Jeudi 27 Juillet 2017
(Jeune Afrique 13/08/13)
Le chef de l'État, Blaise Compaoré, a suspendu le projet de création du Sénat, a indiqué, lundi 12 août, dans un communiqué la présidence du Burkina Faso. Il était soupçonné par l'opposition de vouloir modifier la Constitution afin de briguer un nouveau mandat en 2015. La réforme qui divise le Burkina Faso attendra. Selon un communiqué de la présidence, daté du lundi 12 août, Blaise Compaoré a décidé de suspendre le processus de mise en place du Sénat. "Au regard des controverses et préoccupations relatives à la création du Sénat qui traversent les différentes composantes de la société burkinabè", le chef de l'État a demandé au Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, "de convoquer le comité de suivi et d’évaluation" des...
(Agence de presse Labor 13/08/13)
Dans la recherche sur le paludisme, l’espoir d’un vaccin est de nouveau de mise. La maladie touche particulièrement l’Afrique subsaharienne. Des chercheurs américains ont annoncé le jeudi 08 Août 2013 des résultats très prometteurs d’un essai clinique. Seuls bémols et non des moindres : le nombre de cas étudiés, l’aspect logistique et le coût du vaccin. Pour cet essai de phase 1, seuls six adultes sur neuf ayant reçu la plus forte dose (cinq injections de vaccin), ont été protégés à 100%, sur les 40 personnes (américaines) entre 20 et 44 ans de la cohorte. Fort de ces premiers résultats, le responsable du laboratoire qui a développé le vaccin est optimiste. « Bien que nous soyons encore aux premiers stades...
(Burkina24 13/08/13)
C’est ce lundi matin qu’a eu lieu, dans l’amphithéâtre de l’ENEP de Bobo, la cérémonie officielle de lancement de la Journée Internationale de la Jeunesse. A l’occasion, une partie de l’intervention d’Alfred Sanou, Président du Conseil Régional des Hauts-Bassins et co-parrain, aura retenu l’attention des jeunes. L’activité, patronnée par le président de l’assemblée nationale, Soungalo Apollinaire Ouattara, a drainé une foule de jeunes venus des différents horizons du pays. Cette journée consacrée à la jeunesse est commémorée chez nous sous le thème « Jeunes et migrations, quels enjeux pour le Burkina Faso ?» Lors de son allocution, le Président du Conseil Régional, Alfred Sanou, co-parrain de la journée, a invité les jeunes candidats à la migration à emprunter les qualités...
(Jeune Afrique 13/08/13)
Le projet de création d'un Sénat de Blaise Compaoré divise le Burkina Faso. Soutenue par une partie de la population, l'opposition soupçonne le président de vouloir modifier la Constitution afin de briguer un nouveau mandat en 2015. « Même à Paris, même en Amérique, une marche n´a jamais changé une loi », a répondu sèchement Blaise Compaoré à ses opposants, le 30 juillet, depuis Yamoussoukro où il participait à un sommet bilatéral avec son homologue ivoirien. Deux jours plus tôt, à l´appel de l´opposition, des milliers de personnes avaient envahi la place de la Nation à Ouagadougou pour manifester contre son projet, très polémique, de création d´un Sénat. Ses adversaires accusent le chef de l´État, arrivé au pouvoir en 1987,...
(Le Faso 13/08/13)
Le 29 juillet 2013, après une analyse de la situation politique nationale, le Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération - Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) demandait au gouvernement la suspension du processus de mise en place du Sénat et l’ouverture immédiate de discussions franches, afin de parvenir à un accord pour ramener la quiétude et préserver la cohésion sociale.Le 12 aout 2013, dans un communiqué rendu public par la Présidence du Faso, nous apprenions que Son Excellence Monsieur le Président du Faso a instruit le Premier ministre et le Ministre d’Etat chargé des réformes politiques de réunir dans les meilleurs délais le Comité de suivi et d’évaluation des réformes politiques, afin de lui soumettre au plus...
(Sidwaya 13/08/13)
Le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation organise du 12 au 14 août 2013 à Ouagadougou, des journées de réflexion sur les foyers coraniques. Il va s’agir pour les participants de trouver les voies et moyens pour une meilleure prise en compte de l’enseignement coranique dans le système éducatif du Burkina Faso. Réfléchir aux stratégies en vue de sortir l’enseignement coranique de son exclusion du système classique, tel est le défi que le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation entend relever en organisant du 12 au 14 août 2013, les journées de réflexion sur les foyers coraniques. C’est la raison pour laquelle, durant 72 heures, les participants venus des différentes régions du Burkina vont réfléchir sur : «...
(Sidwaya 13/08/13)
L’association des journalistes pour la protection de l’environnement dénommée « Média’ vert » en collaboration avec l’Agence de l’eau du Nakanbé (AEN) a organisé, le jeudi 25 juillet 2013 à Ouagadougou, une conférence-débat avec les hommes de médias. Tenue sur le thème : « Barragse n°1, 2 et 3 de Ouagadougou : 50 ans après, état des lieux et perspectives », cette rencontre a eu pour objectif d’informer les populations sur l’état actuel des barrages et de proposer des solutions pour la préservation de ces retenues d’eau. Réalisés dans les années 1960 pour l’approvisionnement en eau potable de la ville de Ouagadougou, les barrages n°1, 2 et 3 constituent l’un des poumons écologiques de la capitale burkinabè. Ces dernières années,...
