage à a Mecque. La cérémonie de lancement officiel a été parrainée par le représentant du présidium des Fédérations islamiques du Burkina Faso(FAIB), Oumarou Zoungrana en présence des membres du comité. Selon l'administrateur du site, Serge Eric Zoungrana, les internautes peuvent désormais se mettre en...
(Sidwaya 30/08/13)
La Fédération estudiantine et scolaire pour l’intégrité au Burkina Faso (FESCI-BF) a animé une conférence de presse, le jeudi 29 août 2013 à Ouagadougou. Cette rencontre avec les hommes de médias visait à faire le bilan de ses activités entamées depuis le 31 juillet 2013 et à réorienter sa lutte pour la réouverture des cités et restaurants universitaires. Suite à la libération des étudiants précédemment détenus à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), la Fédération estudiantine et scolaire pour l’intégrité au Burkina Faso (FESCI-BF) a rencontré les journalistes, le 29 août 2013 à Ouagadougou. Dans son intervention, le secrétaire général de la FESCI-BF, Bruno Yaméogo a remercié tous ceux qui ont œuvré à la libération des étudiants,...
(Sidwaya 30/08/13)
Un vieux rêve qui se réalise. Le bitumage des routes Koudougou-Dédougou-Nouna-frontière du Mali, une fois achevé, permettra à la région de la Boucle du Mouhoun, d’amorcer son développement socioéconomique. La Boucle du Mouhoun passe pour être le grenier du Burkina Faso. La région qui a une forte potentialité agropastorale n’était jusque-là peu ou prou désenclavée. Drissa Drabo est un conducteur d’autocar sur la ligne Ouagadougou-Dédougou. Il connaît l’axe depuis 1997 pour y avoir été apprenti-chauffeur puis conducteur depuis 2003. « Nous parcourions les 130 kilomètres du tronçon en 4 heures. La route était parsemée de trous et d’escaliers. De nos jours, le bitumage n’est pas tout à fait achevé, mais le trajet ne nécessite plus que 3 heures », raconte...
(Sidwaya 30/08/13)
A l’appel de l’Association des jeunes actifs des Balé (AJAB), les ressortissants de la province des Balé résidant particulièrement à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso se sont retrouvés, du 15 au 17 août 2013 à Boromo, pour jeter les bases d’une réflexion commune qui les conduira sur les passerelles du développement local. Les ressortissants de la province des Balé résidant surtout à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso, fortement représentés par les jeunes, ont organisé, du 15 au 17 août 2013 à Boromo, un panel de conférences publiques dont les thématiques mises en débat se voulaient une invite à s’inscrire dans la dynamique du développement amorcé par les collectivités locales. Ces journées d’échanges dont le thème central était « Rôle et place des jeunes...
(Le Faso 30/08/13)
Pas besoin de pub ou de la presse. Lentement mais surement, la très controversée firme américaine Monsanto tisse son réseau au Burkina. En collaboration avec la nationale du coton (Sofitex), Faso Coton et bien d’autres entreprises, le leader mondial des semences génétiquement modifiées a recruté, formé et s’emploie à déployer sur le terrain une soixantaine de jeunes burkinabè.GPS, calepin et bien d’autres outils en main, une soixantaine d’ingénieurs agronomes, de spécialistes d’économie agricole, etc. suivent des formations à Bobo-Dioulasso. Recrutés suite à des entretiens, les tous nouveaux agents Monsanto sont prêts à travailler sous la coupe d’une entreprise dont les produits sont encore l’objet de controverses dans certaines parties du monde. En témoigne la réaction d’un des responsables à la...
(Xinhua 30/08/13)
La Fédération estudiantine et scolaire pour l'intégrité au Burkina Faso (FESCI-BF) a réclamé au cours d'une conférence de presse, jeudi à Ouagadougou, la démission du directeur général (DG) du Centre national des oeuvres universitaires (CENOU), le Dr André Batiana. Cette demande de démission intervient, rappelle-t-on, un mois après la fermeture des cités et restaurants universitaires et la violence qui s'en est suivie suite à l'expulsion manu militari des étudiants. La manifestation qui a été dispersée violemment par les forces de l'ordre, a enregistré une dizaine de véhicules incendiés ou saccagés, des blessés aussi bien au niveau des étudiants que des forces de l'ordre, ainsi que l'interpellation de 50 étudiants. Fustigeant le premier responsable du CENOU d'être incapable de prendre des...
(Sidwaya 30/08/13)
Le Burkina ne gagnera pas de match dans cet Afrobasket. Les Etalons ont perdu leur 5e match face aux Aigles du Mali, celui-là qui devait leur permettre d’éviter d’être le bon dernier de la compétition. Les Burkinabè ont accepté de boire le calice jusqu’à la lie ! Les supporters burkinabè ont eu leur dose de déconvenue. Les supporters venus du Burkina en renfort à ceux issus des rangs des Burkinabè de la Côte d’Ivoire jusque-là impressionnants dans leur rôle, vont connaître leur première déconvenue. Nous sommes au Palais des sports de Treichville. Le match de classement est délocalisé au hall des sports, une salle secondaire de compétition. A 8h "pile", les supporters se pointent. Un flic a eu la mauvaise...
