Vendredi 20 Octobre 2017
(L'Express du Faso 25/09/13)
Le ministre de la Justice Garde des Sceaux, Dramane Yaméogo et les agents de son département ont organisé une journée de plaidoyer pour discuter de l’exécution des actions 2013 du comité ministériel de lutte contre le Sida (CMLS).C’était le vendredi 20 septembre 2013 à Ouagadougou.Après le lancement de la campagne de sensibilisation sur le VIH/SIDA et les droits des PV VIH dans toutes les maisons d’arrêt et de correction (MAC) du Burkina Faso, le ministère en charge de la justice a entrepris un vaste programme afin de bien exécuter ses actions 2013. Parmi lesquelles il faut noter la journée de plaidoyer.Cette journée s’inscrit dans la lutte contre la pandémie du sida au sein du ministère. Elle s’inscrit aussi dans la...
(Le Pays 25/09/13)
Le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) a organisé un atelier de validation de son plan de soins infirmiers. C’était le mardi 24 septembre 2013 à Ouagadougou.Les pratiques de soins au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) seront désormais guidées par un plan de soins infirmiers. La validation de ce plan de soins a fait l’objet d’un atelier le 24 septembre dernier à Ouagadougou. Les travaux ont permis aux participants d’échanger sur un schéma directeur de soins au sein de cet hôpital. Il s’agit d’une innovation car les pratiques de soins dans les différents services du CHU-YO n’étaient pas harmonisées. Le plan de soins viendra donc combler ce vide. Il constitue, de l’avis du Directeur général (DG) de l’hôpital, Robert...
(L'Opinion (BF) 25/09/13)
Les complots et le régime de Blaise sont consanguins. On s’étonnait d’ailleurs que depuis, on n’en avait pas annoncé un. L’ère Kosyam vient d’inaugurer son premier complot et son (ou ses) premier sacrifié.Toujours le même procédé. D’abord une fausse version, puis une fausse information. Le supposé complot de Tuina, survenu dans la nuit du 30 au 31 août est libellé dans les mêmes séquences. Avec cette fois non pas Gilbert Dienderé, dans le rôle de « speaker », mais un substitut du procureur qui a lu le texte rédigé par les militaires, comme l’avait du reste annoncé Blaise Compaoré lui-même : « j’ai dit aux militaires d’écrire un texte pour l’expliquer ».Il a fallu aux militaires une bonne journée pour...
(Sidwaya 25/09/13)
Le Ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation organise, du 24 au 27 septembre 2013, à Ouagadougou, un symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique.La valorisation et l’utilisation intensive des résultats de recherche et des innovations préoccupent le monde des chercheurs. Convaincu que celles-ci peuvent propulser le développement de l’Afrique, le département en charge de la Recherche scientifique et de l’Innovation, a initié à l’endroit de plus de deux cent chercheurs du monde, un symposium prévu du 24 au 27 septembre dans la capitale burkinabè. Cette rencontre internationale se veut être un cadre d’échange et d’expériences entre des spécialistes en la matière. Elle devra ainsi permettre de trouver le meilleur moyen de...
(RFI 25/09/13)
«Le Sénat a été créé parce qu'il y a une nécessité d'améliorer l'élaboration des lois dans notre pays. Je ne pense pas qu'il puisse apporter des capacités ou des pouvoirs supplémentaires au président pour modifier quoi que ce soit.»Le président du Burkina Faso Blaise Compaoré est à New York. Il parlera ce mercredi 25 septembre devant l'Assemblée générale de l'ONU.Dans l'entretien qu'il a accordé à RFI, Blaise Compaoré revient sur son rôle de médiateur au Mali et il refuse d'exclure de se présenter pour un troisième mandat à la tête du Burkina.
(L'Observateur Paalga 25/09/13)
Depuis la nuit du dimanche 22 septembre 2013, les candidats burkinabè au Hadj partent pour la Mecque. Cette année, l’incertitude sur les différents vols en direction de la terre sainte de l’islam s’est dissipée. Cependant, le manque d’encadrement des pèlerins est toujours perceptible. Kolgo, gombo sec, bassi,… des provisions pour la cuisine, étaient dans les bagages de certains. A quelle heure partiront les Burkinabè pour la Mecque ce lundi 23 septembre 2013 ? «C’est quand l’avion va venir qu’on saura exactement l’heure du vol. Pour le moment, on a demandé aux gens de venir à 19h pour les formalités». Manque de précision d'un agent sous pression ou aveux d’une défaillance d’organisation, ces propos d’un membre du comité de suivi du...
(Burkina24 25/09/13)
Les Étalons participent depuis ce lundi 24 septembre 2013 à la Coupe des Nations de volley-ball de la zone 3 connue de par le passé par le nom « Tournoi de la solidarité ». Les Étalons dames ont perdu leur premier match contre le Ghana.Le Burkina Faso veut repartir à la base pour construire le volley-ball féminin. Dans ce cadre et pour le tournoi de la Coupe des Nations, la fédération burkinabè de volley-ball a choisi de rajeunir l’équipe féminine à 70%. C’est la nouvelle tâche confiée à l’entraîneur Pierre Guigemdé. Face au Ghana ce lundi 24 septembre, les Burkinabè, dont la majeure des filles comme Habibou Ouédraogo Fatimeh Seynou, Mariam Zoromé, Christine Sanou, Haïbata Savadogo et Aguéra Ouédraogo, qui...