(L'Observateur Paalga 13/08/13)
Le moins que l’on puisse dire est que la souscription pour le tirage au sort des parcelles de la Cité Relais de Saponé (localité située à 25 kilomètres de Ouagadougou), ouverte le mardi 6 août 2013, a connu un grand engouement. En effet, prévue initialement pour prendre fin le 15 août prochain, elle a été clôturée hier lundi 12 août, les 6 000 tickets mis en vente à 5 000 F CFA l’unité ayant tous été écoulés. Le tirage au sort des attributaires des 1 900 parcelles de la Cité Relais aura lieu le 18 août à la maison du Peuple, nous a appris le directeur général de l’Urbanisme et des Travaux fonciers, Léon-Paul Toé, avec lequel nous avons fait...
(Sidwaya 13/08/13)
Le chef du gouvernement, Luc Adolphe Tiao, a séjourné dans les communes rurales de Pouni et de Tita dans la province du Sanguié dans la région du Centre-Ouest, le dimanche 11 août 2013. Il a échangé avec les populations de la première localité et mis en marche le réseau électrique de la deuxième. A l’issue des élections couplées de décembre 2012, le Congrès pour la démocratie et le développement (CDP) est sorti largement victorieux dans la province du Sanguié en raflant les dix mairies et les deux postes de députés qui y étaient en jeu. Cette razzia a été possible grâce à un soutien dont le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, alors candidat à la députation, a bénéficié des jeunes...
(Sidwaya 13/08/13)
Au regard des controverses et préoccupations qui traversent les différentes composantes de la société burkinabè, et relatives à la création du Sénat, le Président du Faso soucieux de garantir l’unité nationale, de préserver les acquis démocratiques, et fidèle à la longue tradition de dialogue et de paix qui ont toujours caractérisé le peuple burkinabè, a donné des instructions au Premier Ministre et au Ministre d’Etat, Ministre chargé des relations avec les institutions et des reformes politiques, de convoquer dans les meilleurs délais le comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des Réformes Politiques consensuelles à l’effet de lui soumettre au plus tard le 31 août 2013, un rapport d’étape circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat avec...
(Fasozine 12/08/13)
La sortie de la deuxième promotion de l’Institut des hautes études internationales a eu lieu ce lundi 12 aout 2013, sous le parrainage de Jean Baptiste Natama, directeur de cabinet de la présidente de la commission de l’Union africaine. «Renaissance» c’est le nom de baptême de cette promotion composée de 10 lauréats. L’Institut des hautes études internationales est un établissement public de l’Etat à caractère scientifique et culturel créé en 2008, et ayant pour ambition de «former des bâtisseurs de paix pour un plus grand rayonnement du Burkina Faso et de l’Afrique, au service du développement et de la prospérité internationale». Et c’est fort de cette conviction qu’il vient de mettre sur le marché de l’emploi sa deuxième série de...
(Fasozine 12/08/13)
Que va-t-il advenir du Sénat?Selon ce communiqué publié sur le site Internet de la présidence du Faso et repris sur sa page officielle, le président du Faso, au regard des controverses, charge le Premier ministre et le ministre en charge des réformes politique de lui fournir, au plus tard le 31 août, «un rapport d’étape circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat avec des recommandations et propositions appropriées dans un esprit de consolidation des institutions républicaines». «Au regard des controverses et préoccupations qui traversent les différentes composantes de la société burkinabè, et relatives à la création du Sénat, le Président du Faso soucieux de garantir l’unité nationale, de préserver les acquis démocratiques, et fidèle à la longue tradition de dialogue...
(Burkina24 12/08/13)
Le président de la fédération burkinabè de basketball, Joachim Baky, a fixé les objectifs de sa structure pour l’Afrobasket 2013 au cours d’une conférence de presse organisée le samedi 10 août 2013. Il s’agit de se retrouver dans le carré d’as de cette compétition. « Il faut mettre tout en œuvre pour qu’on soit parmi les quatre premiers. On a une équipe qui a un esprit de solidarité mais aussi un esprit de gagneur. Les jeunes ont conscience qu’ils participent à écrire l’histoire du basketball burkinabè », a affirmé Joachim Baky, le Président de la Fédération burkinabè de basketball (FEBBA). Pour lui, les places au sein du cinq burkinabè se disputent chèrement. « Les places aujourd’hui ne sont même pas...