(Sidwaya 30/08/13)
Le Médiateur du Faso, récemment inscrit dans la Constitution du Burkina Faso, a fait l’objet d’une communication le mardi 27 août 2013 à Bobo-Dioulasso, à l’attention des autorités régionales de l’Ouest. Elle a permis de connaître les missions, les prérogatives et les défis majeurs de cette institution. Créé par la loi organique du 17 mai 1994, le Médiateur du Faso ne cesse depuis, d’apporter une assistance aux citoyens pour faire valoir leurs droits, et faire face à leurs devoirs. Cependant, il était exposé à diverses initiatives législatives de modification ou de suppression susceptibles d’affecter son indépendance, sa mission et son autorité. D’où son institutionnalisation par l’Assemblée nationale le 16 mai 2013. A cet effet, un coordonnateur chargé du suivi des...
(Sidwaya 30/08/13)
Suite aux inondations du 1er septembre 2009 qui ont causé d’énormes dégâts et fait quelque 150 000 sinistrés, le gouvernement burkinabè, pour prévenir d’éventuelles situations du genre, a déclaré certaines zones de la capitale, inondables. Les habitants de ces zones devront être délogés et conduits vers des trames d’accueil plus sûres, avec des mesures d’accompagnement à la clé. Mais, quatre ans après, l’on constate que seul le bornage des zones concernées est effectif. Le déguerpissement, lui, tarde encore à voir le jour. Premier septembre 2009. Un jour fatidique qui est resté gravé dans la mémoire de bon nombre de Burkinabè. En effet, ce jour-là, le Burkina Faso a vécu l’une des pires tragédies de son histoire, en matière de catastrophe...
(Burkina24 30/08/13)
Le bureau de la FESCI-BF ( la Fédération Estudiantine et Scolaire Internationale) section du Burkina Faso et animé ce jeudi 29 août 2013 dans les locaux du centre de presse Norbert ZONGO, une conférence de presse. Ordre du jour, faire un bilan à mi-parcours et mettre à nu un certain nombre de revendications.Les membres de la FESCI-BF à travers leur Secrétaire Général OUEDRAOGO Abdoulaye ont, face à la presse, livré un certain nombre de messages qui ont porté entre autre sur la situation des étudiants qui prévaut en ce moment à Ouagadougou.L’avènement d’un étudiant rassuré et autonome qui passe selon le Secrétaire Général de la fédération par la prise en compte d’un certain nombre de points dits essentiels et même...
(Fasozine 30/08/13)
Le rapport sur la mise en oeuvre du Sénat sera officiellement remis dans la soirée de ce vendredi 30 août 2013 à celui qui l´avait commandé: le président du Faso. La mise en place de cette institution divise fortement les Burkinabè. A telle enseigne que le locataire de Kosyam avait demandé, le 12 août dernier, un rapport d’étape circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat au Comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des réformes politiques consensuelles, qui avait jusqu'au 31 août au plus tard pour le déposer. Ce sera vraisemblablement fait ce vendredi 30 août, à 17h. On devrait alors connaitre le sort réservé aux «recommandations et propositions appropriées» que Blaise Compaoré souhaitait avoir. Ce que...
(L'Express du Faso 30/08/13)
Du 28 au 31 août 2013, se tient à Ouagadougou la 7ème rencontre annuelle du Mouvement des jeunes du Centre international d’évangélisation (MJCIE). Elle est placée sous le parrainage de Soungalo Ouattara, président de l’Assemblée nationale. Initiées il y a de cela huit ans, par le Pasteur Mamadou Philippe Karambiri, les universités des jeunes visent à rassembler tous les jeunes sans exclusive (élèves, étudiants, travailleurs du public et du privé, particuliers, lettrés et non-lettrés) afin de créer une famille, de développer la communion fraternelle, et servir de cadre à la formation spirituelle par la parole authentique de Dieu. Elles se déclinent aussi comme une tribune d’échanges et de réflexions sur les sujets de préoccupation de l’heure des jeunes tout en...
(Burkina24 30/08/13)
L’Association Terre Des Jeunes du Burkina Faso (TDJ-BF) et l’Association pour le développement de l’enfant et sa réussite dans la vie Active (ADERVA) ont conjointement organisé les 24 et 25 août 2013 à Ouagadougou, des activités éco-citoyennes d’assainissement et de protection de l’environnement. Il s’est agi de nettoyage de la cour de la brigade ville de la gendarmerie de Boulmiougou et de reboisement de 300 plants à Tanghin Dassouri. La cour de la brigade ville de la gendarmerie de Boulmiougou a connu une animation toute particulière dans la matinée du samedi 24 août 2013. Les membres de deux structures associatives de jeunesse, en l’occurrence Terre Des Jeunes du Burkina Faso (TDJ-BF) et l’Association pour le développement de l’enfant et sa...

Pages