(AIB 25/09/13)
Le défi de la valorisation des résultats de la recherche scientifique est au cœur des préoccupations de chercheurs et étudiants de divers pays, réunis à Ouagadougou pour un symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique, du 24 au 27 septembre 2013.Aucun pays ne peut se développer sans la recherche scientifique. C’est la conviction affichée par le chef du gouvernement burkinabè, Luc Adolphe TIAO lors du symposium symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique. Le défi auquel sont confrontés les pays africains reste la valorisation des résultats de la recherche.Selon le ministre en charge de l’Innovation, Gnissa Isaïe Konaté, sur la base de l’expérience des pays émergents,...
(Xinhua 25/09/13)
ARUSHA (Tanzanie)- Un haut responsable de Tanzanie a appelé mardi les pays d'Afrique à s'unir pour lutter contre la corruption abondante dans les secteurs de la construction et des transports car ce problème contribue au ralentissement socioéconomique de la région.Le vice-ministre tanzanien des Travaux Gerson Lwenge a tenu ces propos à Arusha à l'occasion du Séminaire international sur la performance et la gouvernance de l'administration des routes et des transports.Cette réunion, qui mobilise 25 pays du monde entier, a été organisée par l'Association mondiale des réseaux routiers (PIARC) en collaboration avec l'Association des agences routières nationales d'Afrique australe (ASANRA).Les pays africains, et en particulier ceux d'Afrique sub- saharienne, déploient de grands efforts pour mettre en place de meilleures infrastructures routières...
(Guineeconakry.info 25/09/13)
La soixante-huitième Assemblée générale des Nations s’est ouverte hier à New York. L’occasion pour la planète entière, par la voix des différents dirigeants, de débattre des grands sujets de l’heure. De l’Afrique, il en sera bien sûr question. Mais comme c’est le cas dans quasiment toutes les grand-messes du genre, ce n’est pas de l’Afrique rayonnante dont on débattra à New York. On auscultera plutôt celle de la désolation. Et de la plus dramatique des désolations, parce qu’il ne s’agira pas de la pauvreté, du chômage et des voies et moyens d’endiguer ces fléaux sur le continent. On parlera plutôt une nouvelle fois de l’Afrique des conflits, parce que malheureusement le continent-berceau de l’humanité en recèle toujours. Ainsi, on va...
(APA 25/09/13)
La 11ème réunion sur la surveillance intégrée et la réponse aux épidémies de méningite, fièvre jaune, rougeole et choléra en Afrique s’est ouverte mardi soir à Abidjan avec la participation de 17 pays africains. Les objectifs de cette réunion sont de passer en revue la mise en œuvre des activités de lutte contre ces maladies pendant la saison épidémique précédente et d’aider les pays à la préparation de la réponse aux épidémies pour la saison prochaine. Cette réunion sera également mise à profit pour faire le bilan de l’introduction du vaccin conjugué contre la méningite (MenAfriVac) de 2010 à 2012. A l’ouverture des travaux, la ministre ivoirienne de la Santé et de la lutte contre le Sida, Dr Raymonde Goudou...
(Gabon Eco 25/09/13)
La présence de plusieurs Chefs d'Etats africains lors de la 68e Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies (ONU) à New-York, a facilité les discussions sur la situation en République Démocratique du Congo (RDC) et en Centrafrique.Hier, mardi 24 septembre, l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies (ONU) a accordé une place importante aux débats autour des différentes crises que traverse le continent africain, notamment en République Démocratique du Congo (RDC) et en Centrafrique.En effet, le conseil de sécurité des Nations Unies a prévu procéder à un vote en faveur du renforcement de la Mission Internationale de Soutien à la Centrafrique (MISCA) dans le but de faire rétablir l'ordre.« Nous sommes dans une zone devenue une zone de non-droit avec...
(L'Observateur Paalga 24/09/13)
Cette affaire de Sénat au Pays des hommes intègres défraie la chronique, c'est vraiment peu dire. Il fait couler beaucoup d'encre et de salive ; c'est encore une lapalisade. En tout cas, voici un article qui va animer le débat sur le sujet. Il émane d'Issaka Luc Kourouma, qui pense que le Sénat est un instrument du diable pour les religion.Des musulmans qui s’opposent, s’invectivent et se vouent aux gémonies, des pasteurs évangéliques qui exposent au grand jour leurs dissensions, des fidèles de toutes religions effarouchés, désemparés et vexés qui contrarient leurs dirigeants religieux. Le spectacle est autant désolant qu’inquiétant. C’est la répugnante salade à la vinaigrette Sénat et à l’arôme Kosyam qui est actuellement servie aux religions. Tant que...