(Sidwaya 12/08/13)
Aujourd’hui débute à Ouagadougou, les Journées de réflexion sur les foyers coraniques. Pendant 72 heures, les participants vont réfléchir à la contribution de ces écoles dans le système éducatif au Burkina Faso. En prélude à ce forum, une équipe des Editions Sidwaya s’est entretenue le vendredi 9 août 2013 avec le ministre délégué en charge de l’alphabétisation, Amadou Diemdioda Dicko, qui nous parle des enjeux de ces journées et les perspectives pour ces foyers. Sidwaya (S.) : Demain débutent les Journées de réflexion sur les foyers coraniques sur le thème : « La problématique des foyers coraniques, enjeux et perspectives pour leur prise en compte dans l’organisation du système éducatif au Burkina Faso ». Quel est l’objectif visé à travers...
(Burkina24 12/08/13)
Ceci est une déclaration du mouvement « Balai Citoyen » qui appelle à « une unité d’action citoyenne pour la démocratie, la liberté et la bonne gouvernance ». Pour le mouvement fondé par les artistes musiciens Sams’K Le Jah et Smockey, « le Burkina Faso ne sera pas une Monarchie, ni une République bananière ». Jeunesse consciente du Burkina Faso, Patriotes convaincus, Défenseurs de la démocratie et de l’Etat de droit, Burkinabè de tous les âges, Concitoyennes, concitoyens, Le Devoir nous appelle ; la Patrie nous interpelle ! Le temps du Réveil citoyen a sonné. Le Faso, notre chère patrie, est depuis quelques années, dans l’œil du Cyclone. Une classe de politiciens qui a fait de l’abus du peuple et...
(Fasozine 12/08/13)
La vice-ministre parlementaire des Affaires extérieures du Japon, Toshiko Abe, en visite au Burkina, s’est rendue le samedi 10 août dernier à Sag-nioniogo, localité abritant un camp de réfugiés maliens, à une trentaine de kilomètres de Ouagadougou, pour s’enquérir de la situation sociale des habitants de ce camp. Tout a démarré par une visite guidée du camp. Les locaux de l’administration ayant à charge la gestion dudit camp, habitations, centre de santé ont été visités par la délégation sous la conduite du représentant résident du Haut commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR), Stéphane Jaquemet. Après les salutations d’usage et le tour du camp, les réfugiés ont été soumis à une série de questions réponses avec leur hôte. Au cours...
(Sidwaya 12/08/13)
Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Salif Ouédraogo a installé le vendredi 9 août 2013 à Ouagadougou, un conseil de discipline dans son département. Cette instance est chargée de débusquer les brebis galeuses du ministère. Le ministère en charge du développement durable veut donner l’exemple en matière de protection de l’environnement. En effet, le premier responsable de ce département , Salif Ouédraogo a installé, le vendredi 9 août 2013, un conseil de discipline chargé de débusquer tous les agents qui viendraient eux-mêmes à enfreindre au code de l’environnement, au code forestier et à poser des actes indélicats qui entraveraient le bon fonctionnement des services. Composés de 12 personnes, cette instance, selon le ministre Salif Ouédraogo, n’émet que des...
(Le Faso 12/08/13)
Selon un rapport publié récemment par le Fonds monétaire International, notre pays a réalisé de belles performances économiques entre 2007 et 2012. Pour en savoir un peu plus sur les raisons de cette bonne appréciation de l’institution financière de Bretton Woods, nous avons interrogé le ministre en charge de l’Economie et des finances sur la période concernée, Lucien Bembamba.selon un récent rapport du Fonds Monétaire International (FMI), le Burkina Faso a enregistré des progrès importants de 2007 à 2012, quels sont ces principaux résultats ? Il est important de faire noter tout d’abord qu’il s’agit d’un rapport indépendant des services du FMI, ce qui lui confère une certaine crédibilité. Le rapport relève que malgré un environnement international et national difficile,...
(Sidwaya 12/08/13)
Dans le cadre de l’opération « 1000 plants par ministère et par institution », les agents du Premier ministère ont pris part à l’opération de reforestation des berges de Bagré, le 10 août 2013. L’activité a été couplée au lancement de la campagne de reboisement du Projet de croissance Bagré Pôle. La primature vient d’accomplir son devoir. Le 10 août 2013, elle a mobilisé ses agents pour aller dans la commune rurale de Bagré où ils ont sacrifié à la campagne de reforestation, « 1000 plants par ministère et par institution ». Cette année, l’activité a été couplée au lancement de l’opération de reboisement du projet de croissance Bagré Pôle. Le chef du gouvernement, Luc Adolphe Tiao, a expliqué que...
(Burkina24 12/08/13)
Ceci est une déclaration signée de Marcel Kouraogo, Secrétaire national adjoint chargé de la mobilisation des jeunes du CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès), parvenue à Burkina 24. Il s’exprime sur la crise que traverse l’Université de Ouagadougou avec notamment la fermeture des cités universitaires et s’adresse précisément au président de l’ANEB (Association nationale des étudiants du Burkina) section Ouagadougou, Patrice Zoehinga. Pour lui, le président de l’association estudiantine défend « l’indéfendable ». Marcel Kouraogo s’attaque aussi à l’opposition et voit d’un mauvais oeil son « histoire d’amour » avec l’ANEB. En effectuant une sortie médiatique à travers un point de presse et une interview sur RFI à l’allure d’ « un boucantier » sur la situation qui...

Pages