(Fasozine 24/09/13)
En visite à Washington, le président du Faso, Blaise Compaoré, a accordé une interview à la Voix de l’Amérique, dans laquelle il évoque non seulement le rôle du Burkina Faso dans la médiation des conflits dans la sous-région, mais aussi les relations entre les Etats Unis et l’Afrique et la question du Sénat au Burkina Faso. Dans l’extrait que nous vous proposons, il parle de 2015 et de la présidentielle qui doit se tenir cette année-là. Selon la loi fondamentale du Burkina, Blaise Compaoré en est à son dernier mandat. Mais ses adversaires le soupçonnent de vouloir modifier la Constitution pour se représenter. Voici la réponse qu’il donne à Mariama Diallo, de la VOA, qui lui pose la question.Mariama Diallo...
(Le Faso 24/09/13)
Le projet de mise en place du Sénat continue de susciter des réactions. A travers les lignes qui suivent, un citoyen donne son point de vue sur la question. Il s’insurge notamment contre les arguments de ceux qui rejettent la seconde chambre. Pour lui, chaque pays a ses réalités et doit être son propre modèle.La question de la mise en place de la deuxième chambre (Senat) du Parlement dans notre pays continue de faire couler beaucoup d’encre et salive. Depuis la révision constitutionnelle intervenue en Juin 2012, le parlement est désormais bicaméral au Burkina Faso. En effet, l’article 78 de la constitution stipule que : > ; La constitutionnalisation du Senat n’a donné lieu à aucun remous social, ni aucune...
(Sidwaya 24/09/13)
Le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA), a organisé, le 20 septembre 2013 à Ouagadougou, une rencontre en vue de faire le point, à mi-parcours, du Cadre sectoriel de dialogue au titre de l’année en cours.Dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD), le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) a convié ses acteurs à faire une revue à mi-parcours 2013 du Cadre sectoriel de dialogue. La rencontre a eu lieu le 20 septembre 2013 à Ouagadougou. Considérant que ce conclave est un cadre de concertation et d’orientation des actions de son département, le secrétaire général, Bernard Zougouri, a invité ses collaborateurs à...
(L'Observateur Paalga 24/09/13)
En visite aux Etats-Unis, où il est allé partager son expérience en matière de médiation et de gestion de conflits, le président du Faso, Blaise Compaoré, à l'étape de Washington, a accordé une interview à La Voix de l’Amérique le 22 septembre 2013. L’après-2015, le Sénat, ses médiations, la CPI ; ce sont là autant de points sur lesquels il est revenu au micro de Mariama Diallo, et dont nous vous en faisons en substance le résumé.…Ça fait plus de 25 ans que vous êtes au pouvoir. Votre mandat va expirer en 2015. Et selon la Constitution burkinabè, ça devrait être votre dernier mandat. Est-ce que vous comptez respecter les termes de cette Constitution ? • J’ai toujours respecté la...
(L'Express du Faso 24/09/13)
Les députés du groupe parlementaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ont clos les travaux des deuxièmes journées parlementaires, le samedi 20 septembre 2013. Déroulés dans la salle des réunions du Centre Muraz, les travaux ont permis de passer au peigne fin, les préoccupations actuelles des Burkinabè.« Citoyenneté, démocratie et développement ». C’est bien le thème central qui a été retenu pour ces deuxièmes journées parlementaires du CDP. Dans le souci de bien aborder les différents aspects dudit thème, des sous-points ont été mis à l’appréciation des participants. La première problématique abordée a été « La lutte contre la vie chère : mesures à court et moyen termes ». Arthur P. Kafando, ministre du Commerce, de l’Industrie...
(Burkina24 24/09/13)
Venu dans le cadre de la 68e session de l’Assemblée générale des Nations-Unies, le Président du Faso a séjourné dans la capitale fédérale des Etats-Unis où il a rencontré nos compatriotes avant de donner une conférence publique au cours de laquelle nos compatriotes n’ont pas manqué de soulever les préoccupations de la diaspora Burkinabè vivant aux USA.Apres Washington, le Président du Faso est arrivé hier dans l’État de New York où se trouve le siège des Nations-Unies. Il donnera une allocution le mercredi 25 septembre au siège de l’ONU ; mais avant il rencontrera la communauté Burkinabè vivant a New York a travers les représentations telles que le bureau de l’ABNY, le comité des sages, le délégué CSBE.Accompagné de la...
(Le Faso 24/09/13)
Encore quelques heures, pour que la fin de l’intersession parlementaire sonne. Le 25 septembre 2013 en effet, les députés doivent regagner leur pupitre à l’hémicycle. Et ce sera parti pour la session budgétaire de l’année 2013.La deuxième session ordinaire du Parlement, encore appelée session budgétaire, s’étale sur 90 jours, tout comme la première session. Elle est prioritairement consacrée à l’examen et au vote de la loi de finances de l’année n+1. Celle qui s’ouvrira dans quelques heures, aura à connaître du projet de loi de finances portant budget de l’Etat, gestion de 2014.Il s’agira de passer au peigne fin, un projet de loi qui prévoit les recettes nécessaires (à mobiliser) à la couverture intégrale des dépenses de l’Etat pour l’année...

Pages